Le Blog de roly

Par roly Blog créé le 20/01/10 Mis à jour le 05/06/10 à 21h30

Des petits billets sur les jeux auxquels je joue. Avis, Conseils de jeux, Humeur.

Ajouter aux favoris
Signaler
L4D/L4D2

Evidement le titre vous l'annonce, il est inutile de le cacher plus longtemps, I Hate Mountains est une campagne fantastique. Après avoir passé 1h45 en solo dessus, puis avoir épluché les tonnes de making off (le login/pass est caché dans la campagne) sur leur site officiel, il est difficile d'en douter.

Pour ceux qui dormait, cette campagne est une campagne pour L4D, premier du nom donc, et a été créée par 3 personnes uniquement, les génials créateurs de Portal Prélude : Nicolas "NykO18″ Grevet; Marc "Moroes" Bidoul; Geoffroy "Kane" Espinasse. Bien qu'amateur, la campagne a été réalisé professionnellement en réalité. D'amateur, il n'y a finalement que l'aspect "fait par la communauté pour la communauté", puisqu'ils ne sont pas rémunéré pour leur travail, mais en réalité, le travail qu'ils ont effectué est digne des professionnels, puisque la plupart d'entre eux sont d'ailleurs des professionnels (ou futur) du jeu vidéo. Le making of montre d'ailleurs bien cet aspect, à quel point la campagne a été travaillée et évoluée durant les 2 ans du projet.

La campagne propose 5 cartes différentes. La première vous proposera la traversée de bois jusqu'à un manoir. La seconde map se passera à l'intérieur d'un manoir, extremement bien foutu car remplis de couloirs, pièces et assez labyrinthique. La 3 ème vous proposera la traversée de catacombes, là aussi proposant pas mal de chemin et une impression labyrinthique. La 4ème map vous proposera une portion de route côtière, ou d'un chemin de fer, selon le trajet que vous suivrez jusqu'à une scierie. Le final se fera dans une zone côtière, entourée d'un lac et n'abritant que 3 batiments.
Ces campagnes, outre leur excellent niveau de réalisation propose mieux, toutes ont plusieurs chemins possibles. Certes tous les chemins conduisent au même endroit, mais rien que pour ça, et parfois au sein de la même carte, il existe plusieurs chemin. Ce qui fait permet une grande rejouabilité, puisque d'une partie à l'autre, exploiter les différents chemins (ce que j'ai fais et ce qui explique j'ai passé 1h45 dans la campagne) permet de ne pas avoir l'impression de passer encore et toujours au même endroit. Mieux, dans certains cas, il existe des mini points d'appuis (avec Gatling gun) permettant de se renforcer ou s'abriter lorsqu'on est débordé, et ce même en dehors des zones de finals/events. En parlant d'event, ils sont plutôt bien conçu. Surtout en particulier le final du niveau Manoir, qui est digne de l'intensité des nouveaux évents introduits dans L4D2.

La campagne est longue, intense, variée, sans bugs (du moins j'en ai pas croisé) et gratuite. Que demander de plus ? En fait il est difficile de repprocher quoi que ce soit, sinon qu'elle n'est disponible pour le moment que pour L4D. Les créateurs vont essayer de l'adapater pour L4D2, mais visibiblement Valve n'a pas faciliter le travail des moddeurs pour convertir facilement des campagnes L4D pour L4D2, et ça leur demande une masse de travail importante pour un résultat assez incertain. C'est bien dommage, car finalement, je pense que le fait qu'elle ne soit disponible que pour L4D va la deservir, alors que cette campagne mérite vraiment d'être jouée, malgré le fait que L4D ne soit pas aussi fun à jouer que le 2. Au niveau de l'équilibre, les points d'armes/munitions sont vraiment bien placés, ni trop présents ni trop rares. Même si le manque d'armes dans L4D se fait de nouveau ressentir, de même que l'absence d'armes blanches.
Mais quand on voit le boulot abattus par ces 3 gars (et les autres gens qui les ont aidés), on se dit qu'on peut vraiment être fier d'être joueur PC, parce que ce genre de campagne pourrait être vendue sur le Xbox Live facilement tellement la qualité est là (surtout quand on voit le prix de The passing). Sauf que nous l'avons gratuitement. Vive les mods, vive le jeu PC. Et après on s'étonne que les éditeurs désertent parfois le PC, c'est sur, quand on est habitué à avoir de la qualité pour 0€, faut pas s'étonner qu'on devienne difficile et qu'on accepte pas de se faire enfler.

N'hésitez pas à réinstaller L4D pour la tester, elle le mérite vraiment. D'autant plus qu'à l'instar de Valve, les développeurs ont parsemé la map de ces fameux tags, bourrés de références cultes (ou non). Je me suis pris à rire devant l'écran de nombreuses fois (surtout les remarques sur le français, ceux qui ont joués comprendrons ;)
En esperant que Valve se décidera enfin à aider les gars pour le portage de la campagne sur L4D2 (dont la campagne est largement supérieur à The passing) et qui leur ferait certainement un grand coup de pub pour un DLC.

Voir aussi

Jeux : 
Left 4 Dead
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Post Gamed

Je viens donc de terminer le 5 ème opus de la série des Ace Attorney. Je suis ravis. Pour plusieurs points. Tout d'abord, l'abondon d'Apollo Justice, cet héro sans vraiment de charme, accompagné par une fade Trucy Wright, fille du grand Phoenix Wright mais sortie de nulle part et pas vraiment attachante. Et surtout, une nouvelle dynamique d'enquêtes, bien plus captivantes car alternant plus régulierement les phases de recherches d'indices et les phases d'interrogatoires et surtout sans phases de tribunal.
Ne soyez pas dupes, le déplacement en 3D sur la carte n'apporte pratiquement rien de plus que les anciens écrans fixes. C'est vraiment dans le déroulement des enquêtes que se situe le réel changement, et pour ma part, j'ai été totalement conquis par ce renouvellement. Finis la lourdeur des longs procès qui n'en terminent pas.

Apollo m'avait déçu sur tellement de points : les personnages étaient peu interressants, même Phoenix Wright n'était vraiment pas crédible dans son rôle de joueur de poker baba cool déchus de son statut d'avocat. Non vraiment, quelle déchéance, et quelle difficulté de croire qu'il ait pus tomber si bas, quand on sait par quoi il est passé au cours des aventures précédentes. Mais Miles Edgeworth lui aussi est passé par des épreuves difficiles, mais Capcom lui a trouvé une excellente évolution à travers ce volet. On sent l'impact des évenements des jeux précédents, et Miles gagne en sagesse et en calme. A ses côtés on retrouve une floppée de personnages de la saga, à commencer par Franziska et Gumshoe. Et surtout, Kay Faraday. J'ai vraiment accroché à son personnage. Elle est à Miles ce que Maya est à Phoenix. De plus, elle forme avec Gumshoe et Miles un trio détonant dont les dialogues sont vraiment agréables à lire. Et que dire des nouveaux personnages. La plupart sont réussis, à commencer par l'agent Lang et le détective Badd. Le grand avantage de cet épisode est qu'on affronte régulierement des protagonistes différents. Contrairements aux épisodes précédents qui finalement nous confrontait toujours au même procureur, ici Miles est tantôt avocat de la défense, tantôt procureur, et doit batailler ici contre l'agent Lang, là contre Franziska, ailleurs contre encore un autre personnage. Celà respire la fraicheur et le changement. Et c'est pourtant avec plaisir que l'on retrouve de vieux personnages très connus de la sage, et vraiment toujours fidèles à eux mêmes.

