CARIBOU: Scholarship Edition

CARIBOU: Scholarship Edition

Par seblecaribou Blog créé le 05/02/10 Mis à jour le 22/11/13 à 06h02

Le quotidien d'un gamer, nanardeur, cinéphile, blondophile...

Ajouter aux favoris
Signaler
Réflexions

Au long de cet article je vais tenter de mettre des blondes...non ce n'est pas tant pour copier Kolia que pour faire plaisir à Zade...

Si l'on me demandait (et je me le demande) qu'elles sont mes genres vidéoludiques favoris, je répondrais trois choses principalement. L'infiltration, les GTA-like et jeux bac-à-sable en général et les rpg occidentaux (qui parfois rentre dans la catégorie précédente) que j'ai pu essayer via la console, ayant une culture essentiellement console. Le point commun entre les trois est le choix et le rôle play particulièrement important amenant l'immersion. Ce sont des type de jeux extrêmement immersif et c'est principalement ce que je cherche aujourd'hui dans le jeu vidéo et la raison pour laquelle je préfère le jeu vidéo maintenant, largement à mes vieilleries.

Avec cet article je veux aborder un objet particulier lié notamment au deux genre que sont les rpg occidentaux à monde ouvert et aux GTA-like (dans une moindre mesure): les trésors. Par trésors, j'entends deux choses. Les items qui ne sont pas donnés en plein milieu du chemin du joueur en surbrillance et qui se ramassent automatiquement quand on passe dessus, ou alors les easter eggs.

Le genre de trésor que je n'ai jamais trouvé dans Tomb Raider: la blonde presque nue...wtf?

Quand je repense à ce que je préfère dans les jeux où il m'est offert de visiter de vastes contrées, où l'on me donne un véhicule, un animal à chevaucher ou simplement mes sandales tressées (c'est mon côté hippie qui ressort) il y a une chose qui me vient immédiatement à l'esprit, c'est l'exploration. L'exploration est un moteur qui marche à plein régime sur moi. Je pense qu'il n'y a rien que j'aime plus que d'avoir la possibilité de visiter de fond en comble une zone de jeu. Pourtant, il ne suffit pas de donner un vaste univers pour que l'envie me prenne de partir à l'aventure. Il me faut deux choses.

Premièrement, il faut que la carte soit organisée de telle manière qu'il y ait de belles zones évidentes à visiter, mais surtout des zones qui donnent l'illusion qu'on sera le seul à les connaître. Je pense que la raison de cette demande inconsciente vient de l'esprit aventureux typé Indiana Jones que mon esprit imaginatif fertil n'a cessé de développer au gré de lectures, de visionnage de films et de jeux vidéo surtout. Ce qui est important à mon sens sur une vaste map, c'est que sortir des sentiers battus, fureter et découvrir une zone particulière ne soit pas à la portée de tout le monde. J'entends par là non pas une difficulté, mais bien qu'il faille une volonté particulière pour découvrir ces endroits.

Seulement ça ne suffit pas. Ce qui va rendre pour moi ces endroits vraiment important, c'est qu'il y ai une récompense à la clé. Attention cependant. Le trésor ne doit pas être une carotte que le développeur lance dès qu'une zone peu ordinaire est découverte. Car le plus important dans la découverte d'un trésor c'est la sensation qu'il n'ai pas donné. Encore une fois, le tout n'est pas une question de difficulté, mais bien d'obstination, d'observation, d'exploration avec un soupçon de chance et parfois de déception.

Baisée? Eh oui il n'y a rien dans le coffre!

Quelque soit la forme prise par la récompense, elle ne doit pas être systématique. Visiter tous les abris d'un Fallout serait proprement ridicule si à chaque fois, on y découvrait une nouvelle arme dévastatrice, un poster de ScarJo en Pinup (dédicace à Potus) ou une nouvelle forme d'énergie pour dominer les Wastelands. Ce qui justement va rendre l'exploration en générale et la chasse au trésors en particulier si entraînante et porteuse d'aventure, c'est la variation entre déception et joie. Le loot ne doit pas devenir prépondérant; il faut qu'il y ait des objets qu'on ne veuille pas prendre...sinon rien ne semble être un trésor, rien ne brille plus, rien ne donne envie d'éviter des pièges et d'égorger des gobelins au péril de sa vie.

