The Neves Times

The Neves Times

Par Neves Blog créé le 29/03/14 Mis à jour le 26/02/17 à 10h41

Reporter vidéo-ludique.

Hebdomadaire dominical.

Tirage en couleur.

Ajouter aux favoris
Signaler
Parlons jeu, parlons bien (Jeu vidéo)


 

 

 

  Support                                                             PS3

  Date de sortie                             23 novembre 2007

  Genre                                                     soap opera

  Développeur                                     marchandise bio

 Editeur                                            lezard electronic

 Temps de complétion                                 39 heures

  Progression                                                     TBD

 

 
 

 

MasterPlan

                        I                                         Ma hype

    II                           Mon engouement

    III                                   Mes craintes

    IV                   Mon retour sur terre

 

Passif

Space Opéra vous dites ? C’est quoi, la dernière pâtisserie à la mode !? Bizarre que mon indic ne m’ait pas rencardé. Quoi ? Un sous-genre de Science-Fiction ? Dites m’en plus … Voilà, Mass Effect est effectivement le premier second Space Opéra auquel je me frotte après Halo : Combat Evolved. Oui, je sais, ça fait léger, c’est aussi ce que je me suis dit quand je me suis lancé dans l’aventure un soir de 29 Décembre … 2016 ! Disons que je ne lis pas de livres et en dehors d’Harry Potter et The Gun Seller, je n’ai rien dévoré ces 10 dernières années. Comme les 15 précédentes en faite. Lauwl.

 

Naturellement, Mass Effect, ça fait un bout de temps que j’en entends parler, à coup de « c’est super bien ! » et de « changer cette fin ou on incendie vos bureaux ». En fait, j’ai mis la main sur Mass Effect 2 il y a 4-5 ans mais entre mon temps de jeux famélique pendant mes études supérieures et le fait d’être un joueur PS3, je n’ai pas vraiment été aidé par le sort pour me mettre plus tôt dans l’aventure. Exclu Xbox360 d’alors, Mass Effect premier du nom n’a débarqué sur PlayStation qu’en 2012 à la faveur de la compilation trilogie non édité en France. A croire qu’ils le font exprès les mecs. Ouaip Jean-Luc, et si on faisait chier les joueurs français. C’est donc à la faveur de la promotion aguichante du PSN sur la version dématérialisée du titre (5 ¤) que je succombai au plaisir de la chère. La chère commandante Shepard parce que y a pas de raison de laisser le mal dominer.

 

Le jeu quant à lui était passé sous mes radars à l’époque, ne fricotant guère avec la 360 et même si j’en avais entendu parler quelques temps après, je m’étais résolu à commencer par le 2 lorsque son tour serait venu. Sauf que l’exclusivité a expiré et que je préfère largement débuter par le premier épisode d’une saga, même s’il commence à dater – en atteste l’excellent Uncharted Drake’s Fortune qui quoi qu’en dise les blasphémateurs est meilleur que le 2. Point barre. Du coup, au moment de pendre pied de son monde fantasmé, je n’ai que très peu d’images en tête du titre. Une découverte quasi-totale donc …

 

Premier pas

Nan, en réalité, j’ai bien joué avec le mâle. Sans changer quoi que ce soit à son apparence. La trouvant très bien comme elle est. L’écran titre est commode mais classieux. Tout comme le thème musical qui fait parfaitement ce qu’on attend de lui, l’ambiance est déjà. Et le petit mouvement de caméra qui va bien fait son petit effet (un peu comme celui à chaque début de Star Wars – cette transition fluide entre textes jaunes sur fond étoilé et première scène dans l’espace).

 

Graphisme

Le titre a 10 ans et ça se voit. Ce serait mentir de prétendre le contraire et les réglages de ma Bravia du Turfu n’y ont rien fait. Mais c’est regardable malgré un voile brumeux grisâtre du plus mauvais effet. Le prix pour jouer à une vieillerie sans doute. Reste qu’en dehors de cet espèce de voile qui nique la netteté naturelle d’une image, ça tient la route. Bon, l’Unreal Engine (oui, je t’ai reconnu !) nous donne encore dans les textures qui s’affichent ¾ d’heures après mais on s’y ferait si on n’était pas si exigeant. En dehors de ça, la déco’ est cohérente, soft mais pas dénuée d’un certain charme. Les idées sont là.

 

Prise en main

Rapidement, on peut manier Shepard de nos 10 doigts. La prise en main n’est pas immédiate, quelque chose me gêne … On ne peut pas sauter. Pas de trace du menu option menant vers les commandes. J’ai fait tout le jeu sans connaitre la touche d’action offensive au corps à corps. Pas obligatoire pour finir le jeu mais … J’ai découvert le manuel du jeu – numérisé donc – une fois fini. Toujours sympa ce genre de quenelle. Je me suis fait assez rapidement au déplacement et à la visée même si je me souviens que ça ne s’est pas fait en 2 minutes (allez savoir pourquoi).

L’inventaire quant à lui semble bordélique au début (comme tous les inventaires) avant de se rendre compte qu’il répond à une logique implacable : l’offre et la demande. Le Shepard n’est pas très rapide (pas autant que dans Resident Evil – on se rassure comme on peut) mais ce n’est pas dérangeant, l’essentiel des déplacements à pieds étant relativement court. Le véhicule d’intervention – le fameux Mako – est déroutant au premier abord, on le qualifie rapidement d’infréquentable avant de prendre la mesure de la logique de maniabilité décidée par les développeurs. Disons qu’il déroute par rapport à la quasi-exclusivité des titres faisant de près ou de loin manier un véhicule puisque le même stick (le gauche) gère l’accélération et la direction. Le droit ne prend en compte que la visée du canon !! Mais une fois compris, c’est en fait très instinctif.

 

Univers

A mon sens, Mass Effect réussi le tour de force de proposer une intrigue à la fois simple à comprendre (et ce, du début jusque sa fin) mais fascinante à arpenter grâce au concourt d’un univers cohérent et pertinent. Le codex en est l’outil fondamental. Divisé en 2, il intègre même pour son volet principal un narrateur contant les différents registres régissant le titre : de l’origine des espèces composant l’univers aux mécaniques sociales en vigueurs  au sein des différentes civilisations en passant par les détails scientifico-technologiques permettant l’exploration spatiale. Le volet secondaire poursuivant plus en détails certains points/évènements.

 

Les humains le savent depuis un moment. Ils ne sont pas seuls. Les butariens, les galariens, les turiens, les krogans, les hanaris, les asaris, les geths, les volup et les elcors, autant d’espèces extra-terrestres toutes plus ou moins avides d’expansion et colonisation de territoires. Suite aux premiers contacts entre quelques-unes de ces différentes espèces, un « passif » s’est formé entre elles. Dans un souci de réguler un cosmos désormais à partager, les Asari, les Galariens et les Turiens, 3 espèces dotées d’un sens moral un peu plus développé que les autres ont conclu une Entente afin de faire fructifier la paix comme les affaires. Nait alors le Conseil, sorte d’ONU de l’espace, dont les membres permanents sont de hauts dignitaires de chacune des espèces fondatrices. Peu à peu, les autres civilisations se rallient à ce gouvernement universel et seuls les êtres les plus simplet et mafieux s’écartent du système nouvellement créé.

 

Le Conseil siège à la Citadelle, une antique citée Prothéenne, espèce précurseur à l’origine des principales avancées technologiques ayant permis la conquête spatiale dont les fameux relais cosmodésiques (érigés par les Prothéens dans la plupart des systèmes qu’ils conquirent jadis, ils permettent de rallier de longues distances intentanément via la connexion établie entre eux) et les propulseurs sublaluminiques (permettant de se déplacer rapidement à l’intérieur. Disparu depuis 50 000 ans déjà, nombre d’avancées restent inexpliquées et se révèleront être au c½ur des enjeux de l’intrigue développé aux confins de la Galaxie. Fascinant, crédible, détaillé, simple à comprendre comme à retenir (pas besoin de lire 100 fois le codex), un travail d’orfèvre.

Intrigue

Simple à comprendre, fascinante à arpenter … Elle l’est. Les nations terrestres ont formé l’Alliance Intergalactique il y a de ça quelques dizaines d’années permettant de peser parmi la quinzaine d’espèces composant l’univers et de facto en partageant les ressources. Nous sommes en 2183. L’heure n’est plus aux querelles intestines et la race humaine est celle qui monte en dépit de dédain de certains (les Turiens les premiers) et de la défiance d’autres (les Krogans notamment). Le commandant Shepard est second à bord du vaisseau Normandy et s’est récemment distingué pour sa bravoure lors du massacre de toute son unité sur la colonie Akusé par un régiment Geth. Une tragédie dont il fut, in fine, le seul rescapé. Dôté d’un grand sens du devoir comme du discernement, c’est l’Etoile Montante dans laquelle se fonde les espoirs de toute une planète pour faire de la Race Humaine la 4ème jouissant d’un Spectre, agent d’élite au service du conseil et jouissant d’une grande liberté d’action.

 

Ainsi, lorsque la colonie humaine d’Eden Prime est de nouveau attaquée par un détachement Geth, le commandant Shepard est dépêché sur place par l’Alliance pour rétablir la liaison perdue avec la colonie. Accompagné du Spectre Turien (mais amical), le commandant va rapidement découvrir le pot-au-rose d’un Spectre renégat Saren, celui-ci ayant activé une antique balise Prothéenne présente depuis des millénaires sur Eden Prime. Irradié lui-aussi par son message lorsqu’il tenta d’empêcher son subordonné humain de la toucher, Shepard subit alors de succinctes et brèves visions dont il ne peut distinctement décrire la nature : témoignage du passé, prophétie en cours d’exécution. Le mystère est là. La traque de Saren est officiellement lancée par le Conseil afin d’expliquer ces attaques répétées, l’activation de cette balise et la trahison à l’ordre auquel il n’appartient désormais plus.

 

Même s’il y a prescription – le jeu a 10 ans – je ne tiens pas à divulguer la suite des évènements ; par principe. Ce qui ne m’empêchera absolument pas de porter mon jugement sur celle-ci. La trame principale n’est pas longue. Dix heures à tout casser. Ce qui n’empêche pas le jeu d’être quatre fois plus long via les missions annexes (et le codex !) mais j’y reviendrais plus tard. Non, ce que j’ai particulièrement aimé dans l’écriture du scénar, c’est la justification des actes de chacun, leurs motivations. Les gentils ne sont pas gentils pour être gentil. Idem pour les méchants.

Si Saren agit en renégat, c’est parce qu’il a ses raisons et qu’elles ne sont ni portées sur l’idée d’une vengeance personnelle, ni par avarice, ni par gout de voir le monde brûler. Ses raisons lui sont propres et parfaitement compréhensibles une fois la projection de son côté réalisée. Les décisions du Conseil quant à la suite des choses à mener pour Shepard peuvent paraître parfois énervantes à l’égard ce qu’il vit et rapporte comme informations, cependant, encore une fois, si on se met à leur place, en vertu des éléments qu’ils ont entre les mains, l’option que les 3 sages choisissent tout au long de l’aventure reste tout à fait cohérente.

 

Ecriture

Un peu de 3615 code MyLife parce que ça ne fait pas de mal et qu’on est là pour ça. J’ai enchainé coup sur coup Ratchet&Clank – le premier – issu de la collection 10th Anniversary et donc ce chenapan de Mass Effect. R&C qui malgré sa réputation de titre où l’on se gausse ne m’a fait réellement rire qu’une seule et unique fois. Eh bien, Mass Effect m’a fait plus rire en 10 minutes que R&C en 20 heures. Allez comprendre … Outre la richesse et la cohérence de l’univers, Bioware peut donc se targuer d’être fin humoristiquement parlant. La traduction puis le doublage français permettant certainement la sauvegarde de cet esprit. Qu’ils s’agissent de très d’esprits ou de situations loufoques rencontrées via les quêtes secondaires, le ton de l’aventure est décidément acéré, affuté.

 

Puis tout s’estompe à mesure que l’aventure prend en gravité. Les enjeux dépassant le jeu. Cela se traduit dans le système de choix en premier lieu. Bioware en a fait une mécanique centrale dans leur jeu. Divisé en trois composantes, la première comprend l’essentiel des dialogues invitant le joueur à choisir d’explorer tel ou tel pan de la discussion. Je les nomme « choix d’information » Généralement, on peut tous les essayer et on ne se prive alors d’aucunes informations ; c’est pour ainsi dire voulu. Par contre, ce sont bien ces choix qui construisent le tempérament de votre Shepard. Pragmatique ou conciliant, à vous de voir. Et puis, il y a les choix. Les vrais. Ceux qui incident sur la suite de l’aventure. Les « choix d’action ». Au nombre de 2, ceux-ci changent drastiquement la tournure des évènements même si je suppute puisque je n’ai pas refait le jeu. En tout cas, difficile de ne pas les retenir tant les actions en découlant se révèlent fondamentales pour le destin de l’humanité. Et par extension, de toutes races de la Galaxie.

 

Narration

Raconter une histoire, Bioware sait faire. Ont-ils seulement les moyens de leur ambition ? J’ai vu du génie (ou à défaut de la maîtrise) dans chacune des cinématiques traitant d’arc narratif principal. Et j’ai dans le même temps aussi vu du Rantanplan au sein de l’axe secondaire : les mini-intrigues. Heureusement que les petites histoires des uns se raccrochent au long wagon de l’espèce à laquelle ils appartiennent (et par extension de l’antagonisme entretenu avec telle ou telle espèce) parce que les plans uniques en mode portrait, c’est toujours aussi efficace … Pour dormir. Maintenant, comme les décors sont assez chiches en mobiliers la plupart du temps, tu m’étonnes qu’il n’est pas cherché à faire 2-3 fantaisies par ci par là pour nous faire profiter de l’ambiance, des lieux, tout en écoutant ce que machin et bidule avaient à dire … Ce qui est d’autant plus étonnant quand on voit à quel point les cinématiques de la trame principale claquent tant dans le rythme que les plans et mouvement de caméra choisis pour tantôt dynamiser l’action, tantôt mettre l’emphase sur une apparition/introduction.

 

Game Design

Le pilier sur lequel se repose la structure du jeu, c’est le Normandy. Et je grossis à peine le trait. Le fleuron de l’Alliance s’apparente à un hub où vous pouvez à peu près tout faire. Sauf jouer au basket. A peu près j’ai dit. Bien sûr, les ponts inférieurs permettent d’équiper ses équipiers (lol), de commercer avec l’intendant (quel rapiat cui-là !) ou même de faire causette pour ne pourquoi pas pécho entre deux missions. M’enfin, c’est surtout son pont supérieur et la nébuleuse carte du monde, que dis-je du cosmos qui fait de lui ce qu’il est. Les missions principales s’affichent au niveau du journal et sont consultables quel que soit l’endroit où vous vous situez. La carte hologrammisée du Normandy permet d’accéder aux différentes nébuleuses puis systèmes et enfin planètes afin de rallier le point désigné par la mission acceptée recensée dans le journal de bord.

 

Prenant, malin, didactique, se balader dans l’univers au gré des astres en deviendrait presque un jeu. Sauf que les descriptions de planète ne réservent que trop peu d’éléments historiques à mon gout. Ainsi, la lecture pour 80 à 90% d’entre elles de leur teneur en élément chimique tourne un peu à la déroute intellectuelle à mon gout. J’ai fait l’effort de tout lire par principe ; histoire de m’immerger pleinement dans l’aventure/univers. Plus pour le sentiment de ne rien avoir loupé que par véritable envie. D’ailleurs, c’est cool de pouvoir « analyser » une planète et en retirer gisement de minerai, artéfacts séculaires ou notes indéchiffrables mais à part remplir un tableau de score, quel intérêt ? Pas compris la pertinence de cette mécanique même si elle a au moins le mérite de faire illusion – le joueur se prenant pour un temps pour un chercheur/explorateur/pionnier.

 

Dans la pratique – comprendre en dehors du hub d’accès et des à-côtés à réaliser enrichissant en théorie seulement l’univers – le titre se découpe classiquement comme tout X-RPG en missions principales et quêtes aussi annexes que facultatives. Opérable dans l’ordre souhaité à partir du moment où le jeu nous y donne accès (saisissez la subtilité ?), le jeu nous prive de ses chaines le temps d’aller maraver deux-trois lurons qui n’ont pas encore compris qui faisait régner l’ordre au nom du Conseil. A titre personnelle, je me suis attaché à faire toutes les missions secondaires débloquées (jusque 10-12 à la suite tout de même) histoire de bien me faire languir avant de poursuivre le principal intérêt du soft. Je n’aime tout simplement pas avoir une quête encore ouverte au moment de poursuivre l’arc principal. C’est con mais c’est comme ça. Donc, je vous avoue qu’au bout de la énième planète qui se ressemble ou de l’énième complexe copier/coller, j’avais envie d’en découdre sévèrement avec les sbires retardant l’échéance de la prochaine mission.

 

Level-Design

Nan mais en fait, le problème principal de Mass Effect, c’est la conception de ces niveaux. Secondaires. Les principaux, y a pas grand-chose à redire : pas de c/c, pas de redondance dans les mécaniques utilisées, tantôt « ouvert », tantôt reclus, les passages font la nique à l’arsenal conféré (un flingue, un pompe, un snipe, une mitraillette). Non, ce qui l’a fout mal, c’est d’accéder à une planète tout aussi escarpée que la précédente, dont le relief ne change que très peu (c’est pas du c/c mais c’est la meilleur d’en faire sans en faire), dont les décors n’offrent tout simplement rien (« ah oui, mais elle est inhabitée ! » « - nan mais ok, mais la nature non plus ne l’habite pas (facepalm) ... ») …

Et alors, quand tu sais qu’en 40 heures de jeu, t’as passé les ¾ en mission annexe. Ok, y a aussi la Citadelle qui prend pas mal de temps au début et toutes les quêtes annexes ne sont pas sans gout mais tout de même. Le coup des complexes/installations décuplées à l’infini sur la base des 4 ou 5 différentes que comporte le jeu en tout, désolé mais ça fait pitié. Du coup, je m’interroge et il me parait clair que Bioware avait les moyens de faire un jeu ambitieux mais que côté fonds, ce n’était pas non plus la caverne d’Ali Baba ou la piscine de pièces d’or d’Oncle Picsou.

 

Pourtant, j’ai probablement vécu mes meilleurs affrontements loin des théâtres de préoccupation du Conseil (il faut savoir que l’essentiel des missions secondaires se font sous l’étiquette de l’Alliance Interstellaire – la représentation de la race humaine – et non du Conseil – l’ONU inter-espèce) avec notamment ces duels d’artilleurs entre mon Mako et les tours ou robots Geths. D’ailleurs, un point extrêmement positif et peut-être anodin pour d’autre réside dans la portée conférée aussi bien au Mako qu’à l’ennemi. Les distances couvertes sont hors-norme. Pour schématiser, on se fait canarder à 2500 mètres et on peut canarder en retour de la même distance !! Autre point tout aussi réjouissant et lié, l’instantanéité des tirs. Du 2500 mètres à la seconde minimum avec le canon de 105 mm. Avantage dont ne jouisse d’ailleurs pas les ennemis (et encore heureux, c’est déjà assez chaud d’éviter 5 roquettes s’abattant en quasi simultané depuis leurs hauteurs).

 

Gameplay

Déjà évoquée la maniabilité du titre, sa jouabilité est – après un temps naturel d’adaptation – convaincante tant dans les possibilités permises que dans le ressenti armurier. Comme l’explique très bien la Bible que constitue ce codex de fou furieux, pas de munitions au XXIIème siècle. Pas de gestion de munition, pas de marché parallèle, seul l’échauffement de l’arme (qui arrive relativement vite même si les mods et évolution d’armes permettent d’augmenter le nombre de tir avant surchauffe) vous distance d’une intense folie meurtrière. Le sound design se veut crédible pour des sensations de reculs largement compensée par les progrès technologies réalisées compte tenu de l’époque. Mass Effect est un jeu de tir plaisant. Même le réticule s’avère – sans jouer la fouine comme dans Max Payne par exemple – discret – en tout cas plus que ceux énormes de Halo pour rester dans le genre FTPS-Opéra.

 

Qui dit TPS-RPG dit RPG. La partie action donc TPS étant faite, il reste à découvrir de quoi il en retourne sur la partie RPG. Et à ma grande suffocation, il n’y aucune anti-blindage de type RPG de toute l’aventure Mass Effect. La blague lourde relevée, nous pouvons revenir à nos mouflons. L’inventaire est - comme je l’ai déjà dit - lisible à défaut d’être ultra-efficace pour la revente d’armes ou mods (je vendais systématiquement par catégorie, par exemple la V et VI quand mon arsenal/équipement tendant de plus en plus sévèrement vers du VII) car ce fut une plaie de descendre jusque la bonne catégorie pour vendre chaque objet un par un. En dehors de cet écueil, on comprend vite, c’est juste logiquement long d’équiper/mettre à jour chaque coéquipier quand ils sont 6.

 

L’arborescence de compétence et les pouvoirs actifs, voilà ce dont nous devons causer. Franchement, c’est pas mal fait. Chaque personnage présente une dizaine de compétences : certaines communes à plusieurs personnages, d’autres non, le tout dépendant de la race et des spécificités/expertises de chacune d’entre elles. Par exemple, les Krogans sont de grosses brutes ne vivant que pour se battre tandis que les Quariens sont doués pour la mécanique puisque leur peuple a dû s’exiler de leur planète en raison de l’évolution de leur propre expérimentation : les Geths, êtres synthétiques ayant évolué pour décimer leurs « maîtres ». Et cætera.

 

Ainsi augmenter les points de compétences du pompe d’un coéquipier qui ne sera jamais apte de l’aventure à en tenir un est complètement débile. Mais s’octroyer de l’habilité au snipe pour réserver le flingue à madame et le pompe au Krogan, c’est tout de suite plus malin. L’intérêt étant bien sûr de viser la complémentarité mais aussi l’urgence. Comme ceux l’ayant fait, j’ai dû choisir entre privilégier mes talents de persuasion ou ceux de combat (n’importe quelle des 4 armes), ma capacité à me soigner/protéger ou celle à altérer de quelque manière que ce soit les ennemis (projection, stase). Tout le sel étant de faire ses choix. Vrais pour le coup. Même si en fin de jeu, la plupart des jauges sont quasi toutes bien remplies. M’enfin à la fin du jeu, on en a par définition plus besoin donc clairement, la primeur définira les attributs de chaque personnage au cours de l’aventure.

 

Enfin, j’aimerais juste revenir sur le duo (puisque je l’ai pas dit mais avant de partir en mission, on choisit systématiquement 2 accompagnateurs parmi la demi-douzaine de coéquipier) formé par la Quarienne et l’Asari. Toutes deux portées sur les pouvoirs biotiques (sorte de mix entre magie et télékinésie), leur association est dévastatrice. Les ennemis se mettent à léviter et prennent cher, vraiment très cher, sans doute l’arnaque la plus totale tant les mines des 2 folles ne présagent rien de telle au premier regard. Heureusement, elles étaient dans mon camp.

Par contre, ce qui est bien, c’est l’autonomie des coéquipiers quant au choix des pouvoirs. C’eut été fastidieux de devoir sélectionner chaque pouvoir à lancer systématiquement. On peut le faire et j’ai eu à le faire dans certaines situations disons inconfortables. Par contre, les pouvoirs de Shepard ne sont pas foufou même si essentiels puisqu’il a le don de pouvoir ramener les coéquipiers à la vie ou de pouvoir devenir un as de la gâchette l’espace de 30 secondes. Deux éléments ayant permis de me tirer de mauvais pas plus d’une fois. Mais l’essentiel de l’aventure, l’arsenal, les mods d’armes et l’armure suffit pour se frayer un chemin.

 

Personnage - Race

Bon, j’ai trippé comme un malade sur le dignitaire Galarien du conseil. Déjà rien que le coup de crayon conféré à la race est magique. Les mecs sont parvenus à créer une race dont on ne peut absolument pas déceler à leur faciès leur état d’esprit. Impénétrable et illisible, l’affect est particulier. Bon, en plus, celle-ci est spécialisée dans le renseignement et l’infiltration derrière les lignes ennemis avec un supplément patriotisme effréné les poussant si cela s’avère nécessaire à se sacrifier pour la mission. Et puis, il y a cette voix. Le doubleur français est connu – l’ai déjà entendu dans d’autres ½uvres – mais là, la conception du personnage colle comme un gant à la voix et vice versa. Amoureux je vous dis ^^.

 

Le dignitaire Turien est à l’image de son peuple. Ultra-méga-maxi méfiant/défiant à l’égard des humains dont la mégalomanie liée à l’imprévisibilité agacent au plus haut point les Turiens, ceux-ci n’accordant aucune confiance en ces derniers. Toujours réticent aux informations mises en évidence par les rapports de Shepard et ne se privant pas pour désapprouver les méthodes et l’orientation de l’enquête de Shepard, sparatus (le conseiller turien) incarne à lui-seul l’antagonisme entier qu’entretienne les 2 races. Pour des dialogues toujours plus écharpés et des voltes faces aussi horripilant que savoureux. Le combattant Turien est un soldat d’élite s’infiltrant non pas pour collecter l’information mais pour éliminer froidement le problème.

 

L’Asari est plus conciliante, plus diplomate. Race androgyne d’apparence féminine, l’Asari n’en demeure pas moins habile arme à la main. En atteste les redoutables commandos Asari dont le joueur devra se défaire non sans mal au cours de l’aventure. Les Asari vivent longtemps et disposent d’un système matriarcal finement pensé semblable à un système de caste évolutif en fonction de l’âge. Moins marqué par les Asari que les 2 autres espèces – sans doute trop gentille de nature pour égayer/aiguiser ma curiosité. Elles n’en restent cependant pas moins essentielles à l’équilibre du Conseil comme de l’univers. Juste une question de gout.

 

Les Quariens, les Butariens, les Volup, les Hanari, les Geths, en plus des Humains, Turiens, Asari et Galarien, ça en fait du people dans l’Espace Concilien. Jamais le poème « Nique ta race » n’aura semblé aussi proche de la réalité. Les butariens qui font la nique aux humains car les 2 espèces visent les mêmes systèmes pour étayer leur champ d’influence comme de colonisation. Les Volup qui en veulent aux humains et aux 3 races siégeant au Conseil de leur refuser une place de membre quand ces mêmes humains ont clairement le vent en poupe depuis leurs récents exploits.

 

Les Quariens, ces bohémiens de l’Espace chassés de leur propre planète par leur propre création : les êtres synthétiques Geths. Les prêcheurs Hanari tellement plus doué que les autres qu’on prendrait leur intelligence sans limite pour de la manipulation déguisée. Les elcors qui – afin de palier à leur ton monotone – commence chaque phrasé par un adjectif qualifiant leur prochaine intervention (ex : Circonspect. Nous n’avons pas compris la réaction d’untel à notre proposition). Les personnalités, antagonismes et attributs psychologiques de chaque espèce est un vrai régal. Le seul point dommageable étant que certaines étant largement éclipsées par d’autres et donc sous-exploitées.

 

Intelligence Artificielle

Toujours aussi cornélien de concocter une IA réfléchit puisque c’est antinomique. Les ennemis se distinguent plus par leur puissance de feu (voire complémentarité dans de rares cas) plutôt que par leur « intelligence » tactique, se contentant de rester à distance puis foncer tête baissée mais gun bien à l’horizontal sur nous. Ne nous méprenons cependant pas, à trop rester à découvert, on prend cher. Mais grâce à sons sytème de couverture, on peut espérer passer entre les gouttes sans trop forcer, ce sur un bon 90% de l’aventure. Reste les 10%. Tout a commencé avec le combat cheaté face à la Matriarche Bénézia et son putain de commando Asari. Acculé dans une pièce pas plus grande que la taille de mes chiottes, j’ai dû m’y reprendre 7/8 fois tant la puissance de feu de l’ennemi combiné à la configuration des lieux combiné aux pouvoirs biotiques de cette race a rendu l’affrontement difficile. Pas de solution de repli, pas réellement de planque derrière laquelle respirer.

 

Je me souviens aussi du champ de mine dans une des missions secondaires sur une planète infertile. Ça, c’était chaud. Impossible de passer outre sans ouvrir la carte et tracer imaginairement sa génératrice afin d’éviter la sournoiserie des développeurs. Et l’essentiel des combats d’artillerie entre Mako et tours ou snipe ou robots Geths sont d’une très bonne difficulté tant la portée de chacun est démesurément crédible technologiquement. Gros avantage niveau vitesse de projectile de notre côté, l’instantanéité face à des tirs bien plus lents (à degré divers : roquette, impulsion laser). Le Mako étant capable d’encaisser un certain nombre de projectile, certes mais loin d’être insubmersible ( ???), l’idée est de profiter du relief ou des abris en situation péri-urbaine pour limiter au mieux la casse. Une IA ennemi satisfaisante même si certaines unités donnent clairement dans la chair à canon.

 

Et puis, il y a l’IA allié. Une IA coup-ci coup-ça. Capable comme votre femme messieurs ou votre homme mesdames du meilleur mais surtout du pire. Bon, en même temps, c’est bien pour ça que vous l’avez épousez. Or moi, je n’ai rien demandé. Et on m’a quand même refourgué de la camelote en état de disgrâce. Bon, je grossis un peu le portrait parce que j’ai déjà pu passer des niveaux les mains dans les poches ou presque en raison d’un duo salvateur à mes-côtés. Mais j’ai aussi vu l’horreur d’être délaissé comme une merde par des frères d’armes mis à trépas en moins de deux alors même que le combat n’avait pas commencé. Convaincu en conséquence à 50% par celle-ci. Entre les ennemis qui volent et les tirs 5 mètres à côté, difficile d’être catégorique sur son sort.

 

Musique

En dehors du thème évocateur de l’écran-titre, les musiques d’ambiance de Mass Effect se font aussi discrètes que remarquée. Discrète dans le sens où ce n’est pas pétaradant, ce n’est pas Grégorien mais remarquée parce que ça fait son effet et c’est parfaitement dans le ton cosmodésique avec cette invitation au voyage qui se dégage ostensiblement des partitions composées. Certes, les thèmes se répètent un peu dès lors que l’on retourne sur un lieu déjà foulé (La Citadelle en est l’illustration parfaite) ou que l’on accède à l’un de ces fameux complexes copier/coller mais ce n’est pas déplaisant. Globalement convaincu de ce côté-là même si l’OST ne s’envole jamais vraiment pour marquer les esprits à tout jamais.

 

Doublage

Jouissant d’une version FR, j’ai hésité à basculer la console en british voulez-vous coucher avec moi ce soir et puis j’ai résisté parce que j’ai bien aimé la prestation orale de Shepard ainsi que celle - au poil - du narrateur. Déjà et puis même si on reconnait rapidement quelques voix connues probablement entendues dans les Feux de l’Amour dans des séries hautement qualitatives ou des films où ne figurent ni Nolan ni Dolan au générique, celles-ci sont tout à fait à-propos. Puis après j’ai entendu le Galarien du Conseil et je n’ai plus pensé à basculer quoi que ce soit. J’aime bien la voix du Turien aussi, qui elle-aussi participe pleinement à faire tout le sel du personnage. Un doublage donc de Qualitay.


Morale

Je ne sais pas si c’est parce que je suis un type bien dans la vie (LOL) mais j’ai voulu faire une crevure de raclure de merde mais j’ai échoué. Mon Berger (Shepard en anglais) a donc plutôt flirté du côté du gentil en apparence (pour la hiérarchie) pour mieux poignarder les troubleurs de l’ordre une fois les yeux des supérieurs pointant dans autre direction. Donc, la plupart du temps, j’usais de persuasion pour briser l’urgence d’une situation pour mieux génocider tous ceux défiant l’autorité du Conseil comme de l’Alliance une fois le calme et la confiance revenue. Immorale. Mais terriblement jouissif. De la pragmato-compréhension quoi.

 

Synthèse

On sent que Mass Effect est une grosse licence qui a l’époque a du faire des concessions sur certaines parties de ses aspirations pour rentrer dans les frais/délais/priorités. En atteste le recyclage absolument ignoble de structures dans les missions secondaires ou celui du relief des planètes complètement pété et ne répondant à aucune logique (humaine en tout cas) avec des pentes à 0,0001%. Et puis il y a ces plans portraits omniprésents, omnipotents lors des discussions entre notre troupe et chaque belligérant, favorisant le dynamisme haletant des échanges paroliers (c’est ironique).

 

Perspective

Je comprends désormais l’engouement que génère la licence et j’ai effectivement hâte de lancer la suite puisque même si l’épisode se suffit à lui-même (ce qui est un point extrêmement positif), on comprend bien que tout n’est pas pour autant fini et que la menace reste à complètement éradiquer. Par contre, il sera difficile de passer outre si les développeurs ont choisi de reconduire les mêmes environnements intérieurs c/c et les mêmes décors extérieurs d’une pauvreté confinant l’exploration spatiale non plus à une chance mais à une punition. Et effectivement, je regarde le Andromeda d’un autre ½il maintenant que j’ai saisis la teneur de l’épopée comme du jeu. Et je suis déjà un peu plus rassuré quant aux environnements extérieurs traversés.

 

J’aime

J’aime les noms conférés aux constitutifs de l’univers : Travée de l’Attique, Système Terminus, Espace Concilien, ça envoie vous ne trouvez pas ? J’aime particulièrement un personnage secondaire : le régent des laboratoires de recherche de Novéria – planète dont personne ne sait exactement quelles activités y sont menées en raison de son entière dévotion à la recherche scientifique pour le compte de plusieurs sociétés pharmaceutiques privées. Je crois que c’est un Galarien – comme quoi, les chiots ne font pas rats – et là encore, ce côté mystérieux/casseur dans les discussions fait mouche. J’adore. J’aime le LD des missions principales. J’aime l’adjonction d’un narrateur au codex, ça change de FFXIII. En plus, sa voix est extra. J’aime la réalisation des cinématiques des missions principales, du très haut niveau. J’aime le système de choix, qu’il s’agisse de façonner sa personnalité ou de choisir quelle suite donner aux évènements. J’aime bien l’IA quand elle fait voler les ennemis et m’écoute surtout.

 

J’aime pas

J’aime pas la répétition s’installant au fur et à mesure des missions secondaires. Ok, les prétextes/petites histoires sont bien souvent bien écrites et cool à suivre mais quand on se retape X fois le même complexe, les mêmes ennemis, le soufflé retombe aussi rapidement qu’il s’est gonflé. J’aime pas les descriptions se contentant trop souvent de la composition de la planète et du climat qu’il y fait. Ok, y en a plutôt un paquet des planètes mais tout de même, c’est que je me suis pris la tête à toutes les lires les cartes de visite. J’aime pas l’IA quand elle fait de la merde (quelques bugs avec des tirs alors qu’il n’y a aucun ennemi).

2014-2017 Time Neves Grande SAGA Spotted Réservé

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Neves Reporter (Jeu vidéo)

Sacré personnage que ce Ollf. A commencer par son blaze imprononçable, vous en conviendrez. D'ailleurs, j'insère mentalement un "o" entre le "l" et "f" à chaque fois que je lis son pseudonyme afin d'éviter de faire buguer le système que la Matrice m'a conféré (oui, j'y crois. Pas vous !?). Et comme le reset marche une fois sur deux, ça serait con. Olff est cru mais se déguste à point. Dôté d'un grand savoir-vivre (et savoir-être) avec ses semblables (#LOL), le Olff reste cependant une créature à ne pas trop brusquer sous peine de voir revenir le boomerang plus vite qu'il n'est parti. Testé et désapprouvé. Ce qui me frappe depuis le début de cette campagne d'interview des membres de la communauté, c'est le "cosmopolisme" des personnalités composant la diaspora Gameblog. jFive, Donald87, Zhibou, Mangouste, Himuo, Blacklabel et many more to come. Tous différents, et tous au combien intéressant. Et vous n'imaginez pas comme Olff apporte briallement sa pierre à l'édifice. Il m'a dit de dire ça. Il m'a dit que ça serait plus vendeur. Mention spéciale aux compositions musicales. Non, le RAP français n'est pas mort. Bien au contraire !

