Premium
Olive Roi du Bocal

Olive Roi du Bocal

Par oliveroidubocal Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 05/12/16 à 13h00

J'ai pas la prétention de t'apprendre des trucs, de te faire réfléchir ou de t'imposer un rictus, mais je vais quand même essayer. De toute façon, je suis tellement cool que tu pourras pas t'empêcher de venir et de revenir. Tu vois, tu viens déjà de lire ce texte avec un plaisir non dissimulé :)

Ajouter aux favoris
Signaler
Mettons les choses à plat:
Le jeux vidéo a aujourd'hui ses critiques comme tout bon média. Comme tout art qui se respecte.
 
Chacun est libre d'émettre sa propre critique, de se faire son propre avis, mais celui qui décide de le partager, d'offrir son expérience en tant que professionnel, se voit alors auréolé du terme magnifique de "Testeur de jeux vidéo".
 
Comme toute action qui nous met en avant par rapport au lecteur/spectateur/auditeur, l'acte de "tester" un jeu vidéo peut offrir son lot de fleurs comme de fruits pourris lancés à la gueule. Et le testeur le sait. Il veut être lu, reconnu pour son style, et offrir un contenu à la fois neutre et passionné, exhaustif et ouvert aux questions futures, portant la flamme de son "avis" pour cette expérience qu'il vient de traverser à la sueur de ses pouces.
 
 
Qu'il ait "kiffé" ou pas, il doit maintenant honorer ses lecteurs d'un trait passionnant, qui met en garde des défauts et fait baver devant les qualités du jeu qu'il va nous présenter...C'est ainsi que le test de jeu s'est construit, et sa forme n'a pas beaucoup changé avec le temps, de l'ère des magazines spécialisés à celle des sites sur internet.
 
Mais ce fameux testeur ... se pose-il vraiment les question fondamentales?
Répond il vraiment à l'attente des joueurs?
Ne pourrait-il pas faire un peu mieux?
 
Mettons les pieds dans le plat:
Si le terme "testeur" est utilisé, si le mot "test" apparaît en titre, c'est bien que l'on n'est pas en face d'une simple critique littéraire. En effet, le jeu vidéo ajoute deux contraintes importantes par rapport au livre ou au cinéma :
- le jeu est un produit technologique, qui possède des caractéristiques techniques importantes
- le joueur/acheteur sera acteur du jeu et non simple spectateur/lecteur
 
 
Le premier point met en avant le coté "test". Tout comme une guitare, une voiture, un lecteur MP3, le jeu vidéo possède des caractéristiques bien définies qui méritent d'être "testées". Qualité d'affichage, maniabilité, type de jeu, temps de chargements, difficulté, modes multi-joueurs, scénario et narration...Chaque point permettant au futur joueur de se faire une idée, de savoir si oui ou non il va investir son argent dans un tel plaisir. En effet, rares sont ceux qui achètent plus de 10 jeux par an (question de temps, de budget, ...) , aussi faut il être clair sur les attentes du joueur : "Est-ce que ce jeu va m'apporter ma dose de plaisir/émotion?" mais aussi "Vais je pouvoir y jouer sur ma télé 4/3 non-HD?", ou pour les plus hype d'entre nous "Le son 5.1 est-il bien rendu?", "Les options que j'attends sont-elles bien présentes?". Autant la première de ces questions est bien souvent étalée sur des dizaines de lignes, "l'émotion ressentie" étant totalement à la mode, autant les trois autres, certes plus "terre à terre", sont bien souvent oubliées ou plutôt baclées.
 
 
Alors bien évidemment, le grand public pourra faire aveuglément confiance à la maîtrise technologique moderne et à son propre niveau d'exigence en matière d'image et de son, mais certains cas bien plus intéressants peuvent faire leur apparition.
 
Le réalisme de la manette
Citons par exemple les jeux de course automobile "à tendance réaliste". A l'heure où j'écris ces lignes, ma connaissance me permet de citer quatre licences phares du moment, dont j'extrais le dernier opus:
  • Gran Turismo 5, une exclusivité PS3
  • Forza Motorsport 4 en exclusivité sur Xbox360
  • Grid 2, sur PC, PS3 et Xbox360
  • Shift 2 sur PC, PS3 et Xbox 360

(Je me permets de ne citer que ces 4 licences, la liste est bien évidemment loin d'être exhaustive, car ce n'est pas le but de cette démonstration).

Ces 4 grandes licences ont bien eu droit à leurs tests respectifs sur les grands sites de jeu vidéo. On y parle de beaucoup de choses, qui font plus ou moins envie et la belle prose a toujours sa place au fil de l'écriture, de même que la capacité du testeur à passer pour un pro du circuit (le vrai, pas le virtuel), balançant du "réalisme" et de l'arcade à qui veut bien l'entendre. Mais le joueur de jeux de course attend souvent une série d'informations toute simples, toute bêtes, qui ne sont jamais abordées:

  • Le jeu est-il compatible avec mon volant, et à quel point (gestion des vibrations, du 900°...)
  • Le jeu gère-t-il l'embrayage
  • Le passage des vitesses est-il réaliste ou "bénéfique"
  • Peut on gérer 2 volants en écran splitté
  • Le jeu autorise-t-il le LAN (pour les bornes Twin)
  • Quel est au final le ressenti au volant.
Alors OK, vu le nombre de volants sur le marché, en faire le tour serait effectivement très compliqué et très long. Mais il existe bien 3-4 modèles récurrents chez les joueurs. Lesquels donnent quand même un bon aperçu du résultat de cette spécificité (on est pas à l'abris d'un bug avec un modèle donné, mais en général ça passe).
 
