Grand Theft Auto : Chinatown Wars sur DS, le test de SamPlay

Publiez votre test
Signaler
SamPlay
10
SamPlay DS

Chez Rockstar on nem la drogue!

Sortir un GTA sur DS était une sacrée bonne idée en soi lorsque l'on connaît le parc de la console (ne le cherchez pas par contre), mais on ne peut pas dire que le catalogue de la DS regorge de jeux violents. Ils doivent se compter sur les doigts d'une main de menuisier et quand on voit le relatif échec de ce Chinatown Wars, on se dit que tous les joueurs violents, psychopathe et zoophiles ne doivent pas jouer sur DS. Et c'est bien dommage puisque ce GTA portable a vraiment tout d'un grand! Et une phrase journalistique! Une! C'est dur d'arrêter vous savez...

Si vous avez joué à un GTA avant, je pense que vous connaissez la chanson. En gros, vous êtes un petit gars qui a fait quelques conneries mais qui  veut avoir une vie normal. Sauf que quand vous arrivez en ville tout le monde change de trottoir et c'est la merde! Vous commencez par quelques services et vous finissez par buter tout le monde. Et bien cette fois-ci... c'est la même chose. Le plus grand changement en fait est que vous jouez un chinois et que vous évoluez dans le monde des triades. Mais commençons par le début et plus particulièrement celui du jeu. Les premières minutes, en plus d'être une entrée en matière efficace, contiennent tous les aspects intéressants de cet épisode DS.

La première chose que l'on se dit c'est que Rockstar a vraiment exploité la DS à son maximum en pensant le gameplay selon les caractéristiques de la machine. Techniquement, on sait tous que la DS n'est pas un monstre de puissance et bien les développeurs ont décidés de revenir à une vue de dessus comme dans les deux premier GTA (plus l'épisode "London"). Résultat: c'est vraiment superbe et la 3D tient vraiment la route! Ensuite l'autre élément qui fait plaisir est le fait que le stylet est réellement utilisé, et bien en plus! Par exemple, au début, on vous balance à la flotte avec une voiture et vous devez péter la vitre pour sortir. Immersif! Après cela, il vous faudra voler une bagnole pour rejoindre votre appartement et là encore, armé d'un tournevis, il vous faudra mettre le contact. Les fonctions tactiles comme celles-ci sont très nombreuse (tatouages, tickets à gratter, fabrication de cocktail Molotov, piratage, pose de bombe...) et nous plonge complètement dans l'aventure.

Une aventure qui se déroule sur la même carte que GTA IV et qui offre son lot d'activité. C'est bien simple, en dehors des missions, on a tellement de trucs à faire que l'on peut passer des heures à jouer sans toucher au scénario! Bien plus riche qu'un GTA IV (un comble!), le jeu se dote en plus d'un jeu dans le jeu: le trafic de drogue. J'ai déjà fait du trafic de billes à l'école et je peux vous dire que c'est très complet. Il y a je crois 6 types de drogue avec leurs prix propres qu'il faudra acheter puis revendre dans le but de se faire de la marge. Et c'et là que ça devient intéressant puisque c'est un vrai business! Il faudra faire gaffe aux baisse de prix, aux affaires, avoir des contacts avec des dealers, se former une réserve et vous assurez ainsi des revenus intéressants. Et autant vous dire que vous devrez vous y mettre car les missions ne rapportent pas un copec!

D'ailleurs parlons-en des missions. Il y en a près de 80 et elles vous occuperons une dizaine d'heures. Rien de bien original mais une histoire et des situations déjà vues dans tous les épisodes précédents. Ce qui fait la force de ce Chinatown Wars ce sont d'une part les dialogues et d'autre part la construction des missions. En ce qui concerne les dialogues, c'est vulgaire, drôle ("T'es aussi utile qu'une chatte sur une bonne soeur!" est une réplique qui fait son petit effet) mais surtout très bien écrit. Mais cet aspect va de pair avec le déroulement de l'histoire. Car si, encore une fois, il s'agit d'une banale histoire de guerre des familles sur fond de traîtrise, on salue tout de même les efforts qui ont été fait pour varier les situations. Désormais, grâce à votre PDA multifonctions, vous recevrez des mails, des pubs marrantes pour du viagra, vos missions et pourrez jouir en plus d'un GPS et de tout en tas de fonctionnalités fortes utiles.

En ce sens, Chinatown Wars est très proche du quatrième épisode puisque vous pourrez arrêter les taxis en sifflant dans votre console (un conseil: faites-le lorsque vous êtes seul), commander des armes ou aider des passants mais garde également tout ce qui se faisait auparavant. Les missions ambulance, pompier, autodéfense, taxi, les planques à acheter, le stand de tir, les courses de rues, on est loin d'être face à un épisode au rabais! Ce jeu est une drogue, un petit bijou et même les quelques défauts, comme la conduite difficile à cause de la vue ou l'absence de voix (normal mais bon...) n'entache en rien le plaisir d'avoir un vrai GTA dans la poche.

SamPlay (de tronçonner des vieilles dames dans la rue avant d'aller vendre de la drogue à une personne peu fréquentable)

Graphismes: C'est vraiment magnifique! La vue de dessus permet à la console d'afficher une tonnes détails et nous permet même de bouger la caméra comme bon nous semble. Le cycle jour/nuit est superbe et les effets climatiques également. Le bémol est que l'on droit à quelques ralentissements de temps en temps.

Jouabilté: Une fois que l'on a pris l'habitude de jongler entre les touches et le stylet, tout se passe bien mais il faut quand même signaler le fait que parfois l'impossibilité de voir loin devant soi nuit au gameplay. Rien de bien grave mais je peux vous dire qu'au début on conduit comme un pied

Durée de vie: Si vous voulez finir le jeu à 100%, vous en avez pour un moment, surtout quand on connaît le potentiel du trafic de grogue (ah, faute de frappe Monkeyislandiesque!). Avec le nombre de missions secondaires et de secrets à découvrir, je peux vous assurez que vous avez de la marge!

Bande-son: Avec 500 Mo, on se doute bien que l'on peut difficilement loger des tonnes de musiques et de voix et c'est pour cela que l'on ne peut pas trop lui en tenir rigueur. Il faudra se contenter de lire les dialogues sur fond d'images fixes et d'écouter les quelques radios disponibles. Par contre l'ambiance sonore est elle très efficace!

Scénario: Classique mais efficace. Tout commence avec le vol d'une épée et finit en règlement de compte fratricide. Le ton subversif de la série est plus présent que jamais et même si on se mélange parfois les pinceaux, l'intrigue se révèle dynamique et les personnages haut en couleurs. Ah si! Le héros est, comme d'habitude, toujours aussi con et naïf. Mais on a l'habitude maintenant...

Vendez de la coke sur: DS, PSP et IPhone

Plus de jeu, d'humour et de folie sur Pourquoi SamPlay?

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Vos tests de Grand Theft Auto : Chinatown Wars

tous les tests