Comics Ovore!!!

Signaler
Ma Review, pas la tienne! (BD-Manga-Comics)

 

Cela fait bien longtemps que je n'avais relu de publication des héros DC Comics et puis comme quoi dès fois les gouts évoluent car oui c'était surtout dû au fait que je trouvais les perso pas assez charismatiques, je sais cela peut paraitre absurde. Aujourd'hui je change et donc me décide à me lancer dans plus d'univers en découvrant ou redécouvrant des héros zappés volontairement !

Bientôt vous aurez du Flash et Green Arrow mais pour aujourd'hui c'est une forte sympathique aventure du Green Lantern : Hal Jordan dont je vais vous parlez, se nommant Sans Pêché avec en Guest Star « The Stranger » et « Green Arrow ». C'est avec grand plaisir que j'ai redécouvert « The Stranger » dans ce Green Lantern car il est souvent mis en arrière lors de ses apparitions dans la Justice League et trop peu présent selon moi, pour « Green Arrow » son apparition est plus brève mais le charisme emblématique du perso est bien, tout est respecté en peu de pages et puis bon en tant que meilleur ami d'Hal Jordan c'est normal qu'il apparaisse là.

Dans « Sans Pêché » vous retrouverez tout ce qui fait un bon Green Lantern, soyons franc, le mélange entre action et narration est tout bien dosé, l'intrigue donne un final plutôt bien foutu qui permettra de surprendre le lecteur sans qu'il s'en rend compte et dans un Comics de Super-Héros c'est pas chose aisée, et l'on doit cela à David Hine.

Niveau dessins le nouveau Doug Braithwaite est assez incroyable, l'inspiration Alex Ross se fait ressentir sans jamais allé trop loin du côté de Ross grâce à un style plus crayonné rendant les personnage tout aussi expressif et quasi réel que ce que peut faire Ross et pour moi adorant des artiste comme Ross, je dois admettre que c'est un pur bonheur de lire une bonne histoire entourée de telle dessins !

Avant d'acheter une abondance de vert, ce qu'il faut savoir:

Scénario : David Hine

Dessin : Doug Braithwaite

Editeur : Dc Comics / Panini Comics

Collection : 100% DC

Green Lantern Sans Pêché : Une entité nommée le Purgateur veut éradiquer le péché de l'univers. L'intention reste louable. Le procédé discutable. On suivra Hal Jordan ainsi que Phantom Stranger et Green Arrow voulant mettre à terre le Purgateur !

Qui c'est les plus fort, evidement c'est les verts!

Sincèrement, je me suis remis sur les rails de Green Lantern suite à l'achat du film et je dois avouer que je ne suis pas déçu de retrouver ce perso. Et franchement, même si mon perso préféré de l'univers DC reste Batman, j'ai de plus en plus d'affection pour Flash, Green Lantern, et Green Arrow car je les trouve plus humains, plus proches peut-être de certaines de mes valeurs contrairement à des symboles comme Superman.

Je suis incroyablement surpris par une telle qualité. « Sans Pêché » est vraiment bien écrit et bien mis en scène. Ce duo est juste jouissif, cela fait longtemps que je n'avais pas dévoré un comics aussi rapidement. On se laisse prendre et pouf, la fin nous laisse sur le cul. C'est le genre de chose que j'adore et voir cela dans un comics est tellement rare qu'il faut le souligner.

 

Pour moi, ce Green Lantern est un Comics de qualité, mettant en avant un Green Lantern assurément génial, très héroïque mais en même temps très humain, avec des Guest-Star de qualité (comme Phatom Stranger qui n'est d'ailleurs pas qu'un simple petit Guest-Star cette fois ci). Si vous voulez découvrir ou que vous connaissez Green Lantern mais êtes passés à côté de celui-ci, alors n'attendez plus et procurez-vous le de toute urgence !

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
COTV (Comics Ovore TV) (Cinéma)

 

Aujourd'hui je vous présenterai en  un article 2 films tirés de comics car je ne vois clairement pas l'intérêt de scinder cet article en 2

amazing_spider-man_affiche

Changeons un peu de cours d'école! Oui, tournons-nous aujourd'hui vers le cinéma! Evidemment, cela va de soi, nous allons rester dans le thème abordé depuis le début de ce blog, c'est-à-dire les Comics.

Cette année a été marquée par le grand retour en fanfare de l'homme araignée le plus connu (non, je ne parle pas d'Alain Robert mais bien de Peter Parker!), notre Spider-Man international. Problème dû à la licence, dû aux acteurs trop gourmands de la première trilogie, dû à un mauvais réalisateur (soyons franc !!!) et de mauvais acteurs (l'Award du moins bon revient à ...: Tobey Maguire).

C'est le temps des reboot et c'est un bien pour la licence je pense: plus de moyens niveau effets spéciaux afin de rendre Spidey le plus souple qu'il soit et de tendre un peu plus de respect vis-à-vis de la licence.

