Le blog de PEB - Back to the geek culture

Le blog de PEB - Back to the geek culture

Par peb258 Blog créé le 08/02/10 Mis à jour le 09/05/15 à 11h13

Ajouter aux favoris
Signaler
(Jeu vidéo)

Vous le savez, dans une dizaine de jours seulement arrivera enfin le dernier volet des aventures vidéo ludique du Sorceleur, le Loup Blanc, Geralt de Riv! Reporté une première fois pour une sortie qui était initialement prévue en février, c’est finalement le 19 mai que l’on pourra mettre les mains sur ce jeu qui s’annonce grandiose. Mais The Witcher c’est avant tout un univers très riche et cross média. Difficile donc de s’y retrouver entre les jeux, les livres etc…

Comment bien se préparer à la sortie de The Witcher 3

J’ai découvert The Witcher à l’occasion de l’arrivée du second opus sur Xbox 360, comme beaucoup de joueurs. Et comme beaucoup d’entre eux j’ai été perdu d’entrée de jeu dans cet univers incroyablement riche et intéressant, mais aussi terriblement complexe, les jeux  (surtout le 2) ne faisant pas grand chose pour rendre l’intrigue accessible aux nouveaux venus. Craignant que cela ne se reproduise avec le 3ème opus, j’ai depuis quelques mois mis en place tout ce qu’il fallait pour me préparer convenablement à la sortie de ce jeu que j’attends depuis de longues années.

En effet depuis Janvier j’ai commencé la lecture des livres Le Sorceleur, soit 7 tomes, dont 2 recueils de nouvelles et 5 romans, pour un total de 3465 pages! Je les ai terminé la semaine dernière et j’ai donc réenchainé sur les jeux. En ce qui concerne le premier jeu, il n’est sorti que sur PC et si j’avais eu le courage de le faire avant The Witcher 2, j’avoue que le gameplay a énormément vieilli et je ne me voyais pas du tout y retoucher. Pour pallier à cela et me remémorer son scénario j’ai regardé ceci : 

Alors certes les choix du joueurs ne sont pas forcément les miens mais c’est bien suffisant pour rattraper son retard.

J’ai par la suite décidé de me refaire The Witcher 2 sur ma bonne vielle Xbox360 resortie de son carton pour l’occasion. J’en suis pour le moment à la moitié de l’aventure et je devrais le terminer dans le courant de la semaine prochaine. Je serai donc paré pour profiter au maximum des nouvelles aventures du Loup Blanc et saisir toutes les références car en effet, si Geralt était amnésique dans les deux premiers jeux, il retrouve entièrement la mémoire à la fin du 2nd jeu, et à mon avis les références aux livres risquent d’être nombreuses.

the witcher 2 xbox360

En effet, The Witcher est avant tout un univers créé par Andrzej Sapkowski tout au long de nombreuses nouvelles et de romans, écrits entre 1986 et 1999, les jeux vidéos prenant place après ces romans. Trouvables au format poche aux éditions Milady, les deux premiers livres sont des recueils de nouvelles introduisant les personnages principaux, dont Geralt, Jaskier et Yennefer, ainsi que l’univers de base. Si de nombreuses personnes considèrent que l’on peut se passer de la lecture de ces deux premiers livres, je vous le déconseille fortement tant l’essence même de The Witcher  est présente, sans compter le fait que les nouvelles sont quasiment à 90% centrées sur Geralt de Riv.

Il est à noter que trois nouvelles sont quasi indispensables pour lire la suite des aventures du Sorceleur, «Une question de prix» que vous trouverez dans le 1er recueil «Le dernier voeux», «L’épée de la providence» et «Quelque chose en plus» que vous trouverez dans le 2nd recueil, formant le véritable prologue aux romans qui suivent et permettant notamment de comprendre la nature du lien entre Geralt de Riv et Ciri (qui est le deuxième personnage jouable de The Witcher 3 et qui fera sa première apparition dans les jeux à cette occasion).

La suite de l’histoire qui se déroule dans les cinq romans est quand à elle d’une cohérence et d’une qualité rare. Le fil rouge reste le même tout de long, la tension dramatique et narrative augmente au fur et à mesure des tomes et le dernier livre, «La dame du Lac» est  une réussite assez incroyable tant l’intelligence de la narration mélangeant les points de vue crée une toile dans laquelle le lecteur se laisse prendre et surprendre, Sapkowski maîtrisant l’art du retournement de situation à la perfection!

the witcher saga

A ce stade là une question demeure sans doute pour bon nombre d’entre vous : est-il indispensable de lire les livres avant de jouer à The Witcher?

