Le "X" Blog !

Le "X" Blog !

Par Olicrazy75 Blog créé le 02/11/11 Mis à jour le 14/02/18 à 15h29

Bienvenue sur le "X" Blog !
Sur ce blog, je partage mes différentes passions que sont les jeux vidéo, Disney, le cinéma et autres joyeusetés du genre.
Signe particulier : ma femme à réalisé le Full Set Lego Dimensions et j'essaye de faire de même avec la Xbox 360.
Bienvenue et bonne découverte !

Ajouter aux favoris

Catégorie : La vie du blog

Signaler
La vie du blog (Jeu vidéo)

 

Gamebloguiens, Gamebloguiennes bonjour et bienvenue sur le X'Blog !

Comme vous l'aurez certainement remarqué, j'ai fais un "reboot" total de mon blog !

 Pourquoi ? Plusieurs raisons à la fois simples et complexes qui méritent d'être développées dans un article plutôt que d'être expédié en 2 temps, 3 mouvements dans un simple "statut". Je tiens à préciser que cet article sera certainement assez long vu que je le vois comme un point final à mon "auto-thérapie" et que j'ai besoin après un peu plus de 37 années de passion de vider mon sac et d'expliquer certains de mes choix, que ce soit pour moi, pour mon entourage, pour mes amis gamer ou pour celui ou celle qui aura (et je l'en remercie par avance) le courage de me lire jusqu'au bout !

Introduction

 J'ai bientôt 43 ans et je n'ai pas honte de l'avouer, je viens de traverser une période de 5 à 6 mois que j'appelerais de "dépression vidéoludique". Plus d'envie de jouer, de m'informer sur le milieu, de regarder une vidéo de jeux, de glander sur mon site préféré qu'est Gameblog... plus d'envie de regarder le moindre streaming ou autres joyeusetés du genre ni même de streamer moi-même comme je l'ai fait très souvent sur ma chaîne Youtube ou Twitch en compagnie ou non de mes enfants ou de ma femme.

Comme tous les gamers, j'ai traversé des périodes où j'avais moins d'envie de jouer... mais ces périodes duraient quelques jours voir une semaine ou deux tout au plus... et je prenais cela comme une pause naturelle... hop.... un jeu que j'attendais arrivait et je m'y remettais tout simplement.

Mais là c'était assez grave car ça durait des semaines, puis des mois et l'envie ne revenait pas.... pire même ! Le milieu me dégoutait... trop plein de tout... de jeux.... d'informations... de vidéos... de réseaux sociaux... toujours les mêmes têtes dans le milieu de la presse JV... trop plein de Youtube, de Twitch, de podcast...

Et le pire de tout c'est que cela m'arrive en 2017... l'année la plus folle que j'ai vécu en 37 années de passions. Mon projet de Full Set sur Gamecube, le Full Set Lego Dimensions de la femme de ma vie... La sortie de la Switch et son nouveau concept de console "portable de salon" avec un Zelda de fou, du Mariokart Deluxe, du Splatoon 2, et surtout l'arrivée de Mario Odyssey qui m'a fait avoir les larmes aux yeux de bonheur de retrouver un gameplay encore et encore ré-inventé par ces génies de Kyoto... Mario m'a touché en plein coeur... ça fait plus de 30 ans qu'il m'accompagne... qu'il nous accompagne... En fait, il fait partie intégrante de nos vies qu'on l'aime ou pas... on a grandit avec lui, on a évolué avec lui... et maintenant je le regarde évoluer dans les doigts et le regard de mes enfants... ça m'a bouleversé de me rendre compte de tous cela, ça m'a ému au plus profond de mon être, j'avais l'impression de pouvoir toucher cet ami moustachu et de lui faire une accolade d'amitié... et en même temps cela m'enfonçait encore un peu plus dans ce manque d'envie... je ne me l'explique pas...

Mais 2017 n'est pas que l'année de Nintendo... c'est une année de ouf à tous les niveaux et sur toutes plateformes confondues... la plupart de mes licences préférées repointaient le bout de leur nez : Wonderboy, Wipeout, Crash Bandicoot et j'en passe... il manquait plus qu'un reboot de Out Run et Shinobi et je me faisais tatouer une manette sur le front! La VR qui explose... des sorties innombrables que ce soit sur PC, PS4 ou Xbox One... à cela il faut ajouter les jeux gratuits du PSN+ chaque mois sur la PS3, PS Vita et PS4, les jeux Gold gratuits sur Xbox One et Xbox 360... bref une orgie de titres à faire et/ou à refaire... des tonnes et des tonnes de jeux qui remplissaient mon être de joies et de frustrations (par manque de temps de tout faire) et qui alimentaient cette sensation de trop plein...

