Rêves électriques

Rêves électriques

Par Noiraude Blog créé le 17/09/10 Mis à jour le 05/11/14 à 02h06

30 ans de passion pour les jeux vidéo, le Japon et le cinéma, ça laisse forcément des traces. Vous voulez en savoir plus?

Ajouter aux favoris
Signaler
Découverte

 

Salut à tous,

A bien y réfléchir, c'est peut-être la seule question qui mérite vraiment d'être posée.

Notre monde fonctionne sur deux principes fondamentaux : la compréhension par la science des phénomènes qui nous entourent au quotidien, et la réponse ésotérique aux problèmes qui ne trouvent pas de solution rationnelle. Si l'homme est devenu une créature religieuse au fond des grottes néolithiques, c'est tout simplement par peur de ce qu'il y avait après la mort, par crainte d'un monde qu'il ne parvenait à expliquer. Le ciel envoyait des éclairs? Acte divin. Un animal dévorait un enfant? Un sacrifice totémique. L'homme a toujours besoin de croire en quelque chose qui le dépasse.

Et fondamentalement, nous n'avons pas changé depuis cette ère reculée.

Outre la question de la vie après la mort, aujourd'hui, il ne reste cependant plus guère qu'une question de cette envergure, qui va jusqu'à faire douter les esprits les plus posés: qu'en était-il avant que le monde soit monde ? Par monde, j'entends l'univers. Nous n'avons pas de réponse. Au point que dans les laboratoires les plus avancés, c'est la question de Dieu et de la foi qui, pour certains, est posée.

Comme vous le savez peut-être, en l'état actuel de nos connaissances, le modèle Lambda CDM (Cold Dark Matter) permet d'estimer son âge à 13,7 milliards d'années. Mais que s'est-il passé à ce moment précis, lorsque du néant a surgi quelque chose ? C'est la grande inconnue de la théorie du big bang. Les recherches les plus poussées ne s'approchent de l'instant initial qu'au mieux de 300 à 350 000 années. Comment font-il ? Il s'agit pour les scientifiques d'étudier le rayonnement cosmique, qui porte en lui des informations sur la genèse de l'univers. Si un jour l'on doit comprendre ce qui s'est passé, ce sera au moyen de téléscopes toujours plus puissants, et en scrutant le fin fond des étoiles. On y trouvera peut-être, au passage, une trace de vie et de civilisation extraterrestre, entendu que les dernières estimations scientifiques jugent hautement improbable que nous soyions seuls dans cette immensité galactique.

La modélisation de l'inflation de l'Univers, à la lumière de nos connaissances actuelles.


Et puis, l'autre grand mystère tient à savoir ce qu'il y avait avant. En voilà, une fascinante question. Avant l'univers, y avait-il le néant ? Un autre univers ? Un multivers ? Jusqu'à tout récemment, se poser cette simple question avait quelque chose de désespérant autant que de vertigineux. Et pour cause : personne n'imaginait qu'un jour il deviendrait envisageable d'y répondre.

Le télescope spatial Planck offre de nouvelles perspectives à la Science.


C'était sans compter sur l'ingéniosité des scientifiques. Dans le numéro de mars 2012 de Science et Vie, le dossier du mois aborde en détail le sujet. Le téléscope spatial Planck, en orbite à 1,5 million de kilomètres de la Terre, scrute le fin fond du cosmos pour y voir les premiers jours de l'univers. Mais mieux encore, il pourrait bien voir davantage, à savoir ce qu'il y avait avant.

La réponse se cacherait une fois de plus dans la lumière. Plus précisément, dans le rayonnement cosmologique fossile que Planck a réussi à enregistrer avec une précision inégalée. Ce rayonnement, ont découvert les scientifiques, présente d'infimes variations liées à son histoire passée. Et pourrait, bien étudié, permettre de saisir une sorte d'avant-univers que diverses théories -comme celle des Cordes ou la théorie quantique à boucles-  rendent possible.

Quatre hypothèses

Vous me demanderez sans doute ce qu'un rayonnement peut permettre de comprendre. En fait, quatre hypothèses se basant sur ses variations -infinitésimales, d'où la difficulté- sont pour l'heure envisagées. Le décryptage des données de Planck, d'ici l'année prochaine, permettra de définir la thèse la plus probable..

