Indé, Néo, Rétro...

Indé, Néo, Rétro...

Par Retromag Blog créé le 28/10/11 Mis à jour le 04/07/15 à 10h26

Toute nouvelle publication sur le rétrogaming !

Ajouter aux favoris
Signaler
jeu video rétro
Les toutes puissantes branches marketing des éditeurs auront beau leur tourner le dos, quand ce ne sont pas les ex-fleurons SNK/Capcom touchés par la crise qui dégraissent, les développeurs spécialisés en jeux de combat 2d laissés sur le carreau tiennent enfin leur revanche. Et ce n'est pas en se tournant vers le modèle freemium (le free to play est une composante) qu'ils tentent de trouver leur salut à l'instar des vestiges 3D Soul Calibur, Tekken et Killer Instinct. Le financement participatif représente une véritable bouffée d'oxygène pour les indépendants étouffés par l'étau de la crise et l'omnipotence des stratèges en communication.
 
Lassée par les annualisations à marche forcée de la série des King of Fighters, une poignée de développeurs travaillant pour SNK s'est arrachée à ce cycle aliénant pour voler de ses propres ailes et réaliser un jeu de combat 2D conforme à leurs aspirations professionnelles. Ces développeurs dissidents élaborent Yatagarasu Attack on Cataclysm depuis plus de six ans. Le développement marathon s'explique par la nature extra-professionnelle du projet, principalement guidé par la passion que chacun des trois (!) membres voue à la perspective 2d. Jusqu'à pousser l'adulation en optant pour des pixels basse résolution "parce que nous sommes fans, ce choix n'appartient pas à une décision marketing" comme celle qui défigure l'identité visuelle des dernières versions de KOF avec ses sprites en haute définition.
 
 
Et l'équipe a décidé de jouer à fond la carte de la transparence. La fiche signalétique de Yatagaratsu AoC publiée sur le réseau de financement collaboratif Indiegogo.com est extrêmement précise. Elle détaille chaque option possible indexée par son coût prévisionnel. Vous comme moi, les principaux bailleurs de fonds qui façonnent la profondeur du jeu au gré de généreux versements, bénéficient d'un tableau de bord financier d'une réelle clarté. Par exemple, l'intégration d'un nouveau personnage n'a pas que des conséquences inévitables sur l'équilibre du gameplay, elle engage aussi des frais de localisation plus élevés, une recherche graphique poussée. Ainsi, le combattant appelé Kotaro a nécessité un appel d'offre de 30 000 dollars (22 610€) afin de couvrir les coûts de développement annexes. Cette opération s'est révélée être un succès pour la plus grande satisfaction des développeurs. Celle à ne pas perdre de vue "se verser un salaire" paraît presque secondaire...
 
Dans la veine des perles qui ont rythmé l'existence de la Neo Geo, Yatagarasu repose sur un système de combat propre au "langage du corps" et s'appuie sur les contres et parades pour stimuler les joutes. Jouable en ligne, un dispositif de "commentaires dynamiques des joueurs en temps réel" donnera une coloration inédite à ce titre emprunté à une glorieuse époque. Le sérieux de l'équipe a visiblement convaincu l'éditeur Nicalis d'envisager une version 3DS/PSV (commercialisation prévue en février 2014) alors que Taito se chargera du port sur borne d'arcade.
 
 
La fructueuse campagne de financement leur a permis de capitaliser 118 000$ (88 700€). Une rondelette somme d'argent que Paypal a décidé de bloquer au motif que la banque en ligne étudie l'origine de ces fonds. Inhérent au balbutiement de ces nouveaux pôles d'investissement, Paypal a assigné l'éditeur de justifier de son activité déclenchant l'ire du responsable "la banque exige que nous terminions d'abord le jeu avant de pouvoir disposer en toute légitimité de l'argent que nous avons récolté honnêtement, ce n'est pas seulement ridicule, c'est potentiellement mettre en danger le développement de Yatagarasu AoC" s'étrangle Seon King sur la page Indiegogo. Les négociations entre les deux parties sont en cours de discussion. Le studio de création Lab Zero a rencontré pareille situation lors de la réalisation de Skullgirls. Le site Indiegogo.com a dû intercéder en faveur de ce dernier afin de normaliser sa situation auprès de l'établissement financier probablement inquiet du succès grandissant de ces nouveaux business angels.
 
En espérant une sortie heureuse de cet imbroglio...
 
 
Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Commentaires

Retromag
Signaler
Retromag
Si, ils n'ont pas la pêche d'un jeu 2d ! ;)
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Je ne connais pas du tout ce jeu, je n'en ai même jamais entendu parlé... Sinon, nous voyons bien que la 2D revient en force en ce moment, avec des jeux exceptionnels comme Rayman Legends et Origins, mais aussi des productions plus vieilles comme Odin Sphere par exemple, ou Little Big Planet (bon ok, ce dernier comporte des éléments 3D). Et puis je trouve que les jeux de baston en 3D ne sont pas si charmant que ceux en 2D, pas vous ?
Retromag
Signaler
Retromag
merci m'sieur ! ;)
Vicporc
Signaler
Vicporc
Monsieur Retromag, votre fréquence de posts en trop élevé, du coup, des fois, j'en loupe, et ça m'agace.
Ce boulot de titan a chaque fois, longue vie a ton blog \o/
Retromag
Signaler
Retromag
Quel précieux retour, merci Tobitake ! :)
Tobitake
Signaler
Tobitake
Je l'ai en version béta et franchement il tue ! Un feeling de SF3.3 mais avec du KoF/Garou dedans !
Retromag
Signaler
Retromag
Il faut croiser les doigts, j'ai aussi un petit faible pour cette production qui respire l'amour de la 2d :D
Narga
Signaler
Narga
Il a l'air sympa ce jeu ( néanmoins, je trouve les combat de la video un poil mou). je vais suivre ça de prés.

J’espère qu'il arriveront à un arrangement avec paypal et qu'il puisse sortir le jeu.

Édito

L'exercice est tellement délicat lorsqu'il s'agit d'écrire son premier édito ! Comme le nom l'indique, Retromag est une nouvelle publication sur le rétrogaming dont je suis le responsable. Je vous présenterai ici, le magazine en cours de création. J'espère de tout coeur vous savoir nombreux à me suivre et à partager vos (vieux) souvenirs !

 

Archives

Favoris