La Chorale Sega

Par RetroBob Blog créé le 06/02/10 Mis à jour le 20/03/10 à 20h28

Ou l'incompréhension de votre entourage à vous entendre chantonner des morceaux sortis de nul part!

Ajouter aux favoris
Signaler
Après le légendaire Daytona USA de l'AM2, l'engouement du public est tel que Sega AM3 se lance en 1995 dans le développement d'un nouveau jeu de course automobile dont la discipline est en plein essor : Sega Rally Championship.

Véritable carton dans les salles d'arcades de l'époque, Sega Rally fut rapidement converti pour tourner sur saturn qui avait besoin de renfortrs face à la Playstation!

Bien qu'ayant une  réalisation etourdissante pour l'époque, la conversion de l'arcade à la console ne pouvait se faire sans concessions d'ordre technique!

Mais tout comme pour Daytona USA, le support CD de la console à permis aux equipes de Takenobu Mitsuyoshi, deja à l'oeuvre sur ce dernier, d'exploser les standards musicaux des jeux de l'époque en livrant les plus beaux riffs originaux sur un jeu de bagnole!

T'en veux de la bonne ligne de basse qui fasse vibrer ton slip? Des riffs de "hache" à t'en faire crever grand-mère? De la rythmique à 220bpm? De la bonne vocalise suave bien groovy? Viens donc ecouter les plus beaux morceaux de Sega Rally Championship!

Un seul mot d'ordre: "Groove"!

Il est un fait indeniable que de la B.O. du soft émane un certaine parfum de nostalgie propre aux années 80 entre le synthé Bontempi et les riffs de grattes propre au heavy metal! Et pour ceux qui ne peuvent pas blairer le synthé (tout comme moi) RESTEZ car le meilleurs se trouvent généralement en plein milieu desdits morceaux!

 

Miam! Yabon! Avec tout d'abord, la forêt avec ses routes mi-asphalte, mi-dégueulasse!

 

 

 

La Montagne et que de l'asphalte (bah oui! c'est logique!)

 

 

 

Et pour finir, attention! Car là, ca va envoyer du bois, du lourd! Nous sommes en plein désert et pourtant.... des guitaristes de heavy bourrés aux amphétamines, un batteur atteint de la rage et un synthé qui décide enfin à se reveiller, ont décider de foutre le bordel dans un bled paumé aux cotés des zèbres et autres éléphants!

Je m'emporte certes un peu... mais pour les fans de grattes, c'est de l'or en barre!

A ce titre d'ailleurs, de nombreux forumers estiment que le guitariste en question serait Joe SATRIANI qui aurait participé à la bande-son du soft.

Difficile à verifier dans la mesure où son nom ne figure nullement au générique mais très pausible quant à la qualité intrasèque des morceaux joués qui collent parfaitement à son style!

 

GAME OVER YEEEEAAAAAAHHH!

Impossible de terminer un jeu sans générique de fin!

Il s'agira en l'occurence ici d'un titre un peu plus posé mais plus rock aux tendances funky emmené par un chanteur qui rempli parfaitement son rôle.

My Dear Friend Rally:

Sur ce je remonte dans ma voiture illico pour labourer les champs sur du heavy metal!

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler

Dans le futur, quoi de plus classe que d'incarner un pompier en combinason moulante et gilet de sauvetage?

Qu'y a-t-il de plus valeureux que de déambuler dans une station spatiale et d'exhiber fièrement son gros gun à impulsion éléctromagnetique devant les victimes des flammes?

Voila ce que propose Burning Rangers!

Et ne vous fiez pas à mon avant-propos quelque peu cynique car BR est un grand jeu made in Sega sortie en 1998 en fin de vie de la Saturn, console qui à cette periode crachera ses tripes niveaux hardware et sur bien d'autres titres encore en guise d'adieux...

Et comme tout bon jeu Sega depuis cette periode, c'est aussi des rythmes et chansons entrainants et endiablés qui nous mènent d'un bout à l'autre de l'aventure!

Déja responsables de la bande originale de Nights Into Dreams, Naofumi Hataya et Tomoko Sasaki nous livrent ici un mélange explosif de Hip hop/ Jazz/ Rock saturés d'une rythmique et des riffs de Vinnie Moore (guitariste et membre du groupe heavy metal UFO) capable de vous faire lacher le pad pour vous lancer dans une chorégraphie matinée de karaoké!

 

Burning Rangers GO!

Pour que nos amis pompiers daignent se bouger leur culs (et nous aussi par la même occasion) quoi de mieux qu'une terrible explosion sur une base spatiale?

