Comics Ovore!!!


Signaler
News

Cela fait une éternité que j'ai pas posté des news car le blog en serait bourré à mort et cel n'aurai que peu d'interêt.

Mais ce soir je suis comme en deuil Scott Snyder quitte Swamp Thing, heureusement seulement Swamp Thing mais quand l'on voit comme le Mr a dépoussièré le personnage des Marais d'Alan Moore, faut dire chapeau en espérant que la suite soit aussi bonne.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Ma Review, pas la tienne! (BD-Manga-Comics)

Suite à ma chronique sur MAD que vous venez certainement de lire, je vais vous présentez l'objet qui est derrière cette chronique. Un MAD comme on n'a pas l'habitude d'en voir puisque la forme magazine a été oubliée pour un format librairie chez Urban, ce premier MAD illustre la sortie de Batman : Dark Knight Rises avec un florilège de caricatures de Batman en tout genre.

On suivra tout la vie cinématographique du Dark Knight commençant par celui de la fin des années 60 avec Adam West, suivant ceux de Burton, les 2 bouses suivantes incluant Robin, la série animé avec laquelle nous avons grandi pour finir sur la trilogie de Nolan, autant dire il y a de quoi faire et de quoi se marrer croyez-moi ! Bien évidemment pour une meilleure compréhension les textes ont bien été adaptés pour notre cher pays du cocorico avec un peu de références politique et autres afin que celui-ci se fonde plus et que chacun puisse s'y retrouver.

Je suis extrêmement content de revoir MAD en France car selon moi il n'y a pas meilleur satire que MAD, pas meilleure caricature, pas meilleur ton humoristique dans la BD et franchement c'est vraiment le genre typique de lecture qui détend au possible le soir. 

Ce qu'il faut savoir avant de devenir "MAD"          

Scénario : Collectif         

Dessin : Collectif

Sortie : 2012

Editeur : Urban Comics

Collection : MAD

MAD présente Batman : Des films aux séries TV, en passant par la BD, retrouvez toutes les versions du Chevalier Noir, caricaturées et déformées par le gang d'auteurs fous de MAD ! Le magazine culte n'épargne rien ni personne et surtout pas le super-héros, qui devient ici, un super-zéro !

 

You MAD?

Je dois admettre que j'ai tout de même apprécié la lecture de ce MAD présente Batman l'humour présenté ici me plait tout simplement, c'est parfois très prout prout, mais ce MAD s'est se parsemé de références politique, ainsi que de nombreux ragots ou autre tournant autour des productions cinématographiques de la Chauve-Souris la plus Dark que l'on puisse connaitre.

Cependant il faut l'avouer c'est assez inégale quand même, même si l'on rigole régulièrement c'est dans un premier temps pas tordant non plus et puis c'est trop peu régulier pour en faire une oeuvre MAD selon moi.

Après en tout franchise si vous ne connaissez pas MAD, je vous le conseil, je pense tout simplement que j' attendait malheureusement trop de ce retour et voilà la cause de ma déception, mais si c'est une découverte vous pouvez faire confiance à Urban Comics qui sait mettre de l'amour mine de rien dans ses publications et ce n'est en aucun cas du léchage de couilles velues, c'est simplement que ce nouvel Editeur (ou pas^^), a de la ressource et ne prend pas le lecteur pour un con !

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Tales from the Comics (BD-Manga-Comics)

 

Suite à une discussion avec mon ami et chef par la même occasion si l'on peut appeler cela un chef ^^, sur mes nouveaux achats comics il m'a supplié à genoux (j'ose l'imaginer !) pour lui faire une Chronique, mais une chronique sur quoi, cela va sans dire une chronique très comics.

Je lui ai fait découvrir le très satirique MAD et m'a-t-il dit, c'est cool pourrais-tu en faire une chronique, je fus réticent au départ mais m'a-t-il fait comprendre qui mieux que toi peut le faire, tu es le Crousti-Bat des comics, qui peut te battre !^^ Alors avec cet élan de motivation je me résigne et me lance dans cette toute première chronique en espérant que cela puisse plaire.

Cette chronique sur MAD arrive à point nommée puisqu'en cette fin de mois de novembre Urban Comics édite les MAD en référence à Batman, pas fou l'éditeur, c'est la sortie de Dark Knight Rises ! On commencera par un petit brin d'histoire autour de celui-ci, un point sur ses différents propriétaires, MAD en France pour finir sur des couvertures et peut être des petits bonus.

