The Neves Times

The Neves Times

Par Neves Blog créé le 29/03/14 Mis à jour le 14/04/19 à 10h58

Reporter vidéo-ludique.

Hebdomadaire dominical.

Tirage en couleur.

Ajouter aux favoris

Catégorie : Je n'ai rien à vous dire

Signaler
Je n'ai rien à vous dire (Jeu vidéo)

Un rapide petit article ('fin rapide, on verra, ça dépend de vous aussi et de votre capacité à m'énerver et donc la mienne, à aiguiser mes arguments) pour revenir sur la politique amorcée par Microsoft d'offrir non pas une, ni deux, ni trois mais quatre plateformes différentes pour jouir de leurs jeux. On va dire que 80% de l'audience ne comprend pas la raison d'une telle diversification, comme si une Xbox ou un logiciel d'exploitation en canibalisait un autre. Rappelons donc la situation : à termes, la galaxie Xbox comprenant pour l'instant essentiellement la Xbox ONE et dans une moindre mesure le PC (tout le catalogue n'est pas accessible sur PC, loin de là) se verra adjoindre d'un modèle "low cost" et d'un modèle "premium". Ca pose problème à beaucoup, apparemment. Je ne comprends pas. Je vais juste prendre un exemple tout bête qui ne relève pas de la sphère jeu vidéo mais qui est régit par les mêmes règles (des clients à appater, des concurrents à écarter) : l'automobile. Prenons par pur hasard le Groupe Renault. Renault, marque généraliste. Dacia, marque Low Cost. Infiniti, marque de luxe. Expliquez moi en quoi la vente d'une Sandero (7000¤) serait problématique par rapport à la vente d'une Mégane (2 fois plus cher) ou d'une Q30 (30 000¤). Toutes ces bagnoles sont de même taille et vous permettent de voyager d'un point A à un point B, elles réalisent la même fonction de base. Vous mouvoir. Quoi ? J'entends rien ... La marge, tu dis toi là bas ? Elles est moins grande sur une Sandero que sur un Q30, tu marques un point mais. Ca veut dire qu'un type qui n'a pas les moyens de s'acheter (ou le besoin de s'acheter) un produit à 30 000¤ doit aller voir ailleurs ? Pour y trouver le service répondant à son besoin ? Non, il reste dans la sphère Renault. L'entreprise fait du biff quelle que soit le standing qu'a retenu le client. Il s'agit pour moi d'un même raisonnement pour la nouvelle gamme Xbox et plus globalement la mutation que nous observons tous : diversifier l'offre.

Revenons donc en à nos moutons. A ce que disent les joueurs pardon. Une Xbox One S, une version dépouillée, un brin moins cher et décliné sur plusieurs tarifs selon la capacité de stockage que vous choisissez, c'est débile puisqu'il y a la Scorpio qui débarque en 2017. Je ne comprends pas. Tout dépend de ce qu'on veut. Et surtout quel prix on est prêt à mettre pour l'acquérir. 300¤, 400¤, 500¤, avec ce type de choix, au contraire, la Xbox ONE est accessible à toutes les bourses et donc à toutes les cibles. Des cibles différentes les unes des autres. Certains jouent en démat' et à 15 jeux en même temps. Ils ont besoin d'un disque dur plus imposant. Parmi cette caste, le groupe A veut la crême de la crême niveau graphisme, les autres s'acoquinnent très bien d'un 720p/30fps au mieux, il ne voit pas de grande différence et ils se foutent qu'il y ait un peu d'aliasing, tearing, clipping, etc. Tout ça n'est pas nouveau, les consoles de la précédente génération ont vu leur capacité de stockage constamment évolué, que ce soit à la baisse ou à la hausse, la seule différence désormais, c'est que nous, joueur, avons le choix. En tout cas, il est plus large. On en est pas encore à choisir nos composants mais ça ne saurait tarder. Pour la prochaine GEN sans doute. La der des der avant le cloud computing et les missiles téléguidés depuis Saturn. La console pas la planète.

