Darksiders sur Xbox 360, le test de goxelien

Publiez votre test
Signaler
goxelien
8
goxelien X360

Mate ma grosse épée !!!

 

Darksiders est le premier projet de Vigil Games et nous propose beaucoup d'action façon God of War avec des passages rappelant les Zelda en 3D. Avec ce genre de comparaison l'aventure du cavalier de l'apocalypse appelé « Guerre » doit être plus que génialissime....réponse tout de suite !

Commençons par le début, l'histoire commence par l'arrivée du cavalier de l'apocalypse sur Terre qui provoque une bataille contre les anges et les démons. Appelé par erreur dans ce monde, Guerre va perdre ses pouvoirs alors qu'il affrontait un démon et se fait battre. Se réveillant devant le Conseil Ardent, qui est chargé de veiller sur les sept sceaux qui empêche les anges et les démons de se taper dessus. Le cavalier est alors accusé d'être intervenu sans raison et d'avoir rejoint les démons, il sera placer sous la surveillance d'un serviteur du Conseil et devra prouver son innocence en rétablissant l'équilibre.

Au cour de son périple, notre héros taillé comme une armoire à glace, devra bien souvent faire parler son épée. Et pas que son épée, Guerre récupérera plusieurs armes qui permettront de varier les joutes tel qu'une faux, un shuriken-boomerang, un fusil et bien d'autres encore. Tout cet arsenal pourra être amélioré en tuant un certain d'ennemis ou bien en allant voir Vulgrim, un démon qui vend des techniques et autres upgrades et qui se fait payer en âmes laissé par les adversaires ou en détruisant des coffres. A noter qu'il existe aussi des âmes jaune pour recharger la jauge de courroux qui permet d'utiliser diverses capacités, ainsi que des âmes verte pour remonter la barre de santé. Et n'oublions pas la spirale de rage, présente lors du prologue, qui permet de se transformer en un puissant monstre.

Ce n'est pas tout, Darksiders s'inspire des Zelda pour ses donjons et ne dépaysera pas les fans de cette série. Des énigmes à base d'interrupteurs, de portes verrouillées, de statues à déplacées et à l'arrivée un combat contre le maitre des lieux. On avance dans Darksiders sans frustration mais le jeu n'est pas une ballade de santé non plus. Certains ennemis et boss donneront du fil à retordre à certains et quelques passages de plateformes nous feront pester sur l'inertie de Guerre qui se retrouve des fois attiré par le vide. Ce qu'il faut retenir aussi c'est l'ambiance post-apocalytique et le design des personnages qui change de ce que l'on peut voir dans les jeux du même genre. Les effets spéciaux et gerbes de sang des combats en colle plein la vue et les musiques sont de très bonne qualité.

Le jeu n'est malheureusement pas parfait outre le problème l'inertie cité plus haut, certains environnement ne sont que des couloirs ce qui est assez rébarbatif lorsqu'il faut allé chercher des coffres que l'on aurait raté. Le doublage français n'est pas très convaincant et quelques mécanismes d'énigmes ne fonctionnent des fois pas du premier coup et il n'est pas rare de devoir s'y reprendre à plusieurs reprises sur une même énigme alors qu'on a compris ce qu'il fallait faire.

Conclusion : Darksiders est une belle réussite, Vigil Games n'a peut être rien inventé mais en reprenant des éléments de ses sources d'inspiration et en les utilisant à bon escient pour se créer une identité. C'est devenu une référence du genre.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Darksiders

tous les tests