C'est la que tout commence:

 

Cette introduction n'est qu'une version courte du titre Burning Hearts! Un morceau Jazzy suintant les sonorités du saxophone qui n'est pas sans rappeler les fameux titres des Seatbelts de Yoko Kanno pour CowBoy Bebop sortie la même année:

 

 

Select Your Character

On retrouve ce thème principal dans le character select mais cette fois en version Hip Hop... difficile alors de valider notre choix tant le MC nous tient la jambe avec son flow de lyrics surpuissant (mais qu'on evitera de traduire en francais comme tout les autres titres d'ailleurs...).

Immediate Rescue:

 

Plus Vite Que La Musique

Mais voila que la station spatiale est prête à peter! Nos aventuriers en jersey bleu vont devoir fuire au plus vite à bord de leur vaisseaux!

Vinnie Moore revient à la charge avec sa gratte dopée aux métamphétamines avec le titre Burning-Ship To Take Off:


Fisting Firemen 9? Jamais Entendu Parlé Des Huits Premiers! (Butters)

Nos héros triomphant des vilaines flammes et du grand méchant s'en retourneront fièrement sur terre en écoutant successivement les morceaux du génèrique de fin.

Le premier, I Just Smile, fait la part belle au sonorités jazzy, enveloppées d'une voix crystalline. Mais la tranquillité instaurée par ce premier titre sera vite de nouveaux remplacé par le funky We Are Burning Rangers: ses trompettes festives, la voix suave et groovy du chanteur sans omettre le MC du début!


T'en Veux Encore?

Après avoir perdu un litre d'eau en bougeant son popotin il faut bien soufler un peu non? Alors voici la version piano de I Just Smile enregistrée lors de la session Sega Nocturne Piano. Hormis les premières notes, difficile de reconnaitre le morceau original aux premiers abords mais avec une si douce mélopée, qui s'en plaindrait?

 

Shake Your Groove Thing! Yeah! Yeah! (Peaches & Herb)

Beaucoup de titres donc pour cette chronique mais il faut bien avouer que durant cette période la Sonic Team etait au mieux de sa forme et au summum de son inspiration!

Alors que les précèdents hits de la firme ne possédaient que deux ou trois titres majeurs, la c'est un véritable festival du Groove!

En éspérant voir un jour debarquer ces titres sur le XBox Live ou le PSN... à défaut d'avoir une suite potable (saloperie de Nights Journey of Dreams sur Wii... mais quelle souffrance)!

Bon je pense qu'il est grand temps que je retourne à ma session de Karaoké sur We Are Burning Rangers odieusement tronquée de deux minutes sur ma précèdente vidéo!

GROOVY BABY!!

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler

 

La jaquette

I HAVE A DREAM

Sorti en 1996 de l'imaginaire de Yuji Naka, le papa de Sonic et sa crew, la Sonic Team, gratifient les possesseurs de Saturn non pas d'un épisode en 3D du hérisson schtroumph mais d'un voyage dans les songes de deux jeunes enfants: Elliot et Clarisse. Deux enfants aux rêves communs par l'apparition d'un étrange personnage volant : Nights!

Jeu à la réalisation eblouissante, au gameplay novateur et à l'univers enchanteur; Sega se demena tant bien que mal à faire valoir son bel étalon face aux blockbusters que furent au même moment, Mario 64 et Crash Bandicoot (de mes couilles!...).

Mais le but avoué ici est non pas de faire découvrir ce jeu à toi joueur lambda! Non! Mais bien comme l'indique la thématique de ce blog de te faire ecouter à toi, joueur mélomane, les plus beaux airs chantés de la Sega Sound Team!

Ici en l'occurence il s'agit du thème de fin intitulé Dreams Dreams et repris de diverses manières tout aussi magiques...

Dring Dring! La récré est finie!

Mais avant d'en venir à ce théme musical central je voudrai vous faire partager le morceau qui vous accompagne lors du choix d'un des deux protagonistes!

Une mélopée divine nous accueille dans ce monde féerique!

Des bruits et des cris d'enfants résonnent comme dans une cours d'école et nous invite à fermer les yeux et à nous replonger en enfance...

 

Dreams Dreams

Titre phare de la franchise, c'est lui qui accompagnera nos derniers pas dans nos rêves d'enfants!

Mais ce n'est pas tout car deux autres versions ont été enregistrées.

La première est chantée par deux enfants (qui se mêle à la précédente version dans mon souvenir.. mais j'ai pas trouvé...)

