CARIBOU: Scholarship Edition

CARIBOU: Scholarship Edition

Par seblecaribou Blog créé le 05/02/10 Mis à jour le 22/11/13 à 06h02

Le quotidien d'un gamer, nanardeur, cinéphile, blondophile...

Ajouter aux favoris
Signaler
Réflexions

Ça serait trop facile de crier de joie. De se dire que c'était le plus gros E3 depuis sa création. C'est sans doute vrai en un sens, mais je voudrais ici essayer de mettre un contrepoids. Je ne vais pas descendre en flèche ce que j'ai vu, bien au contraire. J'ai eu mes moments d'enthousiasme que j'ai d'ailleurs partagé dans un podcast où j'étais invité par Sirocco. Mais tout n'était pas aussi rose qu'on pourrait le croire.

Ce qui a donné la sensation globale d'un E3 de folie, c'est la conjonction de deux phénomènes. La nouvelle génération de consoles d'une part ; ce que cela donne de mystères, de révélations et d'images encore plus belles a apporté l'émerveillement que l'on obtenait qu'avec parcimonie les années précédentes. Et d'autre part, ce que cela a entraîné dans la conférence de Sony, ce moment historique où Jack Tretton, tel Michael Jackson à Wembley en 1988, a juste besoin d'être sur scène et de dire des mots clés pour que le public tombe dans les pommes.

------------------------------------------------------------ 

 

Première chose donc, les jeux de nouvelle génération étaient là en quantité surprenante et en qualité visuelle non moins épatante. Alors que l'on s'était laissé légèrement démystifier (à juste titre sans doute) par les premières analyses des specs de la PS4 et de la XboxOne, qui nous indiquaient que l'on avait à faire à un PC haut de gamme sans être le fin du fin, à l'arrivée le gap technique est là et sur plusieurs plan. Graphiquement, ça en met plein les yeux. Certes, les amateurs de l'univers PC auront à coeur de nous signaler que c'est déjà comme ça, avec une plus grosse résolution depuis un moment sur ordinateur et que probablement dans un ou deux ans, les consoles seront de nouveau à la ramasse. Toujours est-il que les démonstrations effectuées sur les prochaines consoles, si tant est que ça soit effectivement ces versions que l'on ait vu, envoient vraiment. Surtout, cela surprend d'autant plus qu'on a affaire à une démocratisation du monde ouvert.

C'est le second point qui donne cette sensation d'émerveillement et qui a mon sens véhicule aussi une idée d'un renouvellement. Alors que la génération actuelle aura été trustée par les game-design restreint par les scripts à foison et la linéarité des endroits traversés, toutes les annonces et/ou démonstrations de nouveaux jeux nous ont donné à voir du monde ouvert et donc sensiblement plus de liberté. Non pas que les jeux seront moins linéaires (ça n'a rien à voir) mais au moins seront-ils un peu moins oppressants de scripts et de dirigisme permanent. The Witcher 3 : The Wild Hunt, MGSV : The Phantom Pain, The Crew, Watch Dogs, Mirror's Edge, The Division...que des promesses de bac-à-sable. Ça ne plairait pas à tout le monde, mais en ce qui me concerne, c'est une bonne nouvelle, friand que je suis de ce type de game-design et ce malgré les soucis qu'il entraîne en terme de récit.

On s'est pris quand même pas mal de coups de poing dans la tronche. Dans mes annonces coup de coeur blockbuster, Mirror's Edge 2 bien sûr, mais aussi le retour de Star Wars Battlefront ou l'arrivée de The Division.

Troisième chose, malgré la régression de la politique favorable de Microsoft à l'égard des petits poissons du marché (abandon du XNA), les indépendants étaient là et avec des propositions intéressantes. D'une manière générale, on sent que l'on veut donner une image diversifiée, en particulier chez Sony.

Les jeux un peu plus risqués, au moins en terme visuel et de gameplay se trouveront comme d'habitude chez les indépendants. Pour le coup, on ne pourra pas reprocher à cet E3 de les avoir complètement exclus, notamment grâce à la conférence Sony.