L'important pour rendre la chasse au trésor passionnante est donc un savant mélange entre une map qui ne s'ouvre pas au premier venu et un aspect parfois injuste, jamais trop généreux. Le bon trésor est celui que personne d'autre ne trouvera...du moins qui donne l'illusion que peu le verront. Pour ce qui est de la forme, je pense qu'en ce qui me concerne elle m'importe assez peu. Je préfère tout de même largement les items utiles qui donneront en plus de la simple joie de les avoir découvert la sensation de s'être donné un avantage grâce à sa persévérance. C'est d'ailleurs l'une des raisons qui font que je suis souvent déçu des systèmes monétaires dans les jeux qui montrent trop rapidement des limites et donnent au joueur la richesse au bout de quelques heures. Trouver un coffre rempli d'or quand est déjà plein aux as, ça ne donne pas plus de joie que cela.

Je vais pouvoir maintenant parler de mon expérience personnelle en ce qui concerne les trésors et vous citer quelques jeux qui m'ont donner non pas le plus de richesses, mais bien qui m'ont donné la sensation d'être un archéologue de génie ou qui justement m'ont déçu dans ce domaine quand j'en attendais beaucoup.

 

The Elder Scrolls IV: Oblivion

Comment parler d'exploration, de caves, de temples en ruine, de catacombes, de châteaux abandonnés sans parler du jeu de Bethesda. J'en profite pour dire que j'emmerde avec un sourire, mais la plus grande des fermeté tous les élitistes du PC qui pense que le jeu ne vaut que par le modding...c'est dit, c'est fait. J'ai découvert Oblivion en day-one le 24 Mars 2006 c'est à dire quelques mois seulement après l'arrivée de la 360 chez moi (que j'ai eu à sa sortie). C'est le jeu qui m'a fait comprendre qu'on était passé à autre chose. Après avoir pratiqué San Andreas pendant plus de 200H, j'ai été halluciné par ce que j'ai découvert.

Oblivion est pour moi l'un des aboutissement du monde ouvert. Ici il ne s'agit pas de la portée systémique à la Red Dead Redemption qui impressionne. Même s'il y a bien une faune sauvage variée (et heroic-fantasy), il n'y a pas autant de choses qui se passent. En revanche, Oblivion est le paradis du chasseur de trésors. Sa map est à mon sens l'une des plus parfaite qu'on ait pu faire dans le domaine des mondes ouverts. En plus d'une diversité des environnements, elle est l'une des plus riches que j'ai pu voir. Jouer à Oblivion en suivant les chemins ou en se téléportant c'est manquer quelque chose comme 80% de l'intérêt du titre, qui vient de son loot, parfois trop systématique on est d'accord (le marchandage est rapidement la meilleure voie pour gagner de la thune) mais qui aussi réserve parfois des trésors vraiment bien enfouis et utiles (notamment pour les mages) pour les joueurs les plus persévérants qui tenteront de tout fouiller. On oscille entre les maigres butins parfois et l'épée ensorcelée qui claque que l'on prend en main après une demi-heure de crapahute dans un sinistre temple en ruine rempli de trolls des montagnes. Encore une fois, les trésors prennent également une valeur parce que le jeu, si on n'abuse pas trop de ses systèmes, n'est pas si généreux qu'il n'y paraît quand on veut bien s'équiper.

 

The Legend of Zelda: The Wind Waker

Également l'un de mes old time favourite, WW est un Zelda particulier qui voit son gameplay tourner autour du vent bien sûr (vent qui tourne, boutade, gaudriole, qu'est-ce qu'on se marre) mais surtout des voyages en bateau qui apparemment en ont soulé plus d'un; je dois être un spécialiste des véhicules chiant, puisque je suis le plus grand défenseur du Mako. Encore une fois ce qui va donner ici le plaisir du chercheur de trésor, c'est la map du monde qui est composée ici de manière intelligente et originale pour un monde ouvert.

Plutôt que d'avoir une map homogène qui va montrer l'ensemble de ce que l'on pourrait visiter et de rajouter des marqueurs sur les nouvelles découvertes, WW a une carte découpée en cases numérotées et alphabétisées (A1, B4, G8, F2 etc...) et chaque case contient une île, un secret lié à cette île et un trésor lié à la case. Le truc qui est encore plus génial, c'est que les trésors étant enfouis sous l'eau et récupérables seulement avec un crochet (le grappin qu'on utilise sur le bateau si je me souviens bien) il est nécessaire vu l'étendue d'eau de posséder une carte (par case) pour les localiser. Ce n'est donc pas une chasse à l'aveugle, comme dans Oblivion où le plaisir du trésor vient de la surprise à la fois de l'endroit et de l'objet qui est parfois déceptif. Ici la chasse au trésor est organisée et ajoutte un côté collectionneur, complétiste qui va chercher à posséder toutes les cartes et à trouver tous les trésors case par case, satisfait par le « TINTINTINTIIIIN » mythique de la série à chaque ouverture. Dans WW d'ailleurs, les trésors ne comptent pas autant que le fait de les trouver.

