Premium
Billets discrets
Signaler
Coup de projecteur

Attention, jeu concept !

Développé pour la Nordic Game Jam 2009 par Petri Purho, 4 Minutes and 33 Seconds of Uniqueness bouscule nos définitions de ce qu'est un jeu.
Le principe de cette compétition est de proposer des jeux ne durant pas plus de 5 minutes, développés sous 48 heures et répondant cette année là au thème : 
As long as we have each other, we'll never run out of problems

Le jeu y a d'ailleurs gagné le prix de l'innovation.

Mais alors, de quoi s'agit-il ? D'un jeu où l'interactivité est réellement réduite au minimum, où les graphismes sont complètement abstraits. Il suffit de lancer le jeu pour voir un écran noir se remplir progressivement de blanc. Le but du jeu est de réussir à remplir l'écran entièrement. Pour cela, il suffit d'attendre (4 minutes et 33 secondes). Aucune interaction du "joueur" n'est possible.

Mais la victoire n'est pas acquise pour autant. En effet, si un autre joueur dans le monde lance le jeu pendant que l'on joue, on perd immédiatement. Il est donc nécessaire d'être le seul à jouer à ce jeu pendant 4 minutes 33 secondes pour gagner, le titre prenant ainsi tout son sens.
Quand j'ai découvert ce jeu à l'été dernier, il m'a fallu plusieurs jours d'essais infructueux, à différentes heures du jour et de la nuit, pour réussir à le compléter. Voir la barre se remplir progressivement, dans la peur que quelqu'un, quelque part, ait la même idée saugrenue de jouer au jeu au même moment, quelque soit l'heure qu'il soit chez lui, est quelque chose d'assez unique. Et quand la fenêtre se ferme, on sent véritablement un lien avec la personne qui est responsable de notre échec. Se lance alors un long bras de fer, où l'on relance continûment le jeu pour faire échouer le ou les adversaires.

Malheureusement, le jeu est sorti l'année dernière, et quand j'ai relancé le jeu aujourd'hui, j'ai gagné du premier coup. Le buzz autour du jeu est passé, il ne doit plus être joué. Il perd donc sa seule mécanique intéressante. En espérant que vous serez assez nombreux si vous vous y essayez pour profiter de l'expérience par vous même.

Pour compléter l'expérience et rapprocher encore les joueurs, Jonathan Basseri a proposé un tracker qui montre sur une mappemonde le dernier joueur gagnant ou en cours de jeu. Pour voir ou est celui qui a brisé votre partie si près du but. 

Pour finir, l'anecdote sur le titre du jeu. Le titre et la durée du jeu n'ont en effet pas été choisis au hasard. Ils font référence au morceau 4'33" du compositeur de musique contemporaine expérimentale américain John Cage. Souvent décrit comme 4 minutes 33 secondes de silence, il est en fait constitué des sons de l'environnement que les auditeurs entendent lors de son interprétation. Petri Purho crédite d'ailleurs John Cage pour la musique et l'inspiration de son jeu.

Le jeu est disponible ici (0,9 Mo, exe pour Windows).

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Billets discrets

Par upselo Blog créé le 10/12/09 Mis à jour le 16/12/13 à 00h33

Ajouter aux favoris

Édito

Un blog ou vous pourrez trouver des critiques et des analyses qui essaient de discuter du game design, de la narration, et de tout ce que j'estime important dans les jeux vidéo :) Je m'efforce de développer des avis approfondis, les textes seront donc longs et n'hésiteront pas à spoiler si nécessaire pour discuter de ce qui en vaut la peine. Vous êtes prévenus désormais, bonne lecture !

Les commentaires et réactions à mes billets sont particulièrement appréciés.

Je participe également au site merlanfrit.net

Archives

Favoris