En parlant de Sony, cela m'amène à mon dernier point qui aura donné un goût de pleine réussite à cet E3. Sony a fait un coup d'éclat magistral. Il sera temps de discuter des choix judicieux ou non de cette politique quand la console se sera lancée pour de bon. En attendant, l'Histoire du jeu vidéo retiendra ceci : l'annonce de la XboxOne ne s'est pas fait sans heurt. Après une présentation en Mai qui n'aura pas plu aux joueurs (ça, à la rigueur, c'est pas le problème) Microsoft a essuyé une rude journée où les spécificités de la console n'ont pas fait d'heureux d'une manière générale ; connexion obligatoire toutes les 24h, DRMs en natif, Kinect 2.0 allumé en permanence. Chaque caractéristique aura rebroussé le poil d'un public différent (ou de tous les publics d'un coup). Alors Sony a choisi de brosser le joueur dans le sens du poil ou plutôt de ne pas le brosser en arrière.

Comme dans un meeting politique, Jack Tretton arrive avec en décors un mauvais powerpoint, fait probablement quelques heures auparavant. Avec cette aide claire et large, il va tout simplement dire « nous ne changeons rien ». Les éclats de joie sont apparemment sans précédent dans un E3. Le clou du spectacle, l'annonce d'un prix de 100$ moins cher que la concurrence suffit à enterrer spirituellement pour cet E3 la XboxOne qui depuis est dans une descente constante en terme de communication.

 

Pourtant, m'est avis que l'euphorie générale à laquelle j'ai participé n'est pas complètement méritée. Je vais revenir sur l'audacieux (et risquée en terme financier) hold-up de Sony pendant sa conférence, mais je voudrais déjà signaler une chose. Je suis le premier à m'être émerveillé devant la tarte dans la tronche qu'était The Division ou l'immeuble de 50 étages qui s'effondre dans le multijoueur (!) de Battlefield 4. Néanmoins, n'oublions pas que pour le moment, ce que les éditeurs de triple A nous ont montré n'est ni plus, ni moins que ce que nous connaissons déjà en plus beau et/ou plus ouvert. The Division semble être un TPS. Battlefield reste un FPS guerrier. Si Sunset Overdrive semble apporter une direction artistique alléchante, j'ai peu de doute que, tout comme le rigolo Plant VS Zombie : Garden Warfare, il ne s'agisse ni plus ni moins que d'un jeu de tir et d'action et probablement pas écrit par Shakespeare ou un de ses disciples. Pour le moment, la technique ne semble nous proposer de chose vraiment rafraîchissantes. Sur ce point précis, je reste optimiste car en l'état de ce qu'on a vu, je peux difficilement enterrer les différents triple A présentés. Reste qu'à part MGSV : The Phantom Pain que je sais par avance écrit avec de vrais thèmes, j'ai très peur de me retrouver de nouveau avec des jeux très classiquement bourrin et pas forcément intelligent dans le fond sur nouvelle génération.

 

 

Pour le cas de Sony et de sa gestion scénique et post-générique pour le moins ingénieuse (c'est ce qu'il fallait faire en terme de marketing et ils l'ont fait) on pourra déjà reconnaître le bémol suivant : si Sony n'installe pas de système facilitant la mise en place de DRM comme Microsoft le fait (et le tout en nous affirmant que c'est l'idée du siècle) la firme japonaise ne bloque pas pour autant la possibilité pour les développeurs de continuer la pratique douteuse du pass online que l'on subit déjà de la part de certains éditeurs, dont Sony pour certains jeux. Si j'ai récemment pu m'essayer au multijoueur de Mass Effect 3, c'est parce que EA a renoncé à ce système ; pas par mansuétude non, mais simplement parce que l'ex et bientôt de nouveau Evil Empire a trouvé dans sa collaboration avec Redmond un partenaire Sith à sa hauteur. Le fait est donc que très probablement, les plus gros éditeurs reviendront à un moment ou à un autre à la charge avec ces fameux pass eux aussi designés pour détruire l'occasion. Peut-être que la désastreuse gestion de la communication de Microsoft mettra l'éteignoir sur ces pratiques sur le début de la génération qui arrive, mais ne doutons pas que d'une manière ou d'une autre, il y aura quelque chose de similaire sur PS4 pour casser les bonbons des joueurs honnêtes mais fauchés. Au moins ils pourront prêter et se faire prêter des jeux.

Peut-être cette première vindicte nous évitera-t-elle un nouveau type de désagrément, mais malgré son geste, Sony ne nous abrite pas des désagréments précédents. Sauf si le bad-buzz met le couvercle sur le problème pour un moment...