 Un avis tissé entre deux Buildings

 

 

 

The-Amazing-Spider-Man-les-10-commandements-de-l-homme-araignee-en-10-clips_portrait_w858

C'est un très bon film de super-héros, très bon film d'action, il n'y a rien à dire sur ce point. Le film démarre très lentement afin d'approfondir plus l'avant Spidey, la mort d'Oncle Ben, le passé de Peter tout simplement et même si il y a des longueurs on ne peut qu'apprécier cela.

De plus, Webb a dû se renseigner avant sur son sujet car on notera plus de respect avec par exemple la première petite amie de Peter Parker, j'ai nommé Gwen Stacy ou autre point positif le lanceur de toiles (et non pas du « filament » qui sort d'on ne sait pas où). Cependant, et parce qu'une oeuvre n'est jamais respectée à 100%, il y a des défauts comme la jonction scientifique des parents de Peter qui sont en réalité des agents du Shield, mais il fallait au réalisateur un point commun entre la mort des parents, la naissance de l'homme araignée, et Dr Connors. La bourde a  néanmoins été faite et elle n'est pas petite.

Même après le double visionnage en 3D, le film m'a plu au plus haut point: action sans trop nous bourrer le bourrichon, des acteurs crédibles, une animation spectaculaire rendant le « Spectacular » Spider-Man souple à souhait et crédible dans son rôle d'araignée (je pense principalement au moment où il veut piéger le Lézard dans les égouts.

Et la 3D?

Désolé à tous les rageux qui pestent envers et contre tout, contre la 3D, mais encore une fois, cela apporte un plus dans la vision du film, surtout dans les passages en vue subjective. D'ailleurs, elle apporte simplement un plus dans tout le film. Passer à côté d'un tel plus serait bien dommage croyez-moi !

On attendra la suite pour voir plus de toile, de fight, de ..., pour voir un second opus plus aboutit. Pris dans une toile d'araignée, je vous dirais que ce n'est pas le film de super héros de l'année mais un Bon Divertissement.

The-Amazing-Spider-Man-111215-02-700x350

x_men_origins_wolverine04

Au départ, je n'ai jamais été hyper fan de Wolverine  que je trouve trop, comment dire, imbus de sa personne à l'instar de Iron Man (Tony Stark), ce qui fait que pour voir ce film j'ai été obligé de le regarder plusieurs fois. C'est rare et quand ça arrive c'est pas forcement bon signe pour ma part.

Et puis il est passé à la TV. N'ayant rien d'autre sous la main ce soir-là, je me suis laissé prendre et pour tout vous dire, et oui, dès le début de l'article, je suis tiraillé entre le : « pourquoi tu as regardé ça? » et le : « tu as bien fait, il faillait le voir ! », ce qui,  l'un comme l'autre, n'est au final pas exempt de défauts, cela va sans dire.

Donc, le bad boy des X-Men a son propre film, qui plus est, sur ses origines. C'est bien, sauf que dès le début, le réalisateur nous affirme que Dent-de-Sabre et Wolvy (pour les intimes) sont frères ! STOP ! Bémol! Où le réalisateur a vu cela? Il a été laissé croire qu'ils étaient cousins germains ou bien père et fils mais jamais cela n'a été écrit noir sur blanc. On commence fort !

La suite s'intègre plutôt bien. Il faut l'admettre, entre action et narration, on arrive à s'y retrouver plutôt bien. Quand ça doit péter, ça pète fort et c'est plutôt un point fort là car la narration est branlante et tourne vite en rond. Malgré cela, le mélange prend bien et arrive à vous amener jusqu'à la fin sans trop de souci. A la fin, tient parlons-en de la fin et surtout d'un personnage en particulier, vous voyez de qui je parle, le plus taré de l'univers Marvel, j'ai nommé « Deadpool »! Au commencement quand on entend Wade Wilson, on le repère rapidement et le personnage est bien retranscrit mais à la fin, où il ne ressemble en aucun cas à Deadpool  (il a les pouvoirs de Cyclope , les sabres qui sortent des poignets etc, ...), c'est du grand n'importe quoi ! Un loupé comme rarement vu dans l'univers cinématographique Comics. Et cela va sans dire, c'est un véritable coup de gueule car réussir a humilier sur la place publique un héros montant de l'univers Marvel, fallait oser!

20101119114106!Wolverine_vs._Deadpool

Le plus du film!!!

          Je note que l'on y voit Charles Xavier chauve et debout alors qu'à la fin de « First Class » il est déjà en fauteuil. Je ne sais pas à qui revient la faute mais en tout cas, elle est bien présente et choque d'autant plus.

Un avis tranchant et poilu

707-wolverine_new

Il sera rapide, bref, succinct, abrégé, ... Ne traînons pas alors avant que Wolverine n'arrive !

J'ai trouvé ce film plutôt moyen dans son ensemble, avec à la fois une action propre et mettant en scène dignement Wolvy mais en même temps un scénar qui a du mal à accrocher tant on sent que le scénariste ne sait pas forcement de quoi il parle par moment. Les déceptions s'amenuisent et pouf, une bourde qui rend les déceptions plus grandes et c'est une constante dans ce film. C'est dommage car vu le nombre d'ouvrages de qualité derrière le perso, il y a de quoi faire !

