Voxel Culture

Édito


 

Bienvenue sur Voxel culture, blog qui parle de cinéma, de jeux, de manga, de comics et de bien d'autres choses. Au programmes : Réflexion vidéoludique, Test de jeux, Présentation de visual novel, propagante anti-pc ou encore critique de cinéma. Moi et mes trois lardins, nous allons vous présenter votre culture. Celle du voxel....

Identifiant :

PSN : Sirmonokuma

Id steam : Evil Minato

Code 3DS : 2406-5859-6021

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Staff Voxel :

Grand Manitou, Rédacteur principal du blog.

Rédacteur secondaire du blog. (Sert à rien, ennuyeux)

Rédacteur secondaire du blog. (On essaie de lui trouver une utilité)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Banniére pour le blog (Site Officiel)

Banniére pour le blog (Version gameblog)

Archives

Favoris

Voxel Culture

Par Minato Blog créé le 26/12/12 Mis à jour le 31/12/16 à 21h14

Blog personnel centrée sur les diverses passions que j'aime : jeux vidéos, manga/animés, Série télé, Cinéma, littérature.

Ajouter aux favoris
Signaler
Cinéma

Après une longue semaine pendant laquelle vous et moi nous avons allégrement cracher sur la xbox one (à raison cette fois), je vais revenir dans un monde différent, celui du cinéma. Et aujourd'hui, plus que la critique d'un film, c'est un ressenti sur la découverte récente d'un univers qui, ma foi, m'intrigue quelque peu aujourd'hui et me donne de m'y plonger (mais on y reviendra) dont on va parler. Voici donc la critique de Star trek, le film de 2009.

Encore une fois, attention, cette critique contient évidemment pas mal de spoiler. 

 

Avant de commencer, j'ai envie de parler un peu du principe du remake et du reboot. Comme on le sait tous, l'âge est ce qui est le plus fatal à une oeuvre. Les effets spéciaux évoluent, notre façon de parler changent, les époques et les mentalités évoluent ou régressent selon les moments et les choses normales d'une époque deviennent étranges voire saugrenu quelques années plus tard (le racisme des années 50-60 est un bel exemple). Il a également le faite que malgré qu'une oeuvre soit un classique et adorés par des milliers de gens, il aura parfois des défauts qui agaceront un peu car soyons franc, aucun oeuvre n'est parfaitement à 100%, c'est tout simplement humainement impossible. C'est pour ça que dans le moment du cinéma mais aussi du jeu vidéo ou de la série, on tente ce qu'on appelle un remake ou un reboot. L'idée est, en général, de dépoussièrer une saga pour lui redonner une certaine jeunesse, histoire qu'un nouveau public s'y intéresse, de corriger parfois quelques défauts (comme un effet mal fait à cause d'un budget trop serré) ou encore de faire prendre à une direction différente à une histoire qu'on ne pensait pas forcément. les remakes sont souvent mal accueilli par les fans de l'oeuvre de la première oeuvre... Attaché à ce moment si particulier pendant lequel ils ont découvert un univers ou une histoire qui les ont marqués, on a du mal à accueillir l'arrivée d'un remake ou d'un reboot (terme et méthode utilisé d'ailleurs pour se distinguer d'une oeuvre et ainsi éviter si possible le bukkakage intense). C'est à la fois compréhensible et idiot... Compréhensible car quand on est attaché à quelque chose, c'est difficile de voir ce qu'on à aimé changer de façon aussi brutal, c'est comme si vous allez tout les jours dans un bon restau manger un contre-filet doré à point et que soudain, le chef change ça par une salade de légumes frais sans nous demander notre avis (le chef s'en fout d'ailleurs, c'est pour ça que c'est lui le chef). Mais à la fois idiot, comme si ca se trouve, la salade a un goût différent du contre-filet mais peut être toutefois excellent et vous offre peut être des saveurs et des sensations à laquelle vous n'auriez pas pensé. Bref, tout ça pour dire que personnellement, je n'ai rien contre les remakes. Ils sont différents mais parfois, ils offrent tellement de bonnes choses que c'est dommage de rester cramponner au passé et de, justement, ne pas "goûter la salade". Mais pour qu'un remake ou un reboot soit bon, il n'y a qu'une chose qui va faire la différence : Tout simplement que ce qu'on nous propose soit bon....simplement bon. Et donc, vous dites là pourquoi je vous ai écrit tout ca, et bien tout simplement car comme ça, j'ai économisé un article sur les remakes et vous expliquer un peu pourquoi j'ai apprécié le film alors que je n'ai vu AUCUN film et AUCUNE série sur star trek et que donc je vais le juger en tant que film pour ce qu'il est et non pour le reboot-remake qu'il est aussi.

