Pixel realms (visitez mon blog pixelrealms.fr )

Pixel realms (visitez mon blog pixelrealms.fr )

Par dulman Blog créé le 02/03/13 Mis à jour le 01/04/16 à 17h16

LES PALADINS DU JEU VIDEO AU SERVICE DE LA SAUVEGARDE DU PATRIMOINE VIDEOLUDIQUE
http://pixelrealms.fr/

Ajouter aux favoris
  
Signaler
l'antre du rétro (Jeu vidéo)

Bonjour à tous  !!
Votre humble serviteur revient encore une fois pour de nouvelles aventures vidéoludiques  !!
Mais pour une fois nous n'irons pas cherché notre bonheur dans les limbes des archives du jeu vidéo.
Non , ce coup ci, nous allons traiter de quelque chose de plus actuel mais de pas moins gamer pour autant.

Mes pérégrinations numériques m'amènent régulièrement aussi à me faire plaisir sur des jeux moins anciens, restant pour autant délicieusement rétro dans leur approche.
Et aujourd'hui nous allons nous attarder sur une de mes découvertes et un de mes coups de c½urs du moment  :

                                                               

Pu...  !!! Quel jeu  !! Rares sont les titres aujourd'hui à m'accrocher dès le matin pour me faire revenir à mon état normal que dans le milieu d'après midi sans avoir pu en décrocher.

C'est pourtant ce qui s'est passé au contact de Risk of Rain.

Et c'est de ce pas que je m'en vais vous conter pourquoi.

A l'ère ou le tout HD des consoles next gen est devenu roi, de nombreux développeurs continuent de croire que le moteur d'un jeu reste avant tout le fun qu'il dégage, loin devant les priorités esthétiques de la texture en haute résolution, pétris d'idées simples mais efficaces et savamment exécutées.
C'est donc grâce à la magnificence du jeu indépendant actuel que des titres comme risk of rain arrive à sortir du lot et continue d'emprunter la voie du plaisir de jeu.

A l'aube du 21è siècle, de nombreuses plateformes de financement alternatives du jeu vidéo font leur apparition. Celles ci ouvrent les portes de la boite pandore de la créativité à de nombreux studios bénéficiant de financement plus modeste que les titres AAA longuement mis en lumière sur les dernières générations de consoles qui, empêtrés dans leur immobilisme créatif, sont désormais souvent régis par les lois de la rentabilité ( ça ne fait pas que des bons jeux, loin de là, mais la prise de risque est minimale et les nouveaux concepts émergent rarement de ces titres à gros budgets).

C'est donc, grâce à Kickstarter, célèbre plateforme de financement indépendant, que les deux développeurs de Hoopoo Games (Duncan Drummond et Paul Morse ) ont pu mettre en lumière leur projet, faisant partie de cette catégorie de jeux dévéloppés pour mettre à mal vos nerfs et votre abnégation, au même titre que Rogue Legacy, Spelunky ou encore Binding of Isaac.

 

PROLOGUE DU JEU :

Vous voici donc propulsé au sein d'un vaisseau de fret, au milieu de l'immensité spatiale, mis à mal par une force extraterrestre inconnue. Sans autre possibilité immédiate de survie, il est décidé d'envoyer une des capsules de sauvetage dans le cosmos afin de pouvoir sauver une partie de l'équipage.
Vous vous retrouvez alors échoué sur une planète inconnue, forcé de trouver un chemin à travers des modules de téléportation, qui vous amèneront inexorablement vers l'échappatoire tant espéré pour retrouver votre liberté et repartir vers votre planète chérie.
Le scénario reste famélique mais constitue un bon prétexte à tout ce qui va suivre dans votre aventure spatiale, et c'est bien là l'essentiel.

 

MECANIQUES DE JEU ET PRESENTATION DU GAMEPLAY :

Risk of Rain se présente de premier abord comme un Roguelike, style de jeu très populaire ces derniers temps.
En d'autres termes, le jeu va vous amener à parcourir un univers géré en partie aléatoirement et va vous pousser dans vos derniers retranchements sur le système éculé de la survie en territoire hostile.
Je dis bien en partie aléatoirement, car contrairement à de vrais Roguelike comme Rogue Legacy ou les structures mêmes des niveaux évoluent à chaque partie, Risk of Rain fige la géométrie des niveaux mais gère par contre aléatoirement les emplacements des modules de téléportation, ainsi que les différents coffres et autels nécessaires à la découverte et à la collecte d'argent et des améliorations disponibles pour votre héros. Chaque partie est donc unique et le système permet d'attiser notre âme de fouineur pour dénicher les meilleurs armes et modules de survie nécessaire à l'achèvement de votre mission.

De plus, la règle la plus importante empruntée au Roguelike reste la permadeath ou mort permanente en bon français. Dès lors que votre personnage meurt durant sa mission, vous vous retrouvez obligé de tout recommencer depuis le début  !! pas de checkpoint  !!
C'est sévère mais tellement excitant que tout vous pousse à penser que chaque seconde passée dans le jeu est peut être la dernière...

