De BriC et de BroC - Le BloG

Par Yaeck Blog créé le 11/10/17 Mis à jour le 15/01/19 à 13h48

Réflexions, avis et digressions sur ce que j'ai vu, lu ou joué
et qui mérite que j'en parle...
Bonne lecture!
:^)

Ajouter aux favoris

Édito

Ma première console en 1991 avec la NES. J'avais 10 ans (Oui je date de cette époque là). Depuis une console minimum par génération, sans jamais se débarrasser des précédentes...Je mesure ma chance aujourd'hui d'avoir pu conserver toutes ces reliques.
Ma ludothèque est composée comme suit:
- 2 NES (1 PAL & 1 US)
- GameBoy Color
- Megadrive
- Nintendo 64
- Saturn
- Dreamcast
- Gamecube
- Xbox
- Xbox 360
- WiiU
- PSP
- PS4
Toutes branchées, toutes opérationnelles et toutes qui servent régulièrement.

Pas de 'guerres des consoles' ici ou autres fadaises et polémiqes de Kevin des bacs à sable...
Je précise juste mon désintérêt total pour Nintendo désormais. Non pas qu'ils fassent de mauvais jeux mais tout simplement ceux-ci ne s'adressent pas à moi.
Le jeu vidéo n'est pas ma seule passion, c'est un loisir comme un autre noyé parmi mes nombreux passe-temps. Jouer m'est aussi indispensable que Lire,
Écrire, Mater des films/séries, monter des vidéos à l'arrache pour ma modeste chaîne et voyager au quatres coins du Monde quand les finances le permettent :^)

J'ai une chaîne Youtube de Let's Play avec intégrale de jeu non commenté (ou presque vu que l'enregistrement foire à chaque fois sur une session) . Je ne suis pas streameur ou caster ou que sais-je encore...Juste je partage les jeux vidéos qui me plaisent.
Je suis  - je pense qu'il faut le préciser - un bien piètre joueur. Tendance solitaire qui aime prendre le temps d'explorer ses jeux. Et qui n'a absolument pas le sens de la compétition, notion qui me passe très au dessus. D'où mon incompréhension totale de tout ce qui est speedrunning et autres phénomènes multijoueurs tel que le Battle Royal. Je suis aussi par conséquent complètement hermétique à l'eSport.
Très opposé au dématérialisé (et pas que dans le JV) même si c'est l'avenir (qui se fera sans moi)

Voilà pour mon portrait de Gamer.

-Ma Chaîne Youtube
-Mon Twitter
-Mon Facebook

 

Archives

Favoris

De BriC et de BroC - Le BloG
Signaler
Jeu vidéo (Jeu vidéo)
En cette dernière journée de 2018, ma traditionnelle revue de fin d'année se voit couplé à une drôle de 'cérémonie', les Krevawards. Instaurée par Neves, celle-ci consiste en une suite de question inamovible (ou presque) permettant de faire un bilan annuel, axé principalement sur le jeu vidéo. Pour ma part je vais élargir un peu et inclure mes lectures (fort peu nombreuses ces derniers temps...) ainsi que mes visionnages de films et série produites cette saison...
Et bien allons-y !
 
  Oui je m'amuse comme je peux avec mes stickers...
 
1/ Présente toi à l'assemblée constitutive des membres de la commu' :
 
Qui je suis importe peu. Je ne suis qu'un quidam ordinaire dans une ville de province ordinaire. Vraiment, il n'y a rien de passionnant à savoir sur ma pomme. Tout au plus dire de quelle époque je viens: j'ai connu la sortie de la Game Boy. Voilà.
 
Quand à mon pseudo - Yaeck - il provient d'un personnage d'une de mes BD de mes 15 ans. Au moment de choisir le fameux pseudonyme sur internet il a bien fallu choisir un truc un peu original, principalement parce que mon prénom avait déjà été utilisé à toutes les sauces. A l'origine mes photos de profil était représenté par Bob L’Éponge - qui est le perso qui me fait le plus rire au monde (et dont le créateur Stephen Hillenburg nous a quitté il y a peu :( ). Mais dernièrement j'ai eu envie de créer mon propre avatar...et donc faire une version 8-bits d'Yaeck.
 
 
Pour le reste ma description en édito de cette même page vous renseignera sur tout ce qu'il y a à savoir sur mon humble personne.
 
Avant, mes photos de profil ressemblait à çà; c'est à dire ma vieille peluche de Bob
 
L'une des rares chansons qui me donne le sourire...
 
2/ Ton jeu de l'année ?
 
Rentrons désormais dans le vif du sujet qui nous amène ici. La réponse à cette question est tellement évidente que j'ose à peine l'écrire. Il s'agit bien entendu de la réédition de Shenmue I&II. Comment pourrait-il en être autrement...BEST JEU EVER !
 
 
Mouis bon...on va dire que je fais comme les cadeaux à Noël, je m'emballe, je m'emballe...
Soyons plus concret et citons un jeu réellement sorti en 2018...Alors voyons voir...
Hum...
HA oui...
Tiens c'est vrai il y a eu lui aussi...
 
Trêve de suspens mal placé, comment pourrais-je parler d'un autre titre que Red Dead Redemp...ha bah non en fait!... Soyons clair le jeu est très bien mais ce n'est pas MON jeu de l'année. Mais j'y reviendrai avec une autre réponse, plus bas.
 
 
 
Bien sur je pourrais dire Ken le Survivant - Lost Paradise, qui est de fait celui auquel j'ai consacré le plus de temps dans ces derniers 365 jours. Mais là encore est ce MON jeu de l'année? On me dit non dans l'oreillette.
 
 
Mon jeu vidéo de l'année 2018 c'est NINO KUNI II. Celui qui m'a clairement le plus marqué, et ce n'était pas gagné d'avance...RPG japonais au héros niais comme pas permis, sur le papier tout ce que je n'aime pas. L'astuce qui m'as fait adhérer fut le personnage de Roland, que j'ai incarné durant la majeure partie de l'aventure et qui m'a permis de croire en celle-ci. Étant un personnage plus ambivalent et moins naïf c'est à travers lui que je me suis investi dans ce titre. Mais ne nous leurrons pas, c'est bien grâce à ses graphismes que j'ai été charmé. Alors oui tout le jeu n'est pas dans ce style 'animé Ghibli' et c'est fort dommage, mais dans ces passages là on est estomaqué par le résultat. C'est tout simplement parfait. ON EST devant un dessin animé interactif! Le truc dont on rêve depuis qu'on joue au jeu vidéo (enfin moi en tout cas).
J'espère - mais je veux dire VRAIMENT! - que pour le 3ème épisode ils sauront exploiter leur système et proposer un titre entier (carte du monde comprise!) dans ce style dessin animé. Si ils y parviennent on tiendra là un pur chef-d’½uvre d'animation vidéoludique.
 
