Indé, Néo, Rétro...

Indé, Néo, Rétro...

Par Retromag Blog créé le 28/10/11 Mis à jour le 04/07/15 à 10h26

Toute nouvelle publication sur le rétrogaming !

Ajouter aux favoris
Signaler
jeu video rétro
 
30 ans. Voilà déjà trente ans que Capcom enchante les consoles de jeux et salles d'arcade de ses plus belles créations. Street Fighter, MegaMan, Resident Evil, Breath of Fire pour ne citer qu'eux ont marqué des dizaines de millions de joueurs à travers le monde. Simplement, n'en parlez pas à Katsuhiko Ichii, le directeur de la division jeux grand public. Ce petit coup d'oeil en arrière lui file le bourdon teinté d'une pointe d'enthousiasme. << Je ne crois pas que vous puissiez trouver une industrie qui a autant évolué ces trente dernières années, se réjouit le dirigeant dans les colonnes de Famitsu. C'est quelque chose de véritablement exceptionnel, l'expression visuelle (des jeux) a atteint un niveau inégalé. >>
 
Mais d'où vient l'énergie créatrice de l'éditeur qui lui a permis de traverser trois décennies ? Ichii ose une réponse très... corporate : << notre longévité tient au fait que nous avons besoin de nous défier. Nous ne sommes jamais sur la défensive. Rétrospectivement, chaque fois qu'un nouveau cycle s'amorce, nous avons toujours rencontré le succès avec nos nouvelles franchises [...] nous n'avons jamais été sélectifs si bien que nous avons veillé à exploiter les spécificités de chaque console [...] nos nombreux fans en ont conscience. >>
 
Insouciantes, les éditions millésimées du Mondial du jeu vidéo passent à vitesse grand V, mais elles préfigurent le basculement de l'épicentre du marché au profit des éditeurs occidentaux. Une menace pour Capcom et par extension à ses homologues japonais ? Le dirigeant en est pleinement conscient : << la qualité des jeux occidentaux a fait un gigantesque bond en avant. Pour être sincère avec vous, cette situation nous a préoccupés. Au point d'organiser dans l'urgence une réunion avec le staff pendant le déroulement du salon de l'E3 2012. Nous nous sommes dits : "si cela continue, nous allons mordre la poussière." >> Alors, Capcom dépêcha ses meilleurs ingénieurs afin de rattraper le retard technologique criant entre les productions de l'éditeur et les superproductions labélisées triples A en provenance
des pays occidentaux.
 
Les résultats ne se sont pas fait attendre longtemps. Deep Down et Dead Rising 3 se sont distingués par leur remarquable plastique lors du PlayStation Meeting de février dernier ainsi que durant l'E3 2013. Chaudement plébiscités à l'applaudimètre, Ichii croit dur comme fer que ce qui caractérise ces deux titres est leur unicité : << ce n'est pas juste une question de technologie [...] ils se distinguent par l'expérience proposée [...] c'est véritablement l'essence que dégage les jeux Capcom. >>
 
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Mouais, Capcom, ce n'est pas seulement des licences excellentes et originales. C'est aussi des exploitations de filon jusqu'à la corde (Street Fighter 2, Resident Evil, Megaman,...), et même des adaptations foireuses et fainéantes (RE Survivor par exemple).
Après, chaque éditeur a ses bons jeux et ses moutons noirs...à part Midas et Phoenix peut-être, il n'y a que des vilains petits canards chez eux...

Édito

L'exercice est tellement délicat lorsqu'il s'agit d'écrire son premier édito ! Comme le nom l'indique, Retromag est une nouvelle publication sur le rétrogaming dont je suis le responsable. Je vous présenterai ici, le magazine en cours de création. J'espère de tout coeur vous savoir nombreux à me suivre et à partager vos (vieux) souvenirs !

 

Archives

Favoris