Le Blog de l'otarie

Le Blog de l'otarie

Par Waldotarie Blog créé le 21/08/12 Mis à jour le 22/07/14 à 19h52

Le blog d'un type avec des moustaches et une peau luisante,qui rugit fièrement au clair de lune. Amateur de musique, de littérature, de BDs, de mangas, de films... et un peu aussi de jeu vidéo évidemment !

Ajouter aux favoris

Signaler
Reprise des hostilités...

Comme c'est un lundi brumeux, que j'ai l'énergie d'un merlan échoué sur la grève après le passage de l'Erika*, et que j'ai écouté ça hier soir en m'endormant, je vous fais rapidement profiter de cette superbe reprise, toute en douceur...

 

Donc, c'est bien "Ne me quitte" pas de Brel. Elle chante même en français, vous pourriez faire un effort tout de même !

 

Ah, et pour ceux qui ne connaitraient pas la divine choucroute de Dusty Springfield, je ne peux que les enjoindre à :

-Regarder Pulp Fiction (je vous laisse chercher par vous même...)

-Ecouter le sublime "In Memphis"

-Demander à votre coiffeur ce qu'il en pense.

-Réécouter "In Memphis"

-Ecouter d'autres albums aussi, parce qu'ils sont bien aussi.

 

Voilà, sur ce, bonne semaine !

 

* à moins que ce soit un albatros, vaste-oiseau-des-mers-du-large-qui-suit-indolent-compagnon-de-voyage-le-navire-glissant-sur-les-gouffres-amers. Je ne sais plus.

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Signaler

Bonsoir chers amis. 

Je vous avais promis il y a dix jours de poster au moins une fois par semaine sur ce modeste blog, mais comme le temps passe et que les otaries trépassent, il semblerait que ce ne fut point possible.

Qu'à cela ne tienne, en bon escroc que je suis, je fais comme tout le monde, je réutilise de l'ancien, du réchauffé, du même pas micro-ondable-mais-on-va-essayer-quand-même, bref du vieux et moche, et je vous propose ma liste de Noël GB. Des fois que vous voudriez aussi me faire un cadeau. On sait jamais. Sur un malentendu, ça peut marcher. 

 

Cher petit papa Noël,

 

J'ai été bien sage cette année (à part quand j'ai envoyé en retard le compte rendu de mois acharnés de labeur à Tonton Locutus), et ma maman me dit donc que j'ai le droit de demander tout ce que je veux, parce que tu es très fort et que tu as des pouvoirs magiques et que tu pourras m'amener tout ce que je veux par la cheminée, même si j'ai des radiateurs électriques.

 

Donc, dans le désordre, je voudrais :

 

  • Une tenue complète du plus grand super héros de toute la galaxie qui combat les méchants : MrRagondin en Ragondindash mode !! 

  • La soeur jumelle avec 10 ans de moins de Natalie Portman (la copine d'Anakin avant qu'il ne devienne méchant, quand il se roule encore dans la prairie avec les papillons et la jolie musique). Celle qui est amoureuse de moi dans la dimension X.

  • Une licorne (qui éventuellement chie des arc-en-ciels, mais c'est en option. Sinon, elle doit hennir la musique de Robot Unicorn Attack, « Always »)

  • Les oeuvres complètes de Harold Foster en édition originale noir et blanc non sous titré, vu que c'est des BD et que des BD sous titré ça ferait super moche. Et en français. Sachant que ça n'existe que dans la dimension Y, là où le méchant Ganon mange des cuisses de grenouille en jouant de la batterie avec ses tentacules de poulpe tout en chantant Sacha Distel !

  • Un vrai brushing qui tient tout le temps et change de couleur quand je veux, pour remplacer mes cheveux qui s'en vont malgré le fait que je sois encore très jeune d'esprit (la preuve!)

  • Un double de moi même pas maléfique qui irait travailler pendant que je resterais à jouer au jeux vidéos, et qui serait toujours rasé, bien habillé, et qui sentirait bon et qui adorerait appeler des gens pour les engueuler et que je gagne plus d'argent en ayant la classe et des pompes en croco !

  • Une armoire dimensionnelle, pour ranger toutes mes BD et mes CD et mes livres et mes DVDs, et mes jeux vidéos, et les cadavres de mes exs.