Autre point décevant, le système de bracelet d'Apollo, remplacant le matagama de Phoenix était vraiment pénible à utiliser, et loin d'être aussi intérressant que les psychés locks. Miles lui utilise la bonne vieille logique. Rien de bien compliqué, et finalement rien de bien fantastique. Ca fait son office et on lui demande pas plus que ça. Le système de partenaire est un gadget amusant pour qui aime lire les réflexions ça et là que se balancent les personnages.

Et les enquêtes sont vraiment à la hauteur du changement. Avec en toile de fond une histoire simple, on voyage dans le passé, on découvre une histoire complexe digne de la grande enquête du 3 eme épisode de Phoenix Wright. J'ai lu quelques part qu'à l'origine, le héro prévu était Ema Skye (qui est tout de même présente) mais heureusement qu'ils ne sont pas restés sur cette idée. Miles est vraiment plaisant à incarner, bien différent de Phoenix. Sa relation avec les autres personnages est bien plus différentes et le rends bien plus charismatique.

Au final, cette nouvelle formule est vraiment bienvenue. Le vrai défi maintenant serait d'avoir un épisode opposant Miles à Phoenix Wright. Et d'avoir du français. Car malheureusement, Apollo étant très moyen, les ventes ont du être moyennes, alors que cet épisode est vraiment excellent, et les ventes auraient certainement été meilleures avec une traduction française.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Post Gamed

Dans le jeu vidéo, on parle de post mortem quand les developpeurs parlent de leur expérience dans la conception du jeu, ce qui allait, n'allait pas et autres anecdotes. Je me suis dis que j'allais parler des jeux que je viens de finir sous le terme de post gamed.

J'ai donc terminé FFXIII. Pas à 100% j'ai la moitié des trophées seulement. Un tout petit peu moins de 60h. Alors que reste t'il à l'issu de tout ça.

Les graphismes, ce n'est pas une surprise ont été magnifiques de bout en bout. C'est beau et ça pète bien. Parfois trop. Certaines cinématiques (je pense notamment à celle du retour sur Cocoon) sont vraiment trop rapides et trop détaillées, finalement ça en est presque confus pour suivre ce qu'il se passe. Syndrome FF, les cinématiques qui vont plus vites que vos yeux. Vivement l'invention du ralenti dans les cinématiques :) d'ailleurs je regrette qu'il n'y ai pas de player de cinématique comme on en avait dans FFX. Ce qui me fait arrivé sur mon second point.
La bande son. Elle est vraiment excellente. Après l'énorme déception musicale que fut FFXII, ça fait plaisir de retrouver une bande sonore magnifique, rarement à défaut et agréable du début à la fin. Même si la chanson phare de Leona Lewis n'est pas la meilleure, je ne la trouve pas si naze que ça et on ne l'entends finalement qu'à très peu de reprises.

Le système de jeu, j'ai détaillé mon opinion dans l'article qui précéde.

Les personnages, je les aime bien. Hope m'a un peu gavé au début, à ne pas être capable de dire ce qu'il devrais dire, et surtout à mes yeux accuser Snow comme un gros débile de gamin de 8 ans sans réellement réfléchir (parce que bon accuser Snow, c'est non seulement trop facile, mais completement injustifié à mes yeux... c'est juste une pirouette scénaristique très mal introduite). Mais bon une fois ça passé, il devient plus supportable. Globalement je les trouve tous sympa, mis à part Sazh qui est vraiment mal aimé niveaux statistiques à mes yeux (même Hope et Vanille tapent plus fort que lui, alors que ce sont des mages...).

L'histoire... Gros point qui me fâche. L'histoire n'est pas mauvaise en elle même. Mais le traitement qui en est fait, avec un espèce de décallage constant entre ce que l'on vit dans le jeu, et parfois ce qui est écris dans les résumés, c'est déroutant. On nous dit des choses dans le résumé qui sont loin parfois de gros raccourcis quand à la scène qu'on a vécu juste avant. Les personnages secondaires sont tous plus ridicules et inutiles les uns que les autres. Ils apparaissent et disparaissent aussi vite, ne servent l'histoire que très peu. Seul Disley s'en sort un peu, pour cause (ceux qui ont joué comprendrons). Mais tous le reste, inutiles. Et le dernier chapitre, qui finalement explique trop peu de choses. J'ai fini le jeu, mais j'ai à peu près rien compris de l'histoire en détails. J'ai les grandes lignes ouais (y'a rien de dur à comprendre je l'avoue, mais j'ai plein de pourquoi qui ne sont pas expliqués)... mais trop de petites choses qui ne sont pas expliquées, trop d'évenements sans réponses, trop de détails qui manquent. Tout ce qui se passe dans ce dernier chapitre est floue, brouillon et manque de clartée.

L'expérience de jeu. J'y regroupe un peu la durée de vie et les à côtés. C'est franchement pauvre. Certes il me reste les missions sur Gran Pulse, mais une fois ça terminé, bah voilà, c'est finis. Et puis les missions. Je tente d'obtenir les 5 étoiles (pour un trophée) à chaques missions. Cependant, quand je vois les trajets de merde qu'il faut se taper parfois entre la mission et la cible, et que si tu échoues faut recommencer à retourner à la stèle, puis retourner à la cible... Un petit système de retry aurait été bienvenu. J'ai l'impression vraiment que ces missions sont en décallage avec le reste du jeu, avec des stèles réparties au petit bonheur la chance dans le monde qu'il faudra parcourir en long en large et en travers pour débloquer les téléporteurs, car sans téléporteurs, Gran Pulse c'est juste l'enfer... Bref, une partie du jeu clairement créée pour satisfaire les joueurs plus hardcores, mais pas franchement plus interressante que le reste du jeu.
En parlant de la difficulté du jeu, j'ai trouvé certains packs de mobs dans le dernier donjon carrément plus difficiles que le boss final en lui même. Je me suis efforcé de tuer tous les packs dans le dernier donjon et j'ai réussi. Mais du coup, le dernier boss et le dernier combat ont juste été une formalité...

Au final, je ne regrette pas mon achat ni le temps passé. Je pense que j'y jouerais jusqu'à ce que je le platine, mais je ne crois pas que j'y reviendrais un jour avant longtemps. D'ailleurs je dois avouer que la carotte que sont les trophées est l'une des choses qui va me pousser à le finir à 100%. Comme quoi, ça marche les trophées :) et sans ça je doute que j'aurais vraiment cherché à finir toutes les missions à 5 étoiles ou avoir toutes les armes et accessoirs du jeu.
De la même façon que FFXII m'a laissé une impression mitigée (pour toutes autres raisons), je ne crois que je rejouerais à cet épisode de si tôt. D'autant plus que j'ai d'autres FF à finir, dont le 4, le 6 (tous les 2 aux derniers donjons) et le 8 et le 9 à commencer et finir un jour. Et je me suis aussi promis de me refaire le 10, que j'avais beaucoup aimé mais survolé (genre 40-45h en ligne droite pour finir le jeu, sans m'attarder sur aucune quete annexe). Bref, cet épisode rejoindra le XII. XII que malgré mes 110h de jeu au compteur, j'étais loin d'avoir fini au niveaux quetes annexes.