Non, pas forcément, j’ai d’ailleurs fait les deux premiers jeux sans avoir rien lu sur le Sorceleur et j’ai parfaitement apprécié l’expérience de jeu ainsi que la qualité de l’univers et l’écriture des personnages. Mais je ne peux que vous conseiller de le faire ou du moins de vous renseigner sur l’histoire des romans afin d’apprécier toutes les subtilités des jeux. En effet, The Witcher 1 se passe cinq ans après la fin des romans et si CD Projekt développe sa propre histoire sans lien avec les évènements passés, les personnages et l’univers eux restent ceux développés et travaillés dans les romans. Geralt étant amnésique cela permet aux nouveaux venus de rentrer facilement dans l’histoire. Il en est autrement dans The Witcher 2 durant lequel Geralt va petit à petit retrouver la mémoire donnant lieu à des flashback bien mystérieux pour qui n’aurait pas lu les livres. De plus la fin du jeu vous paraitra sans doute bien obscure si vous n’avez rien lu ou pas pris connaissance de résumés des ouvrages de Sapkowski. Le 3ème jeu va faire la jonction – à priori parfaite au vu des bandes annonces – entre les jeux et les livres, certains personnages clefs des romans et de la vie du Sorceleur faisant leur première apparition vidéo ludique ici.

Alors vous me direz, comment faire en si peu de temps pour lire tous ces livres? Est-ce que je vais devoir faire l’impasse sur The Witcher 3 : The Wild Hunt? Et bien non, car je vous ai trouvé des résumés très complet de chaque ouvrages, encore plus intéressant et complet que ceux disponibles sur le Wiki puisque ici, Eléonore Cotton en plus de vous proposer des résumés d’une très grande qualité vous offre aussi une analyse très fine et pertinente des procédés de narration, des caractéristiques des livres, des renversements de situation etc. Elle fait un travail vraiment excellent et son blog est un régal et une belle découverte. Il serait donc dommage que je vous propose des résumés fait par mes soins mais qui seraient de bien moindre qualité. Après la lecture de ces sept articles vous serez paré pour parcourir les royaume du Nord en compagnie du Sorceleur Geralt de Riv!

Résumés : 

the witcher-Tome 1 : Le Dernier Voeu

le sorceleur-Tome 2 : L’Epée de la Providence

le sorceleur-Tome 3 : Le Sang des Elfes

le sorceleur-Tome 4 : Le Temps du Mépris

le sorceleur-Tome 5 : Le Baptême du Feu

le sorceleur-Tome 6 : La Tour de l’Hirondelle

le sorceleur-Tome 7 : La Dame du Lac

Pour terminer je vous laisse avec LA carte du monde de The Witcher, bien utile pour comprendre les tenants et les aboutissants du voyage de Geralt de Riv ainsi que les tensions géopolitique entre les divers royaumes.

 

carte du monde the witcher

Cliquez pour voir en taille réelle

Vous pouvez retrouver cet article et d'autres sur mon blog Culture Peb

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Achat du jour (Jeu vidéo)

Commandé en Janvier, j'ai enfin reçu le collector Hotline Miami 2 : Wrong Number. Sorti le 10 mars 2015, cette version du jeu est accompagnée de 3 vinyles nous proposant 28 morceaux issus de l'OST. Afin d'innover un petit peu et de vous proposer quelque chose de plus dynamique, j'ai décidé de vous présenter cet unboxing sous forme de vidéo, un grande première pour moi! Et pour ne rien gâcher, je vous propose un concours.

Pour commander ce collector, encore disponible, il faudra se rendre sur le site de iam8bits , et être un petit peu patient car vous ferez désormais parti de la deuxième vague de pressage des vinyles. Quant au contenu de ce collector je vous invite à visionner la vidéo ci-dessous ou à lire cet article.

 

 

 

Afin de rester dans le thème, je vous propose de gagner sur Steam une version deluxe digital de Hotline Miami 2 : Wrong number, comprenant donc le jeu et son OST complète. Vous avez plusieurs possibilités pour participer au concours : 

- Commentez cet article en annonçant que vous participez au concours

- Suivre ma chaine Youtube

- Suivre la page Facebook du blog

- Me suivre sur Twitter et retweeter ce tweet :

 

Pour chaque modalité de participation vous avez une chance de remporter le concours, et donc si vous commentez, suivez la page FB+chaine Youtube+Twitter, vous aurez donc 4 chances de gagner. 

Le concours prendra fin Samedi 21 Mars à 23h!

 

N'hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cette forme de présentation, comme je l'ai dit l'exercice est tout nouveau et j'ai vraiment essayé de proposé quelque chose un petit peu dynamique! Je vous laisse avec quelques photos dudit déballage.

 

 

vinyle collector hotline miami 2 wrong number 2vinyle collector hotline miami 2 wrong number 2vinyle collector hotline miami 2 wrong number 2vinyle collector hotline miami 2 wrong number 2vinyle collector hotline miami 2 wrong number 2vinyle collector hotline miami 2 wrong number 2

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Signaler
(Musique)

Hier soir France 4 diffusait un reportage fort intéressant dédié à la musique dite 8-Bits, et plus particulièrement aux hommes et aux femmes derrière, ces musiciens d’un nouveau genre. Oui mais la 8-Bits musique, qu’est-ce donc?