Roland qui fut mon point d'ancrage dans ce J-RPG
 
3/ Ta surprise de l'année ?
 
Sans hésitation, Far Cry 5. Oui je sais c'est surprenant. Mais c'est bien la question posée, non?
Alors pourquoi? Dans le fond on se retrouve devant un Far Cry 'classique' (j'ai fait toute la série, sauf Primal que je n'ai pas encore terminé, faut que je m'y remette) mais c'est bien dans la forme qu'il renouvelle la formule. Est ce le lieu choisi (le Montana)? La configuration du terrain? La disposition des routes? L'ambiance générale? Je n'en sais rien. Mais le fait est là: ce jeu me procure un plaisir comme rarement. J'aime m'y balader en voiture, en bateau, en avion. En camion (sur)armé aussi. Avec pour compagnon de route Jess Black la coureuse des bois qui empêche les animaux sauvages de vous attaquer (ouf!) et Cheeseburger le Nounours taquin qui ne fait qu'une bouchée des cinglés de la secte, la visite n'en devient que plus relaxante encore...car oui quand j'y joue ça me destresse. Il se dégage une zenitude et une coolitude dans cet épisode qui fait du bien après une longue journée de travail...Et je dois dire que je ne m'y attendais pas en lançant ma partie. J'affirme donc sans crainte que ce Far Cry 5 est mon préféré de la série canonique (parce que quand même Blood Dragon quoi...). Et la fin du jeu totalement déconcertante n'a fait que renforcer cette sensation d'inattendue...
 
 
Dans une autre catégorie, uppercut dans la face avec la découverte de la série Titans. Les premières photos de tournage avaient laissés perplexe mais force est d'avouer que c'est une réussite totale. Noire, crue, réaliste au possible...la première surprise vient du ton employé. Là ou Arrow s'inspirait notoirement de 'The Dark Knight', Titans elle prends pour modèle 'Watchmen', tant sur le visuel que la réalisation. Robin fait énormément penser au Comédien au niveau du costume et surtout de sa violence (en plus sociable quand même, poussons pas...)

 
Là ou je trouve la série maline c'est que chaque scène adopte l'ambiance du personnage principal qu'elle mets en scène - thriller psychologique pour Dick Grayson, Suspens horifique pour Rachel, comédie noire pour Changelin et film d'espionnage pour Starfire - et cela donne une dynamique de groupe particulièrement intéréssante. Ajoutez à cela des guests de bon aloi (Donna Troy, que j'ai toujours adoré) ou bien encore la sublime Dawn (incarnée par la magnifique Minka Kelly) et vous obtenez un show de qualité sur l'univers DC. On est assez loin de la niaisitude abyssale que sont devenus les séries CW.
Petit hic, les lecteurs de comics comme moi connaissent le fin mot de l'intrigue en cours, à savoir "Mais qui est le père de Rachel -Raven - Roth?" mais en soit ce n'est pas si grave que cela, car on prends un malin plaisir à voir la relecture terre-à-terre des Teen Titans et ses nombreux clins d'
½il. Autre petit désagrément, l'absence de Cyborg, qui fera ses armes dans le spin-off Doom Patrol, équipe dont on a eu un apercu dans un épisode. Pas grand doute sur le fait qu'il rejoigne ses camarades d'ici quelques temps.
 
 
Autre bonne surprise qui m'as fait plaisir, le retour de Ducktales/La Bande à Picsou. Hilarante et fun, ce retour très risqué à fièrement réussi son pari. Mention spéciale pour la nouvelle Zaza, complètement claqué du bulbe et bien sur le grand Donald, qui certes n'est pas présent à chaque épisode mais qui à chaque apparition vole haut la main la vedette. Là encore mes vielles lectures me permettent d'appréhender la série et ses références mais elle fonctionne bien sur parfaitement pour la jeune génération. J'avoue avoir été charmé par ce dessin animé, avec ses apparitions surprises auxquelles je ne m'attendai pas, ces thèmes parfois très contemporains ou très sombres. J'ai hâte de pouvoir voir la deuxième saison...
 
4/ Ta déception de l'année ?
 
Là aussi, aucun doute. Shadow of the Tomb Raider. Non point du coté de la technique ou il se révèle à la hauteur mais du point de vue story-telling. Le jeu est tout simplement hors-sujet. Il ne raconte pas ce qu'il devrait raconter. Lara Croft n'évolue en rien vers le personnage qu'elle est censée devenir...Tout au plus elle récupère le manoir. Voilà.
Déjà ils avaient loupé le coche dans le deuxième épisode ou elle était censée avoir ses deux fameux flingues (récupérés devant le Boss dans le 1) mais pour une raison qui m'échappe elle ne les avait pas. Là on se retrouve un peu pareil...elle débute et termine ce troisième épisode sans avoir avancé d'un iota sur le chemin menant à l'héroïne mondialement connue. De plus le scénario est assez peu captivant et très mal mis en scène...on est censé vivre une phase de fin du monde imminente...qu'on ne ressent pas une seule seconde durant l'aventure.
 
 
Bref pour moi ce jeu est complètement à coté de la plaque et ne m'a absolument pas donné ce que j’attendais. C'était pardonnable dans le 2 car il y en avait encore un troisième derrière..mais là c'est supposé être le dernier. J'en viens à souhaiter un quatrième épisode ÉCRIT correctement et qui ENFIN finirait par aboutir à ce que l'on est en droit d'attendre: une Lara Croft Bad-ass et au c½ur de pierre que l'on connaît tous.
 
5/ Le scandal(e) de l'année ?
 
Encore une évidence. L'éviction de Clayne Crawford de la série Lethal Weapon.
Ou "Comment tuer son show" par Damon Wayans.
Revenons au début de l'histoire...
 
 
Adapté en série une saga culte du cinéma est rarement couronné de succès. Cela fut donc d'autant plus surprenant quand Lethal Weapon dégaina sa première saison, car celle-ci fut une belle réussite. Notamment par son acteur principal Clayne Crawford, qui reprenait le flambeau d'un Mel Gibson iconique. L'autre comédien fut donc Damon Wayans, qui lui reprenait le personnage incarné par Danny Glover. Il m'a fallu quelques épisodes pour accepter cette nouvelle vision du flic débonnaire mais la sauce prit très vite pour l'ensemble de la série. Les deux saisons s'enchaînent donc avec plaisir, et on est en attente de la troisième quand surgit l'impensable annonce: Clayne Crawford est viré de la série!
 
