Premium
Le blog de SuzuKube
Signaler
Sans vous spoiler, ce moment est vraiment culte dans le jeu !
 

On se retrouve aujourd’hui pour une petite découverte de cette Gamescom 2016, Kursk, un jeu narratif à la « Life is Strange » et autres productions « Tale Tales », mais avec la particularité d’être orienté survie et, surtout, d’être basé sur une histoire vraie !

Kursk

Ayant découvert le jeu à la Gamescom 2016, je vous propose tout d’abord un petit tour vidéo du stand de Jujubee,  l’éditeur polonais du jeu, présent à la Indie Arena Booth de la Gamescom 2016, avant de nous lancer sur le jeu à proprement dit…

Ça y est ? J’ai votre attention ? Alors c’est parti !

C’est bizarre, Kursk, ça me dit quelque chose…

Si le titre du jeu vous dit quelque chose, cela n’a rien d’étonnant : le sous-marin Kursk a réellement existé ! En fait, Kursk est un jeu narratif couplé à des notions de survie, basé sur une histoire vraie, celle du sous-marin russe Kursk ! J’ai eu la chance de pouvoir longuement échanger avec avec Michal Stepien, le CEO de Jujubee, mais également directeur artistique, qui m’a confié vouloir raconter une histoire « incroyable et épique », mais historiquement plausible. Personnellement, ça me rappelle le premier Medal of Honor avec cette fameuse scène du débarquement qui nous a tous marqué, enfin du moins, les gamers de longue date  !

Graphiquement, on est dans la moyenne de ce qui se fait actuellement.

Graphiquement, on est dans la moyenne de ce qui se fait actuellement.

Lancé en 1994, le sous -marin Kursk a été victime de deux explosions qui ont causé sa perte le 12 août 2000. Et c’est justement ce que va nous raconter ce jeu, mais sous forme de fiction, on est pas ici face à un de ces documentaires ennuyeux ! Certains éléments devrait même décontenancer le joueur. Par exemple, on m’a fait part de la présence à bord du sous-marin d’une piscine, ce qui peut paraître complètement fou, et pourtant, en réalité, c’était quelque chose qui existait bel et bien à bord de certains sous-marins russes !

C'est tout cassé !

C’est tout cassé !

Le jeu se joue en vue à la première personne dans lequel on peut interagir avec les décors, et bien entendu, discuter avec les différents PNJ du jeu. A noter que Michal Stepien m’a fait part de son v½ux de développer le plus possible les dialogues dans ce jeu, afin d’impliquer le joueur, mais également rendre la narration du jeu beaucoup plus agréable car cela devrait être un des points cruciaux du jeu. Ce sera par exemple l’occasion d’en apprendre plus (enfin si vous le souhaitez) sur ces fameuses torpilles russes si rapides qu’elles pouvaient couler un navire sans même le toucher, juste en effleurant sa coque ! Bref, bien que ce jeu reste une oeuvre fictive, le fait qu’il se base sur des éléments réels est une façon de raconter une partie de l’histoire de la Russie et ce de façon interactive et ludique. Enfin, notez que l’ensemble du jeu ne se déroulera pas à bord du sous-marin, même si l’on peut deviner que la plus grosse partie le sera.

Alors ça donne quoi tout ça ?

Si graphiquement, le jeu ne va pas révolutionner le genre, les graphismes restent agréable et ont l’avantage de laisser l’environnement du jeu lisible. Le jeu est d’ailleurs prévu pour être joué sur PC et MAC en 4K. Notez qu’en revanche, l’ambiance sonore est particulièrement bien travaillée, un point crucial pour un survival ! Pour les puristes, les musiques ont été composée par Mikolai Stroinski, qui a travaillé entre autre sur The Witcher III et The Vanishing of Ethan Carter ! Du côté des traductions, le jeu sera doublé en anglais, avec des sous-titre en français,mais également en allemand, italien, espagnol, anglais, russe et polonais bien entendu, le studio étant originaire de Pologne.

Sur les 15 minutes de jeu que j’ai pu effectuer, j’ai du trouver un moyen de sortir de ma cabine. Claustrophobes s’abstenir ! Bien que parfois il me fut difficile de comprendre comment m’en sortir – mais je ne suis pas mort hein – le développeur a prit soin d’ajouter pour cette version Alpha quelques astuces textuelle (et ce directement par rapport aux réactions des joueurs de la Gamescom en direct, c’est classe !) lors de passage assez difficile, car la phase de jeu dévoilée à la Gamescom était assez avancée dans le jeu… Mais c’était déjà prometteur ! Le développeur utilise justement le retour des joueurs à la Gamescom pour rendre le jeu le plus intuitif possible, et c’est toujours un plaisir de voir des éditeurs prendre en compte les avis des joueurs !

Hum... Apparemment, il ne faut pas passer par là !

Hum… Apparemment, il ne faut pas passer par là !

Verdict ?

Evidemment, ce jeu ne s’adresse pas à tout le monde – Si vous êtes fan de jeu d’action, vous êtes à la mauvaise porte. Mais pour ceux qui aiment les jeux d’aventure, les « point and click » également, et les histoires, vous aurez là un jeu avec un scénario soigné, haletant (j’avoue que c’et frustrant de voir le jeu se couper durant ma session de 15 minutes) et d’une qualité graphique surprenante pour un jeu 3D conçu par une équipe indépendante ! En tous cas, je garde un ½il sur ce jeu, car au final, il reste "In Real Life" des zones d’ombres sur le naufrage du Kursk, et ce jeu nous promet d’y répondre à sa façon… Et de façon globale, si vous vous demandez comment survivre dans un sous-marin en perdition, je ne pense pas qu’un autre jeu puisse procurer une telle expérience  !

Source : Otakugame.fr

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Le blog de SuzuKube

Par SuzuKube Blog créé le 02/04/14 Mis à jour le 04/09/17 à 15h54

By SuzuKube, Chef d'Otakugame.fr ^^ !

Ajouter aux favoris

Édito

Le but de ce blog est de partager avec vous mes connaissances sur les jeux vidéos, mes réflexions, mais aussi des bons plans pour partager avec vous mes filons pour acheter mes jeux moins cher ! C'est également une façon pour moi de vous faire découvrir la culture Otaku ;) !

 

Vous pouvez retrouver l'ensemble de mes bons plans sur mon blog, dans l'espace dédié à cet effet : http://otakugame.fr !

Archives

Favoris