  • Un DVD de « Le Diamant/White Fire/Vivre pour survivre » le chef d'oeuvre de le cinématoscope.

  • La super capacité de n'avoir besoin que de deux heures de sommeil pour être en pleine forme (parce qu'il est une heure du mat' là, et que ça va piquer demain!!)

 

Voilà petit papa Noël, je sais que tout cela est très facile pour toi et que j'ai été très gentil et que je mérite amplement d'être gâté comme les dents du monsieur dans les Visiteurs (même pas du soir), le mauvais film (même pas de Marcel Carné, sinon ce serait bien). A la limite, si ça te fait beaucoup de cadeaux, parce que tu as déjà beaucoup de travail et que tu dois faire des cadeaux à des enfants moins gentils que moi, tu peux toujours en retirer un ou deux de la liste, je serais encore gentil cette année et comme je suis très patient (et beau et gentil et intelligent et modeste et pompon), j'attendrais sagement.

 

Voili voilou.

 

Merci d'avance Père Noël, et pleins de gros bisous !! <3 <3 <3

 

Waldotarie, président de la Terre nommé à l'unanimité. (par un pote tout seul)

 

 

Disons le tout net, c'est la dernière fois que j'ai eu le temps d'écrire. Infamie suprême, je rends même public quelque chose écrit avec amour pour mon Père Noël, et j'en ai un peu honte. Pas grave, cette semaine, je me rattraperais.

Oh oui. 

Cette semaine.

Ajouter à mes favoris Commenter (12)

Signaler
Sans commettre d'impair...

Hello everybody, 

Oui, je sais bien que j'avais annoncé à maintes et maintes reprises que je reprennais mon blog, et je ne l'ai pas fait, ce qui est très vilain ! Mais voilà, la crise internationale à régler, un brushing à entretenir, Michel Sardine, Léa Deysoux, et on se retrouve dépassé par le flot tumultueux des événements, pris dans la poigne d'acier du destin qui vous emporte à travers le temps et l'espace (comme une vieille cabine téléphonique moche et bleue, c'est ça !).

La routourne du destaing tourne, si vous préférez !

Jusqu'au jour où par hasard, on croise du coin d'un regard un article qui nous interpelle et nous ramène brutalement à la réalité, à tout ce temps écoulé, à toute cette nostalgie, et ce regard vers l'arrière,  et les manteaux de duc traînent dans leur fourrure, pendant que des grandeurs on monte les degrés, un bruit d'illusions sèches et de regrets, comme, quand vous montez lentement vers ces portes, votre robe de deuil traîne des feuilles mortes... mais je m'égare un brin là ! 

Quoique non en fait, c'est exactement cela qu'il nous faut porter aujourd'hui : le deuil d'un des plus grands songwriters qui ait jamais existé. Il y a dix ans exactement s'éteignait Elliott Smith, et puisqu'il est prévu depuis que ce modeste espace blogaire a ouvert ses portes qu'il doive un jour y prendre place, le moment ne saurait être plus approprié. Aujourd'hui donc, nous parlerons rapidement d'Elliott Smith. (Technique de journaliste ça, on écrit quatre fois le sujet en gras. J'en ai appris depuis que je suis arrivé !)

"Miss Misery"

 

La chanson qui l'a révélé au grand public, avec la BO de Will Hunting, en 1998. Nominé pour l'Oscar de la "meilleure chanson originale".

Qui sera remportée par Céline Dion, de toute évidence bien aidée par ces fichus traîtres de caribous.

Il a déjà 3 albums à son actif, et quelques petites pépites...

 

Son premier album, "Roman Candle" parait en 1994. Les chansons sont assez simples, avec peu d'arrangements, dans ce style typique d'un folkeux. Beaucoup de guitare acoustique, quelques vagues riffs d'électrique, deux pauvres riffs de batterie mais un jeu déjà de bonne qualité et quelques belles harmonies vocales, et surtout quelques morceaux superbes, comme celui-ci :

 

"Condor Ave"

Parce qu'il faut faire un choix, et que j'ai décidé de me limiter à un morceau par album (déchirement !)

Album qui se finit étrangement sur un morceau plus expérimental, signe avant coureur d'une volonté d'évolution...