Prenons l'exemple de Gran Turismo 5 sur PS3. Hormis quelques petits bugs de départ, le fonctionnement des volants "classiques" - G25/G27, Fanatec, Thrustmaster - est bon, et en 360 comme en 900°. Il s'améliore même régulièrement depuis la sortie du jeu. Le jeu gère bien l'embrayage et les sensations au volant sont généralement bonnes.
Côté Shift 2, ce n'est pas la même histoire ... le G27 ne fonctionne pas avec le jeu sur X360 (normal, le volant n'est pas compatible), sur PS3 il est inutilisable (une grosse zone de flou gêne complètement la conduite) et sur PC, ce n'est pas beaucoup mieux...
Pour Grid 2, il faut impérativement passer par la case réglage et bidouiller pour obtenir un résultat acceptable...quel que soit le volant choisi. Sinon, c'est carrément injouable... 
En règle générale, les sensations au volant sont bien meilleures sur GT5 que sur S2 ... sauf que personne ne le mentionne, ni ne s'en est rendu compte avant la publication des tests. Les jeux écopent en gros de la même côte de jouabilité et personne n'averti le joueur au volant de l'énorme différence qu'il y a entre les trois.
De même, on peut parler de Forza qui, avec les limitations de la XBOX360, n'offre pas un choix "moyen de gamme" en termes de volant. En gros c'est soit un volant moyen à 100€ (et encore, il n'est plus disponible depuis Forza 3), soit la bagatelle de 500€ chez Fanatec. Encore une fois, personne ne sintéresse au sujet au moment du test et croyez moi ... les joueurs qui jouent au volant s'y intéressent, eux...
 
 
Alors allons y, mettons les pieds dans le plat: Comment un "testeur" de jeu vidéo peut-il parler de "réalisme" s'il n'a pas pris le jeu en main avec un volant? Et s'il l'a fait, comment a-t-il pu "oublier" de le mentionner et ainsi d'alerter les acheteurs des éventuels problèmes ou avantages rencontrés? Mais alors ... le testeur de jeux de course est-il vraiment connaisseur de ce genre de jeux? Et que connait-il de la course réelle?
Mes potes et moi
Elargissons un peu le champ des jeux vidéo, pour ne pas rester coincé avec mes jeux de voiture.
Quand j'achète un jeu vidéo, j'ai souvent une idée derrière la tête: y jouer seul dans le noir, en famille, avec ma chérie ou avec mes potes, en ligne ou en offline. J'ai donc tendance à chercher l'info qui me permet de savoir si, oui ou non, je peux accéder à mon idée.
 

Prenons par exemple le "mode coop" ... Dans ma tête, le mode coop c'est faire un bout de chemin avec quelqu'un pour m'épauler. Et personnellement, j'apprécie beaucoup ce genre de mode, donc je suis régulièrement à la recherche de cette info dans les tests de jeu. Hors, il est très difficile de savoir précisément à quoi s'attendre avant d'avoir soi même fait l'experience.

 
Citons "Resistance 2" sur PS3. Voici l'info que j'ai d'après www.jeuxvideo.com:
Multijoueurs : 1-8 joueurs en coop, 2-60 en ligne
 
Bon, déjà impossible de savoir s'il le coop offline existe...
Ensuite, je lis le test ... à l'affut d'informations.
 
"Au fond, le véritable coeur de Resistance II palpite au rythme des frags que vous ne manquerez pas de faire online, en coop ou dans de grands massacres de masse, avec 60 bouchers du pad. Mais étudions tout d'abord le cas du mode coopératif. Jouable à 8, il offre une délicieuse nouvelle approche du jeu de par sa campagne distincte. Ce mode délaisse effectivement le bon Nathan et se focalise sur les Spectres, un groupe séparé de celui des Sentinelles. Les Spectres ont leurs propres objectifs et leur propre histoire, que vous devrez donc découvrir ensemble."
 
Moi, je comprends:
- Que le coop a un mode histoire séparé
- Qu'il est exclusivement Online
Sauf que la jaquette m'indique un magnifique "2 Players", bien séparé de la partie online...
 
Bon j'ai testé moi même, le coop est bien disponible en écran partagé, on peut même jouer en Offline + Online. Avec un peu de doute en plus, je passais à côté du jeu.
Dommage que le "testeur" n'ait pas imaginé ma configuration, ausi simple soit-elle... j'ai une télé, une console et deux manettes...
 