 


 

TRAME

 

 I                                                 R'offl                                                      1/2

 

  II                           La regarde et remercie Dieu                            8/2

 

  III                                          Italia, s'è desta                                     15/2

 

 IV                               Et si t'es pas content ...                             22/2

  

 

Banksy

 

 

 IV              L'entarteur entarté

 

Puisqu'on en est à parler de filiation, comment juger le concept de la 3DS en regardant la DS dans le rétro ?

Le design « livre » de la famille DS, je surkiffe. C’est ergonomique, pratique… On peut se dire que la New est ce qu’aurait du être la bécane dès le début, mais si elle a raté un truc, à mon sens c’est surtout d’avoir un moteur plus attirant pour les indés. Après la 3D, moi j’aime bien, je joue majoritairement avec, mais si elle avait pas été là, j’aurais pas trouvé la console moins bien. Ses possibilités d’AR ben on voit avec PokéGO ce qui lui manquait. StreetPass est une super feature, j’ai dosé ça à l’international.

Son plus gros défaut, c’est sa connectivité réduite avec la Wii U. Pourtant, Monster Hunter 3G, tu te pointes chez ton pote tu rejoins la partie, c’est au top. Smash Bros, pareil. Ah pis elle a une batterie de chiasse aussi… Mais son catalogue est une tuerie, avec un Zelda délicieux.

Penses-tu que cette interview va finir par se terminer ?

Oui, je songe à une belle sortie là. Peut-être en la publiant asap sur mon blog.

Ah, parce que tu comptes voler mes travaux, 'fin nos travaux ? ^^

Trêve de plaisanteries, l'interview a commencé en fait ? On en est encore à la première partie du spectacle, rassures moi.

J’espère que t’as d’autres parties, sinon t’auras pas réussi à creuser ^^

Nintendo et les tiers c’est old comme topic.

Comment concilier le développement d'un jeu à la fois affichable sur une TV et à la fois affichable sur un écran de 5 pouces ? Puisqu'apparemment la NX, c'est la Fusion.

La fusion c’est une connerie, c’est pas le terme pertinent. Mais je pense que pour imaginer ce que serait des jeux adressés à différents supports (un terminal télé, une portable…), suffit de regarder Steam et le jeu PC. J’peux configurer mon FOV, jouer sur deux écrans, bref faire tourner un même jeu à différentes échelles. Suffit d’avoir les outils « middleware » qui le prenne en compte, et ton Mario Kart 9 s’adaptera à ta gameboy comme à ta NES.

La fission alors ?

Donc la NX se devra d'être la MasterRace des consoles ?

La NX a intérêt à être un sacré renouveau dans le paradigme console, sinon elle sera aussi OSEF que la Wii U ou la 3DS. Wired a fait un super papelard sur le gap entre la potentielle audience de Nintendo (à la vue du succès de PokéGO) et sa place du jour… Ils ont les IPs et le savoir-faire pour créér des phénomènes, comment vont-ils faire pour en sortir un support sexy qui permette d’exploiter ce potentiel ?

C’est là la big question. Qu’on regarde le game droit dans les yeux J’le répête, la différence entre les cinq consoles de la gen précédente et celle actuelle ? En volume, HUGE. Editorialement ? Tu me parlais de Mass Effect, Borderlands, rajoutons Bioshock, Bayonetta, LBP, Gears, RDR,… Tu joues à des putains de nouvelles IPs de la sorte sur cette gen ? Au mieux t’attends une suite… Hier t’avais Uncharted, ajd t’as que le 4. Que, parce que c’est un quatrième opus, pas un nouvel AAA qui va grandir. On passe au modèle itératif avec de futurs modèles de console pour élargir l’audience, MS veut produire un truc super haut de gamme… Tout bouge, et NX c’est pas juste la réponse aux flops de la Wii U et de la 3DS, mais à un game qui a clairement changé, et que des bons résultats ici et là obligent quand même à changer de paradigme.

Franchement NX c’est pas de savoir si faut plutôt une console alignée à deux autres qui changent leurs desseins actuellement, ni de savoir si EA proposera ses jeux. C’est plus fat que ça comme futur design, parce que ça doit être capable de prouver qu’un support de jeu dédié puisse être aussi sexy que peut l’être le dernier iPhone. L’objet qu’est une console doit être redesigner, MS et Sony l’amorce officiellement, maintenant on est curieux de voir la façon dont Nintendo va aborder cette mue nécessaire pour continuer d’exister. Pokémon GO il dit ça, "pourquoi on aurait besoin d'une console ?". Va donc falloir pondre un truc sacrément cool à tous niveaux pour convaincre. Ca va du matériel, à la distrib de son contenu. Est-ce qu'une galette à 50 balles ça a de l'avenir ? Est-ce que des plus petits jeux à 10 balles n'auraient pas du potentiel... Le F2P, un peu, bcp, à la folie ? ...

Si on se base sur le succès de PokéGO, la NX, c'est bien la Nintendo Xpérience, un marketplace Nintendo dédié aux smartphones :/

J’pense que NX ça veut rien dire surtout, c’est le principe des noms de code ^^ Et PokéGO n’aura rien à voir avec cette dernière, c’est un jeu mobile.
Le marketplace, cela devrait, mais avec Nintendo t’as toujours pas d’app Miiverse, MyNintendo… Ils sont au niveau zéro de la synergie avec leur Miitomo déjà… Bref j’ai de gros doutes sur les capacités de DeNa a les emmener quelque part.

Mais justement, si la NX caractérise le remplacement de la WiiU et la 3DS (qui est plus vieille), la NX pourrait bien être une console hybride, en atteste les derniers leaks en figue ... ?

En atteste les rumeurs d'un support cartouche !

Est-ce qu’on voit l’ipad ou l’iphone comme quelque chose d’hybride ? Non, pourtant je peux streamer via un dock (AppleTV, Chromecast…) sur ma télé. Pour moi le dernier leak confirme surtout une portable ultra connectée, une console mobile. Et ça rejoint mon sentiment depuis le début de ne faire plus qu’une console pour concentrer ses forces dessus. Forcément, le segment portable semblait le plus évident, et dans le fond c’est leurs origines avec les Game&Watch, Yokoi toussa.

Maintenant si l’archi leaké par Eurogamer se confirme, c’est quelque chose de très friendly pour les middlewares actuels, donc les indés, les éditeurs tiers… Surtout ça corroborerait avec les nombreux propos d’Iwata quand à son « game » qu’il voyait contre les smartphones surtout.

La cartouche est « logique » pour un format portable. Après comme je l’évoque, une gamme de jeu démat à 10-20 balles ? Ca serait taillé pour ce genre de device.

Crois-tu à tout ce que tu écris sur ton blog ?

De tout mon coeur oui ^^.

Depuis quand traines-tu ton spectre sur Gameblog ?

Un pote m’a envoyé une critique de Blacklabel. Puis il y’a eu le topic Wii U. Puis là tu vois j’y suis quasiment plus J #teamGK et #teamCPC maintenant, et toujours le topic mais ailleurs.

Pourquoi Gameblog ?

Cf. Au-dessus, pas à cause de Gameblog en tt cas.

Un avis sur l'évolution du site ?

Je les ai jamais trouvés intéressant. Joypad j’en avais déjà rien à foutre. Et le site est aujourd’hui à l’image de son rédac chef. Après je m’en fous que des types s’accrochent à un business model obsolète et précaire, c’est leur soucis. Après j’avoue que Julien arrive à me donner le sourire avec sa novlangue qui veut nous faire croire qu’un pure player aurait quelconque indépendance éditoriale ^^ (je ris à l’écrire). C’est, et cela a toujours, reposé sur un système de contenu sponsorisé -directement ou indirectement. C’est le principe au c½ur de la presse gratuite, tu vends pas du contenu puisqu’il est en accès gratuit, donc tu vends quoi ? GB comme tous les pure players, ils ont un patron qui s’appelle Google, leurs contacts sont pas des développeurs mais les PR des éditeurs... Voilà.

Et à titre personnel, je m’en fous ^^ J’en veux pas aux entrepreneurs d’entreprendre. Après moi je kifferais lire des ITWs de développeurs comme Games l’a brièvement proposé, mais la communauté JV (de puants), elle s’en fout royalement. Tu lui livres des topics pour se déchirer sur une superior version, et elle s’exalte 
J Ce que mes écrits sur GB mettaient en lumière avec humour.

C'est même pas une question. C'est juste pour dire que je vois pas trop l'intérêt de poser la question sur le modèle économique/financier de Nintendo tellement il est évident. On limite les suites au minimum sur une génération, on ne sort qu'un titre d'une licence, les joueurs savent qu'ils ne peuvent jouer qu'à celui-là et qu'il faudra attendre les Nintendo Selects en fin de vie de console pour les récupérer à bons prix. Y a pas de tiers, y a pas de concurrence. On appelle cela la dictature du prix. Pendant ce temps-là Konami voit 40 jeux de qualité sortir par semaine. Je grossis à peine le trait. La nouveauté ayant toujours l'ascendant dans la tête des gens, bim, faut baisser. Y a bien des exceptions qui confirment la règle comme GTA ou TLOU qui sont aussi cher qu'un SSBU, la rançon de la gloire. Sauf qu'eux ils ont lutés au moins. La console la plus abordable, le line-up le moins abordable ^^ Et pourtant, ils sont loin de faire les ventes d'un MGSV la plupart d'entre eux ... Bien pour les marges de Nintendo (le volume suit en plus), moins pour les bourses des joueurs. 

J’pensais surtout au positionnement tarifaire des jeux à 30-40e day one. M’est d’avis que la distribution des jeux risque d’être au centre de NX, avec de nouveaux modèles supplantant la tradition de la galette.

Tu parles des jeux 3DS là !? Les jeux WiiU sont à 45¤ pour leur grande majorité non ? Après, les jeux qui ont moins de contenus sont à 35¤ (Splatoon, Captain Toad) mais sinon, les tarifs sont quoi 5/10¤ en dessous des autres éditeurs.

Tu penses quoi du positionnement tarifaire de la firme au plombier ?

Moi je fais encore mes courses en boutique, et plein tarif ça doit être 45 boules le jeu 3DS, 50 le jeu Wii U, 70 le jeu PS4.

Leurs deux dernières consoles furent trop chères. Un support bon marché, des hits, à l’image de la GameBoy, ça rend les kids heureux. Après les jeux, je conçois pas que ça puisse se toper plus de 40balles, donc c’est déjà trop cher actuellement. Perso mes finances s’en battent les couilles, mais des jeux chers ça rend les gens frileux, donc peu curieux. 30 boules c’est un domac et un tour à l’ugc. Ca parait opé. Et j’pense qu’une gamme de jeu plus accessible serait une chouette idée. Comme des jeux indés, mais en 1st party.

Tu veux dire quoi sur le cinéma puisque j'ai pas de question sur le sujet (je savais même pas que ça t'intéressais) ? Le cinéma, je l'ai déjà traité avec le grand spécialiste du genre : le Zhibou ^^Les seuls indices sur ton blog me mènent systématiquement à Nintendo :/

Sur le blog y’a moults références au cinéma, au rap, à la culture pop… Tu croises Patrick Dewaere où ailleurs sur Gameblog ? Kenny Fucking Powers ?! Raf Simmons ? Bordel, je parle de syncrétisme (imagine combien de fois ce mot a été drop sur GB ? ^^) et n’en reste que Nintendo…

Voir plus haut, la maturité inversé entre ciné et JV.

Va falloir que je refasse une passe sur ton blog ^^

C'est tout ce que t'as à dire sur le ciné ?

C’est 24 fois la vérité.

Lequel des média a le plus de potentiel ?

Ils en ont tous autant, faut que l’auteur choisisse le plus pertinent pour s’exprimer.

Cinématique réussie = oxymore ?

Une cinématique, c’est un outil rien d’autres. Et il fonctionne quand il est bien utilisé. Dans le jeu vidéo, pour raconter des histoires débiles à des ados, c’est souvent peté. Même MGS réussi pas le 100%.

Ton top20 filmiques pour qu'on sache d'un coup d'oeil si t'es un type fréquentable ou pas.

Top20 c’est auch ! Mes classiques c’est Pierrot Le Fou, L’armée des ombres, Badlands, Serie Noire, Satyricon, Gummo, Clerks, Steak, 2001, … Pas mal de ciné français « ancien », où l’on trouve moult chef do’euvre comparé à aujourd’hui et la soupe blanche france interisée qui squatte les salles. Enfin bon, j’ai pas vraiment de top tant y’a des films que j’aime.

Pourquoi le cinéma est sur son pied d'estal alors que tant de films mauvais sortent ?

Parce qu’il y’a tant d’excellents films qui sont sortis. Après c’est un média un peu perdu aujourd’hui, de par sa place sociale réduite, comme de son usage. J’appelle ça de la vidéo aujourd’hui. Tu prends le Xavier Dolan, comme son sinc Nolan, c’est bâti sur de l’imagerie publicitaire et clip musical. J’pense que le cinéma a vraiment été digéré par la MacDonaldisation dans les 90’s, et on voit plus bien des génies à célèbrer. Bref les salles sont devenues un parc d’attractions où l’objectifs c’est avant tout de te vendre un coca En ça le Matinee de Jo Dante était des plus révélateurs.

Un jeu vidéo peut-il comporter des cinématiques et être bien ?

Oui, y’en a d’ailleurs un paquet.

En quoi la narration par le gameplay/level-desing/environnement, c'est mieux ?

Parce que ça signifie tout simplement que l’auteur du jeu a trouvé comment t’en rendre acteur. Sinon on retombe dans nos faux-semblants à la Mass Effect. J’ai apprécié quand même, mais cette trilogie c’est l’archétype d’une narration super lourde et détachée du gamedesign. Tu te retrouves avec un grand rôle (surtout le 3), tu fais des petites réponses/interactions sur l’histoire (mais à la fin t’as finalement pas plus de fins que dans un bon vieux Chrono Trigger), donc finalement derrière toute cette ambition en esbrouffe, le jeu c’est du Gears-like avec un soupson de rpg. Ben perso j’aurais franchement préféré avoir moins de fusillade, et être autrement plus impliqué sur la narration.

J'ai pas le droit de dire que j'ai aimé l'histoire d'Infamous sous prétexte que y a des tableaux dynamiques pour me narrer tout ça ?

J’sais pas, Infamous chez moi ça appelle Mobb Deep J Le jeu m’a jamais titillé un once de curiosité.

Comment juger l'histoire d'un objet de 300 pages, de 2 heures ou de 10-20-100 heures sur un même pied d'égalité en sachant que le canal n'est pas le même ?

À sa qualité. La quantité OSEF. Une bonne histoire peut faire deux lignes de textes.

Quels sont-ils, les jeux comportant la mécanique de narration cinématique et qui sont biens ?

En quoi on est plus acteur de la narration par ce procédé ?

La question est « complexe » puisque la cinématique peut être utilisée de bien des façons. J’pense qu’Uncharted le fait très bien, juste moi ça me parle pas du tout puisque ça puise dans les codes d’un cinéma moderne qui tient plus du parc d’attraction. Après les trois jeux vidéo cinéphiles « pop » qui me viennent à l’esprit, et où je trouve que ça passe bien, c’est GTA, Bioshock et MGS. A contrario un Mass Effect, j’trouve la narration super childish malheureusement… Ca me perd en chemin tant ça peut être niais.

J'imagine que tu connais la définition de la "qualité", et par définition, elle dépend directement de l'individu. Elle n'est pas universelle. Est-ce que tu conçois que les jeux que Olff trouve de qualité puisse être jugé inversement par d'autres et inversement ? La qualité, c'est subjectif ou objectif autrement dit ?

Je le conçois, mais je ne pense pas avoir à le tolérer.

Penses-tu que la cinématique ne doit pas se détacher du point de vue du joueur pour représenter au mieux la spécificité du jeu vidéo (ex : Far Cry ou CoD avec leur player pov) ou une liberté créative est tolérable ?

La liberté créative est toujours tolérable, et même salutaire. Donc le choix du POV est libre, c’est à l’auteur de voir ce qu’il trouve le plus pertinent, s’il veut un joueur à la fois omniscient et immergé dans un person… Ou le contraire. J'avais trouvé le prologue de Dead Space Extraction bien foutu à ce niveau, t'es en fpov, tu piges pas tout dans la panique, et t'en vient à tout shooter, plus distinguer tes actes, ce qui était ultra cohérent avec la folie qui se créait sur la colonie. J’aime bien le pov de COD, moins la mise en scène à la Mika Bay et les dialogues de débiloss. Pis là le choix semble plus facile, que conceptuel.

Si tu veux faire les questions, vas-y je t'en prie, fais comme chez toi. Je suis pas dans ta tête pour savoir quelles sont les questions auxquelles tu brules de répondre. Y a un lien entre business model et gamedesign ? Le gamepad de la U dans tout ça ?

Oui, aujourd’hui plus qu’avant d’ailleurs avec l’avénement des f2p, des dlcs, les season pass. Ajd on peut faire des jeux à 2euros comme à 70, et forcément c’est en lien avec le process de création du jeu. J’pense d’ailleurs que le démat libère les créateurs de jeu, parce que tu peux faire du sur-mesure, t’es pas forcé de remplir la galette, et tu tarifes en conséquence. Ce lien est assez historique avec l’arcade qui devait designer ses jeux pour attirer les piécettes.

Le gamepad de la U dans tout ça ?

Ben lui, on en parle souvent, mais en le regardant il a pas grand-chose de particulier. C’est une config dualshock avec un écran tactile au milieu. Cet écran offre de nouvelles possibilités, mais finalement peu approchées. Je reviens toujours à Mario Chase, j’conçois toujours pas que cette formule ultra efficace en soit resté au stade d’embryon…

Pis les tiers, c’est un bon moyen de reparler d’eux, ben voilà… Moi je me pose cette question, -est-ce que Ubi (ou un autre) n’avait pas meilleur temps de dev des « petits » jeux (pas AAA, genre Child Of Light) plutôt que porter leurs AC ? Leur ZombiU c’était pas mal. Mais est-ce qu’une prod peu couteuse, plus porté sur le concept, n’avait pas sa place sur cette console et son gamepad ? J’entends les middleware pour la Wii U c’était les PS360 déjà pas mal amortis. Mais j’ai l’impression que « nouveaux concepts » c’est pas très bien vu dans le game. The Witness dépouille et moque merveilleusement bien le classicisme actuel.

EDIT. Les derniers bruits NX d’Eurogamer, on en parle ^^

L'influence du business model de Tendo sur leur façon de structurer leurs jeux salons puis mobiles ?

J’pense qu’à mesure des progrès techno, leurs jeux « portables/mobiles » ont rattrapé ceux du salon. J’dirais mm qu’ajd leurs étoiles sont alignées pour ne faire plus qu’un. Après t’auras toujours des titres plus aptes à se déguster on the go que d’autres, tu vois le prochain Zelda jamais j’y jouerais dans un tromé ou en terrasse. Comme les Luigis Mansion 2, Kid Icarus Uprising, c’est des jeux « home » pour moi, pourtant très à l’aise sur une console portable.

Pour leurs jeux mobiles, ben j’attends de voir les prochains FE et AC annoncés. Voir ce qu’ils sont ? Des jeux complets ? Des versions LT de jeux en sup sur NX ? J’attends vraiment de voir s’ils vont faire des vrais bons jeux mobiles, avec la même ambition que leurs collègues consoles, ou s’ils veulent juste refiler des bribes en espérant que la dalle se fasse et finisse sur console. Moi mon corps est prêt pour un bon Animal Crossing sur iOS 
J Le genre se prête bien au support, et la licence est assez F2P friendly.

Dans cette optique, quid de Super Mario Run ? La fibre sentimatale d'Olff est-elle bouleversée, ébranlée, titillée ?

Super Mario Run j’y ai vu une très belle campagne de promo pour le plombier. Après le jeu en lui-même, je risque surement de l’essayé par curiosité, mais j’en ai surtout rien à foutre J Y’a Super Mario Maker qui débarque sur 3DS, avec streetpass et tout, et ça, ça dégomme.

C’est surtout (enfin) un très bon coup marketing de Nintendo, parce que l’annonce à mon sens, c’est pas tant le jeu, c’est Nintendo au keynote d’Apple. Après à titre personnel je m’en bats assez les couilles, c’est tout le reste -les jeux consoles- surtout qui m’intéresse au sujet de Mario. Toutefois on reste curieux de savoir s’ils vont faire un vrai classic, ou un simple runner comme on en connait tant.

C'est de la prudence ou du bon sens cette incursion dans le mobile de Nintendo jusque-là ?

 (Reprendre des concepts déjà existants)

C’est du Nintendo, donc la reprise d’éléments démocratisés qu’on agence pour en faire un paradigme "Nintendien". Franchement ne pas faire un runner Mario aurait été débile, le choix semble évident. Après reste à voir comment leur savoir-faire sur le plateformer 2D saura, non pas réinventer quoi que ce soit, amener la touche Nintendo sur ce genre prisé sur mobile. Est-ce que SMRun fera date comme SMB l’a fait pr le plateformer 2D ?

Après j’envisage surtout ce titre comme un apéricube devant filer la dalle pour un plat de résistance console. Du snack.

Comment se matérialiseront donc les prochaines incursions de Nintendo dans la sphère du jeu vidéo mobile ? Y a t'il d'autres évidences ?

Les deux prochains officialisés, c’est Fire Emblem, donc tu trpg facilement adaptable à une dalle tactile, et Animal Crossing qui lui aussi ne réclamme pas la précision de controles physiques. Reste donc surtout à voir où ils placeront le facteur limitant. Je verrais bien pour FE un genre de prologue, spinoff, à un gros FE (NX ou Nintendo truc). Pour AC, soit ça sera du companion app léger, soit si ça ressemble à un AC classique, et c’est un peu la fin des AC sur nos futurs GB…

Pourquoi ne pas créer une gamme totalement nouvelle ?

Ah mais pour moi c’est une évidence, j’l’ai évoqué dans cette itw, mais que ce soit pr le mobile, ou leurs consoles, je pense vraiment que Nintendo doit réinventer ses gammes de jeux, tant commercialement, que dans les formats même des jeux. Si je joue aux indés, c’est que leurs formats et leurs prix, correspondent parfaitement à ma conso de jeux. Et franchement des « petits » jeux Nintendo par les jeunes flingues de chez eux en roue libre, je serais curieux et surement client. Splatoon était un jeu « pas cher », j’pense qu’il dit des choses sur une nouvelle gamme.

Ils avaient bien faits la « touch generation » sur DS. Ben son héritage va être sur mobile. J’espère donc fortement un Wario Ware pour iOS <3

T'as fait des études de gamedesigner ?

Non, de designer mais pas dans le jeu vidéo.

Quelle domaine si la question n'est pas indiscrète ?

Multimédia, coté conception de contenu, dans le conseil surtout.

Pourrais-tu intégrer le milieu si l'envie te prenait avec ton bagage scolaire et/ou professionnel ?

Si le milieu sort du carcan geek dominant, oui. Enfin surtout si une opportunité réelle se présentait. Après le jeu vidéo, malgré son fort poids économique, il a encore peu de prise dans le monde réel. Tu croises facilement des gens de l’édition, de l’audiovisuel, des arts… mais les pellos du JV je sais pas où ils trainent, mais j’en croise jamais.

T'as pas fait un tour du côté de Montreuil dernièrement ? La banlieue te fait peur ?

J’ai fait plus de tour à Montreal et Québec qu’à Montreuil, et même là-bas les devs doivent se terrer J Hormis deux créa croisés dans mon Mile End, ces gens semblent bien discrets…

"Ton Mile End", t'es gouverneur du quartier ?

D'où te vient ta capacité d'analyse ?

Le travail, y’a pas de secrets ^^

"Travail, famille, patrie" ou plutôt "Arbeit macht frei" ?

Bicrave, QLF, WorldWide.

Fanboy.

C'est quoi cette connivence entre le RAP et les fringues ? Passage obligé ?

J’connais pas de genre musical détaché de son accoutrement. C’est important d’être beau :/ #dandy

Après le rap c’est l’histoire de mecs qui te racontent comment ils ont débrouillé pour se payer des beaux tissus.

Le fait de lancer un business de mode, j'ai l'impression que c'est très RAP comme démarche même si d'autres artistes issus d'autres styles le font aussi ...

Forcément dans une époque où tu vends plus de disque, particulièrement le rap et son public jeune, ben tu vends des tee-shirts. T’as aussi bcp de marque qui viennent se payer une expo sur le dos des artistes, puisque le mantra com° aujourd’hui c’est qu’apparaitre sur un post Instagram de Rihanna vaut mieux que 30sec au SuperBowl.

Après dans les faits, les rappeurs sont plutôt sur des bailles qui sont pas des quemar issues de cette culture. Les couturiers italiens, les designers comme Raf Simmons, ou Jean Touitou, c’est pas made in rap. Y’a bien que Kanye qui ait percé dans le fashion, mais c’est le plus mauvais rapper du 21è siècle… #pasunhasard

Qu'est ce qui te botte dans un jeu ? Qu'est ce que tu refuses de faire dans un jeu ?

Question pas compliquée ^^ Un bon design, j’aime les beaux objets, et j’aime faire corp avec le jeu. Donc le sens des détails, les trucs ultra-discrets, mais qui font que tout se déroule à merveille. Faut un feeling parfait, que t’oublies que tu joues à un jeu vidéo. Après je me refuse rien, mais si l’univers me parle pas, je ne joue pas.

Le dernier Deus Ex rentre dans ce moule.

J’ai plutôt aimé Human Revolution, mais pas assez pour avoir envie de faire le dernier né.

Quels sont les derniers jeux sortis qui te parlent ?

Ben là y’a The Tomorow Children qui me tenterait bien. Persona5 j’attends énormément, et mon GOTY pour le moment c’est le triple album Fire Emblem. Gears4 devrait faire le taf aussi.

A quel type de jeu joues-tu constamment d'année en année ? Un genre privilégié ? Le genre Nintendo peut-être ^^ ?

Je joue surtout aux indés ces cinq dernières années. C’est un format qui me convient bien, généralement avec un bon sys de jeu, et des DA sympa. Mais j’ai pas un genre favori en fait.

Qu'est ce qui anime ton freetime en dehors du JV ? A part basher l'ensemble de la planète ? ^^

Plein de rap, du foot, et être en buvette :)

Y a t'il une licence que tu attends particulièrement à chaque nouvelle génération ?

Smash Bros. C’est ma licence multilocal favorite. Y’a rien à sa hauteur.

Verrati s'est encore fait expulsé. Pourquoi ?

Faut-il le désitalianiser ?

Ses deux cartons jaunes sont pas mérités. Délit de facies donc.

J’pense que l’Italie lui manque, il rentrera bientôt à casa.

A la casa ... Blanca tu veux dire ?

A la limite, il y rentrera en Aout ou pour les matchs internationaux ou pour PSG - Juve en Quart de finale mais je vois pas Verrati revenir en Italie avant d'avoir écumé les pelouses espagnoles.

Les italiens sont pas assez riches de toute façon.

Question subsidiaire : Mourinho va-t-il flinguer United ou ton champ d'action s'arrête à la Botte.

Les italiens brassent des Pogba, des Higuain & co… Et tu regarderas mais notre lobby a bien fait son taf sur la future League des Champions élitistes, donc ça plus les ronds des noichs qui arrivent, Verrati sera rapidement de retour a casa :/
 
J’aime beaucoup Mourinho, mais je hais United, donc j’espère son échec 
J Et c’est un club putain de survendu ! Les gars ont trois CL de cocus, c’est bon quoi… Nottingham Forest aussi en a gagné…

Que manque-t-il au Calcio pour redevenir compétitif vis à vis des clubs espagnols, allemands, anglais ? Je veux dire en dehors de la corruption d'arbitres et de détournement de fond ?

Les mécènes étrangers feront autant que les mécènes italiens ?

Pourquoi la Juve est le seul club capable de remporter la LDC ?

Du pognon (la Juve en a, bonne gestion et bon capital à la base), et une politique de formation qui redevient ce qu’il était. Le « déclin » qu’a connu le Calcio, c’est une sorte de DNCG mise en place qui arrête le laisser aller des dettes infernales -ce qui n’est pas le cas en Espagne hein-, et la formation devenue mineure. Hier dans les stars des gros clubs ritales, t’en avaient plus d’un formé par le club et pas juste des sud-américaines acheter « au cas où ils deviennent des cracs.

Pour moi le modèle actuel à suivre c’est les Allemands. Ils ont investis dans de supers infrastructures pour la WC2006, ont une politique de formation béton, et dépendent pas de mécènes à tout va. Les Anglais, sans chéquiers ils sont plus rien… Suffit de regarder les équipes nationales… En Italie, les stades sont pourris, les cerveaux ont fui (Ancelotti, Ranieri, Capello, Conte…), et t’as que la Juve, le Napoli, et un peu la Roma qui construisent vraiment.

Je pense pas qu'il y ait moins de talents anglais qu'allemand. 'fin putain, le Pays de Galles est allé jusqu'en demi avec 1 star et demi. L’Angleterre, c'est une question de management, de collectif, de plan de jeu. Ils ont une génération en or mais contrairement à la France par exemple, ils ne construisent rien. Tu mets un Griezmann derrière Giroud et tu vas en final. Suffit de trouver la bonne animation et la meilleure utilisation des forces en présence. Qui elles sont belles et bien là. 'fin je pense.

J’connais pas trois joueurs Anglais potables. Et un seul qui a eu un jour le niveau de Bale, Beckham. Dans le foot moderne.

Plutôt un joueur rétro ou indé ?

Indé. Le rétro je l’ai connu à l’époque, donc je vais pas m’y replonger comme dans le cinéma des 50’s que j’ai pas vécu… Pis t’as déjà rejoué à Alex Kidd ? C’est injouable. Après je trouve les jeux 16bits tellement jolis visuellement, que j’aime toujours autant y jouer.

Peut-on faire du rétro sans passer par l'indé ?

Ben ouais. The Wonderful 101, c’est un AA Nintendo contemporain, mais dans ses veines coulent du sang Dreamcast 15 ans d’âge. New Super Mario Bros, SAMO. Après faut bien que certain rentabilise leur middleware à coup de clonage de jeux modernes.

Le jap', c'est du rétro contemporain ou du surgelé ?

Le Jap’ c’est du traditionnel. C'est comme dans le denim raw selvedge, on reste sur un savoir-faire "ancestral", et on joue sur des légers détails. Pas comme ces clochards occidentaux et les coupes de modeux immondes.

La folie Steam, tu connais/t'as connu/tu connaitras ?

Je steame. L’UI est dark dégueu geek, mais le catalogue Steam roule sur le jeu vidéo de facto. J’hais les soldes -en général- donc j’ai un catalogue de jeux normal, j’fais pas le fou. Et support physique ou démat', honnêtement je m'en fous, donc ça me convient. D'ailleurs si vient un jour une SteamBox qualitative, j’achèterais facilement. (pour le moment y'a que des merdasse type alienware...). À noter j'ai que des laptops et des écrans, j'ai jamais eu une tour chez moi, j'aurais l'impression d'avoir un moteur au milieu de mon salon ...

Tu joues plutôt sur PC ?

Plus exactement sur MAC J Bon avec une partition Win, mais je joue sur MacBookPro/iMac ! Me foutant des « high settings » & co, et ne jouant pas aux AAA (hormis les fps) sur PC (nécessitant trop de Giga putain), ça me va parfaitement. Puis j’ai toujours joué sur ordi, Age of Empires, les Foot Manager, CS… Après je me suis jamais senti joueur console ou PC, ça dépendra toujours de mes jeux du moment. Là ces dernières années, vu le nombre de trucs indés de génie sur Steam, t’as pas le choix j’ai envie de penser.

Considères-tu Nintendo au-dessus des autres ?

Ou ce sont juste les autres qui sont en-dessous ?

Je considère Nintendo comme Kubrick. Une ½uvre à part entière, reconnaissable, qui touche à tous les genres. Mais Kubrick n’est pas au-dessus de Scorsese, Hitchcock, De Palma, insert un grand cinéaste. Et j’aime tous ceux qui sont bons, donc pas Nolan et Spieblerg, encore moins Lucas.

Qu'est ce que vous avez tous contre Nolan !?

Son « style » de cinéma est la quintessence de la merde contemporaine à mon goût. Interstellar c’est la plus grande arnaque que j’aie connu au ciné… Ses Batman j’en parle même pas… Même Memento j’trouve ça super faible…

Ouaip mais c'est quoi qui ne te plait pas ?

Les ficelles grosses comme un téléfilm M6, l’esthétique fade as fuck, c’est d’un plat effarant. On dirait des films créés par un logiciel conçu par des employés d’un domac…

Dolan non plus, t'aimes pas ?

Je reconnais pas mal de qualité à son cinéma. J’aime bien l’influence clip, moins celle des spots publicitaires. C’est un bon gars, après c’est trop fleur bleue pour ma gueule.

Quels sont les réalisateurs et acteurs que tu supportes ?

Toujours difficile de faire une sélection dans les trucs modernes… Mais Mallick c’est mon gars, Dupieux, Mann, Korine … Di Caprio j’suis un gros client. Mais voilà c’est pas aisé de namedroppé en étant exhaustif. Mes classiques c’est Badlands, Préparez vos mouchoirs, Pierrot le fou, Gummo…
 
T'aimes bien Woody Allen ?

De moins en moins.

Tu fréquentes encore les salles de cinoch ?

Peu, parce que logistiquement je n’ai plus d’offres intéressantes depuis mes derniers déménagements en zone plus rurale… Mais j’ai été cet étudiant de faculté qui passait plus ses journées dans le noir qu’en amphithéâtre.

Ou Netflix addict ?

Je suis plutôt MKV addict en l’absence d’une offre légale pertinente pour moi. Le stream avec un encodage aussi ridicule, non merci.

Mais t'as ptet ta propre salle de ciné à la maison ?

J’ai une belle TV, un joli canapé cinna, mais ça n’est en rien un cinéma.

« On va au cinéma », y’a une dimension sociale du média non reproductible ailleurs.

Pour toi, un film, ça se regarde dans quelle condition ? Sur smartphone, dans l'avion, chez soi, avec le matos d'une salle de ciné ou un ensemble audio maison ?

Tout dépend de pourquoi il a été designé. Un Mallick par exemple ça prend une tout autre dimension en salle. Après regarder un film sur une belle grand TV avec un bon son, rendra toujours mieux service à l’½uvre.

C'est quoi le problème avec l'encodage ?

Une qualité d’image corrompue par des données trop compressées.

Certes mais on va au cinéma pour faire plaisir aux potes, pour entendre les réactions des gens ou pour profiter des conditions techniques inégalables ?

L’aspect social est super important, que t’emmènes ta go, tes gosses ou que tu te rendes à la salle un après-midi tout seul, la démarche donne déjà un rôle au film. La salle à cette capacité de te couper le temps d’un film de tout. Après perso le type qui bouffe des chips à coté de oim il prend un taquet direct.