Attendez...WHAT??!
 
COMMENT EST CE POSSIBLE?
 
Il tient littéralement le show sur ses épaules! Si on regarde l'épisode chaque semaine c'est pour lui! Mais non, la production tient bon malgré les contestations immenses des Zéros Sociaux: Exit Clayne, au revoir Martin Riggs.
On apprends qu'il y avait de graves tensions sur le plateau entre les deux vedettes, et que c'est Wayans qui as demandé l'éviction de son partenaire de jeu. OK.
Je n'étais pas sur le plateau et je n'y connais évidemment rien en production télévisuelle mais cette tension entre ces deux acteurs n'aurait-elle pas pu nourrir la tension entre les deux personnages? Après tout Riggs et Murtaugh ne sont pas censé être à couteaux tirés avant de se rapprocher et devenir amis? Bref...je rêve sans doute.
Quoi qu'il en soit, sans sa star, que va t-il advenir de la série?
Oh bah on continue! Elle fonctionne bien alors on va trouver quelque chose pour poursuivre. Bon déjà il n'ont pas continué en remplaçant par un autre acteur pour tenir le même rôle, bien conscient que cela serait impardonnable auprès du public. Alors on lance un casting pour un nouveau perso. Et donc le voilà:
 

 
La saison 3 se lance. Et je dois être un des derniers sur Terre à la regarder. Et vous savez quoi? Bah comme prévu elle n'est plus que l'ombre d'elle même. D'un show drôle et spectaculaire elle est devenue une série lambda, un 'procédural' qui mise certes sur une notion de comédie mais n'a plus rien qui la fait sortir du lot. La mort de Martin Riggs en fin de saison 2 (faisant écho au choix initial de tuer le personnage à la fin du deuxième film) est expédié en un épisode, évoqué dans le deuxième puis on oublie complètement le perso dès le troisième...surréaliste.
Wesley Cole, le remplaçant incarné par un Seann William tout en retenu, n'est en rien mauvais. Mais il n'arrive pas à la cheville d'un Riggs. Je tiens à préciser que Cole n'est cependant pas une 'copie carbone'. Là ou Riggs était vraiment taré, Cole lui ne l'est pas du tout. Au contraire même. Ancien soldat victime du fameux syndrome post-traumatique il est certes confus et réservé mais pas cinglé du tout. Il a juste du mal à se réadapter à une vie civile qui le dépasse.
 
Très bien se dit-on. Lethal Weapon survit en petite forme mais après tout pourquoi pas...c'est un gâchis absolu mais la vie continue...sauf que Wayans lui aussi souhaite désormais quitter la série! ...Heu....What??! (bis). Suite aux tensions dans l'équipe depuis son crime de lèse-majesté il veut quitter la production.
Et là on en arrive à l'absurde. La saison 3 de Lethal Weapon se terminera SANS Martin Riggs ni Roger Murtaugh. Les deux rôles principaux! Limite même les rôles-titres!
C'est juste incroyable...un gâchis incommensurable. Je vous jure que je ne m'en remets pas. Je n'ose même pas imaginer la tronche des producteurs qui on initialement réussi leur pari fou voir tout partir en déliquescence comme çà...Ils doivent l'avoir VRAIMENT mauvaise...
Terminer ce triste chapitre sur l'introduction d'un nouveau personnage en cette saison 3, le plus ridicule qu'il m'est été donné de voir depuis que je regarde des séries.
Suite à l'annonce du départ de Damon Wayans, ils tentent de trouver une nouvelle équipe à mettre en avant pour une éventuelle saison 4. Okay allez-y, on vous regarde...
Bonne idée: faire du Detective Bailey l'une des deux nouvelles protagonistes principales. C'est chouette, le perso est bon, elle se tape un nouveau partenaire par saison (professionnellement j'entends) et de plus je la trouve absolument magnifique cette femme (bon là on dérape un peu ^^). Mais c'est justement son - ou plutôt SA nouvelle partenaire qui pose un léger problème: Louie "The Gute" Gutierrez (prononcer 'ZE Goutte'... oui c'est totalement ridicule). Introduite dans une scène similaire à Riggs dans le premier film ("Attention elle à un flingue!"), on se croit halluciner devant une telle caricature. Qu'est-il passé par la tête des scénaristes pour oser croire que 'ce truc' pourrait remplacer Martin Riggs?!! Elle est insupportable. Chaque seconde d'apparition à l'écran est un calvaire...non vraiment! Voyez des extraits avant de me contredire!
 
 
On en est donc là. A regarder un paquebot qui coule. Lentement. Indéniablement. Comme des badauds sur le rivage, impuissants face à la catastrophe qui se joue devant eux. On observe les dernières tentatives des passagers pour pouvoir sauver ce qu'ils peuvent du désastre annoncé.
Pendant ce temps-là, Crayne Crawford à retrouvé ferme, femme et enfants. Et doit rire dans sa moustache...
 
6/ Le scandal(e) GB de l'année ?
 

 
7/ L'arnaque de l'année ?
Je ne vais pas faire dans l'originalité en disant la Playstation Classic, vendue 99¤, ma chère Maryse.
Il est encore plus que possible d'en choper des vraies, aux alentours de la trentaine d'¤uros, et qui en plus peuvent lire tout les jeux de l'époque...
 
 
A la limite si la machine proposait de lire ou d'installer les jeux PS1 que l'on souhaite (pourquoi n'a t'elle pas de lecteur?), ouais pourquoi pas. Mais à ce prix là et au vu des 20 jeux installés, optez pour une vraie!
 
8/ Le braquage de l'année ?
 
 
 
9/ La direction artistique de l'année ?
 
Pour moi Ni No Kuni II. Je vais éviter la redite mais voir un tel aboutissement sur ma TV m'a éberlué.
Un mot aussi sur le parti-pris graphique très étrange du fameux 'Return of the Obra Dinn' que je n'ai pas encore fait mais qui me tente beaucoup.
 
 
Et comment ne pas citer La Lumière de RDR2. C'est tout simplement magique ce qu'ils sont arrivé à faire. Du très très grand Art.
 
 
10/ La bande-son de l'année ?
 
