Le Blog de Nintenboy

Le Blog de Nintenboy

Par Nintenboy Blog créé le 01/09/11 Mis à jour le 21/09/15 à 12h16

Tout sur la NX !

Ajouter aux favoris
Signaler
actualité Nintendo (Jeu vidéo)
 
On vit une époque formidable ! En marge des circuits de financement traditionnels dominés par les banques et quelques business angels où il faut montrer patte blanche pour leur arracher une faveur pécuniaire, d’autres plates-formes de développement dîtes participatives ont fleuri. Elles offrent l’opportunité aux développeurs indépendants souvent désargentés de lever des fonds auprès d’investisseurs en herbe aux motivations diverses, souvent désintéressées.
 
Les projets présentés séduisent soient par leur concept audacieux, soient parce qu’ils piquent la fibre nostalgique des vétérans du paddle.
 
Tom Zito a fait le pari d’exhumer d’un passé compliqué le fameux The Night Trap et profite de sa tribune Kickstarter pour régler ses comptes avec ses  vieux démons. En l’occurrence...  Nintendo !
 
La vie commerciale de ce titre est aussi rocambolesque que symptomatique d’une époque vouée à la chasse aux sorcières.
 
Retour en 1991. Nintendo et Sony discutèrent dans le plus grand secret la création d’un périphérique équipé d’un CD-Rom à destination de la Super Nintendo. Des démos ont été créées par Isix une filiale d’Hasbro afin de tester la viabilité du matériel. L’éditeur américain avait été enrôlé bien amont de la fabrication de cet appareil. Night Trap tape à l’oeil des décideurs de Sony USA et NoA, convaincus que la Full Motion Video autrement dit le film interactif était l’avenir de ce support optique. Nintendo jeta son dévolu sur NT. Pendant neuf mois, Tom Zito aidé de son équipe travailla sur ce titre prometteur avant que l’alliance entre les deux fabricants explose en plein vol. Night Trap est sauvé des eaux grâce aux efforts de Sony qui se tourna vers Sega affairé à la mise au point de son propre dispositif, le Sega CD. Pour autant, Nintendo ne claqua pas la porte au nez d’Isix, promettant selon les dires de Tom d’être en tête de liste du nouveau format optique du constructeur.
 
Le jeu fut lancé en 1992 sur la nouvelle plate-forme de Sega. Son élan commercial se brisa contre le mur d’une critique féroce, pointant une jouabilité au rabais. Les séquences vidéos suggestives n’aideront pas à sauver du naufrage cette production. Cependant, le coup fatal vint d’ailleurs. Bien malgré lui, Night Trap fit l’objet d’une opprobre initiée par un Nintendo aux aboies. Fin septembre 93, un groupe de sénateurs s’intéressa à une rengaine dont fait l’objet le jeu vidéo, la violence inhérente de certaines productions. La brutalité crue de Mortal Kombat entraîna Sega et Nintendo dans cette tourmente politico-médiatique. Le numéro un mondial d’alors chercha à allumer un contre-feu afin d’échapper à cette cabale. Puisant dans ses immenses ressources, Nintendo sortit de son chapeau un épouvantail, une version préparatoire de Night Trap héritée de sa collaboration avec le petit studio.
 
 
Le constructeur arrangea la vidéo pour mettre en exergue les éléments subversifs (violence et érotisme) et soumit aux sénateurs cette manipulation grossière destinée à détourner l’attention vers son concurrent. Les conséquences sur le quotidien des membres de l’équipe avaient été terribles : « être jeté en pâture [...] fut une expérience traumatisante [...] notre propriétaire  tenta de nous mettre dehors, car le parking était assailli par les journalistes, notre banque annula notre ligne de crédit. » Mais le pire des traumatismes vint de « Nintendo... nous leur avions remis l’arme qu’ils ont utilisée pour nous abattre ! »
 
Le jeu fut retiré de la vente.
 
« C’était il y a 20 ans. Désormais, Nintendo est une société très différente gérée par des exécutifs très différents » souffle Tom Zito. Comme pour exorciser définitivement ce coup de poignard dans le dos, la réédition de Night Trap sur Wii U est envisagée : « Ce serait une bonne façon de clore vingt ans d’animosité » conclu le créatif.
 