Un cinéma pour toi tout seul, ça ne te tente pas ?

Non, j’aime bien profiler les publics pour comprendre qui touche le film.

T'as toujours été passionné de JV ? Comment ça t'es tombé dessus ?

Un jour j’ai joué à Super Mario Bros 3 (pas mon premier jeu) chez mon cousin, et j’ai eu une NES à Noël dans la foulée. J’ai aimé jusque-là. Toutefois, je me définit pas comme un passionné de JV, du moins pas plus que de littérature, de cinéma, d’histoire, de design… Juste généralement quand on s’intéresse à quelque chose, il m’apparait logique de creuser un minimum.

Est-il indiscret de te demander dans quelle région française tu crèches et si tu as la possibilité de vivre ta passion là-bas ?

J’ai beaucoup déménagé ^^ Mais j’ai toujours internet, des boutiques, donc ça va pour mes passions je suis fourni.

Au cours de ta longue carrière de joueurs, as-tu déjà observé des changements en matière de gout sur ta propre personne ?


Observé non, même si naturellement tout comme le média concerné j’ai évolué dans le temps. J’ai eu des phases, des cycles, comme les PES époque PS2, ou Foot Manager, que j’ai énormément dosé, alors qu’ajd je touche aux jeux de foot que très occasionnellement. Mais question goût, je reste avant tout un curieux, donc des titres qui ne me parlaient pas hier peuvent me parler demain dans un autre contexte. L’exemple récent, c’est Bayonetta. C’est le seul titre PG que j’avais pas touché sur la précédente gen, parce que ça me rappelait trop DMC auquel j’avais pas accroché sur PS2. L’arrivée du 2 et toute l’aura autour de la licence a réveillé ma curiosité, et après le premier level j’ai su que j’allais adorer. Alors que son annonce, ma première réaction c’était plutôt « j’aurais préféré un Vanquish 2 »…

Que fais-tu dans la vie ?

Pas grand-chose à part essayer de monnayer de bonnes idées, être en buvette, fumer de l’herbe, et donner de l’amour à ma mif

Comment est perçu le jeu vidéo par ton entourage ? L'est-il ?

Il est perçu pour ce qu’il est, un truc encore trop réservé aux initiés et bloqué dans un carcan geek, et d’un autre coté un truc auxquels tout le monde joue avec les Candy Crush & cie. La place du jeu vidéo reste encore un truc assez paradoxal, entre son poids dans l’économie culturelle, et son peu d’écho dans les médias. À mon sens t’as plusieurs facteurs, générationnel, l’intelligencia du milieu bien trop faible pour être une force de pensé, et comme je l’ai déjà souligné dans cet entretien, un noyau dur débile. Tu vois à chaque fois que t’as un raccourci de fait entre acte violent et jeu vidéo violent, t’as la levée de bouclier à coup de sophisme à tout va… « Je joue tous les jours et je suis pas violent » MAIS TA GUEULE c’est pas la question… « les films c’est pareil » MAIS TA GUEULE tu sais le nombre de fois où le cinéma a eu des reproches ?! La littérature ?! Y’a pas eu d’autodafé dans le monde wesh ?! Tu vois d’un coté COD est devenu un outil de recrutement de chair à canon pour l’US Army, et de l’autre des tocards de joueurs qui veulent faire passer le jeu vidéo pour un truc plein d’innocence.

Bref mon entourage est à l’image de la société, t’as des gens dont l’appétence à la culture leur donne le goût du jeu vidéo aussi. T’as des consos random qui bouffent du AAA comme ils bouffent des films Marvel, et t’as des gens qui s’en battent les couilles du jeu vidéo. Et t’as moi qui leur parle des jeux que j’aime, de la musique que j’aime, du cinéma que j’aime…

Après en tant que partisan d’un appareil critique fort, je milite pour dézinguer, encenser, exprimer des avis de caractères qui intellectualisent un peu la chose, parce que je pense que ce serait bénéfique aux auteurs de ce média. Et je serais ravi que le directeur du prochain Paper Mario -comme tout autre titre qui semble bien- passe dans les mêmes émissions promo que les réal de films & consorts.

Es-tu du genre à participer à des conventions sur des activités culturelles qui te touchent ?

Non, j’y vois pas d’intérêt, et je suis agoraphobe.

Tu réserves les buvettes ou t'es agoraphobe à temps partiel ?

Non, mais les verres rendent phobe de plus rien.

Même pas du Gendarme ?

Non, je n’accorde pas de toute puissance à l’état.

Pourquoi les buvettes et pas les bars, les pubs, tu te restreins à la mi-temps d'un match de foot ?

Les bars c’est des buvettes. Tout débit est une buvette.

Ton blog est si récent que ça (2014 ou 2011) ?

J’crois me souvenir avoir essayé ultra brievement de lancer un truc rap dessus, puis vu le public j’ai tout de suite rebroussé chemin. Après j’avais juste des papiers en stock, et là ceux que je peux avoir iront surement ailleurs.

Y a des blogs que tu suis ? Regrettes ?

Non pas vraiment, je suis plutôt les forums et leurs échanges.

Le contenu, tu le préfères émanant de professionnels ou d'amateurs ?

C’est la qualité du contenu qui m’intéresse, pas celle de l’auteur. Si le mec a joué à un seul jeu dans sa life et fait un bon papier, c’est pertinent à mes yeux.

On a parlé de la VR ?

Non, mais après derrière l’effet wahou (qui est sacrément wahou la première fois) je vois bien trop d’inconvénients à porter un casque dans un salon. J’y vois aucun intérêt personnel, tu vois c’est comme avoir un cockpit à la maison, ok ça tue, mais je suis qqn de normal perso. Et je suis accessoire en plus, un truc comme Steel Batallion ça me parle, donc je suis capable d’avoir une connerie de casque VR chez moi ! Mais l’usage je l’aurai aps.

Peut-elle transformer le cinéma ?

Non. Tu peux pas faire de cinéma avec autre chose qu’un cinématographe J La notion de cadrage et de point étant primordial au média, son absence poserait forcément problème. Après pour transformer les salles encore un peu plus en parc d’attraction, et pour soutirer l’argent d’une jeunesse déculturée, ouais y’a du potentiel. Regarde comme Avatar avait cartonné ? Pourtant c’est une sombre merde.

Tu crains pour ton image, ta réput' ?

Je crains dégun :/

Le casque VR fait de son porteur quelqu'un de non normal ?

Non, par normal j’entends que j’ai enfant, famille, entourage, population, qui m’entourent, et qu’en mettant un casque je m’en coupe à mes risques et périls. Déjà avec mes casques audio, qui pourtant me laisse la vue sur le monde qui m’entoure, y’a moyen de déco fort, alors si je coupe tout, je suis où ? Ais-je envie d’y vivre ? Moi, non.

Quid du smartphone en guise de hochet ?

Je trouve affreusement sôt de mettre un appareil à 600 balles dans les mains des chiards. C’est assez déconcertant que les objets des adultes puissent devenir ceux des enfants. Après c’est un courant… les gens veulent mettre les mêmes baskets à leurs mômes que les leurs, ils sapent leurs gamines de 10 ans comme des ados de 16ans… Bref on déstructure tout et s’étonne d’un manque de repère à la fin. C’est pas mon monde.

Pourtant, au fond, un casque VR, c'est 2 écrans. L'image n'est pas projeté mais ... Attends, pour toi, le cinéma, c'est au cinéma et un film sur un écran c'est juste de la vidéo !?

Le cinéma c’est le cinéma, c’est pour ça qu’il a ce nom.
Un casque VR, c’est un casque, de réalité virtuelle. Le cinéma c’est de la VR ? Non. Le cinéma demande au public d’être le cadreur ? Non. Donc tu peux mettre des casques VR dans les salles, mais ça ressemblera plus à DisneyLand/Futuroscope qu’à l’expérience qu’est le cinéma.

J’ai rien contre l’idée, je m’en bats les couilles surtout. Moi je vais au cinéma voir l’½uvre d’auteurs, pas pour regarder ce qui se passe à droite et à gauche. J’ai pas à chercher quoi regarder, quand l’écriture du cinématographe c’est le cadre et le point. L’intérêt du hors-champ, c’est son absence.

Et est-ce que le smartphone a une place trop importante dans la vie d'un adulte ou c'est juste très pratique ?

Il a la place qu’on lui donne. Si je vais au bois je suis pas sur mon smartphone tu vois. C’est très bien comme device, après c’est comme la drogue, si t’as pas de vie, ça n’arrangera pas le problème.

Techniquement, c'est possible de faire un film avec une vue constamment panoramique ?

Oui, mais est-ce intéressant ???

J'en sais rien, faut tester !

Tu ne trouves pas étrange cette mention "complet" qui accompagne le mot "test" sur certains sites ? C'est quoi un test incomplet ?

Pas plus que le terme test. Disons qu’incomplet doit vouloir dire qu’il doit y’avoir une contre-visite, comme pour une Citroen. C’est bien, mais c’est pas mon monde.

N'y a t'il pas une dystopie à accuser la presse de ne pas traiter le JV avec assez de sérieux et demander aux développeurs d'arrêter de se prendre au sérieux, que leur scénario sont pas assez bien, que leur jeu sont pas assez fun, trop coincé, et en même temps vouloir de la maturité parmi la communauté ?

J’accuse personne, je réclame plus de sérieux intellectuel dans notre monde. Ce qui n’a rien de contradictoire avec le « fun », au contraire ! Le fun est une affaire sérieuse, ça demande bcp de talent.

Un enfant qui nait noir a-t-il plus de chance de percer dans le RAP qu'un blanc/jaune/rouge/bleu/vert ?

C’est une vraie question ? On nait rien, on est rien.

Y a pas de prédispositions mais tu trouves pas ça étonnant le fait qu'Eminem ou LeMaitre soient les seuls blancs à performer dans des disciplines dominées par les noirs. Question de culture ?

Question de tiekson.

On est tous égaux devant le Rap ou l'athlé' ?

L’égalité c’est du droit, donc oui.

Qu'est-ce que tu recherches dans le RAP, les paroles, la musique, l'histoire que développe une chanson, la capacité de surprendre niveau sonorité (pas la même mélodie en boucle pendant 3 minutes notamment), l'association de divers courants sous la bannière du RAP ?

Je recherche rien, du moins pas de critères. J’écoute, et les points forts peuvent être très divers. Après je pense que tu fais pas de bons morceaux sans groove. La musique classique cherchait déjà le groove, cette vibration qui réussira à t’emporter physiquement et mentalement. Je rassemble ça sous l’étiquette groove.

Le RAP s'est pas adoucie avec le temps ? Les DJs aux manettes de la piste musicales notamment, Les featurings avec des "voix" ...

Non, il s’est élargi question horizon. Après je trouve que malgré tous les problèmes, comme les faux-problèmes mis en une par les médias, on vit dans un monde qui s’est adouci. Trop à mon goût.

Quels sont les jeux qui n'ont pas eu la chance d'avoir une suite pour toi ?

Les MOTHER avaient tout pour être une série aussi forte que les FF, SMT, DQ…

Mais y en a eu 3 des Mother non ?

Tu veux dire que les suites n'étaient pas terribles ? Que le succès était confidentiel ?

J’veux dire que c’est dommage d’une série de rpg pop n’ait pas percé comme elle aurait du. Je trouve qu’on manque de truc pop, un peu détendu, rigolo. Ajd, hors indé, à part South Park, Paper Mario, tu trouves pas/peu de jeux qui font marrer.

Et quels sont les jeux qui partaient bien et se sont ratés sur la suite ?

Assassins Creed. Les deux premières heures de jeu du premier sont bien, puis c’est de la merde jusqu’au dernier sorti ^^

Quels sont les licences qui auraient dû s'arrêter après le premier épisode ?

Les licences Ubisoft.

Tu fais pas partie de la caste des BeyondGood&Evil aficionados ?

Non jamais joué, et pas plus envie aujourd’hui.

Ça veut dire que tu n'anticipes aucun retour tonitruant (FFVII, Shenmue et donc ce BGE2) ?

Non, le seul retour que j'ai attendu c'était StarFox ^^. Bref, FF osef, Shenmue la forme de son retour en dit long, et franchement Yakuza c'est 100fois mieux et sans le coté fragile. Pis BGE, c'est un jeu Ubi/Ancel, donc pas adressé à moi...

Rien à battre non plus des remasters comme FFX ou FFXII ou DQVII ou DQVIII ?

Ca m'intéresse beaucoup moins que Persona5, Monster Hunter Stories ou le dernier Fire Emblem. ALors comme ce sont pas des jeux qu'on boucle en 5H, je n'y jouerai probablement jamais.

L'industrie fait pitié à ce niveau-là ou pour toi, c'est comme ressortir Jurrasik Park en BR4K ?

Rendre accessible les jeux du passé, c'est très bien, je suis full pour. Après voir tous les crevards d'éditeurs tout ressortir en remaster parce que le tout AAA leur a filé des hémorroïdes, ça me fait marrer.

Sur PS4XO on va pouvoir jouer aux trois Bioshock en lifté, parce qu'aucun éditeur n'a les couilles et les reins pour nous sortir une nouvelle IP forte comme Bioshock.

Justement, en regardant dans le rétro, tu la juges comment cette génération 7 ?

Marquante. Entre la démocratisation du online, la Wii disruptive, l’avènement des eshop, du démat, donc des DLCs, des indés… Plein de choses se sont passées. Après le passage éditorial sous le joug occidental n’a pas forcément toujours embrassé la créativité.

Quelles ont été les licences nouvellement créées à l'occasion de la Gen 7 "marquantes" comme tu dis ?

Assassins Creed, Gears OW, Uncharted, Mass Effect, Bioshock, Bayonetta, Lil Big Planet, Wii Sports... La liste peut etre super longue ! Et avec des jeux que je trouve à chier, mais qui ont marqué.

Ne faut-il pas être prudent avec la Gen8 quand on sait que ses premières années, la Gen7 fut raillé par bon nombre qui ne voyaient en elle qu'une déliquescence de l'audace et la maîtrise des licences majeures des précédentes générations (notamment 5 et 6) ?

La Gen8, c’est surtout la Gen 7.4. Entre les jeux « crossgen », les remastered, les grandes sagas qui posent leur numéro 4, et l’absence de nouveautés marquantes, je la considère déjà comme une itération -sans être péjoratif.

Mais en anticipant ce qui arrive, tu as déjà scellé le sort de la Gen 8 ?

J'ai scellé rien du tout, si ce n'est que les "générations" n'ont plus de rupture. Après éditorialement, j'attends un petit sursaut, un truc un peu moins "trop validé" comme le SWBF, Destiny, The Division...

T'as tâté un peu Yakuza ? T'as des rudiments de jap' ?

Le premier et le 3 ouais. Non, mais c’est sous-titré anglais. C’est du GTA avec de la bonne baston et l’univers WTF des Yakuzas «  force et honneur, respect et hotesses » ^^

Yakuza, tu me conseilles ?

Matte un trailer, si l'univers te parle, le coeur du jeu est très bon, et pas trop long, donc banco.

Tu va la prendre la Pro ? Ou t'attends plutôt la NX ?

Si la Pro généralise du 60is sur les jeux PS4, ouais. Sinon, j’opte pour la Slim. La NX j’l’attends pas, j’attends de savoir ce que c’est d’abord.

Tu réinvestirais dans la "même" console ? Le principe de génération intermédiaire ne te rebute pas ?

Je changerais de modèle si parmi les nouveautés un truc me botte. Mais j’ai rien contre un système itératif, je trouve même les constructeurs timides sur ce plan.

Sur l'échelle du RAP, il est où Jean Sarkozy ?

Je sais pas qui c’est

Je fais comment pour parler comme toi ? Ca a un nom cet argo ?

#liberté d’expression

Je suis Gabe Newel et je te file un budget illimité pour créer un jeu, tu fais quoi ?

Une satyre sur les « gamers »

Tu rappes ?

Non, j'ai même jamais essayé.

Youtube permet des opportunités qu'on ne trouvait pas avant ?

Non. T'existe pas sur Youtube, tu ne peux exister sur YT ou ailleurs, que si des curators, des influencers, bref des médias, te font pop.

Donc ce n'est pas le public qui dessine sur YT, le bouche à oreille ?

YT fonctionne avec un algorythme google non ? Donc un modèle économique. Comment tu peux faire une requête sans connaitre ce que tu cherches ? Impossible, donc une curation le fait pour toi.

PNL, c'est surtout de la com', du marketing ?

PNL c’est des gars (chanteurs et managers) qui ont su développer une solide culture des tendances rap US des dernières années, pour en recracher un truc Thug-varièt de génie. Après, fallait voir le peu de vue YT qu’ils avaient quand ils ont sorti le 1er disque QLF. Ils se sont envolés parce que les influencers ont fait du bon lobby (abcdr, purebakingsoda & consorts). Sans cet appui « média », ils seraient retournés au taf

Tes 3 studios préférés ? Tes 3 développeurs préférés ?

Non pas trois :/

J'ai une fascination pour Sakuraï, et ses jeux ultra aboutis.

Quelles sont ses productions auxquelles tu as joué ?

Un vieux Kirby, les Smash, Kid Ic’, Meteos.

Certaines se détachent parmi d'autres ?

Kirby, je suis moins fan. Smash pour moi c’est l’IP Nintendo la plus forte, Kid Ic’ est incroyable (lui je voudrais fat une suite !), et Meteos est un des meilleurs jeux DS.

Depuis quand suis-tu d'un peu plus près le parcours du bonhomme ?

Depuis que j’ai découvert qu’il était derrière Smash Bros.

Que souhaiterais-tu qu'il fasse comme projet à l'avenir ?

Je souhaite rien, j’attends. Kid Icarus Uprising, je l’aurais pas imaginé avant son annonce, donc j’aurais pas pu le souhaiter. Alors qu’il me surprenne encore, et qu’on file la suite de Kid Ic’ à Hashimoto.

Putain mais c'est qui Hashimoto, il sort d'où lui ?

Platinum Games. Le conducteur de Bayo2 quoi.

T'as une hiérarchie personnelle des jeux Nintendo qui te parlent le plus, genre un petit top10 avec j'imagine les 4 Smash Bros aux 4 premières places ?

Non, je pense que ça évolue avec le temps, et tant mieux. Sur cette gen, c'est du Splatoon, SMM, Fire Emblem (alors que j'avais jamais touché la licence jusque là), W101, Kid Icarus, Luigiz 2, M&L4, Zelda 3DS, Smash4, … Mario Chat aussi, que je trouve assez incroyable et super grisant à jouer. Après, une hiérarchie « all-time », j’en ai pas, c’est pas ma façon de réfléchir, je serais incapable d’en valider une perso.

Pourquoi filer la suite de Kid Icarus à Hashimoto ?

Parce qu’il a fait un travail magnifique sur la suite de Bayonetta.

Cette donnée seule le rang légitime pour prendre en main Kid Icarus ?

Ouais. Il a su mener la suite d’un des meilleurs jeux d’action à très bon port, il est donc légitime de penser qu’il mènerait la suite d’un des autres meilleurs jeux d’action aussi haut. D’autant que Kid Ic et Bayo je les trouve cousin dans le fond.

Tu préfères la scène musicale actuelle ou tu regrettes l'ère d'avant internet qui permet à n'importe qui de faire n'importe quoi sans filtre d'une maison de disque ?

Le principe même des "périodes", des "âges d'or", j'ai toujours trouvé ça super con. J'ai aucune préférence, je trouve ton mon intérêt dans mon époque, dans mon temps, dans le monde dans lequel j'évolue. Et les ½uvres sont accrochés à leurs temps, je matte pas un film des années 50, ou un disque des 90's, parce que c'était mieux ou quoi, juste parce que c'est une bonne bouteille de cette époque. 

Les gars un peu apologiste d'une "belle époque", sérieux je leur chie dessus, ils vivent plus, ils sont victimes.

Par contre j'aime cette époque où tu as accès à toute la musique du monde depuis ton téléphone portable <3

T'es équipé pour écouter de la musique ?

Ouais, du genre Harmann/Kardon début 80’s, enceinte Elipson… Plutôt très ouais.

T'es plus du genre à mettre du Bethoveen le Dimanche à 16h ou tu t'écoutes dans la rue sans écouteurs/casques ?

Non j’écoute rien dans la rue, uniquement à domicile et dans le gamos.

T'écoutes la musique du jeu ou tu passes de la musique en jouant ?

Musique du jeu, hors exception (qqs jeux de course, soirée PES…).

Smash Bros addict ? Ou pas plus que d'autres ? T'y joues encore ?

Addict je sais pas, je suis même pas bien bon depuis le temps que j’y joue. Mais ça reste LE classic, le jeu Ninty que tu dois avoir si tu sais recevoir. C’est le meilleur multijoueur ever, ultra accessible, super profond, roster de ouf, et fun infini.

Tu doses des jeux de VS Fighting à côté ?

Oui, à mon niveau ^^. SF4, Blazblue, MvsC3…

En quoi les 2 genres sont différents ? Que ce que l'un a et l'autre n'a pas ? Ils ont tous 2 leurs avantages et inconvénients ?

Le tour de force de Smash c’est deux points particuliers. Déjà, tous les combattants se jouent exactement de la même manière au niveau des manips, manips extrêmement simple à réaliser. Ca rend le titre ultra accessible, et tout le « skill » se répercute sur l’analyse de chaque attaque des combattants, sa portée, dégâts… Expliquer à un noob comment jouer à SMash c’est un jeu d’enfants.

L’autre point, c’est le brawl, jusqu’à 8, qui est un sublime hommage aux frites de buvettes ! Coup de pute, planquage… c’est toujours le bordel, et le coté incertain d’un MK. Smash c’est la fête de la bagarre.

Un set de personnage privilégié parmi un autre ?

Fox. Mais j’aime changer souvent, j’trouve que la force du jeu c’est son roster, et la variété du style de gnons que tu peux mettre, donc je suis en rotation. Après sur le der, Ryu et Bayo… c’est coeur avec les doigts -même si le jeu aura coûté 100 pour être complet.

T'es du genre à céder aux DLCs d'habitude ?

Pour moi y’a pas de céder ou quoi, la tech permet  de prolonger l’expérience si j’en ai envie. Mais c’est du cas par cas, y’a des « arnaques » et des trucs super cools.

Nintendo se situe où vis à vis de la pratique ? Moins requin que les autres ?

C’est les mêmes, là encore c’est du cas par cas. Je suis dubitatif  chaque fois que je lis « requin », ou toute la littérature « dlc’s arnaques ». Le lobby est pingre, ok y’a des offres pas toujours très « vaut le coût », mais la grande majorité ça va, et c’était « le prix a payé » pour avoir des jeux à big big budget. Perso je trouve le online payant plus « requin », parce que t’as pas le choix que tu plays H24 ou que tu veuilles faire 5 matchs en ligne tous les 15 du mois sur PES…

Je me poserai toujours des questions sur le modèle "achète notre jeu et le season pass qui coute autant". On pourra toujours se demander pourquoi ces contenus ne sont pas inclus directement ou fourni gratuitement. Alors que les gars sont déjà en train de bosser sur la suite (CoD, BF, etc.)

Après, oui, y a des bons DLCs mais entre les versions prologues, les DLCs épilogues, les parties amputées (Assassin's Creed 2), difficile pour moi de ne pas trouver que le système d'Add-On a été pervertit par sa progéniture : le DLC.

Après, c'est comme tout, faut faire son tri. On peut toujours se plaindre que le bonus requiert le porte-monnaie et non l'implication dans le jeu comme à une certaine époque. Mais je comprends bien la logique économique. Je préfèrerai qu'elle reflète une nécessité de pérennité plutôt que de requin.

Non mais je trouve que y’a un paquet de DLC qui pue la fraude hein, mais tout autant que du côté des jeux. Après je crois que les coûts à amortir sont mal perçu par le public, et si tu veux moi j’ai jamais rien à reprocher à des gars qui veulent bien gagner leurs vies et engranger de gros bénéfs. Autant je suis apolitique, autant je suis pour la liberté, donc la liberté de se gaver, d’abuser J

Les season pass, c’est pas ma came. Mais si t’as tant de gens qui paient, c’est qu’ils y trouvent leur compte non ? S’ils se sentaient lésés, y’en aurait pas autant. Et perso les jeux auxquels je joue, ben on les ampute pas, donc les créateurs/éditeurs ont encore conscience que certaines cibles ont des sensibilités différentes. Bayo2 je débloque les costumes Fox & co en jouant, on me les a pas vendus.

T'es qu'un libéral de plus.

Oui J En même temps j’ai jamais rien vu d’autres chez les anti-libéraux, que des mauvais libéraux qui attendent un régime régalien pour railler tout ce qu’il fera.

Malgré ton avatar rouge en trompe l'½il ^^.

C’est là toute ma liberté.

Tu joues à quels jeux en ce moment ?

Là j’ai fait un gros back sur Super Mario Maker, il est mûr maintenant, le tri s’est opéré. LBP c’était pareil, au début tout le monde fait tout et rien, surtout rien, pis petit à petit les créateurs émergent. Mais j’ai surtout peu de tps de jouer en ce moment… J’aimerais bien relancer XCOM2 là, pis y’a Paper Mario et GeOW4 dans la mire…

Fan de GeOW ?

Ouais quand même. Je trouve que niveau jeu de pétoire, ça dépote. Après je joue toujours en multi, mm la campagne, en coop avec un poto et une bonne dose d’homéopathie, tu prends ton pied. C’est grossier, mais assez pour être jouer au second degré, et question sensation je défouraille à l’automatique ça répond.

Perso j’avais aucun intérêt vers la 360 jusqu’au jour où j’ai joué à GeOW chez un poto. APrès j’ai acheté direct, et là le 4 ben il me vend une One. Le coeur du jeu a une énérgie très bonne, le mode horde en balèze, tu kiffes.

Alors qu’Uncharted, pour lui chier un bon coup dessus dans cet entretien, il est à chier question pétoire. Et comme il est à chier sur la plateforme, sur l’exploration, sur le scénario, il a rien pour lui si t’as passé 16 ans.

Les jeux, ça se joue en fonction de l'âge ?

Comme pour tout, en fonction de ton âge ta sensibilité est différente, donc oui. Mais, chaque joueur fait ses règles, on est libre de surkiffer un jeu conçu pour les kids.

D’ailleurs les critiques/tests, à quoi -98% masculine- ? Je trouve que n’est quasi jamais pris en compte tout l’aspect social. Tu le ressent bien dans les party games & co, Just Dance ça ne prend que du sens à 2.AM avec 2GR quoi.

Les jeux, c'est conçu en fonction de l'âge ?

Tout est conçu en fonction d’un usage, donc d’un utilisateur -même l’art brut. Donc oui, et c’est même une grande qualité de jouer avec, genre des prods destinées aux gosses avec des secondes lectures…

D’ailleurs le jour où il y’aura moins une omerta sur la démographie des jeux, consoles, j’pense qu’on avancera.

Y a des tranches pour des types de divertissements ?

Avec l’industrie automobile, j’crois que la culture industrialisée, y’a pas plus segmenté. C’est d’ailleurs certainement le truc le plus ressassé en prod°, chercher à bien viser pour bien toucher.

Rien n’empêche, au contraire, de naviguer entre toutes ces tranches, toutefois c’est pas un comportement franchement adopté dans le « grand public ».

Pis quand je troll un jeu en balançant « j’ai pas 16ans », c’est au figuré type caricatural. Parce que dans le fond, un truc comme Bayonetta c’est conçu pour les ados justement, et assumé comme tel, et perso j’adhère bien au trip regressif bimbo sorcière botteuse de cul en série. Un truc comme Drake, ça tend à viser le jeune actif, le jeune adulte, mais sans rentrer dans les détails pas en priorité celui qui connait Cocteau.

C'est intéressant, la conception des jeux est guidée par ce que devrait aimer ou non le coeur de cible. Par exemple, des jeux comme Uncharted ou comme MGS ne sont pas conçus par rapport au même profile de public, tu confirmes ?

Je confirme que le dessein n’est pas le même ouais. Après pour être vraiment « juste », on vise « des publics », et les auteurs ont différentes idées, objectifs, dans leurs visées. Ca peut même être un jeu, et créer des accidents heureux par ricochets. Un truc comme Smash ça part de l’idée d’un party game baston, et c’en arrive à être une grosse compét’ « « esport » ».

LeGamerAuxMainsCarrés (et son légendaire Tidus-bashing) me dit d'ailleurs dans son interview que malgré ses qualités indéniables, FFX n'est que le fruit d'une gestation ado-centrée de sa conception et que cela explique pourquoi on joue à ce qu'on joue. Vrai ?

J’arrive pas à piger l’idée là… Mais FF & ado-centrée, ouais j’pense -pour le peu que j’ai pu jouer.

PES, Fifa ou Bein ?

PES. Qui s’est fait un très bon retour, les dernières moutures ont retrouvé toute l’énergie que Fifa n’a jamais eu.

Et Bein aussi, par défaut.

Toujours plus été PES que FIFA donc ?

J’ai jamais joué à Fifa chez moi déjà, uniquement chez ma génération PS3, et j’ai toujours trouvé ça naze. L’inertie des joueurs est déglinguée, ça se joue sans milieu de terrain, uniquement en verticalité, et suffit de passer une soirée en ligne pour comprendre l’anti-football que ça représente à mes yeux à base de grigri-feintes à tout va. PES c’était et c’est redevenu un jeu de possession, de pressing, de pression, d’explosivité et de grosses saccarines.

Tu joues beaucoup aux jeux de foot ou tu dois te limiter pour laisser la place aux autres ?

J’ai pas déjà rép à ça ? J’ai été doseur sur les PES, sur FootMa, ajd bcp moins, mais PES 2017 m’intéresse ouais.

Tu chausses les crampons le Dimanche ?

Évidemment.

"Evidemment" => t'es marrant. Y a la messe le Dimanche. ^^

La messe c’est le match de 15H. Hashtag Calcio.

Tu joues avec des potes, en club ?

Ouais, ouais.

T'aimes bien le futsal ou tu préfères les dimensions et la densité d'un terrain ?

Mon dos et mes genoux n’aiment pas. Et moi je pense que c’est juste du foot de cour d’école quoi.

T'es déjà allé regarder des matchs du Calcio ?

Ouais, l’Inter Milan, et surtout des derby Roma-Lazio en curva <3

Dans le fond, t'aurais préféré naitre italien ou bien !?

(remarque, tu l'es peut-être ^^)

J’m’en fous, on naît quelques parts et on devient ce qu’on veut. J’suis né en Europe, si je veux vivre et travailler en Italie demain, je peux. Malgré toute cette drouille qu’on nous en fait, on va se péta pour la garder notre Europe non ? Les nations c’est old, c’est juste des clubs dans le fond J L’Europe c’est le plus beau pays du monde, t’as vu les capitales de ouf qu’on a ? Personne dans le monde n’a tant d’héritage.

Penses-tu détenir la vérité question appréciation vidéoludique ? Ou chacun a la sienne ?

Chacun la sienne dans le fond, juste faut se rappeler que dans « chacun » y’a des palettes d’abrutis aussi J

Surtout, « j’m’en bats les couilles, en fait c’est ça la vérité ».

T'apprécies le travail côté japonais. Et côté occidental ?

Ben ouais. J’apprécie pas le taf des japs parce que c’est jap, pareil pour le taf des occidentaux. Quand c’est bien fait, que ça me parle, j’suis là. On évoquait Gears, les Bioshock, full d’indés… ou même Dead Space, je suis un très bon client de la licence -même du « gearsé » numéro 3.

Dans le fond, qui es-tu ?

Un branleur bien élevé, bien habillé.

Y a t'il une question que je n'ai pas posé et à laquelle tu brules d'envie de répondre ?

La drogue ?

Ouaip, on va éviter et en rester là je crois ^^

Un dernier truc à dire pour ta défense ?

Celui qu'est pas content, c’est tarte dans la gueule.

 

2014-2017 Time Neves La Secte est dans la place Réservé.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Mystère (Jeu vidéo)

Le document que vous vous apprêtez à lire peut heurter la sensibilité des personnes faites en sucre glace.

Couilles molles.

Vous inquiétez pas, c'est le Baffie en moi qui ressurgit de temps à autres.

Ca arrive plus souvent à la pleine Lune.

Chacun sa croix.

Enjoyez vous bien.

Faites pas attention à la chaudasse avec sa torche olympique, ni à l'orange passée au raptisseur, c'est pour cacher l'identité de l'expéditeur. Rien d'autre.

N'allez pas voir là un quelconque culte obscure. Le vaudou, je le pratique comme tout le monde : avec mes poupées.

Et le carton en haut à droite, c'est pareil.

Quant au fait que le carton soit déjà déchiré, c'est parce que je l'ai reçu le Jeudi et que le NDA courrait jusque Dimanche. J'ai pas pu m'empêcher d'ouvrir.

Mais je tiens à préciser que je ne suis pas aller plus loin que découvrir les paquets soigneusement emballés.

Après j'ai bien évidemment été tenté de céder à l'attraction phénoménale du côté obscure de la Force le Samedi (une fois en tête à tête) mais j'ai résisté.

Héroïquement.

Et il s'agit bien là d'un euphémisme.

Vous avez pas idée.

Une photo - vous en conviendrez - essentielle et vachement intéressante.

Aucun doute. C'est Joniwan !

Et non, je n'ai pas lu la carte avant le Dimanche.

Pire, en fait, je ne l'ai lu qu'à la fin ^^.

Dernière photo en date du Jeudi.

Ensuite, j'ai fait comme tout le monde. J'ai pris mon ticket, j'ai attendu pour la prise de sang (???).

Et j'ai prié pendant 2 jours que l'un des paquets renferme la NX.

Quoi ?

Pas vous !?

Les plus médisants auront tôt fait de voir en cette expérience scientifique un moyen de tuer le temps jusqu'au Dimanche mais rien de tout ça. Le choix des couleurs ainsi que des formes ne pouvant être le fruit du hasard. J'ai donc découvert avec quel artéfact les androïds se reproduisent entre eux. Malins.

Une autre expérience, disons moins concluante.

Mais qui sert habilement de photo suspence.

Et on commence avec une boite de tic tac renfermant un (dangereux ?) objet sombre qui ... Stop Joniwan. Tu vois bien qu'ils ne comprennent pas la référence. Je rambobine. Le très cher (500¤ de comission tout de même) Darknight - vénérable organisateur de cette 58ème édition de la Chandeleur de Gameblog - a fait les choses bien en demandant à chacun des 8 participants de rédiger une lettre - en français a t il eu raison de préciser - pour guider notre Père (Mère ?) No Hell sur les traces d'une expérience fructueuse en spécifiant ce qu'on aime/veut/aspire. Et inversement. C'est que certains auraient été capable de m'envoyer du boudin blanc si je n'avais pas eu la présence d'esprit de notifier que c'était du noir ou c'était pas la peine. Bref. Voilà ce que je lui ai envoyé et qu'il a donc transmis à Joniwan Ken Hobby.

Et dans ce qui m’intéresserait en sachant que j’ai déjà tout ce que je veux ou presque, mes aspirations du moment sont les suivantes :

·         Dominer le monde comme le Président Drek dans R&C

·         Être le premier humain à fouler le sol de Mars comme personne à ce jour

·         Faire envoler ma maison avec plein de ballons de baudruches comme dans Là-Haut (juste pour le selfie, après je redescends, j’ai piscine à 18h avec madame)

·         Lire l’artbook de Zelda, le Killzone Visual Design ou l’Art of Uncharted Trilogy ; en sachant que la boutique officielle PlayStation est momentanément fermée (sic)

Putain, flashy ce rose. Moins un à chaque oeil. De rien.

