Le journal du Delaygeek.

Le journal du Delaygeek.

Par Thibault de Mondidier Blog créé le 16/04/10 Mis à jour le 01/12/16 à 18h52

Je ne suis pas un joueur comme les autres. Je suis un delaygeek. Je découvre des jeux, les films, les animés, les livres que vous avez fini depuis des mois toujours en occasion mais toujours avec passion comme tout bon Geek.

Ajouter aux favoris
Signaler
Tests (Jeu vidéo)

Bonjour à tous.

Aujourd'hui, on va tester un jeu de 1994. A cette époque, la 3D était naissante et un genre était encore à la mode : Le point et click avec des acteurs incrustés dans un environnement en 3D. Oui, le film interactif a eut son âge d'or pendant les années 90. Aujourd'hui, il est de mon devoir de vous faire connaître ce jeu que beaucoup considèrent comme un must : Tex Murphy Under the killing moon.

 

 

 

 

 

uakmpc0f.jpg

 

Combien allez vous payer ?

Vous connaissez à présent mon côté radin : Les meilleurs jeux pour un prix ridicule. Under the killing moon, au vue de son âge vous est proposé en abandonware :

 

L'abandonware consiste à proposer en libre téléchargement d'anciens jeux qui ne sont plus disponibles dans le commerce à ce jour, et ce, depuis longtemps, et dont le service après-vente a été lui aussi abandonné.

 

Cette pratique est illégale et n'est que tolérée actuellement.

 

Voilà vous êtes prévenu. Pour ma part, je possède encore le jeu sur deux CD mais il y a tellement de bugs que ce soit en Virtualisation ou en compatibilité Windows que c'est devenu impossible à jouer et peu agréable.

Aussi allez sur cette adresse et pour un téléchargement de 1,3 GO vous posséderez le jeu prêt à être installé sur tous les PC.

http://www.abandonware-france.org/ltf_abandon/ltf_jeu.php?id=719

 

Et là, que du bonheur. Vous installez le jeu sans rien changer. Vous pourrez ensuite jouer et savourer.

 Donc là le point radin est validé.

 

Le jeu : Que vaut-il ?

Les graphismes.

 

under-a-killing-moon-pc-1304688073-004.jpg

 

Ah oui. Après avoir vu cette image et la vidéo d'intro, votre rétine doit un peu souffrir. Comme je l'ai dit en introduction, nous sommes au tout début de la 3D. Tout est pixélisé surtout vous dépasser une fenêtre de 640 par 480. Les décors sont laids pour un oeil habitué à la full HD : Un exemple : Vous voyez les mannequin en carton sur la route donnant l'illusion que quelqu'un vous surveille en uniforme bleu mais une fois à la hauteur vous réalisez la supercherie ? Et bien pour bon nombre d'objets du décor c'est pareil. Mais il fallait bien cela pour soulager la carte graphique. Mais ce jeu en 1994 était un pionnier : Il utilisait pour la première fois, la full motion capture : 25 images par seconde, une révolution. Il utilisait aussi la technologie toute neuve du CD à sa pleine capacité : On a donc des cinématiques avec de vrais acteurs incrustés par fond vert. Mais cela a vieillis et aujourd'hui cela peut rebuter....mais malgré que je ne valide pas ce point, ne vous arrêtez surtout pas à ces détails !

Point graphisme non validé.

Le gameplay

 

under-a-killing-moon-pc-1304688073-003.jpg

 

Le gameplay est un peu délicat pour ceux qui ne sont pas habitués : C'est la combinaison clavier souris. Entendez par là, le clavier est votre corps, la souris vos mains. Passé ce temps d'adaptation, on savoure la gameplay : Ici, on a deux modes : Déplacement et analyse. Car par moment, vous devrez vous déplacer, vous coucher pour éviter un game over. Sinon, on regarde, on ouvre, on prend un objet, on combine grâce au panneau à droite de l'écran. A chaque action réalisée, vous gagnez des points. Ici ces points n'ont aucune influence sur le déroulement de l'histoire, mais ils seront utilisés quand vous serez bloqué : Et oui, souvenez vous : 1994....le minitel, la facture explosée à cause du temps que vous passiez à 3615...ULA.....heu non, à chercher la soluce du jeu qui n'était pas encore « en ligne ». Donc vous aurez des indices sur ce que vous devrez faire si vous êtes bloqué consommant les points durement gagnés.. Par contre, sauvegardez souvent. Car comme dans les vieux rpg, si vous mourrez ( et vous allez mourir souvent. ), vous serez accueilli au paradis des détectives, subirez une remarque cinglante mais tintée d'humour et vous serez renvoyé à votre dernière sauvegarde. Et si elle est unique, vous aurez des problèmes car vous aurez peut-être oublié un objet posé sur une rambarde mais à cause des graphismes, vous ne l'aurez pas vu et vous devrez recommencer de zéro car l'objet était complètement à plat sur le décor. Donc sauvegardez très souvent et sur plusieurs fichiers. A part ça, les énigmes sont souvent logiques et rien d'insurmontable.

