Le Blog de Polochon

Par Polochon Blog créé le 11/01/13 Mis à jour le 15/04/17 à 19h56

Un grand barda 'portnawak.

Cette expression ne veut rien dire? Parfait, elle est donc à l'image de ce que sera ce blog et son organisation.

Ajouter aux favoris
Signaler

[Parce que le Survival n'est pas un genre limité au jeu vidéo.]
-Feinte de sioux histoire de faire genre on reste dans le thème général du site.

Depuis à peu près toujours, j'ai la mauvaise habitude de régulièrement me vautrer lamentablement par terre. Le problème est peut-être lié à des chevilles un peu faibles (pieds plats + petits = la cheville turbine, trop par rapport à ce qu'elle est censée faire "normalement"), du moins c'est l'explication que je donne naïvement puisque je n'en ai jamais parlé avec un médecin. Ca s'était un peu calmé pendant quelques années, mais depuis cinq ans, allez savoir pourquoi, ça commence à revenir, avec une chute par an en moyenne (ce qui était ma moyenne quand j'étais petite aussi). Avec deux merveilleuses chutes depuis le début 2013, elle est bien partie cette année!

Fin 2009 par exemple, je me suis lamentablement vautrée par terre, la chute elle-même a été assez lente mais je n'ai pas réussi à me réceptionner correctement (en tout cas je l'ai vécue comme lente mais sans réussir à vraiment y réagir... sensation très étrange). J'arrivais juste à me dire: "les yeux! les yeux! il ne faut pas avoir des éclats de verre (de lunettes) dans les yeux!", résultat je suis arrivée par terre sous un angle assez space, où le nez a bien mangé:

13

(Et encore, là c'est le lendemain: ça avait déjà pas mal dégonflé.)

Rien de cassé, juste impressionant... et énormémet de sang. Apparemment, j'étais tellement pâle sur le moment qu'une de mes collègues de l'époque, arrivée quelques minutes après, a décrit mon teint comme "bleu pâle, translucide... un peu comme un fantôme?", soit a priori le teint que j'ai quand je pars de chez moi sans avoir pris le temps de bien me réveiller et que je terrifie des gens sur mon chemin (si si). Quand les pompiers sont arrivés, ils n'ont pas voulu me croire quand je leur ai dit que je pouvais marcher, aux urgences l'infirmière était persuadée qu'il me faudrait un fauteuil roulant... et le médecin a été très étonné de voir qu'il suffisait de nettoyer tout ça et mettre quelques pansements. 'Faut dire, ça saignait abondamment.

A priori, quelqu'un qui se mange par terre comme ça, saigne autant que ça, pile devant un lycée en plus à l'heure de la pause de 10h, avec tous les fumeurs du lycée sur le trottoir opposé et pile en face de la chute, des gens qui passent régulièrement puisque rue menant au centre ville... on pourrait penser que quelques uns s'arrêteraient en chemin? Eh ben non, pas un, j'en ai vu défiler un bon nombre avant que quelqu'un se précipite vers moi, voyant que je tenais encore à peine debout et pissais le sang (pas d'autre mot à ce moment-là). Je précise pour les racistes que ceux qui faisaient semblant de ne rien voir étaient tous blancs et que celui qui a pris le temps de s'occuper de moi était un noir, le premier noir à passer par là. J'aime rappeler ce genre d'anecdotes quand un raciste vient me saouler... Les lycéens en face pareil, ça ne  leur faisait ni chaud ni froid, à la rigueur un moment après que le type ait commencé à m'aider une responsable du lycée est venue voir si elle pouvait faire quelque chose, je l'avais vue du coin de l'oeil avant, mais elle n'osait pas trop venir; c'est vrai quoi, c'est contagieux le sang qui coule autant...

Quelques mauvaises chutes entre-temps, mais rien d'aussi affreux, et à la rigueur quand personne ne passe dans le coin je ne peux pas reprocher aux fantômes de ne pas s'arrêter pour voir pourquoi je mets un peu de temps à me relever.

En janvier cette année, mauvaise chute à nouveau, pile devant un type qui remontait la rue, je mets quelques minutes à pouvoir me relever (tête qui tourne tout ça), il me contourne, hésite un peu mais continue sa route... c'est vrai quoi, 'faudrait pas qu'il soit en retard à son retour chez lui, puisqu'il devait être dans les 19h-19h30!