Voilà donc pourquoi je lutte comme un damné à sortir un truc plus volumineux que la boite (mais comment t'as fait pour le rentrer d'dans O_o !?) avant de passer un coup de fil au commandant Carrington pour qu'il envoie un Tomahawk histoire de défiger la situation.

Oui, non, j'ai des reliquats de blonde mais je ne suis pas allé jusqu'à descendre au sous-sol récupérer un marteau, j'ai pris une tronçonneuse qui trainait depuis deux semaines dans la chambre du petit et ... Donc, le Seigneur des Agneaux ... Renfermerait-il le Précieux !!!!!!!!!!!!!?????????????

OUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Il est là !!

Il me tend les bras !!!

Je reste sans voix. Je m'empresse alors de descendre 4 à 4 les escalliers pour tester le Graal que vient de me conférer Jonidalf le Bleu.

Et le pire ? C'est que ça marche !! Rapidement, j'annexe l'Europe et je fais la main basse sur un bon tiers de l'Afrique. Moscou n'est déjà plus sous domination bolchevick !!

Mon premier souhait vient de se réaliser.

Et mon deuxième quand mon pied gauche écrasa le paquet de Mars me permettant de décrocher le combiné et d'enregister ma performance en buvant une Guiness pour fêter le tout.

5 Novembre 1917. Périmé depuis un siècle mais bien sûr que je les ai bouffé ! Ecolo-terroriste jusqu'au bout des ongles.

Second voeux exaucé.

Après Neil Armonstrong, Neves Armonstrong (oui, aussi) marque de son empreinte l'Histoire de l'humanité.

Merci Joni' !

Troisième voeux exaucé. Faire envolé ma maison comme dans Là-Haut. Perspicace jusqu'au bout le Joniwan :D

Quatrième souhait. Quatrième sans faute.

Avec non pas l'artbook de la trilogie Uncharted mais le guide d'Uncharted 4. Ce qui est tout aussi plaisant. Chavais même pas que ça en nécessitait un ^^. (suis en train de jouer à Demon's Souls et je trouve qu'un guide urge un peu pour lui par contre ^^) Je m'empresserais de le lire en 2023 quand j'aurais fini une première fois le jeu, en croisant les doigts.

Vient ensuite une contrefaçon (tout de suite chinoise, et bien figurez vous que non, ce n'est par parce que Joniwan a un penchant pour les asiatiques en petites tenues qu'il faut faire preuve de travers de porcs) du collector d'Uncharted, certainement acquise auprès d'un vendeur à la sauvette en faction devant la Tour Eiffel. Le jeu contenu est Uncharted 3 que je n'ai pas encore fait mais que j'ai déjà (il sommeille sur la liste d'attente comme tant d'autres - soupir). Par contre, les quelques feuillets à l'intérieur que je n'ai qu'entre-aperçu par crainte du spoil m'intéresse. Classes en plus. Merci qui ? Merci bibi.

Comme vous pouvez le remarquer, la contrefaçon était presque parfaite. Pas étonnant que les douanes n'y aient vu que du feu !!

Les mecs ont même pensé à la tranche, des fois qu'on reluque nos boites de jeux dans l'étagère. Que celui qui ne l'a jamais fait me jette Pierre Paul et Jacques.

Effectivement, on a parlé de Mass Effect et de son écriture très riche. Jeu découvert et terminé en 2017 messieurs dames. The Technomancer, connaissait pas mais j'ai embrayé sur le vidéo test d'un certain Johnny Ouane (pardi !) et soyez-en sûr, je testerais !

En plus, y a Mars, donc même mon avatar pourra fouler Mars après moi !!

Un symbole.

Extra-terrestre sans nul doute.

Il a dit une idée. Il a pas dit que le jeu était dedans XD.

Le loot selon Micromania. Mais qu'ont-ils fait du jeu !?

(Ils l'ont mangé)

Je me souviens pas qu'on en est parlé.

Tu me diras, j'étais peut-être dans mon état tertiaire à ce moment-là °_°

Par contre, c'est la clé USB la plus classe que j'ai jamais eu. 8Go en plus,

c'est plus qu'il n'en faut pour jouer à MrRobot le temps d'une journée.

Vient ensuite un porte clé Silent Hill qui produit un son qui ne me dit rien, n'ayant aucun passif avec la série de Konami.

Je le mettrais au rétroviseur de ma bagnole quand mon ange gardien Joniwan m'en offrira une au prochain Nolwen de Gameblog.

:)

J'ai failli oublier de montrer/prouver qu'il s'agit bien d'une clé USB XD

Très très classe.

Dernier cadal (k-do ?) et pas des moindres puisqu'il s'agit du t-shirt que Jimi Hendrix lorsqu'il a entamé un ... Quoi, rien à voir !? Oui, donc un shirt en T de Dark Souls 3 qui me renvoie à mes sombres heures de joueurs béliqueux sur Demon's Souls au moment où j'écris ces lignes (en fait je joue avec les pieds, je vous ai pas dit ?). Que je mériterais de porter quand j'aurais enfin mis une race à tous ces boss qui me les brise un peu méga beaucoup quand même. Merci de faire des va-et-viens avec l'épé Joniwan ^^

Et voilà le tout. Une oeuvre tistique !

Quant à ça, c'est moi. Et c'est juste pour rajouer une dose de Paranormal.

Merci Joni' et j'en suis l'année prochaine !

 

 2014-2017 Merci Darky & Une expérience à refaire Réservé

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Neves Reporter (Jeu vidéo)

Sacré personnage que ce Ollf. A commencer par son blaze imprononçable, vous en conviendrez. D'ailleurs, j'insère mentalement un "o" entre le "l" et "f" à chaque fois que je lis son pseudonyme afin d'éviter de faire buguer le système que la Matrice m'a conféré (oui, j'y crois. Pas vous !?). Et comme le reset marche une fois sur deux, ça serait con. Olff est cru mais se déguste à point. Dôté d'un grand savoir-vivre (et savoir-être) avec ses semblables (#LOL), le Olff reste cependant une créature à ne pas trop brusquer sous peine de voir revenir le boomerang plus vite qu'il n'est parti. Testé et désapprouvé. Ce qui me frappe depuis le début de cette campagne d'interview des membres de la communauté, c'est le "cosmopolisme" des personnalités composant la diaspora Gameblog. jFive, Donald87, Zhibou, Mangouste, Himuo, Blacklabel et many more to come. Tous différents, et tous au combien intéressant. Et vous n'imaginez pas comme Olff apporte briallement sa pierre à l'édifice. Il m'a dit de dire ça. Il m'a dit que ça serait plus vendeur. Mention spéciale aux compositions musicales. Non, le RAP français n'est pas mort. Bien au contraire !

 


 

TRAME

 

 I                                                 R'offl                                                      1/2

 

  II                           La regarde et remercie Dieu                            8/2

 

  III                                          Italia, s'è desta                                     15/2

 

 IV                               Et si t'es pas content ...                             22/2

  

 

 

 

 

 III              Rital Mitsouko

 

Je vois ce que tu veux dire. Mais tu prends le Top10. C'est bien. Faut juste réaliser un plan d'expérience pour comprendre les paramètres et les interactions entre eux qui font que le joueur X opte pour la console Y. Ce n'est même pas qu'une histoire de jeux même si ça devrait être le paramètre le plus décisif. Pour en revenir au Top10, oui, c'est la locomotive (ça tombe sous le sens) mais y a combien de wagons derrière ? Quelle proportion prend le Top10 dans le volume global de jeux achetés/vendus ? 25%, 50%, 75%, 99% ? J'ai du mal à croire que les consoles de Sony comme de Micro se vendraient autant s'il n'y avait que le Top10.

Ça existe le machine seller ? On prend une console pour un jeu ou pour des jeux ?

Perso', je ne parle pas forcément spécifiquement des petits jeux, je parle de tous ceux qui ne sont pas dans le top 10 mais dont la licence sans peser 60 millions de ventes en 5 épisodes pèsent 15-20-30 millions (etc vers le haut comme vers le bas), ils pèsent dans le game ou pas !? Mass Effect fait pas parti du Top10 (j'imagine), GoW non plus, je vais pas citer toutes les licences ultra connues émanant des tiers non présentes dans le Top10.

Que Nintendo garnisse les 10 premiers rangs des meilleurs ventes sur leur console, très bien. Cela signifie t'il pour autant qu'il n'y a pas de demande pour le reste ? Le volume total de jeux et la part du Top10 dans celui-ci reflète bien plus à mon sens la situation que d'en rester strictement au Top10 qui ne prend pas en compte l'ensemble du paysage.

Moi, ce que j'ai compris, c'est que Xbox a réussi à casser les exclus PS pour s'offrir un catalogue tiers équivalent tandis que Nintendo a choisi la Wii et donc exclu ce catalogue tiers (une génération de retard). Je ne critique pas le modèle (d'autant plus qu'il a cartonné) mais les tiers ne se sont pas barré en raison du public. Ils se sont barrés en raison des choix stratégiques de Nintendo (qui ne date pas simplement de la Wii soit dit en passant).

Après oui, la Play a amené une dynamique indéniable. Mais les tiers ne sont pas nés avec elles. Ils n'étaient pas marginaux non plus.

On efface pas 15 ans de désertion grandissante des tiers en les enjouant à sortir leur version de Black Ops II, AC3, Batman Arkham City, Deus Ex. Dans le même temps, t'as 150 millions de personnes qu'y jouent potentiellement déjà sur 360/PS3 ainsi que leurs opus précédents ! Ce serait beau si c'était aussi simple XD. "Revenez, y a CoD et NFS maintenant !!"

Le holisme Mario/CoD/GTA, on ne le connaitra jamais. Mais on pourrait le savoir en sondant les gens qui ont plus qu'une WiiU pour jouer à la maison (un PC ou une autre console). Y a rien qui prouve non plus que les gens achètent une console pour jouer au tiers et aux exclus PS. Pareil faudrait sonder les types pour dépeindre la carte de visite du joueur lambda. Tout est possible. Reste que ça me parait zarb d'avoir des licences Nintendo qui font un tabac, des tiers qui font un tabac et l'association des 2 qui n'en ferait pas au moins un aussi fort que PS/Xbox. En sachant que la trajectoire de la Xbox est révélatrice. La même situation que la Cube en 2004 pour en arriver à la même situation que PS en 2010 (y a plus de tiers exclusifs chez PS, finit les TB, MGS, FF, MGS, RE exclus et le reste est bien présent).

Pour les incursions des tiers, tu peux pas prendre les 8 jeux tiers sortis sur WiiU fin 2012 et sortir que c'est la preuve que ça ne peut pas marché. Tu peux pas omettre le background, des années de disettes à ce niveau-là et croire qu'avec un échantillon infime du catalogue tiers, tu vas créer une situation comme a su le faire la division Xbox en 2005.

Mais même la Wii, les tiers, c'était des concepts marginaux pensés pour la console à faible potentiel. Le seul contre-exemple existant, c'est Just Dance. Justement, l'environnement créé par Nintendo pour ses consoles pousse le tiers à aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte et je les comprends. Encore une fois, je n'ai rien contre cette différenciation, c'est l'origine de cette différenciation qui me taraude. Les tiers auraient aimé vendre en masse des jeux sur les consoles Nintendo mais limite faire des jeux spécifiques difficilement adaptables aux autres consoles alors que la dynamique est ailleurs, bah, ils sont pas fous. (Y a que Ubi qu'est fou avec ses ZombiU ou AC3 Liberation).

La WiiU a-t-elle du caractère ? Pour quel résultat ? Elle a moins de jeux de facto (puisque pas de tiers), moins attractive, et donc moins de vente. Pas sûr que le modèle économique soit viable. Après je suis pas DAF de Nintendo.

Nintendo a dans le secteur considéré - le JV - la meilleure santé des trois. Après, je peux comprendre la prudence puisque le groupe reste un nain par rapport à la taille des 2 corporations qui les concurrencent.

Ça dépend ce qu'on entend par cartonner car entre la licence LBP, Ratchet un peu seuls côté Sony et les nombreux jeux du genre de la scène indé qui se sont fait un nom, j'ai tendance à croire qu'il y a toujours de l'offre comme de la demande. Maintenant les plateformers de Nintendo se sont toujours plus vendu que les autres. Ça ne signifie pas pour autant que les autres n'ont pas leur place. La preuve avec Rayman, SMB, etc. Sinon, je vois pas en quoi avoir le soutien des tiers entacherait la ligne éditoriale d'un constructeur.

On en revient à ce que je disais, faudrait savoir combien de type sur les 13 millions n'ont qu'une WiiU pour jouer aux jeux vidéos ? Je reste convaincu que plus d'offre ne peut faire que du bien. Quand les types hésitent en masse à investir dans une WiiU à 300 boules parce que y a déjà un PC/une PS360/PS4One et que ça coute déjà les yeux de la tête ...

Quels sont les jeux rafraichissants de la Wii et par quel intermédiaire le sont-ils ?

Mais elles se vendraient pas autant c’est évident, et il se serait vendu moins de Wii U sans Xenoblade & co. Le top 10 c’est une cartographie des principales aspirations du grand public, et c’est bien le grand public qui fait le volume, le « succès ». C’est grosso modo 1/3 du volume. Et bien évidemment les 2/3 restant sont très important, c’est eux qui permettent d’élargir l’audience en diversifiant le catalogue. Et il est certain que Nintendo a besoin, et doit, enrichir ses 2/3. GOW c’est pas tiers ?! Encore une fois, c’est c’est l'ensemble qui permet le holisme. Mon interrogation porte sur la nature de ses 2/3, est-ce que ça doit être les multiplateformes qu’on cite, ou une autre scène tiers, qui collerait plus à la ligne éditoriale de Nintendo ? J’ai plutôt l’impression que la deuxième solution serait plus profitable -aux joueurs comme à Nintendo d’ailleurs.

Généralement pour un catalogue avec une tête de gondole. GTA et COD sont de beaux machine sellers. T’as une corrélation à la sortie des jeux avec la vente de console assez explicite.

Il y’a une demande pour d’autres jeux, après celle des multi s’est bien peu exprimé ces dernières années. Mais « revenez », qui ? Ils étaient là ? Quand ?
 Avant de se poser la question de faire venir les aficionados de COD et NFS sur une console Nintendo, faut déjà convaincre les aficionados de Nintendo d’accueillir COD et NFS, non ? C’est eux les premiers « clients », et leur dernière sortie c’est quand même d’avoir accueilli un jeu indé comme Shovel Knight, à même hauteur d’exemplaires qu’un opus de COD sur leurs Wii U. Après peut être bien qu’ils y jouent sur d’autres supports, c’est mon cas, mais ça montre bien que la disponibilité des titres ne fait pas tout.

Et ils les ont cassées comment ?
Mais la Wii avait son catalogue tiers, simplement autre que le multiplateforme. Et les éditeurs rêveraient de retrouver un terreau si rentable …

Les choix stratégiques de la Wii découlent pas du public ? Il a pas boudé la GameCube puis adoubé la Wii le public ? Bon :)

Pas marginaux du tout, mais ils y’ont trouvé un eldorado qu’ils n’avaient pas. T’as 370M de Play qui montrent l’attachement du public jeu vidéo pour les tiers + les exclus PS. Les 6 consoles de salon N ça fait pas ce volume...
Les sondages on ne les a pas -nous-, mais combien d’études de marché Nintendo, Sony, Microsoft, se payent pour connaitre ces choses ?

Et y’a quoi de « zarb » ? Les tiers multi font un tabac, mais pas chez Nintendo. C’est pas parce qu’ils cartonnent dans un éco-système qu’ils peuvent cartonner partout avec la même formule (le multiplateforme). Sur PC ils ne font pas exactement les mêmes résultats. Le support, donc le média, le lien, n’est pas le même tout simplement. Pourquoi les plateformers cartonnent chez Nintendo et pas sur XBox ? Certainement pour les mêmes raisons qui voient échouer un fameux jeu de guerre moderne chez N.

La marque XBox s’est de suite positionnée sur le shooter en ligne, genre qui a connu plus qu’un succès ces dernières années. En tout cas, ils sont pas très family computer, ou jeux de plateformes colorés. Compatibilité éditoriale...

Non effectivement, je parle d’indice, d’accueil, de tendance, mais je ne dis pas que l’échec de COD et AC en 2012, comme en 2013, prouve que ça ne peut pas marcher. Simplement que cela indique que c’est bien plus difficile que la disponibilité des jeux sur la plateforme. C’est le principe de l’échantillon, essayer. Et si on "essaye", c’est que déjà tous les acteurs s’accordent sur le « ça risque pas d’être facile » :/

Je suis pas certain que les éditeurs tiers trouvaient l’herbe si peu verte sur Wii. L’origine de cette différenciation, c’est l’origine de Nintendo. Des types qui ont passé leurs carrières à reprendre des concepts ici et là pour les tourner à leurs sauces, et imprimer des billets à leurs effigies. Et comme le jour où ils ont essayé de faire une console très 3rd party-friendly, avec ambition (RE4 wesh), ils ont imprimé peu de biftons, ils ont lancé la Wii… Peut-être parce que tout simplement il n’y’a pas la place pour trois acteurs avec 90% du catalogue partagé ? On vit pas dans un monde communiste ^^. Le marché réclame des différences, des positionnements, des stratégies, pour se démarquer.

La Wii avait plein de 3rd party super cool. Des MadWorld, NBA Jam, Silent Hill, Sonic Colors, Overkill, No More Heroes, PES Wii, Tiger Woods, Monster Hunter Tri… C’est surtout ceux-ci qui ont manqué à la Wii U je trouve.

La Wii U manque trop de caractère, particulièrement pour son launch qui lui aura scié les pattes. NSMB4, un party game pas terminé, et des jeux PS360… c’est ce qu’il y’a de plus safe.

Pourtant elle a prouvé qu’elle pouvait en avoir avec les Pik3, W101, Mario Chat, Splatoon, SMM, XenoX… mais trop peu et trop tard. Pour cela que j’insiste, mais le contenu ça fait tout à la fin. Non ça peut pas être viable de vendre pas 15M de machines… c’est moins que les vues YT de PNL. Ils ont complétement couillé, à mon sens parce qu'ils ont pas assez misé sur eux.
Tu peux avoir une très bonne santé, tu restes un petit palmier face à des chênes. Mais une mauvaise météo qui dure, tu morfleras plus.

Tu confirmes que les goûts pour les plateformers sont mineurs sur ces plateformes. Rayman a fini sur mobile avec le vent qu’il s’est pris …

Mais je parle pas du tout d’entacher ?! J’parle de répondre aux aspirations du public, et fait l’hypothèse que l’offre AAA multiplateforme trouverait bien moins d’échos chez Nintendo, parce que la ligne éditoriale n’est pas la même. J'l'ai tjs dit, qui serait contre avoir PES, MGS, GTA & co dispo chez Nintendo ? Mais personne ! Tout le monde est pour évidemment, mais après est-ce que ça se transforme en "achat" ?

J’vais essayé de synthétiser ce que je dis, parce que des fois j’ai l’impression qu’on veut me faire tourner en bourrique ^^.

Déjà, rappel des faits, j’ai toujours trouvé ça cool d’avoir plusieurs consoles, avec chacune leurs trucs à elles. Et ceux qui me parlent de "budgets", qu’ils aillent se faire enculer, on est pas au Rwanda, et y’a bien des iphones, des Playstation, des Nike Air dans l’immense majorité des foyers ^^ #quote

On prend l’hypothèse que,
La console N a ses first party et le catalogue 3rd party multi.
La console PS idem.
La console MS idem.

Si les joueurs doivent en prendre qu’une, la diff se fait sur l’amitié du 1st party. On est d’accord. Donc le joueur qui pécho la N, il peut pas jouer à GOW, à Uncharted… Ni à GeOW, Halo … Donc s’il prend la N, c’est pour Mario & co. Et ça fait trente ans, que ceux qui préfèrent le plombier répondent comment aux third party ? Voilà.

Je dis rien de plus. Si les millions de joueurs de Fifa, COD, Mass Effect, GTA… doivent choisir une seule console, ils doivent faire le choix entre Mario, Uncharted et Halo. Et ce choix il a toujours été exprimé explicitement a priori.

Si t’as trois consoles, t’as trois propositions.

Et je suis entièrement d’accord avec toi, plus d’offre ne peut faire que du bien. Reste à voir la qualité et le caractère de cette offre. Perso je pense que l'offre tiers doit s'adapter en genre, univers et format, aux consoles et catalogues livrés par Nintendo, si elle souhaite trouver une "clientèle".

Les jeux Nintendo valent 40 balles, et leurs coûts de prod° sont pas les mêmes que les AAA à 70eur, est-ce que Ubisoft ou Capcom, ne devraient pas créer des jeux de cet acabit ? Être compatible avec l'Unreal4 c'est très bien, mais est-ce que Nintendo ne devrait pas livrer un middleware pour ses consoles ? ...

Les deux symboles du rafraichissant, c’est Wii Sports (le party gaming ds le fond) et NSMB (les scrollers 2D) qui réhabilitait une bonne recette passée avec un soupson de party gaming avec son multi. Le lobby aime bien rappeler d'un ton gamebloguien que des mamies jouaient à la Wii, mais si on parlait des millions de jeunes qui ont tapé des milliers de party multijoueurs ? ...

Un bon truc frais qu’aurait pu/du faire la Wii U, c’est un mix entre le brawler (Smash) et le plateformer 2D multi (NSMB).

Let's agree to disagree.

GoW est pas tiers, mais il est pas dans le top10 Xbox à cause d'Halo et CoD qui doivent se faire la gringue avec Skyrim et GTA et on peut remplacer GoW par Batman, par Borderlands, c'est le même raisonnement, tiers ou 1st party, y a quantité de poids lourds non représenté dans le Top10 mais présent dans le Top 25.

Les tiers étaient là jusque la SNES/Megadrive. Depuis la N64, Saturn et l'arrivée de la PS avec la politique d'ouverture qu'on connait (partenariats, choix de conception de la console), la balance ne cesse d'être en défaveur de Big N. Castlevania, Megaman, les Disney, j'en passe et des meilleurs, je connais pas par c½ur le catalogue de ces consoles mais y avait des poids lourds. Après certaines licences se sont déportés sur PS, d'autres sont nés avec. Xbox a réussi à jouer sa partition en y ayant accès. Maintenant Nintendo n'a pas cette volonté puisque qu'il s'agisse de la Wii ou la WiiU, la conception de la console est exclusivement tourné pour les besoins de Nintendo, pas pour intégrer aussi la version Nintendo des projets toujours plus couteux des tiers. C'est comme se plaindre que la version PS2/Wii/Wbow de Fifa 08 se vende pas face aux versions PS360, elle se vendra au Brésil un temps mais pas dans les pays qui font 80% des ventes du marché. Après si on se contente effectivement des No More Heroes, Mad World, des jeux très bons mais à poids limité dans le grand échiquier (y en a aussi une palanquée chez les autres), oui, les tiers n'ont jamais quitté le giron Nintendo. Mais ce serait comme ne compter que sur Atlus pour faire vendre des PS4 par l'intermédiaire des tiers, c'est de la qualité, mais c'est de la niche.

Concernant le fait de convaincre les aficionados Nintendo, ça dépend combien il en reste. S'il en reste que 10 millions parce que tous les autres ont fuit (2 fois plus sur GC, 3 fois plus sur N64), ça va être dur de capitaliser sur des volumes permettant de faire renaitre un affect pour les productions tiers. La seconde donnée, c'est le manque de renouvellement des licences maisons avec des exemples comme Splatoon ou Super Mario Maker ou les gouts qui changent. On peut penser ce qu'on veut du reskin du soi-disant même gameplay dans différents univers mais c'est ce que les gens veulent et que Nintendo ne fournit pas (à tort comme à raison). Par contre, faire revenir des mecs qui se sont barrés parce qu'ils n'ont pu retrouver les classiques Tendo avec des trucs comme Banjo, comme l'écureuil (pas celui de la caisse d'épargne), comme GoldenEye. Je sais ce qui manque à Nitendo, y manque RARE en fait !

Même résultat sur PC mais absolument pas le même contexte. (on en revient aux paramètres et interactions qui diffèrent). Le PC, c'est encore autre chose, ce n'est quand même pas du tout le même environnement que sur console même si on peut l'émuler (jouer à la manette, brancher le PC dans le salon, pirater le jeu pour pouvoir y jouer en même temps que la version console sortant des mois à l'avance) mais généralement, on a rarement la tour assez puissante pour faire tourner un jeu correctement ou on ne s'en dote pas d'une pour jouer aux jeux typés "consoles", pensé "consoles" mais pour jouer aux jeux pensé "PC". Puis, le PC a longtemps souffert d'un manque d'une partie centrale du catalogue tiers qui finit par n'arriver que depuis peu (MGS, FF, GTA, Red Dead). Bref, comparaison biaisée pour moi. Là où on parle bien de console (le prix n'a rien à voir avec un PC) de jeu "plug&play" avec "manette" fournie et optimisation dédiée.

Non mais c'est justement parce que ce n'est pas un échantillon qui va renverser la tendance ou en créer une après des années de modèle où les tiers étaient évincés que ce n'est pas représentatif de la situation où tous les tiers revenaient avec une console techniquement au même niveau que les 2 autres.

La GC a pas marché parce que RE4 aussi grand soit-il prouve que le concept de system seller a ses limites. Quand t'as en vrac Fantavision, GT côté Sony ou GTA III, Vice City, San Andreas côté tiers (juste histoire de donner des exemples), bah tu vas prendre la machine qui fait tourner les tiers exclusifs, les tiers non exclusifs (les Burnout, NFS, Fifa, CoD, MoH, etc.) et la platine DVD tant qu'à faire. Fallait pas faire un mini-disque propriétaire à la con aussi !

Alors attention, je ne critique absolument pas la Wii ni le fait de ne pas vouloir avoir le rôle de triplé quand pour l'instant on a des jumeaux, je serais ravi d'une NX à contre-courant mais je ne crois absolument pas qu'un tiers puisse dépenser des dizaines de millions dans un jeu à rentabiliser au max donc à sortir sur Xbox, PS et PC et qu'à côté il puisse développer à coup de quelques millions (probablement moins) un concept innovant qui cartonnera pour une console en particulier. Je veux dire même Just Dance a fini par sortir sur Kinect, Move et consort !! Ca ne dit pas qu'il ne peut y avoir de contre-exemple avec une seule machine apte à recevoir un concept de folie furieuse pour les comptes en banque de l'éditeur tiers mais ça restera un cas isolé. Pour le coup, c'est ça que je trouve utopiste. A vrai dire, j'essaie de voir cela d'un point de vue réaliste. Je préfèrerais que Tendo assure ses arrières côté salon en prenant des joueurs qui ont migrés chez Xbox et PS, qui aiment leurs licences mais qui aiment tout autant les tiers et qui en ont une ras le bol d'être à l'étroit sur les dernières consoles de l'artisan nippon, le choix de la qualité se faisant peu ou prou seulement parmi le line-up du constructeur ...

"On vit pas dans un monde communiste" => si ? La preuve ? Pokémon GO. C'est la communion autour de ce jeu. Le marionnettiste Nintendo dans ses grandes ½uvres. Asservissement du monde et contrôle des masses. Supplément élimination des dissidents. On est en plein dedans !

"Le marché réclame des différences, des positionnements, des stratégies, pour se démarquer." => le marché ou Ollf ? ^^

La Wii avait son marché tiers à elle, c'est indéniable. La WiiU clairement moins, c'est de l'ordre du fantomatique. Les 2 ne jouissaient pas du marché tiers transverse aux consoles et PC. Mais là pour le coup, si on regarde le Top10 des ventes de jeux sur Wii et qu'on trouve sa proportion dans le volume total de jeux écoulés par la plateforme. C'est le top10 qui doit faire 75% et le reste qui fait 25%. (j'ai pas les chiffres mais j'imagine vu les cartons du Top10 parce que bon je ne suis pas le NPD ^^). Mais la scène tierce propre à la Wii avait clairement plus de poids que celle de la WiiU, 'fin si elle existe ^^

On fait du jeuvidéo fiction mais même avec Splatoon et Super Mario Maker au launch (en plus de Nintendoland inclus par exemple), un prix confiné par enchantement à 250¤, la WiiU aurait eu une chance ? Le nouveau public drainé par la Wii aurait rempilé si facilement ou son expérience de la Wii l'a fait joué au jeu vidéo mais pas aimé jouer au jeu vidéo ? (là où à mon avis, la Play a transformé de nombreux non intéressés par le JV en joueur).

Le gout pour les plateformers est moindre, c'est certain. Reste que l'offre est là et bien là. LBP, Ratchet, Sly, Limbo, Puppeteer, Guacameele, SMB, VVVVV, Rayman, 'fin tu les connais mieux que moi. C'est un bon exemple montrant que des jeux n'ont pas besoin d'intégrer le Top10/25 pour qu'on décide pourtant de continuer à en produire. Tu trouves ça bien de ne plus produire de Rayman sous prétexte que les genres de prédilections ont changée sur certaines plateformes ?

Sauf qu'on ne s'est jamais vraiment retrouvé dans la situation que tu décris. Les tiers étaient importants mais l'ampleur s'est matérialisée à l'aube de la Gen7. Le processus de fuite des tiers des plateformes de salon Nintendo était déjà en marche depuis 10 ans et la Play. Avant tu pouvais avoir des jeux développés par 10 pèlerins se concentrant sur du rallye, sur du snowboard, sur du skate, sur de l'arcade 16 bits complètement dégueulasse, ça fonctionnait, le modèle était viable. Maintenant, soit t'es un requin (les tiers qui ont du poids), soit t'es Focus Game Interactive, t'es BigBen, tu ne changes pas grand-chose au sort d'une console au vu des volumes complètement anecdotiques (à la différence d'un From Software, voire même un PG) que tu fais. Du coup, il y a qu'un choix binaire depuis trop longtemps entre Xbox et PS. Je dis juste qu'on a jamais été dans la configuration tierce telle qu'on les connait aujourd'hui. Ptet bien que MK + GTA fonctionnerait, t'en ai la preuve vivante, t'as les 2 consoles pour jouer à Uncharted et jouer à Splatoon !

Sur les 30 ans, ça allait pas mal pour les tiers jusqu’une époque, ils y trouvaient leur compte. Je dis juste que dans sa grande fierté, Nintendo s'est fait manger les tiers dans la main quand Sony est arrivé dans le game. Ce qui n'a pas empêché Xbox de les avoir en débarquant bien plus tard. Maintenant, Nintendo ne se fait pas dicter sa loi, c'est bien connu.

On en revient à ce que je disais, est-ce que les éditeurs ont les moyens de faire des projets risqués pour un parc restreint à une console. Aussi puissante soit la Wii, quelle jeux tiers a pu faire sauter la banque ? Aucun. Voire, même quel tiers s'est donné la peine d'exploiter la bête ? Ubisoft. Bien seul ces bretons ... Puis, bon, comme je le dis, in fine, on développe des jeux pas cons et qui marche à la base pour une console, admettons, mais Just Dance comme Skylanders comme Lego, ça finit toujours pas sortir sur un max de console. La logique 3rd party. Second Party, là ça diffère. Parce qu'aucune spécificité n'est pas reconfigurable sur un autre système doté d'un autre environnement. Une preuve ? ZombiU devenu Zombi. Rayman Legends devenu Rayman. Même Lego City Undercover pourrait voir son mapping repensé pour pouvoir être joué sur les autres consoles.

Pour les couts de prod de Nintendo, faudrait avoir les chiffres. Leurs jeux ont des développements longs donc des couts importants à ce niveau-là.

Technologiquement, on peut supposer qu'ils ne coutent pas autant que les jeux cinématographiques notamment, pas besoin de capturer un glandu pour jouer Mario mais dans la mesure où les titres tiers capitalisent leurs investissements par X suite réutilisant les mêmes outils issu de la technologie (moteurs) ou du développement (animation, modèle). Après y a le marketing quasi inexistant des jeux Nintendo cette génération qui doit faire économiser quelques sous. Mais je me demande si les jeux Nintendo sont si bons marchés que ça quand on voit le nombre de personnes affairés sur les grosses prod' et le temps passés en pré-prod à expérimenter des trucs. Leur façon de faire est leur grande force ceci-dit. Qu'elle coute ou non.

Pourquoi t'as pas envoyé ton CV à Nintendo en 2011 si tu avais le concept pour rééditer le succès de la Wii ?

Y’a pas de d’accord ou pas d’accord. Un élément tangible qui appuie que l’éco-système qui fonctionne très bien sur Play puisse marcher aussi bien sur Nintendo ? « y’a tjs un « mais » ». #pasdemafaute ^^

On peut regarder le top 25, tu verras aussi bien la ligne éditoriale cohérente, et le peu de jeux de plateforme colorés.

Les tiers étaient là comment, c’était quoi leurs rapports avec Yamauchi, … C’est assez évident que l’herbe trouvée ailleurs fut salutaire. Ils n’ont pas la même volonté car pas la même nécessité. Après, « exclusivement », ben non. Les dernières bécanes Nintendo sont pas plus relous à développer que la PS3, y’a surtout pas la même réception aux jeux.

On est d’accord que les mecs développent des jeux pour les vendre ? Donc si tu penses qu’il y’a un potentiel de vente, tu développes. En 88 Square Enix et Capcom taffaient sur console Nintendo parce que c'est là qu'il voyait du chiffre, en 2016 c'est ailleurs. Et peut-être qu'en 2023 ça sera à nouveau chez N qu'ils feront leur beurre. En attendant, factuellement, les trois dernières bécanes de salon N, avec chacune leur concept, le résultat était tjs le même.

Se contenter de quoi ? Des jeux sortent en s’adaptant à leurs supports d’accueil et à leurs audiences. Ça s’arrête là qqs soit la console.

Y’a des chiffres qui permettent de savoir combien il en reste. A priori, c’est pas crado ^^ La fuite de quoi ? Si t’es « fan » de plateforme, licences Nintendo, tu fuis où ? « Ce que les gens veulent » ? J’veux bien qu’on vive une uniformisation gustative occidentale, mais je doute que tous les gens le veulent.

Banjo dans l’histoire de Nintendo ça doit pas faire une semelle à coté de Mario… Goldeneye, j’trouve que Splatoon est son écho dans le fond. Après oui, il manque des partenaires pour étoffer l’offre 2nd party. Ce qu’on a vu dernièrement avec PG, Atlus, j’pense que cela en plus de jeux, c’est une bonne piste.

Plug & play en 2016 ^^.

Le contexte c’est le jeu vidéo, après les différents supports font des propositions différentes. Ca s’appelle la diversité du public et des acteurs. On y joue plus à LoL, Minecraft & co qu’à COD, car oui tout le monde n’a pas les mêmes attentes.

Quand on parle de console, on parle de positionnement « Family Computer », ou de positionnement « 4 the players »… De choses différentes, y’a rien de biaisé là-dedans.

Oui c’est pas un échantillon qui va. Mais si t’y vas par échantillon c’est que t’as pas forcément d’intérêts à renverser cette tendance.

Nintendo a un intérêt à le faire ? Les éditeurs tiers ont un intérêt à le faire ? Les joueurs ont un intérêt à ce que cela se fasse ?

La GC a pas marché « parce que ». Oui elle a pas marché.