- Si des cercles concentriques apparaissent sur la carte, alors le big bang serait né d'une collision de notre univers... avec un autre univers. En clair, il y aurait des univers parallèles au nôtre, d'après cette conception qui se fonde sur la théorie des Cordes. La thèse d'un méta-univers, dans lequel notre cosmos ne serait qu'un petit élément, serait renforcée.

- Si l'on ne voit aucun motif, notre univers pourrait être né "au coeur d'un trou noir en expansion", lui-même élément d'un méta-univers plus vaste et plus vieux, selon cette conception également fondée sur la théorie des Cordes.

- Si l'on voit des petites taches, cela signifierait que le big bang n'est qu'un aléas dans l'histoire de l'univers, plus ancien que cette explosion. Le big bang pourrait être né de l'effondrement de l'univers avant une nouvelle expansion.

- Si l'on voit des taches de toutes les tailles, alors les scientifiques en seraient pour leurs frais, puisqu'il ne serait pas possible d'utiliser le rayonnement cosmique pour comprendre l'avant big-bang. D'autres pistes existent, mais elles prendraient davantage de temps pour devenir exploitables.

Ces théories sont assez vertigineuses. Elles sont, surtout, désormais prises très au sérieux, au point qu'une nouvelle science a vu le jour : l'exocosmologie. Ses plus grands représentants (Leonard Susskind à Stanford, Gabriele Veneziano au CERN ou Martin Bojowald à l'université de Pennsylvanie, interviewés dans le magazine) voient dans leur démarche un avenir radieux. Une certitude: leurs travaux sont à suivre de très, très près...

 

Source : Magazine Science et Vie 1134, mars 2012, p.48-66. 4,20 euros.

Ajouter à mes favoris Commenter (30)

Commentaires

Kelun
Signaler
Kelun
Et si notre univers n'était en fait qu'une immense galaxie dans un univers encore plus immense ? Think about it.
Noiraude
Signaler
Noiraude
Mais c'est précisément cette conviction qui est aujourd'hui interrogée! Et c'est pour ça que c'est fascinant...
misatosan
Signaler
misatosan
moueh, Sciences et vie ... Et si tout simplement le terme d'avant big bang était un non sens car l'espace, et le temps, ont été créés lors du big bang ...
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Voilà qui, en effet, me convient parfaitement ! Je vote pour cette version ! :)
Noiraude
Signaler
Noiraude
Au fait : une théorie existe qui postule que l'univers serait partie d'un plus grand tout, un métaunivers. Il serait né dans un trou noir de ce magma de matière agencé peut-être similairement à ce que nous connaissons, mais beaucoup plus froid et sombre que notre univers actuel. Ta thèse n'est donc pas invalide, Liedh...
Noiraude
Signaler
Noiraude
Tu sais où va mon coeur: je parie pour le disque et la tortue ^^
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Oh, et ma conclusion, c'est que j'espère bien qu'au moment de trancher, on se rendra compte qu'en fait, la bonne hypothèse était la 5, celle qu'on n'avait pas prévu et qu'on ne peut pas expliquer. Genre : on voit des monolithes noirs, ou un visage, ou Cthuluh, ou un disque posé sur le dos d'une tortue géante... B)
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
@Noiraude : Il me semblait bien que je faisais une confusion. :) Bon, de mon point de vue de Candide, je m'entête : avant, il y avait la même chose agencé différemment. L'hypothèse du néant me paraît conceptuellement impossible à envisager. Et d'ailleurs, je me demande si le BIg Bang a vraiment "tout" créé, ou seulement une partie d'un tout préexistant plus grand encore. Je penche plutôt pour cette seconde option mais bon, à ce point de nos connaissances (des miennes, surtout), on ne peut que spéculer. Mais c'est plus amusant que de le faire à la mode trader, je trouve.