La seconde est assez spécifique car composé pour la sortie de Christmas Nights into Dreams, une adaptation promotionnelle du jeu et dont la bande son a également été revue pour intégrer des versions remixées de chants de Noël et des thèmes du jeu originel.

Le théme Dreams Dreams est donc chanté ici ACAPELLA et... par les BOYZ II MEN !! (gloup! non non vous ne revez pas).

Néanmoins le morceau prends au tripes (pour peu que l'on aime le style).

 

Pour finir je citerai bien evidemment la suite de ce jeu, sorti en 2007 sur Wii et intitulé Nights: Journey of Dreams.

Mais pour cela j'aimerai citer Dominique Besnehard sortant de la projection de Red is Dead dans La Cité de la Peur: "Je n'ecrirai rien sur ce jeu! C'est une merde!" (l'auteur de cet aricle est prêt à assumer ses propos devant un tribunal!).

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

1995! Je squatte chez mon cousin qui vient de recevoir en cadeau la Saturn et un jeu de bagnole!

Et quel jeu mes amis: DAYTONA USA!

Conversion dusurpuissant  hit arcade et développé par feu Sega AM2: des courses de Stock-car sur trois circuits endiablés!

Une conduite nerveuse, l'odeur de la gomme chauffant à 300km/h, une foule en délire, la taule froissée et pour la premiere fois dans un jeu de caisse une bande son en béton armée!

Une transposition de l'arcade qui ne s'est pas fait sans concession d'ordre graphique; mais là où Ridge Racer fait tout aussi bien à la même époque, Daytona transcende ce qui s'est fait jusqu'à présent et explose la concurrence en réorchestrant et en réengistrant ses morceaux en la présence de Takenobu Mitsuyoshi, profitant du support CD pour y apposer des riffs... et des PAROLES!

Choose manual or automatic transmission

Et dès les premières minutes de jeu la tension monte sur la premier circuit avec "The King Of Road":

 

You're looking good!

Après s'être inlassablement tapé une trentaines de tours de circuit oval (et je sais de quoi je parle!), le mode "EEeeexpeeeeerrt" (dixit la phénomenale voix off) nous entraine dans les montagne et son tunnel où résonne (ici en version réorchestrée)  "Let's Go Away":

Gentlemen! start your engine.

Troisième et dernier circuit: le mode Advanced et sa piste aussi longue que son morceau attitré et sans doute le plus "recherché", "Sky High" qui fait resonner ses trompettes aux rythmes des drifts:

G.A.M.E. O.V.E.R. Game Over!

Trois circuits, trois morceaux?

Que nenni! Pour les plus courageux prêt à se lancer dans 60 tours de pistes (j'étais vraiment à fond dedans à cette époque...) dans le mode Endurance, après le premier morceaux c'est "Pounding Pavement" qui se lance!

Ici en version Unplugged

DAYTONA Unplugged

Aussi simpliste que soit ces morceaux (et je peux comprendre qu'ils puissent tout aussi taper sur les nerfs!) pour autant on ne retrouve plus ce genre de pépites de nos jours remplacées soit par des titres au synthé sans saveurs ou bien de manières plus ou moins réussi par des titres hip hop ou metal (merci Electronic Arts...).

Un petit mot de Takenobu Mitsuyoshi pour finir puisque celui-ci "a débuté sa carrière dans le domaine de la création sonore. Il a rejoint l'équipe de Sega en 1990 qui lui a permis de créer de la musique dans son format préféré et lui a également offert la possibilité de faire partie de la célèbre SST Band (Sega Sound Team), qui créa les musiques des jeux d'arcade de la firme.

Par la suite, Mitsuyoshi a poursuivi son parcours musical avec Sega et compose en 1999 la bande sonore du jeu Shenmue  puis Shenmue 2 deux ans plus tard". (Source Wikipédia)

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Édito

Aaaah! Ceux ayant cotoyer les produits du herisson bleu durant la belle époque sauront de quoi je parle!

Sonic CD, Daytona USA, Burning Rangers, Panzer Dragoon, Sonic Adventure... autrant de titre que de chansons spécialement composés pour l'occasion et qui en auront marqué plus d'un (ou du moins ceux qui se seront reconnus en lisant cet édito)!

Je me propose donc au travers de ce blog de vous faire découvrir ou redécouvrir les plus grands morceaux chantés de chez Sega depuis l'apparition du Sega CD jusqu'à l'ère de la défunte Dreamcast!

Camarades! Chantons tous en coeur: DAAAAYYYYYY-TTTTTTOOO-NNNNAAAA !!!!!!!!!!

Archives