« Je ne crois absolument pas qu'un tiers puisse dépenser des dizaines de millions dans un jeu à rentabiliser »
Mais est-ce que la prod de jeu vidéo doit se borner au modèle AAA ? C’est ça mon propos, pourquoi les tiers ne seraient que cela, est-ce qu’il y’a pas une scène à faire murir entre l’indé et le AAA ?! Perso je pense qu’il y’a un public qui vit à côté des blockbusters. Au cinéma comme dans le JV. En attendant je vois une corrélation assez drôle entre tous ces remastered de jeux récents, et ces fameux coûts de prods. Je la vois aussi entre le nombre de nouvelles IPs de la gen précédente et celle d'ajd...

« A vrai dire, j'essaie de voir cela d'un point de vue réaliste. Je préfèrerais que Tendo assure ses arrières côté salon en prenant des joueurs qui ont migrés chez Xbox et PS, qui aiment leurs licences mais qui aiment tout autant les tiers et qui en ont une ras le bol d'être à l'étroit sur les dernières consoles de l'artisan nippon, le choix de la qualité se faisant peu ou prou seulement parmi le line-up du constructeur … »

Réaliste ? Qui sont ces joueurs, qualitativement et quantitativement ? Ils ont où les éléments réels ?

Le plus idiot des BEP vente l’a retenu ^^. Le positionnement c’est le pilier du marketing, si t’en as pas c’est que t’es personne et que tu t’adresses à personne.

Le père Guillement l’a dit, pour qu’on propose nos jeux, faut un parc viable en conséquence. Nintendo et les joueurs pourraient continuer avec la Wii U, Nintendo pourrait développer plus de jeux, mais si ça passe déjà à la suite, c’est parce que malgré la profitabilité du système, ça marginalise tous les acteurs.

Une chance en plus. Disons qu’elle aurait surtout eu un autre caractère.
Mais est-ce que la Wii a drainé surtout des gens qui n’avaient jamais joué ? Est-ce que son public a majoritairement filé sur mobile ? On peut en faire plein des hypothèses sans données démographiques concrètes. Pour ce qui est de la transition, à partir du moment où le launch ne proposait ni nouveau grand projet Nintendo -mais une suite de suite de NSMB-, ni titre grand public fort, tu fous personne dans ton filet. Perso si y’avait pas le Project 101 et mon amour Pikmin, j’sais quand j’aurais pris cette console. Surtout que 2013 on a eu une année de feu sur Nintendo 3DS.

Les plateformers indies sont là aussi sur Nintendo…
Bref c’est mineur, très clairement, mais les plateformers Nintendo et les AAA 3rd party, ça ferait carton. Cocasse étude de marché 
J

Évidemment qu’il n’y’a pas besoin d’être un prétendant au top10 pour être produit, et c’est pas les Fatal Frame et autres W101 qui diront le contraire.

J’trouve ça bien que Rayman soit à sa place avec son level design du pauvre ^^.
Evidemment que je ne trouve pas cela bien, sinon je serais partisan d’un catalogue uniformisé :/ A priori c’est pas les hypothèses que je fais… Si ?

Je dis juste que si cette configuration popait dans les études de marché de Nintendo, Rockstar, EA & consort, on l’aurait eu plus d’une fois cette config 
J Et p’têtre que c’est très bien d’avoir plusieurs consoles ? T’achètes pas de la 1664, de la Heineken et de la Leffe toi ?

« Sur les 30 ans, ça allait pas mal pour les tiers jusque une époque, ils y trouvaient leur compte. Je dis juste que dans sa grande fierté, Nintendo s'est fait manger les tiers dans la main quand Sony est arrivé dans le game. »

« pas mal », « mais », … Oui si tu veux. Fierté ou plus simplement un business model différent ? En attendant, leurs succès sur 30 ans se sont tous construits sur des phénomènes first party, tout comme leurs échecs. Bref, des données concrètes montrent que plusieurs voies existent, c’est my point.

C’est quoi un projet risqué ? En 2016 ?! Qu’on m’en cite un.

Pour les mêmes raisons que Neves ou autres ne le fait pas pour conseiller un alignement technologique et éditorial ?
Puis le concept pour rééditer la Wii, c’était de pas sortir un nouveau concept, mais itérer ce dernier. Ca ils ont du mal à le piger… Pourtant, iPhone, Playstation…

Cette partie va être full indigeste :/ Ça serait pas idiot de la traduire avec des questions claires sur les thèmes clés de l’échange. Positionnement, ligne éditoriale, éco-système, intérêts constructeurs… Puis ça manque clairement de corrélation avec les qualités, caractéristiques, des jeux, la moitié du verre au moins. Manque plein de question qui lie business et gamedesign. Splatoon c'est 40balles depuis sa sortie, MGSV est sorti à 70 et se tope à 20 ajd. T'as plein de question à me poser au lieu de me dire que Mario et GTA avec un peu de magie ça pourrait ébranler la galaxie Play ^^

Pourquoi COD sort tous les ans et cartonne, et Mario Kart sort qu'un opus par console -et cartonne ? Ca dit des choses d'un pov business et ludique ça non ? Bref tu nous a perdu à faire des longues réponses au lieu de questionner ! Enculé ^^ !

Pis au lieu de parler des jeux cinématographiquement nul, qu'on parle Cinéma.

Je vais pas faire une vraie réponse parce qu'on y serait encore en 2018. Je vais juste répondre à ce qui m'amuse le plus

Déjà, avant de me traiter, je tiens à préciser que tout est parti de toi puisque tu me sors que la moitié des tiers est mort à la gen précédente, et que l'autre moitié tente de vendre sa came par tous les moyens chaque année. C'est très caricatural. Ensuite, on est pas d'accord sur l'impact des tiers que pourraient avoir les tiers sur console Nintendo si Nintendo nous faisait une Xbox. Xbox a été dans la situation PS avec la 360 (plus d’exclusivités tierces), on a vu le résultat. Nintendo ne l'a jamais été en empruntant une autre voie. Puis bon, si tout ce joue à un line-up "réaliste" ald "cartoon", y peuvent toujours créer (tiens donc, Splatoon en 2015), aucune situation n'est immuable (même si tu penses le contraire).

J'ai pas écrit que Nintendo n'avait pas de positionnement, j'ai questionné le fait que le marché réclame des positionnements (avec un s donc pluriels donc sous-entendus différents) en sachant que malgré leur quelques divergences : Sony et Microsoft semblent cibler le même public de joueur. Alors, oui, est-ce que le marché veut forcément avoir un Nintendo qui ne jouit pas du catalogue tiers que le reste de la compagnie a ? Est-ce que les millions de types comme toi qui ont plusieurs consoles achèteraient encore une PS pour ne pas jouer à Uncharted ? Oui, je me pose des questions. Et puis, les joueurs qui ont quittés Nintendo sont partis où ? Les martiens ?

LBP (le 1er) a fait 5 millions. 5 fois plus que Deus Ex HR sur la même console. Faut comprendre quoi ? Que le public de la console X préfère les plateformers aux FPS des tiers ? Que plusieurs profils de joueurs sur une même console peuvent être intéressés par les 2 jeux, un seul des 2, aucun des 2 ? Pourquoi tout serait figé ? Où sont les stats qui prouvent que le joueur de Mario, Fire Emblem se fait pas un Overwatch ou un TitanFall !?

Pour le plug&play en 2016, à mes yeux, c'est encore en vigueur puisque les données de jeux s'installent en tâche de fond passé les 2-3 premières minutes. Ca revient à une MàJ de la console. Puis le jeu, tu l'installes une fois, pas 50, donc il te fait perdre 3 minutes au premier contact. Un PC s'allume pas aussi rapidement qu'une console.

Tous les projets sont risqués. On a eu Evolve en 2015 qui s'est viandé méchamment. A l'inverse, on a du Inside qui fait très fort. On a en 2016 RE7 qui est en développement et qui fait prendre un virage quitte ou double à la licence. On a des studios qui ferment parce que leur projet qu'ils soient à termes ou non n'ont pas atteints les objectifs (Evolution, Lionhead). Ca existe un projet sûr ?

Nan mais attends, comme je suis un idiot et un enculé (apparemment), bah je vais pas les poser ces questions (mais c'est vrai qu'elles auraient pu être intéressantes. Auraient) J

Quid des jeux cinématographiquement bien alors ?

(le cinoch, c'est tellement mainstream (et overhypé !))

J’ai « traité » sonper. J’réponds avec la banane en plus, coolcool !

Non je ne dis pas cela. Tu caricatures mes propos là.
Je constate que le modèle AAA a bien fait des victimes entre sa suprématie la génération précédentes et son roulement très safe actuel. Je l’illustrais d’ailleurs avec le peu de présence des licences nouvelles jusqu’à ce jour. Et à aucun moment je dis ou pense, que les tiers « tentaient » de vendre leur came annualisée par tous les moyens. Je constate, ici encore, que le modèle AAA a poussé à rentabiliser en usant fortement des mêmes licences. Acti fait des COD chaque année, pour combien de nouveaux jeux ? Ubi avec AssCreed ? …

Et je ne critique pas la pratique, je constate que le modèle AAA mène à cela, pour des raisons économiques. À t’entendre, on dirait que je dénigre les éditeurs tiers ! Mais je les aime, la majorité des jeux auxquels je joue sont des jeux tiers.

Et c’est faux de dire qu’on « est pas d’accord » sur l’impact des tiers sur console Nintendo. Au contraire, je questionne simplement la nature des tiers qui pourraient avoir un impact, et j’emets des doutes sur les AAA multiplateformes, en me basant sur des faits ici et là. Mais si GTA6 ou FF16 étaient des exclus Nintendo, je doute pas de l’impact un instant.

Et la comparaison avait Xbox est biaisée. C’est pas les mêmes marques. Si Nintendo devait développer des jeux « réalistes » (à l’instar d’Eternal Darkness) pour matcher, serait-ce encore Nintendo à la fin ?
Je questionne simplement. Est-ce que le chef d’½uvre Metroid Prime se vendrait mieux s’il était accompagné de Mass Effect ? Peut-être. Peut-être pas.

Aucune situation n’est immuable, je l’ai dit, répété. Sauf que j’intéroge cette mue, sur ses intérêts, sur son accord avec des faits réels. Une pensée collective sur les forums d’un sociotype représentant bien peu dans l’industrie, m’empêchera pas de questionner. Y’a déjà un gouffre entre le volume de la gen précédente et l’actuelle, est-ce qu’uniformiser le catalogue peut redonner de la croissance aux consoles ? J’en doute.
 
Le marché réclame des positionnements, c’est tout son principe. C’est pas une règle, c’est le propre de son « gameplay ». Et la question que pose le positionnement de Nintendo, c’est ça compatibilité avec celui des éditeurs tiers et leurs productions. Au cas par cas on imagine qu’il y’en a bien des qui matchent parfaitement, d’autres moins. Après je m’arrête sur le top 10 simplement pour regarder cela au niveau des locomotives commerciales. Et c’est sur ce point que je partage mon sentiment qui est : Si un Persona ou un FF serait surement bien accueilli par l’audience Nintendo, j’ai de gros doutes qu’un COD ou un Watch Dogs puisse l’être -même à armes égales.

Le plug&play à l’heure des patchs ? Des disques durs si vite remplis ? Les consoles sont pas plus plug & play que Steam, et un ordi boote aussi rapidement qu’une console -quand il est pas déjà (toujours) allumé. Mais plug, patch, install, play, c’est pas plug & play.

On a pas la même vision du risque. RE7 s’appuie sur tous les codes frisson contemporains. Il prend le virage de marketer mieux son jeu. Le 6 est bien plus couillu de mon pov.
Des projets sûrs t’en as plein. Le prochain Zelda c’est un projet sûr, le prochain AC/COD/WD/Horizon/Mario… Nier Automata par exemple, c’est un projet sûr. Scalebound moins déjà.

Nan mais attends, en plus t’es un connard ^^.
 
Quid des jeux cinématographiquement bien alors ?
- Y’en a pas à ma connaissance. Au mieux, des trucs bien référencés comme Deadly Premonition. Après ce qui m’intéresse comme pont entre ma cinéphilie et le jeu vidéo, c’est pas (du tout) la pompe des codes hollywoodiens actuels, mais plutôt leurs schémas de croissance inversés. D’un coté le ciné a grandi sur ses grands auteurs pour terminer en soupe populaire. De l’autre le JV qui grandit sur ses blockbusters, et qui commence à voir poindre quelques auteurs.

Le cinéma n’est pas mainstream. Les films d’attractions qui ont pris sa place oui.

Bah voilà, t'as enfin clot cet interminable sujet.

J'en reste à idiot, enculé et connard.

Pas mal pour une première fois ^^

J'ai hâte de voir la suite de l'interview :/ …

Petit con ! ^^

Un créateur de jeu vidéo a t-il tort de s'inspirer d'autres médias que le jeu vidéo pour créer ses jeux ? Faut-il s'inspirer d'autres choses que le résultat d'un produit culturel pour créer ? (je pense à la genèse de Pikmin notamment)

Un bon créateur s’inspire de tout. S’inspirer, ce n’est pas singer par contre. Pikmin est un bel exemple concret, mais y’en a des milliers d’autres dont on a peu idée.

Qu'est-ce que tu penses de toutes ces tentatives désespérés du jeu vidéo de s'inviter au cinéma ?

Je pense que cela symbolise bien que les éditeurs de jeu vidéo ont plus de respect pour leurs produits dérivés que pour leurs créateurs de jeu. Et je pense que c’est pas du cinéma surtout, juste de la vulgarité mercantile.

Ça te dérange si je centre ton interview sur Nintendo ? (il n'y a que ça sur ton blog) Ou il faut obligatoirement parler du reste ?

C’est quoi le reste ? Comme je le soulignais, Nintendo fait un très bon repère pour parler de l’industrie en général, voir même de foot ^^. Pis si on devait parler de jeu sur mobile, on en reviendrait à Nintendo. T’as vu Pokémon Go ? J’t’ai parlé de Poké, ben le phénomène social actuel on est en plein dedans ce que j’exposais.

J'ai l'impression au contraire que Nintendo ne reflète pas du tout l'industrie puisqu'ils font bande à part à quasi tous les niveaux (la façon de produire des jeux, même les Amiibos, c'est zarb comme concept) et que c'est justement pour leurs spécificités que c'est plus intéressant de décortiquer leur façon de faire/de procéder.

Nintendo c’est la moitié des consoles dans le monde sur cette génération. Bande à part, mais pas à la Godard, bien moins confidentielle. Nintendo c’est spécifique, radical, mais grand public, en terme de business c’est un poids lourd du game, même sur une gen qui échoue. C’est une école, et c’est ce qui les rend intéressant. Le jour où ils feraient la même chose, la même formule que le voisin, ben ça serait plus du Nintendo. C'est comme Apple, dans leurs qualités et leurs défauts, sans leurs spécificités ils servent plus à rien.

Je comprends bien l'intérêt d'analyser sous le spectre Nintendo mais alors c'est pour leur spécificité, ou le fait qu'il représente bien l'industrie au global ? En sachant que à mes yeux, Nintendo ne fait rien comme les autres et soit ils le font bien avant, soit bien après. Le motion gaming, les tablettes, le mobile, etc.

Leurs spécificités face aux standards de l’industrie en font un prisme intéressant. Puis ils ont la double casquette contructeur-éditeur. Bref ils sont une matière facile pour jouer des mots.

Si on exclut Nintendo, quel entité/phénomène en dit long sur l'état de l'industrie ?

Steam quant au présent « tout digital ». Ca fonctionne, ça cartonne. Est-ce qu’une future console -NX?- saurait proposer la plateforme Steam comme on propose Netflix ?

Minecraft sur la propension des joueurs à s’immerger par la mécanique de jeu. Je sais pas si t’as vu, ils vont en faire un truc éducatif, ben ils ont entièrement raison ! Pour être en contact très proche avec des instits, Minecraft chez les primaires ça a une force folle, y’a trop de trucs intéressants dans ce jeu.

Étonné que tu ne penses pas à Call of Duty depuis le 4. Une série qui a justement transformé le statut des éditeurs tiers en vendant par carton entiers les épisodes de sa franchise tous les ans. Un cas qui en a occasionné d'autres comme Fifa et AC pour ceux dont les volumes annuels tapent au-dessus des 10 millions. D'autant plus que le game design et l'orientation des mécaniques du titre sont étudiés pour en faire un phénomène de société.

Parce que je regarde pas le jeu vidéo par le petit prisme des consoles des jeunes ^^ COD profite, comme PES profitait avant de se faire taner par FIFA… Minecraft c’est un petit jeu indé, qui a vu 100M d’utilisateurs passer et s’est fait racheter combien déjà ?

Si j’avais parlé du phénomène COD, je l’aurais surtout fait à travers le phénomène pandémique plus global du shooter. « I see shooter everywhere » ^^ Et pas un qui vient challenger COD, vu que c'est des clones en moins cool.

Donc COD, c'est pas intéressant à décortiquer comme phénomène de société ? On apprendrait rien ?

Si, et on l’a pas déjà évoqué celui-ci au début de l’itw ? Mais il en dit beaucoup, mais si me pencher sur le pourquoi se flinguer en ligne cartonne m’irait, difficile de mettre de côté l’univers surpuant de la licence. J’ai rien contre COD, j’ai dosé MW sans aucun remords. Mais faut avouer que l’univers du jeu c’est de la merde pour défaillants culturels. C’est pas très Bernie ni Charlie, mais très Donald ^^.

Pis Minecraft lui roule dessus.

Je vais poser une question plus précise pour te tirer les verts du nez (si t'es compétent) ?

Quelle influence a le business model d'Activision sur le gamedesign de CoD ? Comment ça se fait que la série s'est transformée en un succès commercial impressionnant depuis le IV ? L'influence du solo spectaculaire, le multi à la Counter Strike ? Le mode zombie ? CoD réussit à incarner la tendance et embrasser les tendances ?

Solo extra-court, tout pour un multi qui verra sa somme de contenu additionnel payant finir de nous faire les poches J J’ai bon ?

J’dirais que la première qualité de MW c’était d’arrêter de nous saouler avec la WW2 ! Mais surtout il a démocratisé le jeu en ligne sur console. Il était là au bon moment avec la bonne formule. Univers accessible au grand public, gameplay accessible, et la folie du online qui arrivait enfin dans ttes les chaumières.

CS c’était ma came, mais c’est pointu comme truc, Halo était pionnier mais restait un délire très scifi, COD MW pouvait parler à toutes et tous.

Faut-il être diplômé en littérature pour lire tes articles ? Conçois-tu qu'ils soient difficiles d'accès ? (sorte de Dark Souls des blogs).

Non. Suffit d’être curieux et aimer les références culturelles. Pour moi c’est très pop, donc facile d’accès. Après forcément les souillons biberonnés à la « littérature » des sites de jeu vidéo, ils sont pas invités vu que j’écrivais pour moquer les geeks.

Bon, c'est certainement parce que je suis en bas de l'échelle littéraire. (je creuse à défaut de la grimper)

Es-tu le Andrew Ryan de la Blogosphère ?

Non, je serais Glados.

Une raison particulière ? Jamais joué à Portal. Pas l'intention.

Tu devrais l'avoir l’intention.

Sans raison autre que Portal est un jeu complétement incroyablement génial.

On me dit la même chose à propos de Half-Life.

Valve a une recette magique ?

À raison, même si j’ai moins dosé que Portal 2.

Valve a du talent.

Je corrige.

Vavle avait du talent.

Valve n'existe plus en tant qu'éditeur/développeur, rassures moi !?

Valve ajd c’est avant tout Steam. Leur statut de dev/ed dépendra du dessein que prendra Steam dans les prochaines années. Parce que les tests de controller, box, c’est juste des prémices de mon pov… Demain quand tu auras le PSN et le Live bien ancré sur PC/cie aussi ?

On va encore nous les briser longtemps avec Pokémon GO ou faut que je coupe internet ?

Presse de cassoces que veux-tu. Ca buzz, on en parle à outrance. Ca buzz pas, on en parle pas… "Mé on créey des CDi au SMIK".

Justement, d'où vient le Buzz ? De Toy Story ? (fallait la faire) De la presse ? De Nintendo ? De ThePokémonCompany? Des Illuminatis ? Des early adopt ?

Du public.

La presse, Nintendo, les Illuminatis, dépensent des millions pour étudier le public, tenter (je dis bien tenter) de le comprendre, de le capter. Après Poké GO ça pouvait qu’être un gros poisson. Y’avait des éléments tangibles :/ Une licence avc une énorme notoriété, un gameplay rafraichissant, un parc de mobile huge friand de jeu « on the go ».

Comme je disais, maintenant je suis curieux de voir comment ils vont réussir à créer une synergie avec leurs consoles, ou bien ils finiront éditeurs-tiers, et on aura le dernier COD, le dernier Vanillaware, le dernier Mario sur nos PSXBOX/.

Quel intérêt de ne pas retrouver Nintendo comme tiers chez PSXbox ?

J’dirais que les mecs qui ont aligné les boutons comme on les connait, popularisé les gâchettes, introduit la gyroscopie, les 4 ports manettes, le tactile… devrait encore trouver à nous surprendre.

La gloire passée suffirait-elle ?

On pourrait en rester aux gars qui ont commercialisé le Glove, le Virtual Boy ou encore la WiiU ^^ ?

Ben le Glove a trouvé sa rédemption avec la Wiimote, le VB voit ses gosses s’afficher ces jours avec Oculus, alors la Wii U dans qqs années aura surement son écho aussi ^^. Peut être qu'NX sera un remastered de la Wii U jqui gomme ses gros défauts.

Mais t'es un believer en fait :/

L’analogie Powerglove / Wiimote fait partie de l’histoire officiel #wikilegit ^^ D’ailleurs l’analogie NES = Wii m’apparait tout aussi legit. Et le gamepad, qui n’est qu’une manette classique avec un écran, c’est déjà un héritier du Dreamcast/Gamecube+GBA, et je pense sincérement qu’il enfantera. Peut-être que cette fois la tech sera au point et que les scénarios d’usage seront au point. Parce qu’à ce jour, ni l’appareil sur Wii U, ni la PSVita n’ont convaincu.

Banksy

 

2014-2017 Time Neves La Secte est dans la place Réservé.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Mystère (Jeu vidéo)

Trump disait donc vrai.

Je voulais la console en blanche, je la trouve beaucoup plus classe dans cette teinture la U - moi qui ne jure que par le noir habituellement. Mais bon, les versions blanches sont introuvables neuves et n'embarquent que 8Go d'espace de stockage. Puis bon, avec MK8 et 32Go, la console revient à 250 roupies, ce qui fait tout de même 80 de moins qu'une Switch pour une console quasi-identique : mêmes jeux, même capacité, même philosophie puisqu'avec une valise et un groupe électrogène la U est tout aussi transportable. CFD.

Adieu les amis, la Secte m'a choisi !

Je m'envole vers un monde meilleur ...

 

2014-2017 Time Neves Hein la Switch !? Connait pas Réservé.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Neves Reporter (Jeu vidéo)

Sacré personnage que ce Ollf. A commencer par son blaze imprononçable, vous en conviendrez. D'ailleurs, j'insère mentalement un "o" entre le "l" et "f" à chaque fois que je lis son pseudonyme afin d'éviter de faire buguer le système que la Matrice m'a conféré (oui, j'y crois. Pas vous !?). Et comme le reset marche une fois sur deux, ça serait con. Olff est cru mais se déguste à point. Dôté d'un grand savoir-vivre (et savoir-être) avec ses semblables (#LOL), le Olff reste cependant une créature à ne pas trop brusquer sous peine de voir revenir le boomerang plus vite qu'il n'est parti. Testé et désapprouvé. Ce qui me frappe depuis le début de cette campagne d'interview des membres de la communauté, c'est le "cosmopolisme" des personnalités composant la diaspora Gameblog. jFive, Donald87, Zhibou, Mangouste, Himuo, Blacklabel et many more to come. Tous différents, et tous au combien intéressant. Et vous n'imaginez pas comme Olff apporte briallement sa pierre à l'édifice. Il m'a dit de dire ça. Il m'a dit que ça serait plus vendeur. Mention spéciale aux compositions musicales. Non, le RAP français n'est pas mort. Bien au contraire !

 


 

TRAME

 

 I                                                 R'offl                                                      1/2

 

  II                           La regarde et remercie Dieu                            8/2

 

  III                                          Italia, s'è desta                                     15/2

 

 IV                               Et si t'es pas content ...                             22/2

 

 

 

 II              In Nintendo, he trusts.

 

Pourtant les AAA et leur suite se vendent plus que jamais et on a régulièrement des nouveautés qui viennent tenter leur chance ... Tu trouves qu'il y a manque de prise de risque à l'heure des TheOrder1886, Ryse Son of Rome, Splatoon, Mirror's Edge Catalyst (faire revivre un four puis un succès à petit prix), Battlefield 1 (la première guerre mondiale !), Sunset Overdrive ou encore Uncharted 4 avec son grappin !? Vraiment ??

Sachant que d'un autre côté Microsoft, Sony, EA, Ubisoft se déploie pour avancer leur caution indé (plus récents pour les deux derniers sus-cités). Je te trouve un brin malfaisant voire ingrat ^^.

Mais grosso modo t'as 5 AAA qui sortent fréquemment et qui s'en sortent. Et fort logiquement, les joueurs se dirigent vers des licences qu'ils ont adoptées plus que des clones.

Prise de risque et AAA c'est antinomique. Le risque tu le prends quand t'oublies d'être ambitieux. The Order n'a rien de nouveaux, ni d'ambitieux, il s'applique à appliquer une recette ultra exploitée, le TPS-cover, et se paie le luxe de le faire en moins bien. C'est l'exemple typique de l'échec dont je parlais, c'est beau, très même, l'univers est cool, mais le gamedesign est pété ! C'est un bon exemple du problème de compréhension de son médium.

Ryse, c'est un sous-GOW, Mirror's Edge jamais touché mais je hais tellement cette connerie de parkour ^^. Splatoon c'est l'ambition de faire le "mario kart" du shoot en ligne, et c'est réussi. Battlefiled 1 c'est un Battlefield. Sunset Overdrive, c'est le jeu qui veut être cool, mais il a quoi pour lui dans le fond ? Uncharted 4 c'est le quatrième Uncharted en pas 10 ans, grappin ou pas c'est le quatrième.

Cest titres sont bons, entendons-nous bien, mais hormis Splatoon et MirrorsEdge, ils sont pas neufs, si ?

Je suis bien heureux que de grands éditeurs jouent les mécènes pour donner de l'expo à la scène indé. Mais bon la plupart des perles indés ne les attendent pas. On est dans une saine récupération, mais pas dans un grand souffle dans le dos.

A force de bouffer du caviar, on se lasserait ? O_o

Non. D'ailleurs je suis loin d'être lassé. Faut juste être exigeant avec nous tous.

Pour les ventes, le combo PS4/ONE surpasse le duo PS3/360, c'est surtout le fait de passer de la Wii à la WiiU qui plombe les résultats. Je ne parle même pas du nomade vs mobile. On sait que le snack gaming a gagné de ce côté-ci :/

C'est une masse de joueurs bien moindre. Hier les consoles faisaient jouer plus de gens. Après je suis pas d'accord sur le "snack gaming", des jeux c'est des jeux, et si l'on devait comparer les compteurs de jeux de Clash of Clans à ceux de The Order, j'pense que ce serait plutôt vertigineux comme constat.

Les joueurs jouent, avec leurs moyens, tant temporel que financier, et si les éditeurs répondent mieux à ces contraintes sur iOS que sur console, c'est leurs fautes. Les gens ont jamais autant dépenser dans leurs loisirs, si tu les captes pas, c'est que tu fais pas des bons jeux. Et des bons jeux, c'est des jeux pertinents.

J'vais prendre l'exemple Splatoon au japon. Les japs voudraient plus jouer sur console de salon, et blablihblou... Ben ils ont kiffé Splatoon et en ont fait un sacré succès là-bas, alors qu'on parle de la Wii U quoi, la console OSEF de cette génération... donc une conjoncture pas top comme terreau.

Non, ils ne sont pas neufs mais il faut de tout. Maintenant, réinventer la roue à chaque nouvelle IP, ça me semble utopique comme souhait tant sur le plan des idées que sur la confiance dans la réception du marché. Les joueurs ne se refont pas. Faut bien s'adapter.

Y'a rien d’utopique à penser qu'entre copier et réinventer, il y'a un large éventail de possibilités innovantes. C'est mon propos, faire du neuf, évoluer les formules, pas la révolution. Après qu'un Battlefield fasse du BF et qu'un Mario Kart fasse du MK, évidemment.

Par contre, je compare juste le marché du jeu mobile à celui du jeu nomade. Le fait que c'est la fin des haricots pour Sony côté console portable et le début du serrage de ceinture pour Tendo. Et tu vas pas me faire croire que l'explosion du smartphone n'a pas condamné l'avenir de ces terminaux dédiés. Les gens veulent juste patienter (aux chiottes, dans les transports, chez le médecin voire même au boulot et surtout en cours) pour les quelques centaines de millions qui ont un smartphone, ils ont leurs consoles et leurs PCs pour vraiment jouer une fois à la maison dans un cadre correct.

J'pense que la démocratisation du smartphone est un fabuleux levier de croissance pour des supports dédiés. Que l'échec de la Vita comme de la 3DS est logique vu leur paradigme bien peu contemporain.

Qu'un segment de marché ait été dézingué par qqch de nouveaux, innovants, c'est logique quand tu t'es présenté avec une formule 25 ans d'âge. De la même manière que le carton d'une Wii innovante est logique comme l'échec d'une Wii U qui nous ramenait en 2002 au paradigme Gamecube...

Mais le smartphone, c'est le premier vendeur de devices dédiés à des usages. Casques audio et enceintes, dongle façon chromecast, montre et bracelet sport, ... Et la smartphone era n'a pas 10 piges encore. Y'aura bientôt plus que le vieux continent de la console de JV qui n'a aps encore su l'adopter.

Splatoon, c'est pas non plus le jeu qui a fait envoler les scores de la WiiU. Par contre, tu me dis que Monster Hunter ou Pokémon assureront limite à eux-seuls le futur des prochaines consoles portables de Nintendo, je te crois.

J'pense que pour les 10 prochaines années, Splatoon sera plus important que Poké et MH. L'un est l'aube, les autres au crépuscule. Après console portable, console de salon, suis de ceux qui pensent que ce paradigme est mort et enterré chez Nintendo depuis trois ans, et que leur avenir dépend de leur faculté à réinventer un nouveau holisme pour une nouvelle ère de support de JV.

Tu veux nous faire croire que tu n'as jamais sauté sur un bon plan ?

Non. Ça ne m'intéresse pas, l'attrait que j'ai d'un objet, d'une ½uvre, n'est en aucun cas proportionné par son tarif. Le théorème du discount c'est dévaloriser, soit une philosophie que je ne partage pas. D'ailleurs pour louer une fois encore Nintendo la stabilité de leurs prix dans le temps m'apparait une bonne chose. Quand un jeu est vendu 3 fois moins cher six mois plus tard, ça en dit long sur les qualités du jeu... Il vaut plus rien ? C'est dommageable non ?

Quand tu dis que le "J’attends du jeu vidéo qu’il arrive à Hitchcock, à la nouvelle vague, là on est encore dans les débuts du médium, et je trouve qu’il s’essouffle. Même tous les indés sur lesquels je m’éclate, on reste dans l’ère Nintendo (Chaplin grosso modo). Faut passer un cap cette fois."

Je ne comprends pas, le cap a été passé avec Splatoon, non ? Ou alors Nintendo doit mourir pour que les autres puissent progresser ?

Splatoon c'est un jeu des années 90 avec la techno d'aujourd'hui. Dans le jeu vidéo on entend souvent parler de Citizen Kane, à mon sens ce classic du cinéma l'est plus pour son ambition que pour sa relecture du paradigme cinéma. Pour ça que je prenais plutôt comme exemple Hitch ou la nouvelle vague, car ils étaient à leur manière plutôt disruptif dans l'approche du média.

Dans le jeu vidéo -évidemment je vais grossir le trait- j'attends de nouvelles approches. Par exemple Heavy Rain veut nous faire faire des choix qui impacte directement la narration. Mais fondamentalement il propose rien d'autre qu'un vulgaire aiguillage comme on en connait depuis des lustres. J'entends tu peux pas terminer le jeu en deux heures parce que tu aurais pris une décision dramatique. Là-dessus, sur l'impact du joueur sur le jeu, son rôle, y'a beaucoup à faire. On joue déjà toujours le mec le fort du monde, toujours 1 versus 1000, toujours un mec invincible, toujours le même game over -tu meurs, tu respawn-, bref on est globalement toujours sur la même règle du jeu, dans le fond des gameplay très similaires. Le code Hays que le jeu vidéo s'est auto-imposé. 

Après d'évidence on va pas réclamer à une production grand public d'être intelligente, mais qqs prods parmi la masse ça serait pas mal quand même, surtout maintenant avec des outils comme Unity & co, vazy qu'on le peut. Mais pour vraiment le pouvoir, on en revient à l'outil critique... L'outil critique qui joue un grand rôle derrière Hitchcock et la nouvelle vague... Outil critique qui en est encore au stade du guide d'achat, de l'agenda éditeur, du contrôle technique dans le vidéo game ...

Dans une interview menée en parallèle de la tienne (Inception. Imbrication. Démultiplication), l'avis est plutôt qu'un bien culturel n'a pas de prix ... A titre personnel, je pense que le modèle économique ne peut pas figer dans le temps les prix. La preuve, les prix finissent toujours par baisser (Nintendo Selects) puis augmenter quand le bien se fait plus rare. Il faut juste être très patient avec Nintendo qui à être en décalage total dans sa consommation de leur ½uvre. Après, chacun son avis.

Un bien culturel a un coût en tout cas. Après le prix peut varier, reste que le JV est le seul à voir ses prods se périmer de la sorte. Les livres, les DVD, ont un prix "fixe" sur la durée.

Tu disais que tu saluais DTU pour la démarche entrepreneurial de créer quelque chose à sa sauce quand on estime qu'il y a à explorer en matière de mouvance. Je te pose la question : quelle est la date de parution de ta critique POST MORTEM de Splatoon ? Sur quels titres embrayeras-tu par la suite ? Si tu ne montres pas la voie, qui le fera ? QUI ?

Pas le temps/cash, sinon ce serait déjà fait. Sinon je ferais simplement les jeux dont j'estime avoir fait un bon tour. J'pourrais faire The Witness, pis je pourrais faire Journey tellement j'ai trouvé les "tests" sots à son égard... "Poétique" mais putain level collège quoi...

L'outil critique, tu en fais partie non ?

Non je n'en fais pas partie, je suis juste un commentateur de la critique. Je m'y essaierais si ça payait, mais en l'état j'aime pas assez le jeu vidéo pour accepter d'être smicard. Pis si je voulais vraiment le faire, ça demanderait de développer une plateforme digitale pour l’accueillir, parce que les blogs ou les usines à gaz comme GB, c'est pas possible pour créer de la valeur, de l'attention, de l'engagement. Faut une forme pertinente aussi.

Donc, t'as le temps de nous écrire un pavé sur la NX mais t'as pas le temps d'en écrire un sur Splatoon ?

Discrimination.

Donc le support non pertinent GB sied à la NX mais pas à Splatoon ?

Le papier NX a été écrit quand j'avais le temps -précisément un voyage. Le support GB était pertinent puisque le sujet c'était pas NX, mais la presse qui écrit du bullshit à son sujet. NX servait juste de catharsis pour me moquer.

