L'album secret de Robincacou
Signaler

 Vous n'êtes pas sans savoir que les 10 derniers jours ont été le théâtre d'importants massacres de prix sur la plateforme Steam. Ayant déjà un petit paquet de jeux en cours, je m'étais dis que je n'achèterai qu'un, peut être deux articles pendant l'opération. C'était sans compter sur la fourberie de Valve qui, une fois encore, m'a poussé à craquer...

 

 

 

 

 Tout a commencé avec le FPS multijoueur PAYDAY: The Heist. J'avais de sérieux doutes quand à la durée de vie de ce titre, ne comprenant qu'une poignée de missions plus courtes que celles de Left4Dead. Mais ceci a changé quand j'ai vu son prix abaissé à 5 malheureux euros. Pour le prix d'un café dans Paris, je risquait pas grand chose, mais ce n'était que le début de ces nombreux achats impulsifs...

 

 

 

 Je suis un très mauvais stratège, il suffit de voir l'échec lamentable de mon plan consistant à éviter le magasin de Steam. Du coup j'évite de trop toucher aux jeux de stratégie. Les seuls jeux du genre auxquels je joue de temps en temps sont l'excellentissime Defcon et le non moins génial Frozen Synapse. J'ai donc succombé à l'appel de son extension, Frozen Synapse Red, qui offrait une nouvelle campagne solo, de nouveaux modes et un filtre rouge pour 2 petits euros lors des soldes.

 

 

 

 C'est avec l'alléchant Hitman Absolution que j'ai commencé à m'intéresser à la série. J'ai saisi cette magnifique opportunité pour me procurer Hitman Collection, contenant Codename 47, Silent Assassin et Blood Money. Le tout n'aura allégé mon compte en banque que de 4,99 euros, des broutilles comparés à la richesse de ces trois jeux.

 

 

 
 Voici le jeu qui m'aura coûté le plus cher. Vous aurez sûrement reconnu le logo de Saints Row: The Third, que j'ai acheté avec le season pass donnant accès aux 3 DLC principaux, pour un total de 10,98 euros. Je n'ai jamais touché aux deux premiers épisodes mais j'avais bien envie de tenter ce GTA-Like complètement fou, quitte à me contenter de me promener tout nu et d'aspirer les passants avec ma voiture (j'ai beaucoup d'ambition).





 

 Dans un genre plus poétique, j'ai craqué pour le combo The Longest Journey + Dreamfall. Après m'être refait tous les Sam&Max je suis plutôt d'humeur point&click. Si j'aime le genre principalement pour les titres humoristiques, je voudrai essayer quelque chose de plus porté sur le mystère et l'aventure. J'avais eu de très bon retours sur cette série qui justifiaient sans doute les 6,24 euros investis dans ces jeux.



 Si en ce moment mes RPG viennent de l'Est, j'aime bien me faire quelques jeux de rôle occidentaux de temps en temps. The Witcher (qui vient de l'Est par rapport à chez nous, mais ça reste l'occident) me tendait les bras et je n'allais pas le rembarrer, surtout pour 1,99 euro.




 Encore un jeu que j'ai laissé passer à sa sortie, Splinter Cell Conviction ne m'attirait pas spécialement à cause du côté plus action que faufiltration (s'infiltrer en se faufilant donc). Pourtant, certaines idées de design me paraissaient très intéressantes et je voyais bien un tel jeu en coopération. J'ai donc poussé un ami à dépenser les 3,74 euros requis pour m'accompagner dans cette mission.

 

 

 
 Les jeux d'exploration me manquent, mais c'est surtout l'hallucinante direction artistique qui m'a séduit dans Insanely Twisted Shadow Planet. J'avais flashé sur ce jeu depuis que je l'avais vu dans l'excellente émission Catsuka sur Nolife, et bizarrement j'ai oublié son existence et raté sa sortie. Quelle fut donc ma surprise en le trouvant parmi les articles soldés, et pour 3,49 euros seulement! J'ai sauté dessus sans hésiter, malgré mon intention initiale de dépenser le moins possible.

 
 
 Le dernier jeu de cette liste est lui aussi un jeu que j'attendais (en tant que grand fan de Portal), mais les critiques mitigées m'avaient un peu refroidi, et je me suis dit que je prendrait Quantum Conondrum quand il serai moins cher. Ça tombe bien, je l'ai trouvé à 8,99 euros.



Mon dernier achat n'est pas un jeu, mais le désormais culte Indie Game: The Movie. Cela faisait longtemps que je voulais voir ce film, mais je n'aime pas vraiment acheter des vidéos en dématérialisé (bizarrement, ça ne me pose aucun problème pour les jeux). J'attendrai donc le DVD pour me le procurer, mais je l'ai quand même pris sur Steam pour 3,99 euros, ce qui me permettra de patienter.

 

 

 Voilà, j'ai réussi à dépenser 51 euros et cinquante centimes par petits coups de jeux à moins de dix euros. Mais au final c'est quasiment le prix d'un jeu neuf en magasin, et je me retrouve avec 11 jeux, 4 DLC et 1 film. Je m'en vais donc tester toutes ces belles acquisition et vous remercie de m'avoir lu!

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler

Je n'ai pas encore regardé Indie Games: The Movie (même si j'ai entendu dire que c'était un gros coup de coeur pour certains), mais je m'intéresse de très près à la scène indépendante et à ses acteurs principaux.

