Le journal du Delaygeek.

Le journal du Delaygeek.

Par Thibault de Mondidier Blog créé le 16/04/10 Mis à jour le 16/05/17 à 06h57

Je ne suis pas un joueur comme les autres. Je suis un delaygeek. Je découvre des jeux, les films, les animés, les livres que vous avez fini depuis des mois toujours en occasion mais toujours avec passion comme tout bon Geek.

Ajouter aux favoris
Signaler
Delaygamer (Jeu vidéo)

 

 

Oui. C'est mon avis sur ce jeu.

 


Ce jeu est un danger à mes yeux.

 

Il contient tout ce qu'il y a de pire et voilà à l'avenir le type de jeu vidéo qu'on risque d'avoir majoritairement.

 

 

 

Je vais parler des différents points qui m'ont fait tiquer.

 

 

D'abord le doublage : Premier point dangereux.

 

Vous avez la version japonaise. Mais elle est pas adaptée. En effet, les jeux qui sont fait par un studio japonais et qui possède les doublages en version japonaise ne sont pas nombreux. Aussi, au début j'étais enchanté d'entendre les doubleurs nippons. Mais j'ai rapidement déchanté. Le jeu a été adapté pour les doublages anglais. On a donc un jeu qui sent l'orient, qui a des allures d'orient mais qui chante faux. Car oui la synchronisation labiale a été bâclée. Les voix japonaises ne sont absolument pas synchronisée avec les mouvements des lèvres des personnages. Et en 2014 c'est intolérable. On a donc des personnages qui ont une voix alors que leur lèvres sont closes et inversement. La lèvre bouge alors qu'il n'y a pas de voix.

 

Donc premier point dangereux : On met une version japonaise juste pour attirer le joueur.

 

Ensuite deuxième point dangereux : Le scénario.

 

Voilà ce que j'ai lu sur jeuxvideo.com

           Scénario 16 /20

 

Tout d'abord, félicitons l'idée et la mise en scène d'un titre qui restera forcément dans les esprits. Il faut avouer qu'on est dedans de bout en bout et qu'on a envie de voir la fin. Malheureusement, pour un jeu qui met autant l'accent sur sa trame scénaristique, Asura's Wrath possède quelques défauts navrants, à commencer par des poncifs largement évitables. Les longueurs de la première partie peuvent freiner certains joueurs, mais dans l'ensemble, rarement un soft aura mis autant d'engouement dans sa narration.

 

 C'est du foutage de gueule ? Un scénario aussi basique mérite un 16/20 ??? C'est une simple histoire de vengeance. Les personnages sont survolés. Ils n'ont aucune profondeur. Ils sont plats. On a le héros qui fait peur mais qui sauve le monde, son frère d'arme qui le trahis mais qui à la fin se bat côte à côte. Un méchant qui est méchant parce qu'il a une cause ! Mais bon sang les gens vous gobez ce genre d'arguments ??? Parce quand je lis un 16/20, c'est que le scénario c'est du béton armé, certes qui a quelques faiblesses mais qui est prenant.

 

Le héros est fort mais il est con ! Il n'a aucune réflexion. Il avance, il frappe, il avance il frappe. Et ce schéma mérite un 16/20.

 

Une comparaison qui me fait froid dans le dos. Voilà la note qu'a obtenu le scénario de Project Zero sur PS2.

 

Scénario 17 /20

Une trame qui se dévoile progressivement au fil de l'aventure et qui laisse planer un lourd suspens. Dès les premières minutes de jeu, l'ambiance de Project Zero donne envie de le dévorer d'une seule traite.

 Un titre remarquable et qui vient nourrir de façon étonnante une catégorie un peu laissée de côté sur PS2. Project Zero est un titre à ne pas manquer par les passionnés du genre qui découvriront une aventure originale, un gameplay novateur et une réalisation à couper le souffle.

 

Donc si j'en crois jeuxvideo.com, Project Zero et Asura's Wrath ont un scénario du même niveau. Franchement non.

 
Donc deuxième danger : Des critiques qui surévaluent un scénario pour que les gens achètent.

 

Troisième point dangereux : Capcom vous vend la fin en DLC.

Non ce n'est pas une blague. Déjà, il faut savoir que pour voir la « vraie » fin, il faudra respecter quelques règles demander par le jeu. Vous découvrez la vraie fin qui n'est autre que le dernier chapitre répété deux fois mais avec une cinématique de fin. Et là twist, un super méchant apparaît et si vous voulez connaître le suite, vous devrez dépenser 7 euros supplémentaires.


