Un point c'est Tsu.

Par tsufeng Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 20/11/11 à 16h10

Ajouter aux favoris
Signaler
Voir.

CannibalHolocaust

Ajouter à mes favoris Commenter (12)

Commentaires

ashent
Signaler
ashent
Pouah, une horreur ce film, j'ai failli pas en dormir de la nuit après. C'est ultra dégueux et malsain. Un étalage de barbaque, et c'est d'autant plus choquant pour les zanimaux...
J'adore le cinéma d'horreur et ce film reste un classique dans le domaine, qu'on le veuille ou non, mais si vous hésitez à le voir, je pense que ce n'est vraiment pas utile de s'imposer ce truc.
C'est vrai que la musique avait ce petit quelque chose, mais je préfère ne pas la réécouter! ^^

Pour l'anecdote j'ai connu ce film par mon père quand j'étais gosse et déjà amateur de film d'horreurs. Il m'avait dit que ce film l'avait dégouté, plus jeune. Du coup j'ai gardé longtemps cette curiosité et appréhension de découvrir enfin ce fameux film. Au final je l'ai fait ya 2-3 ans et je compte pas me le rematter, j'ai eu ma dose... erk.
Moussif
Signaler
Moussif
Hop on voit des gens décapités, une nana violée avec des cailloux et empalée, une maison et des gens qui brûlent avec la musique samplée par Fuzati et son Klub des Loosers, et des animaux crevés pour de vrai. Aucun suspense, de la sauvagerie, des héros bien cons. Une vraie curiosité. Mais je reste quand même dubitatif sur l'intérêt de cet extrême. J'ai été plus touché par Salò de Pasolini, dans le genre film de l'extrême que tu en parles avec du mystère dans la voix.
numeroVI
Signaler
numeroVI
Le fatboy est toujours à ta disposition. Il t'attend. Il a gardé amoureusement l'empreinte de tes fesses. Mais par contre, il ne veut pas quitter Toulouse. Ce sont ses racines. C'est pour ça qu'il dit tout le temps "Putaing cong". Donc c'est toi qui vient.

Ce n'est pas trés gore.

Du coup les moments de pure fictions comme la séquence de punition de la femme adultère qui se fait empaler le vagin (qui en fait n'était que la costumiére du film recouverte de boue),
ou la femme embrocher sur un pieu au milieu du village cannibale que l'on peut apercevoir sur l'affiche du film (une figurante assise sur une selle de vélo avec un bout de bois dans la bouche),


Effectivement, ça n'a pas l'air très gore! :wry:
tsufeng
Signaler
tsufeng
Ce n'est pas trés gore.

C'est le style documentaire de l'ensemble (principalement parceque c'était une petite production faucher) qui fait que l'on ne sait plus vraiment si ce que l'on voit est vrai ou non,
Tu finis par "croire" a certain moment et quand le doute s'installe....

Du coup les moments de pure fictions comme la séquence de punition de la femme adultère qui se fait empaler le vagin (qui en fait n'était que la costumiére du film recouverte de boue),
ou la femme embrocher sur un pieu au milieu du village cannibale que l'on peut apercevoir sur l'affiche du film (une figurante assise sur une selle de vélo avec un bout de bois dans la bouche),
ou la scène ou l'acteur principale dit son texte et que derrière lui,un porc est en train de se faire trucider en hurlant (pour de vrai cette fois) te reste un peu en travers de la gorge si tu te laisse prendre.

Et pour le FatBoy on fait comment?
numeroVI
Signaler
numeroVI
C'est oppressant? C'est plus l'ambiance ou les images qui sont choquantes? Parce que c'est difficile de faire plus gore que Brain Dead mais pourtant ce n'est pas du tout traumatisant. J'imagine que là, c'est beaucoup plus réaliste?
tsufeng
Signaler
tsufeng
On en etait encore à la VHS quand j'ai vu ce film en compagnie d'amis.
Soirée bière,chips,choppage de meufs.
J'avais louer le film en pensant tomber sur un nanard.(ç'en est un).
On allait passer un bon moment,dans le style de Brain Dead ou d'Army of Darkness.

Au début ça va,
avec la douceur seventies du magnifique thême principale et les stocks shot de la forêt amazonienne piquer a droite a gauche.

Quoi qu'il en soit,a la fin de la cassette on est tous sortis pour fumer une clope et décompresser.
Mes potes n'en revenaient pas...moi non plus d'ailleurs,et j'ai rien chopper du tout....

L'effet de surprise y est certainement pour beaucoup,mais ça reste un trés bon souvenirs.
ghallium
Signaler
ghallium
Tout pareil que VI. La curiosité me pousse à voir ce film, mais je n'en ai vraiment pas le courage. J'ai vu que la bande annonce.

D'ailleurs, il me semble en avoir parlé avec Moussif lors de ce fameux après midi à Bordeaux où on s'était retrouvés autour d'une bière. :D
numeroVI
Signaler
numeroVI
Donne moi plutôt ton corps musclé, que je l'empaille pour le poser à tout jamais dans le Fatboy.
tsufeng
Signaler
tsufeng
Tu vas rire mais j'ai penser a ta tendre et douce en rédigeant les 3 lignes au dessus.
Elle m'en voudrait a mort de lui imposer ce genre de film.Toi aussi par extension.
Si encore ce vieux truc faucher,mal filmer,mal jouer et monter avec les pieds faisait rire du fait même de ses defaux,on en parlerai même pas.
Mais il arrive bel et bien a instaurer un bon vieux malaise chez le spectateur,de ceux dont tu as envie de te débarrasser au plus vite.

Donnes moi ton FatBoy.
numeroVI
Signaler
numeroVI
J'ai trop peur, jamais je ne pourrai regarder un truc pareil. Même avec un chinois bienveillant assis dans mon Fatboy... ;)
tsufeng
Signaler
tsufeng
C'est exact.
Autre temps,autre moeurs,autre ambition.
Ruggero Deodato a fait executer un coatimundi , une tortue, un serpent, une tarantule, un singe, et un cochon pour les besoins du film.
Cannibal Holocaust est une curiositée a voir,mais pas pour tout le monde...même 30 ans aprés sa sortie.
Je ne suis pas sur que je pourrais le revoir une seconde fois.
Au dela de cette liste absurde d'exécutions d'animaux et d'insecte, la BO de Riz Ortolani reste une de mes favorites dans la catégorie film.
Moussif
Signaler
Moussif
Faudrait que je revois ça. Dans mon souvenir c'était surtout un film où on tuait des animaux, dont un singe, comme ça paf, gratuit.

Le salauds :(

Archives

Favoris