Voir aussi

Jeux : 
Final Fantasy XIII
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux Vidéos

FFXIII n'est pas le RPG que j'attendais. Ce n'est pas vraiment un RPG d'ailleurs à mes yeux. C'est un bon jeu, ne vous méprennez pas, je prends du plaisir à y jouer (je suis à 40h de jeu et environ à la moitié seulement). Mais ce jeu souffre du phénomène de casualisation du jeu. Clairement trop et cet article va vous exposer ma vision de ce système de jeu.

D'une part, on ne controle qu'un seul personnage. Il est clair que de toute façon, controler 3 personnages avec le système de jeu tel qu'il est conçu c'est tout bonnement impossible. FXII avait déjà montré les prémices de cette déviance, mais il permettait tout de même la possibilité de ne pas entièrement se reposer sur l'IA.
Cette même IA, qui aide tant le joueur, mache clairement le travail. En clair pour moi, le choix du joueur lors des combats repose uniquement sur ce seul postulat : adopter la bonne stratégie face au bon adversaire et au bon moment. C'est tout. Et trop peu, et trop léger à mon gout. Une fois un ennemi scanné, l'IA va adapter automatiquement les sorts les plus efficaces. Y compris pour votre personnage, où l'auto attaque s'occupera de choisir pour vous à votre place les meilleurs sorts. Certes vous pouvez vous en passer, mais dans le fond, ça fait bien son boulot et y'a rarement besoin de choisir ses sorts manuellement.

La disparition des MP repousse la complexité. Je ne dis pas que les MP sont indispensables. Dans les anciens FF, les mp vous obligeaient globalement à dépenser de l'argent pour les regagner. Mais lors des phases d'explorations, ça vous poussaient à des choix. Dépenser les MP en dégats ? en soins ? ou garder pour les invocations ? Ici pas de choix à faire. Si un ennemi est sensible à telle ou telle magie, lachez la sauce.
Mais pire, après chaques combats, vous êtes automatiquement soignés et guéris de toute altérations et les morts se relève tout seul. Du coup, qui se moque de tomber sur plus fort que lui. Dans FXIII, la peur du combat de trop disparait. Il n'y aucune crainte à aucuns moments. Quand un combat est mal engagé, il suffit de se laisser tuer, et de recommencer. Où sont passés les situations de combats tendue, dans lequel un de vos membres est mort et que vous devez le rescussité tout en gardant en vie le reste de l'équipe. Vous allez me dire, rien ne m'oblige à jouer le jeu et ne pas recommencer le combat perdu d'avance dans FFXIII. Ouais, mais y'a une différence entre un gameplay imposé, et s'imposer un gameplay. Et globalement, je cède à la tentation du gameplay imposé, parce que je suis flemmard.

Bon mais ce sytème, dans le fond, c'est quoi. Je le qualifierais de Job à la volée. En effet, chacun des rôles existant est finalement sembable à ce qui s'apparenterais un job dans l'univers de FF. Et le système repose sur le fait d'avoir les bons jobs (rôles) contre les bons adversaires. Les combats sont généralement court. Les ennemis sont conçus de sorte qu'il faille régulierement changer les stratégies au gré des combats. De même, la carotte que sont les étoiles et les points, qui ne servent à rien sinon à motiver (et augmenter les chances de looter des loots de plus grandes valeurs en XP) marche. On cherche à aller vite constamment, pour avoir le meilleur score.
Et finalement, tout vas vite, trop vite. On change de stratégies, on virevolte. Ca reste plaisant, mais finalement, tellement superficiel...
Dynamique oui, il l'est. C'est rapide, c'est stratégique, il faut préparer ses stratégies, et les choisirs au bons moments. Mais une fois tout ça choisis, que reste t'il ? dans un combat, si on prends une grosse claque, une stratégie défensive, et zou, vous êtes soignés en 2 temps 3 mouvements. Besoin de buff ? Facile, vous switchez.
L'IA fait tellement tout bien et rapidement qu'il est finalement inutile de jouer autre chose que Combattant ou Ravageur. Et quand bien même, l'échec est tellement peu pénalisant. Entre les sauvegardes tous les 100m (sans mentir, j'ai jamais vu autant de point de sauvegardes), des armes finalements peu utiles (vous pouvez finir le jeu avec les armes de bases; et le système d'expérience est sympa, mais lui aussi dispensable pour finir le jeu). Tout repose sur le crystarium et les stratégies. Ca fait léger pour un RPG... Crystarium au passage lui aussi très limité. On est rarement en manque de points, et les choix sont très limités dans le fond, on suit un parcours établis, et les gains de points sont tels qu'on remplis les rôles dans l'ordre "imposé" par le nombre de points réclamés pour progresser. Le sphérier était bien plus intérressant et profond que le crystarium.

Au final, ce jeu a clairement eu la volonté de se simplifier. Le FF du débutant. Le FF de l'époque Wii. Où l'on aime plus se prendre la tête contre des combats trop longs, trop durs, trop compliqué. Où seul doit rester une aventure longue mais pas semée d'embuche. C'est un partis pris de Square Enix. Une volonté de s'ouvrir de plus au plus à la masse de nouveaux joueurs, qui n'ont jamais connus de Final Fantasy. Beaucoup ont qualifiés ce jeu de bon jeu, mais de mauvais FF. C'est un avis que je partage. Son nom lui a apporté un succès qu'il aurait sans doute eu plus de mal à rencontrer s'il était une nouvelle licence. Regardez les scores de ventes de Resonance of Fate, un RPG autrement plus classique et difficile dans son déroulement. Finalement, Square ne fait que surfer avec son époque. Pour moi, dorénavant tout repose sur l'épisode Versus.

Voir aussi

Jeux : 
Final Fantasy XIII
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
BFBC2

Un petit point sur Bad Company 2, un mois après la sortie.
Tout d'abord un point sur le solo. Le solo est pas terrible. Bon en général c'est un secret pour personne, les solos de Battlefield ont toujours été au pire inexistant, au mieux pas terrible. Pourtant ils ont fait des efforts, mais à trop vouloir lorgner sur le succès de MW2, ils ont tout raté. Et ça commence dès la première mission, avec des ennemis qui sont trop aveugle pour voir passer sous eux (ouais c'est de « l'infiltration » mec). En fait ne vous y trompez pas, dans le jeu, ils ne voient que vous. Vos 4 copains ne servent à rien (si des fois ils en tuent) et surtout les ennemis tireront sur vous dès qu'ils vous verront. Les armes sont nombreuses mais peu variée et inutiles, on garde celle par défaut et généralement on change la seconde selon les besoins. Quelques séquences en véhicules, qui ne changent pas grand-chose. Une histoire totalement barrée, en accord avec des personnages très caricaturaux, bon là c'est pas une surprise, on s'y attends en connaissant le passif de la Bad Company, faut pas y chercher du sérieux. Je passerais aussi sur les warps de vos camarades qui disparaissent pour réapparaitre au checkpoint au bout de la map quand vous avez nettoyés une zone. Heureusement, ce solo n'est pas très long, reste divertissant, et de toute façon, faut le considéré comme un bonus du multi. Un comble quand on pense qu'il y a quelques années, le multi des jeux étaient souvent un mode « bonus », là où maintenant des jeux comme MW2 se vendent par camion bennes entier pour leur multi.