Précision d'importance: la musique n'est pas quelque chose qui me passionne et à laquelle je prête particulièrement attention. Il faut vraiment qu'un morceau me percute la tête pour que je le note.
Une fois cela dit je dirais le morceau illustrant la ville de Celacan dans Ni No Kuni II (oui encore lui!), sorte de mix entre Carmen et Ennio Morricone. Puissant.
 
 
Autre musique qui m'a donc frappé cette année, celle ci, présente durant la pléiade de morceaux présent durant le générique de fin de Red Dead Redemption 2. Le morceau n'a même pas de titre en soit mais pour il symbolise parfaitement toute l'ambiance unique du jeu: mélancolique, répétitive et lancinante. Mais aussi captivante.
 
 
Je triche un peu en intégrant la Bande son du très bon Hellblade, le jeu ne datant pas de cette année (la version physique, si). Voici un très bon exemple de ce que propose le titre en terme sonore:
 
 
Mention spéciale à la musique du très bon Horizon Chase Turbo. Bon j'en ai entendu très peu vu que je suis bloqué assez tôt dans le jeu (les bagnoles c'est pas trop mon truc) mais celles qui me sont parvenues aux oreilles sont très cool (et eighties!)
 
 
Dans un autre genre, réentendre les musiques de Shenmue. Intemporel.
 
 
Petit bonus musical au passage:
 
 
11/ La turbo-baffe de l'année ?
 
Ha! On y arrive...
A l'heure où j'écris ces lignes, certains ne l'ont pas encore fini. Je suis passé à autre chose il y a des semaines déjà, mais y retournerai bientôt pour un nouveau tour avec plaisir. Pour ma première partie j'en suis tout de même à 82% de complétion totale, ce qui n'est déjà pas si mal (en fait il n'y a vraiment que les missions de collectibles que je n'ai pas faites)
 
 
La quête de Rédemption de ce vieil escroc d'Arthur Morgan restera dans les annales du jeu vidéo. Jamais un jeu n'avait été si ambitieux et si démesuré. C'est long. C'est lent. C'est une Odyssée. C'est beau. C'est bon. C'est une Allégorie.
On est plongé dans un monde qui change, laissant derrière lui ceux qui n'auront pas su - ou pas voulu - évolué avec lui. Vivre pendant un temps avec ce groupe de personnages bigarrés nous aura fait touché du doigt la vie des ces gens ayant réellement vécu cette époque. Certes de manière artificielle et métaphorique mais tout de même. L'écriture de ce jeu est pour moi ce qui devrait être la norme dans n'importe quelle ½uvre (au delà du JV). La symbolique avant tout (George Miller l'a tellement compris).
 
 
Alors oui au bout d'un moment les cavalcades m'ont soulées. Chacun son délire, moi je préfère les longues virées en bagnole d'un GTA ou d'un Far Cry mais cela n'enlève en rien la maestria dingue du titre. Sa technique poussé à l'extrême, son soin du détail qui tue. Le revers c'est un tas de bugs plus ou moins plaisant et un mapping des touches atroce.
 
 
Bon voilà, c'était ma 'Turbo-baffe' de 2018. Frappé par le travail de titan effectué sur ce titre qui fera date.
 
12/ Le développeur de l'année ?
 
 
 
Pour son jusqu'au boutisme absolu. Et un peu dingue.
 
13/ Le constructeur de l'année ?
 
Je n'ai rien à répondre là-dessus. Je ne suis pas suffisamment au courant du business pour y apporter quoi que ce soit. Par contre les trois responsables ensemble sur le showfloor lors des Games Awards c'est une belle image.
 
14/ L'éditeur (hors constructeur) de l'année ?
Pour son retour sur le devant de la scène.
 
15/ Le bide de l'année qui t'a fait plaisir ?
 
Je vais dire le cinéma français...même si paraît-il il ne se porte pas si mal. Les comédies franchouillardes il y a longtemps que je n'en peux plus. Les Allad'2 et compagnie je ne veux même pas en entendre parler.
Il faudra tout de même que je rassemble mon courage pour subir - sur une période courte - l'ensemble des adaptations du 'Dupuis-Universe' à savoir Boule et Bill 1 et 2, Benoît Brisefer (le pire de tous apparemment), Spirou (grand et petit) et Gaston. Une semaine de pure souffrance mais qui est nécessaire pour juger par moi-même de l'ampleur des dégâts. Si je ne fini pas en dépression...
 
 
16/ Le bide de l'année qui a fait du chagrin en toi ?
 
Solo. Incompréhension totale de ma part désormais sur ce qui concerne la Saga Star Wars.
On juge bon des merdes intersidérales et mauvais des divertissements sympatiques. Le 7 était une catastrophe abyssale. Je n'ai pas vu le 8 et ne le verrai jamais. La trilogie Abrams pour moi n'existe tout simplement pas. Mais quand je vois que même ceux qui ont aimé le 7 on fait une pétition pour annuler le 8...cela résume parfaitement la décadence de cette licence...
Pendant ce temps-là; les spin-off eux font le taf, et ce de manière élégante et respectueuse de la légendaire licence. Après un sublime Rogue One (devenu mon film Star Wars préféré) on a eu droit à un Solo plus qu'honorable. Certes la production à été compliqué avec un changement de réalisateur au cours du tournage mais le résultat final tient debout (ce qui est déjà bien plus que le 7). De plus bien qu'adapté, l'histoire de Han et Chewie est globalement respectée et voir les deux troublions faire connaissance et un vrai plaisir. Seule la fin du film est vraiment raté, je parle des touts derniers plans, marquants car justement insignifiants ("Quoi?! Le film se finit vraiment là-dessus?!).
 
 
Bref. Voir que ce film a fait faire machine arrière à Disney en ce qui concerne les rythmes de production de la franchise m'est étrange. Mais au final c'est un mal pour un bien. Peut-être engageront-il enfin un VRAI scénariste érudit et cultivé pour écrire Star Wars IX. Non je déconne j'en ai rien à foutre. Jamais je ne le verrai ce film ils peuvent en faire ce qu'ils en veulent!
 
17/ L'expérience viscérale de l'année ?
 
J'ai appris à lire avec le journal de Mickey, Picsou Magazine (et "Couac! le plus dingue des canards!"), Tintin, la Quête de l'Oiseau du Temps et surtout les Strange de ma jeunesse.
 
Jamais -JAMAIS - je n'aurai cru voir un jour un film comme Avengers Infinity War au cinéma. C'était bien trop grand, trop compliqué, trop fou. Je n'ai pas grand chose à dire en fait sur ce film, autre que le simple fait qu'il existe est incroyable.
Aujourd'hui j'attends Avenger Endgame et me demande à quelle sauce je vais être mangé.
 
