New Protocol
Signaler
Impressions finales

Dead_Space_3_banner

Il était une fois dans une galaxie..

Isaac Clarke, ingénieur de son état n'en est pas à sa première rencontre avec les bestioles infâmes mortes-vivantes que sont les nécromorphes. Rentré en grande pompe dans la microcosme fermé des survival horror à succès, Dead Space nous avait offert une suite qui avait intelligemment injecté des éléments propres au jeu d'action dans sa mixture.

Le souhait ouvert des développeurs du troisième volet était de s'éloigner complètement des terres du survival horror et d'assumer complètement l'orientation action engagée dans le deuxième volet. L'outrage des fans suite à cette annonce est-il au final justifié ?

 

LA SUITE ICI

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Etant donné que je n'ai pas eu le temps de vous offrir la Nawak Session de ce mercredi, je me rattrape ce week-end pour ne pas vous faire défaut, vous les internautes qui faites l'effort de venir lire et voir mes petits articles. Aujourd'hui, je ne vous propose pas une session wallpapers que j'aime (je ferai ça mercredi prochain), mais un documentaire.

Vous avez bien lu, un documentaire de National Geographic ! Le truc qui va vous achever, c'est qu'il est intégralement en français et ça, ça vaut son pesant de cacahuètes. Un documentaire qui va vous expliquer de A à Z comment est fabriquée cette voiture absolument monstrueuse pour laquelle je voue un amour sans fin. Avant elle, c'était la Skyline GT-R R34 que je vénérais (bon, je la vénère toujours) mais les choses changent... D'ailleurs, j'en profite pour dédicacer la fin du mode solo de Forza Horizon à cette voiture !

 

LA SUITE ICI !

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Impressions finales

Avant de commencer, je tiens à faire une remarque qui a tout de même son importance. Etant complètement fan de la trilogie des Terminator et plus précisément depuis le premier opus que j'ai du voir vers l'âge de 5-6 ans, mon avis risque d'être totalement dénué d'objectivité. D'un côté, il n'y aurait pas franchement d'intérêt à lire un avis autre que subjectif ici, mais ce que j'entends par là c'est que je risque aussi bien d'être indulgent envers le film ou bien trop exigeant. Dans un cas comme dans l'autre, cela ne jouera pas forcément en sa faveur mais je vais essayer, dans la mesure du possible, de rester un poil honnête avec moi-même ici.

Mon but n'est pas vraiment de vous raconter le film ou bien de vous dire que les effets spéciaux sont à couper le souffle, ou bien je ne sais quelles conneries encore. Je vais plutôt essayer de m'orienter sur la mythologie de la saga, voir comment s'imbrique cet opus parmi les trois précédents, s'il respecte l'univers Terminator ou bien s'il s'en éloigne, d'essayer de comprendre à quoi nous mèneront les 5° et 6° volets finaux.

N.B : Pour autant, ce billet se révélera avoir une forte teneur en spoil vis à vis du film si vous ne l'avez pas vu. C'est pourquoi, vous êtes responsables de ce que vous lisez, je vous aurai prévenu.

 

LA SUITE ICI

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Un kiff. Une zik.

Aujourd'hui je ne vous propose pas de découvrir un artiste ou un groupe, mais tout simplement de vous proposer mon TOP 10 de solos ! Si vous êtes loin du Hard Rock, Heavy Metal et un peu tout ça en général, vous n'allez pas aimer... mais pas du tout !

Tout de même une précision avant de commencer. Je ne juge pas ici la prouesse technique (même si ça fait partie des critères) mais je m'attarde surtout sur mon plaisir d'écoute et de kiff tout simplement. Si un guitariste me balance tout la technique du monde mais ne m'emporte pas avec lui... c'est complètement raté ! Montez le son, c'est parti !