Par rapport à HR et les affiliés (Telltale, Until Dawn mais aussi Stanley Parable), les jeux où le joueur n'est pas vraiment acteur font fausse route, les créateurs (artistes ?) ne sont pas libres de faire ce que bon leur semble sans se soucier de ce que la bienpensante dit ?

Les créateurs sont aussi libres que ceux qui trouvent que leurs jeux c'est de la merde. Et à titre personnel j'ai rien contre les desseins de ces jeux, j'aime bcp les point & click. J'suis juste critique avec des jeux comme HR qui vont moins loin et sont moins bien réalisé que des jeux qui ont plus de 20 ans.

Concrètement ça doit se retranscrire comment le scénario = gameplay ?

Tous les jeux sont illusoires et ne proposent que quelques possibilités, non ? Même pour battre n'importe quel ennemi, du trouffion au Big Boss. Jusqu'où l'illusion doit perdurer ? Es-tu d'accord avec Andrew Ryan sur le sujet ?

Concrètement y'a des milliards de possibilités, qui ont été décuplées par la technologie. C'qui est le problème que je vois, cette techno a surtout servi à upgrader les graphismes, et on se tape encore des IA en mousse ... La question c'est donc celle de nouvelles possibilités, de nouvelles approches, histoire d'avoir au moins une nouvelle illusion, celle de la nouveauté.

Donc tu confirmes bien que Blacklabel est le meilleur testeur/critique de l'univers ? Pourtant son approche est très test non ?

J'confirme que Blacklabel fait des contre-visites des tests. Contre-visites parce qu'il fait rarement un listing des choses qui vont ou pas avec un cahier des charges bien défini, mais qu'il s'attache souvent à démonter un point ou plusieurs qui l'ont interpellé. Après y'a pas de meilleure approche, y'en a plein, celle de Blacklabel en est simplement une. Une qui m'intéresse souvent, car elle pointe généralement des trucs assez cocasse dans les AAA.

Bon on parle de l'E3, et après on boucle avant que ça devienne un livre cet itw ^^?

D'où te vient cette fougue, cette vivacité et finalement cette "folie littéraire" si tu me permets l'expression ?

J’fais ça avec le sourire.

Vraiment ?

Oui, toujours.

Pourquoi es-tu à ce point-là aimé par la communauté (il suffit de voir la réception de tes articles) ?

Je ne sais pas si je suis aimé, je me pose pas vraiment la question. Des gens aiment me lire comme moi j’aime lire des gens. Après c’est de la littérature, et la littérature c’est un truc qui créé des holismes dans la tête. Perso j’aime jongler avec les références, jouer sur des écarts entre un truc très pop culture, et un truc plus confidentiel, dc qd j’écris je joue sur des images, des associations qui vont créer des petites étincelles holistiques. L’amour ça part de petites choses, d’un clin d’½il. Alors si tu places un running gag « Pour rappel Nintendo ne tient plus de conférence à l’E3 », tous les lecteurs qui se souviennent de l’insistance qu’a eue gameblog sur ce fait, ils sourient, ils aiment. Puis après la petite différence, c’est que je ne fais pas dans les références « « geeks » », ce n’est pas ma culture, je suis casual

J’pense que c’est un élément essentiel, j’ai une approche globale et pop du média jeu vidéo, et fondamentalement ce qui m’intéresse là-dedans c’est sa dimension sociale. Je considère Pokémon comme le plus grand des jeux vidéo, et quand on nous parle de « Citizen Kane » du JV, pour moi c’est Poké, parce que c’est un vrai phénomène social, un truc qui te projette en avant. Et Poké fait ça, il t’amène le genre réservé aux initiés -le rpg- à un grand niveau d’accessibilité, et il fait sortir le jeu de son support ! Avec Poké les kids étaient pas dresseur de Pokémon dans le jeu, mais en dehors, c’était conçu pour que les joueurs soient amenés à interagir « IRL », les discussions, les échanges via le câble, c’est du gameplay.

C’est presque hors-sujet, mais mon approche elle est là, en jouant avec l’imaginaire collectif du jeu vidéo, mais complètement intégré à une everyday life. Le jeu vidéo devient prétexte pour parler « lifestyle », et c’est rien d’autres que l’approche gonzo d’Hunter & cie.

Peux-tu donner une définition simple d'"holisme" (en tout cas plus simple que celle de l'internaute) ?

C’est une addition créatrice. C’est un ensemble de chose qui rassemblé font émerger un truc plus grand que la somme. Grosso modo c’est la fusion des mecs dans DBZ. Si tu mets Goku et Vegeta qui se battent ensemble contre un méchant ça fait une chose. Mais si tu ajoutes les boucles d’oreilles ou une choré qui les fait fusionner, tu donnes naissance à une nouvelle entité plus balèze que la somme ne l’était.
1+1=2
1*1=Holisme.

Comment ça, t'es un casual ? T'es pas un hardcore gamer comme tous ceux qui passent sur GB ? C'est vraiment le cas ou c'est juste pour te différencier ? Comment définis tu le terme alors ?

Je suis un joueur occasionnel, parce que j’ai un temps de jeu bien inférieur aux gros joueurs, et je joue à bcp moins de jeux que les gros joueurs. Après y’a évidemment bien plus occasionnel que moi, mais j’en reste pas moins un casual. Ca peut paraitre différenciant au milieu de gens qui ont la fierté d’avoir un gros CV, mais dans le fond c’est juste de l’honnêteté quand tu fais 5 jeux par an.

Constater le phénomène Pokémon, comment il est orchestré et digéré, ok, mais qu'est-ce que ça apporte de le faire ce constat ? Ce n’est pas juste du business (question potentiellement naïve) ? Certains ne voient en Pokémon que la plus pure expression du mercantilisme décliné jusque plus soif, ils ont tort ? En fait, ce qui me taraude, c'est pourquoi sa dimension sociale t'intéresse et qu'est-ce que t'en fait ? Étude du comportement humain ?

Je vois pas d’autre qualité à la culture que sa place dans la société. Observer Pokémon, donc sa place sociale, ça m’intéresse. Si l’un des jeux qui cartonnent le plus dans le monde a comme grosse feature l’échange, donc la rencontre entre des personnes, des joueurs, je trouve cela beau et bon, parce que ça dit des choses, ça rapproche les gens. Le phénomène COD aussi est intéressant à regarder d’un angle social. Mais surtout, y’a pas meilleure discipline pour comprendre un jeu, parce que leurs conceptions sont faites sous cet aspect, parce que dans le design tu as tjs une dimension sociale. Le rôle des objets, les trucs de Lévi-strauss, Baudrillard, tu fais des rapprochements avec le jeu vidéo assez cool en fait.

Le business, j’crois qu’on trouve difficilement pire que les joueurs pour en parler. La plupart des choses que je lis sur ces sujets dans les forums, ça transpire l’incompétence, et plus généralement  la contradiction. Quand je lis des trucs sur les forums qui touchent aux perfs commerciales, j’vois des pyramides de maslow dessiner partout… les types s’expriment en se positionnant comme des experts marketing quand ils en sont les pires victimes. Quand je lis des choses du genre « les marketeux blah blah », je ne peux m’empêcher de penser aux cellules marketing qui lisent ça et qui doivent se fendre tellement la gueule. Putain les mecs sont des archétypes, des parfaits segments, des marionnettes, mais ils sont persuadés du contraire. Après c’est mon côté nazi, mais des pellos qui nous parlent de business habillés avec du merch ou une chemise celio, c’est pas possible.
 
Bref la dimension sociale est intéressante parce qu’elle parle de nous, de notre société, et personnellement le monde dans lequel je vis, j’évolue, ça m’intéresse -comme dans un jeu vidéo.

Finalement, casual et gamer aussi sont des termes galvaudés, on les utilise plus pour distinguer les connaisseurs/impliqués/passionnés des moins regardants/jouant peut-être plus en volume mais ne s'y intéressant pas plus que les quelques titres du moment qu'ils préfèrent.

Je me trompe ?

C'est surtout le parfait symbole de la débilité ambiante du game... Divisé déjà ça l'est beaucoup, mais alors en deux... quelle misère...

Comme si d'un coté t'avais une tribu de type ultra connoisseur et de l'autre une foule de débile non-investie. J'y vois même pas un débat, une discussion, de facto c'est débile, navrant, et rabaissant. Les pires étant les gens qui se revendiquent gamer, avec cette pauvre tentative de se valoriser alors qu'ils jouent à des jeux de merde survendus...

T'as des faits, les AAA sont des blockbusters, sont des jeux vendus par millions, dès lors leurs natures ne peuvent être que "grand public". C'est pas sale, mais ça n'a rien d'un truc de connaisseur.

Bref, nique le lobby gamer ^^.

Tu es membres d'une confrérie sur Gameblog ou tu te la joues solo ?

Je me considère comme un membre de la secte. Secte qui s’est expatriée de GB par ailleurs. Après c’est ni plus ni moins qu’une bande de potes des internets, la Wii U a servi de prétexte, de fondation, mais c’est juste des joueurs divers et variés qui ont plutôt en commun un état d’esprit qu’une passion pour un jeu ou un constructeur. Pour en revenir au propos plus haut, je vois plus la secte comme des types qui ont souhaité s’extirper de la communauté d’enfants que j’évoquais plus haut. Bref une bande d’adultes qui parlent de leurs familles et de leurs plaisirs régressifs sur le dernier Mario &co.

Moi j’ai trouvé là des gens sympas pour rigoler et parler jeu vidéo tranquillement, mes potes irl jouant pas à autres choses que les classiques Fifa COD, jeux que je respecte mais qui ne me parlent pas pour chacun leurs raisons. Fifa a un gameplay de merde avec une inertie faite pour tout baser sur le duel, c’est le jeu de la génération Ronaldhinio à base de dribbles et élimination direct, mais moi je suis de l’école de la construction de la circulation de balle, comme le permettait les grands PES PS2. COD j’ai dosé MW, c’était bien cool, mais l’univers « guerre » bas du front voilà quoi ça va 5minutes. Mais c’est ce qui fait que ce soit lui qui marche plus qu’un autre, la guerre moderne étant un truc assez universel dans l’imaginaire collectif de tous, ça le rend accessible. Là où Halo te réclame déjà plus d’accointance avec la SF. Et si on avait accès à des données démographiques, je serais prêt à parier que COD a une audience plus jeune, parce que l’imagerie guerrière ça commence dans les 90’s avec la guerre du Golf qu’on télévise et ça explose après le 11 septembre (qui a été conçu comme un écho télévisuel d’ailleurs). Alors que les générations d’avant étaient exposées elles à un truc bcp plus SF qui avaient un terreau phénoménal avec la guerre froide. C’était conquête spatiale, technologie, au-delà… Y’a une vraie transition dans l’imaginaire, entre des générations qui fantasmaient l’an 2000 et ceux qui sont nés à la porte de ces années-là, et elle est criante quand tu mets Doom et COD à côté. Là encore c’est la dimension sociale du JV qui m’intéresse, il dit bcp de choses. Doom t’avait un truc punk, qui cherchait à déranger et qui dans le fond était très hédoniste, très nihiliste. COD c’est l’héroïsme, la performance, une approche hiérarchique… Pis t’as Splatoon, le goty 2015.

La Secte n'est plus ? Mais ils sont où tous ? Vont-il coloniser le cosmos et revenir avec des envahisseurs ?

La Secte a acheté son île et vit en paix. Ils colonisent rien, ils sont au calme à quelques brasses de Presley et 2Pac.

Ouaip mais ils auraient pu faire ça autour d'une PS4. Mais je comprends bien le double-enjeu. Un espace privée (comme les lotissements fermés aux US) et une voix (genre Trump en ce moment).

Non ils n’auraient pas pu, elle a pas la qualité de vilain petit canard qui ramasse qqs chèvres égarées. La Wii ou la 3DS n’ont pas eu cette capacité non plus, c’est bien la nature confidentielle de la machine, son échec commercial, qui a produit cette effet d’arche de noé. Encore une fois on en revient au produit social du jeu vidéo qui créé des effets sur la société. Et si tu regardes plus loin, pourquoi ces joueurs « DTU » ne sont pas tout simplement allés sur je ne sais quel site Nintendo pour avoir leur dose d’info et discuter de leurs Wii U ? Parce que je pense que c’est pas des joueurs qui s’affilient à Nintendo, à la Wii U, plus qu’aux autres. C’est comme ça que je le vois, et si je me regarde, j’ai jamais trainé sur un site Nintendo, parce que Nintendo en tant que tel je m’en fous, c’est le jeu vidéo qui m’intéresse, et Nintendo n’en est qu’un acteur. C’est comme une série si tu veux, tu vas être plus proche de tel personnage, mais t’aime les autres aussi, sans eux c’est un one man show sans intérêt, et dans le fond c’est l’ensemble ton intérêt.

L’espace est ouvert, suffit d’avoir l’adresse. Et c’est plutôt des voix et des oreilles, c’est ce qui permet d’avoir un forum au sens premier du terme. Je dirais même que c’est l’agora, que les membres de la secte sont des enfants d’Aristote. L’inverse de Trump.

Puisque tu parles foot, est ce que le PSG va gagner le championnat cette année ?

J’ai très peu d’accointance avec le championnat de France, donc à part regarder les dérives lolesque des investissements ridicules, j’en ai rien à foutre du PSG sorti de l’état de forme de Marco Veratti. Plutôt Calcio, c’est avec ce championnat que j’ai grandi. Je reste fan de foot, mais ça ne ressemble plus à rien aujourd’hui, c’est devenu une soupe façon star wars… tous les  joueurs se ressemblent, c’est énormément athlétique, aseptisé. J’attends qu’ils tuent ce sport avec la vidéo, et je raccrocherai.

Ok, donc tu fais de la sociologie à partir du jeu vidéo.

Non je m’intéresse à la nature des choses que j’ai dans les mains. J’ai pas de dessein particulier autour d’une discipline, mais réfléchir aux choses ça me parait juste sensé. Tu sais pourquoi il y’a tant de sortes de pâtes ? Et pourquoi les coquillettes y’en a pas en Italie ? La cuisine italienne est super intéressante, elle te montre un rapport au design assez dingue dans ce pays, et c’est le pays de De Vinci pas par hasard. Donc que ce soit Pokémon ou des pâtes, la réflexion derrière m’intéresse parce qu’elle m’apprend des choses tout simplement.

Tu comptes sortir un livre ?

C’est pas en projet, mais j’ai rien contre l’idée ^^.

(moi qui n'aime pas lire, là pour le coup, je serais intéressé.)

Lire = la vie.

La Vita aurait pu être éligible à la formation d'une Secte d'adorateur transi ?

Oui clairement, et je pense qu’elle a sa secte ! Après la console n’ayant eu aucun soutien de Sony après sa première année, ses adorateurs sont une niche de fans de jeux Jap’. C’est une bête de console aussi, tu joues à Muramasa, P4 Golden dessus, c’est magnifique. Elle a subit un problème marketing et qqs erreurs de conception, à l’instar de la Wii U, c’est deux consoles qui par rapport au public qu’elle ciblait n’ont pas su convaincre le grand public, alors que le potentiel était bien là. À mon sens les échecs commerciaux de la Wii U, de la Vita, de la 3DS, ont bcp de points commun, c’est trois consoles qui ont comme principaux concurrents le marché tablettes/smartphones, et qui dans leurs propositions sont restées trop designed sur un vieux paradigme 90’s.

D’ailleurs l’héritage Vita (portable « HD »), stream/remote play plus poussé que sur Wii U, tu verras que si tu ajoutes le sel « objets connectés » (notamment à nos smartphones), tu obtiendras la NX.

Curieux et avide de compréhension sont des termes qui peuvent te synthétiser ? Tu cherches au-delà du produit bien enrobé qu'on te soumet pour comprendre ce qui se trame derrière ou se qui s'est tramé avant voire son sens/but caché ?

Je sais pas si je saurais me synthétiser. Mais curieux ça me va, et avide d’intelligence aussi. Mais sauce face B version THC. J’dirais normal surtout, ça me parait logique d’avoir de l’esprit au sujet des ½uvres de l’esprit.

Une équipe préférée à travers les époques du Calcio ? Pourquoi le championnat italien plutôt que les autres, un choix ?

Ben petit c’était le Milan AC de la fin 80 début 90, puis la Roma de Zeman fin 90 est passée par là, Totti… Et toujours Romanista depuis. Après hormis la Juve et la Lazio que je me dois d’haïr, j’apprécie toutes les équipes italiennes. La Viola, le Napoli, la Samp, …

Le calcio c’est l’essence du foot italien, soit un truc très porté sur la tactique, l’intelligence de jeu. Ils ont toujours proposé un truc entre énormément de rigueur, bcp de technique, et tjs un peu de folie avec des fuoriclasse de génie. Du drama, de la classe, qu’est-ce tu veux de plus.

Du coup, Splatoon n'est-il pas plutôt un hommage à la science/essence italienne du football, une suite logique après le mythe du plombier italien ?

Un hommage j'sais pas, mais un écho au sport co carrément. Après chacun joue avec sa philosophie et peut voir du calcio, du foot us, du basket... parce que son core gameplay c'est du placement/déplacement, et de l'adresse pour marquer des points.

Donc tu espères voir l'Italie sacrée à l'Euro ?

Non on a une génération pétée et des blessés. Mais j'ai été voir le Italie-Espagne au SDF, on les a bien rossé les ibères.

Une belle équipe l'Italie. Franchement, comme quoi, même avec assez peu de noms reconnus, on peut faire de grandes choses avec une génération certainement moins dorée que les précédentes.

Y a du potentiel avec les 3 de la vieille garde derrière, Parolo et Eder/Pellé.

Sinon, je vois que Monsieur ne s'est rien refusé ^^.

Si je veux voir la finale au stade, je fais comment ?

Les blessés, méformes et Conte fait qu'on s'est tapé une équipe de soldat. Mais c'est une génération qui peut aligner des Verratti, Insigne, Balotelli, Romagnoli, Perin, Florenzi, De Sciglio... Bref pas si crado.

Que recherches-tu parmi la communauté de joueurs (Gameblog ou autres) ? Que t’apporte-t-elle ? Trouves tu du gens "à ta taille", qui ont des choses (sous-entendu intéressantes) à dire ?

Je pense pas qu’il y’ait une démarche de recherche communautaire. À la base tu viens sur un site comme GB pour de l’information liées aux JV, puis sous cette info tu trouves des forums et naturellement t’en viens à échanger. Après se tisse des liens et voilà. C’est comme une cour d’école, à la base t’es là pour un enseignement, et le fait de croiser des gens, des échanges se font. C’est là même chose que pour cette itw, tu me contactes, tu me demandes si je serais opé pour échanger, je dis oui (bon je pensais pas que ce serait si long ^^), et une conversation se fait, des points de vue sont partagés. L’apport c’est l’échange tout simplement, ça m’apparait de bonne nature. Et oui forcément je trouve des gens intéressants, sinon je ne serais pas là.

Tu échanges avec qui sur le site ? Tu fréquentes les formus, les news, les blogs ? As-tu fais de belles rencontres ou tu ne retiens pas les noms voguant plutôt sous le prisme des sujets ?

Sur GB ça se résume à "la secte" du topic de la Wii U. Sur les news y'a bien quelques groupies que j'ai aimé balayer (le coté petite tepu). Les forums je lis ceux du GG sur GK -mais ne participe pas- c'est des génies de la pique. Mais mes échanges JV c'est plutôt avec les potos en dehors du web. Tu vois quand dans l'échange sont éliminés les termes "gamers" "vrai jeu" "day one" "passion" "poésie", c'est de suite un peu plus riche J

Sinon j'échange avec toi ^^.

T'as de la chance d'avoir des potos fans de jeu vidéo. Fin dans le sens avec qui tu peux avoir une discussion plutôt pointue sur le sujet. Perso', en 20 ans, j'en ai pas trouvé un. Après, y en a bien dont j'entends parler des jeux vidéo qu'ils ont fait mais ce n'est pas vraiment la même qualité que ceux que j'interview et qui compose la diaspora Gameblog ^^.

On a joué ensemble depuis longtemps aussi. Coller des feuilles et taper des Mario Kart & consorts, c'est un bon socle. Après je te rassure, les 3/4 de mes potos ont jamais entendu parler de Wonderful 101.

Peut-on dire que tu as une préférence pour Nintendo ou est-ce une impression galvaudée ? Ton blog étant très orienté Nintendo ...

On peut le penser, après comme je le disais plus haut si c’était vraiment mon intérêt principal je serais sur un site dédié à Nintendo. Après je préfère Mario à Uncharted, mais j’adore Ico, MGS et GeOW plus que Kirby. Et j’ai pas joué à la moitié des jeux Nintendo. Je ne me sens pas affilié en tout cas. Après je sais que certains aiment dans leur faillite intellectuelle à vouloir placer un désaccord sous la carte du fan, mais hormis me faire sourire…

Mon blog est centré sur Nintendo parce que c’est mon point de départ discursif. Mais le fond c’est pas Nintendo, le sujet c’est pas Nintendo, c’est l’industrie tout entière. Nintendo me sert de médium pour railler Ubisoft, la presse, les joueurs & cie, mais je pourrais dire les mêmes choses en centrant le tout sur Microsoft, Sony, Steam ou n’importe quel acteur. Mais est-ce que le choix d’avoir pris Nintendo vient de mon affect ou de la facilité de prendre le topic numéro 1 du jeu vidéo ? J’laisse aux gens à penser, moi je fais le constat que c’est le pilier du jeu vidéo console, et que bcp tourne autour d’eux d’une certaine façon, en ce sens que tu les retrouves dans quasi toutes les discussions autour du jeu vidéo. Ce qui me parait pas abracadabrantesque, c’est le plus gros parc de console qui existe. Et si tu regardes, leur production est très identifiée, elle leur appartient, elle a un caractère très définie, donc forcément elle divise, amène à débattre, du coup c’est une matière très intéressante pour jouer dans un discours, cliver, schématiser. Le référent est accessible, connu de bcp, donc c’est riche dans un propos. Si je voulais faire la même chose avec Sony, ça serait plus difficile car leur production est plus protéiforme, plus hétérogène, donc a des perceptions très différentes.

Perso j’adore une partie de la prod Sony, et l’autre partie me laisse indifférente. Moi les Ueda (qui sont de sublimes échos à Nintendo soit dit en passant), LBP, Bloodborne, ça me parle, pas les Uncharted The Order ou GT. Et depuis l’époque PS1/N64, j’ai toujours eu au moins un accès à la console Nintendo et la console Sony, donc j’ai toujours pu me combler en prenant ce qui me parlait dans les catalogues respectifs.

J'ai bien fait de poser la question car tes posts donnent une fausse impression de Nintendo a compris le game et les autres, pas trop.

Alors que finalement, à l'instar des jeux Nintendo, il y a plusieurs niveaux de lecture.

Que recherches-tu dans un jeu ? Qu'y trouves-tu ?

Ca dépend, dans Zelda je recherche la carte du donjon, dans Mario des étoiles … ^^. La question est périlleuse, je pense pas avoir de réponses. Quand je choisi un livre, un film au ciné, un jeu, un disque, c’est dans une démarche de découverte, et je peux trouver plein de choses bien différentes. Je me vois plutôt comme curieux, donc je pense que mon pattern de découverte passe par là, trouver un truc qui m’interpelle.

J’pense que je peux vraiment apprécier tous les genres, si la formule m’interpelle. Même des MMO, je joue jamais à ça, mais je suis sûr que certains me plairait. Après je suis très multijoueur déjà, j’aime vraiment tout ce qui peut se jouer entre potos, offline et online, et en solo plutôt jeu portable. Les DS tu vois c’est le design d’un livre, tu l’ouvres tout ça… tu joues partout, dans le train, sur ton fauteuil, pendant que tes pâtes cuisent…

Mais si je devais vraiment mettre en avant un point dans mon rapport aux jeux, c’est les boutons tu vois, l’interaction. Tout passe par là pour moi, la mécanique de jeu c’est sur quoi repose tout le jeu, donc j’aime avoir des jeux calibrés sur ce point. Et la mécanique, ça doit pas être un truc compliqué, au contraire plus c’est simple plus c’est sophistiqué, mais quand je prends une manette  c’est pour contrôler, être acteur. Fondamentalement je suis pas contre les scènes cinématiques, elles peuvent même être cool pr le rythme, rouvrir une canette ou rallumer ton truc, mais trop souvent elles me cassent les couilles, t’as l’impression qu’on veut te piquer ta manette ! Donc si y’a un truc que je recherche vraiment dans un jeu vidéo, c’est du temps de jeu, de la qualité de jeu, dans laquelle je me sens investi comme acteur.

Après je déteste la division « école du gameplay » toussa, ça n’a pas de sens. Tu peux pas avoir de jeu sans gameplay, et le gameplay c’est tout le moelle d’un jeu. Et sa qualité n’a rien à voir avec du skill, de la complexité ou autre. Perso j’ai pas un cahier des charges d’un bon jeu, j’peux aimer pour un tas de raisons diverses à partir du moment ou en main j’apprécie.

Tu n'es pas le premier à me confidencer en interview recevoir plutôt froidement les phases d'inaction du joueur, ça m'a toujours fait blizzard parce que je n'ai jamais eu ce problème (j'aime lâcher la manette pour me reposer, couper un peu et suivre tranquillement l'évolution de l'histoire qu'on me raconte - en tout cas autrement que par la narration environnementale). Donc, les QTE dans les phases cinématiques, ça doit être un gimmick génial pour toi, t'as encore le contrôle sur le jeu !

Les QTE dans les phases cinématiques, c'est un non-sens de gamedesign. Dans le fond je suis pas contre les cinématiques, c'est juste qu'elles me rappellent la pauvreté cinéphile dans le JV. Si c'était bien écrit, bien monté... Mais on est loin de ça.

Y a trop ou pas assez de boutons sur une manette en 2016 ? (faut revenir au pad NES)

J'pense qu'il y'en a trop. Mais bon, on pallie par plus de boutons la nullité du gamedesigner.

Le pad NES est déjà revenu, et a été rebaptisé Wiimote (avec le succès qu'on lui connait).

Le jeu sur smartphone, très peu pour toi ?

Non rien contre le jeu smartphone, mais j'attends toujours celui qui m'enjaillera vraiment. Aujourd'hui le meilleur jeu iOS pour moi, c'est un jeu DS. Ghost Trick. Là y'a Poké Go qui arrive, j'attends de mettre la main dessus, mais ça pourrait être le premier grand jeu smartphone à mon sens. De ceux qui sont parfaitement designé pour le terminal.

Par rapport au gameplay, comment juges-tu ceux qui trouvent le gameplay d'un GOW superficiel et celui d'un Bayonetta riche ? Ils ont raison ? C'est une question de sensibilité ?

J'les juges comme des débiles. Bayo a un mode super easy pour celui qui veut le traversé "superficiellement". Après GOW je m'en bats, ça m'a jamais intéressé, c'est la culture occidental qui me parle bien peu. Mais si je prends les BTA de Suda, ils ont peu de profondeur, c'est pas des mécaniques à système riche, et pourtant je les surkiffe quasi-tous. Bref c'est pas les mêmes expériences, les mêmes volontés derrière. GOW je trouve ça naze, pas parce que moins "riche" que Bayo, mais parce que c'est grossier, bête et méchant. Je le trouve pas drôle, il veut m'impressionner mais ça ne prend pas.

Mais à mon sens bon gameplay c'est ni en rapport avec une quelconque richesse, ni une complexité ou quoi. Poké, Mario, Tetris, c'est trucs super easy à prendre en main, et leurs qualités c'est que tu fais corps avec la manette à ne plus vouloir la lâcher. C'est là l'immersion, la "vraie" sans artifices.

Tu participes un peu à la grande aventure DansTonU ? On les entends plus, ils attendent la NX ou quoi ?

Non, plus depuis que j'ai lancé mon propre blog GB. J'l'ai rapidement fait, mais le soucis c'est que c'est collectif, donc faut se mettre d'accord, et c'est difficile quand t'as de multiples desseins. À mon sens le blog DTU a pris un peu trop de goût de sérieux, qd un délire à la Nintendojo aurait été plus cool IMO.

Après je pense que le blog DTU s'est éteint le jour où le forum a déménagé. NX sa mère ou pas.

Quelle forme prendra la NX ?

J'en sais fichtre rien. J'espère juste un truc aux antipodes, parce que sérieux s'ils osaient faire une "GameCube2" (une PS4-like), même avec une petite feature, autant que Nintendo devienne éditeurs tiers, ça me parait plus simple.

Tu ne crains pas pour l'avenir de Nintendo sur le marché du salon s'il ne réussisse pas avec la NX, indépendamment de ce que ce sera ?

Craindre quoi aussi ? Le salon d’hier n’est déjà pas celui d’aujourd’hui, et encore moins de demain. Microsoft et Sony ont déjà bien avancé dans leurs mues, notamment via une plateforme virtuelle (PSN, XBL), ils passent à des supports itératifs pour mieux s’adapter et ne plus être prisonnier d’un modèle obsolète. NX doit amorcer la mue de Nintendo qu’on entrevoit ajd avec l’arrivée sur mobile.

Après si on recentre la question sur un support physique dans les salons, ils seront là pour les 10 prochaines années, après ça tout va vite donc j’en ai aucune idée, et aucune inquiétude qui en nait. À mon sens l’échec de la Wii U est plus un problème pour les forumeurs que pour Nintendo. Eux s’adapteront. J’entends Apple était là au début de la micro, ont quasiment disparu, puis son revenu autrement. Et peuvent redevenir confidentiel ou disparaitre un jour. SAMO pour Nintendo.

Craindre la mort. Craindre l'échec d'un business. Craindre le désengagement du public. Craindre ce qui se passe avec Sony du côté du marché de la console portable ... S'en retirer. La question ne porte pas sur la pérennité de Nintendo mais sur son implication sur le marché de la console de salon. Un marché qui évolue justement et un Nintendo qui n'évolue pas à la même vitesse que lui. Donc pas d'inquiétude sur la prudence de Nintendo à embrasser les évolutions du marché (multi en ligne, plateforme de service en ligne, DLCs, indépendants) ?

Je pense pas qu’il faille craindre, la « mort », l’échec, sont des choses relatives et logiques à une entreprise. Nintendo disparaitra un jour.
Je les trouve pas prudent. Si la Wii avait boudé la HD, elle s’est dotée d’un eShop (WiiWare) ouvert aux indépendants (avc limitations certes) dès le départ, et leurs deux plus grosses IPs multijoueurs, MK et Smash, se jouaient bien en ligne. La Wii U s’était pas la prudence, c’était un nouveau concept qui devait convaincre. S’ils l’avaient joué prudent, j’imagine qu’un GameCube 2 PS-like aurait été.

Quant au marché des consoles de salon, il est en réinvention, Nintendo y participera à sa manière, avec succès ou non. Mais je pense qu’ils leur manquent pas grand-chose pour refaire une « Wii ». Une killer app pour commencer, et une prise en compte aboutie de noS écranS.

Quels sont les éléments de cette soi-disant "réinvention" du marché des consoles de salon ?

Hier le salon se bâtissait autour du téléviseur, d’où la console de salon, qui était une console pour télévision. Aujourd’hui le salon est éclaté avec de nombreux objets connectés. Nos consoles se transforment en centrale multimédia avec la vague de services connectés, et s’évadent de la TV. J’peux jouer à la PS4 sur mon MBP en remote play. Cette réinvention va aller plus loin. Une PS4 aujourd’hui dans une piaule d’un môme de 14 ans, c’est des JV, Netflix, et un moyen de faire une recherche pour ses fiches de lecture. J’pense donc simplement que les consoles doivent se connecter encore plus, aux autres écrans, à d’autres objets.

Le multimédia intégré aux consoles, ce n'est pas nouveau, c'est le cas depuis la PS One (au moins) ^^

Pour moi, la VOD, c'est juste la suite naturelle, et j'ai bien l'impression que le jeu traditionnel s'en sort toujours bien mieux que le reste : motion gaming, 3D, VR (on verra mais 800 balles pour être équipé, ça part relativement mal), 56 écrans différents, on essaie de tout tenter mais y a pas de phénomène social comme la Wii a su en créer un monstre l'espace de 5 ans. Après, c'est peut-être moi qu'est aveugle mais le remote control et les gimmicks dont est friand Ubi, c'est mort-né nan ?

Sony a bien compris dès ses débuts dans le JV qu’une console pour exister devait venir cannibaliser d’autres marché connexes. La PS1 comme « poste CD », puis la PS2 comme lecteur DVD, c’est du génie. Des détails qui font beaucoup à la fin.

Moi je vois surtout que les mômes jouent à Minecraft sur plusieurs supports, que Pokémon GO roule sur le monde… Après je suis pas de ceux qui voit vraiment une distinction entre jeu traditionnel et des features comme le motion gaming. Splatoon est motion, dual screen, et assez traditionnel à la fois. Je parlais de holisme, t’en as un exemple avec ce jeu. Les feats c’est très bien, ça doit juste pas être une obsession, une obligation, mais ça offre des nouvelles options, mine de.

Le phénomène Wii c’est pas son hard ou ses ventes, c’est d’avoir sorti un temps le jeu vidéo de sa communauté de puants.

Je ne vois toujours pas quel phénomène change les habitudes de jeux dans le salon. La Wii l'a fait un temps, c'est indéniable mais l'asymétrie WiiUesque, au mieux, c'est marginal. Le reste, ça reste du jeu mobile (que tu te mettes dans ton canap' ou dans le métro).

Le multi-écran, connecté. La Wii n’a rien changé, elle appartenait à hier, et affirmait l’appétence des gens pour le multi offline comme hier. Puis tu as des jeux mobiles taillés pour le metro, d’autre pour les salons (les Telltale, Her Story & co, pas très matchable avec le brouah du trom).

Comment juges-tu Nintendo sur cette génération entre WiiU et 3DS (qualité de leur line-up, quantitié, communication, concept) ?

Entre fulgurance et déchéance. Le problème de Nintendo c'est qu'ils disent "le contenu est roi et fera la différence", et qu'ils y croient ces brales... Mais non, tu peux avoir le meilleur jeu du monde, mais sans marketing réussi, tu te plantes, et ça a été leur problème sur cette gen. Bon y'a 10 000 trucs à dire sur cette question, donc je vais juste me pencher sur qqs points qui me sont plus personnels.

L'incohérence de leurs deux consoles... Le plus gros problème à mon goût. J'ai une 3DS et une Wii U, deux consoles qui embrasse le très bon design Dual Screen, mais elles se disent bonjour une fois sur 10... Pas de Cross/Buy/Play/Save en 2010's... Ma 3DS peut servir de pad sur Smash Bros, mais pas sur MK, Mario et tous les jeux où elle a assez d'inputs (elle en a plus qu'une Wiimote wesh !). Elles sont déconnectées, alors qu'elles vivent ensemble, la même époque, où les écosystèmes se sont globalisées.

La 3D c'est un bon bonus, je joue très souvent avec, mais est-ce qu'un meilleur écran 2D n'aurait pas été mieux ? A posteriori, je me dis que oui. Ca reste du détail. Le gamepad, j'en reste un supporter, le OFFTV ça reste une putain de feature dans un foyer, et franchement j'espère retrouver un écran déporté dans le futur.

Personnellement le Dual Screen hérité des G&W, c'est LA marque Nintendo, c'est sur quoi j'aurais capitalisé au max. Tu peux jouer à des trucs très traditionnels genre MK & co, comme à des trucs comme Layton. Ca offre un éventail de possibilité plutôt riche.