2017 est également l'année du départ forcé de Julien Chièze de Gameblog... j'ai adoré ce mec à l'époque de Playstation Magazine, de Joypad ou encore la période où il était chroniqueur entre autre dans le "Big Show" sur Game One... j'ai eu cette période "fan" car ce mec arrivait à partager sa passion et son amour du JV en 2 ou 3 phrases et il te donnait envie à la fin de ses tests de prendre une manette et de jouer aux jeux vidéo. J'ai eu l'occasion de le rencontrer une fois. Il est sûre et certain que depuis 2 ou 3 ans je n'étais plus en phase avec lui... son côté "auto-centré", sa façon de s'approprié Gameblog et sa manière de communiquer sur sa vie privée et sa relation avec Carole dans le milieu ont eu raison de mon attachement à cette personne. Et pour couronner le tout, son retournement de veste lorsqu'il est devenu Youtubeur et sa façon de gérer sa chaîne comme un gourou d'une secte qui a emporté avec lui ses fans "aveugles" ont mis à mort définitivement la passion que je lui portait.  Cela est un autre débat mais son départ m'a malgré tout énormément marqué tant cela semblait inimaginable de dissocié son nom à celui de notre site préféré. Mais le principal c'est que je suis toujours là et que j'ai bien fait de continuer à faire confiance à l'équipe en place et aux nouveaux venus.

Bref... assez d'introduction... pour connaître la passion d'un gamer, il faut remonter aux différents déclencheurs de cette dernière... (promis je fais rapide)...

Naissance d'une passion

Je m'en souviens comme si c'était hier... le jeu vidéo est rentré dans ma vie un Samedi après-midi d'hiver en 1981... je vois encore mon Papa (il n'est plus de ce monde depuis 1995) rentrer du travail avec une énorme caisse en déclarant : "les enfants, j'ai une surprise pour vous". Il dépose la caisse sur la table du salon et là, je découvre avec mon frère une VIDEOPAC de Philips avec une dizaine de jeux (à l'époque les jeux n'avaient pas de titres mais un gros numéro sur la jacquette)... Mon Papa étant facteur, il avait acheté le lot à une personne de sa tournée qui souhaitait s'en débarasser pour acheter une ATARI 2600.

Branchement rapide sur la grosse TV cathodique du paternel et bingo ! Je me souviens encore de la sensation et de l'émerveillement de la découverte du monde du jeu vidéo... C'était un jeu à 2 joueurs avec des voitures... ne m'en demandez pas plus mais j'essayerai plus tard de trouver une photo pour illustrer ci-dessous le jeu.

Nous avons gardé cette console quelques mois avant de la revendre pour acheter aussi une... ATARI 2600... et là ce fût de la magie à l'état pur... Pitfall, Decathlon, River Raid, Breakout, Grand Prix, Enduro, etc... des jeux qui nous ont fait passés des soirées et des nuits magiques avec mon Papa et mon petit frère.

Seul problème, mes parents étant divorcés je ne pouvais y jouer qu'un week-end sur deux et ma Maman qui nous élevait seule n'avait pas les moyens de nous offrir une console.

Bref, je vais arrêter de faire pleurer dans les chaumières et je vais résumer en quelques lignes la suite de mes expériences vidéoludiques....

Pour moi la vie va commencer !

Après la découverte de la VIDEOPAC et de l'ATARI 2600 je tombe littéralement amoureux de la Master System de Sega, je mets 2 années à économiser mes petites pièces dans ma tirelire pour réunir l'argent nécessaire à l'achat de la console rouge et noir avec Alex Kidd intégré dans la machine, et surtout, je tombe amoureux de Wonderboy que j'avais découvert en parallèle dans les salles d'arcade de la côte Belge lors de mes vacances annuelles chez ma Grand-Mère. Dans ces lieux de "débauches vidéoludiques" je découvre également des titres magiques qui me marqueront à tout jamais : Out Run, Shinobi, Golden Axe, Hang-On, Robocop, etc...

A la même époque, je jouais beaucoup à la NES chez mon meilleur ami... c'est là que je découvre notre cher et tendre Mario.

C'est une époque assez dure remplie de frustrations n'ayant pas les moyens de m'offrir tous les jeux que je voulais.

Ensuite tout s'enchaîne, soirées MEGADRIVE chez des amis... j'achète la SNES en revendant 2 anciens vélos et je deviens complètement fou avec Super Mario World, F-Zero, Super Ghouls'N Ghost et surtout, en fin de vie de la console je "squatte" pendant toute une année la cartouche de Donkey Kong Country... depuis, il ne se passe pas une année sans que je refasse le jeu...

Après ces quelques années de jeux consoles, je découvre chez un ami l' AMIGA 500 que je m'empresse de m'offrir... c'était une époque de fou ou j'allais le samedi matin dans une salle au-dessus d'un café pour graver à tout va des dizaines, des centaines de disquettes entre passionnés.