Je profite de cette réponse pour parler du décès cette année de Stan Lee et Steve Dikto, tout deux créateurs de Spiderman, devenu donc orphelin (une fois de plus). Stan Lee est très connu de nos jours mais Steve Dikto beaucoup moins. C'est pourtant lui qui as imaginé le fameux costume bleu et rouge du Tisseur et mis en image ces premières aventures.
 
Dans la même catégorie, voir Câble dans Deadpool 2 fut un grand moment. J'en reviens toujours pas en fait. Il existe un film avec Câble!! Complètement Ouf!
Câble c'était LE perso bad-ass, celui d'un monde en ruines dirigé par Apocalypse. Ravagé par une maladie technorganique avec laquelle il lutte à chaque instant. Venant du futur, impitoyable dans ses choix pour faire en sorte que celui-ci jamais ne se produise. Totalement inadaptable au vu des canons Hollywoodien actuels. Et pourtant il est là, dans Deadpool 2.
 

 Voir Thanos et Câble au cinéma je ne pensais pas cela concevable il y a encore 10 ans...
Et mais attendez un peu!...
 
18/ Le troll de l'année ?
 
Jurassic World The Fallen Kingdom. Une HONTE !
 
Une vraie daube de A à Z
 
Comment Spielberg à t-il pu autoriser cette immondice à sortir en salle?! Un film qui détruit littéralement TOUT LE TRAVAIL mis en place dans les films précédents!!
Pour la première fois de ma vie j'ai vraiment été pris de colère devant un film et j'ai failli quitté la salle en plein visionnage. Comment Juan Antonio Bayona - un total inconnu - s'est il cru permis de détruire le mythique parc et SURTOUT DE TUER TOUT LES DINOSAURES d'Isla Nublar!! Mais il se prends pour qui??
Le mec détruit la franchise avec ses gros sabots de tâcheron et avec l'aval - et c'est là que je ne comprends plus rien - des ayants droits! Tonton Steven doit vraiment en avoir marre de cette licence pour laisser faire çà!
Déjà que la première partie du film m'a révolté tant elle est une insulte à la grande saga de cinéma (oui moi j'aime bien les 4 autres films) que dire de sa seconde partie complètement ridicule (des dinos dans un manoir!! Faut arrêter la coke les scénaristes d'Hollywood, sérieux!!). Le final avec la gamine-clone qui laisse sous-entendre un 6 à la 'Cadillac&Dinosaures', j'ai failli gerber. Le caméo ridicule de Ian Malcolm/Jeff Goldblum pour une apparition totale de 15 secondes est un foutage de gueule impardonnable, surtout dans la manière dont le montage tente de faire croire qu'il fut présent durant deux scènes (en fait la même mais coupée en deux, une moitié en ouverture de film, l'autre moitié en fermeture)
Je suis réellement en colère contre ce film. Bien plus que pour cette daube de SWVII car pour lui il suffit de rester sur la vieille licence dites 'légendaire' mais pour la franchise aux dinosaures il n'y a pas d'alternative: c'est ce film ou rien. Et j'aurai préféré rien.
Je ne digère pas le fait d'avoir tué toutes les bestioles du 1. Et le fait que ce co**ard s'en vante me le rends détestable au plus haut point: "Oui oui c'est bien le diplodocus que l'on voyait dans le premier! Ha Ha Ha Et oui je le tue en le faisant hurler de douleur dans de la lave! Ha Ha! Je suis un grand fan du premier film HA HA! Vive Jurassic Park! Et ceux qui ne meurent pas dans les flammes ou fondu dans la lave ou broyé sous les pierres et bah je les noie! HA HA HA c'est tellement fun! Les enfants vont adorer voir mourir tout ces dinosaures! Les adultes vont aimer voir les animaux qu'ils avaient aimé il y a trente ans périr comme des merdes! Vive Jurassic World! On est très respectueux du travail de Steven Spielberg HA HA HA!"
Le pire c'est que je n’exagère même pas. Ce film TUE LITTERALEMENT JURASSIC PARK !
Cette bouse est une insulte à Jurassic Park et à tout ceux qui ont grandi avec. Cette bouse est une insulte envers les gamins qui l'ont vu et qui sont resté en horreur devant ces scènes de massacres d'animaux mythiques. Cette bouse est une insulte au cinéma et à ses passionnés, tout simplement.
 
Je ne sais pas ce qu'il advient de ce Bayona, mais je lui souhaite le pire.
 
19/ Ton Top 5 de l'année ?
 

 
Voila un bien joli tableau pour résumer un peu mon année. Mais je vais tout de même apporté quelques précisions (parce que je fais ce que je veux ^^)
 
Livres: ces 5 livres représentent en fait l'intégralité de mes lectures en 2018 (auxquelles s'ajoute The Last Man Tome 11 en ce mois de décembre). Oui je sais c'est assez peu. Très peu. Trop Peu! Et pendant ce temps ma pile de 'ce qui reste à lire' stagne...Pour dire où j'en suis, je m'interdis désormais d'entrer dans une librairie pour ne pas être inciter à acheter de nouveau bouquin tant que je n'aurai lu ce qui me reste à lire!
¤ Artémis: nouveau bouquin d'Andy Weir, devenu célèbre avec 'The Martian' (Seul sur Mars). Cette fois-ci l'action se déroule à Artémis, première colonie lunaire. L’héroïne est Jazz, trafiquante sur le marché noir. Franchement sympa et se prêterai beaucoup à une adaptation en série (le livre aura sans doute une suite).
¤ La Disparition de Stephanie Mailer: Joel Dicker nous livre son dernier roman, retour à un thriller policier. Sous fond de théâtre. Ça se lit mais on est pas au niveau du chef d’½uvre 'La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert' (il faudra que je mate la série). On ne retrouve pas le personnage de Marcus Goldman mais un trio composé de policier, chacun représentant un point de vue et une époque.
¤ Zorglub. Bah Zorglub quoi. Oui oui le méchant de Spirou qui as maintenant droit à sa propre BD (2 tomes à ce jour).
 
¤ Fantomiald court toujours :) . 3ème tome regroupant plusieurs histoires du héros. C'est pas de la haute philosophie mais moi ça me fait sourire de lire çà. SPOILER: Fantomiald est en fait Donald Duck! Incroyable, non. Ce troisième recueil se termine sur l'évolution en Powerduck, ce qui n'est plus ma came. J'arrête donc là cette collection.
 
