EdWallace
Signaler
(Jeu vidéo)

 

cloud

De nos jours, nous avons pris petit à petit l’habitude de consommer des biens culturels en versions dématérialisées. Il y a eu la musique avec le MP3 et iTunes (Deezer, Spotify, …), les films et séries qui sont apparus sur nos consoles et Box Internet avec la VOD, puis les jeux vidéo ont commencé à être disponible sur les divers stores (PS Store, Steam, Xbox Live,…) en versions digitales, et enfin les applications de replays ainsi que Netflix. Plus récemment, nous avons eu le droit aux logiciels disponibles grâce au cloud, ainsi qu'à des jeux vidéo fonctionnant, non pas sur notre pc, mais en utilisant des serveurs distants: tout d’abord sur les navigateurs internet, puis sur box ADSL et enfin, avec des services de cloud gamin du type OnLive ou encore le Playstation Now (ex-Gaikai). Il y'a peu, Microsoft a commencé à proposer le casque de réalité augmentée HoloLens, qui pousse le concept encore plus loin: c’est carrément la possibilité d’avoir une tablette, un PC et une TV, en version dématérialisée qui est offerte par leur casque de réalité augmentée. A l’heure actuelle, serait-il possible d’envisager dans un futur proche que nos consoles disparaissent pour laisser place aux services de cloud gamin?

 

Oui, cela est possible:

 

Les périphériques permettant le cloud gamin ont déjà investi nos chaumières: l’Apple TV, les vieux PC (ou de bureautique), les tablettes, nos anciennes consoles (PS3/Xbox 360/ Xbox One / PS4 / PS Vita), les smartphones ou phablettes, les TV connectées ainsi que des Box internet …

 

Avec cette base installée qui est absolument énorme, les acteurs du secteur seront capables de toucher une masse de clients potentiels de plusieurs millions de personnes à J – 0 .

 

Le prix sera aussi un argument: il n’y aura plus besoin de mettre 400 euros dans une console tous les 4 ans. Ce seront les fournisseurs de services qui devront upgrader le matériel. Pour nous joueurs, il suffira d’une connexion internet et d’un périphérique prévu à cet effet pour profiter des jeux sur nos écrans. En plus de cela, l’achat d’un jeu n’existera quasiment plus: ce sera de la location: soit d’un catalogue complet de bouquets, soit de la location au titre, pour plusieurs heures. L’achat ne concernera plus que les jeux ayant une durée de vie importante (FIFA, CoD, jeux multi, rpg, mmorpg, …) .

 

Les connexions internet de qualité seront indispensables à cette évolution. Pour le moment, nous ne sommes pas si mal pourvus en France: presque 5 millions de Français ont la fibre et quasiment 23 millions sont en haut débit.

 

Nous aurons la possibilité d’essayer le début d’un jeu, gratuitement et sans chargement, en moins de 5 minutes, tout en restant sur notre canapé avec une canette en verre verte dans la main (un peu cliché, je l’avoue ).

 

Il faut aussi prendre en compte le syndrome de "la flemme" : par exemple aujourd’hui il pleut, je suis en mode Ronflex, aucune envie de bouger, affalé sur mon canapé. Là, j’allume ma TV et je tombe sur Les feux de l’amour. Au lieu d’éteindre, je vais sur le service de Cloud Gaming auquel je suis abonné, j’essaye un jeu pendant 20 minutes , et s’il me plait, je le loue. Pas de téléchargement ni d’installation. Le Plug and Play deviendrait un Start and Play.

 

Le marché des fabricants est fermé depuis une dizaine d’années et il y a peu de chance que cela évolue (Sega, contredis-moi s’il te plait). Cette évolution pourrait permettre à de nouveaux acteurs de s’introduire dans ce marché si fermé, ou même à des éditeurs de proposer de nouveaux services: il n’y aurait plus besoins d’investir des centaines de millions de dollars en R et D, mais « seulement » d’avoir des serveurs. Par exemple, NVidia propose déjà son propre service de cloud gaming: le GeforceNow. L’utilisateur a besoin d’un boitier Shiled (200¤ tout de même), ainsi que d’une connexion internet de minimum 10 Mb/s.

 

Enfin, au lancement des consoles, les constructeurs perdent de l’argent sur chaque console vendue. Passer sur un système entièrement dématérialisé’ pourrait permettre d’éviter ce type de vente à perte, ou de le faire à moindre mesure. Le lancement d’une nouvelle console reste une période très risquée, même si actuellement, les 3 constructeurs semblent être financièrement en bonne santé.

 

Non, c’est absolument impossible:

 

Tout d’abord, il faut avoir la fibre pour bénéficier d’une expérience de qualité, sans lags, en 1080p et 60 fps minimum, chose qui n’est actuellement réservée qu’ à moins de 10% des Français.