En 1995, avec mon premier salaire, je m'offre une Playstation 1 avec 3 jeux et non des moindre : Resident Evil, Crash Bandicoot et Wipeout... et je continue à jouer à côté de cela avec mon AMIGA 500 de longues années, ce qui me fait complètement passer à côté de NINTENDO 64 et son Mario en 3D révolutionnaire... je passe également à côté de la DREAMCAST.

Je reviens timidement aux consoles entre 2002 et 2004 en achetant d'occasion une PS2, une GAMECUBE et une XBOX... des 3 consoles, je préfère de loin la GAMECUBE et ses licences "Maison" (d'ou mon projet nostalgique de Full Set GAMECUBE).

Début d'année 2005 je découvre le projet de la deuxième console de MICROSOFT : la XBOX 360... je suis emporté par la magie et par les promesses de "tonton" Bill Gates tout en étant méfiant vu l'insuccès de la première XBOX. Mais je me lance et je la pré-commande pour le D-One.

C'est de la folie ! Je tombe complètement amoureux de la deuxième console de Microsoft... je découvre les joies du jeux en réseau de qualité... je peux discuter tout en jouant avec mes contacts, envoyer des messages, se donner rendez-vous pour des soirées de jeux en ligne, comparer nos succès débloqués, voir l'avancée des jeux de mes amis, le Xbox Live Arcade et ses jeux indés... bref... le jeu vidéo sur console avait franchi un pas de géant pour s'aligner (ou presque) sur ce que les joueurs PC connaissaient déjà depuis quelques années.

La passion par la frustration

En parallèle à tout cela, je deviens petit à petit un collectionneur de jeux et de consoles à tout va. Certainement pour compenser le manque de jeux vidéo par soucis financier dans mon enfance et mon adolescence (je précise, je ne m'en plains pas, j'ai eu une enfance heureuse malgré tout hein !).

J'achète de tout, des lots entiers de consoles et de jeux... juste pour le plaisir d'entreposer cela sur mes étagères et de regarder ma collection s'agrandir et être fière de posséder ce que je n'avais pu avoir par le passé.

Un effet de mode fin des années 2000 à même mis un mot sur ma passion, car en plus d'être un collectionneur, j'étais devenu officiellement un "Rétro Gamer".

Mais revenons à ma chère Xbox 360... 

Xbox 360... l'histoire d'une nouvelle vie

Sans vouloir étendre ici ma vie privée, l'arrivée de la 360 coïncide avec un changement radicale dans ma vie. Un divorce et suite à cela, l'arrêt et la revente de mon commerce, la rencontre avec ma femme actuelle,  un déménagement par amour de cette dernière à 180 km de chez moi, nouveau job dans un pays que je ne connaissais pas du tout (Luxembourg)... une toute nouvelle vie quoi !

Hormis ma voiture, mes fringues, ma collection de consoles, de DVD et de CD, je n'ai rien repris d'autre de mon ancienne vie. Quand je tourne la page, je tourne la page.

Je vois encore la tête de Doris (qui allait devenir ma femme quelques années plus tard) lorsque j'ai débarqué avec ma collection de jeux vidéo... ça faisait peur à voir je vous l'assure ! J'ai même pu lire dans ses yeux une phrase interrogatrice du style : "mais qu'est ce que je vais faire avec ce geek ?".

Bref... elle m'accepte avec mon tas "d'attrape poussière" et elle m'annonce la couleur franco : "je te préviens, c'est TA passion... tes consoles j'y toucherai JAMAIS!". Sauf que sa promesse n'a duré tout au plus qu'une bonne semaine. En effet, un jour où je suis rentré plus tôt du taf, quelle surprise de voir miss avec le pad de la 360 dans les mains, occupée à jouer tranquillement à "BURNOUT REVENGE".

 

A partir de ce moment là, mon plan machiavélique bien installé, nous avons commencé une relation à 3 (ma femme, moi et la 360) qui a duré presque 10 ans. Surtout qu'en cours de route "CRITERION" nous a mis entre les mains un "BURNOUT PARADISE" qui fût notre drogue quotidienne durant plus de 2 ans. Pour info j'ai plus de 300 heures sur le jeu et ma femme plus de 400!!! C'est pour dire.

Ce jeu de caisse nous a marqué à tout jamais ! C'est également une période importante à nos yeux car nous avons en même temps fondé notre famille. La 360 à accompagné la grossesse de ma femme d'autant qu'elle n'avait pas le droit de trop bouger du à une grossesse un peu compliquée vu que le bonhomme voulait déjà pointer le bout de son nez après 4 mois.

