Rêves électriques

Rêves électriques

Par Noiraude Blog créé le 17/09/10 Mis à jour le 01/06/19 à 10h32

30 ans de passion pour les jeux vidéo, le Japon et le cinéma, ça laisse forcément des traces. Vous voulez en savoir plus?

Ajouter aux favoris

Catégorie : Découverte

Signaler
Découverte

Hello tous,

Si vous êtes des habitués de ce blog, vous savez que j'aime bien me promener du côté des sites dédiés à la découverte scientifique. Je vous prépare d'ailleurs un petit post qui devrait vous intéresser si vous avez envie de savoir ce qui s'est passé avant le big bang (la création de l'univers). Mais ce soir, place à une question qui a trait à un aspect plus "récent" de l'histoire de notre univers: l'histoire de la lune.

Pour célébrer le 1000e jour de la mission Lunar reconnaissance orbiter, la NASA vient de diffuser une petite vidéo de trois minutes où est racontée toute l'histoire de ce romantique et unique satellite de notre bonne vieille planète bleue. Les images sont impressionnantes, et permettent, surtout, de comprendre comment se sont formés les cratères qui font le bonheur des possesseurs de télescopes. Je vous la ferai courte : née apparamment de la collision d'une planète de la taille de mars avec la Terre, voici 4,5 milliards d'années, la lune se serait formée par l'agglomération de la matière dégagée par la collision (d'autres théories existent, je le précise, comme la capture d'un astéroïde,  la fission d'une partie de la terre ou l'agglomération de la matière originelle du système solaire, mais l'idée d'une collision avec une planète exogène est la plus communément admise). Plusieurs pluies de météorites, étalées sur trois milliards d'années, auraient ensuite donné à l'astre sa forme actuelle. Il est intéressant de noter que la vidéo montre qu'une activité volcanique a bien existé sur la lune jusqu'à voici un milliard d'années.

Seul petit regret : à aucun moment la vidéo n'avance d'explication sur la présence d'eau sur la lune (une découverte confirmée depuis 2009, je vous le rappelle, allez lire l'article http://www.liberation.fr/sciences/0101602813-il-y-a-de-l-eau-sur-la-lune si vous voulez en savoir plus). L'astre contiendrait même, proportionnellement parlant, autant d'eau que la terre ! (http://www.lepoint.fr/science/la-lune-renferme-autant-d-eau-que-la-terre-26-05-2011-1335641_25.php) Une découverte récente qui vient logiquement attiser les convoitises quant à l'exploitation potentielle du satellite, qui abriterait de plus diverses ressources rares comme l'hélium-3 (qui permettrait de produire d'importantes quantités d'énergie).

Mais il est encore un peu tôt pour se lancer dans cette course à la lune : outre le coût des voyages et du lancement éventuel de l'exploitation sur place, se pose encore la question de la législation internationale puisque le traité établi sous l'égide de l'ONU en 1967 stipule que « l'espace extra-atmosphérique, y compris la Lune et les autres corps célestes, ne peut faire l'objet d'appropriation nationale par proclamation de souveraineté, ni par voie d'utilisation ou d'occupation, ni par aucun autre moyen ». (http://www.portail-ie.fr/actualites-sectorielles/energie-et-matieres-premieres/1640-la-nouvelle-course-a-la-lune-sera-t-elle-energetique.html)

Les puissances spatiales devront donc d'abord modifier le traité pour pouvoir s'approprier ces ressources, étant entendu que pour l'heure, selon un accord de 1979 (qui n'engage en réalité que les rares pays qui l'ont signé, mais ne pas en tenir compte ferait un peu tache...), toute ressource collectée sur la lune serait à partager équitablement entre puissances spatiales et pays en voie de développement. On se doute bien, dans cette société du capitalisme galoppant, qu'une telle "hérésie" ne saurait être acceptée longtemps. Oui, je suis un peu cynique...

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
Découverte

Hello tous,

 

Ce matin, une petite vidéo démontrant qu'il est possible de jouer à 5 -je ne déconne pas- sur une seule guitare. Et s'il vous plaît, de proposer un morceau qui n'a rien à envier aux meilleurs standards pop internationaux. Ca s'appelle Somebody that i used to know, et le groupe qui a fait la reprise du tube de Gotye (en très nettement amélioré je trouve), c'est Walk Off The Earth. Je suis complètement fan.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
Découverte

Re tous,

Un deuxième post pour la journée, pour vous présenter la petite Meka S2. Créé par la société Meka, ce robot demoiselle est un exemple de Lovotics (contraction de "Love" et "Robotics", recherches visant à créer des robots capables d'aimer et être aimés) particulièrement abouti, puisque le visage de la star du jour est une petite révolution en termes de possibilités de connexions émotionnelles avec l'homme. Dotée de sept degrés de liberté et incroyablement mobile, la tête robotisée permet de faire passer des émotions à l'homme, principalement par les yeux. Le bras robotisé visible dans la vidéo serait également capable d'avoir conscience de sa force, et de la nature de l'élément avec lequel il entre en contact. S'il touche l'homme, il se fait immédiatement plus doux dans ses mouvements.

Les chercheurs planchent dur, actuellement, pour créer une nouvelle génération de robots appelée à s'insérer dans les foyers humains. Cette tête est l'une des pistes actuellement explorées. Je suis curieux de voir ce tout cela aura donné d'ici une dizaine d'années...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Découverte

(Crédit photo: John Rogers, laboratoire de l'université de Illinois)

 

Hello tous,

Pour ce premier postd u mois d'octobre, je vous emmène au pays de la science, et notamment du côté des dernièrees avancées du transhumanisme qui occupent les pages de la presse écrite spécialisée ce mois-ci. A l'heure oùbeaucoup d'entre vous jouent à Deus Ex Human Revolution, sachez ainsi que l'université de l'Illinois vient de mettre au point, au terme de quinze années de recherches, un véritable épiderme électronique. Découverte destinée au monde de la santé mais dont les applications pourraient profiter aux jeux vidéo, qui plus est.