NUMERO 10 : Double Talkin Jive - Guns N' Roses (Slash à 2:42)

 

LA SUITE ICI

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Impressions finales

Ça y est, je l'ai enfin vu ce film dont tout le monde parle ! 2h44 scotché littéralement par l'intelligence d'un réalisateur qu'on ne présente plus : Quentin Tarantino. Je ne pouvais pas ne pas en parler à mon tour. Si mon domaine de prédilection reste le cinéma des années 80 et 90, les westerns spaghettis ont, eux aussi, bercé mon enfance au son des colts sanglants.

N.B : La lecture est tout à fait possible pour les personnes qui n'ont pas vu le film, il n'y a, pour ainsi dire, aucun spoil.

Depuis le temps que je rêvais de revoir un western avec les moyens d'aujourd'hui, j'étais loin de m'attendre à ce que ce soit Tarantino qui prenne les devants. Pour autant, je dois avouer que je ne suis qu'à moitié étonné. Il n'était pas rare de voir dans ces précédentes oeuvres, des références et des situations qui ramenaient directement aux duels de pros de la gâchette.

Mais là, nous ne sommes plus dans les clins d'oeil mais, bel et bien, dans un vrai western spaghetti avec tout ce que le genre implique en terme de plans, de scénario et de ses personnages. Je suis intimement convaincu que Sergio Leone, et peu importe où il se trouve maintenant, est très fier de voir le rendu du film de Tarantino et, ce dernier, de nous apporter, en 2012, un genre délaissé depuis la fin des années 80.

Les moments de gloire de ce sous-genre du western, on les doit essentiellement à des films comme Pour une Poignée de Dollars (et globalement la trilogie du dollars avec Clint Eastwood), Mon Nom est Personne ou encore Il était une fois dans l'Ouest. Des noms éminaments connus mais qui ont contribué à réorienter le western vers ce qu'il est devenu, loin des affrontements perpétuels entre les gentils cowboys qui s'amusent à croiser le fer contre les méchants indiens... Oui, il faut le souligner, avant que les italiens ne viennent redéfinir le concept, les westerns se voulaient essentiellement l'affrontement du bien et du mal, servis par une vision manichéenne de la vie avec, à chaque fois, les blancs du bon côté de la barrière.

Ce ne sera que plus tard où l'on verra l'apparition des anti-héros incarnés à l'écran par des acteurs comme Clint Eastwood, Lee Van Cleef ou beaucoup plus tard avec Terrence Hill (même si ce dernier versera plutôt dans la parodie totale du genre avec son acolyte Bud Spencer)...

 

LA SUITE ICI

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Bilans mensuels

Voila déjà un petit moment que je n'ai pas fais le bilan de mes activités et je pense qu'il est grand temps de faire un rapide tour d'horizon. Le dernier en date avait regroupé les mois de Septembre et d'Octobre et cela nous laisse donc en suspens 3 mois. Retour sur les achats et plaisirs de cette période tout de suite !


Durant ces 3 mois, j'aurai passé le plus clair de mon temps libre à jouer sur ma petite Xbox. Je pense qu'au niveau des archives du blog, il n'est pas difficile de me croire étant donné qu'il y a bien un vide entre Novembre et fin Janvier. Ces 3 mois marquent également pour moi, l'acquisition d'un an d'abonnement au Live... c'est bel et bien le retour sur le monde multijoueur.

Forza Horizon Xbox 360Mais avant de m'être lancé sur les terres hostiles du Live, je me suis essentiellement adonné à Forza Horizon. La première étape, ça a été de complètement bouclé le mode solo en difficulté maximum... et le moins que je puisse vous dire, c'est que j'en ai véritablement chié ! Alors, le contenu global n'est pas foncièrement difficile, à force de rôder, on finit par connaitre par coeur les routes qui composent la map. Par contre, quand on commence à arriver sur les dernières courses, ça devient un tant soit peu compliqué. Déjà d'une part parce que la catégorie des voitures imposées augmente (en général on se trouve sur du R3 ou R2) et que, forcément, la conduite s'en ressent. Pour boucler les courses en 1ère position, c'est simple, pas le droit à l'erreur du tout sur les trajectoires ! Deuxièmement, il faut maîtriser parfaitement son véhicule et l'avoir amélioré correctement.