 
Jeux: Bon je ne vais pas en rajouter des caisses. Juste dire que cette année (et l'année dernière) les Gros jeux se sont enchaîné trop vite...ce qui n'est pas forcément un bien...
 
Séries: je vais tenter de faire court. Je sais déjà que je ne vais pas y arriver.
 
 
-> Le Berlantiverse DC (Arrow, Flash,Supergil,Legend). Comme d'hab' c'est pas terrible. Certains sursauts lors de certaines scènes mais rien de transcendant. Constantine débarque enfin dans Legend mais est très (très!) polissé.
 
Oui oui je sais...
 
La nouvelle série Sabrina est pas mal du tout, du moins le coté 'sorcière'. Le coté 'highschool' lui est cliché et SJW à l'excès. Du 'gore' pour ado, absolument pas effrayant. Zelda est la meilleur perso de cette relecture.
Plus gros défaut de cette série: Salem à perdu parole et sens de l'humour...
 
Titans dont j'ai déjà parlé plus haut, stupéfiante.
 
-> Marvel: Agent of Shield. Superbe saison de conclusion...qui n'en sera pas une car une sixième à été commandé...ainsi qu'une 7ème! Je soupçonne Clark Gregg d'avoir âprement négocié avec Marvel pour apparaitre dans le film homonyme mettant en scène la Capitaine.
 
Luke Cage, saison 2 meilleure que la première. Conclusion étonnante. Iron Fist, saison 2 toujours à coté de la plaque, toujours à cause de son acteur principal à la ramasse. Collen Wing toujours au top, c'est elle qui porte le show. Jessica Jones saison 2, une catastrophe industrielle, totalement hors-sujet et inintéressante de bout-en-bout. Aucune enquête au cours de cette saison, ce qui pour une série mettant en scène une détective, fait tâche.
 
 
Franchise X-Men: The Gifted. Toujours ce cruel manque d'ambition pour cette série qui se laisse regarder mais qui lorsqu'elle sera annulée ne manquera à personne...dommage. Legion saison 2, après une première saison de haute volée, Noah Hawley retombe dans ses travers. Se dispersant trop dans des sous-intrigues sans queue ni tête et qui n’intéresse que lui et ses délires, le retour du fils caché de Xavier s'est révélé décevant. Des épisodes entiers ne racontent absolument rien. la saison composée de 10 épisodes aurait pu tenir en 3. Tout le reste c'est Noah qui fait mumuse avec sa caméra et ses pulsions psychotiques. Le showrunner est spécialisé dans le non-sens total et les non explications mais encore une fois - à l'instar de la troisième saison de Fargo - si personne n'est derrière lui pour le ramener sur Terre il raconte juste son Delirium Tremens. Et délaisse totalement l'intrigue et la cohérence de celle-ci. Fargo S3 et Legion S2: même combat. Il y a de belles images, la notion du hasard dans l'existence, les choix qui dirigent nos vies mais un vide scénaristique flagrant et aucune écriture concrète, juste des idées de mise en scène enchaînées les une après les autres...
 
 
-> CBSuniverse. Macgyver continue d'être une série au ras des pâquerettes. C'est vraiment fascinant à regarder. Tout l'esprit de la série originale est passé à la trappe. Pour rappel (car je pense qu'on est peu dans le monde à regarder ce truc) Mac à désormais une équipe avec lui (son coloc' acteur-artiste-maquilleur bouche-trou qui sert à pas grand chose, Jack Dalton l'ancien Delta un peu limité, l'experte en informatique qui en appuyant sur 3 touches peut pirater la NSA, la chef naine qui a été un agent actif de la CIA dans le passé - félicitations les plus sincères à celui qui à imaginé çà! - et désormais la copine trop choupi du coloc'. Tout ce beau monde travaillant bien sur pour l'agence secrète Phoenix, tellement secrète que même les autres ne la connaissent pas..). Franchement mauvais.
 
 

Puis il y a eu le 'retour' de Magnum. J'avais une profonde appréhension. Mais finalement ils s'en sortent bien. Alors bien sur Jay Hernandez n'est pas Tom Selleck mais il est à la hauteur du rôle. Là pour le coup la série originale est respectée, on retrouve bien les codes et personnages...même si elle manque encore de ce profond humour noir qui nimbé le show du moustachu. On verra si la saison 2 part dans cette direction. Seul changement - et pas des moindres - Higgins qui est devenu une femme. Et dès le pilote le sujet est sur la table: oui, il y aura une romance entre elle et le détective. Ce qui change la donne par rapport au duo mythique qui lui était basé sur une amitié virile et profonde malgré les piques constantes (celles-ci restent). Des cross-over sont attendus entre Magnum, Macgyver et Five-O. Surtout Magnum et Five-O les deux se passant à Hawai (le service est souvent cité par le détective privé). Je ne regarde pas du tout Five-O et n'ai vu que très peu de la série originale 'Hawai, Police d'Etat', ce n'est donc pas à moi qu'il faut demander pour parler de cette dernière.
 
 
->Netflix (autre que Marvel)
 
Altered Carbon
Le coup de maître de 2018 en matière de série. Mélange de Blade Runner, Ghost In the Shell, Cloud Atlas...Effets spéciaux bluffants, acteurs convaincants, histoire accrocheuse...Même si l'adaptation semble avoir été faite dans les 'grandes largeurs' (d'après le capitaine du Nexus VI) l'ambiance générale de la série de livre semble avoir été respecté. Vivement la saison 2!
 
Perdus dans l'espace
Très surpris par ce remake duquel je n’attendais pas grand chose. La mise en scène est maline, les relations entre les persos sont bien vues et évoluent de manière intelligente...les rebondissements surprennent et les clins d’½il à la série originale font plaisir. Là aussi j'attends de voir la deuxième saison avec impatience.
 
 
Better Call Saul
La légende 'Breaking Bad' continue avec cette quatrième saison du spin-off centré sur Jimmy McGill, futur Saul Goodman. Cette fois-ci on fait un vrai bond en avant dans l'intrigue, les personnalités se révèlent et les pièces du puzzle se mettent doucement - mais sûrement ! - en place. La prochaine fournée d'épisodes risque d'être captivante!
 