Il s'agit, pour faire simple, d'une sorte de patche à capteur qui possède pour particularité de se modeler sur l'épiderme de l'homme. Densité, texture et flexibilité sont similaires à celles de la peau, ce qui fait que le circuit, placé entre deux couches de polymère, épouse parfaitement l'épiderme, au point d'y adhérer naturellement et sans la moindre difficulté. Comme une décalcomanie, en fait.

Vous me demanderez à quoi cela peut bien servir. Là, il faut savoir que ce patch est doté de multiples capteurs (température, pression signaux électriques...), diodes et autres gadgets électroniques lui permettant pour l'heure d'évaluer divers paramètres médicaux. Le magazine Science et Vie du mois d'octobre (pages 52-53), citant John Rogers, le responsable du laboratoire à l'orgine de la découverte, précise que ces données récoltées peuvent très facilement être transmises à une macine externe ("aujourd'hui par câble mais bientôt via une antenne radio intégrée au circuit", précise le mensuel). Battements du coeur, ondes cérébrales pourraient ainsi être suivis sans problème avec cette technologie, qui serait appelée à remplacer à terme les traditionnelles électrodes, si contraignantes pour le patient.

Je le disais par ailleurs dans le premier paragraphe: cette découverte pourrait de surcroît trouver un champ d'application dans le jeu vidéo. Les chercheurs ont en effet établi que le patch, placé sur la gorge d'une personne, est en mesure de percevoir les mots énoncés, et devrait donc permettre de faire avancer considérablement le domaine de la reconnaissance vocale -dont on attend toujours, d'ailleurs, les premiers balbutiements en français sur Kinect, merci Microsoft-, ceci en éliminant les problèmes de bruits parasites environnementaux. Une idée parmis d'autres: imaginez qu'un jour cet épiderme soit en mesure de comprendre vos ondes cérébrales et vous permette de vous faire obéir d'un jeu à chacune de vos pensées...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Découverte

Yop tous,

Pas la peine de vous ruer chez votre disquaire, le gaillard dont je vais vous parler joue actuellement sur les trottoirs de Venice Beach, à Los Angeles. Mais quand il joue, c'est l'attroupement, puis le ravissement. Une voix douce, bien balancée, des arrangements tout en finesse, un vrai sens de la mélodie... Clint Lapointe est tout jeune, mais ce que j'ai pu entendre de lui est tout bonnement excellent, et n'est pas sans faire penser à un certain Ben Harper. Il faut savoir que les jeunes artistes viennent à Venice Beach pour essayer de se faire repérer par un éditeur, il n'est donc pas impossible de retrouver Clint dans les bacs hexagonaux un jour ou l'autre. C'est tout ce que je lui souhaite, tant il est bourré de talent.

Quelques vidéos sur Youtube permettent d'avoir un petit aperçu de ses prestations - la qualité audio soit loin de celle du CD, que j'ai acheté et que ses meilleurs titres ne soient pas présents dans ces vidéos. Je vous les mets ci-dessous. Et ceux qui veulent en savoir plus peuvent toujours le contacter via facebook @clintlapointe.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Découverte

Ce soir, c'est concert.

Et pas n'importe lequel, puisque Youn Sun Nah, une demoiselle coréenne de 42 ans dont la voix a franchi les frontières, se produit en ouverture du festival "Au grès du jazz" de La Petite-Pierre, en Alsace. Elle se présentera en duo, comme à son habitude depuis quelques années, avec Ulf Wakenius. Ulf était le guitariste d'Oscar Peterson, excusez du peu...

Je vous dis ça, parce Youn Sun Nah est l'une des icônes du jazz moderne, et que les radios, tout comme les auditeurs, gagneraient beaucoup à lui accorder davantage de place dans leur coeur. Sa voix cristalline est magique, et son jazz est aussi mélodieux et accessible qu'exigeant et technique. Petite vidéo ci-dessous, du coup, pour vous faire découvrir la belle, sachant que de mon côté, je me mets en route pour aller l'écouter.

 

Ah, j'allais oublier: le festival jazz de La Petite-Pierre gagne lui aussi à être connu. Cette année, on y croisera entre autres le chemin de Lucky Petersen, de Jacky Terrasson et d'Ahmad Jamal. Alors, si jamais vous passez par l'Alsace, faites escale dans les Vosges du Nord...

Le site du festival: http://www.jazzlapetitepierre.com/

[MAJ] Les photos du concert, c'est ci-dessous!

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Découverte

Yop,

C'est une des vidéos les plus incroyables qu'il m'ait été donné de voir ces dernières années. Une petite séquence de quelques minutes d'apnée au Dean's Blue Hole, en Australie, en compagnie du champion toutes catégories de la discipline Guillaume Nery. Le tout est filmé avec un talent fou et sur une bande son qui dépote. Juste un petit goût de perfection...


Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Édito

Ceci n'est pas un blog.

Ceci n'est pas une pipe.

Ceci est une fenêtre sur un pré où je pais en paix.

Les vidéos de Noirdenoir sur Dailymotion  

Suivez-moi sur Twitter @Noirdenoir67

Ou sur la communauté Facebook Rêves électriques (toute jeune !)
https://www.facebook.com/noiraude67/

Le site pour les amis de l'illustre Seb le Caribou: http://seblecaribou.wordpress.com/about/

 Et si vous avez envie d'une petite partie de Mario Kart 8 avec moi : Noiraude67
 

Archives

Favoris