Le Blog de Parker
Signaler
Jeu vidéo

Bon, après les critiques de films, passons aux critiques de jeux vidéo ! 

Passé inaperçu lors de sa sortie le 10 juin dernier, Persona 3 portable est pourtant l'un des derniers "grands" rpg de la portable de sony, en attendant bien sur de voir ce que donnera Final Fantasy type-0. Persona 3 portable est le portage de la version Ps2 sortie en 2008. Véritable petit phénoméne à son époque, il fut un des premiers Persona à sortir en Europe. Le premier épisode ainsi que les deux volets de Persona 2 n'ayant jamais dépassé les frontieres japonnaises et Americaines...

Les joueurs Européens ont donc pu s'essayer aux Rpg(s) Atlus, synonyme d'univers "adulte" grâce à un scénario bien sympathique ainsi qu'une difficulté bien présente.

Alors que votre héros ou héroine sort du métro pour rejoindre le dortoir dans lequel il doit séjourner durant l'année scolaire, la ville commence à se transformer en gigantesque cimetiére où chaque personne se voit enfermer dans un cerceuil teinté de sang. C'est en réussissant à rentrer à son nouveau dortoir que le héros apprendra que ce phénomène à un nom, "Dark Hour", période qui voit la ville se transformer dès minuit.

Pourquoi le héros ne semble pas atteint par ce phénomène ? Quels sont les meurtres semblant être perpétués durant cette période ? Tant de questions qui trouveront leurs réponses durant l'aventure de Persona 3 portable.

Le scénario de ce Persona est un vrai point fort. Il souffre toutefois d'un rythme pouvant destabiliser certaines personnes. Le choix de découpage en semaine comme nous le verrons par la suite casse l'immersion et certains climax de fins de semaines sont assez pénibles tant cela sous-entend un mois de levelling,social gaming avant de poursuivre le scénario. 

 

Persona 3 est de ces jeux bénéficiant en plus d'un scénario vraiment bon mais aussi d'un gameplay propre à cet épisode.

Commençons par l'aspect "social". Le jeu se déroule durant toute une année scolaire, vous avez beau être le héros de l'aventure, cela ne vous dispense pas d'aller étudier ! Comme ça si vous ratez votre boulot de héros de l'univers vous aurez toujours un diplôme pour vous reconvertir dans le secrétariat...

Chaque session de jeu se divisant en semaines, chaque semaine vous obligeant à aller en cours du lundi au vendredi et vous permettant de faire ce que vous voulez le week-end. Durant les périodes de cours vous devez réviser,passer des exam' ou alors rejoindre un des multiples clubs de l'école.

Lors de votre temps libre vous pouvez glander ou alors mater un film, sortir au café, faire de nouvelles rencontres etc...

Ces phases proposent d'une part un bon bol d'air frais sur le sénario mais ont pour réel interêt les rangs sociaux. Je m'explique, chaque activité vous fera rencontrer des nouvelles personnes, de ces rencontres, des liens se formeront. En gros plus vous passez du temps avec une personne et plus vous vous lierez à elle. 

Cela ne semble pas grand chose pour l'instant mais cela s'avére pourtant être d'un interêt capital pour la suite des événements, les donjons et le système de jeu.

Après avoir dragué la serveuse du coin ou alors la jolie Mitsuru vous aurez la possibilité une fois rentré au dortoir de partir dans le "Tartarus". Qu'est ce ? Ce n'est déjà pas un nom de fromage...c'est déja ça...

Le Tartarus est le donjon apparaissant durant les phases de "Dark Hour". Véritable clé de voute du scénario, possédant plus de 300 étages, vous comprendrez que vous allez  en passer du temps à l'intérieur...

Ne pouvant trop en dévoiler d'un point de vue scénarisitque, je peux juste vous dire qu'il n'est pas le seul lieu que vous serez améné à visiter. Votre objectif étant d'arriver tout en haut, cela n'empéchera pas d'étranges événements de se produire dans la ville durant la Dark hour.

Mais qui dit Rpg, dit systéme de combat ! Et vous allez comprendre pourquoi je me devais de vous expliquer les relations sociales ainsi que le Tartarus avant de parler du systéme de combat.

Le systéme en lui même est simple, c'est du tour par tour classique. Cependant vous ne controlez que votre héros, vos potes agissant à leur guise ( notons la possibilité dans l'opus Psp de pouvoir choisir les actions de vos amis ), la grande différence étant l'utilisation de Persona. S'invoquant par le biais d'un pistolet avec lequel on doit se tirer une balle dans la tête ( ça ne s'invente pas...), ces Persona sont pour la signification votre personnalité. Elles representent ce que vous êtes réellement, elles sont aussi des armes très puissantes...

Pour résumer grossiérement, ces Personas sont un peu vos Pokémons (sic...) ou alors vos compagnons comme dans Shin Megami Tensei nocturne.