Ceci étant écarté, je voulais approcher le vrai point de ce déroulement. Cet E3 semble être l'E3 de la victoire pour le joueur. À mon sens, il s'agit bien plus de l'E3 de la victoire pour le consommateur donc puisque comme je le disais plus haut, le joueur ne semble pas avoir plus ou moins de biscuit qu'il n'en a eu jusque là ; j'espère bien sûr que les développeurs me feront mentir sur la PS4. Sur cet événement précis, à ce moment précis, la figure du consommateur s'est levée, à travers les réseaux sociaux, les forums, les vidéos, les blogs, pour décrier une politique qu'il ne lui plaît pas dans l'intention. J'ai déjà évoqué les trois points qui posent problème mais cela ne fera pas de mal de les rappeler : 1-Impossibilité de revendre ou de prêter à sa guise les jeux qu'on achète, 2-Obligation de se connecter à Internet toutes les 24 heures pour que la machine fonctionne y compris pour du jeu hors ligne et 3-Impossibilité de débrancher Kinect qui doit tourner en permanence au motif que la caméra attend l'instruction vocale d'allumage de la console. Sur ces trois points, les joueurs éparses, divers, variés se sont levés, de manière désordonnée certes, pour globalement dire que le consommateur, de jeu vidéo ou pas d'ailleurs (mais c'est lui qui est courant en premier pour ce cas précis) avait une limite dans l'acceptable. Pour le moment, il semblerait que la ligne soit tracée juste avant l'accès vidéo à la vie privée ou la connexion à Internet pour le jeu solo. Du coup, quand Sony dit : « ça, nous ne le feront pas » la joie est plus du au soulagement de ne pas voir ses habitudes de consommateur changer qu'à une quelconque offre. On a presque l'impression que la firme nippone fait office de camarade résistant dans une lutte politique. Au passage saluons tout de même Nintendo qui semble faire partie du décor, quand bien même la WiiU n'a jamais suggéré le genre de politique éditoriale autour de laquelle Sony et Microsoft s'affrontent.

La philosophe allemande Hannah Arendt avait un concept intéressant concernant le peuple. Pour elle, le peuple ne faisant qu'un, celui qui fait les révolutions, celui qui dit non aux tyrans, son soulèvement était « un trésor perdu » en ce sens que dès qu'il se soulève et agit politiquement pour échapper à une forme politique qui le sied plus, qui ne lui est plus supportable, il finit, après éviction du tyran par se désagrégé, ne maintenant plus sa forme unique, son entité unie et souvent malheureusement pousse le même type de pouvoir qu'il a bouté hors de sa position de domination.

L'analogie va sembler osée, parce qu'il y a un monde entre la relation consommateur/producteur et peuple/tyran. Pourtant si on observe bien ce qui se passe, je suis à peu près persuadé que les consommateurs, pour le moment unis autour d'une même cible qui tente d'imposer un nouveau modèle de consommation, va se désagréger avant ou peu après la sortie de la console. Parce qu'il sera bien plus facile de la prendre quand un jeu nous plaira dessus plutôt que de dire simplement « non, pas dans ces conditions ». Première chose donc, essayons de ne pas perdre l'unicité que l'on a en ce moment avant que la machine n'arrive. Il ne faut surtout pas écouter les potentiels encouragements à moins tourné en rond dans les complaintes. Si la politique mise en place avec la machine ne vous plaît pas en l'état, que les conditions vous semblent abusives, ne la prenez pas et surtout n'oubliez pas pourquoi vous ne la prenez pas ; pour pas qu'on essaye de vous la refaire plus tard sous une autre forme. Gardons le trésor, je vous en supplie !