Bref j'en suis à 40h de multi. J'ai pratiquement tout débloqué. Alors on commencera par un jeu qui a réussi l'exploit de merder encore plus à la release que lors de la beta. Mais bon les choses rentrent dans l'ordre depuis quelques temps, même si je ne compte pas les crashs intempestifs et les retours windows inopinés, qui gâche fortement l'envie de jouer. Le serveur browser est toujours aussi lourd et merdique, mais bon visiblement, c'est en cours d'amélioration, même s'ils ne sont pas certains de pouvoir intégré un système de tri des serveurs par zone géographique, ce qui est quand même un comble, car avoir les serveurs du bout du monde, c'est vraiment pas pratique quand en plus ça prends autant de temps pour refresh tout ça.
Au niveau du jeu, on note vite la différence de jeu entre Hardcore et Normal. En normal, les ennemis pourrons être spotted (le point orange qui apparaît visible à tous les alliés) et il faudra plusieurs balles pour venir à bout d'un ennemi. D'ailleurs en l'état le scout n'est pas jouable en tant que sniper. Il tue rarement en un coup (sauf headshot), même avec l'amélioration balles magnum. Du coup, c'est le royaume des armes instakills, comme le lance grenade et le lance roquette. Les medics et leurs chargeurs de 100 balles sont aussi bien difficiles à tuer et ne rate rarement une cible surtout avec la M60.
En hardcore, c'est finalement pareil, mais en plus dur, toutes les armes sont bien plus mortelles, il n'y a plus de visée en dehors des organes de tirs des armes et la minimap disparaît. C'est un mode de jeu exigeant et qui se joue bien plus prudemment, tant la mort est encore plus rapide et ne pardonne pas les erreurs. Plus de kill cam lors des morts, ce qui vous empêche de reperer votre ennemi, ça peut engendrer de violentes crises de nerfs. J'y suis sujet personnellement et j'évite de jouer tout seul en hardcore, je n'y vais qu'avec des amis, autrement j'y laisse mes nerfs.
En dehors de ça, y'a d'autres problèmes plus énervant, comme la gestion des hits au couteau. Il est rageant de se faire enchainer au couteau ou que le votre ne touche pas pour x ou y raison. Vraiment des fois, j'ai envie de me pendre. Y'a aussi les obus de tanks qui ne tue pas des fantassins, surtout en normal.

Pour finir, concernant les maps : la plupart sont bonnes. Certaines sont impossibles à bien défendre, et comble pour un FPS, ce sont souvent les défenseurs qui prennent leur misère. Cela bien entendu à cause de la spécificité du jeu, la destruction des batiments. Généralement, le champ de bataille est grandement amoché par les combats et il ne reste vraiment plus beaucoup d'abris pour se protégé des attaquants. Si bien qu'au final, la seule solution efficace pour défendre est de défendre très haut, le plus proche possible des attaquants, dans des endroits généralement impossibles à détruires ou les rochers et les collines servent d'abris invulnérables pour les 2 côtés. Au passage, c'est d'ailleurs souvent le mod rush (ruée) le plus joué, c'est vrai qu'il permet un peu de fun. Il faut dire que pour ma part, je n'aime pas trop le mode conquête. Je n'aime pas non plus le rush squad et le squad deathmatch. Donc au final ça limite fortement le nombre de maps. On notera quand même que Port Valdez, la map de la beta est moins souvent présente sur les serveurs lol. On se demande pourquoi. C'est dommage car après avoir vue toute les maps, ça reste une des meilleures maps de rush je trouve. A noter aussi que les petits badges et les pins sont une idée sympa, j'en avais déjà parlé dans mes articles sur la beta, mais ça occupe bien, ça remplace en quelques sortes les succès et ça pousse à utiliser toutes les armes et toutes les classes. Et puis il faut reconnaître que y'en a vraiment pour tous les styles de jeux et qu'on peut s'amuser avec un peu prêt n'importe quelle arme. Sauf en médic, où la M60 domine trop toutes les autres armes du même genre.

Je ne sais pas combien d'heures ce BFBC2 va encore m'occuper. C'est mon tout premier BF, un comble quand même que je craque pour la licence issue de la console dans une licence née et ayant grandie sur PC. Comme quoi, quand on prends la peine de réaliser un bon portage console->PC, les joueurs suivent. Je ne regrette pas mon achat, il faut dire que comme les autres Battlefields, la condition était d'avoir des amis avec qui jouer, car ça n'a pas la même saveur sans ça. Et là on est nombreux à l'avoir acheté, il faut dire que le dernier bon FPS multi de sortis était L4D2... Qui devrais revenir un peu à la mode avec la sortie de The Passing.

Voir aussi

Jeux : 
Battlefield : Bad Company 2
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Le scandale récent du DLC de Bioshock2 m'a donné l'idée de ce billet. En préambule, je voudrais faire remarquer que ce type de contenu est encore une fois l'apanage des consoles. Et qu'il se fait particulièrement rare sur PC. Pour plusieurs raisons : déjà parce que tout comme on est habité sur PC à jouer en ligne gratuitement, obtenir du contenu supplémentaire sur PC gratuitement est aussi une habitude. Que ce soit par des mises à jours : prenez l'exemple de TF2 ou L4D, ces jeux sont mis à jours régulièrements sur PC, et sont trop mal suivis sur Xbox (principalement parce que Microsoft refuse les contenus gratuits et oblige Valve à faire payer les contenus de mises à jours sur le Xbox Live); des patchs ou parfois des contenus de plus grandes tailles vendus sous formes d'addons à petits prix. Et quand ce n'est pas les développeurs, ce sont les communautés autours des jeux qui vont apporter du contenu gratuit, sous formes de maps, de mods, de skins, parfois allant refaire le jeu, corrigeant les bugs ou proposants des mises à jours graphiques. Bref le DLC, ça ne s'imposera sans doute jamais sur PC parce que c'est quelque chose qu'on est pas prêt à payer.

Et c'est le but de mon article. Je voudrais distinguer les différents types de DLC.
Le premier, et celui auquel il faudrait dire non à tous prix, c'est celui qui est déjà contenus dans le DVD/Blu-ray que l'on achète. Ce contenu est une honte. C'est un contenu développé en même temps que le jeu, qui a sa place dans le jeu et qui y a été inclus. Simplement, vous ne pouvez pas l'utiliser/y avoir accès sans devoir payer. Et ça je trouve ça juste scandaleux. Le pire étant la façon ridicule dont tente souvent de se justifier les développeurs. En plus d'arnaquer les joueurs, ils les prennent pour des idiots. Ce type de DLC ne doit pas se généraliser et doit être dénoncé et boycotté, il n'est pas normal de se laisser avoir. D'ailleurs en réalité ces DLC n'ont de DLC que le  nom, car vous ne téléchargerez que 3 lignes de codes qui vont débloquer l'accès aux données présentes sur le disque. Difficile de parler de contenu téléchargeable... Certains ont la décence de sortir leur contenu peu après la sortie du jeu. Cependant, on voit fréquement maintenant que les DLC sont développés en même temps que le jeu (cf podcast récent où l'un des membres de la rédaction a dit avoir vu tel contenu sur les écrans pendant la visite du studio, contenu absent lors du jeu final, et probablement proposé en DLC bientôt). On ne peut pas leur repprocher de vouloir gagner de l'argent, mais on peut leur en vouloir de "bacler" le jeu, ou de proposer une version moindre. D'où mon paragraphe suivant.