En mai, chute magistrale dans les escalators du RER à Châtelet (un peu longs, pour les non parisiens): en résumé, je parcours les 2/3 de l'escalator tête la première, façon plongeon à la piscine. Une vraie figure artistique. Avec à la main gauche une cage contenant mon chat [adorable chat, forcément], je pense que c'est grâce à ça que je n'ai rien eu au visage cette fois-ci: j'avais le visage vers le haut jusqu'au dernier moment, essayant de faire en sorte qu'au moins lui n'ait pas trop de problème... je ne vous cache pas qu'il a fait quelques tonneaux avant d'arriver en bas de l'escalator, mais pratiquement aucun rebond sur les bords tranchants (potentiellement même pour la cage): au final j'ai bien visé. Une fois arrivée en bas, j'ai été très surprise de voir un petit groupe se former -immédiatement- autour de moi, avec des gens qui me proposaient de l'eau, m'ont passé des pansements, "mais asseyez-vous mademoiselle", etc. etc. Alors que je n'avais que des cicatrices et bleux aux jambes, un peu grosses parfois mais rien de très affreux. Bon, il est vrai que j'ai un peu dû les terrifier avec un teint très pâle puisqu'ils étaient tous persuadés que j'avais un traumatisme crânien et que vu mon état mental sur le moment j'étais à peu près persuadée d'avoir un teint livide/"bleu pâle translucide"... mais après autant d'années où personne n'en a jamais rien eu à faire de mes chutes parisiennes, que le "résultat" soit très usuel ou important, ça surprend!

 

Conclusion: à Paris, vautrez-vous dans le métro/RER, pas dans la rue, on vous secourra avec beaucoup plus d'empressement! Pour ne pas dire "on vous secourra", tout court!

 

Ajouter à mes favoris Commenter (13)

Commentaires

Polochon
Signaler
Polochon

Le point de vue d'un spectateur http://www.gameblog...._je-suis-un-pnj

Honnêtement, je pense que porter un casque, comme tu le décris, a dû beaucoup "aider" ta "réaction": ça coupe du monde ces choses-là, c'est connu, et pas du tout une légende. Alors en plus si tu lisais quelque chose... tu étais "dans ton monde", presque littéralement. C'est aussi ça le mal des transports en commun, je trouve...

Pour le médecin, je peux me tromper, mais c'est vraiment toujours mécanique, il n'y a jamais d'histoires de pertes de conscience: en général c'est ça qui est annonciateur de plus gros problème. Enfin, je dois aller voir un médecin bientôt, 'verra si j'ai l'occasion/pense à le caser...
D'un autre côté, quand je me rappelle de la réaction d'un médecin à qui je parlais d'un problème qui m'avait valu 72h d'hospitalisation il y a plusieurs années (un truc avec le soleil d'après les tests, même si la raison exacte n'a jamais pu être déterminée), ça n'aide pas mon appréhension à parler de ce qui est devenu des "petits tracas du quotidien": le type m'a limite ri au nez, traité de menteuse cherchant à faire son intéressante, et toute la clique... 'faut que je pense à mettre des photos de l'époque sur mon portable d'ailleurs, c'était par rapport à une opération en urgence et on ne sait jamais quand le problème peut se poser à nouveau. Comme ça au moins j'aurai des preuves, et le médecin se sentira peut-être un peu moins libre de m'insulter aussi ouvertement...
(Une connaissance de mon père d'ailleurs cet autre médecin, comme quoi y'a pas de hasards dans la vie!)

@MAD tu aides les gens car tu es un gentil toi :)

Hey, merciiii

*petite larme*
Tant d'amour sur ce topic...
Que d'émotions!

Narga: Des années d'expérience, eh.
Et encore, j'ai un peu perdu la main... mais ça reviendra, si je continue à chuter aussi régulièrement!
Narga
Signaler
Narga
Effectivement comme tu le dis il vaux mieux tomber dans le metro/rer que dans la rue. C'est fou ça quand même. n’empêche t'arrives quand même a bien limiter les dégâts lors des chutes, bravo.
MAD
Signaler
MAD
Hey, merciiii
supernova1
Signaler
supernova1
@MAD tu aides les gens car tu es un gentil toi :)
Pheonix
Signaler
Pheonix
Ouais mais tu devrais vraiment en parler a un médecin autre que ton père, parce que parfois ces chutes régulières peuvent avoir soit des conséquences relativement graves, soit "facilement" évitables.
Si c'est rien et évitable au moins tu prends pas le risque d'un jour faire une vraie mauvaise chute.
Vithia
Signaler
Vithia
Le point de vue d'un spectateur http://www.gameblog...._je-suis-un-pnj
MAD
Signaler
MAD
Désolé pour ta chute
Et je suis d’accord avec Antoinesk8, il y a toujours l'effet spectateur, je tombe souvent sur des personnes dans le métro qui foncent vers la porte avant la fermeture et se coincent, mais les gens ne font que regarder! Je ne pas un maigrichon, mais je ne suis pas un surhomme non plus, je galère souvent à aider les personnes en question et me dis toujours "Mais putain, pourquoi ils me regardent tous comme si j'avais fait un truc de grave, ils ont rien foutu"