 

L'année suivant parait un album éponyme, "Elliott Smith"  (technique de journaliste toujours, vous pouvez pas comprendre !). Un album dans la lignée du premier, toujours très acoustique, avec cependant quelques choeurs qui viennent s'ajouter (sa petite amie sur "St Ides Heaven" par exemple...). Surtout, la qualité remarquable des compositions ne faiblit pas, et malgré son aspect dépouillé l'album résiste comme son prédécesseur parfaitement aux assauts du temps ! C'est pourtant probablement celui que j'aime le moins, tant la suite sera délectable...

 

"Southern Belle"

 

 

En 1997, parait son premier véritable chef d'oeuvre, "Either/Or". C'est avec cet album que j'ai découvert l'artiste voilà une petite dizaine d'années, et il passe encore très régulièrement à portée de mes oreilles, tant ses qualités de composition, d'arrangements et de richesse musicale en font une oeuvre hors de portée du commun des mortels. Il serait vain de tenter d'en énumérer les qualités, je vais plutôt vous supplier d'aller l'écouter, pour savoir ce qu'un excellent album de folk peut être, et surtout découvrir par vous-même les merveilles que je ne peux poster ici. Faire un choix entre des titres comme "Between the bars", "Ballad of Big Nothing", "Speed Trials", "Pictures of me", "Cupids Trick" ou "Say Yes" est un supplice.

 

Je me suis finalement rabattu sur "Angeles"...

 ...qui figure dans la BO de "Girl Next Door", et surtout de "Paranoid Park", encore une fois de Gus Van Sant.

 

Comme (presque) tous les fichus génies qui errent dans le monde de la musique, il se drogue régulièrement et sombre parfois dans la dépression, malgré le succès d'"Either/Or". 

Son album suivant, "XO"  poursuit l'idée d'ajouter des instruments. On trouve désormais un piano, en plus du trio basse guitare batterie (et de l'enregistrement multipistes de la voix, qui donne ce son caractéristique), et les morceaux gagnent encore en diversité, proposant même parfois des sons rarement entendus ailleurs, où les guitares cristallines s'égrènent derrière des basses profondes, presque sous marines, ou des notes de piano viennent s'entremêler à un maelstrom sonore, à un mur du son puissant et plein de larsens. Les breaks se font encore plus fréquents, les découpages des titres plus complexes, et la relative violence alterne avec des volutes délicates... Encore une fois, choisir une chanson n'est pas évident. "Sweet Adeline" compte sans aucun doute parmi mes 5 préférées de l'artiste... c'est pourquoi je prends "Waltz #2" !!!

 

 

 

Son album suivant, "Figure 8", sera le dernier à paraître de son vivant, et donc le dernier à avoir son aval complet quand à la réalisation. Il continue sur la lancée des albums précédents, avec une variation entre des morceaux plus doux ("Somebody that I used to know", "Everythnig Reminds me of her", ou le très beatlesien "Everything Means nothing to me" son piano et ses harmonies vocales...), ou franchement rock ("L.A.", "Would'nt mama be proud", "Pretty Mary Kay"...). 

 

Et comme encore une fois je suis étouffé par la qualité globale, et que je suis même incapable de faire ressortir une seule piste je mets juste la première : "Son of Sam" 

 

 

Mais Smith est une personne torturée, comme cela transparait certainement dans ses chansons. Il devient peu à peu accroc à l'héroïne, alcoolique, sombre dans la paranoïa, se nourrit de plus en plus mal et se produit (évidemment) de moins en moins en concert... Cependant, tout cela ne semble pas tarir sa verve créatrice, et à l'instar d'un Jimi Hendrix il parait même ne jamais devoir épuiser son inspiration, continuant à écrire nombre de chansons, détruisant celles dont il ne s'estime pas assez satisfait (combien de merveilles a-t'il réduites en cendres ?)...

Son entourage parvient cependant à l'astreindre à une cure de désintoxication, et à lui faire échapper au monde de la drogue, même s'il reste fragile. C'est dans ce contexte que suite à une dispute avec sa petite amie, il est retrouvé mort, de deux coups de couteau dans l'abdomen. Les circonstances semblent assez mystérieuses, et si la thèse du suicide est retenue (et paraît cohérente vis-à-vis de son état psychique), un homicide parait possible...

