Between the pixels  and me
Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

Voila j'ai eu une bonne excuse pour redémarer le jeu après l'avoir fini à 100 %. Un sympatique patch gratuit avec un mode photo (dans le style de celui de The Last Of us ou Drive Club). J'ai survolé quelques chapitres pour le mettre au défis. Voici une séléction pour vous.

 

Voir aussi

Jeux : 
The Order : 1886
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

L'aventure proposée dans The Order: 1886  prend le temps de présenter un groupe de personnages ainsi que leurs relations. Nous avons aussi des indices sur leur passé, et beaucoup de questions restent en suspens à la fin du jeu. Ce n'était pas forcément mon opinion avant de jouer au jeu, mais maintenant que je l'ai fini, il me semble évident que le second épisode sera la suite directe du premier, avec le même casting. En partant de ce constat, j'ai envie d'essayer de deviner où le prochain opus se déroulera, si le succès  commercial  (pas forcément le succès sur metacritics pour le coup) est suffisant. Cela n'empêchant  pas que si la série devient une grosse machine de guerre comme Assassin's Creed, de voir des épisodes revenir sur le passé de l'Ordre, qui semble mériter un épisode au moins. Le nom même du jeu semble nous donner des indices : On va suivre les aventures de L'Ordre, avec ses figures emblématiques et quasi immortelles, sur plusieurs époques différentes.

Article garantie sans spoiler

 

Essayons maintenant de rassembler des indices pour deviner où et quand le prochain épisode va se dérouler !

Le jeu se déroule dans ce que les historiens appellent "l'apogée de l'Empire Britannique" (1815-1914),  époque durant laquelle l'Empire britanniques était à sa taille et puissance maximale. C'est par contre après la fin réelle de la Compagnie anglaise des Indes Orientales ( souvent mentionnée dans le jeu comme étant pourtant active). Elle joua un grand rôle dans l'expansion de cet empire en Asie.  Il s'agit d'une société commerciale surpuissante pour l'époque, la plus puissante en son temps, avec sa propre armée. Elle eu longtemps  le monopole sur les  échanges commerciaux avec l'Asie.

Dans un premier temps, étudions les personnages historiques présentent dans le jeu.

Gilbert du Motier de La Fayette

 

Bien qu'il ait un rôle assez mineur dans The Order, il s'agit d'un personnage historique assez connu, il est donc important de s'intéresser à lui. Aristocrate français ayant joué un rôle important dans la guerre d'indépendance américaine, il est supposé être mort en 1834 à 77 ans.. Il s'agit clairement d'un jeune homme dan le jeu, ce qui semble vraiment étrange et difficile à appliquer. Surtout qu'il n'a pas l'air d'avoir bu de la potion magique comme les autres. On peut  à partir d'ici supposer que The Order se situe dans une version alternative de l'Histoire, dans laquelle il n'a pas eu la même vie et qu'il a rejoint les recrues des chevaliers de l'Ordre assez jeune.  Je ne cracherai pas sur cette "erreur" avant d'en savoir plus sur lui dans un prochain épisode.

Nikola Tesla

En 1866, Nikola a 30 ans. D'origine serbe, il a grandi dans ce qui était à l'époque l'Empire d'Autriche. en 1884, il débarque aux Etats-Unis, après un court passage à Paris. Il est ensuite très actif dans son domaine professionnel pour les années à venir. Rien ne semble indiquer qu'il ait séjourné en Europe à cette époque. Il est mort en 1943 seul et couvert de dettes suites à des déboires qui semblent l'avoir suivis tout au long de sa vie. Si cette version de son histoire est respectée par les auteurs de The Order, on peut supposer que sa relation avec l'Ordre va mal finir.

Plusieurs faits intéressants de sa carrière pourraient faire écho au jeu :

en 1928 il dépose un brevet pour un biplan à décollage et atterrissage verticaux.

Il s'intéresse à la mythologie hindoue (Il semble avoir, dans le jeu, un lien avec l'Inde. Je n'en dirais pas plus pour ne pas spoiler)

 

Sir Bors de Ganis

Nom d'un chevalier de la table ronde mentionné par Lakshmi durant l'aventure. Je n'en dirait pas plus sur la scène et son implication avec la charmante demoiselle. On peut supposer qu'on va en apprendre plus dans le prochain jeu sur lui.  Suite à des recherches sur internet il est pas évident de voir ce que Ready at Dawn pourrait faire de lui. Il fait parti des chevaliers ayant trouvé le Graal des siècles plus tôt.