 

Tomb Raider: Underworld

La saga Tomb Raider est un cas d'école. Tout le concept repose sur le fait de jouer une chasseuse de trésors, pilleuse de tombes ou comme on le dit plus volontiers une archéologue. Tout le but du jeu est de faire des découvertes, de voyager et trouver des artefacts rares ayant une signification pour le scénario, comme la dague de Xian dans le second épisode, ou n'en ayant que pour le gameplay, comme tous les trésors disséminés dans les décors. C'est d'ailleurs l'une des raisons qui me font grincer les dents lorsque l'on compare Uncharted et Tomb Raider.

Pour moi Tomb Raider c'est avant tout de la découverte, de l'exploration et de la visite de temple en ruine pour y trouver tout objet qui vaudrait sa copie dans une boutique souvenir d'un musée, quand Uncharted est un TPS/plateforme, excellent sans aucun doute, mais dont je trouve le rythme trop brusque pour avoir le temps de vraiment s'émerveiller et triper sur la quête des trésors.

Underworld est pour moi l'épisode qui exploite le mieux le concept de trésor de la série et montre un level design impressionnant. Comme pour Wind Waker, je prends avant tout plaisir à les chercher un par un (sans les cartes cependant), d'autant plus que les décors sont somptueux dans ce dernier épisode de la saga, notamment la Thaïlande et les niveaux sous-marin. Mais la récompense qui voit la garde robe Lara augmenter au rythme des découvertes est une vraie motivation et la cerise sur le gateau est la demeure de la belle anglaise, gorgée de zone secrète et d'objets à trouver.

 

Red Dead Redemption

L'une des nombreuses activités qui ponctuent mon GOTY 2010 est la quête aux lingots d'or. Je dois avouer que la perspective d'avoir à chercher à partir des indices minces d'une carte faite à main levée un trésor enfoui dans une map aussi gigantesque et prompt à de telle recherche, je m'en réjouissais. Pourtant de ce point de vue, j'ai trouvé la quête au trésors de Red Dead Redemption très décevante.

Déjà il faut l'admettre à l'instar d'un Assassin's Creed 2 (ou Brotherhood) la composante économique du jeu est très foireuse. On se retrouve très très vite avec beaucoup d'argent et pas grand chose à acheter si ce n'est des nouvelles armes, chevaux loin d'être indispensables. L'intérêt de chercher des lingots d'or ne viendra donc pas de l'aspect pécuniaire de la chose. Pour ce qui est des recherches, je dois admettre avoir vraiment adoré chercher et trouver chaque tas de cailloux cachant les coffres aux trésors. Cependant, leur nombre est très restreint et finalement les emplacements ne sont pas les plus extraordinaires ou intelligents du jeu, mis à part le tout dernier que j'ai adoré allé chercher. Un peu dommage, car avec un background pareil ça aurait ajouter encore plus à ce chef-d'oeuvre.

 

Je vais conclure ici ce long délire. Je pense que vous aurez saisi le but de cette article. Je voulais mettre en lumière ces objets/items qui font l'objet de quêtes parfois frustrantes, parfois enthousiasmantes mais toutes en rapport avec la volonté d'explorer et de trouver quelque chose, d'être récompensé dans sa quête. J'aurais pu citer d'autres titre comme Demon's Souls et ses donjons qui regorgent d'objets à trouver si l'on trouve le courage de les explorer au péril de sa misérable vie, Shadow of the Colossus ou chaque ennemi, affrontement est un trésor en soit que l'on doit trouver pour mériter la récompense suprême (rendre la vie à sa bien aimée) ou encore Borderlands sur lequel en ce moment je suis en permanante quête de la nouvelle boîte d'arme qui déchire...et vous les trésors ça vous fat l'effet Gollum  et son précieux ou Perceval qui jette les cloux de la Sainte Croix à la flotte?

Ajouter à mes favoris Commenter (12)

