Halo 3 : ODST sur Xbox 360, le test de Gears Of Man

Publiez votre test
Signaler
Gears Of Man
8
Gears Of Man X360

Test Halo 3 ODST

Ah…Halo…le Master Chief, les sauts lunaires, la force surhumaine et bien sur, une ribambelle de convenants voulant amicalement vous trucider.

Beaucoup de joueurs on eu la peur au ventre en apprenant la fin la série depuis le troisième épisodes.
Mais non…Master Chief ou pas, les forces humaines sont bien décider à en finir avec cette vermine venant de…Et puis on s’en fiche…A mort!

Annoncé et prévu comme une simple extension, Halo 3 O.D.S.T devait se contenter au départ de n’être qu’un simple contenu additionnel au milieu d’une horde d’autre mode proposant chacun plus ou moins certaines qualités.
Mais l’imagination et l’envie de proposer une nouvelle façon de voir les événements de la série on pris le dessus face à l’équipe de développement, et on fait que ce nouvelle épisodes est maintenant considéré comme un réel jeux et non une simple extension.
Car des changements, le jeux n’en manque pas, à commencer par la principal nouveauté, le personnage incarné.

En effet, fini le super Master Chief de la mort qui tue, vous voici désormais dans la peau d’un pur trouffion de base, et l’équipe de Bungie va même plus loin en vous faisant incarner un bleu, débutant dans une escouade.

Halo 3 O.D.S.T se rapproche encore plus de l’ambiance guerre mondial, dans un conflit bien plus futuriste.

Vous attaquez donc la campagne solo dans la peau de notre jeune recrue et avait pour mission de sécurisé la ville de New Mombasa. Accompagné de votre équipe, qui n’éprouvera au départ que du mépris pour la nouvelle recrue, vous en l’occurrence, vous voila larguez à des dizaines de kilomètres d’altitude, dans une capsule individuel pouvant faire office de cercueil si les choses tournent mal.

Et c’est évidemment ce qui va vous arriver. Torpillait dans une des rues occuper de New Mombasa, vous vous réveiller six heures après le crash pour découvrir que vous été tous seul, au beau milieu d’une ville ravagé par la guerre et abandonné au mains des covenants. Après être sortie de votre capsule, vous décidez de vous rendre à la recherche de votre escouade, et votre mission pendant toute la durée du jeu, sera de vous rendre à tel ou tel endroit, afin de découvrir un objet spéciale, qui lancera la véritable mission du jeu.
Vous l’aurez compris, un véritable changement à été apporter au transition de chaque mission, et on apprécier le fait que celle-ci soit vraiment bien maitrisé.
En vous promenant dans cette ville ouverte, vous découvrirait par exemple un fusil de sniper tordu, en saisissant l’armes, vous découvrirez comment cette armes c’est retrouver ici et incarnerait le personnage qui possédait cette armes, dans une mission respectant la pur tradition Halo.
Il sera aussi fréquent que vous tombiez sur une escouade covenants patrouillant dans la ville, et on pourra la aussi se réjouir de pouvoir en finir sans tirer une seul balle mais en faisant preuve d’infiltration.
La ville étant très sombre, vous pourrez jouer de cette obscurité pour passer derrière un covenant et en finir avec lui d’un seul coup de cross, mais s’en oublier d’activer votre vision spécial vous permettant de voir dans le noir, de différencier les ennemis, les alliés ou encore les armes.


Voila déjà un petit lot de nouveauté justifiant le fait que ODST soit considéré comme un jeu à pars entière.

Concernant les missions, ou vous serez dans la peau d’un personnage de l’escouade toujours différent, celle-ci respecte la pur tradition de la série Halo, un objectif, des méchants, et toujours autant d’explosion à la seconde.
Le principal changement reste bien le fait que l’on n’incarne un soldat lambda et non le grand Master Chief, on n’est donc beaucoup plus limité dans nos possibilité, chose entièrement voulu par l’équipe de développement.
Fini la tactique Rambo avec deux mitrailleuse dans les paluches, un marines n’a pas la force du Master Chief, vous devrez aussi mettre un nombre considérable de coup de cross pour venir à bout d’une Brute pas gentille.
Votre santé est aussi un élément très important, car vous devrez vous mettre à la recherche de trousse de soin si votre maigre bouclier se fait endommager et que vous décidez tout de même de tenir la position. Fini aussi les sauts lunaires de trois kilomètre, l’équipe de Bungie à réellement choisie de vous mettre dans la peau d’un soldat envoyer au bagne, et certain joueurs risques d’être déçus…ou pas.


L’un des points faibles du jeu et sans nul doute son aspect graphique. Identique à Halo 3, le moteur est complètement dépassait et, même s’il avait été critiquait à la sortie d’Halo 3, le sera tout autant. On n’appréciera tout de même un level design très inspirait avec énormément d’animation au premier comme au second plan.
Quel plaisir de pénétrer dans un champs de bataille ou véhicule covenant et humain se font joyeusement le gueguerre avec en arrière plan une immense tour en train de lentement s’effondrer, causant un bourdonnement faisant trembler le sol sous vaut pieds.

