Faithful World - Le pari d'un jeu vidéo à Madagascar

Par Kaiser_Gun Blog créé le 24/10/10 Mis à jour le 17/04/12 à 16h22

La question qui revient souvent est "Est-ce que les Malgaches sont capables de faire du jeu vidéo?" Nous prouverons que oui et ce blog en raconte l'histoire de ce pari complètement fou (mais pas tant que ça).

Ajouter aux favoris
Signaler

Alors il est facile de passer son temps sur des théories. Sans divulger la nature du projet, je vais essayer de prendre un exemple pour tout le monde. Rien d'original à l'intérieur mais j'espère expliquer au moins ainsi vers quoi nous nous dirigeons. Et puis il faut bien garder les surprises pour la suite ;).

 

Mise en place des relations

Dans un premier temps il aura fallu définir des relations triangulaires comme dans les récits grecs de la belle époque. Chaque scène et situation essaye d'exploiter au mieux ce schéma pour mettre en place un minimum de dilemme.

Pour l'exemple on va s'en inspirer.

1 - Le personnage incarné par le joueur qu'on nommera "Héros"
2 - Un personnage concurrent/adversaire du joueur, qu'on nommera "Boulet" (je sais je sais)
3 - Un monarque dont le Héros et le Boulet sont ses généraux/chef d'armée, on le nommera "Roi".

 

Situation initiale


Le "Roi" n'a pas d'héritier donc ses généraux essaye chacun de prétendre à la couronne après sa mort.

Le Roi somme le Héros de venir en aide à une campagne militaire déjà en cours pour la conquête d'un territoire ennemi. Le Boulet s'y oppose jugeant les compétences du Héros bien inférieur au besoin de cette tâche.

Le Héros s'en va-t-en guerre.

Je vous l'avais dit, rien d'original :)

 

Développement

Comme je l'ai dit plus haut de manière schématique, il y a plusieurs résolutions possible. Je vais reprendre ceux que j'avais mi plus haut :

1 - Les actions qui mènent directement vers la réussite de l'objectif.
2 - Le choix du joueur d'éviter cette étape par un refus, une rétractation.
3 - Les actions qui mènent vers la réussite de l'objectif mais pas de la manière dont ceux qui ont donné l'objectif aurait aimé.


Les développements qu'on pourrait y apporter :
1 - Ici le joueur va vers ce qui a toujours été défini dans le jeu vidéo. Il gagne sans critiques aucune tel que le "Roi" lui avait ordonné et fait taire le "Boulet". C'est à mon sens la situation la moins intéressante. Le "Roi" élève des monuments à cette victoire du "Héros".

2 - Le "Héros" y va mais au vu de la situation sur place décide de replier les troupes, ou alors de demander des renforts au "Boulet". La victoire est là le "Roi" est content, mais le "Héros" doit partager sa victoire avec le "Boulet". Cette décision donne en partie raison au "Boulet" quand il dit que les compétences du "Héros" était bien inférieurs au besoin de cette campagne.

3 - Le "Héros" ira chercher la victoire autrement. Dans notre exemple, il prendra l'une des princesses du royaume adversaire pour femme. Condition rendue possible seulement lorsque les forces adversaires sont affaiblies et que les négociations s'ouvrent. Le "Héros" revient en vainqueur auprès du "Roi". Le "Boulet" voit cette victoire par alliance d'un mauvais oeil, par contre le "Héros" bénéficie d'une armée alliée conséquente. Situation la plus intéressante des 3 pour moi car elle complexifie un peu plus les choses.

 

Situation finale

Le cadre de la situation finale dépendra de la manière dont le joueur aura résolu la tâche qui lui a été confié comme expliqué dans le développement.

Ceci a une importance dans l'élasticité narrative qu'on essaye de mettre en place et pour limiter aussi le nombre de situation à produire car je vous le rappelle nous sommes une petite équipe. C'est une contrainte à prendre en compte. Dans le cas contraire, on partirait dans tous les sens, et on ne verra jamais le bout de la prod.

Pour le prochain billet nous verrons comment pousser le joueur à choisir une résolution plutôt qu'une autre.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Après 19 jours de travail intensif nous vous présentons enfin la version final de notre jeu spécialement réalisé pour le Edge Create Challenge 2012.

Le jeu a été réalisé par 5 de nos juniors qui il y a encore 10 mois ne pensaient pas pouvoir faire du jeu vidéo à Madagascar un jour. C’est aussi la première fois que Faithful World publie une version publique d’une réalisation 100% interne, et nous avons choisi de mettre les jeunes en avant  sur ce projet.

Les premiers retours ayant été concluant pour ce prototype auprès du public. Nous réfléchissons à une version pour smarthphone.

 

Link : http://faithfulworld.net/box

Archives

Favoris