 

Lakshmi:

Une mystérieuse rebelle d'origine indienne que le joueur va croiser durant l'aventure. Le nom fait référence à la déesse hindoue du même nom :  il s'agit d'une divinité bienveillante, ce qui semble nous confirmer qu'il s'agit d'un personnage qui veut vraiment aider l'Ordre dans cette sombre affaire.

Lord Hastings:

S'agit-il d'un personnage fictif ou non ? Sans en dire plus sur son rôle dans le jeu, il me semble évident que le joueur va être amené à le revoir... Tout ce que j'ai pu trouver sur internet en rapport avec lui c'est le nom de William Hasting, noble anglais du quinzième siècle qui a pris part à la sanglante guerre des Deux-roses. Mort décapité.

 

Avec cette base pour acquis, on peut maintenant se demander vers où tourner notre regard ?

 

Afrique :

La  seconde guerre des Boers (1899 à 1902) qui se conclut par l'intégration forcée de l'Afrique du Sud à l'empire britannique pourrait être un terrain de jeu pour le prochain épisode, mais le choix semble peu intéressant d'un point de vue marketing : peu de grandes villes, peu de monuments ou lieux historiques marquants... Mis à part ces événements, rien ne semble laisser penser que Ready at Dawn pourraient choisir de faire un jeu sur ce continent, L'Egypte moderne ne semblant pas non plus être un lieu très vendeur.

 

Océanie:

Bien que la Nouvelle Zélande et L'Australie fassent partie du Commonwealth,  il semble peu probable que l'Ordre soit de passage dans ces pays, pour les mêmes raisons que celles précédemment citées.

 

Europe:

Plusieurs lieux et périodes marquantes semblent pouvoir servir de terrain de jeu pour un prochain épisode : La guerre d'indépendance Irlandaise entre 1919 et 1921, avec de nombreux événements violents impliquant la charmante ville de Dublin. Il semble peut probable que tout un jeu se situe dans ce contexte, mais on peut envisager une aventure sous forme de voyage avec plusieurs destinations.

La Première ou Seconde Guerre Mondiale semble être une idée beaucoup plus prometteuse pour un jeu de tir : Pourquoi pas un épisode sous l'occupation Nazi durant la seconde guerre mondiale, à Paris ? Ou alors se placer dans les environs de l'assassinat de Jean Jaurès et les conflits nationalistes et pacifistes qui ont précédé la première Guerre ?

 Selon moi, le prochain jeu sera la suite directe ou quasi directe du premier épisode, ce qui laisse à penser que cette période est trop éloignée pour faire l'objet d'un second ou troisième opus. Il est cependant assez évident que le papa de la série(Ru Weerasuriya)  étant français, il doit bien avoir en tête une histoire impliquant l'Ordre et son pays natal. Pour plus tard je pense.

Dans le même ordre d'idée, la Révolution Russe qui a lieu en 1917 semble un peu trop lointaine.

et Londres ? Pourquoi ne pas nous resservir une seconde dose de la même chose ? En effet, la table ronde et le conseil de L'Ordre se situent dans cette ville. Il y a encore beaucoup de choses à résoudre dans cette ville, avec pas mal de personnages qui ne semble pas forcément motivé à partir ailleurs, et qui semble pourtant indispensable à l'aventure. Personnellement je trouverais ça dommage mais qui sait. Personnellement je pense plutôt que l'Angleterre sera de retour dans un futur prologue, mais pas immédiatement, on alors seulement pour un ou deux chapitres du jeu.

Amérique :

Mentionné quelques fois durant l'aventure, les Etats-Unis semble un choix de marque pour la prochaine aventure de l'Ordre.  A cette époque la Guerre civile vient de se terminer (Dommage ça aurait fait un bon épisode) et la ruée vers l'Or bat son plein en Californie, de nombreux  migrants viennent en masse s'installer dans l'Ouest sauvage. On peut facilement imaginer l'esthétique steampunk du jeu s'adapter à l'ambiance far-west du désert californien ! Il s'agit pour moi de l'hypothèse la plus probable pour un second épisode. Quitter le côté ultra-urbain de Londres pour quelque chose de plus sauvage.  Les méchants  du jeu semblent en plus avoir une relation et des objectifs étroitement liés avec les Etats-Unis, et notre ami Tesla est historiquement lié à ce pays.