Les seconds types de DLC sont ceux qui rajoutent des contenus qui auraient eu leur place dans le jeu. Je pense notament à un jeu comme Dante's Inferno, qui peine à se démarquer des GOW et qui proposaient un contenu intéressant en DLC, la coopération. Ce type de contenu aurait sans doute pu permettre au jeu de viser un public supplémentaire, pas completement convaincu. Au lieu de celà, il ne va chercher qu'à prendre l'argent des joueurs déjà "convaincu". Quand à ceux qui hésitaient, je vous laisse imaginer leur décision quand on leur dira que s'ils veulent ça ou ça, faut encore passer à la caisse. Au lieu d'augmenter les ventes du jeu, on va en fait chercher à rentabiliser via des contenus. La multiplication des DLC tends à prouver que c'est une manière plus efficace que de vendre des jeux complet. A vouloir optimiser les gains, on cherche à mes yeux de moins en moins à creer le meilleur jeu dès la première version. On va plutôt chercher à le rendre meilleur au fil des DLC, et ça, c'est dommage.
Les DLC ont aussi le défaut de segmenter les communautés. Pour des consoles qui pronnent l'aspect social et la communauté en ligne, je trouve ça balot. Les joueurs qui ont les maps supplémentaires ne peuvent jouer qu'entre eux, ceux qui ont les nouvelles quêtes, les nouvelles armes etc. Du coup, ça fait presque office de vente forcé pour certains joueurs, qui voudrons continuer à jouer avec leurs amis qui sont soient plus riches, soient plus naifs, soient plus fans et qui auront acheté le contenu.

Pour autant, tous les DLC ne sont pas bons à jeter. Certains proposent des contenus très interressants en termes de qualité/prix. C'est par exemple le cas de Borderlands (mis à part l'Underdome de Moxxie) qui propose des contenus particulierement riches. Ces contenus arrivent en outre plusieurs mois après le jeu, on sent qu'ils sont travaillés après la fin du jeu, bref, des ajouts qui sont là pour permettres aux joueurs de profiter du jeu un peu plus longtemps. D'ailleurs on notera que Gearbox a longtemps fait des addons de jeux PC. Ceci explique sans doute celà. Tous les contenus ne se valent pas. Ceux de Dragon Age sortis très rapidements après la sortie du jeu sont des contenus légers, pauvres en qualités et clairement là pour tenter de prendre encore plus d'argent en surfant sur le succès du jeu.
Ces contenus qui ajoute une aventure, une quete, un scénario supplémentaire au jeu ne sont pas spécialement de mauvais DLC, mais il y a certaines dérives là encore. Le meilleur exemple est Price of persia : Epilogue. Vendre du contenu supplémentaire, pourquoi pas, mais il ne faut pas prendre en otage le joueur en lui proposant des contenus faisant avancer l'histoire principale. Développer l'univers, oui pourquoi pas. Mais pas au point de creer un contenu qui priverait le fan d'avancée majeures dans le scénario ou l'univers.

Les DLC les plus courrants au final, ce sont souvent des DLC cosmétiques, proposants des déguisements aux héros du jeu. Dans le fond, ce sont des contenus où chacun est libre de son choix. Ils n'imposent rien d'autre que des choix d'ordre cosmétiques. Mieux, pour certains jeux indé comme Killing Floor, ces contenus permettent de financer le jeu et les mises à jours gratuites pour tous les joueurs. Ou comment les DLC peuvent soutenir une bonne action. Le problème étant encore que ces contenus restent trop cher pour ce qu'ils apportent hélas. Mais soit, ils ne prennent pas les joueurs en otage. De même les DLC qui apportent un scénario, une quête supplémentaire permettent aux fans de prolonger leur aventure, et fondamentalement, c'est une très bonne idée, car auparavant il fallait attendre la suite d'un jeu sur console pour prolonger l'univers. Le DLC permet aux fans de prolonger le plaisir.

Mais ce plaisir ne doit pas être payé à n'importe quel prix. Il faut savoir dire non aux contenus abusifs. Je pense particulièrement aux contenus présents dans les disques et que l'on doit payer pour débloquer. Ceux là sont le type même des abus à ne pas encourager. Je vous laisse imaginer un futur proche, où l'on vous proposera des jeux en DLC, où vous acheterez le scénario complet, le moteur du jeu optimisé, les personnages secondaires, les voix, les textures HD... Oui ce n'est heureusement qu'un délire de mon esprit, mais ça serait le rêve des éditeurs que ça ne m'étonnerais guère. Il faut lutter contre les mauvais DLC. Faire comprendre aux éditeurs que les joueurs ne sont pas des vaches à lait à qui on peut faire croire que c'est mieux d'acheter du contenu supplémentaire. A mes yeux, le DLC à outrance décrébilise les éditeurs qui les pratique. Aujourd'hui les DLC sont autant une manne financière (du moins j'imagine) qu'un moyen de prolonger la durée du vie marketing. Un jeu avec du DLC, c'est un jeu qui a du "suivi" et qui continue à faire parler de lui après sa sortie. Dommage que ça ne puisse pas toujours être en bien.

On vois bien les enjeux derrières les DLC, mais ce ne doit pas être aux consommateurs d'en faire les frais. Je regrette particulièrement le manque d'information de la presse vidéoludique, qui souvent n'évoque les DLC qu'en termes informels. Rares sont les tests qualitatifs de DLC, bien que certains sites commencent à s'y mettre, et n'hésitent pas à critiquer en bien ou mal les contenus supplémentaire. Informer le grand public sur la qualité des contenus serait pourtant le meilleur moyen d'éviter les abus de la part des éditeurs/developpeurs. Heureusement, les communautés sont là pour ça. Mais malheureusement, tout le monde ne s'informe pas comme ça sur des contenus parfois abusifs, et certains réalisent seulement après l'achat en venant se plaindre. D'ailleurs DLC en bon français, ça peut tout aussi bien dire Dans Leur C.l.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler

J'avais écris un super article, assez long, qui décrivait le jeu. Mais internet explorer a décidé que non, il a dit que ça avait planté (pourquoi en pleine rédaction? wtf???) bref, j'ai failli fracasser mon ordinateur, j'ai horreur de perdre 1h de mon temps comme ça. Alors je posterais juste les 2 écrans que j'ai pris cette nuit. Bref je suis blasé, si des gens veulent vraiment savoir à quoi ça ressemble et ce que c'est, demandez en commentaire, ça me remotivera peut etre à réécrire, parce que là ça m'a dégoutté j'étais à la fin de mon texte pratiquement, j'ai vraiment horreur quand ça me plante lamentablement comme ça (surtout que ça le fait jamais...) et autant écrire une première fois juste pour moi, qu'on me lise ou non ça me dérange pas, mais bon réécrire à nouveau j'en ai plus l'envie sur le moment.


http://pix.wefrag.com/pages/see.php?i=12823

http://pix.wefrag.com/pages/see.php?i=12822

 Cliquez sur les liens sous les images pour les avoir en grand. Désolé je suis trop nul pour faire un truc propre qui face ça à votre place directement en cliquant sur les images.

