>
>
Overwatch : Quelles chances pour la France à la Coupe du Monde ?

Overwatch : Quelles chances pour la France à la Coupe du Monde ?

Par Eva Martinello - publié le
Image

La dernière phase de groupes de la Coupe du Monde d'Overwatch prendront place à Paris le week-end prochain, du 21 au 23 septembre, avec six équipes qui s'affronteront pour deux places en play-offs. L'année dernière, la France a terminé quatrième de la compétition, composée des joueurs de l'équipe Rogue. Quelles sont les chances de la France cette année ? On fait le tour !

Six équipes, deux survivantes

  • France
  • Royaume-Uni : L'équipe est composée de joueurs de British Hurricane (équipe académie de London Spitfire) et d'autres équipes dans la ligue régionale des Contenders Europe. Il y a également un joueur en Overwatch League : Boombox, chez Philadelphia Fusion.
  • Pays-Bas : Trois joueurs de l'Equipe sont en Contenders : CrusaDe (British Hurricane) et brussen (One.PoinT) pour l'Europe, et Vizility (Toronto Esports) pour l'Amérique du Nord.
  • Allemagne : L'équipe a un unique joueur participant aux Contenders : Nesh, chez British Hurricane.
  • Italie : Là encore, un seul joueur est en Contenders, chez We Have Org : Midna.
  • Pologne : Si deux joueurs ont été dans les Contenders des saisons précédentes, Danye et Matwoj, aucun n'y est actuellement actif.

Sur le papier, les adversaires de taille pour la France seraient donc le Royaume-Uni et les Pays-Bas. Néanmoins, beaucoup de paramètres entrent en compte, notamment la préparation des équipes, leur synergie et le changement de la meta auquel tous doivent s'adapter. Étant donné que les équipes se forment uniquement pour le tournoi, il est possible de s'attendre à tout, ce que les groupes précédents nous ont démontrés.

Qu'en pensent les joueurs de l'Équipe de France ? Selon Terence 'SoOn' Tarlier, les adversaires les plus redoutables pour la France seraient bien le Royaume-Uni et les Pays-Bas. Non seulement grâce au niveau individuel de leurs joueurs, mais aussi grâce à leur adaptation à la nouvelle meta.

GOATS, GOATS everywhere

Après la fin de la saison inaugurale de l'Overwatch League, une nouvelle stratégie s'est largement imposée sur la scène compétitive du jeu : la GOATS, du nom de l'équipe qui l'a popularisée. Il s'agit de 3 tanks et 3 soutiens, dont Brigitte (expliquée plus en détails dans la vidéo ci-dessus). Si les joueurs dans les ligues régionales des Contenders ont pu s'entraîner sur cette nouvelle stratégie, ce n'est pas le cas des joueurs en Overwatch League qui ont arrêté de jouer en équipe jusqu'à la saison 2.

Pour la France, c'est donc le joueur d'Eagle Gaming, NiCO, qui doit aider son équipe à bien exécuter cette stratégie dominante... tout en préparant la finale des Contenders Europe avec Eagle Gaming, qui aura lieu le vendredi 21 septembre à 18h45,  au même endroit que la Coupe du Monde. Difficile pour le joueur, qui aura une double pression. « Beaucoup pensent que l'Angleterre est l'équipe qui va nous déranger le plus. On n'a pas pu s'entraîner contre eux récemment, donc on ne sait pas quel est leur niveau », affirme Lanfeust, le manager de l'Équipe de France. « On devra aussi se méfier des Pays-Bas, car ils ont montré un bon niveau et une bonne maîtrise de la composition tank en entraînement. »

Pour ce qui est de la synergie de l'équipe, elle semble être au beau fixe avec des joueurs en Overwatch League qui se sont rapprochés et une bonne intégration de Benbest, NiCO et winz. Lanfeust, quant à lui, aborde la compétition avec optimisme : « On a la chance d'avoir des monstres en France : des joueurs qui sont en Overwatch League qui sont parmi les meilleurs à leur poste, on a le tout qui est chapeauté par daemoN qui a amené les Los Angeles Valiant en playoffs... les spectateurs verront la France briller dans cette coupe du monde ! »

Lanfeust accompagne l'Équipe de France en tant que manager. @Timo Verdeil

Focus sur Lanfeust, manager de l'équipe

Les joueurs professionnels ne pourraient pas atteindre le maximum de leur potentiel sans un staff pour leur permettre de se concentrer uniquement sur leur jeu. C'est le rôle de Lanfeust, qui est manager de l'Équipe de France. Ce dernier connaît bien les membres de l'équipe : il était le manager des anciens Rogue, jusqu'à leur disband avant l'Overwatch League. Quant aux autres joueurs, il les a rencontrés bien avant la sortie d'Overwatch, sur Quake ou encore Shootmania... et il était également manager de l'Équipe de France l'année dernière, composée des joueurs de son équipe. 

« Être manager, c'est un travail global, qui concerne tout ce qui est en-dehors du jeu. J'organise le planning, j'aide sur tous les petits problèmes du quotidien et je suis l'interlocuteur pour Redbull et Blizzard, par exemple », nous explique-t-il. « J'aide daemoN au maximum sur l'encadrement des joueurs. On peut dire que le but de ma vie, c'est faire en sorte qu'ils soient tous concentrés sur le jeu ! »

À côté de ça, Lanfeust vit à Las Vegas et travaille au siège de la structure américaine Rogue. Après avoir géré l'équipe Overwatch, il a commencé à gérer également les autres équipes. Pour lui, le retour en Équipe de France, c'est un peu comme un retour au bercail. « La Coupe du Monde est très importante pour tous les joueurs, car c'est autre chose de représenter la France en match... ils se donnent à 1000% sur les entraînements. »  Pour lui, il n'y a pas de doutes : l'Équipe de France sortira des groupes et ira le plus loin possible pour représenter la France.

La France lancera la compétition à l'Espace Grande Arche de La Défense, le vendredi 21 septembre à 10 heures, contre les Pays-Bas. Elle pourra être suivie sur la chaîne officielle d'Overwatch France.

La rédaction vous recommande