Dernier point. Le PC. Deux axes à ce propos. Les joueurs sont intéressés par les exclus Xbox mais ont déjà un PC, une PS4 et/ou une WiiU. Pas grâve, le jeu est disponible sur PC. Entre la mise à jour vers Windows 10 gratuite pour tout un tas de monde et l'omnipotence du logiciel d'exploitation sur le monde du PC, personne n'échappera à la potentialité de se retrouver avec une boite de Scalebound entre les mains. Là encore, ce n'est pas débile. Microsoft sait très bien que peu peuvent s'armer de toutes les consoles et que le frein vient parfois de la raison, pourquoi prendre une console pour quelque jeu alors qu'objectivement, mon besoin et mes envies sont ailleurs principalement ? Jouer sur PC. Vous pourrez même partager l'expérience en ligne de ces jeux avec les joueurs consoles, plus de frontières. Là encore, c'est cohérent. Pas de craintes de ne trouver personne et l'assurance de bomber le torse avec l'inaltérable combo Mickey Mouse / Qui borde (le petit ce soir ?). On ne peut pas voir ces mesures de rapprochements entre les 2 mondes comme une perte puisque de toute façon, ceux préférant l'expérience PC doivent au pire s'acquiter de Windows10, un cheval de Troie microsoftien, encore faut-il le rappeler. C'est là où c'est malin, Gears 4 ne tournera pas sur Windows95, il tournera uniquement sur un PC dôté de Windows10. Enfin pour ceux clamant qu'un joueur voulant tâter plus que quelques jeux par ci par là mais bien l'ensemble des exclusivités Xbox (en tout cas assez pour lui faire considérer l'achat de la console en temps normal) et arguant qu'il s'agit d'une vente perdue, je répondrais Windows10, une nouvelle fois. Puis bon, autant vendre plus facilement des jeux à des joueurs PC que de ne rien vendre du tout parce que non, les types ont déjà en plateforme lead un PC plus potentiellement une WiiPSU4.

Second axe. "Ouaip mais les consoles se transforment en PC, à ce jeu là, j'abandonne les consoles et je m'en vais vers le PC, au moins tout est en 4K et à 120 fps". Attendez, je prends un moment pour halluciner. Si une simple mesure de diversification de l'offre pour contenter tout le monde est à-même de vous amener à ce genre de réflexion là, c'est probablement parce que vous considérez le move pour d'autres raisons, plus sensés à mon avis. Nan mais franchement. Il y a X raisons pour passer des consoles aux PCs et vice versa mais faut pas déconner, celle-ci n'en est pas une. Que vous en ayez marre de jouer sur une chaise en bois à 1 mètre 50 de votre écran, je peux comprendre votre envie de retrouver les joies du canapé, que les soldes STEAM vous fassent arrêter votre abonnement au PS+ pour rejoindre la caste MasterRace, aussi. Mais les consoles deviennent des PCs ... Non. Les consoles ne sont jamais assez puissantes au regard de certains blasés malgré les TheWitcher3 ou les Uncharted4 (appréciez le LOL qui pop-up dans ma tête) et sont dans le même temps toujours trop chers. Des "configs de roumains" (déjà, qu'est ce que ça veut dire, Dacia fait du très bon matos à très bon prix) au plus noble "console en carton", j'en ai entendu des vertes et des pas murs sur les consoles qui il est vrai ne tiennent pas le 1080p/60fps standard promis par la PS3. Entre les joueurs qui veulent un confort de jeu (le framerate stable et haut) et ceux qui n'ont que faire du nombre de lignes de pixels affichés par tel jeu, le spectre des envies des joueurs est aussi large que difficile à matcher avec un seul produit. Xbox et Phil Spencer vous en a donc concocter 3. Personne ne s'est vraiment plein d'une PS4 à prix modéré pour une configuration certes dépassé par ce que la crême de la crême envoyait en 2013 mais tout à fait honnête pour entrevoir une génération de jeux aux graphismes et fluidité prometteurs. En sachant bien entendu que le talent des développeurs est de toute façon la clé quelle que soit les spécifications sur laquelle tourne le jeu considéré.