Haaa Star trek, le monstre sacré de la science-fiction..... J'avoue moi-même, j'adore la science-fiction, ça a du être gravé dans mes gênes quand on sait que le premier film que j'ai vu au cinéma n'était autre que Star Wars - New Hope (nouvelle édition hein? je suis pas si vieux). Pourtant, je n'ai jamais maté Star trek sous aucune forme que ce soit. La raison ? Elle est simple : une dizaine de film, une première série qui date de 20 ans avant ma naissance et 4 autres série de 7 saisons chacun. Autant dire que rien que ça, vous pensez bien que ça ne m'a pas encouragé (surtout que je pensais que la série de base durait bien plus que 3 saisons). Mais j'ai toujours respecter de loin les fameux "Trekker" comme je respecte ceux qui portent l'amour d'une oeuvre en eux. C'est toutefois quand j'ai appris, il a peu, que le 11eme film sur Star trek était un reboot que je me suis dit que ca constituait peut être une occasion de m'introduire en douceur (Oui, oui comme dans une madame) à cet univers dont on m'a tant fait l'éloge. Et ce malgré la grimace que j'ai fait quand j'ai vu le nom de J.J Abrams (j'ai horreur de LOST). 

Pour commencer, le film est en quelque sorte un reboot mais ici, les producteurs ont fait un travail incroyable pour réconcilier d'un côté ceux qui, comme moi, n'ont jamais connu l'univers star trek avant et les anciens. Le film se présente en effet comme un univers parallèle assez particulier : (SPOILER) Dans le futur, Spock détruit la planète des Romuliens (oui merci Wikipédia) grâce à une matière rouge capable de gérer avec une goutte des trous noirs. Suite à ca, lui et l'ennemi de ce film, Nero, se retrouve projeté dans le passé. Le résultat est que du coup, Nero modifie le passé. Suite à ça, il tue (même si ce n'est pas but à la base) le père de Kirk.(FIN SPOILER) Ce qui, du coup, crée deux choses : D'un côté, on reprends tout depuis le début et on modifie, ce qui crée un reboot car l'univers repart du début (et même au délà vu que d'après ce que j'ai pu en voir, on a jamais traité la naissance et l'enfance de Kirk et Spock) et la modifie pour donner un coup de jeune. MAIS (et c'est là que ca devient intéressant) le film est également une suite car (encore une fois selon les infos que j'ai pu avoir) car basé sur un fait du 10eme film (d'après wikipédia hein?). Et ca c'est très fort...Le film arrive déjà à donner le moyen au film d'être inscrit (enfin presque...) dans la chronologie de l'univers et cela sans que ça choque selon moi... (enfin presque parce que bon le trou noir, ca fait un peu Deus ex machina...).