Après les line-up, j'ai dû jouer à 1/4 des jeux, ceux qui m’intéressaient bcp, et y'a des putains de hits. Sur cette gen je les trouve assez bon, misant sur leur radicalité. Là c'est Fire Emblem, ils ont produit du Platinum Games de haute volée, le retour de Kid Icarus est assez ouf, Splatoon est dingue, le Mario Chat est chanmé. Bref moi ils ont parlé à mon appétit de joueur. Ils auraient pu dans un dessein commercial se payer des DLC exclus sur COD, mais ils ont plutôt payé un Kamiya et la suite de Bayo. Ca fait pas sens d'un pov business, mais en tant que joueur ça fait des hits. Et dans le fond je pense que cette ligne éditoriale 3DS/WiiU, sur des consoles plus en phase avec leur époque aurait connu un meilleur destin d'un pov notoriété.

Bon ils avaient possibilité de bien mieux faire à tous niveaux, y'a des réussites et des échecs, mais finalement si tu contextualises, ils s'en sortent plutôt pas mal.

Si j'avais vraiment un grief à leur faire, c'est au niveau de la scène indé, à laquelle ils se sont bien ouverts, mais ça manque d'ambition dans le soutien de ces devs et la place qu'ils pourraient prendre dans leurs catalogues.

Donner tous les outils c'est bien, mais faut aussi marketer tout ça, et là ils sont nazes.

Les années florissantes de la SNES, une console "comme les autres", sont définitivement dernière nous, Nintendo ne peut pas revenir dans la course avec les tiers ?

Moi je partage pas ce postulat au sujet des tiers, de la « course ». Ils sont toujours dans la course, et en relation avec des tiers. Pas plus, pas moins, qu’avec la SNES. Simplement y’a d’autres acteurs, des mutations ont eu lieu.
Pis la SNES c’est ni la Playstation, ni la Wii, ça n’a jamais été un phénomène, on en entend surtout parler parce que c’est la console qui correspond à la première de la génération « digital natives » qui hante les forums, mais le phénomène de Nintendo dans les 90’s il s’appelle surtout la GameBoy.

La question des tiers en plus, c’est plutôt « c’est quoi les tiers ajd ». La moitié s’est petée les dents sur la gen précédente, et l’autre moitié fait son lait sur des IPs annualisées. Quant à la question des tiers chez Nintendo, on a la réponse depuis le début, puisque sorti de qqs exceptions comme SF2 ou Just Dance, aucun n’a jamais eu bien du succès face aux IPs Nintendo. La « vérité » elle est là, si t’avais 50M de joueurs qui voulaient absolument une console avec Mario et les licences third party, tu l’aurais, et y’en aurait 50M de vendues. C’est un peu le topic débile numéro un des forums, mais elles sont où les études de marché qui font état d’une grande demande pour cette offre ? Elles sont où les données qui appuieraient cette offre ? Si je matte les top 10 de toutes les consoles Nintendo depuis le début, y’a jamais de trace de tiers, ou très moindre. Bref l’écosystème Nintendo n’a jamais été tourné vers les tiers.

Après perso en trois lignes, et grandes idées, je serais Nintendo je ferais une console pas chère, solide pour accueillir les hits first party, et la meilleure amie des indés. J’accepterais d’être l’alternative.

Les tiers ne se résument pas à la trinité Acti/Ubi/EA, il y en a une pelée qui ne sort des jeux que tous les 2/3/4/5 ans. Je dirais même que 90% des tiers ne sortent pas d'opus d'une licence à fréquence annuelle.

Les tiers, ce n'est pas seulement les jeux qui se vendent à 10 millions d'exemplaires, ce sont les dizaines de studios de développement qui viennent garnir l'offre, de Namco Bandai avec ses Tales Of annuels à 500 000 exemplaires vendus l'opus à CD-Projekt Red et ses Witcher tous les 4 ans à 6 millions d'unités. Le spectre est large en quantité de studios comme en volume de ventes.

La Gamecube avait les tiers et a fait 2 fois plus de ventes que la WiiU qui n'a que Just Dance. A trop s'entêter à concevoir une console uniquement pour ses besoins et sa vision, Nintendo ne s'est-il pas coupé de tout un pan du business, quitte à n'avoir plus qu'à compter sur lui-même ? Jusqu'où vont les limites de ce système ? Nintendo peut-il se permettre une NX au même sort que la U ?

Bien sûr que derrière les mastodontes t’as une seconde offre moins visible. Après je pense rien inventer en voyant que les moins gros ont pris une volée sur la dernière gen, et que ce qui reste est moindre. Konami, THQ, SEGA… voilà.

Mais mon propos c’est pas la qualité ou la quantité des éditeurs tiers et leurs prods, mais leur place historique sur plateforme Nintendo. J’entends, tu prends toute les consoles Nintendo, les tops 10 c’est toujours que du 1st party à qqs exceptions. Alors quand on sait que les taux d’attachement des consoles sont de 10 en moyenne, la place pour le catalogue third party est clairement plus restreint que sur un écosystème Playstation où dans les top 10 t’as 80% de jeux third party.

Moi je constate juste que les tiers sont partis massivement sur Playstation et sont peu présents sur Nintendo, car le public répond pas présent du coté N. Et je pense qu’il y’a rien à faire pour remédier à cela, y’a une "incompatibilité" éditoriale en ce sens que chez les joueurs je trouve pas de synergie Mario Kart + COD, mais un choix MK ou COD. Le seul moyen pour voir cartonner les tiers chez Nintendo, c’est qu’il n’y’ait plus d’offre à coté. Donc impossible. Je pense vraiment que l’offre Playstation est bien plus forte aux yeux du grand public AAA. C’est clair, c’est adapté aux standards occidentaux, bref c’est bien marketé. Un plombier qui saute partout, ça restera une bizarerie, Pikmin n’en parlons pas. Et à mon avis, un ressenti, les joueurs de COD ont bien plus de connivence avec un Uncharted qu'avec un Super Mario.

Pas deux fois, et à une époque où le marché console était non concurrencé par de nombreux autres devices. À quel moment ils s’entêtent ? La com° et le line up Wii U c’était « on est pote avec COD, AC… ». Ils sont coupés d’un pan, parce qu’ils ont un positionnement, une cible, une ligne éditoriale, et que ça ne répond pas à tous. Ce qui est le cas aussi pour Playstation, ils sont bien coupés d’un pan du business, sinon on verrait des jeux de plateformes cartonnés par exemple. Y’a des segments, des publics et aucun ne peut les occuper tous.

Après trop souvent on l’oublie, mais Nintendo c’est pas Sony, ni Microsoft, les ressources sont pas du tout les mêmes. Attendre d’eux qu’ils aient la même force de frappe que les deux mastodontes du multimédia, c’est fallacieux. Les limites de leurs éco-systèmes, c’est que si t’as pas LA killer app, tu cartonnes pas et tu traverses la gen sur ta fan base. Quant à leur sort, j’pense que leur réponse est là-dedans : 3DS+WiiU = PS4/VITA/XbxOne en terme de parc en 2016. La question d’NX c’est à mon sens, est-ce que Nintendo va continuer avec deux consoles distinctes, ou continuer à travers une seule ? M’est d’avis qu’avec une seule, ben toutes tes ressources internes peuvent la supporter, lui être dédiées, donc mieux vaut une forte que deux moyennes.

Pourquoi Xbox, une marque crée il y a seulement 15 ans se taille une part non négligeable des tiers, ceux-là même qui sortaient des jeux sur les consoles Nintendo les générations d'avant ?

Parce qu’ils ont un positionnement éditorial qui colle aux productions third party, et un appui financier qui leur permet de se payer les COD & co à travers des contenus exclus, des campagnes de com° dédiées… Pour vendre des Xbox ils doivent vendre des COD plus que leurs licences 1st party. Nintendo c’est une killer app et Mario Kart leur formule.

Je le répète, si les jeux third party se vendaient bien sur une console Nintendo, t’en aurais plein. C’est le public qui choisit, pas le constructeur. Puis si le paradigme 1st party Nintendo + le game des third party avait réellement un potentiel commercial immense, ne serait-il pas plus simple que Nintendo devienne un éditeur sur PS et XBox ?

Une seconde offre moins visible ? Ah bon. On classe dans quelle catégorie les Bethesda, les Square Enix, les Take Two, les Capcom, les NamcoBandai, les Blizzards, j'en passe et des meilleurs, ils n'ont pas de poids sur le succès d'une machine !? Bref, l'armada d'éditeurs tiers qui ne sortent plein de jeux non tirés de licence annuelle ? Je vais pas en faire la liste, Wikipedia est très fort pour ça.

SEGA est toujours là, THQ a sombré certes mais Atlus est toujours là, Focus Interactive est toujours là, là encore j'en passe et des meilleurs. Ce sont tous les éditeurs, petits comme géants qui font l'offre dans sa quantité, qualité et diversité et qui font l'attractivité supplémentaire des consoles Nintendo qui ne jouissent peu ou pas de ces catalogues.

Le top 10, le top 10, est-ce qu'un TheLastofUs vendu à 10 millions empêche un Dragon's Crown de se vendre, faut-il négliger les gouts disparates de la communauté capable d'acheter TLOU sans vouloir acheter aussi Dragon's Crown, de vouloir l'inverse, de vouloir les 2, de ne vouloir aucun des 2. Je trouve le raisonnement très étonnant. D'autant plus que les sorties de jeux attractifs (jugés corrects par la critique, par le public dans son ensemble) sont très espacés sur les consoles Nintendo depuis la Wii (qui s'en sortait par son caractère "phénomène de mode").

Le type qui veut MK et CoD, il a pas le choix, il prend une U et une autre plateforme, peu importe laquelle. Jusque la Cube, y avait encore une bonne palanquée de tiers même si PS a su attiré avec ses choix technologiques tels que le CD ou l'environnement de développement facilité le concourt de tiers (Konami, Namco, Square Enix pourtant chez Nintendo jusque-là) créant le phénomène PS qu'on connait. Il est indéniable que les choix de Nintendo en matière de conception de console ont poussé les tiers à investir là où les conditions et la dynamique était la plus favorable. Effet boule de neige ensuite. Comment expliquer que dans le même temps la Xbox 360 triple les ventes par rapport à son prédécesseur, grâce au tiers et à l'environnement de travail notamment !?

Enfin, Mario c'est une bizarrerie !? Pour le jeu vidéo le plus connu de la planète, même chez ceux n'ayant jamais tenu une manette entre leur main !? Et alors que le genre de jeux "plateforme" est probablement aussi le genre le plus connu et le plus simple à expliquer ... Généralement, un parent va privilégier l'achat d'un jeu "sans vraiment de violence" pour initier son enfant au jeu vidéo qu'en venir tout de suite à Doom et Quake.

A quel moment ? Le retard technologique. Faire jouer les partenaires à 2 vitesses quand on connait les couts de développement d'un jeu vidéo, difficile de casquer 2 fois pour développer quelques choses à la fois attractif sur des consoles de génération N et la console restée à la génération N-1 technologiquement parlant ... Pas étonnant dans ce cadre de voir la mascarade des portages de jeux vieux de 6 mois s'arrêter sur U ...

Nintendo, ça reste le constructeur le plus vieux, le plus expérimentée et le plus talentueux (suffit de voir les chiffres de ventes comme les idées) et je crains que la différence ne se joue pas tellement aux nombres d'employés, la santé financière de la boite étant la plus saine parmi les 3. La capitalisation comme la dotation ne constituant que quelques exemples du poids de la boite. Bien sûr qu'ils peuvent lutter. Quand on voit qu'ils possèdent les licences qui se vendent le plus et qu'il "rate" les tiers depuis quelques générations, qu'est ce que ça serait comme rouleau-compresseur !

Bien évidemment, je parle de leur sort sur salon, je n'ai pas posé la question sur le plan nomade car même si la concurrence du mobile est farouche et la chute douloureuse, les ventes de la 3DS tendent à prouver qu'il n'y a en l'état pas à s'inquiéter pour le futur de cette branche. La question reste entière pour le marché du salon. Maintenant, on verra si la NX fait les 2 en 1 ou pas.

Encore une fois, résumer le succès d'une console à la vente d'un jeu me parait un brin fort de café. CoD a lui seul est joué par une personne sur huit possédant une Xbox ou une PlayStation. En volume total de vente de jeu annuel, il reste des tonnes et des tonnes d'autres grandes et petites licences qui font la décision d'achat du client potentiel. C'est bien plus complexe que l'exclusivité d'un contenu pour 1 mois ... Halo, Gran Turismo faisait aussi bien que CoD. Si Nintendo était encore dans la course et non plus hors course, probablement que CoD serait aussi en haut de l'échelle. On aura jamais la réponse mais il n'y a pas de raison qu'il en soit autrement. Nintendo ayant créé tout seul comme un grand cette situation isolationniste.

Pour que les jeux third party se vendent sur Nintendo, encore faudrait-il que leur catalogue soit identique à ce qu'il y a sur les 2 concurrents. Et pour ça, c'est sûr qu'il faut les prendre en compte lorsqu'on conçoit sa console (specs, fonctionnalités, support, capacité de stockage). Nintendo a choisit sa voie, la WiiU en est le résultat. Maintenant, je te rejoins, il sont condamnés à créer un phénomène de mode pour s'en sortir. Le motion gaming, la tablette miracle et ensuite ?

Justement, pour moi, c'est bien parce qu'ils ne peuvent compter que sur eux pour vendre des consoles que ça revêt du sens d'arrêter de dépenser des tonnes à produire des consoles pour juste développer des jeux et en retirer le max. Si les tiers avaient le même sort que sur Xbox/PS, ces 2 derniers auraient moins de poids (partage des ventes à 3 et non plus à 2) et Nintendo vendraient plus de consoles sans besoin d'un concept miracle comme l'est la Wii ou la DS, avec royalties plus importants à la clé.

Oo, c’est une question d’itw ça ? ^^

Mon propos n’est pas de dire que Final Fantasy ça ne compte pas, ou la foule de jeux tiers qui sont pas des BIGs. Simplement de parler des locomotives, càd les machine sellers, soit les jeux qui motivent la plupart des achats. Que moi et 600K autres prenions une PS4 pour Persona5, change pas que des dizaines de millions le font pour COD.

Les petits jeux (petit en terme commercial) font parti de l’écosystème, à l’instar d’un Pikmin sur une Nintendo. Juste, une console de JV historiquement voit son taux d’attachement en moyenne à 10 jeux, donc les top 10 montrent simplement les 10 jeux les plus plébiscités, donc les 10 plus gros motivateurs d’achat. Je dis rien de plus. Et comme depuis la NES les 10 jeux sont à l’immense majorité des 1st party sur console Nintendo, je pense que le public n’a jamais favorisé quelconque éclosion des tiers sur une Nintendo. L’arrivée de la Play a été un salut pour ces éditeurs, et l’est toujours.

Si la Wii U en est un exemple, puisque les tiers il y’en avait à ses premiers pas, et les COD, AC arrivaient bien à date, en version équivalente, la GC en est le parfait exemple. Avec un positionnement qui souhaite s’approcher de l’offre Play, de l’ambition avec des exclus comme RE4 (l’opus le plus important depuis le 1), une volonté éditoriale qui l’illustre (Metroid Prime, Eternal Darkness…), et le résultat que l’on lui connait. Ce résultat c’est la Wii, c’est un grand coup de barre, une volonté d’une offre unique...

C’est une analyse, pas ma volonté ou quoi. Tu évoques un rouleau compresseur s’il y’avait les tiers et la « puissance » équivalente à la voisine. Si c’était une évidence on aurait des « evidences » non ? Et bien où sont les preuves qu’une bonne partie du public souhaiterait plutôt investir dans une console offrant Mario et les tiers, que dans une avec Uncharted et les tiers ? Où est la preuve que GTA aurait autant de poids sur une console Nintendo que sur une autre ? Quelles données a-t’on pour démontrer que le holisme Mario, GTA, COD serait un "rouleau compresseur" ?

Moi je vois ces faits là. GTA exclu sur DS ? Flop. GameCube ? Flop. COD et AC sur Wii U ? Flop. Alors je veux bien qu’on cherche à minimiser avec des éléments qui font que tout n’était pas réunie pour un succès, mais on parle de sacrés flops là.

TLOU vend des consoles qui permettent à Dragon’s Crown de certainement mieux se vendre. Est-ce que le Mario permet à un tiers de mieux se vendre (qd il est présent) ou permet-il à un autre jeu Nintendo moins BIG de se vendre ? Moi je pense simplement qu’une console, c’est un positionnement, une ligne éditoriale, c’est pour cela qu’on en a plusieurs de disponible. Et ma question, c’est est-ce que la plupart des jeux tiers, j’pense notamment à ceux à succès, peuvent s’inscrire facilement dans celle des Nintendo ? J’suis pas sûr. Quand au moins "success", il guête surtout le support où il y'a le plus d'avantages pr eux en business. Hier quand la Wii cartonnait, le VanillaWare - Muramasa - sortait dessus.

À mon sens, une Nintendo trop proche éditorialement d’une Play, elle se dilue et perd en caractère, donc en adhésion du public. Pour ça que je pense que OUI, Nintendo a besoin de tiers, mais plutôt des « autres » que des multis PSXBOX. J’pense que les bribes second party qu’on a pu connaitre avec W101, Bayo2, Fatal Frame… doivent être démultipliés. Nintendo doit créer sa propre scène third party, en livrant des outils nouveaux pour produire, marketer, des jeux qui s’inscrivent dans la ligne éditoriale de Nintendo. Si Shovel Knight a cartonné sur Nintendo, c’est qu’il matche. Et cette scène que doit créer Nintendo sur ses supports, c’est une sorte de nouvelle vague, dont le prisme doit pas être les tiers PSXBOX, mais vraiment aller des Monument Valley à Team Meat en passant par LoL & consort.

Sony et MS s’affrontent sur le même marché, et c’est déjà difficile pour l'un -qui est l'une des plus grosses firmes de la planète (pas un artisan wshà. Je parle même pas des difficultés créatives, notamment liées aux coûts de prods, qui nous ont amené la génération remastered. Nintendo est trop faible sur ce marché, faut donc aller sur un autre, qui recueillerait déçus et ambitieux. Y’a une middle prod à réinventer je pense.

J’insiste sur la ligne éditoriale, parce qu’ici encore on a des données, des indices, des tendances, tout ce qu’il y’a de plus factuel. Suffit de prendre les top10/20/50, et de faire des stats sur les genres, univers, éditeurs, les plus représentés, les plus plébiscités. Il y’a très clairement des synergies éditoriales dans les publics. Pourquoi aucun jeu de plateforme ne cartonne sur Play ? Pourquoi les Mario Kart-like ont-ils si peu marché ? Et pourquoi un truc comme Eternal Darkness, du 1st party, avait été si boudé (par moi le premier) ?

Si tu veux, moi je lis comme toi sur les forums, « on veut une console « tradi » (enfin une PS-like), et les tiers, et jackpot ». Ok. Il s’est passé quoi sur les trois dernières générations Nintendo les gars ? Voilà.
-
« J’pense que leur sort dans les salons passe par la mobilité 
J »
-
Mon propos c’est rien d’autre que cela. Est-ce que le « marché » est assez gros pour trois consoles de salon au catalogue partagé (third party). Est-ce que les prods third party actuelles peuvent facilement se greffer à Mario & co, comme elles le réussissent avec GeOW et Uncharted ? Est-ce que l’idéal d’une console Nintendo avec le 1st party et un soutien clair des 3rd party, est une réalité de marché ou l’utopie d’une minorité de joueurs ?

Je partage pas l’idée du gimmick (motion gaming, manette écran…). Ce que la Wii a su proposer, et que la Wii U n’a pas su, à mon sens, c’est des jeux rafraichissants et un prix canon. Perso l’échec de la Wii U je le trouve surtout ici. Effectivement le manque de soutien 3rd party, la com pourrie, ont joué dans le bide. Mais le positionnement tarifaire, le mode de distribution des jeux, le manque de nouveaux titres, c’est le pire je pense. Splatoon et Super Mario Maker ça aurait du être là au début, les amiibo aussi, Nintendo Land ça aurait du être plein de petites attractions que tu distribues en digit comme des jeux mobiles à bas prix… et la bécane aurait jamais dû dépasser les 250boules. Parce qu’ils ont tout fait à l’envers ces idiots
^^

Les gimmicks ou features, c’est comme un logo, c’est très bien, mais y’a pas de concepts miracles, y’a du contenu attractif. Ceux qui pensent le contraire feraient bien de mettre les pieds dans un gros service marketing, et verraient qui si l’on paye des gens si bien pour réfléchir à beaucoup plus qu’un élément fort, c’est pas un hasard. Et la Play4 en est un très bon exemple, comme la Wii U en « ce qu’il ne faut pas faire ».

Banksy

 

2014-2017 Time Neves La Secte est dans la place Réservé.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Je n'ai rien à vous dire (Jeu vidéo)

 

Nouvelle année, nouvelles promesses. Je détaille les miennes. Pas tellement parce que vous en avez quelque chose à carrer. Juste que ce contrat tacite que nous passons vous et moi (sans signature certes mais contrat morale tout de même) me permettra d'augmenter mes probabilités de tenue de 20% par rapport à la normale. Donc, rien que pour ça, il me semble légitime d'en faire un billet. 'fin, c'est aussi ce que me dit mon psy pour justifier ses prestations mirobolantes. Et comme je suis un type hautement influençable ... Je m'exécute. Pan.

 

 

1. Jouer à des jeux typiquement Jap'

 

Alors on ne se refait pas. Et même si j'ai joué à une époque à Ridge Racer, à Tekken Tag Tournament, à Gran Turismo, à PES et plus récemment à FFXIII le maudit, à MGS IV le maudit aussi et à GT5 bah décidément ; j'ai toujours été de l'école Occidentale. Question de gout. C'est comme les cartoons que j'ai toujours préférés aux animés que j'ai toujours conspués. Pas taper. Ceci dit, rien contre les jap', j'en connais même de très sympa. Dans le milieu auto par contre. Parce que Kamiya est vraiment une enflure :) Mais le dénominateur commun à ces quelques licences japonaises que j'ai pu essayées sur ces 15-20 dernières années, c'est qu'elles ont un génômes favorables à sa diffusion chez le Gaijin que je suis. Par contre, c'est un peu plus compliqué pour Tales of ou Persona. Certes, je ne vais pas me lancer dans les japoniaiseries de Joniwan (c'est affectif) à base de titres dont je ne saurais daigner me rappeler le nom mais c'est déjà un début non ? Ces 2 licences plus Danganronpa et Professeur Layton. Je me réserve Ace Attorney pour 2018. Faut pas pousser non plus.

 

 

2. Survivre aux Souls

 

Il est là. Il attend sont tour. Patiemment. En fait mon histoire avec les Souls remontent pas mal à y repenser. Je me souviens avoir suivi les premiers reporting sur le jeu en Occident à la mi-2010. Cet intriguant jeu occidental fait par des jap' qui commencait déjà à avoir sa propre street cred comme on dit aujourd'hui. C'était déjà un petit phénomène, riquiqui vis à vis de ce qu'il est devenu aujourd'hui mais déjà à l'époque, des têtes sortaient des grottes pour entrapercevoir l'Elu, la Providence, le Nouvel Espoir d'une génération trainée dans la boue à coup d'assistanat et de DA délavée. Crade, Demon's Souls l'était, mais crade dans le bon sens. Moi, j'en suis resté là pas forcément en raison de sa réputation de titre hardcore (je suis un PGM après tout ; 'fin je crois l'être) mais plus parce que donner des coups d'épés ou de hallebardes ne me rimait pas avec loisir plaisiristique. Et puis y a Bloodborne, et puis j'ai découvert la doublure de ma veste. Et puis j'ai atterri dans un camion de livraison et j'ai atterri ici.

 

 

3. Dégoter une WiiU plus qu'une NX

 

Oui je l'appelle toujours par son nom de code. Mais je m'en fous, je fais et je dis ce que je veux. Puis bon NX, c'est plus mystique que Switch. Déjà fait l'objet d'un article l'année passée de l'année passée mais je suis depuis peu officiellement un touche à tout. Alors pour l'instant, je n'ai que des Station de jeux (PlayStation en VO) mais à l'occasion de la sortie de la NX, je vais me prendre la WiiU ! Essentiellement une question de prix des jeux, la gamme Select ayant enfin fait son apparition du côté de la U. Donc le panier n'attend que le clic salvateur. Mario 2D, Mario Chat, DK, Toad, WW, bientôt chez bibi. Restera ensuite à faire main basse sur MK8, SSB, SMM, TP, Kirby, Yoshi, Bayo1&2 et Les 101 Merveilleux. Plutôt vraiment hâte de découvrir ce nouveau monde. On croirait Christophe Colomb à la découverte des Indes.

 

 

4. Me lancer dans le Visual Novel

 

Ca c'est de la faute à Minato, lui qui m'a vendu le genre. Et à Joniwan aussi. Pour ne rien changer. Toujours dans les mauvais coups cui-là ;). La saga 999 m'intéresse, Steins Gate aussi et surtout le mignon petit ourson qui ferait passer Lotso pour un enfant de coeur. Hope's Peak, Monokuma, le principe sur lequel repose le jeu, Danganronpa quoi ! Difficile d'avoir une Vita, de ne pas s'en servir et de passer à côté. Alors que le Graal me tend les bras. Je suis bizarre parfois.

 

 

5. Craquer pour un jeu où on joue pas

 

Mais de quoi parle-t-il ? Les jeux Quantic Dream ? Non ? Les Telltales alors ? Non plus. Les jeux cinématographiques plus généralement ? Même pas ! Non, je parle des First Person Walker comme on les appelle, les pousses-sticks de part chez moi. Et c'est ce satané Firewatch qui me fait diablement envie. Autant, Vanishing of Ethan Carter, Everybody's Gone to the Rapture sont autant de titres qui me passent allègrement (Massimo) au-dessus de la tête, autant celui-là jouit d'une DA et repose sur une intrigue/mise en scène fascinante. Donc ce sera lui. Et personne d'autre.

 

 

 

6. Me mettre à des jeux où on joue avec moi

 

Ca va peut-être vous jeter un froid mais non, je n'ai jamais joué à un jeu horrifique. Sauf si vous considérez que l'un des 3 suivants l'est :

  • Bioshock pour les chrosomes qui s'approche derrière nous quand on loote et qu'on détecte au dernier moment avec l'ombre se reflétant dans le mur contre lequel est adossé le bureau qu'on loote justement (témoignage véridique)
  • MGS IV pour son boss Octopussy qui se cache dans tous les recoins du dispensaire et qui est horrible à regarder (à traquer déjà mais quand on lève ou baisse la tête et qu'on le voit à quelques mètres de nous flottant ou tapis dans l'ombre, putain, ce que c'est dérangeant)
  • Europe Racing, pendant européen de Paris-Marseille Racing. Davilex, à jamais dans nos coeurs.

Donc, je prévois de me mettre sur Dead Space pour commencer puis les Souls puis Resident Evil. Pas super intéressé par Amnesia ni par Outlast malgré leurs aura de résuciteur du genre dans sa plus pure expression. Et j'aurais bien tâté Silent Hill mais ils se font vieux et donc moches.

 

 

7. Jouer aux perles indés PC

 

Vous les connaissez : Gone Home, The Stanley Parable (commencent à dater ces deux-là), Her, Hyperlight Drifter, No Man's Sky ?, Furi, Superhot, Hotline Miami, quelques titres exclusifs PC me font de l'oeil de part leur concept ou juste la force de l'aura qu'ils ont su créer autour d'eux. Reste juste à accepter l'idée de devoir y jouer sur PC sachant que je ne jouis ni de la souris ni de la puissance de feu nécessaire pour faire marcher tout ça. Un Nevesthon sera mis en place en fin d'émission.

 

 

8. Lire The Witcher

 

A la suite de la Masterclass en 2015 de Marcin Iwinski, cofondateur du studio CD-Projekt Red, chacun d'entre nous a pu jouir d'un code gratis pour les montures GoG des 2 premiers titres du studio sur PC donc. Je ne les ai toujours pas fait faute de temps et de bécane viable. Mais surtout, en raison du fait que la série vidéoludique est basée sur les romans de Andrzej Sapkowski qui ont plutôt bonne presse. Ainsi, je me vois plus commencer tout cela une fois les romans évacués. Donc il va falloir au préalable retourner sur les bancs de l'Ecole pour enfin me mettre à la Lecture. J'ai hâte.

 

 

9. Continuer à regarder du Nolan ou du Dolan en dépit de leur côte de popularité sur Gameblog

 

J'ai aimé les 3 Batmans contemporains de Nolan. J'ai aimé Inception (lors de la seconde prise seulement). J'ai aimé Interstellar. J'ai aimé Mommy. Donc, selon la Bien Pensante, j'ai des mauvais gouts ou pire pas de gouts. Donc je continuerais naturellement dans mon sinistre forfait en 2017. Avec Juste la fin du monde et Dunquerke. N'en déplaise à certains.

 

 

10. Déclarer ma candidature à l'Erection Présidentielle de 2017

 

Voilà, c'est dit. Plus de renseignements à venir dans les prochaines semaines. (Bah quoi, faut un peu en garder sous le pied non, c'est plus marrant). Programme éminent en cours de rédaction. Bleu, blanc, chiasse. Et un peu de jeu vidéo aussi. :p

 

2014-2016 Time Neves Une Nouvelle Année, de nouvelles conneries Réservée

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Neves Reporter (Jeu vidéo)

Sacré personnage que ce Ollf. A commencer par son blaze imprononçable, vous en conviendrez. D'ailleurs, j'insère mentalement un "o" entre le "l" et "f" à chaque fois que je lis son pseudonyme afin d'éviter de faire buguer le système que la Matrice m'a conféré (oui, j'y crois. Pas vous !?). Et comme le reset marche une fois sur deux, ça serait con. Olff est cru mais se déguste à point. Dôté d'un grand savoir-vivre (et savoir-être) avec ses semblables (#LOL), le Olff reste cependant une créature à ne pas trop brusquer sous peine de voir revenir le boomerang plus vite qu'il n'est parti. Testé et désapprouvé. Ce qui me frappe depuis le début de cette campagne d'interview des membres de la communauté, c'est le "cosmopolisme" des personnalités composant la diaspora Gameblog. jFive, Donald87, Zhibou, Mangouste, Himuo, Blacklabel et many more to come. Tous différents, et tous au combien intéressant. Et vous n'imaginez pas comme Olff apporte briallement sa pierre à l'édifice. Il m'a dit de dire ça. Il m'a dit que ça serait plus vendeur. Mention spéciale aux compositions musicales. Non, le RAP français n'est pas mort. Bien au contraire !

 


 

TRAME

 

 I                                                 R'offl                                                      1/2

 

  II                           La regarde et remercie Dieu                            8/2

 

  III                                          Italia, s'è desta                                     15/2

 

 IV                               Et si t'es pas content ...                             22/2

  

 

Banksy

 

 

 I              A la découverte de Olff

 

Pourquoi Olff ?

Olff c'est Flo en version verlan à consonance germanique. Le référent est posé, justifié, et j'avais validé ça à l'époque MySpace qui envoyait un mess "Add -pseudo- on MySpace.com". Partant de àl, tu peux guère faire mieux pour te poser en bon godwinner des internets.

Pourquoi en verlan ? Tu parles en verlan ? T'écris en verlan ? T'as un style d'écriture un peu hybride, non ? Tu rap, tu slames ?

Le verlan fait simplement parti de ma culture, c’est le patois de ma génération 80 à mon sens, ça fait partie intégrante de mon langage. Je ne rappe pas, j’en écoute énormément -plus que je ne joue aux JVs. Le « slam » c’est juste une merde inventé par France Inter pour qualifier du mauvais rap d’acceptable pour la bolosserie française.

J'imagine que tu écoutes du RAP US, du rap français aussi, voire de l'exotique ?

Majoritairement américain, la scène est juste monstrueuse. Français moins, mais tu trouves quelques génies, qui se heurtent souvent à l’incompréhension (pour rester très sage) d’un peuple super réac. Bref rien à ajouter sur cet épineux sujet.

Comment t'es tombé d'dans ? Initié par quelqu'un ou c'est tes gouts, ça se discute pas ?

Assez simplement, le grand frère d’un pote se tuait aux albums de public enemy? Du coup quand on regardait Terminator 2, ce n’est pas tant le son des Guns qui nous fascinait mais le tee shirt PE que John portait pour aller à la salle d’arcade en moto. Après les goûts je ne sais pas, mais la musique c’est un truc qui s’inscrit encore une fois dans une évolution de société, et c’est le rap qui a pris la suite du jazz, du rock, du punk. Au début des 90’s on était encore en transition j’trouvais, PE c’était très rock encore, puis est arrivé 36 Chambers et là j’ai embrassé la modernité.

Donc Parapa The Raper, c'est ton jeu vidéo préféré ?

Parapa The Raper j’avais apprécié ouais, mais plus pour le clin d’oeil au rap que son rap.

Comment reçois-tu les jeux musicaux de Vib Ribbon à Guitar Hero en passant par Just Dance ?

GH c’était rigolo… Just Dance j’suis pour totalement, bon la DA visuellement est à chier, mais pour le coup le jeu a bien compris son époque. J’veux dire ajd la musique est dansante mais impossible à danser, du coup le jeu désinhibe je pense. Et Wii Music, l’idée pouvait être bonne, mais c’est raté si t’es pas sous lsd.

Tu peux citer quelques artistes des 2 côtés de l'Atlantique pour qu'on cerne mieux ton pedigree ? J'imagine que tu mets Maitre Gims en pôle ...

Et forcément, les lecteurs veulent savoir qui sont les génies incompris.

Sans discussion, coté francophone Ténébreuse Musique, PNL, Jorrdee, Hamza. Coté anglophone, Kodack Black, Future, Travis Scott, King Louie, Chief Keef, Chaz French.

Comment tu les as dénichés ? Bouche à oreille ? Internet ? T'as tes adresses ?

(je vais me les passer pour situer)

Un peu tout à la fois. Dans ces noms t'as des rockstars comme des rookies, que je connais parce que je suis, comme pour le jeu vidéo, l'actu du rapjeu. Comme dans tout, t'as des forums, des groupes d"échanges, des dropbox avec des earlyaccess aux albums pour les Dj's... Après ayant un pied dans les médias, j'ai mes adresses. C'est comme le JV, la mode ou je ne sais quel médium, t'as le choix entre prendre ce qu'on te propose, en soit limiter son info JV à lire GB et JVC, ou digger. Perso je digg, que ce soit pr le rap, le JV, le design, parce que cette approche d'approfondir, de creuse sous la surface, donne à mon sens de la valeur aux choses. Mais je suis tout sauf un puriste de merde qui fait le condescendant en jouant la carte du pas connu, pas commercial ou quoi. Je différencie pas un grand succès d'un truc de l'ombre, la seule qualité qui m'intéresse c'est bon ou pas, que t'aies des millions de vues YT ou une centaine, t'es bon, ou pas. Que ce soit un indé ou un AAA, le jeu est bon, ou pas. Moi je cherche juste les bonnes choses, d'où qu'elles proviennent. Et j'ai une belle haine pour les puristes, tu vois les types qui te ramènent leurs CV "je suis là depuis Atari", IRL c'est patate directe. Dans le rap jeu, tous ces blancs barbus qui te ramènent IAM et les 90's à chaque fois, c'est malaisant d'être aussi con.

Par rapport à ton accès au RAP et comment ça s'est fait : t'es un suiveur ou quoi ? (question volontairement provocatrice)

T'arrives nul part par hasard, donc forcément minot y'a des personnes qui t'influencent, que tu "suis", qui t'amènent à un univers. Moi c'était mon meilleur pote avec qui je skatais qui avait un grand frère gros consommateur de skeud, et c'est lui qui nous a fait rentrer dedans avec Public Enemy notamment.