"From a basement on the hill" parait donc à titre postume, en 2004. il est élaboré à partir des nombreuses pistes enregistrées les 4 années précédentes par Elliott Smith. La qualité globale reste excellente, même si l'album n'aurait probablement pas été celui ci si son auteur avait pu le mener à bout (un peu à l'image de "Sketches for My Sweetheart the Drunk" de Jeff Buckley...). Ses proches parlent d'une production plus brute...

 

"A fond Farewell"

 

 

Enfin, en 2007 parait un double album, "New Moon" compilation de morceaux enregistrés entre 1994 et 1997, qu'Elliott Smith n'avait pas considéré comme suffisamment bons pour être intégrés à ses albums de l'époque. C'est à ce genre de détail, en écoutant un album comme celui-ci qu'on reconnait un artiste d'exception. Certes, les compositions sont légèrement inférieures à celles de "Either/Or" ou "Xo" (et encore !). Mais elles sont encore d'une qualité à faire pâlir d'envie quiconque qui ait tenté un jour d'écrire une chanson. "High Times", New Monkey", "Riot Coming", Georgia Georgia", ou la tendre reprise du sublime "Thirteen" de Big Star pour ne citer qu'elles. Mais puisqu'il faut un morceau pour finir tout cela, je me propose plutôt d'achever avec "Angel in the snow" qui me semble mieux adapté à la situation...

 

 

 

Voilà. Je sais que j'ai posté beaucoup (trop) de titres, mais que je considère qu'il s'agit d'un artiste qu'on ne peut traiter avec quelques chansons. Il n'est pas une chanson d'Elliott Smith que je n'aime pas, et en dix ans de temps, jamais je ne m'en suis jamais lassé. Ses albums reviennent régulièrement, tous, tant la densité de son oeuvre est remarquable, tant je ne peux me résoudre à préférer tel album plutôt que tel autre. Tout comme si on m'avait demandé de faire la biographie d'un Neil Young, il m'aurait été impossible de se contenter d'une pauvre compilation. Ce serait passer à côté de trop de merveilles.

De la même manière, on sent une volonté d'évoluer permanente, une qualité instrumentale remarquable, et une voix tendue, particulière, reconnaissable entre mille.

Simplement, un des songwriters les plus doué de tous les temps, les plus sensibles, les plus admirables, quelqu'un dont le nom peut être accolé à Neil Young ou à Bob Dylan, qui a marqué la musique de son époque, et sur lequel le temps semble n'avoir aucune emprise... Quelqu'un de déjà culte avant sa mort, et qui le devint encore plus après.

Si vous avez apprécié, ne serait-ce qu'un peu ces morceaux, allez écouter "Either/Or", "XO" ou "Figure 8". Plongez vous dans ce son si particulier, avec cet étrange traitement sonore sur la voix. Quand vous aurez vraiment accroché, vous aurez des centaines de titres, à écouter et réécouter tout le restant de votre vie...

Ajouter à mes favoris Commenter (18)

Signaler
Musique visuelle

Tout d'abord chers amis, n'oubliez pas que cette rubrique vous est présentée en collaboration avec :

Critobulle et sa rubrique musico-nanarde

ipiip et sa rubrique de l'extrême

KrystalWarrior notre gourou sexuel qui vient nous éclairer de ses lumières. 

shore notre mémoire vivante !

Victor ce cochon qui nous chatouille les esgourdes !

Et avec la bénédiction de notre idole, le fantastique Mr. Ragondin !! 

 

Tout d'abord les amis, je vous avais promis la semaine passée mes cheerleaders personnelles.

 

 

...et je tiens toujours mes promesses donc je vous laisse deux minutes avec elles. Pas pour rien que j'ai été élu Président à la majorité absolue ! B) (bon, faut dire aussi qu'il n'y avait que Critobulle qui votait...)

 

En plus elles savent presque chanter. Il raconte quoi Flipper maintenant ? 

Il se tait. (Et Dallas Cowboy, ça veut dire "Roi des Otaries" en macédonien du Sud. Je vois bien que vous doutez encore.)