Alors on peut incriminer le testeur, mais ce n'est pas mon genre...le problème c'est souvent plus le "cadre" qui permet au testeur de publier son test. S'il avait un tableau lui "imposant" de répondre à la question "Coop offline", il y répondrait et ne serait pas obligé de penser à ma petite personne dont les habitudes ne sont pas majoritaires...
Mais un tableau avec des caractéristiques, c'est aussi ce que l'on trouve sur tous les sites de "test" de matériel Hifi par exemple... C'est simple et relativement efficace, même si ça apporte aussi d'autres problèmes, notamment de réactualisation des critères...
Sinon, prendre son temps pour tester et réfléchir un peu plus aux diverses configurations marche aussi, mais c'est moins lisible...
 
D'après moi donc, les tests de jeux vidéo mériteraient donc qu'on s'attarde un peu plus sur ce genre de données:
- Le rendu sur différents moniteurs (cathodique, LCD, 3D, ...)
- Le rendu sonore (stéréo de la télé , casque, 5.1,...)
- Les périphériques compatibles et leur efficacité
- Les modes de jeu disponibles (solo, multi offline, Lan, Online, etc)
 
Et je verrai bien un petit tableau récapitulatif explicant point par point les qualités techniques du jeu.
 
 
Tomber à plat
 
Non vraiment, le "testeur" préfère le lyrisme, la prose, la blague. On est plus devant un critique, un auteur, que devant un testeur à proprement parler. Et surtout, le critique a besoin d'expliquer son ressentiment, de partager ses émotions.
Cela m'amène à mon deuxième point cité plus haut. Le joueur sera l'acteur de sa partie. Il parcourra le jeu à sa manière et s'il a bien lu le test, ressentira probablement une bonne partie des émotions citées par le testeur. Mais quel dommage, non? Partie invisible du "spoil" (art de détruire le suspens), l'"emotionnal-spoil" est devenu le passe-temps préféré des testeurs de jeux vidéo. Un passe temps inconscient mais omniprésent.
 
On vous dit pas la fin, mais quelle déception - Mass effect 3
Le scénario est un peu couru d'avance, mais bien écrit - Last of Us
Y a des surprises, mais on ne peut pas vous en dire plus (parce que le développeur nous a bien niqué là! On peut pas parler du déroulement du jeu, ni vous montrer autre chose que ces 3 petites images) - Metal Gear Solid 2
Un voyage extra-ordinaire - Journey
Ah non moi je me suis fais chier .... mais d'une force - Journey
 
... bon certains sont évidemment difficiles à éviter...mais le monde du jeu vidéo a tellement gardé l'habitude de faire des tests de 3 kilomètres, que le testeur est au final obligé de faire de la littérature sur le ressenti. Au point que le joueur qui a lu le test avant d'avoir gouté au jeu a finalement l'impression d'y avoir déjà joué. Dans le cas d'un jeu où l'aventure émotionnelle est importante...ça craint. Et si l'envie de toucher la manette est encore présente, le joueur aura presque l'impression de faire un "New Game +".
 
Je prends l'exemple de Remember Me:
- Je sais d'avance que le scénar est pas mal
- Je sais que la direction artistique est top
- Je sais que les phases "souvenirs" sont rares mais bien
- Je sais que le gameplay est déroutant mais qu'on s'y fait
 
J'y ai donc joué après avoir lu les tests. Le scénar est pas mal. La direction artistique m'a permi de laisser un peu de temps au gameplay pour me plaire, les phases souvenirs étaient courtent et rares ... mais je m'y attendais.
 
Voici un extrait du test de Mimic sur Gameblog:
Si on se fie à la vision de Dontnod, l'avenir n'est pas rose. Dans 70 ans nous serons tous équipés d'un Sensen, un implant neuronal qui permet de gérer la mémoire, d'échanger ses souvenirs avec d'autres personnes via les réseaux informatiques et de modeler ce que chacun a vécu. Un outil qui ferait oublier les pires expériences, ou cauchemars, pour bâtir un monde meilleur composé de citoyens heureux et fiers de ce qu'ils sont. Mais il ne s'agit là que d'une façade reluisante au but mercantile, créée par Memorize, l'entreprise qui a démocratisé le Sensen. En effet, le premier contact entre Nilin et les victimes de l'implant Sensen montre que jouer avec les souvenirs peut mal tourner et laisser des traces indélébiles chez certains individus. Et quelques pas dans les tréfonds parisiens suffisent d'ailleurs pour apprécier l'ampleur des dégâts. Des "Leapers", des accrocs aux souvenirs, ont totalement perdu pied et tentent de se nourrir illégalement de la mémoire des autres. Mutants déformés et dangereux, ils sont relégués dans les sous-sols et vivent tels des animaux, toujours assoiffés de souvenirs, comme pour se définir eux-mêmes. Mais dans les hauteurs, la vie des riches populations contrôlées aux souvenirs heureux est toute autre. Le ghetto d'en bas laisse place à de beaux quartiers luxueux intégrant superbement l'architecture parisienne que l'on connait avec des buildings futuristes qui viennent chatouiller un ciel radieux, pour un rendu splendide à l'image. Car s'il n'y a pas qu'une chose à retenir de Remember Me, l'une des plus impressionnantes demeure sa direction artistique magistrale.