 

MAD et son histoire


MAD fut créé en 1952 par Harvey Kurtzman, au départ ce qui est un magazine aujourd'hui était un comics sous sa forme initiale. MAD est issus d'une simple histoire de concurrence et de fric au sein du premier éditeur du comics : EC Comics, H.K s'était plaint car le deuxième responsable éditorial de la firme gagnait plus d'argent que lui, un contrat fut passé avec H.K qui l'impliquait à définir quelque chose de satirique (et donc comique) s'il voulait gagner plus et de cette alliance est né MAD.

De ce fait H.K s'impliqua énormément sur MAD et cela se fit sentir car au bout de quelques numéros à peine celui-ci devint un magazine mensuel en 1955 avec abonnement parmi les titres que pouvait proposer EC Comics, H.K réussit un coup de maitre en parodiant la culture américaine des années 50, son public s'est élargi au fur et à mesure des années ce qui lui vaut aujourd'hui une notoriété certaine se basant toujours sur la même recette mais qui est terriblement drôle il faut se l'avouer.

MAD et sa mascotte, c'est tout une histoire d'amour, la preuve est telle que même aujourd'hui Alfred E Neuman (mascotte de MAD) est toujours présent. Cette mascotte est l'emblème de MAD, un visage de jeune garçon la coupe quelque peu BCBG, les oreilles décollées, le sourire niais, tout y est pour LE magazine satirique US par excellence.

 

MAD en infos:

Prix : 6$ le numéro

MAD en est à son 4ème rédacteur en chef depuis sa création

Les différents propriétaires de MAD sont : EC Comics et DC Comics (j'arrive à eux juste après)

MAD c'est aussi un dessin anime diffusé il y a quelques temps sur notre vieux continent via France4

On compte aujourd'hui une vingtaine d'auteurs ayant travaillés (ou travaillant encore d'ailleurs) sur le magazine et environ une dizaine de dessinateurs.

 

MAD en dates:

  •         Création en 1952 par Kurtzman
  •         1955 le comics devient magazine
  •         Al Feidstein prend le flambeau en 1956
  •         En 1984 c'est au tour de John Ficarra de prend les reines
  •      Pour finir avec son dernier rédacteur, Nick Meglin

 

    MAD en "Propriétaires"

Son premier propriétaire a été (comme cité plus haut) EC Comics qui fut créé vers la fin des années 40 et le début des années 50. Elle est la mère fondatrice d'un nouveau genre de comics pour son époque et transforme les classiques comme le genre policier qui deviennent de l'horreur, du western de la science-fiction, ... en créant même des comics humoristiques visant à parodier la culture US mais surtout sa société en générale. En ouvrant ces nouvelles portes, EC Comics démarre à fond les ballons mais s'attire aussi les foudres des adultes, notamment les religieux qui voient en ces nouvelles parutions une débauche d'images violentes et sexuelles. Certains iront même jusqu'à militer contre EC Comics en brûlant sur le bûcher des comics.

EC Comics agonisera doucement malgré les efforts invétérés de ses pères fondateurs, suite aux conditions d'édition de la maison EC citée précédemment. Les différents éditeurs fonderont la Comics Magazine Association of America qui fera une charte du comics, qui établira une conduite à respecter, la doctrine du comics pour faire simple, mais malheureusement celle-ci fera crever EC car elle interdira des mots représentatifs des comics EC comme Terror ou Crime, allant même jusqu'à interdire l'émulsion d'hémoglobine en veux-tu en voilà, les zombies, les vampires et j'en passe, ce qui rendra les choses bien difficiles pour EC.

C'est donc au début des années 60 que ED vend ses droits mais il ne reste plus que MAD à cause de cette doctrine et c'est DC Comics qui récupère cela grâce à une de leurs nombreuses branches d'édition. Il faut se rappeler qu'au début des années 60, c'est la censure à foison, aussi bien en Amérique qu'en France et partout dans le monde, ce qui provoquera la fin d'EC Comics.

 

EC Comics en quelques mots:

Ce sont des séries comme Tales from the Crypt (tout le monde connaît la série tv au moins), ou encore The Haunt of FEAR ! Mais bien sûr MAD.

C'est aussi une source d'inspiration pour des scénaristes/dessinateurs de renom aujourd'hui comme Frank Miller ou encore Alan Moore pour rester dans les comics, mais pas que, puisque Stephen King lui-même reconnaît l'influence des comics d'EC dans de nombreuses oeuvres qu'il a faites. Je finirai simplement avec des réalisateurs et pas des moindres dans l'univers de l'horreur G. A.: Romero et John Carpenter ont tous les deux été influencés par les comics d'horreur de cette époque.