Le reportage est disponible en Replay pendant 6 jours, vous pouvez le visionner ici

Une salle de concert pleine à craquer, une foule quasiment en transe. Derrière les platines et les consoles de mixage un homme attrape une Gameboy tel un instrument de musique et en sort des sons et une musique quasi primitive et hypnotique. Faisant danser les foules avec ces sons désuets et emplein de nostalgie, ces artistes nous expliquent les bases de leur art. Ils se servent tout simplement des sons émis par les puces électroniques des anciens ordinateurs et consoles de notre enfance : Amstrad, Comodore, Atari, Nes et surtout la sacro sainte Gameboy. En effet, et j’en ai été le 1er surpris, les sons si caractéristiques de cette musique ne sont pas émis par des ordinateurs actuels sur lesquels les sons de nos vielles consoles auraient été samplés, mais bel et bien par les puces d’origine détournées de leur usage premier. Si l’aspect technique est ici survolé, et certainement bien compliqué, il permet tout de même de se faire une idée de la chose et d’être tout simplement admiratif de ces génies de l’électronique et de du bricolage. Ils préfèrent d’ailleurs parler de Chip Music (Musique des puces) ou de Chiptune que de 8-Bits musique.chiptune 8 bits

Ce qui lie les artistes et leurs auditeurs semble bien être la nostalgie relative à ces objets qui nous ont rendus heureux dans notre enfance, expliquant pourquoi certaines générations précédentes sont finalement quasi-hermétiques à ce genre musical, même si cela tend à se démocratiser comme le dit l’un des intervenant du reportage, qui explique des jeunes de 16-18 ans viennent à ces concerts et adore ce son alors même qu’ils ne l’ont pas connu enfant.

Le reportage est particulièrement intéressant dans la mesure où il brise le lien entre le jeux vidéo et la ChipMusic. Bien évidemment les deux ont été intrinsèquement lié dans les années 80, mais sont désormais parfaitement indépendant, et les artistes de ChipTune ne travaillent pas forcément sur des OST de jeux vidéo. Mais l’esthétique et la culture dite «geek» perdure chez certains d’entre eux. Mais les autres vont bien au-delà.

En effet, pour se donner une crédibilité, recherchée pour être pris au sérieux, les créateurs de Chiptune vivent leur mouvement et leur art comme un nouveau mouvement Punk, et dès lors ils se dotent d’un message politique qui semble évident au vu du matériau premier de leur musique : dénoncer la société de consommation, l'obsolescence programmée, prôner le recyclage etc... bref s’inscrire en quelque sorte dans un mouvement post capitaliste. Si ces revendications sont peut-être fondées, elles paraissent peu crédibles dans ce reportage qui en 50mn parvient à s’égarer parfois, voulant trop en dire/montrer, quitte à être décousu à certains moments.

Le reportage nous montre ici une scène ultra underground, alors que les intervenants eux-même parlent d’une démocratisation de la chiptune musique. Assez paradoxal, il est dommage de ne pas voir ici des artistes tel que Disasterpeace (qui a entre autre composé la bande son de Fez, que vous pouvez écouter ici) et Jasper Byrne qui justement offrent une accessibilité et une musique bien plus tournée vers le grand publique, tout en démontrant d’immenses talents de compositeurs depuis des années.

La scène underground montrée ici amène à se questionner sur la pertinence de certaines démarches artistiques et concerts dans lequel l’artiste fini complètement à poil en se trémoussant dans tout les sens, une Gameboy à la main alors même que ces même artistes disent rechercher une plus grande crédibilité artistique qu’ils n’avaient pas au début (on les voit regretter d’avoir fait un concert dans une émission de télé recouvert intégralement de feuilles de laitue par ex). Paradoxal ,mais il s’agit juste là de l’aspect humain, et cela ne remet absolument pas en cause la qualité de cette musique juste fabuleuse.

Ce qui est particulièrement juste est le fait que le reportage nous dise et nous montre que la Chip Musique n’est pas un genre en tant que tel, mais plus une façon de faire, puisque l’on peut retrouver des morceaux électro ultra hardcore, tout comme des choses bien plus mélodieuses, posées, voir même aux accents pop-rock (je pense ici à l’incroyable OST de Scott Pilgrim le jeu, composée par le groupe New Yorkais Anamanaguchi). En plus de regarder le reportage, je ne peux que vous inviter à écouter l’intégralité des OST mentionnées dans cet article, notamment celle de Hotline Miami, véritable compilation d’artistes talentueux dans ce domaine.

 

Un reportage particulièrement instructif donc, avec un certain nombre de défauts (le principal étant de ne pas présenter les intervenants!) mais qui a le mérite de proposer une porte d’entrée sur cette musique que j’affectionne particulièrement. Assez nerveux, il faut cependant savoir faire l’impasse sur les réflexions approximatives et presque opportunistes concernant l’obsolescence programmée et cette nouvelle culture punk.

Vous pouvez retrouver cet article et de nombreux autres sur mon blog : Culture Peb

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler

Avant toute chose je tiens à préciser que ce blog est définitivement mort (en même temps le dernier article date du noel de Gameblog précédent avec les cadeaux que La Danette m'avait offert). J'ai par contre ouvert mon propre blog il y a peu à l'adresse suivante : Culture Peb . Vous pouvez donc retrouver cet article là-bas, et mes prochains écrits seront uniquement posté sur Culture Peb. Bonne lecture et Joyeux Noël à toutes et tous ;)

Bonjour tout le monde. Joyeux Noël! J’espère que vous avez été gâtés comme il se doit et que les fêtes se sont bien déroulées avec vos familles et/ou amis respectifs. 