 

Voir aussi

Jeux : 
Grand Fantasia
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux Vidéos

Bon voilà  j'ai mis le temps, mais j'ai enfin commencé et terminé ce Zelda. Oui plus de 3 années après. Pourtant, j'avais acheté le jeu sur Gamecube dès sa sortie, j'ai été prévoyant car ce jeu est particulièrement rare et resté cher en occasion, la majorité des exemplaires ayant été prévus sur la Wii. Je suis content de l'avoir pris sur Gamecube : d'une part, j'adore cette console, sa manette. D'autre part, le fait d'avoir pour moi la version "master" (celle d'origine, la wii n'étant qu'un portage modifié) permet d'avoir Link en gaucher, et surtout une carte plus cohérente. Pour ceux qui ont joué à Ocarina of Time, retrouver le village de Cocorico à l'Est, le lac Hylia à l'Ouest, ce sont des petits détails qui comptent.

D'ailleurs, ce jeu est un énorme clin d'oeil à Ocarina of Time. Il en est le digne descendant. Si tous les Zelda partagent une mythologie commune, celui de Twilight est un cran au dessus, on est clairement dans le même monde que celui d'Ocarina of Time. Les temps ont bien changés, mais la présence et les traces de nos anciennes aventures dans OoT sont là. Même les musiques y font leur retour. Le thème de la plaine d'hyrule la nuit, si calme, avec ses 4-5 notes est d'ailleurs l'un de mes préférés. Même si globalement, la bande originale est bien en deça tout de même. Les reprises ne sont pas toutes réussies, les originales non plus.

Côté gameplay, aucune surprise. C'est celui d'OoT. Quand aux graphismes, c'est superbe. Même si je joue sur PS3, j'ai passé tellement d'année sur la Gamecube, et je trouve le jeu vraiment beau. C'est loin de ce que l'on fait maintenant, mais j'ai adhéré totalement.

J'ai donc mis 51h pour le terminer. Pas tout à fait à 100%, je n'ai jamais été un completioniste dans les Zelda, mais pas loin, il ne me manque que 4 cinquièmes de coeurs, 1 upgrade d'arc et 6 fantomes. Rien de bien long. L'aventure a été formidable. J'ai trouvé les donjons bien meilleurs que ceux de Windwaker. En même temps c'était pas difficile. Donc les donjons, en outre d'être un peu une réminiscence de ceux d'OoT, sont assez long, pas vraiment durs, mais intérressants. Le gameplay en Loup est probablement l'un des meilleurs point de ce jeu. Proposant des phases à part au début du jeu, la transformation à volonté dans la seconde partie du jeu, combiné à certains donjons permet vraiment d'apporter un plus. Côté arme, que du classique, même si certaines nouveautés sont sympa (genre le boulet). Le jeu n'est vraiment pas dur. Les boss sont ridiculement faible et inoffensif. Je pense que cette simplicité est à mettre au compte de la sortie sur Wii, les phases demandés pour vaincre les boss à la Wiimote et son "imprécision" doivent apporter une difficulté supplémentaire. Du coup, avec une manette  le jeu est vraiment simple. Très honnetement, ça ne m'a pas déplu, ni dérangé. Il est loin le temps d'OoT avec ses temples retords (mention spéciale à celui de l'eau, où j'ai cru que j'allais défoncé ma manette tellement j'étais perdu) et ses boss. De même trouver les cinquièmes de coeurs n'a rien eu de franchement difficile, tout comme les 2 quêtes secondaires. Tout arrive facilement.
Y compris les rubis. Surtout les rubis... Vraiment trop de rubis. Je n'ai jamais eu de problèmes de sous dans le jeu, j'ai eu des rubis à ne plus savoir qu'en faire. Entre la bourse toujours trop petite, les dizaines de coffres dans chaques donjons, plus les rubis qui tombent dans les pots. J'ai estimé à grosso modo 5000 rubis les dépenses obligatoires pour avancer et s'équiper à fond. Et pourtant, je n'ai eu aucuns problèmes. Tout juste à retourner chercher des coffres que je ne pouvais vider. Car heureusement, quand la bourse est pleine, Link a enfin l'intelligence de replacer le rubis dans le coffre. Plus de gachis.

Au final, cette aventure a été formidable pour moi. J'ai toujours 2 Zeldas de retard sur DS, j'ai bien commencé Phantom Hourglass y'a quelques mois (années? je sais meme plus), mais je ne l'ai toujours pas fini. Je n'adhère pas à cette charte graphique, et je ne sais pas, j'arrive pas à m'interresser aux aventures de ce Link. Windwaker étant celui que j'ai probablement le plus vite torché sans rien faire en dehors de l'aventure principale. Il faut dire que ce Twilight Princess m'a fait revivre une grande aventure, comme celle que j'avais connue avec Ocarina of Time. Je sais que cet épisode est controversé parmi les fans (tout comme Windwaker), mais moi je me range clairement du côté des fans de Twilight (non pas les vampires bandes de dégénérés !). Je ne pensais vraiment pas qu'il allait être aussi fun, interressant. Sa facilité m'a permi de ne pas perdre de temps inutile (le temps que j'ai perdu, je l'ai perdu en aller retour inutile, en flannerie, en pause miam ^^) mais pas à refaire 50 fois la même chose. Je suis conscient d'ailleurs que ce point à dû déçevoir un certain nombre de personnes. J'ai suivi la polémique de trop loin pour vraiment savoir ce qui s'est passé entre les fans. En même temps, chacuns ses choix. Ce fut une belle aventure, et je pense, mon ultime jeu sur Gamecube. Ah non, en fait j'ai Metroid Prime à finir aussi... Je l'avais oublié, mais je ne sais pas si je vais avoir le temps, avec les RPG qui arrivent en Mars...

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Beta

Après plus de 24h de jeu in game, j'ai pas mal retourné la démo et j'ai pu tester diverses choses, à commencer par les véhicules plus exotiques comme l'UAV.
L'UAV est un drone qui permet d'avoir une vue d'ensemble du champ de bataille, et peut larguer des missiles sur des cibles très précisement car téléguidés par laser depuis l'UAV. Ces missiles ne sont pas infinis, il y a un temps de recharge, je dirais de l'ordre de 30 sec. Ces missiles peuvent tuer une personne, à condition d'être pile dessus. Oui, si le missile est décallé d'environ 1m, ça blessera mais ne tuera pas. Sachant que dans ce  jeu, les blessures ne signifie rien, il est très facile de retrouver de la vie grâce aux médics. L'UAV est idéal pour tuer les ennemis utilisant les armes fixes, car ils sont stationnaires, donc facile à viser. En plus il est possible de détruire l'arme fixe dans le même temps, même s'il faudra en revanche 2 missiles au minimum. L'uav est aussi assez efficace en soutien d'une escouade prise face à une autre escouade ennemie, auquel cas vous ne tuerez pas forcément l'ennemi, mais l'endommagerez assez gravement.
Contre les véhicules, l'efficacité de l'UAV est moindre, contre les blindés les dégats sont minimes, et les véhicules qui bougent ne craignent pas grand chose. Contre les hélicos, l'uav est surpuissant : au sol il détruira l'hélico. En vol, il peut déstabiliser l'hélicoptère et envoyer ce dernier s'écraser. Une grosse erreur de gamedesign qui on l'espère sera corrigé, car en l'état c'est assez abusé et débile. A la vue de tout ça, l'UAV pourrait vous sembler surcheaté, mais il n'en est rien, car il est extremement fragile, et facilement détruit par les joueurs attentifs qui connaissent son potentiel. De plus, bien que réparable, les ingénieurs qui pensent à réparer le drone sont trop rare.

