Neves sur DS, le test de Barbo

Publiez votre test
Signaler
Barbo
6
Barbo DS

Casual suspects

Pour mon tout premier test en ces pages, j'ai décidé d'évoquer un jeu casual sorti sur DS. Avant que vous alliez chercher des ânes pour l'écartèlement en place publique (ils sont très lents, synonyme théorique de souffrance bien plus intense), permettez-moi une brève mais nécessaire plaidoirie.


Neves n'est pas un énième pseudo-secouage de cervelle, élevage de chihuahuas, passeport du CP vers le CE1 et autres assimilés dont Nintendo autorise sans la moindre vergogne l'engraissement (enrichissement est un terme assez malvenu pour le coup) de la ludothèque de sa presse à billets.

Neves reprend tout simplement le principe du tangram, ce jeu d'origine japonaise consistant à effectuer diverses figures à partir de sept formes géométriques : quatre trapèzes, deux triangles et un pentagone. Ayant un vague mais néanmoins bon souvenir de ce jeu auquel j'avais gouté il y a de cela une grosse quinzaine d'années quelque part au milieu d'une mallette à trouze-mille jeux de société que l'on m'avait offerte, je me suis intéressé à son cas. Avec raison. Vous aurez un bon demi-millier de figures à reproduire avec vos pièces, la difficulté provenant moins des puzzles eux-mêmes (encore que nombre d'entre eux soient loin d'être évidents) que des modes de jeu proposés. Ainsi le mode Silhouettes vous permettra de réaliser les figures sans la moindre contrainte, le mode Time Pressure vous impose une limite de temps pour effectuer votre besogne avec à la clé une médaille d'or pour tout puzzle résolu en moins d'une minute, et dans le mode 7 Steps vous n'aurez droit qu'à 7 mouvements (soit un mouvement par pièce) pour construire le puzzle. Pour experts exclusivement. Les défenseurs de la convivialité pourront affronter un ami dans le mode versus où le premier à terminer trois puzzles est le gagnant.

Réalisé par Hanayama et édité par Yuke's, Neves est le parfait exemple du jeu casual respectable. Sa prise en main immédiate et parfaitement adaptée à la DS (le jeu se contrôle totalement et très simplement au stylet) réjouira le premier pitit enfant ou grand-père venu et les amateurs de difficulté seront rassasiés par le mode 7 Steps. Et même en passant outre ce dernier point, on a ici une pause toujours bienvenue entre deux parties endiablées de Contra 4, Dementium II et autres Drone Tactics, enfin bref tous ces vrais jeux dont Nintendo autorise sans le moindre courage l'enrichissement de la ludothèque de sa presse à billets (hum je suis un peu lourd là quand même). Seule la grande sobriété de la réalisation ne parle pas spécialement en sa faveur, mais je doute qu'un lifting HD soit en mesure de réhausser l'intérêt de l'expérience.

Et merci de ramener vos ânes là vous êtes allés les prendre, je ne m'appelle pas Cloridric.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Neves

tous les tests