Si vous avez joué le jeu, alors vous comprenez ligne par ligne les points qui gâchent le plaisir de la découverte. Le texte est assez bien écrit pour faire ressentir l'ambiance du jeu...on commence à l'imaginer et, quand l'écran s'anime alors ... la surprise n'est plus là...on vit ce qu'on a lu.

Et là on peut me rétorquer: "mais t'as qu'à ne pas le lire ce test ! Contente toi des points plus et des points moins et casse toi l'acheter."

Oui ... sauf que des infos techniques sont cachées dans la prose. Je veux savoir à quel point le gameplay est bancal, si ça ne nuit pas au jeu final, etc. Or je ne peux pas l'apprendre sans lire le texte, puisque rien de tout celà n'est présent "à côté".

Non, moi, ce qui me plairaît, c'est un résumé. 10 lignes pour me dire à quoi m'attendre, comme le résumé au dos des livres de poche, sans l'approche marketing mais avec l'indépendance d'esprit du testeur. Un truc à peine un peu plus complet que le petit résumé en fin de test. Un texte qui reprend vraiment l'ensemble et m'en fait une synthèse dépourvue "d'émotionnel". Un truc qui peut venir en plus de la version longue, car je conçois clairement me plaisir que l'on a à lire un bon gros test plein de détail: se mettre l'eau à la bouche.

Donne moi ton avis toi aussi

Voici le sujet qu'on voit venir à 10 kilomètres. Le multi-test, soit plusieurs testeurs pour avoir plusieurs avis.

Oui, sauf que je pense avoir une envie différente de celle dont on entend parler régulièrement. Bon, d'abord il y a les testeurs en herbe, les "amateurs". Tout le monde n'a pas la qualité d'écriture d'un pro, mais certains sont vraiment bons, surtout sur Gameblog. La difficulté étant avant tout de faire le tri, la moyenne n'étant souvent pas bien intéressante.

Mais le vrai problème que je me pose, c'est de trouver un testeur "adapté". Je l'ai déjà évoqué avec mes jeux de caisses, en tant qu'amateur d'un genre, je recherche l'avis de spécialistes dans ce genre. Mais dans un autre style, je suis aussi un père aimant, papa d'un jeune bambin qui aimera probablement jouer lui aussi. Sauf qu'il m'est difficile de trouver la bonne information sur les jeux vidéo. On parle de jouabilité, de graphismes, de scénario, mais jamais d'apprentissage du jeu. Sans dec, quel jeu sur Xbox360 est adapté à un gamin de 5, 10 ou 12 ans? Comment trouver un tel jeu dans la myriade de tests? En classant par note, par date .... non....en classant par "public visé".

Il n'existe pas de moyen d'isoler les jeux PEGI 5+.

Et si je dis ça pour moi, qui suis à ma façon une bibliothèque vivante avec mes références, j'imagine pour des parents néophytes. Et il n'y a chez Gameblog, ni chez les autres sites majeurs du genre, aucun testeur vraiment adapté à cette demande. Aucun testeur qui nous donne l'age minimal pour jouer au jeu dont il parle. Ainsi j'ai cru par exemple que Little Big Planet ou Rayman Legend pouvaient faire l'affaire. Je l'ai cru avec mes yeux d'adulte et malgré ma culture. Mais aucun de ces deux jeux n'a trouvé l'écho que j'espérais.

Pire, des jeux qui ont pris parfois de véritables charges négatives par le testeur ont trouvé un écho positif innatendu. En effet, tous les jeux testés aujourd'hui le sont par des adultes, souvent des trentenaires bien tassés, parfois des parents d'ailleurs (quelques indices de Julo sont bien utiles) et un adulte (même un ado) ne peut pas forcément adapter son discours et sa notation à l'attente d'enfants, de parents ou de grands-parents. Hors j'ai bien souvenir d'avoir commencé à jouer bien avant mon adolescence. J'ai joué à des jeux simples comme Pole position (bon ben là vous savez que je suis un trentenaire moi aussi), Centipède, puis Alex Kidd et Mario, puis Sonic et Street Fighter 2, etc. Mais aujourd'hui, comment m'y retrouver? Jouer la carte du rétro gaming? OK... mais il existe bien des jeux "jeune public", en nombre conséquent et qui fonctionnent auprès des minots...alors pourquoi ces jeux sont si peu visibles sur Gameblog, Gamekult, Jeuxvideo.com...pourquoi n'y a-t-il pas dans les  "Indispensables Gameblog" le moindre jeu pour gamin?

Et si je parle là précisément du paramètre "Age du joueur", je peux aussi trouver d'autres paramètres de recherche de jeux précis:

- Les jeux "pour jouer en famille ou entre amis"

- Les jeux "sans violence"

- Les jeux "adaptés à certains handicaps"

- Les jeux "défouloirs"

- Les jeux "pour nostalgiques"

- Les jeux "que tu peux manger en même temps tellement c'est lent"

- Les jeux "Gamer only"

- etc .. il y a tellement de possibilités

Autant de paramètres qui mériteraient un chapitre ... 

Alors pourquoi, quand le jeu s'y prête, ne pas faire un double test. L'un adapté au public général et l'autre au public qui est visé.