@Pedrof : Pareil pour moi ! :D
Pedrof
Signaler
Pedrof
Quand j'étudiais la chimie, je faisais le rapprochement entre les électrons qui tournaient autour d'un proton (corrigez-moi si je me trompe) et les planètes comme la Terre qui tournent autour du soleil. Et si sur un électron il y avait des humains qui vivaient ? Et si notre Terre était un électron d'un univers bien plus grand ? Vous voyez où je veux en venir ?
Noiraude
Signaler
Noiraude
Liedh, le propos de la recherche évoquée dans cet article tient justement à identifier cet "avant" : plusieurs univers ? Un univers englobant le nôtre ? Le néant ? En fait, on n'en sait rien, et c'est justement pour ça que les perspectives offertes par Planck (le télescope) sont si intéressantes. Pour le reste, oui, on sait qu'il y a tout plein de galaxies partout. Et l'ensemble des galaxies, c'est l'univers ^^
Noiraude
Signaler
Noiraude
Une dernière précision, car j'ai l'imrpession de m'être un peu mal exprimé : il ne s'agit pas d'aller au-delà du mur de Planck, mais d'identifier dans les traces visibles du big bang des structures qui permettent d'induire la nature de l'éventuel avant univers. Voilà voilà...
Noiraude
Signaler
Noiraude
Fremen, je te renvoie au dossier très détaillé de Science et Vie, qui postule justement que, si on ne peut effectivement concevoir le big bang à moins de 10e-43 secondes en raison du mur de Planck (au-delà, les lois de la physique classique et quantique ne s'appliquent plus), il est en revanche possible de contourner cette difficulté en envisageant ce qu'il y avait avant le big bang. C'est précisément ce que cherchent à détailler les recherches de l'exocosmologie, qui scrutent désormais dans les variations du rayonnement cosmique fossile cette éventuelle "préhistoire" (terme peu correct, mais je ne vois pas comment l'appeler autrement) de l'univers. Je ne suis pas spécialiste en la matière, mais j'ai quand même pu lire que cette méthodologie est valide au regard de la physique quantique et de la théorie des cordes.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Preuve est ainsi faite que l'infiniment Grand est dans l'infiniment Petit... et vice versa ! :D
fremen73
Signaler
fremen73
euh moi je ne m'adressais pas à toi...
Bah justement le propre de la physique quantique c'est de ne pas apporter de certitudes ou du moins à apporter de l'indétermination là où les modèles antérieurs n'y voyait qu'une grande horloge cosmique déterminée.
Sur le temps de Planck (qui désigne à la fois un temps mais aussi un espace) il me semble que c'est la limite jusqu'à laquelle on pourrait remonter. C'est à dire que l'on ne pourra jamais connaître ce qui s'est passé à l'instant précis du big bang "seulement" ce qui s'est produit à l'instant T+temps de Planck.
Après la question de savoir ce qui est à l'origine de la création est la plus fondamentale. Mais il s'agit d'un horizon sur lequel réfléchir en se gardant de vouloir y apporter une réponse qui se voudrait définitive (etqui serait fausse par nature)...ça me rappelle un autre débat qu'on a eu il n'y a pas longtemps...
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Ja réalise que je confonds peut-être univers et galaxie ? (c'est la faute aux jeux vidéos ! Et à Ulysse 31, aussi, qui errer "d'univers en galaxies". Du coup, je me mélange). Mais ça ne change rien au problème. Si le temps et l'espace sont nés avec le big bang (ou quoi qu'il y ait à l'origine de l'univers), comment quoi que ce soit a-t-il pu naître ?

Est-il plus probable qu'un univers se forme à partir de matière-énergie prééxistant dans des conditions physiquement favorables à cette naissance, ou bien que tout à coup, pleins de choses sortant d'elles-mêmes du néant comme par enchantement ?

Parce qu'attention, le néant, ce n'est pas le vide. Le vide, c'est déjà quelque chose qui existe, qui a une réalité (ce qui implique que ce qui y naît n'a rien d'un véritable commencement, puisque le vide préexiste). Le vide connaît à la fois l'espace et le temps. Le néant, à l'opposé, c'est le rien : un concept, vertigineux lui aussi, condition siné qua-non d'une véritable "naissance originelle". Pourquoi le rien, deviendrait-il subitement quelque chose puisqu'il ne connaît ni temps, ni espace et qu'il ne peut, par nature, interragir avec quoi que ce soit ? C'est une contradiction dans les termes parce que pour qu'il y ait changement d'état, il faut que quelque chose provoque le changement en question. Or comment quoi que ce soit pourrait-il provoquer quelque chose au sein d'un néant dans lequel rien n'existe ?
Au sein du vide, le problème est moindre, tout en restant fondamental : comment quoi que ce soit pourrait-il y provoquer quelque chose, sans espace et sans temps pour permettre l'évènement déclencheur ?

