La Saga Tekken

Une main mise (d’acier ?) sur la baston 3D
Par Aymeric Lallée - publié le
Image

Conclusion

Personnellement, je suis encore un adepte de Tekken 5 Dark Resurection sur PSP et sa version online PS3, et je dois admettre que malgré mon amour pour la baston en général, Tekken demeure mon péché mignon dans la catégorie jeu de combat 3D à mains nues... Son humour omniprésent, la légèreté de son scénario décalé ou son mauvais goût sont autant d'éléments qui ont su nous plaire à travers tous les épisodes. Mais c'est surtout sa jouabilité intuitive et son accessibilité éprouvée qui ont fait son succès.

Voilà le fond de ma pensée : Tekken est un jeu qui a, passez-moi l'expression, le cul entre deux chaises. Sa jouabilité accessible permet à chacun d'y trouver sa place, mais les hard-core crient au scandale de voir un joueur lambda pouvoir abattre un spécialiste de la discipline. Pourtant, ces combats arrachés par un débutant à un joueur confirmé sont rares... C'est surtout grâce à la surprise que l'amateur prend l'ascendant sur le spécialiste. La preuve : Tekken est joué dans les plus grands tournois, et ce sixième volet ne me fera pas mentir puisqu'il est encore l'un des jeux les plus joués en Arcade au Japon. Alors oui, ça reste du Tekken mais les évolutions de chaque opus sont suffisants pour intéresser tous les types de joueurs, et ce quel que soit leur niveau. D'ailleurs, n'est-ce pas la tendance aujourd'hui ?

Mais oui, Tekken est clairement dans l'air du temps !

21 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (21)