Premium
Chroniques de l'abîme

Chroniques de l'abîme

Par Samizo Kouhei Blog créé le 31/12/09 Mis à jour le 14/08/13 à 10h35

Mon blog sur lequel je parlerai de mes coups de coeur (et de gueule) en matière de jeux vidéos, BD, cinéma, musique, lecture.

Ajouter aux favoris
Signaler
Ciné

2 ans après un premier volet qui m'avait fortement plu en matière de comédie déjantée, le trio composé par Phil le beau gosse, Stu le psychorigide (sauf quand il est saoûl) et Alan l'homme-enfant flippant revient pour un nouvel enterrement de vie de garçon qui tourne mal : Stu va se marier en Thaïlande, le pays natal de sa future épouse (Jamie Chung vue dans Sucker Punch) ... Ses amis Phil et Doug sont conviés à la noce avec leurs femmes respectives,  ainsi qu'Alan (invité de dernière minute). Stu veut éviter les évènements du premier épisode (où il avait perdu une dent et s'était marié avec une prostituée de Las Vegas) mais accepte de partager une bière avec ses amis (et le jeune frère de la future mariée) sur la plage autour d'un feu de camp ... Le matin, Stu, Phil et Alan se réveillent dans un lieu inconnu, victimes de changements indésirables (cf l'affiche), Doug et le frère de la mariée sont introuvables. Sentiment de déjà vu ?

Les suites de comédies à succès sont toujours un sujet délicat : comment faire un film aussi drôle sans utiliser les mêmes ressorts ? Peu de suites de comédies ont réussi à surpasser le premier épisode de la licence (si vous avez des exemples, merci de les indiquer en commentaires). Hélàs, Very Bad Trip 2 n'arrive pas à la cheville de l'original.

Le film est tombé dans le piège du "toujours plus". Ici , plus de Las Vegas, mais Bangkok, capitale tentaculaire de la Thaïlande. Hasard du scénario, le trio croisera régulièrement des anglophones dans leur périple en terre inconnue. La quête des héros pour retrouver leurs souvenirs et le futur beau-frère de Stu sent le réchauffé : même type de quiproquos, humour gras (qui fait mouche) mais plus d'action et de violence.

Alors oui, le film reste hilarant, Alan toujours aussi flippant et impayable, Mr Cho (incarné par l'impayable Ken Jeong, alias Señor Chang de Community) fidèle à lui-même, mais reste que l'histoire est très prévisible pour ceux qui ont vu le premier épisode : changement de cadre certes mais déroulement identique (jusque dans le générique qui explique en photos les évènements de la nuit de folie).

Encore une suite dispensable, mais si vous voulez rire sans vous prendre la tête, ce film est quand même pour vous.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Mon opinion sur l'actualité vidéoludique, mes impressions sur les derniers jeux auxquels j'ai joués, mes coups de coeur ou coups de gueule en matière de BD, cinéma, musique et dernières lectures.

PSN : samizo_kouhei

3DS : 2921 9505 3989 

Archives

Favoris