Avec quelques jours de retard je viens partager avec vous ce que le Père Noël m’a gentiment offert, sachant que tout n’est pas encore là, en effet je n’ai pas vu mes frères, et quelques BD pourraient arriver en supplément, tout comme 2 vinyles qui ne sont pas encore là (The Suburbs de Arcade Fire et Exile on Main Street de The Rolling Stones!). 

Je tiens tout d’abord à remercier chaleureusement Prof Corentin qui a été mon Père Noël de Gameblog, et qui m’a offert Batman Sombre Reflet, qui va me permettre de continuer ma collection autour de ce personnage que j’affectionne tant, et Fallout 3 qui va venir enrichir ma ludothèque, car je ne l’avais plus (on me l’avait prêté à l’époque), et ça me permettra de faire les DLC que je ne connais pas! 

 

J’ai eu la chance de recevoir Dragon Age Inquisition de la part de ma femme. Je ne l’ai pas encore lancé, j’ai passé 2 heures sur le site Dragon Age Keep pour essayer de refaire le contexte de ma sauvegarde du 1er Dragon Age, et rattraper une histoire par défaut du 2nd opus car je n’ai jamais joué à ce dernier. Et avec les récentes attaques de hackers sur nos services en ligne favoris, je n’ai pas pu me connecter au PSN et donc attaquer le jeu, mais je vais débuter ça cet après-midi. Elle m’a aussi offert les deux premiers livres du Sorceleur, ce qui va me permettre de me préparer correctement à la sortie de The Witcher 3 (et il faut que je rejoue au 2nd opus aussi!). D’excellentes lectures en perspective!

J’ai aussi eu la chance de recevoir deux gilets American Vintage, dont un en cachemire. Ils sont juste parfait, tant au niveau de la coupe que de la qualité des laines.

N’oublions pas Edgar, mon petit chat, qui a un pelage noir et blanc comme un Felix. En effet il a lui aussi été gâté par le Père Noël en recevant ce numéro de Pilote - Felix le chat datant de 1938 et qui se trouve dans un état quasi impeccable! Une superbe pièce.

 

 

N’hésitez pas à partager vos cadeaux dans les commentaires!

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Comics (BD-Manga-Comics)

 

Ca y est, noël est passé, et nous avons tous été gâté, parfois plus que de raison!  Et après avoir honoré les repas familiaux, et avoir eu le temps de dessouler, voici mon article sur le noël de Gameblog!

Et après 2 saisons plus que concluantes, le Noël de Gameblog était de retour pour une 3ème année consécutive, organisé cette fois-ci par Locutus, que je tiens à grandement remercier pour avoir repris le flambeau. C’est en effet un évènement que j’attends avec impatience malgré le fait que je ne participe pas énormément sur le site, la faute à trop de travail (les préparations aux concours laissent peu de temps pour les loisirs et je préfere le consacrer à jouer ;). J’aime beaucoup décrypter la liste de noël de mon filleul, et réfléchir pour essayer de trouver le cadeau adapté, qui saura lui faire plaisir tout en lui faisant partager quelque chose que j’aime (que ce soit de la musique, un jeu en particulier etc), ce qui n’est pas toujours facile je vous l’accorde! Et surtout je me surprend à préparer ces cadeaux avec souvent plus de soins que ceux destinés aux gens que je connais déjà, c’est peut-être un peu ça la magie de noël et d’internet. 

 

J’ai cette année reçu mon cadeau assez tôt et resister à la tentation de l’ouvrir n’a pas été chose facile, heureusement ma copine m’en a dissuadé, tout comme le mot scotché au dos du paquet, que je vous montre ici : 

 

Le devant n’était pas en reste et m’a beaucoup fait rire aussi, étant moi-même très très peu doué pour emballer correctement des cadeaux!

 

Et à l’intérieur voici ce qui se cachait : 

 

 

Mon père noël, Ladanette, que je remercie énormément avait aussi joint une lettre que je garde pour moi. Il a parfaitement su trouver ce qui me fait plaisir! Un nouveau comics, adapté de Stephen King, je vais me régaler, et l’artbook du comics Walking Dead, qui me faisait de l’oeil depuis un moment étant donné que je commence à me faire une petite collection d’artbook (j’ai d’ailleurs eu celui d’Assassin’s Creed 4 Black Flag à noël - j’aime beaucoup la série malgré ces defauts, je précise ;) . 

Pas mal de lecture en perspective donc, et c’est aussi l’occasion de dépoussiérer ce blog que je n’avais pas mis à jour depuis 7 mois. Je ne pense pas réussir à l’alimenter convenablement et régulièrement durant les prochains mois, mais peut-être que je parviendrait à faire quelques articles à l’occasion.  

 

Ce noël à d’ailleurs été l’occasion pour moi d’accueillir une petite nouvelle parmi mes consoles, la PS4, et j’ai donc profité pour créer ma chaine twitch, et essayer de streamer. Voici le lien : 

http://www.twitch.tv/pebbtz

Et savez vous si sur Ustream on peut enregistrer les streams de la ps4 pour les regarder en différé? Twitch ne le permet pas encore.. enfin bref je verrais cela plus tard, fin de l’apparté! 