Je rêverais donc d'une échelle par critère, qui mettrait une note d'adaptation à un public visé et qui irait au delà de ce que le PEGI seul pourrait proposer par rapport à l'âge. Une sorte de tableau ("Oh tu nous casses les c*** avec tes tableaux Olive), assez simple, avec autant de lignes que de critères de sélection, lequel permettrait de déterminer à quels publics le jeu est destiné. Une sorte de note par catégorie de joueur, avec le regard supplémentaire parfois d'un testeur plus adapté au type de jeu ou au public visé.

Faisons le point de mes envies

J'adore lire des articles sur les jeux vidéos, j'adore vraiment ce que je trouve aujourd'hui dans les tests. Mais j'ai comme un manque et j'ai réussi ici à mettre des mots dessus.

J'aimerais donc:

  • Plus de détails techniques sur l'image, le son et les périphériques
  • Une information calibrée sur les différents modes de jeu - et donc la possibilité de trier par mode recherché
  • Un résumé du type de jeu, dénué de ressenti émotionnel
  • L'intervention parfois d'un autre testeur plus adapté afin d'avoir une double lecture quand le jeu s'y prête
  • Une batterie de notes pour les différents publics visés - et donc la possibilité de trier par public visé

Postambule

J'aurais pu mettre ce paragraphe au début mais je préfère faire ces précisions en fin d'article, notamment à cause du "hors sujet" annoncé.

  1. Je ne suis pas là pour donner la moindre leçon à qui que ce soit. S'agissant de mon premier post dans ce blog, je tiens à préciser qu'il ne s'agit là que d'une réflexion personnelle et non d'une leçon que je donne aux testeurs professionnels. Ainsi, même si la tournure de certaines phrases apparaissent comme des critiques directes, je ne cherche pas autre chose que d'exprimer mon avis. Chacun en fait ce qu'il veut.
  2. J'ai bien conscience des coûts, forcément humains, qu'engendreraient la mise en place de telles améliorations. Mais j'ai plaisir à rêver :)
  3. Si vous trouvez des fautes d'orthographe, de syntaxe, de grammaire ou de frappe, n'hésitez pas à me les signaler en MP. J'ai horreur d'en faire...mais j'en fais.
  4. C'est bien beau d'ouvrir sa gueule et de donner des idées...mais j'ai qu'à le faire moi même ce test idéal qui me tient à coeur. Et bien pourquoi pas. Si le temps me le permets, j'essaierai de m'y coller avec un jeu que je maîtrise.

Hors sujet:

Derrière chaque test, chaque article, chaque news et chaque blog, se cache une personne. J'ai aujourd'hui en horreur les réactions pleines d'animosité que je trouve quasi systématiquement dans les commentaires des news, des articles, des vidéos ou des tests de jeux. Comme je le fais parfois dans le forum, j'adresse une fois de plus toute mon affection aux créateurs et aux rédacteurs de ce site, ainsi qu'aux amateurs qui se lancent dans l'aventure de l'article. Encaisser les critiques, surtout quand elles ne sont pas constructives et balancées en place publique, n'est pas un exercice facile. Je remercie en tout cas ceux qui me permettent aujourd'hui de m'exprimer, de partager mon avis et ma pensée, grâce à cet outil formidable qu'est Gameblog. Longue vie à ce site.

Olive Roi Du Bocal

Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Commentaires

JayJay
Signaler
JayJay
@Zinzolin : bien sur mon exemple n'était qu'un exemple et bon c'était une des phrases parmi tant d'autres qui m'avait intéressé mais les comparatifs d'eurogamer sont vraiment très complet, d'ailleurs je ne recherche que ce qui m’intéresse dans leurs pages ( en gros la partie sur le tearing lol ) parce qu'ils parlent de vraiment TOUTE la technique ( graphique du moins , je n'ai pas le souvenir qu'ils mentionnent le coté sonore ) et les différences entre supports et c'est assez long de tout lire et regarder leurs vidéos comparatives avec les graphiques de performances. D'ailleurs, on parle de séparer mais en fait c'est ce que je fait, je vais voir les tests pour quand même voir de quoi il retourne et ensuite je vais sur eurogamer pour la partie technique. Après il ne s'agit pas non plus de donner son avis sur la technique par rapport à ses propres attentes mais bien de juste donner les informations techniques nécessaires pour que tout le monde s'y retrouve. Un test technique est exempt de toute notion personnelle, c'est plus un descriptif qu'un test.

P.S.: pour ma part, oui je fait l'impasse sur certains testeur, lire un test de Zelda ou de n'importe quel RPG Jap, fait par Romendil, ça sert à rien, on sait très bien qu'il se mangera une super note peu importe le contenu, un test de Logan sera automatiquement foireux à mes yeux ( depuis Lost Odyssey, j'en pleure encore ).