Je voulais parler aussi du BDMA, le blindé d'artillerie russe. Sur sa tourelle est montée un canon bien trop lent à manier, et bien qu'efficace contre les hélicos du fait de sa puissance de feu, il est bien trop lent pour abattre un hélico attentif à la menace. J'ai aussi un autre reproche à faire dans les véhicules. Je joue en Low, mais la fumée dégagée par le canon principal du bradley descends énormement mes FPS lorsque je suis dans la tourelle, surtout en Zoom, rendant presque impossible le suivi en mouvement de cible. Je ne sais pas si c'est parce que mon PC est trop limite (ça me semble quand même abusé, car je suis en low, et en dehors des tourelles de véhicules je n'ai pas de problèmes) mais ça me rends inefficace dans ce poste, ce qui est quand même dommage compte tenu que je n'ai pas d'autres problèmes ailleurs.

Au niveau du tank, sa puissance de feu est telle qu'il sert sur presque toute la map comme artillerie. Il est puissant et redoutable, et surtout difficile à détruire ainsi. Il n'est souvent possible de les détruire que grâce aux mortiers du Sniper. Les snipers (recon en réalité) peuvent d'ailleurs être joué autrement que comme des snipers, grâce justement aux armes débloqués (les fusils à pompes) et le mortier, qui permet d'apporter un réel soutien à son équipe (surtout qu'en général dans les jeux en équipes, les snipers sont souvent dévalorisés par leur gameplay solitaire). De même le C4 reste l'un des meilleurs moyens de détruires les objectifs rapidement et efficacement. Bien trop efficacement parfois, puisque un batiment écroulé entraine la destruction de l'objectif, ce qui est bien plus difficile à défendre. On notera d'ailleurs qu'il est très difficile de défendre sur la map face à une escouade/équipe qui sait jouer. Et ce même si la défense joue bien.

Un dernier point sur les éléments de gameplay que je n'avais pas abordé dans mon précédent billet : la course est infinie. Sur ce point, j'avoue que j'aime. On perds moins de temps à avancer et on est moins dépendant d'un véhicule pour se déplacer. L'aspect débile viendra quand on poursuit un ennemi pour lui planter un coup de couteau dans le dos, il m'est arrivé régulierement de me faire tuer en poursuivant un ennemi parce que son escouade apparaissait sur lui. Autre point que certains reproche, le fait de ne courir en ligne droite, on ne peut pas straffer. Ce qui personnellement est un choix qui ne me dérange pas, ça permet d'éviter des gunfights entre 2 personnes qui se courrent autour en straffant, et généralement celui qui lag le moins va gagner. D'ailleurs la visée est plutôt très précise, on peut toucher à très grande distance. Reste quand même que les armes manquent trop de puissance pour éliminer un ennemi à grande distance. Le feeling reste bon, puisque le recul oblige à faire de courtes rafales et qu'un full auto en foutra partout sauf sur l'ennemi.
Par contre, contrairement aux anciens BF (du moins dans mes souvenirs, je peux me tromper), il n'est plus possible de communiquer via un menu tout fait. Du coup, demander des réparations, des munitions, de l'aide etc... tout doit se faire par écrit, c'est dommage. C'est d'autant plus dommage que le jeu inclue tout de même un système de voix automatique : lorsqu'un ennemi est repéré votre personnage va parler tout seul et communiquer sa position qui va apparaitre pour tout le monde (si vous le signalez grâce à la touche A). De même, si on se fait tirer dessus par un sniper sans le voir, on va crier automatiquement qu'il y a un sniper. Si une grenade arrive à votre proximité de quelqu'un, il va crier. C'est d'ailleurs un point marrant, car les ennemis crieront aussi si vous balancez une grenade dans leur pieds. Un bon moyen de savoir que vous avez réussis votre lancé, et une chance pour vous de savoir que les ennemis vont surement tenter de s'échapper. Mais ce système, plutôt performant, ne palie pas aux manques des commandes de bases, comme demander des soins, des munitions, des réparations, de monter dans un véhicule. Un gros point noir, même si à l'aube des communications vocales à tout va, un bon système par écrit reste toujours efficace.


Au niveau des choses à améliorer, c'est plus dans l'interface : il est impossible de changer d'escouade tant qu'on est pas mort. On ne peut pas non plus sauvegarder ses configurations de classes : choix d'armes, de gadgets. C'est chiant car si on change de classe au vol, il faut prendre le temps de configurer ses armes et gadgets avant. C'est dommage qu'il n'y ait pas moyen de sauvegarder un profil de classe que l'on pourrait configurer avant de rejoindre un serveur. En parlant de serveur le serveur browser reste lourd à utiliser. Il met tellement de temps à charger que les infos sur les places restantes sont rarement à jour et personnellement je suis obligé de cliquer sur pas mal de serveurs soit disant plein pour me faire une place. La friend list marche quand elle veut. J'ai réussi à ajouter mon premier ami seulement y'a 2 jours.
Un autre point, il n'est pas possible de savoir où l'on en est dans l'évolution de l'expérience des classes quand on est pas connecté sur un serveur. Quand on est sur un serveur, on peut voir combien d'expérience il nous manque pour débloquer le prochain upgrade/arme de la classe. Cet écran n'est pas accessible dans le menu de base, alors que celui de l'expérience l'affiche. C'est d'autant plus idiot que pourtant dans l'écran d'accueil il y a bien une zone qui nous indique quelle est la prochaine arme/gadget et le prochain upgrade véhicule que l'on débloque, mais on a pas de détails. De même, le système pour voir où l'on en est dans les médailles pour les armes est fastidieux, il faut cliquer à chaques fois sur l'arme pour voir combien on a de kills et combien on doit encore en faire. Je trouve qu'afficher ça directement dans une fenêtre à côté de l'écran en question serait plus simple et rapide. Le système de comparaison d'arme est lui aussi un peu lourd à mon avis. Mais bon il remplit son office et il est présent, c'est déjà ça.

 

Voir aussi

Jeux : 
Battlefield : Bad Company 2
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Beta

A peine une beta se termine qu'on trouve un autre jeu en beta. Entre BFBC2 (oui c'est son petit nom à ce nouveau Battlefield) et CC4 (Command and Conquier 4), c'est pas les jeux qui manquent.
Etant plus FPS que RTS, je me suis décidé à tester ce nouveau Battlefield. Ma relation avec ces jeux est étrange : j'ai fais toutes les betas/démos disponibles de tous ces jeux. Je les ai toutes
 aimées. J'en ai jamais acheté un seul. Curieux non ? Je reviendrais sur ce point plus tard.