Elles sont ravissantes hein ? Quand même...

il faut dire que je leur fait suivre un camp d'entraînement spécial. Je n'ai jamais bien compris ce qu'il s'y passait, mais elles reviennent transformées, c'est la seule certitude ! Alors bien sûr, elles m'ont raconté, et de ce que j'ai retenu ça ressemble à ça : 

 

 

 

Donc... elles vont dans le fameux désert japonais où elles sont acceuillies par un gros black qui... qui fait un cosplay du petit chaperon rouge ? Et il les met 30 secondes à cuire au four, elles ressortent et vont faire des poses de Power Rangers au milieu du désert. Après elles courent et elles dansent la Tectonik, et elles boivent de l'eau mais en visant très mal, elles recuisent mais à feu doux cette fois, elles font un stage de transporteur de fond, puis de golfeur, puis elles arrivent à faire léviter leurs cheveux sans vent, puis elles se baignent dans une piscine avec des flamands roses, et il y a Moundir d'Alerte à Malibu qui vient les sauver de la noyade. 

Après elles ont leur diplôme.

Je crois.

Ça parait cohérent. 

 

En tout cas ça à l'air de leur plaire, c'est l'avantage. Et ça leur réussit. 

J'essayerais tout de même d'éclaircir tout ça un peu pour la prochaine fois...

 

 

D'ici là, rappelez vous tous les matins en vous levant que "la musique visuelle s'écoute avec les yeux, pas avec les oreilles !!"

 

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
Musique visuelle

Et oui, je vous pose la question, comment supporter cette horrible bestiole ?

Tenez, prenez Flipper, ce poseur ignoble qui ne cesse de couiner et de s'agiter dans tous les sens, et qui passe son temps à s'occuper de ce qui ne le regarde pas ! Est-ce que j'arrête des contrebandiers ou que j'aide le petit Willy à retrouver sa soeur moi ?

Non !

Bon.

Alors.

Ou Galak, ce symbole absolu et évident à la fois du racisme le plus laid et de la société de consommation la plus répugnante ! La preuve, les gamins adorent alors que c'est dégueulasse. Comme les Quidairre quoi.

Et le truc le plus ignoble avec tout ça, c'est que l'animal trouve le moyen de chopper de la naïade à tour de bras. Enfin à tout de nageoires, qu'il a ridicules d'ailleurs. Il ne peut même pas taper des mains en jouant à la balle ! Pff. Ridicule !

Et elles sont mignonnes en plus ses supportices.

Rappelez-vous la semaine dernière... 

 

Des pommes pommes dauphines dont on va finir par se lasser ! 

 

Des jolies filles, mais rien dans la tête c'est une évidence.

La preuve, non contentes de faire un play back pour la deuxième fois consécutive en deux ans... Elle plagient honteusement celui de leurs concurrentes !! 

 

Le Cheerleading est toujours une compétition chers amis...

...86400 secondes de retard, excusez du peu !

 

Comme quoi, on trouve toujours quelqu'un qui l'a fait avant ! :p

La semaine prochaine, si vous êtes sages, je vous présenterais mes supportices personnelles. Pour vous prouver que je ne suis absolument pas jaloux des dauphins (sisi, je vous bien que vous doutez), mais que j'exprime simplement avec grâce, dignité et le sens du devoir qui me caractérise une vérté universelle qui devait être rappelée. Les dauphins, c'est rien que des branleurs !   

D'ici là, rappelez vous tous les matins en vous levant que "la musique visuelle s'écoute avec les yeux, pas avec les oreilles !!"

 

Et n'oubliez pas que cette rubrique vous a été présentée en collaboration avec :

Critobulle et sa rubrique musico-nanarde

ipiip et sa rubrique de l'extrême

KrystalWarrior notre gourou sexuel qui vient nous éclairer de ses lumières. 

shore notre mémoire vivante !

Victor ce cochon qui nous chatouille les esgourdes !

Et avec la bénédiction de notre idole, le fantastique Mr. Ragondin !! 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
Musique visuelle

Tout d'abord chers amis, n'oubliez pas que cette rubrique vous est présentée en collaboration avec :

Critobulle et sa rubrique musico-nanarde

ipiip et sa rubrique de l'extrême

KrystalWarrior notre gourou sexuel qui vient nous éclairer de ses lumières. 

shore notre mémoire vivante !