Pas de panique cependant, vous engrangez quand même de l'expérience durant vos parties et de nombreux autres survivants du crash se débloqueront au fur et à mesure de votre progression.
Nous le verrons plus loin, mais les différents personnages offrent des façons de jouer toutes très différentes les une des autres, et permettent de limiter la lassitude généré par la monotonie et la répétitivité d'actions d'un héros unique.
Les situations auxquelles on se retrouve confronté prennent alors à chaque fois une saveur différente et vous trouverez à coup sur LE personnage qui convient à votre style de jeu.

Et le temps vous est compté .
Ce n'est pas juste une belle phrase vous annonçant votre mort certaine (vous risquez de la croiser régulièrement de toute façon...) mais plutôt une façon de vous aiguiller vers l'autre originalité du jeu.
En effet, Risk of Rain ne gère pas la montée en difficulté comme tout le monde.
Contrairement à la plupart des jeux ou cette fameuse montée en difficulté se fait lorsque l'on change de niveaux, Risk of Rain prend un tout autre chemin et vous annonce dès le départ qu'elle montera inexorablement et progressivement en fonction du temps de jeu effectué. Un compte à rebours (affiché en haut en à droite ) vous est alors imposé dès les premières secondes de jeu et il est donc conseillé d'optimiser au maximum vote temps passé dans les niveaux si vous souhaitez pouvoir atteindre la fin du jeu.
En résumé, que vous restiez dans le premier stage à explorer tous ses recoins ou que vous ''Speedrunniez'' à travers les niveaux, les difficultés les plus extrêmes arriveront toujours au même temps de jeu, ce qui ajoute énormément de piment dans un plat déjà bien relevé question difficulté.

Dans cette question de timing, il reste encore une petite subtilité  : l'activation des portails de téléportation de fin de niveau.
En effet, dès lors que vous allez trouver ce fameux portail, il faudra tout d'abord l'activer.
Durant cette période d'activation( 90 secondes en mode normal et 120 en hard), il faudra alors patienter et réussir à éradiquer jusqu'au dernier tous les ennemis se présentant à nous avant de pouvoir l'emprunter. Apparaît en plus, à cet instant, un BOSS avec une barre de vie plus conséquente qu'il faudra éliminer en plus des petites frappes régulières vous assaillant.

Vous voilà donc prévenu, le temps vous est compté et à partir de là, vous allez en baver …

Fort heureusement le gameplay est parfaitement calibré et nos gentils antihéros ( au nombre de dix), perdus au milieu de nulle part ( clin d'oeil possible à riddick?), loin d'être des manchots ( tant mieux, sinon je sais pas comment on s'en sortirait ..), possèdent tous des aptitudes de combat propre à chacun, essentielles à votre survie.

Voici l"exemple du sniper en image:

Chaque personnage possèdent donc des aptitudes uniques modifiant profondément le gameplay et la façon d'aborder les situations se présentant à nous.
Je prends pour autre exemple le commando, premier personnage jouable qui offre la possibilité de faire une roulade , de tirer en rafale avec son arme principale et de tirer un gros coup de fusil à pompe touchant tous les ennemis sur son passage.
A contrario, le deuxième perso débloqué ne propose aucune de ses habilités et retrouve un gameplay plus défensif avec un bouclier, des mines et un lance grenade. Celui ci n'a aucun mouvement de parade comme la roulade du commando et les premières parties sont complètement déstabilisantes car rien ne se joue de la même façon et votre capacité à vous adapter fera la différence.
Attention aussi, ces capacités ont un temps de recharge et ne peuvent être utilisées à tout va. Il faudra donc être vigilant quant au timing avec lequel on les utilise pour réussir à se sortir de toutes les situations.

Dernier point important, Risk of rain dispose d'un nombre conséquents d'options à dénicher dans les niveaux qui se révèlent rapidement vitales à votre survie.Elles sont diverses et variées et vous permettront entre autres d'améliorer votre pouvoir offensif avec des mini drones vous suivant partout où vous allez, ou encore des boucliers de protections et des unités de soins vous redonnant des précieux points de vie lorsque vous pouvez vous mettre à l'abris pendant quelques secondes. Je ne les citerais pas toutes tant elles sont nombreuses mais elles ajoutent une bonne part de variété et on se complait dans la recherche des 

différentes coffres ou autels parsemés aléatoirement dans le jeu pour découvrir encore et encore ce qui se cache derrière ceux ci pour continuer l'optimisation de notre arsenal et d'atteindre le "loot" parfait ( les options peuvent, de plus, être détenu  en grande partie en plusieurs exemplaires chacunes en témoigne l'image présentée).

Le syndrome pathologique "Diablo" refait surface .... ^_^

Voici le tableau disponible dans le jeu de ces différentes améliorations.