 

------------------------------------------------------------

Pour moi, c'est l'E3 de la fête tout de même. Pas forcément pour ce qui a été montré en terme de jeu, d'envie de parler aux êtres humains que l'on est (bon okay, The Witcher 3 sera probablement également bien écrit), mais en terme de consommation. Je vous casse irrémédiablement les parties génitales depuis deux ou trois coups de gueules sur l'aspect militant et éthique de la consommation. Je ne le fais pas pour convertir, mais simplement pour convaincre ceux qui le sont déjà qu'on est pas complètement impuissant. Je pense que cet E3, c'est la preuve de ça ; on est pas impuissant face à l'imposition de quelque chose qu'on va payer. Si le mécontentement touche assez de personne et que ces personnes réagissent ensemble, il se passe quelque chose. N'oublions pas cependant que rien n'est encore fait. On a gagné un bataille, celle de la communication face à Microsoft qui ne peut plus rien dire sans être rabroué (pour le coup je trouve ça plutôt mérité) mais on est loin d'avoir gagné la guerre. Si la XboxOne se vend, même notre sauveur d'aujourd'hui devra lâcher l'affaire...c'est toujours une affaire d'offre et de demande.

Ajouter à mes favoris Commenter (20)

Commentaires

Pedrof
Signaler
Pedrof

Dans le premier Hitman sur PC, quand tu tirais sur un personnage ça laissait des trous sanglants (en textures), et si tu tirais beaucoup les premiers disparaissaient car disponibles en nombre limités, mais l'effort était là B)


Dans le 2 aussi je crois bien, dans le premier Socom pareil et il me semble que Blood Money aussi.

Ah d'ailleurs :D

Spoiler
BlackLabel
Signaler
BlackLabel
Dans le premier Hitman sur PC, quand tu tirais sur un personnage ça laissait des trous sanglants (en textures), et si tu tirais beaucoup les premiers disparaissaient car disponibles en nombre limités, mais l'effort était là B)
Pedrof
Signaler
Pedrof

Pedrof : Soldier of Fortune ? Le jeu où tu arrachais des jambes au shotgun et pouvais transformer un ennemi en steak haché ? :bave:


Et où un tir de mitrailleuse fixe pouvait couper un ennemi en deux :bave:
corwin
Signaler
corwin
la next gen n'est pas une nouvelle gen. Les FPS génériques sont déjà de retour en plus beau c'est tout. pas de jeux de plateforme, pas de RPG (sauf the witcher 3), pas de jeux de gestion, pas de jeux très colorés.

en fait le jeu vidéo est en train de crever de son manque d'innovation. C'est presque incroyable cet enthousiasme sur le prétendu meilleur E3 jamais vu d'après le podcast de gameblog. pas de jeux pour les filles, pas de jeux pour les familles, plus aucun jeu avec accessoire.

Sérieusement que reste t-il au jeu vidéo ? la surenchère technique tout le reste a quasiment été perdu.
BlackLabel
Signaler
BlackLabel
Pedrof : Soldier of Fortune ? Le jeu où tu arrachais des jambes au shotgun et pouvais transformer un ennemi en steak haché ? :bave:
Zinzolin
Signaler
Zinzolin
Mais apparemment personne n'a eu l'idée de reprendre son moteur physique qui serait l'un des meilleurs de tous les temps -_-

Le jeu vidéo, on fait une invention formidable et plus personne l'utilise pour en faire le minimum syndical. Moi, je veux sur la next-gen : Des moteurs physiques et une I.A. qui tient l'illusion sur la durée.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Ouais mais il était d'une vulgarité ce jeu sans rire :lol:
Pedrof
Signaler
Pedrof

Mon rêve pour la next gen? La fin des barres de santé. Que quand un ennemi, dans n'importe quel jeu, meurt c'est parce qu'il a pris une balle au mauvais endroit. Qu'il puisse plus marché quand il a une balle dans la jambe, ou lever son arme quand il a une balle dans l'épaule. Bref du vrai dommage localisé. C'est con à une époque, c'était à la mode et maintenant tout le monde s'en fout.


SOF 2 :blink:
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Mon rêve pour la next gen? La fin des barres de santé. Que quand un ennemi, dans n'importe quel jeu, meurt c'est parce qu'il a pris une balle au mauvais endroit. Qu'il puisse plus marché quand il a une balle dans la jambe, ou lever son arme quand il a une balle dans l'épaule. Bref du vrai dommage localisé. C'est con à une époque, c'était à la mode et maintenant tout le monde s'en fout.
Pedrof
Signaler
Pedrof

(genre le Zen Da Tsu de MG Rising mais pour le jeu d'action TPS)


Quel gâchis cette techno dans Rising, avec les morceaux qui disparaissent presque instantanément. Dans n'importe quel jeu d'épée un peu posé ça tuerait ce système. Et quitte à ce qu'on ne puisse plus du tout interagir avec le corps ennemis et ses morceaux par terre, je veux qu'ils restent visibles ! De toute façon si c'est posé, tu peux pas donner 10 coups tranchants avant que l'ennemi soit à terre, alors je pense pas que ce soit chaud techniquement.