Pour l'anecdote, un jour mon épouse me téléphone en catastrophe à mon travail pour m'annoncer que la console était morte (le fameux Red Ring de la 360). Je lui annonce alors que la console doit retourner au SAV de Microsoft et que cela prendrait plus ou moins 1 à 2 semaines. Je sens à sa voix qu'elle est au bout de sa vie et elle me dit qu'elle s'en occupe et que "tant pis pour les semaines sans la console". Plus tard dans la soirée je reviens de mon travail et je découvre avec stupéfaction qu'elle avait été acheté une nouvelle Xbox 360, elle était installée, la console défectueuse emballée prête à partir et elle me regarde en me disant : "impossible de rester sans console, tu revendras la première à son retour du SAV".

Mon fils Thomas est né. Les journées étaient rythmées maintenant par notre devoir de parent. Mais les longues siestes de mon fils nous permettaient encore de pouvoir assouvir notre passion (ça été autre chose plus tard avec l'arrivée de ma fille).

Nous faisions aussi construire notre future maison. Vu que chaque Euro était injecté dans ce fabuleux projet de vie, il est clair qu'il n'y avait pas de place pour les 2 autres consoles concurentes de cette génération. A la maison il n'y a eu que la 360 pendant plus de 7 ans.

C'est naturellement que mon fils à jouer à son premier jeu vidéo sur la 360... je le vois encore, il avait à peine 3 ans avec ses petites mains sur les énormes pads de la console à jouer à "SPACE INVADERS EXTREME", la version remasterisée sortie sur Xbox Live Arcade.

 

Vous l'aurez compris aisément, cette console est importante dans la famille "Olicrazy".

Conclusion

Oui je sais... l'article est long et tu en as marre de lire ma vie... et surtout,  il faut conclure !

Revenons un peu au début de cet article ou je disais avoir vécu une traversée du désert durant la deuxième moitié de 2017.

Suite à mon trop plein de tout, de mon manque de passion et de la sensation de faire fausse route avec mon projet de Full Set Gamecube, j'ai mis à profit tout ce temps libre pour essayer de comprendre mes états d'âmes de l'époque.

Pour commencer je me suis rendu compte que posséder une collection avec des centaines et des centaines de titres et des dizaines de consoles ne servait strictement à rien... j'en avais fait le tour et surtout je n'avais plus ce manque à combler de la possession (l'âge assagis).

Certains jeux prenaient la poussière car soit je n'y jouais plus, pire... soit je n'y avais jamais joué par manque de temps... à cela s'ajoute la pile incalculable de jeux "current-gen" qui s'accumulait par manque de temps.

Mais le plus important c'est que je me suis rendu compte d'une chose : je n'aimais plus jouer seul, mais j'adorais partager ma passion en famille avec mes enfants.

Donc j'ai fait des choix, je me suis posé les bonnes questions et j'ai essayé d'analyser ma passion non pas sur la totalité de ma "carrière" de vieux gamer mais à partir de ma nouvelle vie qui m'a permis d'avoir la famille de geek qui me suit dans ma passion.

La Xbox 360 est le lien qui uni notre famille dans le passé vidéoludiquement parlant, et les consoles de cette génération est le lien présent de cette passion.

Mais le mieux c'est que (je sais que ça va faire grincer des dents certains d'entre vous) j'ai revendu le restant de ma collection... et ça m'a fait un bien fou.. cette impression d'enlever du poids de mon âme au fur et à mesure des ventes a été salutaire dans le désire de reprendre le pad en main.

Remerciements

Merci à ceux et celles qui ont eu le courage de lire cet article jusqu'au bout.

Un merci particulier à @Thibault de Mondidier qui à été un maillon essentiel de par ses conseils et nos échanges de mail sur Gameblog et qui m'a permi, sans le savoir, de me pousser à me poser les bonnes questions au moment où j'étais le plus mal.

Un merci particulier à @Atred pour son soutien et ses encouragements dans mes différentes aventures (désolé pour le Full Set Gamecube mais tu vas devoir m'encourager à présent sur 360).

Je profite de cet article pour remercier @Dranzer pour notre amitié depuis quelques années et pour l'organisation du dernier Noël de Gameblog. Ce noël de Gameblog m'a permi de renouer définitivement avec l'esprit de communauté du site (même si il ne reste que quelques irréductibles).

Le futur du blog

J'espère que vous aurez compris mon choix de me lancer dans l'aventure Full Set Xbox 360.

Le principal est que cela m'a remis la pêche, l'envie et la passion !

Sur le "X'Blog" en plus de l'aventure 360, je parlerai également de mes différentes passions que sont entre autre : Animal Cossing, Nintendo, Disney et ses parcs d'attractions, Lego, les jeux de sociétés, Marvel, Studio Ghibli, le cinéma, la lecture, la musique, etc...

A très vite...

Olicrazy75

 

Ajouter à mes favoris Commenter (21)

Édito

 

 

Archives

Favoris