C'est sur ces points précis que risk of rain permettra au joueur de profiter d'une rejouabilité et d'une diversité plus que bienvenue ( même si une grosse partie de chance sera nécessaire pour posséder le loot parfait dû au phénomène d'apparition aléatoire des items dans les niveaux).

Ceci permet dans ce style de jeu de ne pas s'inscrire dans la redondance et la lassitude tant le principe de base reste simpliste et répétitif bien qu'addictif si on y accroche.

UNE AMBIANCE MUSICALE DE QUALITÉ :

C'est l'autre point fort du jeu.
Le thème tourne autour d'une techno minimaliste très bien écrite sur un thème évoquant l'espace infini et l'aventure à l'autre bout d'une galaxie oublié seul contre tous, avec la force de rester assez fortement inscrite dans votre inconscient pour vous suivre partout même quand vous arrêter de jouer.
Je ne calcule plus le nombre de fois ou je me suis retrouvé au boulot en train de fredonner cette musique et c'est à partir de là que je peux aisément affirmer que la musique de jeu est magistralement réussie, car si elle arrive à vous suivre même loin de votre pc préféré c'est que le compositeur à réussi à atteindre son but :

Créer un thème fort avec une identité propre.

Bravo à vous messieurs les compositeurs vous m'avez eu, votre musique est géniale ^_^
Ce thème a même le bon goût de changer de rythme et d'intensité au fur et à mesure que la difficulté monte (avec des petits bout de gros riffs qui tabassent) pour vous faire monter en pression et ainsi tenter de vous faire atteindre «  la zone », état cathartique cher à tout gamer, le graal vidéoludique où l'homme et la machine ne font plus qu'un, « fusionne » pour se dépasser et relever des challenges paraissant impossible en temps normal.

Et sur les difficultés les plus élevées, vous en aurez besoin de la zone, parce que le jeu est clairement bloquée en mode hard core ( je n'ai personnellement fini le jeu qu'une seule fois en easy et j'en ai déjà bien bavé ...).

LE CHALLENGE TOUT SEUL C'EST BIEN, À QUATRE C'EST MIEUX 

Comme dirait l'autre , plus on est de fous, plus on rit !!
Dans Risk of Rain, cette affirmation reste dans le vrai mais à quatre joueurs en ligne, plus on est de fous et plus on souffre.
Car le jeu à cette capacité de s'adapter à votre façon de jouer et meilleur vous êtes, plus le jeu sera vicelard avec vous et vos acolytes .
J'e n'ai pas eu l'occasion de tester le mode en ligne mais des échos que j'en ai eu, le jeu prend alors une toute autre dimension pour devenir complètement dingue et jouissif.
La complémentarité des classes de personnages prennent alors tout leur sens et le teamplay et la coopération entre joueurs rajoutent une dimension stratégique bienvenue .
Détail important tout de même : on peut jouer aussi en local mais ce mode vous oblige à rester tous ensemble sur le même écran limitant de fait l' intérêt principal d'être à plusieurs : l'exploration simultanée de la carte de jeu, l'optimisation du loot pour éviter de se faire rattraper inexorablement par les difficultés les plus élevées du jeu trop rapidement et ainsi atteindre le but ultime de notre fuite vers l'avant.

Risk of rain est donc un jeu exigeant, clairement taillé pour les amateurs de challenge, doté d' une profondeur de gameplay savamment distillé qui vous scotchera pendant de longues heures devant votre écran tant est que vous adhérez au style .
Accompagné de plus par une direction artistique minimaliste de qualité et une ambiance musicale de haut vol, Risk of Rain distille une ambiance accrocheuse et singulière qui fera mouche auprès de tous les gamers amoureux d'ambiance rétro futuriste.

 

Seul réel défaut technique connu, des ralentissements peuvent subvenir lorsque trop de sprites et d'animations s'affichent en même temps dans les difficultés les plus élevées mais rien de dramatique.

Vous voilà donc prévenu !
Touchez une fois à ce jeu et personne ne vous entendra crier dans l'espace infini pour vous aider à décrocher ^_^

J'espère vous avoir donné envie d'essayer ce superbe jeu indépendant et merci à tous de m'avoir lu.

à bientôt sur Pixelrealms !!

Dulman.

Voir aussi

Jeux : 
Risk of Rain
Plateformes : 
PC
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

bonjour à tous !

voila 27 ans que cette passion pour le jeu vidéo me poursuit depuis que mes parents ont décidés un jour de m'acheter une NES.

Et voila 27 ans plus tard que je commence à écrire sur ce qui représente ,à mes yeux , le huitième art sur terre.

à travers ce blog , je partagerais avec vous  toutes mes expériences passées , présentes et futures mais aussi mes délires !

en espérant que ca vous plaise !

 RETROUVEZ VOUS MOI SUR PIXELREAMS.FR pour retrouver le reste de mes articles :-)

 

Archives

Favoris