Il ne s'agit pas de se contenter de prendre une bagnole (prenons l'exemple d'une MX5-Gen1) et de la booster au maximum possible. Pourquoi cela ? Tout simplement parce que le comportement du véhicule changera radicalement et qu'il deviendra très vite ingérable (surtout sur la gestion de l'accélération et du passage de rapports). L'idéal, à mes yeux, c'est d'améliorer une voiture, qui se trouve déjà être de bonne facture, et de lui faire passer deux catégories (passer de la catégorie S à R2 par exemple). Sa conduite ne sera pas violemment modifiée mais ses performances seront, quant à elles, réellement un plus pour rivaliser avec les concurrents. Et puis, une chose à ne pas perdre de vue, chaque type de voiture est destiné à un type de course. On n'affronte pas des adversaires sur autoroute avec une 4WD... on ira plutôt chercher une RWD qui aura une meilleure vitesse maximale pour une accélération souvent sacrifiée sur les départs arrêtés.

 

LA SUITE ICI

Voir aussi

Jeux : 
Forza Horizon
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Un kiff. Une zik.

Bonjour les zoulous ! Je vous retrouve ce Jeudi matin pour une petite partie de «Un kiff. Une zik». La dernière fois, je me suis rapidement intéressé à vous présenter Orianthi, la talentueuse guitarise, aujourd'hui, je vais faire un petit zoom sur un groupe que j'ai récemment découvert : Rev Theory.

Je crois que mon principal loisir est de dénicher, sans cesse, de nouveaux groupes. Comment je m'y prends ? Très simplement. Pour commencer, je me positionne sur un groupe que j'adore (pour l'exemple j'avais commencé avec le groupe Adelitas Way) et ensuite je m'amuse à explorer les groupes similaires. Pour que le résultat soit intéressant, je fais mes petites recherches sur plusieurs sites. En général, je cherche essentiellement sur Deezer étant donné la grosse base de données disponible. Par contre, et pour ceux que ça intéresse, je fouine aussi sur Grooveshark et Rdio.

Une fois que je tombe sur un nouveau groupe, je ne fais pas le fanfaron et j'écoute directement les chansons les plus appréciées par les internautes. Si le tout me convient, j'entame l'écoute de la discographie (si discographie il y a) en prenant soin de mémoriser les titres qui me font le plus «kiffer». Alors si vous êtes vous aussi en quête de nouveautés, je trouve que c'est la méthode idéale pour ne pas se laisser influencer par quoique ce soit et laisser la chance à des groupes que vous n'auriez peut être jamais essayé dans d'autres circonstances.

 

LA SUITE ICI

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler

Relâchons la pression après cette éprouvante session sur Bruce Lee ! Ce soir, je vous propose un billet léger, un billet qui ne se prend pas la tête, un billet à la con ! Je me suis dis qu'on était tous, plus ou moins, des accrocs au PC pour X ou Y raisons... et un accroc au PC, il aime bien avoir un beau WALLPAPER !! Ni une ni deux, dès ce soir et une fois par semaine, ça sera Nawak session qui vous proposera sa petite sélection de wallpaper HD (1920x1080) pour embellir votre cockpit.

Au fur et à mesure, je compte sur vous pour proposer des thèmes spécifiques et je m'efforcerai de vous proposer de la matière un tant soit peu inédite ! Et puis, si vous ne proposez rien, je proposerai mes petits kiffs à moi un point c'est tout ! C'est parti les zoulous, ça se passe ici bas :

     

Ça sera tout pour le moment les zoulous ! En tout cas, si vous avez vos petites pépites, balancez-moi ça dans les commentaires que vous trouverez ici bas ! Rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle Nawak Session (mais non... ne pleurez pas...)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Bien le bonjour à toutes et à tous ! Pas la peine de vous le cacher mais New Protocol est un blog somme toute très jeune et, pour survivre dans ce monde de brutes, j'aimerais m'entourer de quelques «partenaires» blogueur. L'idée, ce n'est pas de faire participer directement des personnes sur le blog mais, plutôt, de permettre à différents blogs de pratiquer l'échange d'articles ou tout simplement de laisser pointer quelques liens vers vos blogs respectifs.