 

Merci encore à Ladanette et à Locutus pour ce noël de Gameblog! 

 

 

Passez toutes et tous de bonnes fêtes.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Achat du jour

La saison des brocantes a repris de plus belle depuis quelques semaines, et mes dimanches matins ne connaissent plus de grasses matinées! Comme je l'avais écrit dans un post assez ancien, j'ai pour objectif de récupérer les jeux ayant fait partie de ma ludothèque lorsque j'étais plus jeune, et que j'ai du vendre à l'époque pour financer mes nouveaux achats vidéoludique. Et c'est une chose que je regrette amèrement aujourd'hui :/

Seulement j'ai l'impression que dans ma région (Bordeaux) le rétro est un peu absent (je parle de la génération 8 et 16 bits). Du coup il y a peu de choses et c'est souvent des piles entières de Fifa et Pes version Ps1 et Ps2 qui se partagent la place sur les étals. A moins que certaines personnes ne viennent dévaliser les brocantes à 6H du mat', mais ça m'étonnerait un peu, les brocantes ouvrant ici entre 8h et 9h, et lorsque j'arrive à l'ouverture, il manque des exposants et une bonne partie d'entre eux n'a pas fini de s'installer. 

 

Du coup voilà les retours de mes 2 dernières semaines : 

Le weekend dernier j'ai trouvé ceci : 

 

Final Fantasy X complet et en état quasi neuf : 1 euro

Hook, l'un de mes 1er jeux sur la game boy quand j'étais au CE1 : 0,50 centimes

 Un(e) Gamecube, que je regrettais tant. Je l'ai eu pour 20 euros, avec les cables (pas sur la photo). Certains trouveront ça peut-être un peu cher mais par chez moi je les vois à chaque fois à 40 euros minimum, sans carte mémoire ou sans manette. Elle est en très bon état, et après un dépoussiérage en règle du ventilo, fonctionne parfaitement!

 

Et aujourd'hui j'ai fait 2 brocantes, une de 300 exposants où il n'y avait rien, c'était mal organisé, très peu de jeux vidéos, et beaucoup de jeux de foot. 

Du coup j'ai filé sur une brocante plus petite (150 exposants) bien plus satisfaisante! Il y avait quelques vendeurs pro que je retrouve souvent, des jeux Nes vendus par une mère de famille à 8 euros pièce!! J'ai donc passé mon tour. Au final, comme d'habitude, je suis essentiellement revenu avec du Ps1 et du Ps2 : 

19 euros le tout, dont le Heavy Rain que j'avais très envie de me faire pour 10 euros (je le vois toujours entre 15 et 20 euros en occasion). Les 3 jeux ps2 sont quasi neuf et complets, on ne peut pas en dire autant des jeux Ps1, surtout du Heart of Darkness que j'ai réussi à arracher à un mec qui vendait sa Ps1 en lot avec que des jeux gravés (sauf celui-là), et qui ne voulait pas le séparer. 

Au final je m'en sort pas trop mal, mais je trouve quand même celà un peu chiche. Et surtout où sont les jeux cartouches? A croire que tout a déjà été vendu depuis plusieures années... 

Ajouter à mes favoris Commenter (13)

Signaler
Achat du jour

 

Ca fait vraiment une éternité que je n'ai pas posté sur le blog, la faute à un manque de temps flagrant ces derniers temps, et j'avoue que face à l'avalanche de titres auquels je dois jouer en ce moment, je préfère jouer quand je le peux qu'écrire des articles :/

Bref cette semaine j'ai reçu tout d'abord ceci :

 

Bioshock Inifinte, que j'ai eu pour seulement 30 euros neuf sur Fnac.com grâce au bon plan de Shore ;) J'ai testé la jaquette alternative (même si je n'avais pas vôté pour celle-ci) et à mon grand regret je trouve qu'elle ne rend pas du tout, spécialement en version Xbox360. En effet, le rouge jure trop avec le vert du boitier. De plus ils auraient pu reprendre les bannières et logos xbox 360 pour faire "vraie jaquette". Du coup je laisse celle-ci pour le moment. 

Mais j'ai aussi reçu ceci :

 Après des mois d'attente, je peux enfin mettre la main sur ce titre! Et du coup là-aussi nous avons droit à une jaquette alternative, pour avoir la version japonaise, la version européenne étant assez ratée je trouve. J'avais précommandé le jeu chez mon petit revendeur indépendant, et non chez Micromania. Il y avait donc peu de chance que je puisse bénéficier des bonus de précommande (costumes,voix jap) mais j'avais quand même bon espoir. Au final je n'ai pas eu les bonus en question, mais j'ai eu encore mieux!! ---> Une lithographie du jeu en édition très limitée

Et quand je disais en tirage très limité, je ne rigole pas : 

 

Je vous avoue que je ne sais pas d'où sort cette lithographie, mon revendeur n'en ayant reçu qu'une dizaine. Peut-être est-ce un bonus qui était disponible en belgique. Toujours est-il que je n'ai trouvé aucune infos relative à ce dessin. Il faudrait que je cherche mieux. Mais je préfère ça à des bonus in-game.