 
Le Prince des Dragons
Nouvelle série des créateurs d'Avatar. Rien que cela suffit à convaincre. On est plongé cette fois-ci dans un univers médiéval-fantastique où humains et elfes sont en guerre suite à la mort du dernier Dragon protecteur. Sauf que trois gamins, deux frères (et accessoirement princes) et une elfe (accessoirement apprentie assassin) mettent la main sur le dernier ½uf de Dragon...ce qui pourrait mettre un terme à la guerre. Mais tout le monde ne le souhaite pas...
J'ai beaucoup aimé malgré un défaut qui saute aux yeux à chaque instant: l'animation saccade. Je veux dire de manière vraiment TRÈS voyante! Au point que les producteurs ont juré d'améliorer cet aspect pour la suite tant les retours - justifiés - ont été mauvais à ce niveau là.
 
 
Bande-annonce pour faire voir cet effet de saccade constant. Je vous assure que ce que vous percevez dans ce court montage est présent durant la totalité de la première saison (9 épisodes) !
 
Films: Pas beaucoup non plus été au cinéma cette année. Le tableau contient à peu de choses près tout ce que j'ai vu...J'ajouterai le Don Quichotte de Gilliam mais qui au final n'a rien d'extraordinaire (préféré lui le métrage sur le Baron de Münchhausen, du même réal' bien entendu) et un petit mot sur Annihilation le film 'branle**e philosophique' dont on me certifiait à sa sortie qu'il deviendrait culte rapidement. Qui se souvient de cette daube 9 mois plus tard ? (à part moi pour dire que personne ne s'en souvient?).
 
 

20/ Les 5 jeux les plus joués cette année ?

Comme déjà évoqué, Ken The Survivor est le jeu auquel j'ai le plus joué en cet an de grâce 2018
 
Attention au gros rouge qui tâche
 
S'en suivent Fallout 4 d'après le témoignage inattaquable de ma PS4 (et j'avoue être surpris car je ne pensais pas avoir tant joué que cela à ce jeu...), puis l'indéboulonnable GTA V qui jamais depuis son installation n'a été ôté de la console...c'est mon 'jeu de base'.
 
 
 
Complétant ce podium on trouve ma valeur sûre Ni No Kuni II (je crois bien ne jamais avoir autant écris de japonais de toute ma vie qu'avec ce titre revenant toutes les 10 lignes) puis vient bien sur le Red Dead Redemption II et ses 60H de simulation de cowboy...
 
 

 Il était une fois dans l'Ouest...

21/ Le jeu sur lequel t'as passé trop de temps de cette année ?

Il n'y a aucun jeu auquel j'ai consacré trop de temps cette année, car justement je n'ai pas énormément de temps à y consacrer. Alors pour apporter un brin de poésie à ce post un peu austère je dirai que ce fut clairement au jeu de L'Amour que j'ai englouti un temps monstre. Pour comme d'habitude un résultat proche du Néant. Mais quelques jolies rencontres (et quelques beaux rateaux également). Il y a cependant de très belles perspectives pour 2019...
L'espoir fait vivre...

Ou alors j'aurai pu répondre ça...mais comme j'ai envie de me Fâcher avec personne...

22/ La chose inavouable que tu as pourtant faite cette année et qui concerne le JV ?

 Waouh c't'question !
J'aime l'importance du "et qui concerne le JV" histoire de ne pas trop faire déborder les réponses...mais j'ai beau me creuser les méninges je ne vois pas quoi y répondre. J'en fais des trucs honteux, quasiment tout les jours, mais en ce qui "concerne le jeu vidéo"... là je n'ai rien à confesser, mon Père. Désolé.
 
Ou alors j'ai çà...mais on est plus dans le délire qu'autre chose...
 
23/ Tes attentes pour 2019 ?
 
Après deux années très intenses en matière de jeux vidéo, j'avoue que le fait que peu de titre en 2019 m'interpelle me fait du bien. Cela sera pour moi l'occasion de replonger dans certaines aventures avec plaisir. Je pense notamment à - devinez quoi - Ni No Kuni II où il me reste tout l'aspect recrutement à creuser ou bien encore Red Dead Redemption 2. Entre autre...
 
Mais trêve du passé, parlons un peu avenir. Quid de 2019. Après avoir jeté un ½il sur les sorties annoncées je note dans mon agenda quelques attentes:
 
¤ Resident Evil 2 Remake. Mon seul 'gros' jeu attendu. Le 2 étant à la base l'un de mes épisodes préférés j'attends avec impatience cette relecture du mythe.
 
¤ Street of Rage 4. Il va falloir que je me remette sérieusement sur le 3 car je ne l'ai jamais fini. Cette annonce du 4 m'enchante mais reste à voir exactement de quoi il retourne (prix, disponibilité etc)
 
¤ Sea Of Solitude. Voilà un jeu qui m'intrigue. Il a l'air stressant, pesant, avec une ambiance lourde et pleine de mystère. Avec ses créatures quasiment en ombre chinoise - ainsi que sa jeune héroïne - on ne sait rien autre que le fait que cela se passe dans un monde ravagé par une montée des eaux. Est-ce réel? Est-ce qu'il s'agit des visions apeurées d'une gamine en fuite? A Suivre...
 
¤ Sable. Je m’interroge sur ce jeu, car on n'en a pas vu grand chose...mais si il s'agit bien d'un jeu d'aventure-action-exploration avec cette tronche là, je suis client. Comment ne pas y voir un univers à la Jean - Moebius - Giraud avec de tel graphisme. Mon petit doute quand à la nature du jeu mis à part il s'annonce sublime!
 
Si il tient ses affolantes promesses, on a peut être là une pure merveille
 
¤ Shenmue III . Je vous vois sourire vous savez. Moi j'attends ce jeu depuis près de 20 ans. La plupart de ceux qui se moque n'atteignent même pas cet âge alors bon... Oui ce ne sera pas un grand jeu, on le sait d'avance. Je pense qu'il sera dans la lignée d'un Dreamfall Chapter (qui as connu un peu la même trajectoire) qui m'avait agréablement surpris car bien plus réussi que je n'osai l'espérer. Si Shenmue III atteint le niveau technique de ce dernier volet de la saga norvégienne ce sera déjà pas mal! Wait and See Ryo...
 

 Shenmue III est le moins que l'on puisse dire attendu au tournant, et sera je peux déjà vous l'affirmer victime de quolibets et de railleries...
 
J'espère aussi une compilation complète en boite des jeux The Walking Dead - on n'en est loin je sais bien, chaque chose en son temps - et j'attends de voir le résultat final de ce Day's Gone...mais peu probable que je me le prenne. Je souhaite vivre une année calme en nouveautés vidéoludique. Et puis sincèrement le reste des sorties très peu pour moi.
PS: je ne mentionne pas 'The last of US Part 2' car je ne crois pas en sa sortie pour cette année, mais il fait évidemment parti de mes attentes.
 