La campagne solo ne vous tiendra dans l’ensemble pas très longtemps. Les six grosses missions du jeu se finissent assez vite mais le fait de pouvoir se promener dans une ville très bien réalisait rallongera la durée de vie à environ 6 heures, et un peu plus si vous décidez de trouvez tout les messages radio dissimulé dans la ville.
Après avoir fini cette campagne, qu’il est conseillé de lancer en Héroïque, le mode online s’offre à vous.
Composé de deux CD, Halo 3 O.D.S.T se voit gratifier de tous les modes multi-joueurs de Halo 3 avec même les maps et autre extension payante proposaient ultérieurement. Vous pourrez donc sans aucun problème vous mesurer un premier temps au joueurs de Halo 3 dans un multi-joueurs ayant déjà fait ses preuves. Mais vous pourrez aussi et surtout, vous essayer au nouveau mode présent dans ODST, le mode Baptême du feu.
Equivalent au mode Horde de Gears Of War 2, ce mode vous placera dans diverse cartes, souvent légèrement modifiaient des cartes présentes dans les missions du jeu, et consistera à tenir le plus longtemps possible, face à des vagues de covenants toujours plus menaçantes les unes des autres.
Pouvant être jouer seul ou en coopération jusqu’à 4 joueurs maximum, ce mode est vraiment une excellente surprise tant il est attractif et plaisant.
Les cartes étant très varier, vous pourrez prendre tout plein de véhicule et d’armes, en cherchant pour chaque cartes, le meilleur moyen de résister le plus longtemps possible, et autant dire que ce n’est pas chose aisé tant l’IA des covenants évolue au fil des vagues, les grognard par exemple, si vous tenez assez longtemps, ne feront que jeter des grenades plasma sans arrêt en faisant preuve d’une énervante précision. Dans l’ensemble, ce mode est vraiment une réussite et vous tiendra des heures durant.

Un autre point fort, concerne la bande son. Même si les trois quarts des bruitages et autres citation des marines vous accompagnant sont repris de Halo 3, certaines choses on été rajouté, comme quelques dialogue que vos allié ou que les covenants sortiront, mais la ou le jeu apporte son lot de nouveauté auditive, c’est au niveau des musiques calme qui vous accompagneront lors des balades dans la ville de New Mombasa.
Sans aucunement casser le rythme du jeu, c’est musiques sont pour la plupart des reprises de musiques déjà présente dans Halo 3 et d’autre sont carrément nouvelles, mais dans l’ensemble, celle-ci sont un pur bonheur.


Au final, Halo 3 O.D.S.T est sans contexte un très bon titre qui permet de voir une autre facette de cette belle série qu’est Halo.
Même si la campagne solo ne vous tiendra pas très longtemps, ODST est véritablement un jeu à pars entière tant les nouveautés, bien que petite, sont présentes. Le scénario se laisse savourer sans problème et ravira les joueurs ayant ras le bol d’incarner un super guerrier charismatique.
Dans la peau d’un simple mais courageux soldat de l’ODST, venez défendre la survie de l’espèces humaine, dans un guerre dite sans espoir.


                                                                                                        Gears of man.



Graphismes : Graphiquement, le moteur de Halo 3 est complètement dépassait. Bien qu’assez poussait dans la physique des objets, énormément d’aliasing et autres textures sommaire viennent lui faire ombre. On notera tout de même des animations très réussi et un level design inspirer.         13/20


Jouabilité : Le gameplay de Halo à déjà fait ses preuves et reste une franche réussite, mais dans ODST, celui-ci évolue et se voit plus élargie que jamais. Notamment lors des phases dans la ville de New Mombasa ou vous pourrez carrément éviter certain combat ou même vous débarrasser d’une escouade façon Fisher…bon d’accord pas autant quand même.                       17/20


Durée de vie : La durée de vie de ODST dépend de votre façon de l’appréhender. La campagne solo se finissant en 6 heures de jeu, c’est bien dans le multi-joueurs que réside la plus grosse durée de vie. Possédant tout les modes de Halo 3 et gratifié en plus d’un tout nouveaux mode coopération extrêmement plaisant, vous pourrez passer des nuits blanche en tant que simple trouffion.     15/20


Bande son : Une énorme claque dans l’ensemble, ODST brille par sa qualité sonore. Possédant de nombreux bruitages déjà présent dans Halo 3, il apporte largement sa pars de nouveautés et propose donc de nouveaux dialogues de la pars des marines ou des covenants et met aussi en scènes de nombreuse musiques aussi sublime les unes que les autres.            18/20


Scénario : Toujours en restant dans l’esprit Halo, ODST propose de voir une autre facette de cette série en vous mettant dans la peau de personnages ordinaires. Plutôt fouiller et assez clair dans l’ensemble, il satisfera les fans mais ne révolutionne en rien le genre.            14/20


Note Générale : Halo 3 ODST est un épisode très particulier pour la saga Halo, mais reste un jeu à pars entière et non une extension. Vraiment bien maitriser par l’équipe de Bungie, il permettra au fans d’aborder la saga d’une nouvelle manière. Bien que dépasser graphiquement, le level design est toujours aussi bien inspirer et les nouveautés sont au rendez-vous. N’importe quel fan de la série se doit d’avoir cachait chez soit un exemplaire de ce jeu si bien réalisait.     16/20

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Halo 3 : ODST

tous les tests