 

 

 

De plus, vous aurez souvent des dialogues avec choix multiples. Choisissez bien, car si vous faites l'imbécile, cela peut vous conduire au game over.

 

Point gameplay validé.

Les sons et les musiques :

 Les deux viennent soutenir l'ambiance. L'ambiance se veut futuriste, on est au XXIe siècle, ville futuriste avec l'ambiance qui va avec. Pourtant, les musiques donnent un côté vieux polard des années 30. Surtout la musique qui inaugure chaque chapitre de l'aventure. Cela fait mouche et cela facilite l'immersion. Par contre, la capture des sons a mal vieilli. Mais il ne faut pas oublier : C'est du son midi et un montage de presque 20 ans, de l'indulgence !

Point son validé.

Le scénario.

Alors le scénario : Une secte veut purifier génétiquement le monde. Car à l'époque de Tex Murphy, les humains vivent avec des mutants nés à cause de l'état du monde ( pollué bien sûr ). Rien de révolutionnaire, mais l’intrigue est bien construite pour captiver jusqu'à la fin. Mais ce qui fait la force de under the killing moon se sont ses personnages : Tex Murphy, un détective fauché, à l'humour particulier et au physique atypique est le personnage principal de l'histoire. Les personnages qui lui gravitent autour sont tout aussi variés : Les acteurs se sont donnés à c½ur joie et 20 ans après, le jeu d'acteur est toujours crédible.

 

Par contre, Under the killing moon n'est pas le premier épisode de notre détective looser. Avant lui, il a connut deux histoires et dans ce troisième opus, vous aurez donc beaucoup de références aux précédentes affaires ce qui limitera votre compréhension globale de l'histoire, mais là je chipote

 

Pour précision : Vous arriverez peut être à les trouver : Mais contrairement à cet opus qui est en anglais sous titré en français,«Mean Streets» et «Martian Memorandum» restent en anglais uniquement. Leur gameplay est beaucoup plus rigide ce qui les rend difficiles à jouer ( phases de shoot horribles ) et ils sont en 2D.

 

Et enfin, la force du jeu c'est son humour particulier, aussi bien venant de Tex que de la voix lors des game over ou des personnages secondaires. Cet humour est l'une des caractéristiques des jeux Tex Murphy.

 

 

Point histoire validé.

 

Conclusion

 

On a à faire un classique. Troisième épisode de la saga. Le premier à utiliser la technologie CD, des choix multiples, des personnages ayant un humours cinglant, une histoire qui tient la route, Under the killing moon est un classique et à mes yeux l'un des plus grands point et click des années 90.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Thibault de Mondidier
Signaler
Thibault de Mondidier
Tu parles de Tex Murphy Tesla effect ? J'ai pas eu l'occasion de mettre la main dessus.

Édito

 

Aujourd'hui, j'ai 30 ans et la boulimie d'accumulation compulsive d'achat de médias en tout genre en masse est terminée. Maintenant je revends pour ne garder que les meilleurs crus et pouvoir vous en parler avec joie !

Dans ce blog vous trouverez :

- "Les tests" : Ils sont jamais en rapport avec l'actualité mais bien souvent je fais ressurgir du passé des jeux depuis longtemps délaissés.

-Delaygeek : Ma rubrique. Là où je parle de tous les attraits de la vie d'un delaygeek

-Les récits : Je parle de tout et n'importe quoi.

-Nostalgie : Tout ce qui a attrait à mon enfance se retrouvera ici.

-Musique : Le jeu vidéo c'est aussi des musiques grandioses. Il faut en parler.

-Japanimation : Tout ce qui touche de près ou de loin à la culture mangas sera traité ici.

 

Archives

Favoris