MAD se fait rapatrier par DC Comics et ai-je besoin de vous présenter DC Comics, pas sûr !

Aujourd'hui le magazine fête ses 60 ans d'humour, de satire, de stupidité mais surtout encore plus de stupidité.

MAD sur notre vieux incontinent (fort en Camenbert):

Aujourd'hui MAD est présenté chez Urban Comics sous sa troisième tentative mais sous une forme différente de celle que les US peuvent proposer. Si chez eux, comme je le disais, c'est un magazine, Urban édite des formats librairie sur un auteur, un dessinateur, un comics comme celui présenté avec cette chronique, c'est-à-dire Batman.

La première apparition de MAD en France était très proche de sa version originale puisque de courts passages étaient proposés dans le magazine satirique des sixty's, je parle bien évidemment de Hara-Kiri. Même si le ton humoristique de MAD collait à l'univers du magazine français, sa culture trop américaine aura eu raison de lui. Le magazine Spécial USA chez Albin Michel prendra la succession de MAD passant par les Editions Neptune mais aussi Comics USA qui était connu, fut un temps, pour ses parutions DC Comics. Donc, cela va de soit, pour MAD, comme pour Hara-Kiri, la sauce ne prendra malheureusement pas encore une fois.

J'apprécierai que cela marche pour Urban cette fois-ci car l'humour MAD est irrésistible !

Quelques une des meilleures couvertures:

Avant de partir, des petits extraits vidéo?

 

Pour d'écouvrir un blog très MAD... (bas tu cliques sur MAD)

Ajouter à mes favoris Commenter (5)


Signaler
Ma Review, pas la tienne! (BD-Manga-Comics)

 

Pour ce One Shot on a un grand duo et cela ne va sans dire impossible à décrire comme le plus improbable des rêves, oups pardon pour la référence*. Donc je reprends, Grant Morrisson me surprendra toujours par sa qualité à nous raconter quelque chose, ici Joe notre jeune aventurier deviendra malgré lui héros de ses rêves et là c'est du grand G.M.

Pour faire simple, le monde idyllique de Joe va se matérialisé via ses rêves, un monde ou ses jouets prennent vie et ou l'obscurité né du mal, ou Joe doit allumer la lumière permettant à ce monde de survivre mais celui-ci est lié au monde réel et oui ce comics alterne entre monde imaginaire et monde réel ou chaque choses entreprises dans le réel se répercute dans son monde imaginaire.

Il est temps de parler du deuxième membre de ce duo diabolique oui car vous connaissez sans exception GM avec Arkham Asylum, Nou3, All Star Superman, Animal Man, Flex Mentallo (qui arrive le mois prochain) et j'en passe, ce monsieur est sans nul doute le plus créateur de ntore époque côté comics avec il faut l'avouer très peu de raté ce qui rend cet homme assez exceptionnel, mais revenons-en à nos brave bête vêtu de laine. Oui Sean Murphy, qui est selon moi un nouveau prodige du dessin de comics, on lui doit mise à part l'oeuvre que je vous présente, le fameux Batman/Scarecrow, American Vampire Legacy ou Les dossiers de Hellblazer ce qui vous prouve que son talent n'est pas des moindres et ici il arrive à nous retranscrire beaucoup plus de choses que l'on peut attendre d'un comics.

 

 

Ce qu'il faut savoir avant d'acheter:

Scénario : Grant Morrison

Dessin : Sean Murphy

Sortie : 2012

Editeur : Urban Comics

Collection : Vertigo Deluxe

Joe, l'aventure intérieur : Joe est un jeune garçon diabétique qui vient de perdre son père. Il doit déménager sous peu de la maison qu'il occupait avec sa mère. Mais lors d'une crise d'hypoglycémie, Joe va se retrouver projeté dans un monde d'heroic fantasy et partir dans une quête intime et fantastique pour assurer sa survie.

 

 

Joe, tu es l'élu! L'enfant-qui-meurt!

Je remercie Urban d'éditer ce genre de comics car il faut se l'avouer,  Joe fait certainement partie des perles de 2012.

Que ce soit l'écriture ou le dessin, y a rien à redire sur ce comics, *je cherche, ...cherche encore sinon mon avis va être expéditif, ...ah si*.

