Space Zone

Space Zone

Par raph-09 Blog créé le 19/11/10 Mis à jour le 14/04/17 à 19h58

Le blog d'un passionné de Jeux Vidéo, de Cinéma et de Littérature.

Ajouter aux favoris
Signaler
Rétro

The legend of Zelda : Oracle of Seasons : 5 octobre 2001 : Gameboy Color

Le jeu reprend le principe général et la présentation du jeu Game Boy The Legend of Zelda: Link's Awakening, en y ajoutant de nouvelle mécanique de jeu. L'objectif principal est d'obtenir les essences de la nature, cachées dans des donjons.

Lorsqu'il ne se trouve pas dans un donjon, le joueur explore le monde de Holodrum, où il s'est échoué, et le monde souterrain de Subrosia, où le temple des saisons a échoué.

Les saisons ont une influence sur la végétation, donnant de nouvelle zones à explorer : l'été, les lianes poussent permettant ainsi de grimper aux falaises, et les plans d'eau s'assèchent ; l'automne, les feuilles bouchent les trous ; l'hiver, les arbres perdent de leur feuilles et l'eau stagnante gèle.

Yoshiki Okamoto, créateur de jeux pour Capcom, travaillait avec une équipe pour créer un jeu Zelda, mais ne parvint pas à décider quelle voie le développement devrait prendre. Il voulait faire un remake de The Legend of Zelda pour Game Boy Color, le tester et en faire la base d'un nouveau jeu plus ambitieux. D'autres membres de son équipe voulaient créer un nouveau jeu dès le départ. Déçu par le manque de résultats durant un an, Okamoto décida de recruter Yoshifumi Yamashita, directeur de Capcom. Il demanda également l'aide de Shigeru Miyamoto, le créateur de la série. Nintendo et Capcom commencèrent à travailler sur six titres Zelda pour Game Boy Color : deux basés sur d'anciennes versions et quatre jeux originaux.

On compte un manga Oracle of Seasons qui raconte l'épopée de Link en Holodrum bien qu'il propose de nouveaux personnages comme le grand-père de Link ainsi qu'une entrée dans l'aventure moins déconcertante que la version originale parue sur cartouche Game Boy Color, ce qui enrichit l'histoire d'Oracle of Seasons. Cependant, ce manga précède le manga Oracle of Ages ce qui veut dire que, contrairement aux jeux, il est impératif de débuter par Oracle of Seasons.

The legend of Zelda : Oracle Of Ages : 5 octobre 2001 : Gameboy Color

 Link doit retrouver les huit essences dispersées dans Labrynna en battant les huit boss qui protègent respectivement chacune d'elles. Une fois les huit réunies, elles constituent une sorte de clé permettant d'accéder à l'ultime boss du jeu. Link doit le vaincre pour remporter la partie.

Oracle of Ages est très proche graphiquement, au niveau sonore et au niveau de la jouabilité de Link's Awakening DX. Les contrôles basiques sont les mêmes que dans le jeu Game Boy. Link se bat usuellement avec une épée en guise de première arme, suppléée par un deuxième objet d'équipement. Cependant, il est tout à fait possible de remplacer par un autre objet si besoin est. En plus des objets communs à l'univers de The Legend of Zelda, Oracle of Ages compte quelques nouveautés, comme le Lance-graines ou le Grappin. Contrairement à la majorité des jeux de la série, Link ne s'équipe pas automatiquement du bouclier et de l'épée lorsqu'il les possède. Ils peuvent être assignés, de même que tous les autres objets d'équipement, dans un des deux espaces de l'interface de jeu. 

Il constitue en réalité la moitié d'un même jeu, avec The Legend of Zelda: Oracle of Seasons, sorti en même temps. Une fois l'un des deux jeux finis, et si on possède l'autre, on peut poursuivre l'aventure de l'autre avec sa sauvegarde de la première cartouche. Un dernier niveau est même accessible après avoir complété les deux aventures avec le même personnage, avec le véritable boss final de l'aventure. L'interaction entre les deux jeux se fait par un système de mots de passe et par câble link.

The legend of Zelda : The Wind Waker : 3 mai 2003 : Gamecube 

L'histoire se déroule plusieurs centaines d'années après les évènements de l'épisode Ocarina of Time. L'ancien royaume d'Hyrule a été englouti sous les eaux et n'est plus à présent qu'un vaste océan parsemé d'îles. Sur l'une d'elles, l'île de l'Aurore, vit notre héros, un descendant de Link.C'est un jeune garçon qui vient d'avoir 12 ans. C'est un jour particulier pour lui, car d'après la tradition chaque garçon doit s'habiller d'une tunique et d'un bonnet vert le jour de ses 12 ans, en l'honneur du Héros du Temps qui vainquit le Prince des Ténèbres il y a des siècles.

The Wind Waker reprend les éléments qui avaient fait le succès de Ocarina of Time et Majora's Mask. On retrouve le système d'icônes en haut de l'écran, adapté pour la GameCube. Les quêtes sont similaires : il faut parcourir le monde, aller dans des temples et battre des boss, puis finalement éliminer le boss de fin. S'ajoutent à cela des mini-jeux, des mini-quêtes qui donnent une durée de vie très longue au jeu.

La grande nouveauté est la possibilité de se déplacer en bateau, à l'instar du cheval dans les versions Nintendo 64. La navigation se fait à l'aide d'une voile, et (fait important) le vent est indispensable pour se déplacer.Le joueur a donc la possibilité de changer la direction des vents grâce à la Baguette du Vent. Cet instrument reprend le principe de l'Ocarina des opus précédents car il permet de jouer des mélodies indispensables au bon déroulement du jeu.

Rendez vous pour la quatrième partie.

Raph-09

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives

Favoris