Mais pourquoi le cinéma ne fait pas cela. Vous voulez voir la fin du film ? Glissez votre carte bleu dans lecteur près de votre siège. Si vous voulez pas, sortez de la salle. Pardon ? La scène bonus à la fin du générique ? Ah, il faudra payer un supplément.

Là, Capcom n'a pas honte. Ce n'est pas un chapitre, comme dans Assassin's Creed 2 qu'on enlève. Mais bien l'épilogue. Et le pire ? Les joueurs ont acceptés cela.

 

 

Quatrième point dangereux : Les chapitres supplémentaires.

 

Ben oui, vous trouvez qu'il y a des trous dans le scénario ? C'est normal et voulut. Si vous voulez connaître ce qui s'est passé, payez et vous aurez le droit à une cinématique. Je ne plaisante même pas. Plusieurs chapitres son disponibles en DLC à 2 euros le chapitre.

 

Cinquième point dangereux le montage du jeu en série

. Car pour ceux qui regardent des animés, on retrouve tous les montages caractéristiques. Au milieu de l'épisode vous avez une coupure, une illustration, puis écran noir, et une nouvelle illustration. Je m'attendais presque à voir une publicité le temps d'un chargement. Et si on pousse le bouchon plus loin : Ben parfait, notre jeu c'est comme une mini série. Pourquoi on ferait pas payer les joueurs pour chaque épisode ? Ah, mais on l'a déjà fait pour des jeux comme Walking dead ou Wolf among Us.

 

6e point dangereux : Un gameplay simpliste, répétitif.

 

Je dois avouer une chose : Asura's Wrath est dantesque dans sa représentation. Mais l'implication du joueur est basique. Je n'arrive pas à croire que j'esquive une menace capable de tuer un homme en une fraction de seconde, que je me déplace à la vitesse de la lumière, que j'arrive à resister à la pression d'un géant tout ça en appuyant sur A ? Jamais l'action n'aura été aussi démesurée. Mais franchement, on a pas le sentiment d'accomplir quelque chose de grand quand on appuie juste sur une touche ? Même track and field demandait plus d'effort et pourtant je martelais aussi la touche A.

Alors passer 10 heures à sauver le monde, en appuyant sur une touche sans challenge car aucun ratage dans un QTE n'est punitif....c'est décevant.

Donc en résumé. On fait un gameplay simple et on fait croire que c'est INCROYABLE car on sauve le monde grâce à la touche A

 

 

 

 

Et maintenant le point qui m'a achevé :

 

 

 

 

 

ASURA'S WRATH CHIFFRES

 

Pos

Game

Platform

Year

Genre

Publisher

North America

Europe

Japan

Rest of World

Global

1

Asura's Wrath

PS3

2012

Action

Capcom

0.15

0.11

0.06

0.06

0.38

2

Asura's Wrath

X360

2012

Action

Capcom

0.12

0.06

0.01

0.02

0.20

Total

0.27

0.17

0.07

0.07

0.58

 

PROJECT ZERO CHIFFRES

 

1

Fatal Frame II: Crimson Butterfly

PS2

2003

Action

Ubisoft

0.08

0.06

0.00

0.02

0.16

2

Fatal Frame

PS2

2001

Action

Wanadoo

0.07

0.06

0.00

0.02

0.14

3

Fatal Frame III: The Tormented

PS2

2005

Action

Take-Two Interactive

0.04

0.03

0.00

0.01

0.08

Total

0.19

0.15

0.00

0.05

0.39

 

 

Vous vous rendez compte ? Nous joueurs aimons la merde formatée et on paye pour cela. Un seul jeu sur deux consoles bat à plat de coutures une saga horrifique et travaillée comme Project Zero.

 

Alors sincèrement, vous vous plaignez de ce que devient le jeu vidéo ? Pourtant selon les chiffres, vous adorez cela. Asura's Wrath malgré la polémique qu'il a déclenché à cause de son gameplay surtout à base de QTE a été un succès commercial. Attendez vous à en voir arriver d'autres. Et j'ai joué par curiosité. Trouvé à 12 euros en occaz j'étais curieux....et maintenant je suis horrifié. Si un tel jeu est passé, à quant un Final Fantasy en QTE ?