Commentaires

upselo
Signaler
upselo
Ton point de vue sur la fréquence et la nature de la récompense a déjà été bien théorisé, t'inquiètes (récompense en gratifications insatiables, avec une régularité assez aléatoire).
Mais j'ai bien kiffé la quête des trésors de Red Dead (je voulais m'acheter des chevaux).
Et un jeu ou cette recherche marche vraiment super bien, c'est Minecraft. Trouver un filon de métal précieux, une grotte souterraine, ou simplement un paysage magnifique, c'est vraiment de très belles récompenses pour moi, qu'on sait en plus être le seul à avoir découvert (généré aléatoirement) et qu'on a mérité (le développeur ne les a pas placés expressément pour nous, tout cuit dans la bouche). En plus, les métaux précieux comme le diamant sont vraiment utiles, donc le plaisir est vraiment là.
Dopamine
Signaler
Dopamine
Désolé mon Seb, mais il m'est juste impossible de te suivre pour les préquelle de Star Wars. Parce que je partage totalement cet avis.
Bigquick
Signaler
Bigquick
C'est quoi cette haine du modding des consoleux ? Non mais oh ! :P
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Bigquick ça suffit ou je distribue les fessés! Pas de paroles de modder sur mon blog!!! :D
Bigquick
Signaler
Bigquick
Bethesda sont quand même de grands nazes si ils gardent l'auto-levelling sur Skyrim. Bon pas grave, heureusement que la communauté PC est là pour finir leurs jeux.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Content que ça ai plu. J'avoue n'avoir pas cité tout. En effet Mass Effect c'est pour moi l'exploration et l'immersion ultime (vraiment) mais ce n'est pas tant à cause des trésors. Par contre j'ai aussi adoré Fable 2 sur cet aspect là avec plein d'easter eggs et de blagues et trésors planqués à droite à gauche.
Chipster
Signaler
Chipster
Article intéressant, comme d'hab ;)
Je ne peux qu'être d'accord sur les gros déséquilibres économiques dont souffrent les jeux aujourd'hui. Que ce soit dans GTA ou autre, je veux que mon argent serve à quelque chose.
Concernant les jeux cités, j'aurai vraiment aimé tester Wind Waker pour ce côté marin chasseur de trésor ^^
Sur RDR c'est pareil que toi, l'argent ne m'intéressait pas trop mais c'était vraiment dans l'optique de trouver ce fichu cactus tordu dessiné à l'arrache que j'ai trouvé super sympa :P

@Bigquick
Pareil, l'auto-leveling m'a pas mal saoulé, malheureusement il sera de retour dans Skyrim :/ :
http://www.gameblog....outes-les-infos

@Cronos
J'ai pas fais le 3, mais c'est vrai que dans le 2 il est conseillé de sortir du chemin pour trouver une grotte ou un coin un peu paumé. Par contre, je ne me souviens pas que les trésors trouvés étaient très intéressants (encore une fois le système économique fait qu'on est rapidement assez riche), mais il invitait un minimum à l'exploration c'est vrai ^_^
benbass
Signaler
benbass
Pourquoi Bigquick adore les mods: http://download.game.../6613/47921.jpg . :)

C'est vrai que dans Fable , ce coté exploration marche tres bien.
Cronos
Signaler
Cronos
Dans une autre mesure, il y a Fable qui joue pas mal là-dessus aussi. Ça m'est arrivé plusieurs fois dans les deux derniers épisodes de sortir des sentiers battus et de tomber sur une grotte ou une caverne avec une petite énigme débouchant sur un trésor. Vu que plusieurs quêtes annexes ne renseignent pas du tout sur l'endroit où les trouver, le plaisir de la découverte est vraiment là!
Bigquick
Signaler
Bigquick
Jolie article.

Mais Oblivion ne vaut le coup que grâce aux mods :P (oui je sais tu m'emmerdes, merci).
D'ailleurs j'espère que Skyrim sera meilleur, au moins qu'ils ne fassent pas l'erreur de l'auto-leveling qui m'a complétement cassé mon immersion (parce que pour moi, entrer dans une grotte infesté de monstre au level 1 et les tuer en un coup d'épée, ça me casse le trip, et ça casse même le gameplay d'un RPG. Si tout est explorable dès le départ sans avoir de soucis à se faire, non merci).
Sur Red Dead, bien que j'y ai joué une quinzaine d'heure, je me suis ennuyé sur le scénario que je n'ai pas terminé. Par contre, la chasse aux trésors, la chasse des animaux et tout les défis de ce genre m'ont passioné, contrairement à l'histoire qui m'a vraiment soulé (un peu comme sur les GTA).
LordGenome
Signaler
LordGenome
J'adore ton article ! Ça transpire tellement l'amour du sujet que tu traites ! Tu m'as donné envie de refaire chaque jeu dont tu cites le nom. Pour ma part , mes meilleurs moments d'aventurier chasseur de trésor , je les ai vécu sur WOW où le simple fait de récupérer un objet rare ( parfois 0.5% de chance, voire moins ) sur un mob banal au fin fond d'une lugubre forêt procure une sensation vraiment géniale ... Comme tu as raison lorsque tu dis que le loot ne doit pas devenir prépondérant !
Jamesismad
Signaler
Jamesismad
T'aurai peut être pas du mettre la photo de Vera Jones ;) Sinon, avis purement personnel, je préfère Ocarina Of time que The Wind Waker justement en raison des trajets presque soporifiques! Et les Mass Effect ou Dragon Age sont plutôt pas mal pour les explorations ! Sinon c'était un article sympa.

Édito

Suivez moi sur:

Archives

Favoris