 

Voir aussi

Jeux : 
BioShock Infinite, Soul Sacrifice
Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
Achat du jour

Ce matin j'ai eu la bonne surprise de pouvoir mettre la main sur mon exemplaire de Metal Gear Rising 5 jours avant la sortie officielle du titre, apparement Konami a jugé bon de le sortir en avance, et je ne vais pas m'en plaindre (à moins que ce ne soit que pour les précommandes, je ne sais pas trop). Seulement j'ai eu une très agréable surprise ce matin car j'avais à la base commandé la version simple du jeu et non la collector. Or, suite à une erreur de je ne sais quel ordre (livreur, stock ou autre bordel, même  les vendeurs étaient perdus), ils n'avaient que des versions collectors. Après pas mal de réclamations, de pourparlers et de scandale pendant plus de 40 bonnes minutes, j'ai finalement pu repartir avec cette version, et je ne vais pas m'en plaindre. 

Enfin bon maintenant c'est la copine qui râle parce que je prend toute la place dans l'appartement avec mes "playmobils", mais bonne joueuse, elle a pris les photos suivante lors du déballage : 

 Les deux steelbook en plus!!! Le gris avec l'artwork de Shinkawa a ma préférence!

Et voici la figurine de Raiden dans son armure blanche

 

Maintenant j'ai plus qu'à jouer, mais c'est pas pour aujourd'hui, je pars faire un concert assez important avec mon groupe ce soir!! 

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
coup de coeur

Blog : Un an déjà

 

Voilà donc le traditionnel  article anniversaire. Un an déjà que je tiens ce blog. Alors tenir, le mot est peut-être un peu fort, parce que j'ai eu de grosse période d'absence, n'ai pas forcément su m'astreindre à une certaine rigueur, mais j'ai toujours aimé partagé mes coups de coeurs, mes questionnements, mes déceptions et mes achats avec vous. 

Peu parmi vous me connaissent, et c'est certainement un peu de ma faute. J'ai longtemps fait partie de ce que l'on appelle la «communauté silencieuse» sur Gameblog, jusqu'à ce que je me décide à ouvrir ce blog, poussé un peu par ma copine qui ouvrait le sien au même moment. J'ai eu la «chance» de ne jamais faire partie des dramas et autres scandales qui ont souvent secoués la communauté cette année, mais c'est aussi parce que je m'implique peu. Je dois avouer que je n'ai pas le temps de m'investir tous les soir avec vous, et que souvent je préfère jouer que blogguer! De plus j'aurai aimé participer à des rencontres IRL entre Gameblogueurs, mais mon éloignement provincial m'a empêché de le faire. Et j'ai l'impression que les membres de la communauté présents sur Bordeaux ou ses alentours sont très très rares.

J'ai eu un peu de mal donc à m'intégrer ici, mais les choses ont changées tout de même notamment grâce au Noël de Gameblog organisé par la fabuleuse Minmay. Cela m'a donné l'occasion de gâter un Gameblogueur, et de recevoir de fabuleux comics de la part de mon père noël!!! 

Bref, du coup j'entame la saison 2 de ce blog, car je me plais vraiment beaucoup ici parmi vous. J'espère pouvoir rencontrer certains d'entre vous cette année en tout cas. 

 

Après cette entrée en matière, place aux stats! 

 

Rien de fou comparé aux ténors du top blog, mais pour ma part je trouve cela très correct et jamais je n'aurai pensé avoir toutes ces vues :

 

  • 51 articles (52 avec celui-ci) soit un par semaine en moyenne
  • 210 commentaires (vous êtes fous!!)
  • 316 likes
  • un peu plus de 15 100 vues!

 

Les articles les plus vus sont les suivants : 

 

1- Test Assassin's Credd : Revelation (Assassin's Creed : Deception) : 1617 vues

2- Trouvaille du jour : Megadrive en parfait état et pas mal de jeux! : 792 vues

3-Déballage Assassin's Creed 3 et galère avec Ubisoft (décidément cette saga attire les clics!) : 681 vues

4- La fin du monde par les zombies (l'un de mes préférés, je me suis régalé à l'écrire) : 598 vues

5- Mass Effect : les Shepards des Gameblogueurs ! : 504 vues

 

Et puis il y a les articles qui m'ont marqués personnellement, que j'ai pris beaucoup de plaisir à écrire même si ils n'ont pas rencontré le succès escompté. Je retiendrai surtout mes 2 premiers articles, qui n'en forment qu'un seul : 

Je terminerai ce bilan avec ce post «hommage» peut-être, mais c'est en tout cas une très belle découverte que j'ai fait cette année, il s'agit des podcast de la Caz Retro, dont j'attends chaque nouvel épisode avec impatience. Comme quoi, la communauté Gameblog produit parfois de très belles choses!

 

C'est parti pour une deuxième année de blog, et de partage avec vous. Je retiendrai surtout les échanges qui ont eu lieu dans les commentaires de certains de mes articles, et c'est vraiment là quelque chose de très gratifiant. Encore une fois merci à tous.

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler

Les succès : réussite ou échec?

