Voyage au Centre de la Toile

Par Ozdust Blog créé le 02/07/15 Mis à jour le 10/07/15 à 20h25

Le blog d'une sorcière et cyberaventurière... qui joue aux jeux vidéos de temps en temps.

Ajouter aux favoris
Signaler
(Jeu vidéo)

Un OVNI parmi les jeux nomades


Qu’on se le dise, les jeux sur téléphone portable sont loin d’être ma tasse de thé. D’une part, je préfère épargner ma batterie autant que possible ; d’autre part, j'ai toujours pensé que « narratifs » et « immersifs » n'étaient pas les adjectifs qui les qualifiaient le mieux. Difficile, en effet, d’être emportés dans un autre monde quand on se retrouve écrasés contre des inconnus dans le métro.

Pourtant, en allant faire un tour sur l’Apple Store la semaine dernière, une image a attiré mon attention. Un petit astronaute coincé dans une crevasse… Le mot "LIFELINE" brillant au-dessus de lui. Qu’est-ce que c’est que ça ?

"Un best-seller surprenant sur iPhone et Apple Watch repousse les limites de la science-fiction" - boingboing.net

"C'est le meilleur jeu sur l'Apple Watch" - Time.com


Hum, d’après les commentaires, ce jeu serait comparable à un film de science-fiction… Pour le coup, je suis emballée. Et vu le prix (0,99¤), je ne prends pas énormément de risques. Allez hop, je télécharge.

Je lance le jeu et là…

Lifeline - screenshot

Voici donc ma toute première communication avec Taylor. Ce dernier est l’un des douze membres de l’équipage du Varia, un vaisseau spatial parti explorer la planète Tau Ceiti IV. Le souci, c’est que le vaisseau s’est écrasé et qu’il semble être le seul survivant. Le pauvre est complètement paniqué (qui ne le serait pas à sa place ?) et je suis la seule personne avec qui il peut converser.

Je textote avec un astronaute…


Le principe de ce jeu est à la fois simple et ingénieux. Taylor est perdu au milieu de nulle part et se raccroche à nous pour l’aider. Pour cela, il nous envoie des messages décrivant sa situation, ses états d’âmes, et nous lui répondons de manière à le rassurer (ou pas) et à l’aiguiller dans ses choix.

Le jeu est entièrement basé sur le texte, il n’y a absolument aucune image. On pourrait comparer ça à la retranscription d’une communication par talkiewalkies, avec une petite ambiance sonore en fond. Mais là où n’importe quel autre jeu pourrait vite devenir ennuyeux, Lifeline sort complètement du lot.

En effet, toutes les actions de Taylor se font en temps réel. Admettons que celui-ci ait décidé de manger un petit truc, la communication sera coupée pendant un certain temps. Il ne nous restera plus qu’à attendre que Taylor nous envoie un nouveau message, qui s’affichera alors sur l’écran de notre téléphone de la même manière qu’un SMS. L’immersion est totale.

Surtout qu’on finit par s’attacher à ce pauvre Taylor et qu’on s’inquiète pour lui. Pourquoi est-ce qu’il ne répond pas ? Est-ce que j’ai bien fait de l’inciter à dormir près de ce réacteur radioactif plutôt que dans le froid ? Pour tout vous dire, Taylor est mort dès le premier jour à cause de mes choix douteux. J’ai donc recommencé en changeant certaines de mes réponses, et j’ai découvert des passages que j’aurais complètement ratés si j’avais réussi du premier coup. Vous l’avez donc compris, nos choix ont bel et bien des conséquences et les embranchements scénaristiques sont nombreux.

En parlant du scénario, ce dernier est assez intriguant pour nous donner envie d’aller au bout. Le jeu se déroule sur trois jours IRL et croyez-moi, c’est largement assez pour devenir pote avec Taylor. Surtout que son humour un peu cynique et désespéré est assez jouissif, il faut bien l’admettre.

Pour terminer, je dirais que je me suis vraiment amusée à jouer mon rôle de « partenaire de la dernière chance ».  Quand je me lance dans un jeu vidéo, j’ai envie de rêver, d’imaginer, et c’est ce que Lifeline m’a permis de faire sur mon iPhone. Vraiment, tentez l’expérience si vous en avez l’occasion !



 
VERDICT : Excellente surprise !

 + : Original, immersif, possibilité de sauter les passages d’attente en débloquant une option (utile pour découvrir les autres embranchements scénaristiques APRÈS avoir terminé l’aventure, afin de ne pas nuire à l'immersion)

-  : Un peu trop court à mon goût

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

J'aime le jeu vidéo au même titre que la littérature et le cinéma. Loin d'être une spécialiste, je m'intéresse autant à son actualité qu'à son histoire.

Ah oui, je joue un peu aussi. :)

Archives