J'ai toujours aimé les gameplays des Battlefields. Ils sont assez skillés, mais assez arcade en même temps. Un curieux compromis, mais qui marche bien. Ma première heure sur ce nouvel opus fut très mauvaise, et j'ai vite arrêté. Oui, ma première, j'ai débarqué en attaque sur une map que je ne connaissais pas. J'ai passé mon heure à me faire sniper à la descente de la colline (les connaisseurs reconnaitrons :D)
J'ai laissé passé une journée, j'ai pris ma classe de prédilection (Medic, qui est le mieux pour débuter et faire de l'expérience si vous n'êtes pas bon à la visée; non je suis pas mauvais à la visée, mais j'adore le gameplay du médic, et me faites pas dire que tous les médics sont des manchots, loin de là, une grande majorité des bons joueurs jouent aussi medic) et donc je suis retourner jouer.
Je divague, revenons d'ailleurs sur les 4 classes disponibles.
-
Le recon est une classe de sniper à la base, mais peut rapidement devenir bien plus avec l'upgrade mortier. Son camouflage lui permet aussi de faire des opérations en arrière et faire ainsi pop une escouade sur lui s'il joue bien. Il dispose de C4 pour faire sauter les batiments et les véhicules, ou plus tard d'une paire de jumelles permettant d'appeller un barrage de mortier sur une position ennemie. Au niveau de l'équipe, il dispose de sensors, qui permettent de prévenir la team si des ennemis approche une position où ont été jetés les sensors.
- L'assault est le soldat par excellence. Il est armé de fusils d'assauts de bases avec un lance grenade. Il peut aussi donner des munitions à tout le monde.
- Le medic est armé d'une mitrailleuse lourde. Il possède un défibrillateur qui peut réscussiter les morts, mais aussi tuer les ennemis (approuvé et testé :p). Enfin, il peut lacher des medikits qui soignent les équipiers autour de la zone du kit. A noter d'ailleurs qu'on ne peut voir que la vie des autres, mais pas sa propre vie, ce qui oblige les joueurs à être attentifs aux autres, même si on a des signes in game qui montrent que notre personnage n'a plus beaucoup de vie.
- L'ingénieur est armé de mitraillettes. Il peut lacher des mines antitanks et est armé d'un lance roquette. C'est à la fois un chasseur de tanks, mais aussi un réparateur de véhicules en tout genres.

Parlons gameplay maintenant : le but du jeu est en général de capturer des drapeaux ou des objectifs (dans la beta il s'agit de poser une bombe sur 2 objectifs, puis 2 nouveaux une fois les 2 premiers détruits etc.) Pour se faire, l'équipe attaquante à un nombre de tickets donnés. Quand un joueur meurt, un ticket est utilisé pour revenir à la vie au respawn. Le système d'escouade permet de réapparaitre à coté de tout équipier en vie au moment du repop. C'est l'une des bases du gameplay du jeu et une escouade de 4 joueurs parfaitement coordonnés peut faire très mal si en face personne ne réagit à temps. Le temps de respawn ne dépasse pas 10 secondes en général.
Graphiquement ça déchire bien, même si sur ma machine tout est en low pour avoir assez de fluidité pour être jouable. Pratiquement tout est destructible dans le jeu, les murs se démolissent petit à petit, les arbres s'effrondrent, les cratères se creusent, les maisons s'écroulent petit à petit. On est donc jamais vraiment à l'abri derrière son mur.
Le jeu propose un système d'expérience très intéressant : on gagne l'expérience de 2 façons, la première se gagne directement, via les actions du joueur : tuer des joueurs, soigner des gens, fournir des munitions etc... la seconde, plus originale, est gagnée lorsque des conditions spécifiques se réalisent : faire 4 kills au couteau, tuer 7 personnes au fusil, défendre 4 points, être la meilleure escouade etc... Au final, ces points d'xp (appellés award) contribuent pour pas mal dans le décompte de l'xp (sur mon perso level 9, ça fait environ 50% de l'xp totale).
De même l'expérience sert à 2 choses : tout d'abord elle est comptée dans un niveau global, qui vous fait gagner de nouvelles armes en montant en grades (pour toutes les classes). De plus, selon la classe que vous jouez, votre xp fera aussi monter l'expérience dans cette classe, débloquant des bonus liés à la classe (armes, gadgets). Enfin tous les véhicules sont considérés comme une 5 ème classe et débloque aussi des bonus liés aux véhicules (meilleure armure, puissance de feu,détecteurs). A noter que les armes de bases sont très puissantes et généralement ne sont pas inférieures à celles upgradées. Au passage, mention spéciale au couteau de combat, l'arme la plus puissante du jeu, puisque capable de tuer d'un coup si elle touche. Et surtout, c'est jouissif car vous prenez en trophée les "dogtags" (plaques d'identité du soldat) de l'ennemi en trophée, répertorié à jamais dans votre profil. Au niveau de la visée, vous avez toujours 2 modes, soit directement avec la crosshair, soit en iron sight, c'est à dire que vous utilisez les organes de visés de votre arme (bien plus précis évidement).

J'ai enfin pu tester le jeu dans de vrais conditions, avec 4 amis en vocal. Et là mes amis, c'est l'orgie. Regroupée dans une escouade avec en général 2 medics, 1 assaut et un ingénieur, on planifie ses assauts, on se regroupe, on attaque, on communique. Quel pied. Le meilleur étant à 4 dans un véhicule, avec chacuns ordonnant au conducteur si son coté est en danger ou non. Monstrueux. La profondeur du gameplay prends tout son sens dans ces conditions. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je n'avais jamais acheté le jeu avant. Je ne m'y vois pas jouer tout seul, car un seul homme ne change pas le cours d'une guerre, aussi bon soit il. Mais en équipe, avec des amis, bon sang que c'est bon. Et ce système d'expérience est vraiment intérressant, avec ses petits trophées à lui bien ardus à débloqués qui donne encore plus d'expérience.
Un petit mot sur les véhicules. Les hélicopters sont très difficiles à piloter, mais dans les mains de pilotes émérites, ils sont monstrueux. Ils sont rares, mais si vous avez la chance d'en croiser, ne les rater pas, c'est jouissif. Les tanks sont puissants, peuvent démolir tous les murs, mais sont fragiles malgré tout, sans personne pour vous appuyer, l'infanterie ennemie en viendra rapidement à bout, d'autant plus que de nombreux spots de lances roquettes fixes sont répartis dans le jeu. La map comprends aussi un drone de combat (pas vraiment pu le tester, il est souvent pris) que l'on pilote depuis une interface, des quads et des transports blindés.
Pour finir, je parlerais de l'ambiance sonore, tout simplement réussie. Les ennemis parlent dans leur langue (russe et anglais) c'est toujours sympa.

Voir aussi

Jeux : 
Battlefield : Bad Company 2
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Édito

 Joueur PC avant tout. Mon genre de prédilection sur cette plateforme est le FPS, et je suis un inconditionnel de Valve, ayant débuté sur PC par Half-Life puis ses mods. Ayant commencé sur console, j'y joue toujours, j'ai possédé la NES, la SNES, la N64, la Gamecube, mais jamais, jamais je n'aurais de Wii. Je possède une PS2 (depuis 2007 seulement, j'ai été fidèle à ma Gamecube jusqu'au bout !) et une PS3. J'ai aussi une DS et une PSP. Mon genre de prédilection sur console est le RPG. A ce titre, je suis un grand fan de Square Enix.

Archives

Favoris