 

Vous connaissez très probablement Edmund McMillen pour des jeux comme Super Meat Boy ou The Binding of Isaac, et vous vous êtes sûrement dits que le bonhomme devait être relativement particulier pour pondre des jeux au design aussi spécial.

 

 

  

Comme souvent dans les jeux indés, les créations de McMillen doivent compenser leur faible budget par une grande créativité. Du coup, lorsque le game designer donne une interview à Eurogamer, on s'attend à de nombreux détails croustillants sur sa vie et son travail.

 

Dans cette interview, vous trouverez du caca, du Donjons et Dragons, du risque, une conception très intéressante de la religion catholique, mais surtout beaucoup d'humanité de la part d'une star montante du jeu vidéo. Une interview qui aide à comprendre la motivation d'Edmund derrière certaines de ses idées qui peuvent porter à controverse, mais qui sont finalement très réfléchies.

Que vous aimiez ou non ses jeux, je vous conseille fortement de lire l'interview ici.

 

Sachez d'ailleurs qu'il prévoit de lancer un pack regroupant certains de ses jeux flash en aout prochain.

Pour la très modique somme de 4$The Basement Collection vous donnera accès à Aether, Time Fcuk, Spewer et Grey Matter, ainsi qu'à des tonnes de bonus et à des musiques du désormais célèbre Danny B.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le blog personnel de ce génie: http://edmundm.com/

Les jeux présents dans ce pack peuvent être joués gratuitement depuis votre navigateur, suivez juste le lien sur le titre de chacun des jeux.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Un utilisateur de Reddit s'est vu offrir un joli cadeau pour le féliciter de son diplôme. Sa copine lui a en effet fabriqué une jolie horloge aux couleurs de la série de Hironobu Sakaguchi:

L'idée d'utiliser les logos contenant les heures en chiffres romains est excellente et le résultat est plûtot sympa!

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler

Je vous présente aujourd'hui un petit jeu sans prétention mais qui animera vos soirées entre joyeux lurons.

Sumotori Dreams est une simulation de sumos dans laquelle on contrôle une ragdoll qui doit renverser ses adversaires. Les contrôles sont simples (déplacements, pousser avec une ou deux mains) mais extrêmement difficiles à maitriser. En effet, on déplace le personnage en le penchant dans une direction, et il essaiera lui même de garder l'équilibre en remuant ses bras et ses jambes.

Il est donc très fréquent de se retrouver dans des positions absurdes, ou de voir les IA faire des choses étranges, donnant l'impression de voir des ivrognes essayant de rentrer chez eux.

 

Il est évidemment possible de jouer à 2, ce qui rend l'expérience véritablement hilarante pour peu qu'on aie un petit côté sadique (il existe d'ailleurs un mode caché permettant de "punir" le sumo en lui lançant des balles dessus). On notera la présence d'un menu interactif sur lequel on peut passer des heures et d'une musique ignoble mais bien adaptée à ce délire.

Bref, je vous laisse une petite vidéo pour illustrer ce concept fou, que vous pourrez tenter vous même en téléchargeant la démo disponible ici.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler

Le jeu vidéo est bien un art, et c'est ce que nous montre DeadEndThrills.

Ce site tenu par un joueur regroupe des screenshots de très grande qualité pris sur une variété de jeux. On retrouve donc des images venant de Mass Effect, d'Alan Wake, de Skyrim ou même de Killer 7, chacune étant réalisée comme une véritable photographie. En effet, l'auteur de ces clichés utilise divers outils, comme le masquage du HUD ou le déplacement libre de la caméra, pour pouvoir saisir le monde des jeux comme on ne l'a jamais vu. 

 

"THE COLD WAR"

 

Chaque image est accompagnée d'une descriptions des "Tools and tricks" utilisés (antialiasing, rendu en 2160p ...) et est disponible en 1920x1080 pour agrémenter votre fond d'écran de la plus belle manière qui soit!

Je vous laisse avec quelques images et vous invite à visiter DeadEndThrills.com

 

"SPIRES"

 

"SHIELDS DOWN"

 

"GAME OF DEATH"

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

L'album secret de Robincacou

Par robincacou Blog créé le 08/05/12 Mis à jour le 24/07/12 à 15h42

Ajouter aux favoris

Édito

Salutations et bienvenue sur mon blog!

Ici je parlerai surtout de jeux vidéo (news et avis) mais aussi de musique, d'humour, de cinéma...

Ce n'est qu'avec la Gamecube que je me suis mis sérieusement aux jeux vidéo, donc j'ai manqué beaucoup de gros jeux à l'époque. J'essaie donc tant bien que mal de rattraper mon retard et je commence des dizaines de jeux tous les mois. Du coup, je peux rarement les finir mais j’essaie de jouer à un maximum de titres pour me faire ma propre idée.

Je joue à absolument tout les types de jeux, à condition qu’il soit intéressant ou fun, et avec un minimum d’originalité. Je suis surtout séduit par les jeux indépendants mais j’apprécie aussi bien les grosses licences. 

J’ai une véritable phobie du spoil et des bugs de collision.

 

Mes jeux du moment :

Persona 3 (PSP)

Hitman Trilogy (PC)
 
Lone Survivor (PC)
 
Metal Gear Solid 3 (PS3) 
 
Final Fantasy VI (GBA)

Archives

Favoris