Le petit regret que je pourrais avoir, c'est sur la mise en avant des personnages. J'ai eu le sentiment, qu'à peine un perso commençait à être développé, qu'on passait déjà au suivant afin d'avoir un bon groupe certes, mais sans trop d'explications. On passe trop (peut-être) rapidement du coq à l'âne, mais je dois admettre que si celui-ci avait tenu en 2 tomes, l'intrigue aurait à mon humble avis trop traîné donc on ne peut reprocher cela, surtout qu'il y a de quoi faire. Ce n'est qu'un mince détail, soyons sincère. Moi qui avais aimé Nou3, mais n'avais pas trouvé que c'était une oeuvre majeure de Morrison, et bien, je suis à  nouveau comblé par l'homme *n'y voyez rien d'homosexuel*. J'ai dévoré Joe *au sens figuré du terme bien évidemment* en une soirée et en ces temps, c'est plutôt rare de mon côté.

Joe l'aventure intérieure a même fait ressurgir de la nostalgie, car moi aussi étant enfant, j'avais une tonne de figurines articulées de mes dessins animés préférés, héros préférés avec lesquels je me construisais des histoires. J'ai toujours rêvé qu'ils prennent vie, le premier coup de coeur fut les Toy Story, retranscrivant parfaitement ce désir mais aujourd'hui, avec ce comics, on atteint un niveau bien supérieur en tout point.

Je ne pourrais que vous recommander chaudement Joe, l'aventure intérieure en ces fêtes de fin d'année !

Ps : Pour * dans l'intro, la référence citée est l'Etrange Noel de Mr Jack ! 

L'avis de Thomthom_Pilgrim

L'histoire de Joe me faisait de l'oeil depuis un moment et j'ai finalement sauté sur l'occasion. On se trouve dans le récit initiatique de Joe, jeune diabétique qui va se retrouver en crise d'hypoglycémie, ce qui va provoquer chez lui des hallucinations qui transforme sa maison en un monde heroïc fantasy dans lequel ses jouets prennent vie et dans lequel son rat de compagnie est un guerrier doué de parole.

L'intérêt de l'ouvrage est de voir comment Joe va surmonter sa crise et ses peurs tout en accomplissant une prophétie. Chacune de ses actions les plus banales, dans la mesure où il évolue dans sa maison, a un impact sur le monde hallucinatoire dans lequel il est un élu.

L'avis de Samizo Kouhei

Grant Morrison est décidément à l'honneur chez Urban Comics ces dernières semaines, puisqu'après ses épisodes d'Action Comics et avant le tome 3 de son Batman, c'est Joe l'Aventure intérieure (alias Joe the Barbarian) qui est publié dans son format Deluxe.

Il s'agit d'une maxi-série de 8 épisodes parue chez Vertigo et dessinée par Sean Murphy. Joe est un pré-ado qui a une vie difficile : son père soldat a été tué en Irak, sa mère pense à vendre leur maison pour faire face aux dettes ... et il souffre de diabète. Lors d'une visite scolaire, des petites frappes le privent de sa dose de sucre nécessaire pour éviter une crise d'hypoglycémie. Rentré chez lui, Joe subit une crise : ses jouets prennent vie, son rat domestique se transforme en guerrier, la maison se transforme en royaume en proie aux forces du Mal. L'obtention d'un soda devient alors une véritable quête ...

Grant Morrison mêle parfaitement chronique sociale et heroïc fantasy : les 2 univers se mêlent parfaitement, la quête initiatique se double d'une réflexion sur l'enfance et le pouvoir de l'imagination.

Une fois n'est pas coutume pour Vertigo et Morrison, c'est une histoire tout public. Grant Morrison réussit là où Ghostopolis avait échoué : une histoire pour (pré)ados mais qui plaire à tous. Le dessin est superbe, pour ne rien gâcher.

Par l'ensemble de Comics Ovore!

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
News

Dimanche en tout début d'après midi je vous proposerais quelque chose de tout nouveau sur le blog. Une chronique!

Je me suis donc lancé dans la chronique afin de vous faire découvrir ou redécouvrir certaines oeuvres, certains auteurs/dessinateurs, ...

Et la première chronique portera sur

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)



Comics Ovore!!!

Par okami73 Blog créé le 09/11/11 Mis à jour le 08/05/15 à 12h18

Après une expérience enrichissante auprès du site de jeux amateur Gravitorbox (pas désagréable mais archaïque), puis devenu rédacteur chez WiiPlayXboxNow (dispo ici: http://wiiplayxboxnow.com/) pour la rubrique comics, je me retrouve seul ici afin de vous faire partager ma passion pour les comics.

Ajouter aux favoris

Édito

Pour nous suivre, on a: 

Facebook

 

Twitter

 

 

Sites Partenaires 

 

 

La Chaines Comics Ovore 

 

La boutique de Comics Ovore

Archives

Favoris