La preuve avec des jeux qui s'en tirent différemment en fonction des technologies qu'ils embarquent et des programmeurs qui les conçoivent. La PS3 était surpuissante avec son CELL venu d'ailleurs et vendue 600¤ à l'origine. Le succès de la 360 et son statut de plateforme lead des jeux multiplateformes aura eu raison de la proposition de Sony de faire travailler ses fans en HS pour acquérir une vision HDG du jeu vidéo. Depuis le début de la GEN, un certain nombres de malfaisant raillent les consoles puisque la césure entre les 2 générations est moins évidente (regardez de plus près vos pixels si vous voulez mon avis, #Driveclub par exemple), que le 1080p devrait être une norme, idem pour le 60fps constant. Oui, sauf qu'un jeu moche respectant ces conditions, ça existe. Ca s'appelle Forza. Ca va, je déconne, revenez. Tout ça pour dire qu'en fonction des éléments que les dev' veulent incorporer dans leur jeu pour les monter sous un jour toujours plus réaliste, il y aura toujours des compromis entre les effets et des efforts considérables d'optimisation derrière pour que tout paraisse impec'. En dehors du fait que bien des studios ne possèdent ni les talents, ni les ressources (temps, finances) pour optimiser en détail tout dans leurs jeux, cette course à qui à la plus grosse commence sérieusement à me taper sur le système. Pour avoir du matos de départ plus solide, il ne faut surtout pas mettre la barre à 400¤. On a bien vu ce que ça avait donné la Xbox ONE à 500¤, elle rapidement baissé pour s'afficher sans Kinect en dessous même de cette barre fatidique des 400 zlotys. Non, il faudrait doubler l'effort financier consenti par la plupart, chose déjà testée avec la PS3 mais ça, je l'ai déjà dit et trop peu de monde est prêt à payer cher du matos pour les débuts d'une console (le matos de pointe pour l'époque). Par contre, 3 ans plus tard, quand cette même technologie coute moins cher, la valse des prix, là, on peut confectionner une console plus puissante pour finalement pas trop cher. On appelle ça le Project SCORPIO, ce qui donnera une console de 2ème génération à partir de la même génération pour un prix contenu, de l'ordre de 500 roupies sans doute.

Bref, la politique est très cohérente selon moi. Il faut juste savoir ce que l'on veut. On préfère attendre pour avoir une console plus avec des jeux plus beaux, on veut jouer tout de suite pour un prix modéré ou on attend des versions éprouvées, slim, moins dotées et donc plus abordables. A la limite, je peux comprendre que certains l'aient mauvaises de ne pas avoir été prévu à l'avance mais bon, ces mêmes types auraient attendus sagement pendant 3-4 ans à refaire leurs jeux de la GEN passée en attendant une montée en gamme des 2 consoliers ? Probablement pas. Non, il aurait éxigé de pouvoir upgrader lui-même la console pour pouvoir se mettre à niveau et afficher toujours plus de choses à l'écran parce qu'il ne peut pas prendre son mal en patience et attendre que la technologie baisse en matière de couts afin qu'elle puisse être intégrée à des versions dopée des première consoles. Mieux que les STEAM Machines, voici 3 Xbox ONE pour satisfaire le besoin de chacun. Voilà, faites vos jeux maintenant. 

 

2014-2016, Time Neves Scorpion, bonne BD Reserved.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Je n'ai rien à vous dire (Jeu vidéo)

Vla quelques semaines que l'idée me taraude et me voilà fin prêt à appuyer sur le top départ afin de lancer ma propre campagne de financement. Pas encore celle de l'investiture à la présidence (je n'ai pas cette prétention là même si asservir le monde sous mon joug fait parti de mes perspectives d'évolution) mais celle qui me permettra de financer mon prochain cadeau d'anniversaire. Puisque tant qu'à faire inédit, autant faire coup double. Qu'un type comme moi lance une campagne kickstarter, c'est déjà quelque chose en soit (je ne sais rien faire de mes 10 doigts à part manger donc je ne vous serai d'aucune utilité) mais en plus je vous propose de financer mes prochaines acquisitions. Vous ne gagnerez strictement rien à participer à cette aventure si ce n'est de satisfaire - et ce en avance par rapport au planning prévisionnel de votre vie - le besoin n°5 de la pyramide de Maslow : rendre les gens heureux sur Terre. Je sais que vous y tenez (on y tiens tous, on est tous pareil après-tout). Et ça tombe bien, c'est mon tour. Voici ma liste. Les conditions de backage ensuite.

En réalité, je me découvre une curiosité que je ne me connaissais pas. Jusque ce début d'année, je me moquais bien des ouvrages faisant la pare-belle au jeu vidéo, sans doute parce qu'internet me suffisait amplement pour mater des artworks ou bien des making-offs de jeu. Puis à force de tomber ici et là sur certains ouvrages intriguant, un cheminement s'est opéré et j'en viens aujourd'hui à vous demander de l'argent siouplait.

 

 

Killzone Visual Design

 

L'officialisation d'un ouvrage spéciale dédié aux 15 ans de la série Killzone il y a quelques semaines aura été l'élément déclencheur, une véritable prise de conscience.

Pourtant la saga Killzone est loin d'être la série trustant le Hit Neves Parade du Jeu Vidéo même si elle y figure - et ce n'est pas donné à tous les jeux ! Pourtant, j'aurais pu me réveiller plus tôt puisque j'ai toujours été un fervent amateur de ce travail créatif qu'on appelle la réalisation d'artwork.