 

J'avais dans l'idée, depuis quelques temps, de faire un article sur les succès (ou trophées) présent dans nos jeux sur consoles dites HD. En effet j'ai constaté chez moi, et depuis un certains temps déjà, une addiction à ce système récompensant une action précise dans un jeu par un certain nombre de points (les G sur la console de microsoft) ou de coupes (les trophées de la ps3 allant du bronze au platine pour les plus rare et difficile à obtenir). 

Etant donné la place grandissante qu'occupent les succès dans ma façon de jouer, j'ai décider de m'interroger quelque peu sur ce système visant théoriquement à récompenser le joueur pour ses efforts acharnés et les litres de sueurs versés sur son pad.

 

Avant toute chose j'aimerai vous raconter mon 1er contact avec les consoles HD et par la même avec ce système. Je n'ai pas joué aux jeux vidéos pendant longtemps. Une pause dans ma vie de gamer, c'était bien la première fois que cela m'arrivait, mais plusieurs impératifs m'y avaient conduit. Tout d'abord la mort de ma PS2, deux ans avant la sortie de la Xbox 360. Et mon arrivée à la fac, qui m'a obligé d'une part à me concentrer sur les études (et les bars, les alcools et les filles, rayez la mention inutile) et d'autre part à revoir mes finances à la baisse. Je n'ai donc jamais racheté de console entre mes 17 ans et mes 22 ans. Oui la pause fût longue. J'ai bien fait quelques titres sur la Wii de mon frère mais rien de vraiment sérieux. Je suivais tout de même l'actu JV régulièrement et certains titres me faisaient cruellement envie, tel Mass Effect. Puis un jour, pour mon anniversaire, mes amis m'offrirent le Saint Graal,(4 ans après sa sortie) une Xbox360! Depuis je n'ai plus jamais pu décroché, j'ai replongé la tête première, emporté par mon 1er jeu sur cette plate forme : Gears of War 2.

Et un jour, en terminant un chapitre, une icône apparu à l'écran, avec un nombre de point à côté. Je n'avais aucune idée de ce que c'était, et ce n'est qu'en cherchant longuement dans les menus de la console que je me suis rendu compte qu'il s'agissait de succès. Et honnêtement sur le coup ça m'a laissé complètement indifférent. Les choses ont changées environ un an plus tard. Avec une douzaine de jeux dans ma ludothèque, tous terminés bien sur, je fut un peu écoeuré de voir qu'en réalité je n'avais collecté, en moyenne, qu'à peine 30 à 40% des succès sur chaque titre. 

Certains succès me semblaient tout simplement inaccessibles, et je ne voyais pas vraiment l'intérêt de ce gamer score, qui n'accordait aucun avantage financier sur le XboxLive et aucune récompense. Malgré cela, le mal était fait et j'étais perverti par cette ambition dévorante qui n'allait cesser de grandir d'augmenter mes succès. Je me suis alors remis sur certains jeux pour augmenter mon score, et évidemment j'en ai acheté d'autres pour lesquels, j'avais regardé la liste des succès auparavant afin de m'assurer que la plupart n'étaient pas infaisables (bon j'ai pris Max Payne 3 mais ça compte pas ;) Sur ce coup les développeurs et constructeurs ont très bien fait leur coup en poussant le joueur a faire gonfler son score à tout prix.

Ce fût parfois très laborieux (Assassin's Creed et ses collections), mais souvent gratifiant. Je fais en effet parti de ces joueurs qui aiment retourner leurs jeux dans tous les sens. Non content de les terminer, j'adore tout explorer, faire tous les «à côté», etc... Les succès m'ont donc permis d'ajouter des objectifs pour exploiter encore davantage mes jeux. Malgré cela j'ai été confronté à quelques soucis, liés en partie à l'évolution des modèles économiques dans le jeux vidéo. L'arrivée massive des DLC a en effet flingué mon expérience. Car il faut bien l'avouer, quand on acquiert les 1000G sur un titre et que ce dernier apparaît en dessous de votre avatar avec la mention «terminé», c'est la classe et j'en retirait une certaine fierté : j'avais totalement terminé le jeu en question. Or, avec l'arrivée des DLC (je pense là encore à Assassin's Creed, le brotherhood il me semble), des succès sont rajoutés, permettant ainsi de dépasser les 1000G. En relançant une partie de ce jeu, sur le multi, le titre m'a alors demandé une mise à jour. Opération habituellement anodine j'accepte alors sans me douter du «drame» tout relatif qui se joue alors. Le DLC en question apportait de nouveaux personnages multi, liés à 3 succès. La mise à jour rajoute les succès automatiquement, et étant donné que le titre passe alors sur 1100G, et que je n'en possède «que» 1000, le jeu disparaît de ma liste de titres terminés.... Partagé entre écoeurement et colère, j'ai alors compris que mes efforts pour augmenter mon Gamer Score étaient vains, et qu'il était peut-être temps de se recentrer sur l'essentiel : les jeux en eux-mêmes.

 

A ta place Indy, je ne toucherai pas à ca! Tu vas au devant de gros gros problèmes!!