Bien sûr, on pourrait arguer que j'ai l'esprit étriqué, que je raisonne en être humain, qu'on peut tout à fait imaginer que l'"avant" ou que le moment M aient été régis par d'autres lois, au regard desquels les choses pourraient naître à partir de rien, sans raison ni avoir besoin d'autre chose que d'elles-mêmes (si c'était le cas, au passage, elles ne pourraient pas exister en tant qu'elle-même, puisque cet état implique ici transformation). Car enfin, quand on creuse, c'est exactement la même chose que de dire "c'est le hasard" ou "c'est Dieu qui l'a voulu ainsi". Un peu fastoche, sans compter qu'on sait que la physique quantique n'a valeur que d'hypothèse, dans la mesure où on n'a pas pu prouver, ce me semble, qu'elle était capable de produire des vérités absolues ou même des certitudes. Prudence, donc, lorsque l'on s'y réfère. Ce n'est pas pour rien si Schrödinger a mis son chat en boîte : cela valait pour un avertissement.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Je ne sais pas si ça s'adresse à moi mais dans le doute : je suis allé jeter un oeil à ce que pouvait être la constante de Planck et mon cerveau a fait syntax error.
Toujours en mode Candide, donc, j'ai du mal à concevoir pourquoi il est inconcevable de concevoir qu'avant le big bang, il y avait tout simplement la même chose, mais "agencé" différemment. Le big bang, il me semble, ne s'avise d'expliquer que la création de notre univers, non ? Or on sait (il me semble toujours) qu'on sait qu'il en existe des milliards d'autres à distance respectable, ou bien est-ce que je mélange tout ? Si bien que si le big bang signifiait un nouveau départ pour ce qui a constitué notre univers, pour le reste de l'Univers avec un grand U, ça n'a pas dû changer grand chose. Si ?
Bref, je patauge un peu, là.
fremen73
Signaler
fremen73
A trop vouloir simplifier on finit par dire des conneries...
Je suis curieux de connaître ton explication concernant ce qui aurait pu exister avant le bigbang puisque la constante de Planck s'y oppose.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Merci professeur ! B)

Bon, je reste perplexe. En fait, je tique carrément sur cette histoire de big-bang qui aurait engendré l'espace.
Je suis un noob de la science mais pour faire la version courte, à mes yeux, tout ce qui existe est énergie, et toute énergie est mouvement. Or, pour qu'il y ait mouvement, il faut que les particules puissent se déplacer, ce qui nécessite forcément du temps et de l'espace. Sans espace, les particules ne peuvent que faire du sur-place, même si elles se déplacent dans le temps. Et pareillement dans le cas d'un espace dépourvu de temps, d'ailleurs (c'est ce qui m'amène à penser que l'espace et le temps sont une seule et même réalité envisagée de deux points de vue différents). Mais après, je me trompe peut-être, je suis le Candide de la Physique Quantique. Sorti des blagues sur le chat de Schrödinger, y'a plus personne.

Enfin bref, autant je peux concevoir la collision de deux univers et l'existence d'une multitude d'autres occupant un même vide unique, autant je reste sceptique quant aux histoires de réalités parallèles, surtout les théories en lien avec le fameux chat sus-mentionné. A celles-ci, j'oppose simplement le rasoir d'Occam, et je retourne me coucher. :D
Noiraude
Signaler
Noiraude
Le dossier que j'ai en mains évoque la possibilité d'une collision avec un autre univers possédant ses propres lois physiques. A priori, je ne vois donc pas pourquoi l'espace-temps y serait nécessaire le même. Maintenant, l'espace serait né lors du big bang dans notre univers (il n'était pas nécessaire à un big-bang, de fait), mais le temps, lui, pourrait avoir préexisté si l'on admet l'idée d'un multivers en perpétuelle refondation.

En fait, je pense que l'article de S&V est volontairement prudent, parce qu'il n'y a pas de réponse certaine à ta question, Liedh.

Sorento, l'idée d'univers parallèles est évidemment fascinante, mais je ne crois pas qu'elle se pose en ces termes. Du moins, pas pour l'instant...
KiFlam
Signaler
KiFlam
je SUPRA - j'aime !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Au fait, j'ai une question, professeur ! :D

Au sujet de l'hypothèse 1, par univers parallèles, il faut entendre "autres univers indépendants dans le même espace-temps", ou "univers dans un espace-temps différent", comme ceux qu'évoquent Sorento ?