 

 

Voir aussi

Jeux : 
Asura's Wrath
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Herdan Haxhamaniash
Signaler
Herdan Haxhamaniash
Pour apprécier le jeu il faut apprécier les shonens (le principal argument de vente) sinon c'est cuit... J'ai personnellement adoré Asura's Wrath (même si la fin en DLC... franchement...) certaines scènes étaient particulièrement poignantes (je n'ai jamais été autant ému par un jeu vidéo) et le sentiment d'ampleur était magnifique. Néanmoins je ne jouais pas au jeu pour son gameplay mais pour son histoire (je m'attendais pas à grand chose d'un beat them all ... CAPCOM en plus...) donc je le voyais plus comme un très beau dessin animé interactif...
Après pour la synchro ... au moins ils y ont mis de l'anglais et y'a des sous-titres français ... je suis iranien pense au nombre de jeux où j'ai le droit à un doublage...
Thibault de Mondidier
Signaler
Thibault de Mondidier
Quand je dis "nous." je m'inclue aussi dedans. De toute façon j'étais coincé. Je m'étais "vous", je m'excluais et je passais pour un prétentieux. Je mets nous et j'obtiens une remarque dans ton sens.

Maintenant pour la synchronisation labiale : A mes yeux, la solution la plus simple : On respecte la langue d'origine du pays et on met simplement des sous titres. Je regarde un film américain en VO pour respecter leur travail. Beaucoup de films étrangers au japons sont aussi juste sous titrés. Mais parfois oui...la solution dont tu parles est la moins pire.

Maintenant je te remercie d'avoir réagi à mon article avec cette belle réponse. Je ne cherche pas le conflit mais le partage d'idées et d'arguments, c'est très enrichissant. Je suis juste très déçu que même s'il y a de bonnes idées dans ce titre c'est caché par des pratiques douteuses.
Tomoe
Signaler
Tomoe
"Nous joueurs aimons la merde formatée et on paye pour cela."

Merci de ne pas mettre tout le monde dans le même panier ! Personnellement j'aime beaucoup Asura's Wrath mais il faut le prendre pour ce qu'il est réellement, une transposition d'un shonen manga/anime en jeu vidéo. Difficile alors de le critiquer pour son scénario quand on connait le public visé et l'orientation volontairement wtf du truc. Sont alors rajoutées quelques interactions pour impliquer une minimum le "joueur" mais dire que c'est mauvais sous prétexte que c'est différent n'est peut être pas tout à fait juste. Je le classe volontiers dans la même catégories que les Heavy Rain et Beyond Two Souls mais dans un univers qui lui est propre.

"Le jeu a été adapté pour les doublages anglais. On a donc un jeu qui sent l'orient, qui a des allures d'orient mais qui chante faux. Car oui la synchronisation labiale a été bâclée. Les voix japonaises ne sont absolument pas synchronisée avec les mouvements des lèvres des personnages. Et en 2014 c'est intolérable."

Asura's Wrath est un jeu Capcom et comme tout le monde le sait, c'est le plus occidentalisé des éditeurs/devs japonais. La plupart de son catalogue est pensé pour fonctionner en occident, et l'archipel nippon ne viens quasiment qu'en bonus, tout du moins pour les nouvelles licences. Preuve en est le tableau des ventes que tu as rajouté. Je trouve donc logique que la synchro-labiale ait été calquée sur l'anglais. Il suffit alors de changer la langue même si j'en conviens c'est tout de suite moins immersif pour un jeu résolument japonais. Toujours est il que même si cela te parait inadmissible en 2014, tu n'a probablement que le point de vue (je suppose) de joueur occidental. Imaginons une seconde que chaque pays émette la même critique que toi quant à la synchro-labiale dans sa langue natale. Cela implique de recoder une version du jeu par pays, c'est tout bonnement impossible. Je t'invite a jeter un œil aux versions japonaises de nos jeux franco-français de chez Ubi ou a la plupart des blockbusters. Crois moi un AC doublé en jap c'est juste la blague du siècle et le japon est l'un des pays qui souffre le plus de ce problème. Pourtant il ne défoncent pas les jeux sur ce critère ;)

Après libre a toi de ne pas avoir aimé, tes propos sont pour la plupart reçevables et puis comme on dit, tous les gouts sont dans la nature ^^

Édito

 

Aujourd'hui, j'ai 30 ans et la boulimie d'accumulation compulsive d'achat de médias en tout genre en masse est terminée. Maintenant je revends pour ne garder que les meilleurs crus et pouvoir vous en parler avec joie !

Dans ce blog vous trouverez :

- "Les tests" : Ils sont jamais en rapport avec l'actualité mais bien souvent je fais ressurgir du passé des jeux depuis longtemps délaissés.

-Delaygeek : Ma rubrique. Là où je parle de tous les attraits de la vie d'un delaygeek

-Les récits : Je parle de tout et n'importe quoi.

-Nostalgie : Tout ce qui a attrait à mon enfance se retrouvera ici.

-Musique : Le jeu vidéo c'est aussi des musiques grandioses. Il faut en parler.

-Japanimation : Tout ce qui touche de près ou de loin à la culture mangas sera traité ici.

 

Archives

Favoris