P.S.: oui je lit surtout les test sur jeuxvidéo.com parce que leur mise en page est bien plus accessible que partout ailleurs.
Zinzolin
Signaler
Zinzolin
Je ne pense qu'on juge la qualité d'une image sur 5 points ou même 20. Faudrait être extrêmement pointilleux. JayJay, ton exemple, ta citation elle ne parle que du tearing alors que là on parle d'une recherche d'exhaustivité. De plus, pour revenir à toi Oliver, tu parles de feeling et de testeurs mais alors ton test n'est plus aussi accessible si seuls les gens qui te connaissent peuvent comprendre ta tolérance à la technique. (je reste essentiellement là-dessus)

(Pour l'anecdote de Flower, tu vises à côté. Il a eu cet impact parce qu'il n'avait pas de maniabilité de foireuse. Les tests n'ont pas fait de test technique parce que grosso mode il était très correct techniquement. )
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
@Olive: toutafait :)
oliveroidubocal
Signaler
oliveroidubocal
Oh cool, ça fait débat. Merci pour votre attention.
Je vais essayer de participer à tout ça parce que je trouve vos retours vraiment intéressants.

@seblecaribou - Je comprends bien ton propos - En fait je partage ton avis, mais je crois vraiment que les deux peuvent co-exister. Peut être effectivement en les séparant (dans deux onglets différents par exemple). Reste que le format de "Test" actuel a près de 30 ans aujourd'hui et ne varie que très peu avec le temps. Moi, qu'on me tartine avec des émotions, ça a tendance à me les couper (les émotions hein) ... maturité de propos ne veut pas forcément dire partage de sentiments... C'est un peu ça que je veux dire. Je suis mélomane, et assez cinéphile. Quand je lis un "avis" sur un album ou un film je veux surtout savoir si le sujet va m'intéresser, mais au final je me fais mon propre avis.
Par exemple, le dernier Daft Punk. Je savais qu'il avait des accents Funk/Acid Jazz/RNB mais le mec qui en parlait avait tendance à le défoncer, à dire qu'il était plat. J'ai fait la part des choses, la promesse d'un Daft Punk Acid Jazz m'attirait, c'est devenu l'album que j'écoute le plus cet été. Mais ça veut même pas dire que ça aurait marché il y a 6 mois ... question de timing aussi. Trop écouter les conseils et ressentis d'un "spécialiste", c'est surtout se priver de la découverte non?

@Zinzolin - La note me semble permettre de juger de la qualité de l'image ... après encore une fois c'est subjectif... je cherche pas à avoir tous les détails sur le framerate ou la résolution. Je cherche surtout à connaitre les grands axes. L'idée de la base de donnée est terrible! Après mon plaisir, c'est de tout retrouver sur la fiche du jeu!
Quant à faire l'impasse sur le testeur ... je vais pas jusque là... si Cyril Drevet a un avis sur un jeu, j'ai tendance à le défier (je suis jamais d'accord avec lui ^^), si c'est Julo ou Julien C je vais plutôt écouter attentivement... histoire de feeling quoi.

@Akiru - Merci beaucoup - <je suis pas aussi positif que toi à force de le relire, mais ça fait plaisir.

@jayJay - Assez d'accord avec ce que tu dis. Un jeu comme Flower aurait il eu le moindre impact avec une maniabilité foireuse avec le Sixaxis? Et puis si les testeurs remontent bien l'info (comme quoi tel jeu a tel défaut technique - Comme un volant majeur incompatible (je parle de ce que je connais) - cela impactera les ventes et l'éditeur s'en souciera).
JayJay
Signaler
JayJay
@Zinzolin : tu marques un point, c'est vrai que chacun est sensible ou pas à la technique, néanmoins en faire mention dans les test serait un plus pratique comme tu le dit. Quand je lit un truc du genre " graphisme merveilleux malgré quelques soucis qui passe inaperçu " et bien non, ce n'est pas parce que ça ne gène pas le testeur que ce sera le cas pour tout le monde. C'est pour ça qu'encore une fois je reviens sur eurogamer qui malgré la critique sur la technique pure arrive quand même à donner des conclusion claire du genre" si vous êtes allergique au tearing optez pour la version 360, si non optez pour la version ps3 ", moi quand j'ai lu ça, je sais exactement ce que je doit faire.
Moi je pense aussi qu'il faut séparer un peu l'aspect technique du reste mais bon comme le dit Olive parfois c'est juste pas possible car l'un peut venir complétement gâcher l'autre. Un jeu aussi bon et riche en émotion soit il, si la technique ne suit pas, ça va pas le faire ( et encore une fois ça dépend des gens, moi c'est sutout le tearing que je supporte pas et le framerate aléatoire, par contre un framerate bas mais stable me gène peu, une résolution plus basse, osef, moins d'effet, des textures moins fines, etc... osef total )
Akiru
Signaler
Akiru
c'est un des meilleurs article que j'ai jamais lu. En fait tu précise parfaitement tout ce que je pense avec par exemple les jeux de fight ou BTA et tu va même plus loin en parlant des tests en général pour tous les publics. Bravo.

J'ai rien d'autres à dire parce que tu as dit ce que je pense en mieux.
Zinzolin
Signaler
Zinzolin
Oui, mais non.

C'est bien chiant de ne pas avoir des informations techniques sur les coop ou les périphéries utilisés et je serais d'avis qu'on se contente de faire des tableaux informatifs pour évacuer toutes ces données des critiques de jeu vidéo. J'ai pas envie de lire un test pour avoir ces informations, un simple tableau suffit mais après je vois pas l'intérêt de mettre des notes avec.