 

De plus, il faudrait quand même tester les services, voir si la qualité d’images/couleurs reste la même, si la qualité en termes de fps et de temps de latence est présente , malgré le processus de compression/décompression en plus du transfert de données.

 

Actuellement, il y a moins de 10% des Français qui sont connectés à la fibre, alors avant d’avoir une connexion permettant le Cloud Gaming en 4k pour un large public , on a encore pas mal de temps, surtout si l'on ajoute à cela, le fait que ce nouveau modèle empêcherait à court et moyen terme l’accès aux jeux en réalité virtuelle.

 

Comme je le dis un peu plus haut, les constructeurs vendent les consoles à perte lors du lancement. Par contre, ils commencent à gagner de l’argent, plus tard durant la vie de la machine: plus le temps passe, plus le coût des composants baisse, permettant au fabricant de percevoir un bénéfice ou de baisser le prix de la console, sans pour autant perdre plus d’argent.

 

Au passage, je pense qu’il est important de noter que la propriété physique d’un jeu (et encore plus d’une console) reste encore quelque chose de très important pour pas mal de personnes, en particulier pour les joueurs consoles. Même si le dématérialisé prend de plus en plus de place dans le secteur des jeux vidéo sur consoles, l’achat d’un jeu « en vrai » reste largement majoritaire.

 

Enfin, je pense que les constructeurs vont tout faire pour freiner ce mouvement, du moins le temps qu’il faudra pour être sur d’être en position de force sur ce nouveau secteur: en cas de passage au dématérialisé complet, nous passerions d’un marché composé de trois grosses entreprises, à un secteur bien plus concurrentiel, ce qui n’est vraiment pas dans leur intérêt immédiat

 

Mon avis?

 

Pour moi, il semble clair que le Cloud Gaming va, petit à petit, prendre une part de plus en plus importante dans le secteur des jeux vidéo. Même s’il est déjà présent, c’est une façon de consommer qui reste assez marginale à l’heure actuelle, et qui, à court terme, a peu de chance de subir de grosses évolutions, malgré le lancement prochain en version définitive du service PS Now. Par contre, l’arrivée sur le secteur de la société Blade avec son service de Cloud Computing nommé Shadow (les clients auront besoin d’un Raspberry Pi en plus de la connexion internet) pourrait être intéressante à suivre. De plus, la réalité virtuelle a fait forte impression à de nombreux joueurs, et je vois mal des machines ne proposant pas cette expérience, faire un énorme carton à court et moyen terme. Ensuite, il reste encore beaucoup de personnes réfractaires aux jeux en versions digitales, alors à l’heure actuelle, proposer une machine pour le Cloud Gaming serait surement mal vécu par les consommateurs: le marché ne semble pas encore prêt. Par contre, il me semble que la démocratisation de ce type de service passera obligatoirement par un énorme effort autant en termes de prix que de richesse de jeux disponibles, si et seulement si la qualité et le confort d'utilisation sont au rendez-vous, après des campagnes marketing intensives. Nous passerons surement un jour aux jeux totalement dématérialisés, mais il y a vraiment peu de chances que cela se fasse à court ou moyen terme. Le PC serait à mes yeux, un concurrent bien plus solide sur ce laps de temps. Nos consoles ont encore de belles années devant elles, même si, le passage au dématérialisé ne serait pas une fin en soi, juste une (nouvelle) évolution.

Voir aussi

Plateformes : 
Xbox One, PS4
Ajouter à mes favoris Commenter (15)

Commentaires

TheAirRaidSiren
Signaler
TheAirRaidSiren
Le full demat ou le cloud ne se fera que par le consommateur. Pour l'exemple de la musique, c'est le consommateur qui a pris les devant. Les maisons disques, étant extrêmement à la traine, ont vu leur chiffre d'affaire s’effondrer par, en partie, le piratage qui était devenu la seul alternative de la musique dématérialisée.
Cela se fera de façon naturel et non par une société (Microsoft ou Sony) qui l’imposera. Elles ont juste besoin d'être prête afin de ne par revivre ce qu'il s'est produit dans les années 2000 et le monde musical.
Pour le Cloud, c'est encore compliqué techniquement. De plus pour le rendre attractif, il va falloir être extrêmement compétitif et au vu des derniers prix annoncés, c'est pas gagné. Un abonnement Deezer ou Netflix, c'est seulement 10€.
DenX
Signaler
DenX
A trèèèèès long terme... peut-être mais 'est pas demain la veille que le cloud gaming deviendra la norme.
Quoi que l'on dise, il y aura toujours de la latence (aussi réduite soit-elle) par rapport à un jeu qui tourne en local et ça c'est juste inadmissible pour tout ce qui est jeu de course / plate-forme / baston / FPS etc...
Alar
Signaler
Alar
"Par conte, oui le consoles sont vendues à un prix très faible, mais ils ont quand même une marge dessus (plus de 4% environ), c'est illégal de vendre à perte."

