La boîte à sucre de Zaza

La boîte à sucre de Zaza

Par Zaza Blog créé le 13/12/09 Mis à jour le 30/09/11 à 11h14

Mon univers de fille culturée...

Ajouter aux favoris
Signaler
Des joulies oeuvres

Ca faisait un petit moment que j'avais pas fait d'article sur mes amis les artistes morts ! Et bé en voilà un de plus !

Je vais dès à présent vous parler du Pop'art, ou art populaire. C'est un mouvement artistique, qui a commencé au pays de la malbouffe (le royaume-uni), et de l'émancipation industriel et technologique dans les années 50.

Le pop'art c'est une sorte de représentation de la surconsommation des pays riches et une sorte de critique vis-à-vis du phénomène !

Monsieur Richard Hamilton est le premier à user des merdouilles découpées dans des magazines et autres pubs pour dénoncer le petit comfort de monsieur Lambda, de façon plutôt ironique puisqu'il a intitulé son oeuvre :

"Just what is it that makes today's homes so different, so appealing ?"

traduction : "Qu'est-ce qui rend les intérieurs d'aujourd'hui si différents, si séduisants?"

Et ben ça donne ça :

Alors qu'est-ce qu'il avait dans la tête ce bon vieux rigolo de Richard ? Ben euh... :

Richard H. : "Hey les gars !!! Je suis allée chez ma belle-mère ce week-end et ça y'est ! J'ai trouvé ZE concept qui tue sa maman ! Je vais montrer au gens que c'est ridicule une pin-up à poil avec un abat-jour sur la tronche, et q'un gay en slip kangourou dans le salon tenant une sucette géante c'est trop lol  et pi je vais bien clouer le bouzin en démontrant que ça sert franchement à queudal... Elle est pas top mon idée ? Hein ? Dites ?"

l'Independant Group : " Arrêtes tu te fais du mal... ça marchera jamais ici..."

Richard H. : " M'en fou ! Vais tout péter la barraque !"

Hum... Alors monsieur Hamilton a tout pété et fut considéré comme le père du Pop'art, on l'appelle aussi le Wahrol anglais mais sa renomée n'est finalement pas si énorme. C'est finalement dans les années 60 que ce besoin de critiquer la consommation de masse prend de l'ampleur et c'est surtout aux States que ça balance à fond les ballons.

Au pays du burger, ceux sont Lichtenstein et Andy Wahrol qui deviennent célèbres. La qualité du Pop'art, c'est que ça parle à tout le monde vu que c'est de l'art populaire, c'est pas trop dur de comprendre le dessin, ce qui est plus ardu c'est de comprendre ce qu'ils veulent dire les deux tarés sous acide (ben oui les beatniks, les hippies tout ça, tout ça...)

Lichtenstein, lui, il est plutôt trip comics et essait de faire un truc le plus artificiel possible... Donc, non c'est pas le décorateur plateau des Zamours qu'a inventé le style mais bien ce monsieur parce que son fils lui avait dit qu'il serait pas capable de refaire en peinture un Mickey géant sorti tout droit d'un comics !

Grosso merdo c'est le roi de la reproduction à grande échelle, même la trame d'impression est visible.

Vous savez les gros pois qu'on voit pas trop quand c'est petit. Un peu comme quand on agrandit à 400% une image sur internet et qu'on voit les gros pixels, ben là c'est pareil sauf que c'est des gros pois et que les lignes noires bougent pas.

 

Sur celle-ci c'est plus flagrant !

Passons à monsieur Andy Wahrol. Grand gourou du Pop'Art, comme le monsieur du dessus, il utilise les procédés d'impression industriels pour faire ses oeuvres, c'est pour ça qu'on peut trouver des séries de trouzemilles portraits de divers stars dont il a récupéré les photos sur des magazines (découpage comme Hamilton), et qu'il leur a revendu des milliers de dollars par la suite...

Faut pas croire qu'ils donnent plus d'importance aux stars, il a fait la même chose avec des boites de soupe...

Ce type a aussi créé la merveilleuse communauté de hippies et beatniks sous LSD, j'ai nommé la Factory (usine), dans laquelle, joueront régulièrement The Velvet Underground, qu'il filmera aussi puisque c'est un grand touche-à-tout ce sacré Andy !

Des oeuvres que j'aime particulièrement :

Sa série sur les chaises électriques pour dénoncer la peine de mort aux USA en surconsommation

Ses autoportraits :

Sa tête de fou entouré de ses muses :

Et enfin ce que la Factory a produit de plus classe : The Velvet Underground :

et

Enjoyez !

Edit : oui j'ai oublié de vous dire qu'il est à l'origine de la téléréalité avec sa petite phrase choc :


«A l'avenir, chacun aura son quart d'heure de célébrité mondiale.»

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

Zaza
Signaler
Zaza
Ca va viendre, Je vais surement faire une petite rétrospective sur Duchamp puisque après tout c'est mon préféré celui-là ! ;)
Anthony
Signaler
Anthony
Alors à quand un article sur Dada ? :) (huuhuuuhu)
Zaza
Signaler
Zaza
vui c'est mon dada !
difdaf
Signaler
difdaf
J'ai commencé de bas en haut et puis comme j'ai vu la banane j'me suis dis que j'vais lire l'article tant qu'à faire , on se culture pas mal ici à ce que je vois ^^

Édito

Bienvenue dans le monde des chokapic, des chamalow et des tendresses...

En passant par une petite visite au musée, des chansons et musiques que j'aime bien et des livres que dedans y'a des belles images et autres trucs qui font de ma boîte à sucre un vrai ramassi de conneries...

Archives

Favoris