3/5 Aliasing présent et tearing régulier


Elle vaut quoi la note, dans ce cas ? Parler de l'intensité de l'aliasing ? Ok, c'est triste, mais la tolérance face à chacun sur ce genre de détail variera énormément : Les joueurs habitués à jouer sur PC,les gens tolérants ou ceux qui ne remarquent pas. Donc, on n'a plus besoin de note sur ce point en faite, juste du descriptif et par ailleurs il est inutile d'aller lire d'autres, inutile d'avoir autant de testeur puisque ces critères "objectifs" n'ont pas à changer d'un site à l'autre.

En soi, on a pas besoin de presse juste d'une bonne base de donnée.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
@olive: c'est précisément quand t'es pas sûr qu'une oeuvre va te plaire que la voir, lire jouer devient intéressant. Quand je vais au cinéma, je scrute pas les critiques en cherchant le film qui va faire mouche et toucher à ma recherche précise. Je cherche un film qui m'intéresse au sens large. Qui parle, pas forcément qui me parle.

Le jeu vidéo actuellement, c'est des produit. Ça parle pas ou peu (on a des exceptions, je suis le premier à les chérir) et c'est en bonne partie parce qu'on préfère faire des vidéos sur la flotte de Nvidia que sur un scénariste ou un directeur artistique de tel ou tel jeu.

Encore une fois, dans des cas où la technique est importante, au sens pratique du terme (ton exemple sur GT5, la vitesse d'animation d'un Shmup ou l'envie de faire des jeux entre amis) certes la partie test devrait être plus étoffée et indiquer si des critères de base sont respectés ou quelles sont les options à disposition. Mais d'une manière générale, quand on parle d'un jeu, j'aimerais qu'on parle du jeu, de ce qu'il apporte, de ce qu'il fait bien ou pas. Et pour moi ça c'est de la critique. J'en ai marre de lire des tests où on te dit toujours la même chose à savoir que c'est bien produit, c'est agréable à jouer. SUPER. Je veux pas savoir si le jeu va me plaire, je veux savoir si c'est intéressant de s'y essayer. :)
oliveroidubocal
Signaler
oliveroidubocal
@ seblecaribou.
C'est intéressant. En fait tu veux séparer la partie "test" technique de la partie "critique" du fond du jeu.
Moi je crois que c'est indissociable parce que le jeu "dépend" de sa technique, encore aujourd'hui.
Je ne parle pas que de l'affichage vidéo ou de la qualité du son.

Je parle de la maniabilité, de l'accessibilité, des périphériques utilisables, des modes de jeu.
Ca ne gêne en rien le propos plus complet sur le fond du jeu. Hors là, tout est mélangé dans un "test/critique". On te parle de graphismes, d'émotions, de durée de vie, de multi joueurs...impossible de ressortir une information sans toutes les avoir.
Et je parle aussi du manque sur certains points qui me paraissent cruciaux.

Dans le fond, on est d'accord sur le fait que le jeu vidéo va aussi vers un propos plus approfondi, vers une recherche de sens et que c'est une des voies qu'il doit continuer d'explorer pour se bonifier. Mais chaque jeu vidéo n'est pas universel. Il s'adresse à un public, il touche une partie des joueurs, et c'est justement là que le bat blesse dans la partie "test". Il est difficile de savoir si un jeu va te convenir ou pas, même quand les critères sont simples.

Moi je m'en sors plutôt bien car j'ai une culture videoludique qui commence à dater. Mais les nouveaux venus, les néophytes, ne peuvent qu'être perdus. Je dis ça car j'en ai un peu l'expérience avec ma famille, mes amis et mon fils...
seblecaribou
Signaler
seblecaribou

Pourtant, un film ou un livre, c'est essentiellement basé sur un scénario, et les critiques ne s'étalent pas sur les sentiments et leurs ressentis. Il y a énormément de choses à dire en général sur la mise en scène, l'ambiance, le jeu des acteurs pour un film et la qualité de l'écriture, l'histoire racontée pour un livre.


Oui mais c'est pas des TESTS. C'est des critiques. Qui se basent sur un ensemble de référence, de préférences et/ou de réflexion autour du public visé (c'est pas le cas de toutes les critiques). Là ce que tu proposes sur certains points, c'est du test, comme une machine à lavée. Je suis complètement d'accord avec toi sur l'aspect étiquette plus précise, sur les données techniques. Dire qu'un jeu est multi/coop/online/offline, la norme PEGI et cie, je suis entièrement d'accord que ça devrait être lisible. Par contre, je ne pense pas que ça devrait intégrer la critique. C'est une des raisons pour lesquelles le jeu vidéo s'embourbe pour moi; on le considère comme un objet technique avant tout, comme un produit. Si justement on parlait plus des propos délivré et un peu moins d'aliasing et cie (ce qui doit être mentionné, mais à mon sens plus timoré) peut-être que ça forcerait un peu les développeurs à plus d'ingéniosité et d'invention.