Ajouter à mes favoris Commenter (21)

Commentaires

Ookaze
Signaler
Ookaze
Comment l'esprit critique a été annihilé, en particulier chez les joueurs fréquentant les forums...
Donc en fait, la politique américaine a détruit cette société, mais le mal est attribué à Nintendo.
De même, Nintendo (et Sega) a été attaqué de toutes parts par cette même politique américaine, forçant Nintendo à censurer Killer Instinct, mais c'est tout de même la faute de Nintendo.
C'est assez effarant de voir les faits révélés, où l'on voit très bien qui a tué ce studio (et non ce n'est pas Nintendo), mais qu'il suffit d'orienter les esprits faibles vers une autre conclusion, pour qu'ils l'acceptent sans réfléchir même une seconde.
Mon dieu.
upsilandre
Signaler
upsilandre
Olafmenji > hihi une vision des choses intéressante


En tout cas c'etait une periode ou effectivement Nintendo enchainait les coup de pute (ce qu'ils ont fait a Sony a la meme epoque fallait vraiment oser quand meme, Sony avait financer tous le devellopement du projet, les contrats etaient signés, le produit etait pret a produire, rien que pour les moules industriels y en avait pour 600 000$ je crois )
C'est bien sur leur position ultra-dominante qui les a rendu comme ca, cette epoque etait le climax de leur regne donc forcement c'est aussi la periode ou l'on trouve le plus d'anecdote de ce genre.
Noxhan
Signaler
Noxhan
Quand j'ai lu le titre de l'article, je me suis dit : "Et voilà, encore un article qui va cracher sur Nintendo juste parce que c'est hip' de le faire" et en fait, non ! Très bon article qui en plus m'a fait apprendre des trucs ! Merci bien ! ^^
Olafmenji
Signaler
Olafmenji
Mr Jow => Sony n'a mis aucune claque à Nintendo sur l'ère des 32bit puisqu'ils sont passé direct à l'ère des 64bits et Sony a pu battre Sega sur l'ère des 32 grâce à Nintendo qui a initialisé et vendu le projet Playstation.
Nintenboy
Signaler
Nintenboy
au plaisir ! :D
DENTHEGUN
Signaler
DENTHEGUN
Intéressant , merci .
Nintenboy
Signaler
Nintenboy
Merci à toi Samaritain83, j'essaierai de renouveler ce genre de billet ;)
samaritain83
Signaler
samaritain83
On apprend des trucs tout les jours j'ai eu le jeu sur megacd qui n'etait pas une merveille c est sur mais le studio ne meritait pas sa bravo et trés bonnes anecdote
Nintenboy
Signaler
Nintenboy
Merci les gars ! Et merci à Gameblog !! :D
psykomatik
Signaler
psykomatik
Très bien écrit, et sujet intéressant ! Je ne connaissait pas non plus cette facette sombre de l'histoire de Nintendo !
Pikachoux_bzh
Signaler
Pikachoux_bzh
Merci pour cette anecdote pas connue 😁
boulish
Signaler
boulish
Merci pour ce billet.
Un plaisir a lire.
Cypher
Signaler
Cypher
Nintendo, la plus grande famille yakuza du Japon :P
Nintenboy
Signaler
Nintenboy
Un grand dossier est prévu sur les zones d'ombre de la stratégie de Nintendo dans le prochain numéro de Nintenboy Power (version papier). Un paragraphe parle de cette polémique ! ;)
jaykill
Signaler
jaykill
Mais Nintendo n'est apparemment toujours pas correct: Il semblerait que certaines de leurs consoles (DS je crois) soient fabriqué dans des usines employant des enfants... Cest un sujet dont j'ai entendu parler il y a un bon moment, donc qui n'est peut être plus d'actualité.

Si tu pouvais nous proposer un petit article là dessus Nintenboy... ^^
Mr Jow
Signaler
Mr Jow
Oui, Nintendo n'a pas toujours été aussi correct qu'actuellement. La claquasse que Sony leur a mis lors de l'ère 32 bits les a fait revenir sur terre.
Nintenboy
Signaler
Nintenboy
eh, oh, mauvaise langue ! :lol: ;)
Quincey Forder
Signaler
Quincey Forder
levez la main qui a vu le coup de couteau corporatiste venir à 100 bornes?
Quand j'ai lu que Nintendo gardait le studio malgré tout, j'ai tout de suite pensé "ils ont un truc en tête et ça va pas être joli"
effectivement, ça n'a pas raté.
Ash_Barrett
Signaler
Ash_Barrett
Instructif ! Je ne connaissais pas cette anecdote qui ne m'étonne qu'à moitié.
Nintenboy
Signaler
Nintenboy
Merci m'sieur ! ;)
LoS AnGeLiNoS
Signaler
LoS AnGeLiNoS
Bon article sur un "passage" videoludique qui m'était jusque là inconnu.

Édito

 Numéro épuisé




Archives

Favoris