Les échanges commerciaux entre la Compagnie des Indes sont présentés sur une carte à un moment dans le jeu. Les plus curieux auront remarqué que certains cargos semblent aussi se diriger vers l'Amérique Latine. L'époque semble peu propice  à ce cadre, et les chevaliers peut adapter à une chasse aux trésors dans les jungles et les temples Mayas.

 

Asie:

Sous domination anglaise durant la période, la  région de Hong Kong offre un potentiel intéressant : Les Guerres de l'Opium fraichement terminées cependant, Hong Kong est une ville sous tension partagée entre les Anglais, les Français et les Chinois. Le cadre semble possible et alléchant.

 

L'Inde revient souvent dans The Order: 1886 à travers des personnages ou des références historiques. La piste semble presque trop évidente pour être vraie. D'après les historiens, le début de la révolution industrielle, thème cher à The Order et son décor  steam-punk, a eu lieu à cette époque en Inde. Et La Compagnie des Indes y joua un grand rôle. Techniquement il ne s'agit plus de la domination de cette compagnie à partir de 1858 et le début du régime colonial " Raj Britannique", mais c'est dans la continuité. De la même manière, La reine Victoria est proclamée impératrices des Indes en 1876. C'est une époque clé pour le pays et les changements à venir.  Alors un petit voyage au pays avec la belle Lakshmi ? Pour moi la seconde hypothèse la plus probable.

Je vois laisse me donner vos propres avis sur ce que  vous pensez ou aimeriez voir dans cette série

Voir aussi

Jeux : 
The Order : 1886
Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

C'est part le biais de Gameinformer qu'on apprends que Just Cause 3 va enfin se réveler à nous dès le mois de décembre, et aussi au passage que il ne s'agit pas d'une exclue Xbox One comme certains leaks le laissaient présager.

 

Voir aussi

Jeux : 
Just Cause 3
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

 

Un petit coup de gueule en une image... merci pour ça Driveclub, ça valait bien la peine d'attendre. (voir kmh)

Voir aussi

Jeux : 
DriveClub
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

On le sait depuis Juin, certains anciens qui travaillaient sur The Last Guardian sont partis pour former Friend & Foe et sont en train d'essayer de sortir un jeu tout aussi poétique, mais beaucoup plus vite. Le titre s'appel Vane, et un teaser semble avoir été montré (un peu dans l'ombre) au TGS. Le  voici pour vous.

Voir aussi

Jeux : 
Vane
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

Ce salon britannique du jeu vidéo sans grand intérêt pour les non locaux va avoir lieu ce weekend a Londres. En plus d’un line-up assez prévisible et sans grande fraicheur pour les gens qui ont suivi la Gamescom ou le TGS, Sony va EN PLUS proposer a plusieurs développeurs indépendants  anglais d’intervenir pour présenter leur jeu.

 

 

·         Jeudi 25 Septembre : Roll7, le studio derriere OlliOlli et qui travail en ce moment sur Not a Hero vont monter sur scene pour présenter quelque chose de nouveau.

·         Vendredi 26 : Until Dawn – Présentation live d’une démo du jeu et session de questions /réponses.

·         Samedi 27 : Mike Bithell (Thomas Was Alone) va montrer quelques nouveautés pour son jeu d’infiltration, Volume.

·         Dimanche 28 : Dominic Matthews de Ninja Theory va venir parler de Hellblade,

·         Dimanche 28 :  Rex Crowle & Michelle Ducker de chez Media Molecule vont présenter un playthrough de Tearaway Unfolded sur PS4, avec un intérêt tout special pour les nouvelles mécaniques spécifiques a la PS4.

 

 

Comme depuis la sortie de la PS4, Sony continue d'aider les indies, leur proposer un soutien de promotion fort appreciable.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Cinéma/ TV (Séries TV)

Comme j’en parle dans un article récent, l’été est souvent synonyme de vide culturel. Mais cette année on a vraiment été gâté niveau séries tv. J’ai donc décidé de faire un petit bilan sur les nouveautés qui nous ont régalé en cette période estival.