Puis pourquoi pas s'ils ont vraiment envie / besoin de faire chier, limiter le nombre de coupes d'un ennemi ou d'un objet. Mais par pitié, laissez les morceaux à terre quoi...
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
@BlackLabel: je crois beaucoup à un retour du Japon. je pense qu'ils ont juste lâché l'affaire il y a deux ou trois ans sur HD et que là ils vont arriver à nous séduire de nouveau. Et comme c'est un peu eux qui apportent la touche de fantaisie dans le gameplay, on est pas à l'abris d'une nouvelle idée géniale (genre le Zen Da Tsu de MG Rising mais pour le jeu d'action TPS).

@Zinzolin: j'y crois pas mal à ce genre de modèle. Faute de pouvoir payer des très grosses exclues triple A, je vois bien les constructeurs essayer de se prendre des plus petits ou moyens en terme de coûts.
Zinzolin
Signaler
Zinzolin
Ce pessimisme BlackLabel alors que les nouvelles consoles ne sont pas sortis. Moi, je dis que si le modèle économique moyen émerge (ou plutôt si les jeux fait par les indés se permettent d'être un peu plus financés) on aura un bon renouvellement du jeu vidéo.
BlackLabel
Signaler
BlackLabel
La "bonne" nouvelle de cet E3, c'est Sony qui dit :"On change rien, vous pourrez prêter vos FPS génériques à pass online" Youhou :champion:

Le fait est que la prochaine gen sera aussi nulle voire pire au niveau des jeux. Les Japonais seront malheureusement toujours à la ramasse, et les Occidentaux toujours aussi incompétents et avides de fric.

La multiplication des mondes ouverts, vous allez tellement en bouffer du générique que ça va vous sortir par les yeux.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
@Tanel: attention, chez Hannah Arendt, le "trésor" ça n'est pas la cause que tu défends quelle qu'elle soit. Le trésor c'est le fait que le peuple se dessine comme un seul à un moment T. Pour elle c'est l'essence de la politique, l'action de rassemblement du peuple en une entité. Donc quelque soit le résultat, le trésor apparaît; ici je fais l'analogie avec le fait que les consommateurs/joueurs se sont unis à un moment T mais que le soufflet peut retomber d'un moment à l'autre et va retomber de toute façon.
Pour le coup du DVD, ça t'es honnêtement arrivé combien de fois? J'ai rayé une fois dans ma vie un DVD au point qu'il ne marche plus (mon San Andreas sur PS2) parce que la console a eu une mal-fonction. Le coup du cassage de DVD, c'est une excuse bidon qu'est d'ailleurs ressorti dans le truc de l'insider (supposé) de Redmond. Pour moi c'est très loin d'être une raison suffisante de dire "ouais mais les dvd c'est chiants faut les apporter à ton pote, ça peut se rayer". Ouai mais pour l'instant ça a plus d'avantage de pouvoir prêter et vendre SANS RESTRICTION que de passer par un système qui peut-être dans le futur (mais pas en l'état où le propose MS) fonctionnera. En l'état, tu n'as pas la liberté de revendre à qui tu veux (ton pote, eBay, priceminister, micromania) mais à ceux qui accepterons de jouer le jeu. Tu peux dire ce que tu veux, mais en un sens c'est une restriction. Qu'elle paraisse acceptable ou non, c'est affaire de personne. Je juge que non, tu juges que oui.
Kinect, c'est pareil, c'est une idée comme une autre de pouvoir contrôler sa console à la voix. Je trouve ça cool à la base: pourquoi obliger les gens à le faire? S'ils avaient confiance réellement en Kinect 2, ils laisseraient le choix pour de vrai (parce que le coup de le "couper" dans les menus c'est venu après les vindicte et on sait même pas précisément dans quelle mesure on peut modifier quoi) en se disant que le truc est tellement cool que de toute façon tout le monde l'utiliserait de son propre chef. Facebook oblige personne à mettre des photos de soit sur le net. Si tu le fais c'est ton problème. Mais des millions de gens sont sur FB, participe à l’écosystème, à la rentabilité de la pub de ce réseau social sans mettre de photo. Tout ce qu'ils gagnent à obliger initialement (parce que comme je le dis on est malheureusement sur de rien avec cette console et c'est bien ça le problème) c'est des gens qui potentiellement pourraient prendre la console mais ne le feront pas parce que la caméra attend qu'on lui demande de s'allumer et que ça fait peur (et à juste titre à mon humble avis).