Chacun de vos compagnons disposent d'une Persona propre, elles évoluent en même temps qu'eux et disposent de force et de faiblesse. Seul le héros posséde l'étrange capacité de pouvoir posséder plusieurs Personas. Il faut comprendre que ces créatures n'apparaissent que pour lancer un sort ou une capacité lors d'un combat, elles ne sont pas des entités présentes en permanence sur le terrain. Pour exemple, le héros lance Dia ( soin ), il se tire une balle pour invoquer, la Persona apparait au dessus du héros, lance le sort et disparait. Et ainsi de suite pendant tout un combat.

De la capacité du héros à posséder plusieurs Persona découlera le systéme de fusion permettant donc de fusionner des Personas entre elles pour en obtenir de nouvelles. Notons que vous ne pouvez vous équiper que de Persona disposant du même niveau que vous. Il serait trop simple sinon de faire des fusions pour obtenir un Lucifer ou un Metatron alors que vous n'êtes qu'au niveau 5...

Et c'est là que le systéme de relations entre en compte ! Chaque Persona est affiliée à une carte de Tarot ou si vous préférez un genre comme par exemple Tower ou Hierophant. Dans le monde réel lorsque vous tissez des liens, cette personne appartiendra elle aussi à un genre, le pervers en imperméable montrant son sexe aux enfants ( c'est un exemple ! ) s'affiliant au type "Devil" par exemple. Ainsi plus votre relation est forte plus la fusion de Persona sera bénéfique. Une relation Tower niveau 6 ( le max étant 10 ) vous permettra lors d'une fusion de Persona de type Tower de bénéficier d'une augmenter d'expérience assez importante. Vous saisissez ? 

 

D'un point de vue purement graphique, le jeu reste agréable à l'oeil sans pour autant vous faire baver devant votre écran. Le Chara-design de Soejima reste toutefois un régal pour les yeux. Notons la disparition, UMD oblige (mouais...), des phases d'exploration en ville. Elle se résume dorénavant à un plan fixe sur un lieu, un icone à bouger sur le choix que vous voulez faire. Cela peut perturber au départ mais on s'y fait assez rapidement, c'est même super pratique, cela évite beaucoup d'aller retour sur la map etc...

Et les musiques ? Du bon. Vraiment. On tape dans un registre très pop jap tout en gardant pour les donjons des musiques à ambiance. Les musiques restent en tête et on se surprend à les chantonner hors-jeu.

 

Abordons à présent les ajouts de cette version Psp. Désormais vous pouvez choisir d'incarner une jeune fille contrairement à l'opus ps2 ne permettant d'incarner que le jeune homme. 

On note aussi que cette version dispose des ajouts de la version FES ( un add-on de persona 3 sorti sur ps2 ), c'est à dire de nouvelles quêtes, de nouvelles relations ainsi que de nouvelles musiques. Cette version ne dispose pas pour autant du donjon du scéario "The Answer" de la version ps2.

Au final que vaut ce Persona ? 

Abordez le en connaissance de cause, un brin répétitif, des donjons pas toujours très inspirés ainsi qu'un découpage en mois/semaines assez déstabilisant au début. Pourtant, une fois dans l'univers de ce jeu, il semble difficile d'en sortir, on s'attache aux personnages, on veut absolumment monter en haut de ce Tartarus, fusionner le plus de Personas ou alors monter son niveau d'intelligence au maximum pour pouvoir sortir avec Mitsuru. 

Véritable bol d'air frais dans le paysage du rpg, Persona 3 se laisse difficilement apréhender mais saura récompenser les plus persévèrants.

Ah oui ! La durée de vie ? une bonne centaine d'heure en prenant son temps, levelling etc...

Comptez au bas mots 50 heures en "rushant"...oui ça peut faire peur quand l'orientation actuelle des jeux est plutôt à l'inverse...

Pour conclure, le jeu ne dispose que d'une traduction Anglaise. Il serait toutefois bête de se passer de ce jeu. Prenez votre petit dico et plongez dans Persona 3 portable ! 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Le Blog de Parker

Par Parker32 Blog créé le 21/07/11 Mis à jour le 07/04/14 à 08h51

Un blog pour réfléchir sur le cinéma, les livres et les jeux vidéos

Ajouter aux favoris

Édito

 

Voila un petit moment déjà que je voulais commencer un blog. Ayant pour ambition le journalisme, je me suis dit :

Quoi de mieux qu'un blog pour s'entrainer à écrire des articles ?

Alors que va être ce blog ? Normalement un Blog sur notre culture Geek, je m'explique: je vais tenter de faire des critiques, analyses , sur le ciné, les bouquins ou encore les jeux vidéos. 

Bon, je suis conscient que ma visibilité ne sera peut être pas énorme mais tant que quelques personnes me lisent et soit donnent un avis sur l'article ou sur le style d'écriture, bah ça me va ! 

 

Voila ! Bonne (prochaine) lecture ! 

 

Archives

Favoris