 

Halt and catch fire:

 

Nouvelle série de AMC, qui s’est décidé à avoir une série geek comme beaucoup d’autres chaines.  Loin du cote glamour de TBBT, Halt and catch fire place son univers dans la Silicon Prairie au Texas en 1983, une version un peu bouseuse de la Sillicon Valley, qui a bel et bien existé. Imaginez un mélange entre The Office pour le coté huit-close sur une petite entreprise, Mad Men pour l’ambiance retro et Sillicon Valley pour les thématiques informatiques… Avec une goutte de Breaking Bad pour la qualité d’écriture et le décor assez désertique rural. Pas mal hein ? C’est avant tout l’histoire d’une petite start-up qui veut créer son propre ordinateur pour faire face aux géants ABM et autres standards de l’époque. La dose de données techniques réelles distillées à chaque épisode est assez importante, mais nul besoin de tout comprendre pour apprécier l’aventure, cela rajoute juste du réalisme à la chose. Personnages charismatiques, orignaux, torturés et au final attachants, scenario bien conçu et prenant, esthétique soignée, c’est pour moi un quasi sans faute, qui mérite d’être vu aussi vite que possible.

 

The Leftovers :

 

Dernière série en date de la chaine américaine culte HBO, The Leftovers est un peu un ovni qui se place volontairement entre plusieurs genres. Basée sur le roman du même nom, la série propose comme speech de départ la disparition  instantanée, non expliquée de 2 % de la population mondiale. 3 ans après, on découvre la vie d’une petite ville américaine dans son quotient. Comment les gens ont accepté ce phénomène ? Comment vivre après avoir vu un être cher disparaitre  de la surface de la Terre sous vos yeux ? Différents groupes réagissent  de manières différentes : Certains y voient un signe de dieu, d’autres quelque chose de plus paranormal… certains essayent de passer à autre chose tandis qu’une étrange secte prends de l’ampleur dans le pays… La série qui se focalisent sur la vie quotidienne de plusieurs personnages, touche du doigt un sujet assez philosophique avec délicatesse voir timidité. On ne sombre jamais vraiment dans le paranormal ou la  théorie du complot dans cette première saison, qui est parfois assez lente à se développer mais qui pour moi culte de part son originalité.

 

The Strain :

Guillermo del Toro aux manettes de cette série horrifique basée sur les comic books du même nom. Une histoire gore avec des êtres mi infectés/vampires qui semble très banal sur le papier, mais grâce à une direction artistique soignée et un mélange savant entre une histoire de virus et de créatures maléfiques ancestrales, la sauce prend. Le casting et l’écriture d’un niveau satisfaisant font de cette série une ½uvre beaucoup plus mature que des shows récents comme Helix par exemple.  Le final n’a pas encore été diffusé l’heure ou j’écris ces lignes, mais je suis déjà impatient de voir la suite l’année prochaine. Une bonne surprise dans un genre assez saturé, imparfait mais bon.

 

Manhattan :

 

Une nouvelle série qui tente sa chance dans la mode actuelle des séries historique/fiction. Cette fois on part dans le désert du Nouveau-Mexique en 1943 pour s’intéresser au projet Manhattan : l’histoire assez méconnu de la course a la bombe atomique, loin des champs de batailles mais tout aussi intense à sa façon. Personnages historiques, soucis du détail constant, l’immersion est excellente et les décors criant de réalisme. On se surprend à ‘croire’ chaque scène comme si c’était exactement ce qui s’était passé tant l’½uvre semble basé dans la réalité. Jamais pro américaine, toujours neutre dans le ton, on essaye de comprendre ce qui a pu motiver ses hommes et ses femmes à se lancer dans ce projet fou. Entre les conditions de vie horrible, la non-liberté militaire ambiante, et la censure totale dont les scientifiques souffraient, on en vient  à vraiment les plaindre et avoir de la peine pour eux. Il reste encore quelques épisodes avant que la première saison ne soit finie, mais on peut déjà dire que Manhattan est bien parti pour devenir une référence dans les années à venir. 

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

Nombreux sont les joueurs qui ont attendu Destiny comme un messie du shooter moderne online, et nombreux sont ceux qui l’ont  acheté day one, et ont dévoré son contenu en une petite semaine. Il semble que tous les joueurs, même si certains sont plus déçus que d’autres,  semblent être d’accord pour dire qu’ils en attendaient un peu plus. Même la presse américaine, qu’on qualifie souvent de fanboy de Halo, a attribué au jeu des notes un peu timide. Alors on râle on râle, mais finalement la plupart d’entre nous on quand même envie de courir après ces loots légendaires (en tout cas pour le moment), et parle du jeu autour d’eux, donnant envie aux autres de rejoindre.

 

 

Quand des amis qui n’ont pas le jeu me demandent ce que j’en passe, je n’arrive pas à leur donner une réponse claire. Je suis vraiment partagé entre le nombre hallucinant de choses qui me déplaisent, qui manque, ou qui se répètent, et aussi l’envie que j’ai de continuer d’y jouer.