Victor ce cochon qui nous chatouille les esgourdes !

Et avec la bénédiction de notre idole, le fantastique Mr. Ragondin !! 

 

Je m'aperçois avec effroi que je ne vous ai jamais parlé d'un mouvement qui agite depuis quelques temps les couches supérieures de la société de "l'entertainement", et qui trouve tout à fait sa place dans cette rubrique.

En effet, soyons honnête, des reprises (ou plutôt des play-backs) sur des morceaux de musique (d'une qualité telle qu'un clip avec Maîté en string resterait à écouter avec les yeux) fait par une jolie fille, moi je dis oui.

Alors quand on nous propose une armée de naïades, c'est une évidence : vive la musique visuelle !!

 

Je pense que ce clip ne vous avait pas échappé au moment de sa sortie : 

 

Des pommes pommes dauphines que je croquerais bien ! :3

 

 

Mais le cheerleading est une compétition chers amis, et on trouve toujours un challenger !!

Quand à savoir qui est le gagnant....

 

J'ai ma petite idée que je développerais la semaine prochaine ! 

 

D'ici là, rappelez vous tous les matins en vous levant que "la musique visuelle s'écoute avec les yeux, pas avec les oreilles !!"

 

Ajouter à mes favoris Commenter (15)

Signaler
Musique visuelle

MMMhhhh ?

 

Mais qu'est ce que vous foutez là ? 

...

C'est la reprise ?

Meeeeeerde. On peut même plus rester en caleçon à se gratter la nouille tranquillement devant le PC. Oh rage, oh désespoir.

Bon.

Je vais vous trouver un truc vite fait.

Voyonnnnns... fillesàpoilfillesàpoilfillesàpoilfillesàpoil... Google... mmmh...

 

Et hop, voilà, une nouvelle star de la musique visuelle qui émerge sous vos yeux ébahis ! Devenu un des tubes de l'été grâce à ce superbe clip sexy ! Le meilleur du top de ce qui se fait de mieux !

 

 

C'est hyper à la mode, sisi je vous assure.

 

 

Le mec est devenu une star en faisant scandale avec ça !! C'est géniaaaaal !

...

 

 

...

Mouais.

C'est de moins en moins bien la musique visuelle. Je vais peut être retourner en vacances finalement. Y'avait des jolies filles qui mangeaient des glaces et... bref.

Des vacances quoi.

 

Et puis n'oubliez pas que la musique visuelle s'écoute les oreilles fermées sous les palmiers. 

 

 

Un truc comme ça. 

Avec un verre à la main.

 

 

 

Ah oui, et puis n'oubliez pas que cette chronique vous est présentée en collaboration avec les membres du CNC :

Critobulle et sa rubrique musico-nanarde

ipiip et sa rubrique de l'extrême

KrystalWarrior notre gourou sexuel qui vient nous éclairer de ses lumières. 

shore notre mémoire vivante !

Victor ce cochon qui nous chatouille les esgourdes !

Et avec la bénédiction de notre idole, le fantastique Mr. Ragondin !! 

Qui va poutrer sa race à MIchel Sardine...

 

Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Signaler
Musique visuelle

 Tout d'abord, n'oubliez pas que cette chronique vous est présentée en collaboration avec les membres du CNC :

Critobulle et sa rubrique musico-nanarde

ipiip et sa rubrique de l'extrême

KrystalWarrior notre gourou sexuel qui vient nous éclairer de ses lumières. 

shore notre mémoire vivante !

Victor ce cochon qui nous chatouille les esgourdes !

Et avec la bénédiction de notre idole, le fantastique Mr. Ragondin !!

 

Bonjour à tous !!

Nous nous retrouvons aujourd'hui pour un nouvel épisode fantastique de "A la recherche de la Nouvelle Miss Musique Visuelle" !! 

Quel suspens dans cette saison 4 ! (ou 5, je ne sais plus trop, tout se ressemble...)

A l'heure où partout dans les rues, la musique visuelle laisse visiblement de plus en plus son empreinte, où dans les rues les concours du plus petit mini-mini-mini-short et du plus beau combo muscles-marcel-tatouages se multiplient, où sur les plages les "contest" de T-shirt mouillés s'enchaînent, il faut se rendre à l'évidence : la musique visuelle est en train de marquer son époque !