Si l'envie vous prend et si vous êtes intéressés par la démarche, vous pouvez me joindre par mail : pusaikozu -at- gmail -point- com ou bien sur les différents réseaux sociaux où je traîne (et qui sont indiqués ici ou via le menu de droite sur la version Wordpress), ou encore via les commentaires de cet article.

Alors bien entendu, si vous tenez un blog sur les timbres ou encore les figurines de Tintin, on risque de ne pas trop se trouver sur les mêmes centres d'intérêts mais, quand bien même, je suis assez ouvert d'esprit pour discuter et en discuter tout simplement. J'espère que mon appel à l'aide sera entendu (oui j'en fais des caisses) et que cela permettra d'étendre le champ d'action de chacun.

Dans le cas où vous souhaitez participer à l'aide demandée mais que vous ne disposez ni d'un blog, ni même d'amis blogueurs, vous pouvez toujours rejoindre la page Facebook du blog et la partager autour de vous sur les réseaux (si le blog vous plait bien entendu).

En vous remerciant, d'avance, pour votre aide, qu'elle soit directe (vous êtes blogueur) ou indirecte (vous connaissez un/des blogueur(s) intéressé(s)). Et je vous fais des gros bisous ! ♥

Si les filles se manifestent en masse, je songerai, à l'avenir, à proposer des photos qui leur correspondront un peu plus. Etant donné qu'il y a essentiellement des hommes qui passent par là, vous ne m'en voudrez pas j'espère :)

A vous de jouer maintenant !!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Impressions finales

Après m'être épanché sur une petite introduction autour du personnage de Bruce Lee, et après avoir restitué les tenants et aboutissants qui caractérisent sa carrière, il est grand temps de s'attaquer au coeur même du problème : le contenu du film. Alors je ne vais pas vous faire l'affront d'un grand 1 et d'un grand 2 de manière scolaire, mais, je vais essayer de relier les deux versions (celle de 1972 originale et celle de 1978 retravaillée) et des possibles influences qu'ont pu avoir les évènements du décès de Bruce Lee sur le résultat final.

Il y a toutefois une chose à ne pas perdre de vue au moment de la sortie du film en 1978, la mort de Bruce Lee, et les circonstances qui enveloppent cette dernière, soulèvent une forte interrogation et demeurent assez troubles. A ce jour, personne ne peut confirmer une version plutôt qu'une autre, et les derniers instants de vie du Petit Dragon restent toujours un mystère. Il existe cependant une version officielle sur les circonstances de sa mort. Il serait mort (au conditionnel bien entendu) des suites d'un oedème cérébral succédant à la prise d'un analgésique (Lee souffrait de fortes migraines). En gros et pour faire court, il est mort tout seul comme un grand en ayant pris un médicament tout seul (ou presque mais je ne veux pas détailler toutes les thèses autour de sa mort) comme un grand. Point.

De ce fait, et à mes yeux, l'orientation du film de 1978 se veut un tant soit peu orientée sur une des thèses de sa mort. Dans les années 70, il n'était pas rare que la mafia chinoise (ou plus globalement la Triade) tente de s'accaparer des valeurs montantes, que ce soit des chanteurs, acteurs ou autres personnalités susceptibles de rapporter des dividendes peu négligeables. Et, il est souvent rapporté que cette dernière avait des vues sur Lee qui, n'étant aucunement intéressé par ce genre de liaisons, avait sincèrement peur pour sa vie quant aux menaces dont il faisait l'objet. Le dénouement serait alors l'exécution de ce dernier pour lui faire payer ses refus systématiques. Encore une fois, il n'y a pas véritablement de preuves sur le sujet mais il est évident que le film avance, sans se cacher, cette hypothèse.

 

La suite ici

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

New Protocol

Par PusaiKozu Blog créé le 24/07/12 Mis à jour le 28/10/13 à 13h00

Ajouter aux favoris

Archives

Favoris