Prof.Coren

Prof.Coren

Par Prof.Coren Blog créé le 14/08/12 Mis à jour le 03/06/13 à 22h23

Au programme: mes avis sur des jeux, des films, des livres ou encore de la musique. On s'en fout? Pas grave.

Ajouter aux favoris
Signaler
Une oeuvre, trois morceaux.

Aujourd'hui la rubrique se porte sur American Idiot, le septième album de Green Day sorti fin 2004. Autant dire que l'album est très bon et a signé le retour de Green Day sur le devant de la scène. Il prend la forme d'un Opéra-Rock contant l'histoire de Jesus of Suburbia, héros reflétant le mal-être de la jeunesse Américaine.

Morceau 1: Jesus of Suburbia.

Ce titre, deuxième track de l'album, est le plus important dans l'histoire. Divisé en cinq parties et d'une durée de plus de neuf minutes, il présente le personnage, qui quitte la banlieue d'où il vient et vit dans la débauche pour aller en ville. Mais il va vite déchanter...

Au niveau du son, les cinq parties ne se ressemblent pas et adoptent toutes un rythme différant, cependant le tout reste très cohérant et est très agréable à l'écoute. Les parties « coup de poing » assurent le dynamisme, à tel point que les neuf minutes passent très rapidement ! Bref un excellant titre pour tous les rebelles en herbe !

Morceau 2: Give me Novacaine

Give me Novacaine, situé en milieu d'album, parle de la relation du héros avec  la drogue. Musicalement, le titre fait bien ressentir la confusion et le mal-être du héros, alternant des couplets calmes et des refrains plus énergiques, avec un solo tout bien placé.  C'est classique mais efficace, et j'ai vraiment bien aimé la tonalité de la chanson.

 

Morceau 3: Homecoming.

Et encore un titre de plus de neuf minutes ! Cinq parties aussi, tout comme Jesus of Suburbia, sauf que là ça parle du retour à la maison du héros. Mais ici les parties paraissent plus décousues, et à raison : pendant la conception de l'album, le bassiste Mike Dirnt compose et chante un morceau d'une trentaine de secondes et le soumet au reste du groupe. Le chanteur et le batteur décident de faire de même pour le surpasser. Au final tout cela formera Homecoming, avec donc une partie chantée par le batteur (la 4ème) et une autre par le bassiste (la 3ème). Le titre est donc très original, et un peu moins accessible, mais reste un vrai plaisir pour les oreilles.

 

Au final je vous conseille vivement cet album, classique mais terriblement efficace, et suffisamment varié pour ne pas tomber dans la monotonie. Moi je patiente sagement jusqu'au 25 Septembre, date de sortie de leur prochain album !

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

El-Koala
Signaler
El-Koala
Sans être un fan absolu de Green Day, j'avoue que j'aime beaucoup cet album. Si j'avais dû sélectionner trois morceaux comme toi, ça aurait probablement été "Give Me Novacaine", "Whatsername" et "St Jimmy".
Mais bon, malgré tout, celui que je considère comme le meilleur album de Green Day, ça reste Nimrod. :)

Édito

Le prof que je suis apprend. Le prof que je suis découvre. Je pense que chacun d'entre nous peut etre prof, en donnant son avis et en disant ce qu'il pense. C'est pour cela qu'ici je parle de ce que je vois, de ce que j'entands, de ce que je vis. Pour mieux (me) connaitre, et pour vous permettre d'en apprendre d'aventage.

 Mes jeux cultes:

 

Archives