Oui chers amis !

Je suis musique visuelle !

Tu es musique visuelle !

Vous tous ici êtes musique visuelle !

Les autres aussi sont musique visuelle !

Le monde est musique visuelle !  

 

Et sans plus attendre, nous retouvons donc pour un hommage particulier à nos belles régions de France, à tous ces lieux grâce auxquels notre passion se répand, Hyyyyyyyna et Pyyyyt !! sans chromosome Y pourtant !

 

 

 

 Une vile usurpatrice à bien tenté d'écrire "Hyna".

Il est pourtant évident que c'était pour se rapprocher naïvement de notre héroïne...

 

 

  De la même manière, un jeu de mot très subtil et parfaitement adapté entre "PYT" et "Boule". Comme dans la célèbre phrase : j'aime trop ton boule. Subtil, je vous l'avais dit !

 

Quelle sera votre favorit(e) ? Qui portera haut les couleurs de la musique visuelle ? Qui repartira avec un chèque de 10000 ? Qui repartira brocouille?

A vous de voter !

 

Et cette semaine,comme toujours, n'oubliez pas : 

 

"La musique visuelle s'écoute avec les yeux, pas avec les oreilles !!"

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Signaler
Musique visuelle

 Tout d'abord, n'oubliez pas que cette chronique vous est présentée en collaboration avec les membres du CNC :

Critobulle et sa rubrique musico-nanarde

ipiip et sa rubrique de l'extrême

KrystalWarrior notre gourou sexuel qui vient nous éclairer de ses lumières. 

shore notre mémoire vivante !

Victor ce cochon qui nous chatouille les esgourdes !

Et avec la bénédiction de notre idole, le fantastique Mr. Ragondin !!

 

Parce que vous avez peut être cru que ces quelques absences étaient un signe de faiblesse. Mais non, la musique visuelle est comme les pouvoirs obscurs dans les mauvais films d'Heroïc Fantasy : quand elle est défaite par le gentil héros, elle va se cacher dans un coin pour revneir plus fort après !! 

Ça permet de faire des suites à peu de coûts. 

Les fans sont contents en plus.

Tout comme toi là, qui frétille, petit lecteur !!

 

Car effectivement, en cette période estivale, tu te dis petit renard que la chaleur estivale va faire tomber quelque habits. Et bien tu es tout proche de la réponse. 

Ajoutes-y une pîscine pour faire bien !

Et nous obtenons ce chef d'oeuvre que je résumerais en un mot : Ficelle.

 

Ficelle quoi. Je ne pouvais pas mieux décrire cette oeuvre, ode à la simplicité et au dénuement.

 

Et cette semaine,comme toujours, n'oubliez pas : 

 

"La musique visuelle s'écoute avec les yeux, pas avec les oreilles !!"

 

 

Surtout quand le bon goût ne tiens qu'à un fil...

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Édito

Bien le bonjour (Bonsoir. Salut.),

Première tentative de blog pour ma part, qui me verra donc tatonner pendant quelques semaines avant de trouver un rythme qui je l'espère saura convenir à quelques uns... (et un style graphique aussi, je vais y travailler !!)

Je suppose qu'on peux dire que je ne suis qu'un casual gamer, puisque je n'ai qu'une Wii ! :p

Blague à part, cette console à parfaitement occupé le peu de temps libre que j'avais (que j'ai), et je m'attache maintenant que j'ai un PC qui tient la route à rattraper les chefs d'oeuvre indispensables à côté desquels je suis passé ces dernières années... (Bioshock, me voilà !)

J'essayerais juste de vous faire partager de mieux que je peux quelques découvertes culturelles (musique, vieux films douteux en noir et blanc, BD, découvertes internet...), et éventuellement si je suis par un malencontreux hasard pris d'une subite inspiration, je ferais peut être un article de fond sur un sujet quelconque en rapport avec le jeu vidéo, en tentant de faire preuve d'une analye critique profonde et d'un style flamboyant afin de tenter de me hisser au niveau de certains qui errent dans ces parages...

Bonne lecture et bonne découverte ! (j'espère... :/)

Archives

Favoris