Signaler
Rien à voir

J'ai envie de partager avec vous une séquence de télé qui m'a fait réagir. J'aimerais savoir si c'est votre cas, si vous l'interprétez comme moi et ce que vous en pensez. La séquence est tirée de l'émission "Le Cercle" diffusée sur Canal+ Cinéma et date d'il y a quelques semaines. Il s'agit d'un débat critique sur le film Paradis : Amour de Ulrich Seidl. Le moment qui m'interpelle est celui de l'intervention d'Ollivier Pourriol, un philosophe et critique du Cercle. Il compare le film à un film d'horreur et pour soutenir cette association appelle en premier lieu "l'horreur physique manifeste du côté autrichien". Je vous laisse regarder le débat pour comprendre.

Suite à cela il me semble y avoir une réaction des autres intervenants, Ollivier Pourriol qui prend ce que j'assimile à une posture défensive agressive et qui élude la demande de précision de l'animateur (Beigbeider).

Enfin regardez cette vidéo.

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

Noiraude
Signaler
Noiraude
Black, l'expression femme à lunettes, dans le contexte de cette vidéo sur le phallus noir, c'est, comment dire :genre: :lol:
Noiraude
Signaler
Noiraude
En parlant de film d'horreur, je veux croire que c'est le rapport du spectateur aux différents personnages qu'il met en avant. Au début du long métrage, si j'ai bien suivi son raisonnement, nous sommes invités à suivre les pas de la bonne bourgeoise occidentale en détresse, en quête d'amour et de désir, et qui se retrouve confrontée bientôt au mécanismes monstrueux de la marchandisation des sentiments et de la prostitution. L'homme noir n'est pas le monstre, mais il est symboliquement l'objet d'un système monstrueux. Puis vient le retournement de point de vue - une structure classique du film d'horreur, je vous renvoie à Cabal pour en découvrir l'une des plus belles illustrations -, où l'on comprend comment cette bourgeoise est en fait l'objet d'un système de pensée occidental proprement monstrueux, détestable relents de colonialisme à la clé. Je n'ai pas vu le film, mais clairement, le débat m'a donné envie d'en savoir plus, et notamment l'intervention de ce mec qui du coup m'incite à voir si ce dont il parle est bien ce à quoi je pense...
BlackLabel
Signaler
BlackLabel
Perso je pense comme la femme à lunettes (je juge pas le film, l'ayant pas vu), je déteste les films qui nous mettent en position de voyeur car on ne voit que la surface des choses d'une manière malsaine et dégueulasse, un complet mépris de l'humanité.

Vers le Sud (montré dans la vidéo) y'a toute la dimension humaine derrière la misère (sociale et affective). Et tous les portraits, entre le Noir purement intéressé et manipulateur, celui qui profite simplement pour s'amuser, la femme qui vient pour s'éclater et celle qui vient chercher l'amour.

Pour l'horreur physique c'est dit très crûment, mais maladresse ou pas, l'obésité morbide (comme c'est le cas dans le film) c'est quelque chose de repoussant car c'est maladif, c'est pas beau à voir quoi, surtout en maillot de bain.
Après le mot horreur est beaucoup trop fort, mais c'est dans une émission donc il a peut-être choisi ses mots un peu vite (comme dit seb).
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Pour moi c'est que la manifestation du phénomène "zéro nuance" qui existe dans tous les débats publics depuis un bout de temps (évidemment étant assez jeune, je ne peux en témoigner que sur les dernières années). Pour moi, sur l'histoire de l'obésité, il dit la même chose que le second intervenant (François Begaudeau) sauf qu'il ne dit pas "ressente subjectivement que leur corps n'est pas désirable" il dit "horreur manifeste". Alors attention, je ne suis pas en train de dire que François Begaudeau est un faux cul et que Olivier Pourriol dit les choses tel qu'elles sont. Personnellement je déteste les interventions plombantes comme ça pour la simple raison qu'à partir du moment où on ne nuance pas, on prétend à une vérité absolue, ce qui au passage pour un philosophe est juste une hérésie. Ceci dit, pour moi son discours va à peu près dans le même sens que Begaudeau, sauf qu'il le dit crument; reste à savoir si c'était une maladresse ou juste pour choquer. Vu qu'il se défile un peu et enchaîne vite, je dirais que c'est une maladresse. (oui j'aime laisser le bénéfice du doute aux gens)

Pour ce qui est du propos du film, un peu comme Kyalie, je ne comprends pas non plus le rapprochement avec le film d'horreur et son histoire de "retournement". J'ai vu une tétrachiée de films d'horreur (des excellents comme des médiocres) et je ne me souviens pas avoir lu dans une analyse ce genre d'interprétation, à part peut-être pour les films de zombies où finalement, les monstres sont plus souvent les humains vivants que les morts.

La seule chose que je trouve assez pertinente, c'est sa toute dernière phrase qui parle de la vengeance de la femme blacnhe occidentale sur l'homme noir. D'un point de vue strictement dominations sociales, ça a du sens. Après encore une fois j'ai pas vu le film.
Pedrof
Signaler
Pedrof
On est obligé de rien si c'est ça ta question.
Sharn
Signaler
Sharn
Depuis quand on doit écouter des philosophes?
Pedrof
Signaler
Pedrof
Oui, entendre un type parler comme ça, me choque. Je trouve ça assez inhumain. Le type est philosophe et il a juste perdu toute crédibilité à mes yeux.
Kyalie
Signaler
Kyalie
Ouai, c'est le seul dont j'ai pas vraiment compris où il voulait en venir ; quand il parle d'horreur manifeste, pour moi il fait clairement allusion aux corps (obèses) des femmes en question (ce qui choque, à raison).
Pour le reste, il n'a jamais étayé sa comparaison avec un film d'horreur - parce que si c'est "elle", la gentille au début alors "lui", le Noir, serait le monstre qui lui veut du mal ? Ça semble être un peu n'importe quoi par rapport à ce qui a été dit par les autres intervenants.
Pedrof
Signaler
Pedrof
Si vous avez besoin de repère après avoir vu la vidéo, le passage en question se situe à partie de 9:00. Mais je pense vraiment qu'il vaut mieux regarder ce qui vient avant, ne serait-ce que pour savoir de quoi on parle et que ça peut être aussi intéressant.

Enfin, camarades qui n'habitez pas en France métropolitaine, vous devriez pouvoir regarder la vidéo.

Le Blog de Pedrof

Par Pedrof Blog créé le 20/12/10 Mis à jour le 29/10/14 à 13h23

Ajouter aux favoris

Archives

Favoris