Parce que dans ce dernier cas, ça me poserait problème, parce qu'autant c'est une théorie qui me plaît sur le plan fictif/fictionnel, autant je n'y souscris pas du tout dans le cadre de la "réalité".
Papayou
Signaler
Papayou
très intéressant !
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Tout ça est bien beau mais ça n'explique pas Laure Manaudou, bon sang ! :)

Fascinantes questions, anyway, et une fois de plus un article bien troussé, dont le seul défaut est de ne pas parler de Skyrim ou de la fin de Mass Effect 3. ;)

Rien ne se perd, rien ne se crée... J'ai dû mal à imaginer des choses naître à partir de rien. Dans le monde qu'on peut observer, à notre échelle, à part sur le plan purement conceptuel, rien ne naît à partir de rien. Tout existe déjà, ce sont les formes et les états qui changent. Si Big Bang il y a eu, pour moi, c'est "juste" une redistribution des cartes. Le jeu ne pouvait qu'exister... sans quoi il n'aurait pas pu exister.Par conséquent, si l'hypothèse du Big Bang devait s'avérer juste, elle ne ferait que déplacer la question de l'existence hors des limites de ce que nous pouvons concevoir. Elle ne résoudrait pas grand chose.
En effet, pour qu'il y ait un phénomène de l'ordre du Big Bang, il faut qu'il existe un espace, il faut qu'il existe un temps, au sein duquel les interactions moléculaires vont avoir lieu. Sans l'un ou l'autre, impossible qu'il existe quoi que ce soit.
Or quand bien même des choses pourraient-elles naître à partir de rien (admettons), pour ce faire, elles auront toujours besoin de l'espace et du temps, ce qui signifierait que ces deux données (si toutefois elles ne sont pas qu'une et une seule comme je le crois) préexistaient, et donc cela ne fait que déplacer la question de l'origine des choses, un peu à la manière de l'oeuf et de la poule.

Bref, pour moi, on n'a pas fini d'avoir le vertige.
Ce qui est très frustrant quand on se dit que les réponses existent bel et bien, même si on n'y aura vraisemblablement jamais accès. Arg.

Tout ça, c'est la faute aux jeux vidéos !
sorento
Signaler
sorento

Tu évoques deux des trois hypothèses réelles, sorento (si l'on met de côté celle qui ne permet pas de conclusion claire). Contrairement à toi, je pense cependant que ce sont des questions essentielles. Elles tirent l'humanité vers le haut.

Celim, j'ai précisément simplifié pas mal de choses, justement pour éviter de rentrer dans des aspects trop pointus et rébarbatifs pour 90% des lecteurs. Mais si tu veux des détails sur l'un ou l'autre truc, n'hésite pas à demander ^^


Oh je dit pas le contraire il faut chercher des reponse et je pense qu'on est la pour ca.

Il n'empeche que le concept de multivers est vraiment passionnant des terriens super avancé dans 100 millard d'année utiliseront un trou noir pour peupler un nouvel univers.

Et quoi dans un autre univers notre somem en train de faire exactement la même chose, c'est statistique dans un multivers ilimité même une chance sur 750 000 000 ca arrive assez souvent. Il y a donc d'autres sorento qui redigeront ce même post.

D'autre sorento seront sur un gameblog différent ou la dreamcast aurait gagné....oui je sais ca fait un peu sliders....mais ne vous moquez pas certain scientique commence a envisager serieusement ce type de possibilté.

Après les visiter je sais pas si c'est bonne idée vu le concept de "choc" d'univers....si jamais je me rencontre je fait exploser son univers....pas très sympas....

Édito

Ceci n'est pas un blog.

Ceci n'est pas une pipe.

Ceci est une fenêtre sur un pré où je pais en paix.

Les vidéos de Noirdenoir sur Dailymotion  

 

Le site ami, au féminin : Boudoir de fille

http://www.boudoirdefille.com/

 

Le site pour les amis de l'illustre Seb le Caribou: http://seblecaribou.wordpress.com/about/

 

Et si vous avez envie d'une petite partie de Mario Kart 8 avec moi : Noiraude67

 

Archives

Favoris