C'est ce que j'ai fait pendant un temps, quelques mois... et j'ai replongé avec l'achat de ma Vita et de ma PS3. Mais depuis quelques semaines un étrange sentiment m'envahi : je ne «platine» que très peu de jeux mais je décroche très régulièrement entre 75% et 85% des succès de mes jeux, ce qui est déjà pas mal. Or, même si le titre n'a alors en règle générale plus rien à m'offrir, j'ai un sentiment étrange d'inachevé. Une petite voix qui me dit que le jeu n'est pas fini. Et c'est pour moi très désagréable, car j'ai pour règle en général de ne passer à un nouveau titre que lorsque le précédent est achevé. 

Si je comprend parfaitement le côté scoring introduit par ces trophées-succès (mais les scores à l'ancienne de nos bon vieux jeux d'arcade étaient tout aussi efficaces), et le fait que cela permet dans certains cas, lorsque les succès sont fait intelligemment par les studios (parce que là aussi certains sont vraiment insipides et répétitifs, alors que d'autres peuvent être vraiment drôles ou bien sentis), d'explorer certains aspects de gameplay que l'on aurait délaissé sinon, je retiendrai au final la grande vacuité de ce système. La plupart du temps, dans mon cas, cela m'ôte une partie non négligeable du plaisir de jeu, et je me suis déjà retrouvé plusieurs heures durant la manette en main en éprouvant rien de moins qu'un certain ennui lorsque j'essayais d'atteindre ces objectifs fictifs et artificiels. J'en viens même à souhaiter (mais je peux toujours rêver) que les constructeurs abandonnent ce système pour la prochaine génération, où alors proposent au moins une option pour le désactiver ou le rendre quasi-invisible. Car oui, on ne peut pas supprimer ces petits pop-up vous annonçant que vous venez de décrocher un trophée, vous rappelant à chaque fois qu'un peu comme à l'instar des pokémons, il s'agit de tous les attraper! Et de plus, sur la console de Microsoft surtout, votre score apparait partout! En haut à droite de chaque page du dashboard, sur votre avatar, etc... 

Bordel mais j'essaie de décrocher, ne me remettez pas le nez dedans, laissez moi oubliez vos foutus trophées à la ***!!  C'est vraiment ce que je regrette ici. Bon j'ai encore du boulot pour parvenir à faire totalement abstraction de mon score, mais je pense être sur la bonne voie, et puis rien que le fait d'en parler ici me fait du bien, même si comme le montre mes gamercards ci-dessous je ne pense pas être un acharné comme certains (Joniwan et ses 100 000G!! :p) même si je n'ai que 4 ans de jeu sur cette génération.

 

Le titre de l'article posait une question : réussite ou échec? La réponse pour moi est assez claire lorsque l'on fait la balance positif/négatif -> Ca ne fonctionne pas, dans le sens où cela n'apporte rien ou presque aux joueurs. Pour plusieurs raisons : 

  • j'ai des amis dit «casuals», mais qui jouent à pas mal de hits récents (Dishonored, FarCry 3) et à qui ce système de trophées/succès ne parle absolument pas. Et c'est bien normal car pourquoi se soucieraient-ils d'un score virtuel ne représentant pas grand chose alors que dans un grand nombre de cas ils ne terminent pas leurs jeux (par manque de temps ou autre) comme un nombre très important de joueurs (je n'ai plus le chiffre...).
  • accumuler des points c'est bien beau, mais si ce n'apporte aucune réduction ou autre sur les stores des consoles, c'est quand même dommage! Les récompenses d'avatars étaient une bonne idée, mais à part un T-shirt Red Dead Redemption et 2 objets sympa dans Portal 2, je n'ai rien obtenu. Ah si je suis bête! Quelques centimes de réduction de la part de Microsoft car je fais partie des joueurs importants avec plus de 30 000G! Sérieusement?? 
  • J'ai l'impression que je jouais «mieux» avant, avec plus de plaisir, je ne réfléchissais pas durant ma partie aux actions que je dois réussir impérativement sous peine de rater des succès. Je me laissais davantage porter par le jeu, alors que les succès sont finalement un élément extérieur «parasitant» mon immersion. 

 

 

Je vous invite à lire les excellents articles de nos chers Gameblogueurs sur le sujet  (certainement bien plus complets, drôles  et mieux écrit en tout cas) : 

 Joniwan : Le GamerScore : Chronique d'un succès ?

BGSummoner : Le côté pervers des succès/trophées...

Ryuzaki57 : Trophées et succès : grandeur ou décadence du jeu vidéo?

 

Ajouter à mes favoris

Ajouter à mes favoris Commenter (24)

Édito

Bonjour à tous, je me présente : moi c'est PEB, bordelais, ancien lecteur du Joypad de la grande époque, et après 25 ans de jeux vidéo, presque uniquement sur console, cette passion ne m'a jamais quitée. Mais je suis tout autant féru de comics, de tout ce qui se rapporte de près ou de loin aux zombies, et de musique!

 J'essaierai ici de partager avec vous de nombreuses petites choses qui me tiennent à coeur, ou qui me plaisent tout simplement, au delà du simple domaine vidéoludique! Enjoy.

 

Consoles et Ordi possédés :

______________________________________________________________________________________________

 Gamertag : PEB BTZ

N'hésitez pas à m'ajouter. ca sera un plaisir de partager quelques parties en lignes avec vous. 

Archives

Favoris