Pour finir sur le "glimpse of the future". C'est pas parce que c'est nouveau que c'est automatiquement progrès ;)

Sinon pour Bioshock, faut que je refasse le jeu une fois pour finir mon article. Il est quasiment prêt mais j'ai un ou deux détails que je veux vérifier pour pas dire de bêtise sur la trame.

@Zinzolin: ouais je commence doucement à essayer de vous habituer à ne pas l'avoir systématiquement ce "aujourd'hui". Et comme je disais sur les mondes ouverts, ça ne plaira pas à tout le monde, mais je pense que c'est un peu le tour des amateurs de free roaming de s'amuser après une gen dédiée aux script et explosion+QTE.
Zinzolin
Signaler
Zinzolin
Je ne devrais pas liker parce que l'article ne commence pas par "Aujourd'hui". C'est une trahison aux lectorats habituelles !

Sinon, je suis anti-open world donc cette évolution ne m'attire pas plus que ça, mais apparemment MGSV tournerait sur console current-gen ou en serait capable (pas avec autant de propreté m'est d'avis mais bon)
Tanel5
Signaler
Tanel5
Ton analogie est un peu contradictoire la philosophe dit que quand le trésor perdu (sony) réussira à vaincre le tyran (Microsoft) alors le trésor perdu deviendra le tyran. Donc si on boycotte Microsoft, Sony proposera la même chose que microsoft. Et si Microsoft gagne ben Sony s'alignera sur la politique de microsoft. Cest un peu perdu dans les deux cas apparemment ^^
Sinon je tiens à nuancer ton boycott de Microsoft. On peut revendre ses jeux, le kinect se règle dans les options, on peut toujours tout éteindre et on peut prêter via la liste de partage. Ce que vous voyez comme le mal moi je vois ça comme une ébauche du futur, on tend vers le tout demat. J'aime pas ça particulièrement mais ça a ses avantages tout de même. Mon frère ma fait une jolie rayure circulaire sur mon Halo4, je ne peut plus y jouer alors que le jeu est installé sur le dd, du coup j'ai du le racheter. J'aurais pas ce soucis avec la one. Le prêt à distance aussi peut être une super bonne chose pour moi qui en a marre qu'on me rende mes jeux dans un état lamentable (limite je ne prête plus de jeu). La connexion obligatoire c'est vrai que c'est un soucis mais dans la mesure ou j'ai une bonne connexion ça me dérange pas mais je comprend que ce point particulièrement puisse énerver. Les autres points apportent leur avantage et inconvénient.
Je suis pas d'accord sur beaucoup de points mais bonne article quand même.
Ps: sinon j'attend toujours la fin de ton analyse de bioshock ^^
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
@Nem: "je n'y ai jeté qu'un vague regard un peu blasé." j'ai la chance de pas en être là et d'être toujours impressionné par les progrès techniques, mais effectivement avec du recul, j'ai envie d'essayer, parce que Destiny ou The Division ont l'air un peu plus posé et moins boeufs que d'autres prods du genre. Mais ça reste des histories où tu tires sur des gens :/

@Cronos: c'est là que je suis pas d'accord quand tu dis ça "Il faut se dire aussi que pour avoir des jeux de la trempe d'un TLOU en terme d'écriture, il faudra attendre un peu." puis ça "A mon avis, cet E3 bénéficie de jeux de qualité". Je suis de moins en moins enclin à dire qu'un jeu qui propose une histoire est "de qualité" si l'histoire est bidonesque. Je me prends pas la tronche sur tous les jeux hein, mais quand je vois la débilité de certains, même s'ils sont fun, c'est dur de leur mettre une bonne note ou une appréciation très positive (aussi fun soient-ils d'ailleurs).