Chaque jour en rentrant du travail, je redémarre le jeu, je joue uniquement à Destiny, et j’ai presque arrêté mes autres hobbies à coté. Il est très rare que je passe autant de temps sur le même jeu, surtout quand il est répétitif.  Alors que se passe-t-il ? Est-ce qu’on est tous simplement mort de faim après un été sans autres jeux AAA ? Pas vraiment, il y a eu pas mal de Remastering de qualité et des jeux indies assez complet des derniers temps. Je ne peux faire autrement que d’admettre que le jeu est addictif. Comme peut l’être un MMO ou un RPG, alors que le jeu n’est pas vraiment de ce calibre.

Suite à ce premier constat, j’ai essayé de comprendre ce qui me rendait accroc dans ce jeu. La quête sans fin d’un set légendaire et du niveau max semble une possibilité, pourtant en général cette course à la carotte ne me fait courir que peu de temps avant que j’abandonne. Surtout quand le niveau des donjons et des loots s’adapte toujours à votre niveau, un peu comme dans Oblivion.

Et si finalement c’était les défauts du jeu qui le rendait si addictif ? Le scénario en retrait, les objectifs de missions minimalistes, la durée des missions toujours plus au moins prévisible, on sait ce qu’on fait, ce qu’on essaye d’obtenir. Il a un certain confort un peu flemmard dans l’expérience de jeu une fois la main quest terminée.  C’est un peu comme le Macdo en fait, ce n’est pas terrible au gout ni pour la santé, mais on a toujours envie d’y retourner au bout d’un moment, c’est quand même une valeur sure. On ne peut pas toujours tous se mettre d’accord avec ses amis sur quel restaurent on a envie d’aller, en plus il faut réserver à  l’avance c’est compliqué. Donc on fini par prendre un bon fast food à emporter et on passe une bonne soirée quand même.

It’s not a bug, it‘s a feature

Mais alors peut-être que Bungie a décidé consciemment de brider son titre, pour proposer quelque chose de simple, accessible pour tous, dans le but de souder tout le monde sur une expérience assez froide mais diaboliquement efficace ? Rajouter une tonne de cutscene et de personnage annexes qui vont avec aurait sans doute fait plaisir aux fans de RPG, mais les gros fana de la gâchette n’y aurait pas trouve leur compte. Il faut se rappeler que le titre a volontairement été édulcoré pour avoir un rating ‘Teen’ à la place de +18. Le jeu vise un publique le plus large possible, essayant de rassembler des joueurs qui sont en général sur des titres différents. Le mélange savant entre SF et Fantasy que propose Destiny et encore un autre élément allant dans ce sens. On peut se monter un personnage level max en focalisant uniquement sur les raids, le pvp ou le solo. Un système tellement libre qui rend presque impossible de donner au jeu une réelle histoire.  Alors voila, reste à savoir si ce manque de prise de risque va pénaliser Bungie sur le long  terme ou au contraire faire sa force, distillant du contenu supplémentaire à petite goute d’année en année.

Voir aussi

Jeux : 
Destiny
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

Il y a toujours eu un rapport un peu particulier entre le joueur et l’été.  La saison est souvent synonyme de disette niveau sortie, le planning des sorties est réduit à une poignée de jeux  sur une période de plus de trois mois.  Les fans de cinéma ont  pourtant une offre alléchante, et souvent aux meilleurs productions,  durant cette même saison.  La logique voudrait que les jeux et les films soient des loisirs ‘d’intérieur’,  peu propice aux vacances et au soleil ambiant. Pourtant les gens se ruent au cinéma pour voir le dernier film Marvel en date chaque année. Tout le monde a depuis bien compris que oui, on peut aller voir un film même au coeur de l’été. Mais acheter des jeux vidéo ? Non mais ca ne va pas ?

Mais d’où vient cette tradition de planning déséquilibré d’ailleurs ? Est-ce en rapport avec Noel ? Sans doute l’idée que les jeux c’est pour les gamins, et que donc il sera plus dur d’en vendre hors de la haute saison de jouet ? Ce raisonnement semble plutôt obsolète de nos jours, quand le consommateur gamer moyen est un adulte, qui peut se payer des jeux quand il le veut. Tout le monde râle depuis des années de l’overdose de l’offre Octobre/Novembre, et les choses n’ont pas l’air de vouloir changer.  Encore en 2014, il semble difficile de se limiter à un jeu par semaine durant cette periode.

