Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Par Matthieu Meignan Blog créé le 22/02/10 Mis à jour le 12/01/14 à 20h00

Joueurs de tous poils, entrez si vous l'osez...

Ajouter aux favoris
Signaler
Un Jour, Un Jeu

 

Bonjour à tous,

 

Nous en sommes à notre dix-huitième épisode, c'est fou comme le temps file. Le temps, voilà ce qui va manquer au héros de notre jeu du jour : Max Payne. Le jeu est sorti en juillet 2001 sur PC. Développé par Remedy Entertainment, produit par 3D Realms et édité par Gathering of Developpers. Il fût porté plus tard sur Xbox et PS2 par Rockstar Games. Max Payne, policier new-yorkais, va perdre en "une minute new-yorkaise"  sa femme et son enfant né depuis peu. les coupables de ce double meurtre étant des drogués à la Valkyrie, (le V) une drogue très puissante. Sombrant lentement dans une dépression nerveuse dévastatrice, il s'engage en tant qu'agent infiltré pour la Brigade Anti-Drogue américaine. Trois ans plus tard, alors qu'une tempête de neige s'abat sur New-York, l'enquête semble enfin avancer. Mais les actions du héros seront toujours à la limite de la loi, tant est si bien que la question se pose : De quel coté est-il ?

 

 

Intro de Max Payne

 

Du coté du gameplay, on se retrouve face à un jeu de tir à la troisième personne. Plutôt classique dans son approche au premier abord, il se démarque pour plusieurs raisons. La première est une mécanique de jeu : le bullet-time qui instaure un ralenti momentané pendant l'action ce qui permet de viser mieux, mais cela apporte surtout une esthétique particulière à se qui se passe à l'écran. Ensuite, les transitions entre les niveaux sont représentées en cases de bande dessinée ce qui ajoute un plus à l'identité du titre. Enfin la dimension de mythologie nordique, avec des allusion à Loki, Cthulhu entre autres. L'ambiance noire du jeu, dans cette ville isolée par la neige donne un cachet particulier à ce jeu.

 

Trailer Max Payne E3 2001

 

Max Payne est un des rares jeux que j'aie acheté sur PC, dès sa sortie. Bien évidemment, je l'ai refait plusieurs fois, avec systématiquement la même sensation de plongeon vertigineux dans cet univers sombre et délectable. les graphismes étaient de toute beauté pour l'époque et pour peu que j'y joue au casque le soir, dans ma chambre d'internat, je me surprenais à souffrir avec ce bon vieux Max, alors que sa vengeance avançait. L'ambiance sonore, très soignée, ne gâchait rien, il m'arrive parfois de réécouter l'OST de ce jeu le soir quand je travaille alors qu'il fait nuit noire dehors. Je vais d'ailleurs vous avouer un petit coup pendable : quand j'étais au lycée, il m'arrivait même de jouer sans le son pendant les cours quand j'étais en fond de classe. Mais chut, oh la la c'est mal ! Blague à part, c'est l'un des premiers jeux à ambiance auquel j'ai joué. 

 

A demain pour un nouveau jeu.

 

Vidéoludiquement vôtre,

 

  Utori

 

PS : N'oubliez pas que dans les commentaires de cet article, vous pouvez me suggérer des jeux que vous voudriez voir apparaître dans cette rubrique. 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Oyez, oyez, braves gens, vous êtes ici de plein gré pour la plupart. Détendez vous, vous êtes ici pour la découverte, des jeux, de la musique, des humeurs de son hôte aussi. L'important dans la vie, c'est de sourire et de profiter de certains petits bonheurs. Le jeu vidéo, ça peut aussi être cela.

Archives

Favoris