Blade Runner sur PC, le test de megadrive

Publiez votre test
Signaler
megadrive
10
megadrive PC

Blade Runner, le chef-d'oeuvre oublié

Il est amusant de constater que le jeu de Westwood studio est en train de subir à peu près le même destin  que le film dont il est tiré à savoir; passer complètement inapercu (ou presque) lors de sa sortie , et petit-à-petit, au fil du temps acquérir une reconnaissance posthume et un statut de jeu culte. Ce statut est amplement mérité. Il faut dire que le jeu est sortit à une époque, ou le jeu sur Pc était en pleine effervescence (aux alentours de l'année 1997), on pouvait jouer à Fallout, Half-life se profilait à l'horizon,.. Blade Runner représente l'apogée du jeu d'aventure sur Pc, (point and click). Mais plus que ce simple fait,  il s'agit aussi véritablement d'un jeu en avance sur son temps. Plus que l'adaptation banale du film, le jeu emprunte des éléments du film de Ridley Scott et du roman de K.Dick ("les andröides rêvent-ils de mouton electrique?") qui avait lui même inspiré le film, pour en faire un mix extremement brillant, cohérent et original. L'extraordinnaire athmosphère visuelle du film, son aspect à la fois lunaire et futuriste, mélancolique, se retrouve retranscrite dans le jeu avec les capacités techniques de l'époque, et bien que le jeu ait forcément vieillit, le résultat est encore aujourd'hui très convaincant, avec des décors précalculés sublime respectant l'esthétique et l'univers du chef-d'oeuvre de Ridley Scott.

  C'est surtout au niveau de son déroulement que le jeu de Westwood bouleverse les normes en vigueurs de l'époque, en partant de ce principe simple; des actes, des conséquences, toujours différentes. Blade Runner est un jeu aux multiples choix, et aux multiples embranchements,cruciaux, sans même que l'on en ait parfois conscience (surtout lors de la première partie) conduisant à l'une des nombreuses fins (très différentes) que comporte le jeu. Le génie des developpeurs de Westwood studio est justement de proposer des choix aux joueurs mais sans les lui imposer, et sans que ce dernier ne sache toujours à quel moment il a véritablement le choix. Il n'y a pas de bon ou de mauvais choix dans le jeu, il n'y a que des choix et des contextes ambigus, tout simplement parce que à l'image du film, il n'y a pas de véritables "méchants" ou de véritables "gentils", juste des personnages complexes, souvent troublants. Tous ont une bonne raison de poursuivre l'objectif qu'ils se sont assignés, et forcément lorsque ces objectifs rentrent en contradiction avec les votres, il vous faudra faire des choix,..

   Tout dépend encore exactement de l'objectif que vous vous êtes fixés, et qui évoluera peut-être au fil de l'aventure, en fonction de l'attachement que vous éprouverez pour tel ou tel personnages? Il faut bien comprendre que les embranchements du jeu vont bien au-dela du "choix A" "choix B" étant donné que chaque embranchement peut posséder un sous-embranchements et ainsi de suite, toute nouvelle partie de Blade Runner peut-être une expérience extremement différente de la précedente, il s'agit la d'un point extremement audacieux pour un jeu de 1997. D'autant plus qu'encore une fois, le jeu ne fait aucune suggestion morale au joueur en lui suggérant qu'une décision pourrait-être meilleure qu'une autre; Le joueur est face à ses contradictions, et a aucun moment il n'est pris par la main par le jeu ou mis sur la "voie" d'aucune manière,  le doute est constant, et est une composante essentielle de ce jeu. On doute constamment de ce que l'on est en train de faire,  ou de ce que l'on a fait. Ai-je pris la bonne décision? Dois-je le tuer? N'aurais-je pas du le laisser en vie? Pourquoi?

,  Vous le saurez en jouant à ce jeu, sans contexte l'un des jeux les plus sous-estimé de sa génération et qui mérite sans aucun-doute sa place parmis les chef-d'oeuvre du jeu-vidéo.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Vos tests de Blade Runner

tous les tests