Enfin, si t'as des chevilles un peu faibles, prends ça
http://resources.spo...chte_detail.jpg
hihi
LoS AnGeLiNoS
Signaler
LoS AnGeLiNoS
La réaction des gens est inadmissible!!!!!!! J'espère que tu n'aura pas d'autres chutes. Bon courage.
Polochon
Signaler
Polochon
Oh, sans doute l'effet "mon père est médecin": j'en ai déjà parlé à un médecin, en théorie, puisque j'en ai déjà parlé à mon père. Mais le problème avec mon père, c'est qu'il a du mal à considérer qu'un membre de sa famille (en dehors de lui-même) puisse avoir un problème. C'est comme ça qu'il m'est déjà arrivé de lui parler de maux de ventre TRES importants que j'avais, une fois j'avais même un peu vomi, ça ne l'a jamais alerté plus que ça... au bout de 10 ans, une de ces douleurs a duré beaucoup plus que les 3-4h habituelles: le temps que j'arrive aux urgences, mon ovaire s'était déjà nécrosé (puisque c'était en fait des torsions de l'ovaire, ces douleurs, et cette fois-là carrément un retournement complet), fiesta! Il y a aussi eu des douleurs au dos pour lesquelles il m'interdisait d'aller voir un kiné parce que de toute manière "tu fais la comédie": une fois il s'est absenté quelques mois pour un remplacement, on en a profité pour aller voir un généraliste, c'est comme ça qu'on a découvert ma scoliose sans doute causée par mes pieds plats (et la cheville faible que ça implique) pas du tout imaginaires... Et d'autres petites choses beaucoup moins graves.
Pourtant, aussi paradoxal que ça puisse paraître, c'est vraiment un bon médecin! Dès lors qu'il ne s'agit pas de sa famille...

Après, pour mes chutes, c'est aussi lié à ma manière de marcher: je mets vraiment les pieds bien l'un devant l'autre. Simplement, parfois, je ramène mal une jambe... et boum. Quand j'étais petite j'avais appris à me réceptionner, mais là j'avais eu une pause tellement longue dans mes chutes que j'avais perdu l'habitude! Mais ça va revenir, si ça continue à ce rythme...
Dans l'escalator par exemple, c'est vraiment une perte d'équilibre alors que je ratais une marche: en général je me rattrape sans problème pour un petit truc pareil, mais là, avec le chat dans une main et l'ordinateur (+ quelques affaires pour tenir quelques jours chez ma mère) de l'autre côté... ben c'est plus rude pour se rattraper. Il faudrait que j'arrête de rêvasser quand je marche, pour commencer, par exemple...
bleubleubleu
Signaler
bleubleubleu
Il faut dire que l'idée même de la chute de plein pied n'est pas particulièrement spectaculaire et même potentiellement rigolote. Mais bon effectivement si tu mets plusieurs minutes à te relever chaque fois et que personne ne vient, il y a un problème.
Pourquoi diable n'en parle-tu pas à un médecin?
Antoinesk8
Signaler
Antoinesk8
Hmmmm... L'effet spéctateur... La probabilité qu'une personne vienne en aide à une seconde lors d'une situation urgente est inversement proportionnelle au nombre de témoins présents... En tout cas j'espère qu'à l'avenir tu tiendra mieux sur tes jambes ^^' Bon courage !
Polochon
Signaler
Polochon
L'air de rien, pour Paris, je dirais que "c'est déjà bien" que trois personnes aient cherché à l'aider!
snkforever
Signaler
snkforever
Et encore sur la ligne A, j'ai vu une dame tombée entre la marche du RER et du quai, on été que 3 a avoir été l'aidée, des gens a côté d'elle n'ont même pas bougé, pareil pour ceux passant à côté ...

Édito

Les messages type "c'était mieux avant, pourquoi Gameblog ne devient pas Le Monde du jeu vidéo!" me tapant allégrement sur les nerfs depuis quelques temps, j'ai décidé d'ouvrir un blog 'portnawak. Histoire que les gens comprennent bien pourquoi ils n'aiment pas la "nouvelle" tournure de Gameblog, sa communauté, tout quoi. Vous êtes donc prévenus, ça va partir en vrille, sur tout et n'importe quoi... et rarement du jeu vidéo, en fait. Ca va peut-être(/sûrement!) vous saouler, mais au moins vous saurez pourquoi vous vous plaignez!

-La rédaction du présent blog décline toute responsabilité en cas d'abandon soudain du présent blog, ça fait partie des travers de sa direction. D'un autre côté, ça vous fera des vacances, priez donc pour que son emploi du temps devienne rapidement trop chargé!-

Archives