Mais le film en lui-même, que vaut t'il ? Et bien, pour moi, il est génial en tant que film. D'après ce qu'on m'a dit dans le film, la force de Star trek (l'une d'entre elle du moins) est le lien fort qui se tisse entre les personnages. Et ici, il est lentement entrain de se créer sensiblement : McCoy et Kirk se rencontrent et devienne ami au point que l'un risque sa place pour aider l'autre, Spock et Kirk se rencontrent et au début teinté de mépris, ils vont apprendre à se connaître et à se respecter. Le passé et la personnalité des personnages est également bien exploité, entre un Spock partagé entre son coté humain et vulcain ainsi que la colère dû aux choses qu'il va perdre dans ce film (et qui, en prime, est superbement joué par un Zachary Quinto parfaitement dans le ton) et un Kirk, jeune, tête brulée et qui (et franchement j'adore) est pourtant un génie et à souvent raison. Mais le film est truffé de détails qui prouvent qu'il est bien construit : J'aime par exemple le faites que Sulu fasse une erreur bien grasse au début, ca fait relever le faite que c'est encore un cadet et que donc, pour lui comme les autres, la mission va être son baptême du feu. Ou encore que Chekov a du mal avec l'ordinateur à cause de son accent. Et finalement, je me suis attaché aux personnages à cause du faites qu'aucun n'est un boulet. Un exemple fort : la scène où Chekov, au mépris de tout le reste, arrive à téléporter Kirk et Sulu au dernier moment avec une relative assurance en répétant "je peux le faire!". Le scénario en lui-même est un peu brumeux au début mais s'explique clairement vers la fin; il demeure donc à la fois simple mais bien construit et surtout jamais incohérent. à l'exception d'une petite scène : le moment ou spock envoie Kirk sur la planéte de glace....j'ai du revoir la scène car je trouvais que Spock avait agi un peu vite et surtout de façon assez cruel voir illégal et je n'avais pas compris qu'il l'avait laissé en attendant qu'on vienne le chercher pour ne plus qu'il vienne foutre la merde.
 
Pour continuer, il faut aussi préciser que le film a été parfaitement filmer et designer. Les plans sont magnifiques, les scènes d'action rythmées mais parfaitement dosé (pas trop mais pas trop peu non plus), les décors sont superbes et les vaisseaux (notamment celui de Nero) sont grandioses. Note d'ailleurs que le film, rien que pour le faite qu'il a repris les costumes d'origines en mettant une dose de jeunesse, est respectueux de son matériau d'origine (et franchement, prendre Leonard Nimoy pour jouer le vieux spock, c'est pas excellent franchement ?). Rajoutant à cela qu'en prime, la B.O Signé par Michael Giacchino est vraiment superbe et donne vraiment un côté vibrant et épique au film. En deux mots, je n'aurai jamais pensé que ce film serait aussi intéressant et sujet à réflexe pour moi. 
 
Car au final, J.J Abrams a réussit à faire quelque chose d'assez surprenant : Prendre un monstre sacré, tenter quelque chose de neuf mais en tentant de concilier les anciens fans et les nouveaux venus et finalement, faire un bon film. Ce star trek est génial, il est intéressant, travaillé, beau et agréable à voir et à écouter et il n'est ennuyeux pas une seule seconde. Après, comme je dis, si j'aime, c'est peut être aussi parce que je ne connais pas Star trek mais peu importe.... Pourquoi vouloir à tout prix descendre le film si il se suffit à lui-même et procure tout simplement un bon moment ? Je vous laisse méditer sur ceci avant de vous laisser. Je tiens d'ailleurs à dire que par curiosité (et vu que quelqu'un m'a fait une critique des anciens films qui fait envie) que j'irai regarder les anciens films, histoire de voir les histoires contés qu'on m'a décris comme excellente. Sur ce, à bientôt pour de nouveaux articles. 
 
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

OmegaBahamut
Signaler
OmegaBahamut
il y a les film en vostf qui passent en ce moment sur Arte, ce soir ces les films 2 & 3 qui passent.
Exus
Signaler
Exus
Pour répondre à la 1ere partie de ton article, le problème des reboots ou des remakes c'est qu'ils sont bien souvent faient pour le fric, et si Star Trek échappe à cette écueil ce n'est pas le cas de Conan ou de Totall Recall par exemple.
En ce qui concerne les anciens Films Star Trek, ils ont vieillis bien sur mais n'ont, en tout cas pour moi, pas perdus de leurs charmes. Et si la 1ere série à pris un sacré coup de vieux, les séries suivantes sont encore à niveau.