>
>
Les pires spin-offs du jeu vidéo

Les pires spin-offs du jeu vidéo

Par La Rédaction - publié le
Image

Dernièrement, nous avons été gâtés. Rien de moins qu'un nouveau Castlevania et un Bayonetta inédit annoncés à quelques jours d'intervalle. Ah, vous n'étiez pas au courant qu'il s'agissait sur des machines à jetons dont raffolent les japonais ? Pardon.

Les spin-offs, dérivés d'une série plutôt populaire, ça peut se passer super bien. Prenez Mario Kart, par exemple. D'autres fois, comme avec ces deux annonces, ça ne passe pas du tout. Et c'est là que nous intervenons. Après un petit briefing, nous avons sélectionné pour vous des titres qui prennent racine dans des licences reconnues... et leur collent la honte. 10 titres entre risible et effrayant.

Bonne lecture !

Avant de détaler, je vous laisse avec cette vidéo empreinte de VIOLENCE EROTIQUE.

10. Death by Degrees (PS2, 2005)

Dans l'idée, pourquoi pas. Nina  Williams n'est pas le personnage le moins aimé de la série de jeux de baston Tekken. Et son métier de tueuse à gages permet de supposer un background intéressant dans le cas d'une carrière solo.

Sauf que c'est non. Cette tentative d'en apprendre un peu plus sur sa rivalité avec sa soeur Anna n'est qu'un triste beat them all aux mécaniques insatisfaisantes (employant le stick droit pour les attaques), aux caméras mal fichues et dont la réalisation ne fait pas honneur à la PlayStation 2. Dommage.

La rédaction vous recommande

8 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (8)