La vache...Mais va t on être obligé de lire cette connerie à chaque fois qu'on parle du sujet?!

Il est illégal de revendre à perte mais il n'est certainement pas illégal de produire à perte. Point.

Certaines consoles ont été vendues à perte, d'autres pas. Point.
GrisburT
Signaler
GrisburT
@Tsunami ok, mais t'as pensé au micro marché américain ? labas c'est le désert tout comme c'est devenu en france niveau réseau, et je pense pas que les constructeur vont oublier ce marcher là ;)

Apres on nous ressort le fameux cloud gaming tous les ans depuis quelques années, mais ca reste du fantasme pour beaucoup, c'est très loin d'être au point même si tu as la fibre.
Cyberik
Signaler
Cyberik
Un sujet intéressant ! :)
akira6584
Signaler
akira6584
Ce sera votre avenir le streaming de merde avec abo bien cher nous on sera sur PC.
Bakaarion
Signaler
Bakaarion
Par conte, oui le consoles sont vendues à un prix très faible, mais ils ont quand même une marge dessus (plus de 4% environ), c'est illégal de vendre à perte.

Pour ma part je suis complètement réfractaire à ce concept, j'ai rien contre le fait qu'il soit une excellente solution pour certain, mais pas qu'il soit la seule façon de jouer de demain, la dépendance au service serrait trop forte, ce qui inclus forcément des abus (le capitalisme, tout ça, plus rien n'est à démontrer). Y a qu'à voir le prix du démat sur consoles, je ne sais pas si c'est encore le cas, mais il y a peu, c'était en moyenne plus cher sur les stores que la version physique.

Et puis on ne parlera pas de l'état des serveurs si ça devient très populaire, on ne citera pas de grands jeux en ligne qui ont des problèmes de serveurs alors que la connexion requise est ridiculement faible et que c'est le client qui fait un bon nombre de calculs.
WandaNoOrchestra
Signaler
WandaNoOrchestra
La vache, première phrase, deux fautes. Désolé, mais cela ne donne pas super envie de lire la suite >_
Tsunami_Hinata
Signaler
Tsunami_Hinata
Sans vouloir etre mechant, tout l'article est deja basé sur de mauvaises données. C'est simple tout le sujet est en rapport avec ce qui est disponible en France. Et bien j'ai une grande news : la France n'est pas le centre du monde et est vraiment tres en retard sur la technologie, la fibre et meme la 4g par rapport à dds tonnes de pays dans le monde. Meme à Bali on peut avoir internet partout ce qui n'est pas le cas en France...
Imaginer que les constructeurs vont reflechir en fonction du petit micro marché francais c'est etre soit stupide soit chauvin. Le voyage forme la jeunesse, voyagez !!!! Deciuvrez le monde et vous verrez qu'il ne se limite pas à l'hexagone. Partez à tokyo, à singapour, à hong kong, vous aurez l'impression d'aller dans le futur
burnferl
Signaler
burnferl
@air-dex oui et non, parce que tu es toujours limité par ta vitesse de réseau si tu veux du cloud gaming...un autre point négatif, c'est que les gens ne veulent pas être à la traîne techniquement...est-ce que tu voudrais changer de tv tout les 3 ans?

Ça peut marcher pour du jeu mobile...tu télécharges ton jeu favoris sur ta tv et tu joues sur le grand écran...mais à ce moment là, seulement besoin d'un chromecast avec fonction miroir sur la tv...

Bref, les consoles ont encore de l'avenir.
air-dex
Signaler
air-dex
Pour moi la plus grosse menace pour les consoles sont probablement les Smart TVs. Jusqu'ici on avait l'écran qui se contentait de l'affichage et l'intelligence qui se situait dans un boitier externe. Mais maintenant les TVs peuvent aussi avoir de l'intelligence. Du coup on peut très bien imaginer des Smart TVs orientées gaming bien puissantes où la TV serait aussi la console, où on stockerait nos jeux directement dans la mémoire de la TV après les avoir acheté via un Store installé dans la TV, genre le Play Store si ta télé est sous Android TV, par exemple.

Pourquoi pas imaginer à l'avenir une "PlayStation Bravia", qui réunirait les univers Bravia et PlayStation de Sony et qui serait une PS5 officieuse ?
Nico Leonhart
Signaler
Nico Leonhart
Ton sujet ici est sensé traiter sur "la fin des consoles de jeu" hors tu ne fais ici qu'introduire le cloud gaming puis peser le pour et le contre avec de gros et longs arguments.