@Yaden: c'est vrai que personnellement je ne suis pas très rpg japonais. j'en ai pour ainsi dire fait que deux ou trois (j'en ai essayé pas mal mais je déteste le rythme de ce genre). Mais je me faisais la réflexion sur les STR sinon ou les jeux de gestion. Quand t'es joueur PC (ce que je ne suis pas mais j'adore la gestion) tu dois pas forcément être trop jouasse non plus pour certains genres qui sont juste absent de l'E3.
Yaden
Signaler
Yaden
Honnêtement si un simple jeu vidéo (aussi bon soit-il) nous fait abandonner ce que nous considérons tous comme normal pour nous diriger vers la politique exécrable de Microsoft, nous méritons largement notre sort.

Pour revenir sur l'E3, suffit d'être amateur de RPG pour le trouver méga-chiant. Heureusement qu'il y avait un trailer de X, on aurait dit que le genre a disparu. FF15 devient un BTA et FFXIII-3 une blague. Quant à KH3 il sortira sur PS5 et Xbox <nombre au pif>.
Cronos
Signaler
Cronos
Il faut se dire aussi que pour avoir des jeux de la trempe d'un TLOU en terme d'écriture, il faudra attendre un peu. La première vague de jeux d'une génération se doit toujours d'être spectaculaire, de proposer de jolies choses tout en offrant principalement ce qui a déja été vu dans la génération précédente. Une manière de dire "vous avez aimez ce style de jeu? voici ce qu'on vous propose de mieux sur la génération suivante". C'est le cas des jeux open World/Multi, qui veut s'extraire du genre de ces dernières années pour mieux se vendre.
Les premiers jeux seront surtout destinés à faire parler d'eux plus pour leurs graphismes et leur concept que pour leur histoire, chose qui n'évoluera pas forcément en fonction de la technologie. Il faut vendre au public du concret en ce qui concerne la console, et non des nouvelles histoires qui prendront le joueur aux tripes. A mon avis, cet E3 bénéficie de jeux de qualité, mais qui ne risque pas de chambouler la vie des joueurs (au moins pour les jeux de lancements).
Nemesis-8-Sin
Signaler
Nemesis-8-Sin
Joli contrepoint, qui se détâche de plus en plus au sein des esprits au fur et à mesure que l'E3 s'éloigne. Sony à mené sa conférence sans le moindre faux pas (difficile de trébucher avec la route neuve et fraichement goudronnée que Microsoft avait tracé), mais l'enthousiasme de la fameuse nuit des conférences passant, on commence tous à se douter plus ou moins de la même chose, et de ce qui se passe d'ailleurs systématiquement : sur tout ceux qui gueulent après Microsoft, combien seront prêts à sortir la carte bleue quand ils auront eu Dead Rising 3 cinq minutes entre les mains? Pas moi, clairement. Comme je le disais déjà dans les commentaires du dernier édito, j'ai l'impression que cet E3 plus que jamais nous a présenté une next gen' dont la victoire se jouera sur la philosophie des constructeurs et des éditeurs plus que sur des exclusivités de plus en plus rares, voire de moins en moins intéressantes. Et dans ce genre de batailles, c'est bel et bien notre cerveau qui doit parler après mûre réflexion, plutôt que notre coeur sur une impulsion.

Heureusement, The Witcher 3 sort sur PC, et Mgs sur PS4. Sans ça, nous aurions eu du souci à nous faire. :ninja:
Dernier point que je partage dans cet excellent texte :

"Néanmoins, n'oublions pas que pour le moment, ce que les éditeurs de triple A nous ont montré n'est ni plus, ni moins que ce que nous connaissons déjà en plus beau et/ou plus ouvert. The Division semble être un TPS. Battlefield reste un FPS guerrier."

Et c'est précisément ce pourquoi j'ai l'impression d'être le seul à ne pas avoir pris de claques sur ces jeux, pas plus que sur Titanfall, Destiny ou The Crew. Certes, ils sont impressionnants visuellement (j'ai même été surpris, en revoyant avec un pote la video de BF4 hier soir, du niveau de destruction des environnements), mais ils laissent d'ores et déjà deviner un fond tellement générique, vain et finalement "gamer" au sens le plus superficiel du terme (le jeu pour le jeu) que même durant la conférence, je n'y ai jeté qu'un vague regard un peu blasé.

Édito

Suivez moi sur:

Archives

Favoris