24/ Pose-toi une question et réponds-y.
 
Quel est pour moi l’½uvre marquante de 2018?
 
Ce fut une année chargée avec de très grosses sorties attendues depuis longtemps. Mais ce qui m'a le plus marqué cette année...je vous laisse le découvrir avec ce tableau qui récapitule mon 'palmarès' depuis 2013:
 

Et oui. Il s'agit bien du bouquin 'The Disaster Artist' qui pour moi restera l’½uvre emblématique de 2018. Je dis cette année mais je triche un peu car le livre est paru en 2013 aux USA...mais la traduction fut bien publié en 2018 chez nous à l'occasion de la sortie de son adaptation par James Franco en salles.
Pourquoi ce livre?
Car on passe par tout un tas de sentiments en le parcourant. Du rire à la colère, de la stupéfaction à l'aberration, parfois à de l'émerveillement...Une certaine forme de magie du cinéma. Le lien qui unit Greg Sestero à Tommy Wiseau est tellement particulier, une amitié-haine qui ne peut laisser indifférent. Lire 'The Disaster Artist' c'est un peu comme lire un 'Frankenstein' moderne (mais pas Prométhée...) ou chacun des deux serait A LA FOIS le créateur ET la créature. C'est tout simplement fascinant de parcourir un tel récit. Un tel témoignage mêlant la naïveté d'un jeune acteur à la folie des grandeurs d'un mec étrange mais envoutant. Tout deux à la recherche de la même chimère.
Non vraiment au moment du choix final, c'est incontestablement ce livre qui m'aura le plus chamboulé cette année. Et je le conseille à tous d'ailleurs au passage...enfin si vous vous intéressez un tant soit peu au cinéma bien entendu. Et à comment peut on aller trop loin dans le n'importe quoi sans qu'on s'en rende compte sur le moment...
 
 
25/ Le mot de la fin ?
 
Voilà. On approche du terme de ce long post. Ainsi que de cette année, que je n'ai personnellement pas vu passé. C'est un honneur de terminer ces Krevawards qui auront vu défilé bien des posts formidables et Ô combien différents les uns des autres, tant sur le fond que sur la forme.
J'en profite pour souhaiter à tous - et quelque soit l'heure à laquelle vous lirez ceci, car après tout comme le dit si bien Gizmo: "ZZZZZZIIIIOOOOUUUUUUU MMMIOU ZAAAAÏÏÏÏ" ("Il est toujours minuit quelque part") - une très bonne année 2019, sur Gameblog et ailleurs. Que votre santé soit au beau fixe, que vos bourses soient pleines (d'argent, bande d'esprits pervers...), vos amours passionés et votre vie professionnelle pleine de promesse d'avenir...
En attendant allons tous célébrer comme il se doit ce nouvel an...Laissons derrière nous 2018 - l'année des Huîtres - pour entrer de plein pieds en 2019 - l'année de la Meuf? De la Teuf? Des keufs? Des oeufs? Je vous laisse choisir...
 
Et comment ne pas finir par le traditionnel feu d'artifice?
 
 

BONNE ANNÉE !!

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
"Mais quand je vois que même ceux qui ont aimé le 7 on fait une pétition pour annuler le 8...cela résume parfaitement la décadence de cette licence... "
mdr oui c'est totalement un problème qui vient de star wars et pas de ses fan oui oui

"Peut-être engageront-il enfin un VRAI scénariste érudit et cultivé pour écrire Star Wars IX. Non je déconne j'en ai rien à foutre."
mdr oui pcq pour écrire un star wars le plus important c'est d'être un fan de star wars evidemment

"Totalement inadaptable au vu des canons Hollywoodien actuels."
?? tu peux développer ? je comprends pas ça

"Comment Juan Antonio Bayona - un total inconnu -"
XDDDDDDDDDDDDDDD ça résumé bien tes prises de positions

"Le pire c'est que je n’exagère même pas. Ce film TUE LITTERALEMENT JURASSIC PARK !"
heureusement que tu refuses de voir SW8 putain

"Annihilation le film 'branle**e philosophique'"
KO.
J'ai même pas aimé le film, mais j'ai rarement vu sur GB qqn se vanter autant de ne pas aimer utiliser son cerveau.

Sinon c'est dommage que vous refusiez de comprendre que tout le monde s'en fout de savoir si telle personne a aimé BotW ou trouvé que le temps passé dessus était perdu, mais continuez avez vos sous entendus et vos histoires d'inquisition, c'est particulièrement drôle.

Et bonne année.

@ferio : effectivement j'ai bien rigolé, mais ça reste cohérent avec l'auteur
Donald87
Signaler
Donald87
Excellent tout ça :)
Hum, mais tu aimes les palmipèdes ... :D
Plus un pour Daredevil ..
Je reviendrai pour le reste car je dois m'éclipser ...
Neves
Signaler
Neves
Excellent.

Tant au niveau du style d'écriture (j'ai autant ri que sur ceux de Liehd, mais lui, c'était l'objectif alors que là, j'ai plutôt ri à travers les écrits sincères d'un mec vénère XD) que dans le fond ;)

Ca me donnerait presque envie de me prendre le livre The Disaster Artist alors que je parie que y a pas d'images dans le livre ? Parce que moi, ce que je préfère dans les livres, c'est regarder les images (donc généralement je me contente de la 1ère de couv' et la 4ème).

Par contre, pour la 15. C'est le cinéma français ou les comédies françaises parce que c'est pas pareil :mellow:

Tu veux dire que t'as joué à Breath of the Wild cette année et que t'as perdu ton temps !! Oh, pas bien, attends, nan je crois c'est bon, l'Inquisition devrait faire la fête ce soir, tu peux te lâcher ...
ferio
Signaler
ferio
Félicitation pour ce dernier passage cette année qui est vraiment chouette avec une liste qui fera plaisir à chacun (sauf pour les séries avec Fache ;) )

Dommage pour la série l'arme fatale qui devient l'alarme fœtale :D

Je note pour la bande à Picsou et faudra que je me chope Horizon chase turbo sur Switch parce qu'il a l'air bien sympa en trip 80's :)

Je rajoute aussi que je suis d'accord pour les OST de Nino kuni 1 et 2, j'ai les CD de musiques à la maison et elles sont vraiment chouettes :3


Bonne fin d'année à tous et heureuse nouvelle année à venir o/