On peut tout de même noter que le succès des jeux indépendants depuis plusieurs années, a créé une tendance qui veut que ce genre de titres va sortir durant l’été, pour justement éviter de se voir en face en face contre les AAA.  Les Summer of Arcade et autres offres promo visant à renforcer cette pratique sont souvent synonyme de succes.(Super Meat Boy, Castle Crasher...)

Sony semble prêt à tenter de casser cette tradition :

Un mois après sa sortie, pourtant au coeur de l’été, The Last of Us : Remastered a déjà dépassé le million de ventes, pas mal pour un remake HD d’un titre déjà possédé par des millions de gamers, et qui est disponible sur une seule console.

J’espère sincèrement que ca va donner des idées à d’autres, Il y a aussi un autre Remastering HD qui vient de sortir, Metro Redux, souhaitons lui le même succès.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

J'ai pris ces clichés  avec le mode photo de la version PS4 de The Last Of Us. Je vais vous proposer un petit carnet de voyage avec textes et photos. Imaginons ici que Ellie  possédait un appareil photo à l'époque, et qu'elle ait écrit des années après ses mémoires, en souvenir de cette époque. C'est parti !

 

 Je me souviendrais toujours de ma première rencontre avec eux, ma première impression n'était PAS BONNE. Mais tout le monde porte un masque de nos jours,  face à des inconnus, n'est-ce pas ?

 

 

Quelques minutes après, me voila en train de suivre cet inconnu, vers un destin que je n'aurais pu imaginer. J'avais peu d'espoir quand à nos chances de sortir vivants de Boston...

 

 

 On s'habitue vite à l'horreur de ces "rencontres", mais la première découverte de l'un d'eux est rarement un souvenir agréable. L'odeur... reste gravée dans votre cerveau pour le reste de votre vie.

 

 J'ai mis longtemps à comprendre pourquoi il était aussi violent, déterminé. Qu'est ce qui poussait cet homme à arriver de continuer de se battre, contre tout espoir de succès.

 

 

 On ne réalise la défaite de la race humaine qu'une fois qu'on commence à voyager. On découvre une nouvelle perspective de l'ampleur des dégats. Ruines, destruction, désolation. Partout.

 

 Quand on a réussi à se débarasser de l'une de ces choses le premier jour. Le plus grand plaisir ressenti, c'est quand il arrête enfin de faire ces bruits horribles. *Clic, clic, clic*.

 

 La première fois que j'ai remarqué qu'il avait mis son bras autour de moi, comme pour me protéger... C'était assez incompréhensible au début, venant de lui.

 

 

 Les morceaux étaient coincés jusque dans mes cheveux... j'en ai même retrouvé sous mon t-shirt le lendemain. Le musée était vraiment sympa sinon.

 

 

 Les vestiges d'un passé glorieux, si lointain et improbable que j'ai toujours du mal à croire les livres d'Histoire. Sauf la révolution, ça je peux l'imaginer sans problème.

 

 

 C'était jute avant que Tess nous laisse continuer le voyage tout seul. Je ne t'oublierai jamais, tu as été la première à vraiment croire en moi, en notre quête.

 

 

Je n'ai pas vraiment eu le temps d'apprécier l'architecture, courir après Joel n'est pas toujours une tâche très simple.

 

A suivre...

Voir aussi

Jeux : 
The Last of Us Remastered
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Between the pixels and me

Par Yohann26 Blog créé le 20/12/10 Mis à jour le 08/05/15 à 22h35

Des pixels, du rock'n'roll et de la poésie

Ajouter aux favoris

Édito

 

Bonjour à tous, vous êtes sur le blog de Yohann.

Mon blog  a pour vocation de partager avec vous ma passion pour le jeu vidéo, à travers l'actu, des  réflexions de fond, ou simplement des petites perles trouvées ça et là sur la toile.

 Je partagerai ici avec vous  tout ce qui se rapporte de manière plus ou moins directe à la culture geek: Séries TV & Cinéma, Manga & Anime, Japon et autres. Mais aussi ma passion pour le voyage, la photo et plein d'autres choses merveilleuses.

Suivez moi sur facebook:

 



 

Mon blog-photo sur le Japon:

Mon blog-photo sur la Scandinavie:

 

Mes photos personnelles:

http://www.flickr.com/photos/yohann26/

 

Archives

Favoris