De mon côté, c'est pas un grand film de Super-Héros mais juste un divertissement quelconque pas très recherché.

tee-shirt-wolverine-griffes-blanc(trop tard)

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)



Signaler
Ma Review, pas la tienne! (BD-Manga-Comics)

Rockabilly Zombie Superstar, ce fut tout d'abord une découverte et à la fois une attente. Une « découverte » grâce aux excellents Doggybags qui m'ont permis de me lancer dans le Comics made in Ankama (Label 619) et une « attente » par rapport à l'univers abordé par la BD. Je parle pas du côté « Zombie » qui, je pense, est trop exploité mais bien du Rockabilly grâce à des groupes (ou chanteurs) comme :

Le maître, Elvis Presley

Mais comme vous commencez à me connaitre, vous savez qu'il y aura (presque) toujours un « mais » et ce fameux mot que j'ai déjà trop écrit en une ligne est assez conséquent ici, et je vais m'expliquer immédiatement.

RZS (car c'est surtout plus court de l'écrire comme cela) est graphiquement réussit. Les couleurs tapent à l'oeil, le côté zombie est présent, l'univers rockabilly aussi, au final les dessins en eux même apportent beaucoup de dynamisme aux différentes scènes. Mais ce dynamisme, soyons sincère, est grandement nécessaire à l'histoire puisque le scénario est long à démarrer, un peu casse-gueule car l'oeuvre de référence côté zombie c'est Walking Dead et il est vrai que passer derrière une telle oeuvre n'est pas chose facile, et pour moi RZS se plante malgré le côté rockabilly. C'est long, la fin ne prend même pas comme une mauvaise mayonnaise et c'est pourtant pas faute d'avoir essayé en y balançant à droite, à gauche des pointes d'humour qui feront sourire, des petites références à Elvis également, sans jamais aller plus loin qu'un saupoudrage de tout cela !

 

Le rock à Billy est Mort!

Scénario : Lou / Nikopek

Dessin : Nikopek

Editeur : Ankama

Collection : Label 619

Sortie : 2012 (pour l'intégrale)

Rockabilly Zombie Superstar : Billy Rockerson est l'un des innombrables sosies du King. Un soir où il se produit dans un bar, des zombies envahissent les lieux et l'un d'eux ébranle la vie jusque-là (trop) paisible du chanteur en le mordant... Un mort vivant, Billy ?

Trop de rock, tue le rock! Trop de zombie, tue le zombie!

Dans le Comics, si il y a bien un éditeur dont je me méfie par-dessus tout, c'est bien Ankama qui tente de surfer sur différentes vagues et dont les oeuvres sont bien trop inégales pour foncer tête baissée. Néanmoins, si cela plaît (car il en faut pour tous les goûts), les dessinateurs signant sur ce fameux label 619 sont vraiment très bon !

Le point faible du titre serait avant tout son scénario qui semblait au départ intéressant mais qui, au final, est très quelconque. A la fin du 1, il grimpe en flèche pour appâter le lecteur et lui donner envie (ce qui doit marcher dans les versions originales), mais dans l'intégrale, la sauce prend vraiment pas car si la fin du 1 prend un peu d'ampleur crescendo le début du 2 est decrescendo, qui plus est durant tout le tome.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)


Signaler
$ Plaisirs Comics $ (BD-Manga-Comics)

On commence tout d'abord par un Artbook McFarlane présentant tout sa vie d'après ses oeuvres (De Marvel / Dc en passant par Spawn, Haunt, Cyberforce, ...)

On continuera avec les 2 Omnibus côté Marvel (illustrés par un splendide Venom BobbleHead):

- Spider-Man par Todd McFarlane

- Actes de Vengeance!

 

(non présent en photos)

- SIlent Hill: Pourir du Ventre

- Batman série animé: 10 et 13

(non présent en photos)

Et la je continue la partie Batman avec la réception du grand Dark Knight Rises sous 2 formats, le premeir est le coffret trilogie BR et le deuxième est le coffret collector de Dark Knight Rises.

Je finirais juste avec 2 peluches gagnées dans à la fête forraine de Perpignan en 1 coup d'éssais (par fois la chance nous sourit)


Ajouter à mes favoris Commenter (4)



Comics Ovore!!!

Par okami73 Blog créé le 09/11/11 Mis à jour le 08/05/15 à 12h18

Après une expérience enrichissante auprès du site de jeux amateur Gravitorbox (pas désagréable mais archaïque), puis devenu rédacteur chez WiiPlayXboxNow (dispo ici: http://wiiplayxboxnow.com/) pour la rubrique comics, je me retrouve seul ici afin de vous faire partager ma passion pour les comics.

Ajouter aux favoris

Édito

Pour nous suivre, on a: 

Facebook

 

Twitter

 

 

Sites Partenaires 

 

 

La Chaines Comics Ovore 

 

La boutique de Comics Ovore

Archives

Favoris