Pour moi c'est le concept de test qui est foireux. Je sais qu'il y a une partie technique importante, mais ça devrait être dans un cadre différent de la critique de ce qu'est le jeu, de ce qu'il apporte, de ce qu'il évoque etc.
oliveroidubocal
Signaler
oliveroidubocal
Merci d'avoir lu et commenté !
Je vais essayer de répondre un peu à tous:

"DefDan : Très intéressant, même s'il y a des points impossibles à faire. Genre un jeu basé essentiellement sur le scénario, t'es obligé de dire ce que tu ressens pour justifier la note."

Pourtant, un film ou un livre, c'est essentiellement basé sur un scénario, et les critiques ne s'étalent pas sur les sentiments et leurs ressentis. Il y a énormément de choses à dire en général sur la mise en scène, l'ambiance, le jeu des acteurs pour un film et la qualité de l'écriture, l'histoire racontée pour un livre.

"DefDan : Et puis un éventail de notes pour chaque public ? Comment on est sensés faire ça ? Par exemple le fan de FPS, est ce qu'on conçoit de base qu'il adorera n'importe quel FPS ou au contraire qu'il est exigeant en la matière, sachant qu'il a déjà joué à tout ?"
J'avoue que j'ai buté moi même cette nuit en écrivant cet article. Bon, il était 3 heure du matin, j'avais pas toute ma tête J'essaierai de faire un exemple concret.

"Voron:Cela dit je suis pas d'accord avec toi. Faire des tests de cette façon rapproche (et rabaisse) trop le jeux vidéo au rang de produit commercial."
Je ne comprends pas pourquoi s'attarder sur les données techniques fait du jeu un produit commercial.
"Voron : Mais à mon avis, il serai plus intéressant de concentrer l'effort pour faire des "critiques d’œuvres d'auteurs" comme tu dit, ça ferai en peu plus avancer le schmiblik."
L'un n'empêche pas l'autre. Je ne suis pas contre la critique d'oeuvre, comme une oeuvre littéraire, mais je crois qu'il manque un peu du reste...

"JayJay : .. et alors le son, aucun test ne te dit que le son est bien trop souvent foireux dans nos jeux vidéos. La différence cinématique et in game quand tu joue avec l'ampli assez fort, ça peut faire mal parfois ( dernier exemple en date, tomb raider, cinématique inaudible et in game qui a failli me tuer ) et puis surtout le minimum c'est que le son devrait au moins être correct sur la télé...."
J'ai eu le même soucis avec The Last of Us ... on ne comprenais rien aux dialogues, trop sourds, la position des personnages à l'écran et la provenance de leurs voix n'étaient pas bien calibrées. Et en même temps, la musique était parfaitement bien gérée...
JayJay
Signaler
JayJay
houlà mais +1000 là. Tu as tout dit, moi je reproche exactement la même chose aux tests, le screen tearing n'est jamais mentionné, heureusement eurogamer est là pour faire un comparatif entre les support ( ce qui manque aussi beaucoup sur d'autres sites ou les tests sont jsute copié collé ), la résolution, la compression horrible des cinématiques, les textes et menus bien trop petit, etc... et alors le son, aucun test ne te dit que le son est bien trop souvent foireux dans nos jeux vidéos. La différence cinématique et in game quand tu joue avec l'ampli assez fort, ça peut faire mal parfois ( dernier exemple en date, tomb raider, cinématique inaudible et in game qui a failli me tuer ) et puis surtout le minimum c'est que le son devrait au moins être correct sur la télé....
Bref, ça fait longtemps que je zappe les tests qui ne mentionnent jamais ce que je veut savoir ( c'est bien aussi de préciser quand les contenus sont en démat ou pas ), je préfère lire les avis de forumeurs et d'autres sites spécialisé comme eurogamer pour les jeux et lesnumériques pour les bluray .
Voron
Signaler
Voron
C'est un peu fastidieux comme approche, et irréalisable. Mais comme tu dit, on peut toujours rêver.

Cela dit je suis pas d'accord avec toi. Faire des tests de cette façon rapproche (et rabaisse) trop le jeux vidéo au rang de produit commercial. Certes pas mal de jeux vidéo (les jeux de courses auto par exemple, ou encore les licences qui sortent un jeu par an) en sont, et certaines questions sur des points techniques sont légitimes. Mais à mon avis, il serai plus intéressant de concentrer l'effort pour faire des "critiques d’œuvres d'auteurs" comme tu dit, ça ferai en peu plus avancer le schmiblik.
DefDan
Signaler
DefDan
Très intéressant, même s'il y a des points impossibles à faire. Genre un jeu basé essentiellement sur le scénario, t'es obligé de dire ce que tu ressens pour justifier la note.

Et puis un éventail de notes pour chaque public ? Comment on est sensés faire ça ? Par exemple le fan de FPS, est ce qu'on conçoit de base qu'il adorera n'importe quel FPS ou au contraire qu'il est exigeant en la matière, sachant qu'il a déjà joué à tout ?

Mais sinon ton tableau est intéressant et m'a fait rêver. Le nombre de fois où j'ai galéré pour savoir si un jeu avait du coop offline...

Édito

 

 

 

 

  

 

Archives

Favoris