Je ne sais pas ce qu'est une console de jeu pour toi mais pour moi, une console de jeu c'est une machine qui lit le jeu et le fait tourner (qu'il soit sous format physique ou numérique), qui renvoie une image sur la télévision (ou moniteur de pc) que l'on peut manipuler par le biais d'une manette de jeu.

Le Cloud Gaming, c'est un boitier pour lequel on paie un abonnement avec la garantie d'une qualité de jeu et de serveurs stables, mes couilles en ski, etc... donc le cloud gaming on joue aux dépends d'une console située peut être à plusieurs milliers de kilomètres de nous, bref le cloud gaming il y a quand même une console mais c'est une console qui est connectée à beaucoup de personnes, des gros serveurs de malade avec des puissances de calculs et de stockages ahurissantes auquel notre petit boitier se connecte pour recevoir par internet l'image du jeu, on envoie un ainsi au serveur les instructions que l'on dicte au boitier depuis notre manette et le serveur nous retourne le résultat, sur le papier c'est magique mais effectivement à moins d'avoir la fibre ce n'est pas intéressant.

Et s'il y à une panne de courant sur le serveur ? Batterie de sauvetage ? Soit, mais le serveur nous dira de quitter le jeu afin qu'il puisse s'arrêter de manière propre avant que la batterie de secours ne s'épuise.
Il n'y aura pas de panne de courant là bas ? c'est vrai ? Mais si c'est nous qui n'avons plus d'internet ? Bah on peut plus jouer.

Bref le cloud gaming ce ne sera pas pour bientôt, tout particulièrement à cause de la non-présence de fibre dans tout l'ensemble du territoire ou encore à cause d'une panne éventuelle sur le réseau.

Donc à ta question concernant la fin des console ou non. Même en admettant que le cloud gaming arrivera, il faudra bien une très grosse machine pour fournir aux boitiers les sessions de jeu auxquelles ont s'est abonnés et la machine derrière le cloud gaming sera elle-même une console, un bon gros serveur de malade qui enverra des sessions de jeu à des milliers, des dizaines voire des centaines de milliers de joueurs, une machine qui sera financée grâce aux abonnements des joueurs au service ainsi qu'aux micro-transactions. Bref le cloud gaming n'annonce pas la fin des consoles de jeu, ça va juste réduire leur nombre.

Et les consoles portables on en parle ? Elles sont loin d'être mortes et je doute un jour que la fibre se transmette par ondes pour les smartphones ou consoles portables donc cloud gaming pour format de poche on est encore plus loin d'y arriver.

Au final qu'est-ce qui nous reste ? Bah il nous reste notre bonne vieille console car le cloud gaming n'est pas encore prévu pour notre génération.

Dans le fond la console de jeu ne connaîtra jamais de fin car ça signifierait la fin du jeu vidéo et le jeu vidéo est désormais un divertissement qui prospérera bien après nous et bien après nos enfants.
youpla72
Signaler
youpla72
A l'avenir.
Déjà vive la fibre et vivement son accés pour le plus grand nombreux le plus vite possible, car elle est pour moi qui est débuter en 56K la maturité technologique de l'internet fixe.
Paranthèse,je vais pas parler de l'internet mobile je suis en vacance, restons tranquille.
De la le cloud permettra une foule de chose notamment pour la vr.
Enfin concernant les jeux physique il y en aura encore très longtemps je pense et le souhaite aux amoureux des version collector.
Merci à vous et bon jeux.
spink94
Signaler
spink94
j'espère que non .
burnferl
Signaler
burnferl
Je sais qu'on va vers le tout démat. On voit avec le play anywhere de Ms ou Ps now qui passe sur pc...ou encore la disparition prochaine du terme "génération" de console avec l'arrivée de consoles rétrocompatible. Mais vu le succès des consoles aujourd'hui, tant qu'il y aura une demande conséquente il y aura une offre. Disons que les consoles et jeux font des plus beaux cadeaux à Noël qu'une carte cadeau pour du jeu démat! De plus, les constructeurs ne perdent presque plus ou même pas sur les consoles au départ comme c'était le cas auparavant. Finalement, la question de la connexion internet...

Bref, on s'en va vers ça, la question est Quand?

EdWallace

Par EdWallace Blog créé le 06/08/15 Mis à jour le 18/05/17 à 22h02

L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crane.

Ajouter aux favoris

Édito

Type: Gamer
Age: 28 ans
Plateformes:  Xbox One, PC et Game Boy
Lieu de spawn: Entre un pub et ... euh un pub
Pouvoir: un chien bien trop mignon

Ytb: ICI
GT: EdwardWallace
Twitter: @Ed4Wallace
Blog à moi: Xboxperience.fr

 

 

 

Archives

Catégories

Favoris