Après à partir du moment où tu suis quelque chose, ici un genre musical, t'es suiveur par nature. T'écoutes des trucs avec tes potes, tu lis des mags spé... Pis t'en viens à taper deux heures de train pour aller piller les FNAC, trainer aux Halles.

La place de la musique dans le jeu vidéo (en dehors des jeux dédiés donc) ? Nécessaire ou des jeux y arrivent très bien sans ? Qu'est ce que tu préfères ?

Jeu vidéo, ces cons d'anglosaxons ont encore imposé un mot de merde pas tout à fait juste. Video ça vient du latin, et ça se rapporte à la vue, alors qu'on est plutôt dans l'audiovisuel. Perso je joue beaucoup au casque, parce que je trouve le son très important dans le JV, donc par conséquent la musique l'est. L'exemple assez criant c'est Mario, tout le monde le visualise, et tout le monde peut chantonner son thème. C'est d'ailleurs une des réussites dans le jeu vidéo, je trouve qu'on manque bcp d'auteur dans ce média, mais question OST on en a de très bons (j'l'ai citerai pas). Alors que des scénaristes c'est le parent pauvre, et les directeurs artistiques notamment sur la partie graphique, techniquement ils sont bons, mais alors niveau inspiration le bocal est pas gros...

Après le sound design, y'a pas de nécessité à placer de la musique, c'est juste une question de pertinence, faut que ce soit au service de l'expérience. Gone Home en a pas besoin par exemple. T'as des jeux où tu peux d'ailleurs régler les volumes, donc mettre la musique en retrait, et généralement j'y touche pas.

On parlait de rap, c'est un peu le grand absent dans le JV. Si tu ôtes GTA, t'as peu d'expérience raccord, et tu sens que le pot culturel commun chez les devs y'a peu de rap. Moi j'aurais rêvé de voir un JDilla faire un OST de JV, un mec comme Flyng Lotus, des gars comme Blue Sky Black Death, ça ferait surement des bêtes d'OST.

T'aimes pas les anglais ? Si c'est le cas, c'est étonnant puisque tu fais pas mal d’anglicisme ^^

J'passe la moitié de mon temps en version anglaise aussi. Faut m'excuser. J'adore l'anglais, mais sa pauvreté en nuance est à son avantage et son désavantage. Comme le français, mais inversé.

Non jeu vidéo c'est très bien, tout le monde à piger y'a pas de débat. Pis à l'usage, on parle de jeu. "Tu fais quel jeu", "t'as vu le nouveau jeu"...

Et comme je l'ai déjà dit, le seul problème du jeu vidéo, c'est sa communauté de cassosios ^^.

PS : je prends :

PNL : DA / Jordee : La Regarde et Remercie Dieu / DI-MEH x NEPAL : FU GEE LA / Jazzy Bazz : Le Roseau / Jazzy Bazz : Ultra Parisien

Tu étayes ma culture Olff.

Mais Jazzy Bazz j'aime pas. C'est le pera du Parti Socialiste.

Hamza - La Sauce. <3

Ah, un sarkozyste ...

J'aurais cru affaire à un Olff apolitique ...

Un apatride politique. Mais jamais eux. J'ai pas de carte électorale depuis plus de 10 ans, donc y'a pas débat.

De toute manière, lors de quelles phases de jeu peut-on inclure du RAP dans un jeu qui n'est pas de type musical ?

Ca va surtout dépendre de la nature du jeu, et de la nature de l'univers. Forcément sur un média pris dans un carcan Scifi-Fantasy, l'influence rap est moindre, ce qui n'empêche pas les jeux les plus populaires comme GTA oy Fifa de faire honneur au genre le plus populaire du 21è.

Derrière t'as surtout ça comme question. Personnellement je trouve qu'on manque bcp de comique, de satyrique, de drames, dans le jeu vidéo. L'arche narrative Zelda, le héros qui doit sauver tout le monde, notamment en délivrant la belle à la fin, tu retrouves ces ficelles un peu partout. Des ficelles que Blow avec Braid ou Ueda avec ICO & SOC, ont parfaitement interrogé. Mais là on approche de l'E3, tu penses qu'on va nous surprendre, ou on va bouffer du trailer AAA où ça défouraille ? Brf la question du rap dans les jeux, c'est surtout celle de quand aura-t'on de nouveaux penseurs dans le média.

Y'en a déjà, d'ailleurs l'un des jeux les plus sous-cotés de la gen passé, MadWorld de Platinum Games, a un OST assez rap.

J'ai trouvé !

Need For Speed Jacky Tuning Edition !!

Soyons fou, qu'est-ce que tu voudrais retrouver idéalement dans cet E3 pour changer ?

Personnellement pas grand-chose. On sait le salon mort, et obsolète par sa nature 20ème siècle. Et y'a pas besoin d'un BEP Vente pour décerner clairement l'audience cible -mâle gros consommateur de jeux.

Je suis le salon parce que c'est ma génération, on a un passif avec, on a grandi avec, mais ça fait paire d'année que je me fais chier. C'est du fan service dans le fond, dans la forme la PS4 n'a pas été annoncée/présentée via ce salon, ça en dit long.

Après j'ai bien aimé le délire puppet show de Nintendo, le fight Iwata VS Reggie était surréaliste. Mais y'a plus rien d'E3 dedans, ça peut être diffusé n'importe quand dans l'année.

Bref j'attends que l'industrie se mette à l'heure de Twitter et quitte le salon, comme ça on pourrait avoir des événements plus focus sur des constructeurs/éditeurs, l'info serait moins diluée entre mille, et on aurait moins de semaine creuse et crasse dans l'année.

Niveau jeu, j'aimerais très simplement voir un AAA qui me parle, donc si possible sans grosse voix dégueu, sans abus de lensflares et sans slomo à tout va. #makebelieve

Et plus jamais l'annonce d'un kickstarter on stage...

Tu veux dire que l'E3 a mal évolué depuis ses débuts en 1995 ?

Le tempo de l'info a complétement changé en 20 ans, et tout ce qui faisait sens en 95 ne l'est plsu ajd. Que ce soit les meetings B2B, les annonces B2C, l'agenda 24/7 ultraconnectée de ces firmes et de leurs clients n'ont plus besoin de l'E3.

Bref c'est une relique, une messe marketing périmée. Après bien m'entendre, j'ai rien contre ce salon, c'est juste que sa forme est vouée à lui donner de moins en moins d'importance. L'exemple assez parlant, PS4 et XO n'ont pas été annoncées là-bas. NX ne sera pas présentée là-bas. Un kickstarter Shenmue 3 oui... Les gros youtubers ont plus d'influence que ce salon...

C'est ni bien ni mal, juste le monde a changé, le média évolue, la communication avec, et la pertinence d'un grand rassemblement de l'industrie n'est plus là même.

J'imagine qu'il y a d'autres conférences bien plus tranquilles pour faire des rencontres entre les gens du milieu comme la GDC, la PAX ou plein d'autres sigles mais c'est sûr que l'E3 a bien évolué pour en arriver où il est aujourd'hui.

Maintenant, comme c'est un peu au jeu vidéo ce que la pause du Super Bowl est à la publicité (corrige ma comparaison si t'as mieux ^^), on finit par ne plus avoir de visibilité puisque tout le monde s'y met en même temps d'où les gens qui veulent faire leurs évents dans leur coin, après tout, y a 365 jours dans l'année, pourquoi se faire écraser par le poids des autres.

Le SuperBowl c'est la plus grosse audience, donc la seconde de pub la plus chère... L'audience de l'E3 quant à ce que pèse le média JV, c'est pas ça... C'est juste un rdv pr une audience blanche male core qui va avoir sa dose de trailer et de biscuits pour chatter sur les forums. J'aime bien l'E3, c'est juste qu'il a plus grand chose à offrir du fait de la nouvelle forme de l'info 24/7. On est passé de attendre les reports dans les mags dans le mois suivant l'E3, aux fuites pre E3 ^^

Après éditorialement, c'est le temple du AAA avec des trailers qui pétouillent, et perso ça me parle aps. Ca devient limite malaisant sur la créativité zéro des gros studios contemporains... -même si on a tjs qqs jeux qui font bonnes surprises.

Comment analyses-tu à ce sujet le fait que la plus grande SAGA de tous les temps s'affranchisse du plus grand évènement du milieu où les plus attendus (quoi que ça marche aussi pour les moins aussi ^^) font généralement un tabac ? (je parle bien évidemment de GTA ...)

GTA c'est fait par des pros du marketing, j'entends même le jeu, pas juste sa com°. Il a dépassé son statut de JV, il a une audience qui va bien au-delà, j'entends t'as pleins de gens qui jouent à GTA et qui ne sauraient pas te dire ce qu'est Gamekult. Mais si tu prends Pokémon, Wii Sports, et autres méga-phénomènes, tous doivent rien à l'E3. Bref l'E3 c'est gentil, mais ça reste une sphère qui pèse moins qu'on le pense. C'est un truc communautaire. J'me sens plus proche d'une PGW avec un tournoi Smash Bros -même si ça pue la sueur et que je ne m’y rends pas ^^

Pourquoi cet avatar ? Que représente-t-il ?

L'avatar c'est une fraude. C'est pas un choix, il devait trainer depuis des lustres sur mon bureau -le dossier le plus lourd et bordélique du mac- et le rouge a dû me tirer l'½il ds l'urgence. J'aime bien Banksy, mais cette ½uvre ça fait plus Mr Brainwash... Bref il représente rien si ce n'est que je m'en balec de mon avatar sur GB. Si j'avais le courage de changer je mettrais surement mon plus bel outfit de Splatoon.

Je ne connaissais pas Bansky. C'est du street art d'après Google. T'es amateur/connaisseur de cet art de rue ou c'est juste pour le style ?

En ce qui concerne ton avatar, gardes-le, il est très bien comme ça ;)

Banksy c’est le Wahrol du « street art », il est très très bon. Après j’ai bcp de mal avec cette appellation, j’veux dire on ne parle pas de « gallery art ». J’ai passé mon collège et mon lycée avec des poscas dans le backpack, après je suis passé sur d’autres médiums, l’infographie, la photo, la vidéo… Mais ce qui s’inscrit sur les murs de la cité -au sens ville du terme- évidemment que ça m’intéresse, au même titre que tous les médias.

Des "poscas" ? Quesaco ? T'es amateur ou tu bombes toi aussi ?

T’as jamais vu un posca, sérieusement ?

Les poscas, comme tout le monde, j'en vois dans les reportages sans savoir comment ça s'appelle ... Faut dire, je ne m'intéresse au truc de moi-même ...

C'est quoi la différence entre "l'art de rue" et les tags ?

Aucune.

Que penses-tu de tous ces tags que l'on voit constamment lorsqu'on prend le train, c'est de l'art ou cela doit être plus sophistiqué ? (même si certains le sont ...)

« SUPERBEE SPIX COLA 139 KOOL GUY CRAZY CROSS 136, ça ne veut rien dire, ce nest même pas du nom propre, cest du matricule symbolique, fait pour dérouter le système commun des appellations…. comme plus petit élément radical imprenable par quelque discours organisé que ce soit…. c’est ainsi qu’ils échappent au principes de signication et, en tant que signiants vides, font irruption dans la sphère des signes pleins de la ville, qu’ils dissolvent par leur présence… » Baudrillard.

Qu'est ce qu'un bon tagueur ?

Je sais pas ce qu'est un bon ou un mauvais. Perso j'aime ceux plutôt portés par des concepts forts qu'un simple délire esthétique. Kidult, SAMO©, André, Azyle, ...

Les succès/trophées sont-ils les tags des joueurs ou c'est incomparable ?

Les succès/trophées sont des pins de faluchard.

Fondamentalement j'ai rien contre, on est dans un héritage de l'adn arcade compétitif. Mais dans les faits, l'adn compétitif arcade c'était surtout un moyen de te faire remettre une pièce dans la machine, et avec les gamertags c'est la même chose. On te pousse à être en compét, donc à jouer aux jeux de tes potes... Jusque-là c'est pas bien moche, mais le soucis c'est qu'on en a fait un système unifié qui fait que des jeux qui ne nécessitent pas de "leaderboards" on te fout des trophées pour n'importe quelle connerie. Des quêtes débiles, des objectifs débiles, ...

Là où on touche un problème selon moi, c'est "unifier". On standardise des usages, pas toujours, pas souvent, pertinent. C'est un peu le problème de fond du jeu vidéo à mon goût, trop de standard, d'unification, de sémantique qui desservent le propos du médium. "Test" putain. On teste une gova, un aspirateur, mais pas un livre, un disque, une oeuvre...

Après je trouve et pense qu'on sort de ça petit à petit, notamment sous l'influence des youtubers, des médias joueurs, avec bcp de let's play qui donnent à mon sens plus de pertinence à la position d'un avis, d'une critique.

Tout jeu ne peut pas comprendre des défis apparaissant sous formes de trophées/succès ou "c'est la faute des décideurs/développeurs (forcé de les incorporer, même à la va vite, ou non) ?

La nature des jeux les rend inégaux quant à la pertinence des trophées, donc forcément avec un système standardisé ça marche, ou c'est osef. Moi c'est le côté standardisé, universel, que je trouve débile, parce que ça renie l'unicité de l'½uvre. Après je m'en bats les couilles surtout, mais la récompense, l'achievement, j'ai du mal à l'imaginer autrement que par des récompenses ingame, des leaderboards... Le reste c'est useless. Trouver des drapeaux pour débloquer un succès, je trouve ça concon. Trouver ts les masques dans un Majoraz, ça fait partie intégrante du jeu.

Je dois concéder qu'à la base, je trouve ça aussi débile le fait de collecter des drapeaux dans Assassin's Creed notamment mais faut dire que ça donne aussi certains points de vue pas dégueulasse pour ceux qui savent apprécier ce qu'ils voient ; question de sensibilité, maintenant ça ne génère aucun exploit de la part du joueur.

C'est le souci, on te met un truc osef pour te faire visiter l'environnement. Mettez moi une vraie quête avec du sens, et j'irai tout là-haut.

Le mot "test" dessert le jeu vidéo ? Ce n’est pas un peu extrémiste de dire ça !? Après tout, un jeu est fait à partir de code qui se doit de fonctionner. Autant, on ne peut tester le jeu d'acteur, autant on peut tester le niveau de l'IA, ce qui influe fortement sur le ressenti de l’½uvre en l’occurrence. Je comprends le besoin de critiquer au-delà du fonctionnement de mécaniques en revenant sur la portée ou l'intérêt derrière le choix mais le terme ne me semble pas galvaudé de par la nature même d'un jeu vidéo. Après, ça ne reste que mon avis.

Sémiologiquement le terme test rabaisse le jeu vidéo, puisque ça nous amène à une vieille grille d'analyse qui ressemble à celle d'un contrôle technique d'une bagnole. Du coup les angles critiques sont ultra limités, et enfermés dans une logique consumériste que je pense débile pour un produit culturel. Pis ça joue le jeu des éditeurs, dont on te parle comme des constructeurs de vago, ce qui met trop les auteurs de côté.

Les tests vont loués la réussite technique d'un jeu par exemple, et les hiérarchiser là-dessus. C'est cool, mais putain de limité. Derrière on en arrive à te parler d'immersion -sic... ce qui est du sophisme et rien d'autres. On en arrive à délier les éléments d'un jeu pour l'analyser, alors que c'est le liant qui fait la réussite ou pas. Et t'en arrives à lire des conneries type "école du gameplay", "team graphik"... Alors que putain c'est un tout, un paradigme, et pour les grands jeux un putain de holisme.

Les tests sont juste un élément des limitations intellectuelles de la critique jeu vidéo, et la presse mais aussi/surtout les éditeurs comme les joueurs en sont complices. Regarde à quel point les entretiens avec les auteurs du jeu vidéo sont rares ! On en voit plus avec des PRs wesh...  C'est quand même moche non ? Moi j'attends le jour où Kamiya parle de son dernier jeu chez Fallon, pas voir Reggie jouer à MK sur le plateau ...

Mais pour critiquer un jeu, faudrait-il encore que celui-ci s'attache à porter un message ou traiter d'un thème ou je me trompe ? Et restent certaines composantes dont le gameplay, le level-design ou même le gamedesign qui répondent à cette notion de test à savoir ça fonctionne/ça ne fonctionne pas. Là où je tique, c'est qu'on interagie de manière active avec un jeu, on émet quelque chose envers le programme informatique alors que les ½uvres culturelles à côté sont quasi exclusivement passives, il faut bien savoir ce qu'on peut faire, si ça fonctionne et si ça a de l'intérêt avant de juger le reste, non ? Après je comprends bien l'élévation de la pensée nécessaire pour ne pas s'attacher qu'à cet exercice-là.

Du coup, il me tarde de savoir comment tu structurerais une critique de jeu vidéo mon cher Olff ?

T'as 20000 axes possibles pour faire la critique d'un jeu. Tout jeu porte au moins une idée, même Candy Crush, t'as affaire avec un truc qui joue avec tes sens avec l'objectif de te faire passer le temps ds le trom ou dans une salle d'attente ou pendant la pub...

Le gameplay, le LD, le GD, tout ça c'est du design, de la conception, de la mise en ½uvre de l'esprit, soit rien de plus qu'un roman, un film...

Le gameplay c'est bcp plus riche et complexe à critiquer que ça marche ou pas. Un Dark Souls ou un Monster Hunter, la première prise en main n'a pas l'immédiateté d'un Mario 2D, mais chacun d'eux offrent une proposition cohérente avec leurs desseins, leurs propos.

Il y'a un côté fallacieux à parler d'actif et passif. Dans la forme, tu agis avec tes pouces, mais dans le fond la commande c'est le cerveau. Lire un livre, regarder un film, jouer à un jeu, c'est une activité, donc une action, donc qqch d'actif. Tu réfléchis dans tous les cas. J'prends l'exemple d'un roman policier car très illustratif, quand tu le lis t'essayes de résoudre aussi, comme dans un JV finalement. Et à mon sens t'as pas mal de jeux, notamment les AAA, où dans le fond tu es plus passif que face à un Kubrick, parce qu'on te demande peu de réfléchir... mais seulement d'agir bêtement. C'est là où je trouve le test de JV pauvre, on regarde un FPS dans un milieu de guerre en te disant si la sensation de tir est bonne, si les graphismes sont réussis, mais sans interroger quoi que ce soit sur les tenants et aboutissants du conflit, sans penser au pourquoi des actions...

Une des meilleures critiques de ces derniers mois, c'est un jeu, The Witness. Le propos est super intéressant dans ce titre, son gamedesign est une réflexion sur le gamedesign, sur le rôle des actions du joueur. C'est aussi le plus beau troll sur la débilité moderne de toute cette production où tu n'es qu'un simple exécutant bête et méchant.

J'ai pas une structure en tête, tout dépend du jeu, de l'angle qui va m"intéresser... Splatoon je le ferais sur un axe football/football américain, parce que sa moele c'est l'occupation du terrain, donc l'intelligence des déplacements, du replis défensif... MGSV, sur le rôle des soldats, de la subordination aux ordres... Mais y'a des milliers de truc à dire, qui dépasse le cadre de "ça fonctionne".

Enfin, effectivement, on n’est pas prêt de voir ne serait-ce que Shigeru sur un plateau mais ça, ce n'est pas tout simplement parce que les vieux qui tiennent les programmes TV sont cons ? Du théâtre, du ciné, des bouquins, de la musique ça rentre chez Ruquier, des séries j'en doute et alors du jeu vidéo, ça reste de l'amusement/divertissement un brin juvénile pour la caste qui détient la TV ...

T'as surtout l'âge moyen des spectateurs qui ne sont pas bien jeunes. Mais à mon sens surtout t'as pas de chroniqueur compétent pour l'amener sur un plateau TV. C'est la critique qui fait évoluer un média, c'est un peu là toute la nature de la Nouvelle Vague au cinéma. Si la critique s’élèverait, les joueurs s’élèveraient, et on aurait logiquement des ½uvres qui s'élèvent. Là les acteurs sont responsables de rester en bas, à la porte des grands médias, parce qu'on sort pas d'une approche bête et méchante "on s'amuse c'est le principal". #onvautmieuxqueça ^^

Yes, je te suis complètement sur ton laïus de l'actif/passif d'une personne sur une ½uvre. Ce que je veux dire qu'un jeu vidéo doit être fonctionnel avant même de s'intéresser à analyser/décortiquer sa proposition. Du fait qu'on renvoie des informations au logiciel par nos choix (presser carré à la place de triangle), cela influe sur la perception de l’½uvre. Le livre, on ne fait que tourner les pages non ? Après, au-delà du fonctionnel, il y a effectivement la proposition (ex random : le gameplay d'un Devil May Cry qui est différent d'un Bayonetta, qu'est-ce que ça apporte, qu'est-ce qu'on en retire, sur quoi ça joue d'un côté comme de l'autre).

Un film se doit d’être fonctionnel aussi. Si le son n’est pas bon, l’image trop sombre… Après j’entends bien la spécificité interactive du média, et elle est ultra importante puisque le joueur a un rôle à jouer dans un jeu vidéo. Et le fonctionnel on va jouer avec, si je prends des titres comme Octocad, Starwhale, ils s’appuient sur un gameplay avec une prise en main peu évident pour servir leurs desseins, le gameplay ultra rigide des premiers RE (que je hais (j’aime pas cette série)) joue un rôle essentiel dans la tension. Donc le coté fonctionnel dans le jeu vidéo fait partie intégrante du propos.

Après Bayo ou DMC, voir TW101, c’est la même chose pour moi, y’a des subtilités de gameplay évidement, mais ça reste du BTA de poseur, avec une grosse profondeur de jeu qui vient te récompenser de tes efforts. C’est des jeux où l’on te fait comprendre que « entraine toi, tu deviendras de plus en plus stylé et puissant », et à la fin c’est ta surpuissance vis à vis du titre qui le rend si grisant. Là où un God Of War c’est l’inverse, t’as pas besoin de t’entrainer on te fait croire à ta surpuissance tout du long.

Justement, concernant les pistes intéressantes sous lesquelles parler d'un jeu vidéo, le critiquer et non pas le tester (notion de fonctionnalité), n'y a t-il pas la place de tester un jeu et de le critiquer (en même temps ou séparément, peu importe) ? Je suis sûr que des critiques très fines sur tel ou tels éléments du soft existe déjà sur la nébuleuse MGS par exemple ...

Le journaliste ne s'intéresse pas au jeu vidéo ? On ne devient pas journaliste pour faire dans le jeu vidéo ? Les autodidactes sont mauvais ?

Et encore, je trouve Puyo bien plus pertinent dans sa démarche que le Washington Post où on passe finalement du descriptif spoilesque à souhait à un jugement de valeur (en l'occurrence : j'aime pas) sans passer par la case "j'analyse en quoi ça apporte ou non quelque chose", ce qui est bien sûr le plus difficile à réaliser. Puis ça ressemble à une mauvaise critique ciné, ça nous dit juste que c'est bien amené, c'est pas bien amené, c'est impressionnant, c'est pas impressionnant. Bof, bof ... Après, c'est sûr le style vole à mille lieux du non style de certains rédacteurs ...

Ex tout con : le grappin est un nouvel élément de gameplay, il permet de faire ceci cela => il est pertinent dans le sens où les enchainements sont plus fluides, l'exploitation du level design permet tout d'un coup une liberté d'approche supplémentaire jamais vu depuis 500 ans, il n'est pas pertinent dans le sens où on ne peut pas s'accrocher à tous les arbres donc il fausse cet esprit libertaire et casse des enchainements qu'on avait pourtant initié => j'aime/j'aime pas. 'fin, c'est comme ça que je vois le truc sachant que le jugement de valeur est complètement facultatif.

Maintenant, attaquer un jeu sous l'angle du football américain (pour reprendre ton exemple), je vois le truc, mais pour moi c'est une autre approche, c'est un autre exercice. Une critique, et encore à moins d'être exhaustif, une critique d'un pan du jeu. Comme tu dis, y a plein de façon d'attaquer le bousin. Tu me dis si j'ai faux (je sais que j'ai faux ^^)

Une critique peut tout à fait aborder des questions d’ordre purement technique, particulièrement dans le JV. Le problème des tests, c’est pas tant leur contenu, dont la pauvreté n’est que le reflet de leurs auteurs, mais simplement d’ordre sémantique. Le test a une approche mathématique, c’est une mesure, donc ça veut dire qu’on arrête des critères, des référents, et que l’on juge de la position du jeu vis à vis de cela. Et comme pour une oeuvre ça ne peut exister, ça n’a aucune pertinence, le postulat de départ failli. Et en écho, en conséquence, t’as des personnes qui se déchirent sous les tests parce que la note est moins bonne que l’autre et blablah… Et ça sert jamais le média, uniquement les sites et leurs audiences.

La nébuleuse MGS a effectivement produit des paquets d’écrit à son sujet, et à mon sens à raison. Mais la saga est un bon benchmarck pour se rendre compte que l’appareil critique du JV a peu à dire, parce que la série aborde bien des sujets, tant thématique -où derrière une belle couche surréaliste très jeu vidéo t’as un propos sur les guerres plutôt bien senti-, que ludique avec un jeu qui se joue souvent du joueur.

MGSV je l’ai pas retourné à ce jour, j’l’ai fait sur 360 et techniquement ça tousse, et plus t’avances plus ça devient gênant. Donc si j’en ai un premier aperçu en ayant fait le tour rapidos, je ne ferais pas de critique tant que je ne m’y serai pas investi plus en profondeur. Splatoon, qui sait.

Disons que la contradiction qui m’apparait c’est que le journalisme traditionnel fait peu de cas du jeu vidéo parce que la perception du média est encore et toujours celle d’un truc pour attardés boutonneux. Et on leur donnera difficilement tord quand tu vois les réactions qu’ont suscité la fameuse critique du Washington Post sur UC4… « le monsieur il a dit que mon jouet il est caca, il mérite de perdre son travail ce grand méchant… ».

On the other hand, l’appareil critique jeu vidéo, sa presse spé, élève pas le média, donc participe à ce cliché. Le serpent qui se bouffe les couilles toussa…

Après on va pas se raconter d’histoire, la règle universel c’est le pognon, et l’information n’y échappe pas. Edwy Plenel ne fait pas Médiapart par grande morale déontologique, mais parce que le marché pour ce type d’approche journalistique existe. Et il a raison, et c’est très bien. Le premium chez GK c’est la même chose, les gars y vont parce qu’il y’a une manne financière détectée. JV le mag fait sans notes, mm si on reste dans une approche très test, parce qu’il y’a un public prêt à payer pour cela. Demain si le grand journal a un intérêt qui se mesure en dollars à interviewer Mr Miyamoto, on aura Miyamoto sur leur plateau.

C’est pas plus compliqué que cela. Mais on parlait communauté précédemment, et l’appareil critique qu’on a dans le JV en résulte. Les joueurs dans leurs grandes majorités sont des consommateurs bêtes et méchants, pas gênés que l’influence de la critique soit minime vis à vis du marketing, donc ça tourne. Voilà. T’as des types heureux de leur smic pour écrire des brèves sur le JV, heureux de voyager deux fois par an à LA et Tokyo, et un public qui s’en suffit. Moi ça me fait tiep, mais pas plus des sapes Celio ou ces horribles salon Ikea avec un canapé d’angle et des meubles laqués en faux bois… J’aime les choses qui ont de la valeur parce que ça sent l’intelligence, d’autres, beaucoup, s’en tapent et se goinfre de pop corn ^^

Perso je trouve que le papier du WP roule sur celui de GK. Puyo me dit rien de plus que les trailers du jeu. C’est magnifique, oui j’ai vu (sans faire le jeu en plus), les gunfights sont moyen, oui j’ai vu, les dialogues et la mise scène sont plus proches de la qualité Rockstar que de la daubasse Ubisoft, oui j’ai vu. C’est 8.

GK c’est du pur guide d’achat, avec un créneau « exigeant ». Mais dès qu’un jeu sort du serail conso, ça fonctionne plus du tout. Tu prends le test de K7 de Puyo, tu sens très clairement qu’il sait pas par où commencer, ni finir, tu prends le test de Deadly Premonition, Boulap l’a traversé comme un jeu au milieu de sa pile, et sait pas non plus quoi en penser.

La critique du WP je la trouve très analytique avec cet angle sur les trilogies cinématographiques. Après en étant sur un angle précis, il occulte tout un pan du jeu, mais OSEF parce que le propos ici n’est pas de dire « ce jeu est bon achète le jeune », ou l’inverse, mais bien d’exposer que de tel point de vue c’est comme ci comme ça. Il fait d’Uncharted 4 une réflexion sur ces trilogies qui débordent sur demande du marché et finissent par perdre en dévoilant leur intimité.

La critique c’est cela, c’est pas de dire si c’est bien ou non, mais c’est de prendre un recul, d’apporter un regard autre, de contextualiser… Si demain je devais écrire une critique sur Bayonetta, je louerais rapidement la qualité du système de jeu, mais je parlerais surtout beaucoup de comment ça défonce d’incarner une héroïne de cette trempe en 2015. Parce que c’est un putain de mythe, une putain de version 2.0 des vixens de Meyer, et qu’il y’a des milliers de choses à dire sur ce perso.

J’aurais plutôt dit « est-ce que le grappin est un nouvel élément de gameplay, ou un nouveau gimmick qui change rien au gameplay ? », et du coup est-ce qu’il mérite qu’on en parle…

C’est tout l’objectif de la critique que d’avoir des approches multiples, plurielles.

Qu'attends-tu pour critiquer Splatoon et MGSV ? (me parle pas de flemme, à d'autres, pas à moi)

Si je devais écrire au sujet de Splatoon, l’angle serait pas « foot américain / rugby », mais qu’est-ce qui rend ce jeu multijoueurs compétitif si grisant, que trouve-t’on en analysant la moelle de son gameplay, et c’est cet angle qui me mènerait à parler de rugby. Parce c’est ce que je ressens vis à vis de ce titre après des centaines d’heures à le doser. Et toutes ces heures, toute cette analyse de la moelle, elle te fait comprendre et dire des choses sur le nombre restreint de map, le focus sur deux maps sur les cycles de 4H… Bref j’en aurai une approche très technique, très sportive, à décortiquer les détails.

Réponse convaincante. Et c'est justement ça qui me taraude dans le papier du Washington Post, autant, comme tu le dis, sa structure, son angle d'attaque est justement difficilement attaquable, autant, le fait d'afficher un ressenti sans démontrer par des exemples à même de convaincre par leur pertinence ou non le lectorat (qui jugera avec son libre-arbitre, ses propres interprétations, ses présuppositions, etc.). Quitte à spoiler à tout va, autant les utiliser à bon escient et faire ressortir une démonstration entre la description et l'analyse personnelle. On peut aussi démontrer sans prendre d'exemple, ça semble plus compliquer en l'état ...

Oui, on peut se poser cette question préliminaire pour le grappin, ça ne change pas la structure : décrire => analyser => démontrer/prouver (2 derniers points interchangeable). Si on ne fait pas ça, on n'est même pas capable de donner les éléments pour que le lectorat comprenne l'analyse ou authentifie sa véracité ou non (sachant que tout dépend comment chacun interprète tel ou tel élément donc limite, chacun sa vérité parfois).

"Chacun sa vérité parfois toujours"

J'pense tout simplement qu'à partir du moment où la critique veut prouver, démontrer, se rallier à une notion de véracité, elle perd en substance et ne dit plus grand chose. J'aime lire un point de vue, un avis tranché, qui soit raccord avec le mien ou tout l'inverse. Essayer de me décrire un truc alors que personnellement j'aurai surement une expérience différente, ça m'intéresse pas. Alors qu'un avis bien subjectif, je vais lire des choses que je ne m'étais pas dit.

Ma critique d'UC, ça serait "pourquoi je jouerais à un jeu avec un "aventurier" qui fait des pubs Gilette, pourquoi je souhaiterais diriger un type avec une fausse barbe de 4 jours qui se rase la bite, pourquoi je souhaiterais incarner un héros qui s'appelle Nathan -un prénom de sitcom/fragile" ^^

Pourquoi Kazumii (même si tu l'expliques dans ton encart de présentation du blog) ? Pourquoi tenir un blog ?

J'explique le pourquoi du nom. Après le blog, j'écris toute la journée, donc à un moment donné t'as aussi envie d'écrire sur tes hobbies. Le jeu vidéo en étant un, pas forcément le premier d'ailleurs, j'ai commencé à écrire qqs raps pour le blog de la commu Wii U, mais comme il y'avait une organisation ça m'a rapidement ennuyé en tant que bon libéral, donc j'ai ouvert ma tribune.

Après je suis de ceux qui sont intéressés par aller là où il y'a pas, et dans l'écrit sur le jeu vidéo, tu retrouves énormément de choses venants de "gamer", et comme j'en suis pas un, je me suis dit que je pouvais parler à cette sphère qui aime le jeu vidéo mais pas plus que le reste. Les casuals comme moi.

Le ton en a découlé naturellement, fallait être léger dans un univers qui se prend vraiment au sérieux alors que c'est la pire communauté d'enfants que je connaisse. Et la Wii U est le prisme parfait parce qu'elle est le vilain petit canard/connard de cette commu, dc elle est le point de départ parfait pour mettre qqs skuds dans la gueule du lobby.

Quand tu dis que "tu écris toute la journée", t'es écrivain, auteur ?

Je suis payé pour raconter des choses. Pas écrivain, auteur oui forcément, mais dans le business, donc comme ds le monde du jeu vidéo, c’est le nom du produit, de la marque, qui est signature, l’auteur est effacé.

T'aime pas l'organisation ? Pourtant : "Olff c'est Flo en version verlan à consonance germanique"

L’organisation au sens hiérarchie, peu pour moi si je leade pas. La structure au sens large, oui j’adore ça, pour cela que j’aime que les jeux accurate.

"En bon libéral" => DanstonWiiU, ça fait trop communiste pour toi ?

Le blog DTU est très communiste, bien vu. Je n’entends évidemment pas au sens politique soviet hein, mais dans sa nature c’est le seul blog GB que je connaisse qui met en commun les choses et non l’individu. Moi en bon libéral, me faut plus d’anarchie.

Personnellement j’estime écrire des papiers normaux, et c’est les autres (l’enfer toussa) qui sont décalés, pas sérieux. À mon sens ça vient de la dominance de la conception « hémisphère gauche » de la culture collective du jeu vidéo qui est très arithmétique. Tu regardes l’approches des « tests » -déjà le terme employé valide ma théorie, on teste des aspirateurs pas des livres…- les débats qui ne tournent qu’autour des points attribués… Et du coup, la littérature autour du jeu vidéo, des sites d’actus JV & co, ben elle s’en ressent. Mais pour moi, la littérature c’est très hémisphère droit, et c’est ça mon approche.

Qu'est-ce que tu veux dire, que tes papiers ne sont pas destinés à se prendre trop au sérieux ou qu'au contraire tu souhaites traiter certains sujets autrement, de manière décalé dans le ton mais dans le fond on ne peut plus sérieux ?

Je considère le sérieux comme un gage de qualité, d’investissement, de recherche, et c’est une question de fond. Tu prends un humoriste bien connu, Desproges, le type est 1000 fois plus sérieux qu’un politicien. La forme c’est le média, tu joues bien avec comme tu veux, moi je joue avec en usant des codes d’internet, sur la double lecture. Mes ref littéraires c’est Céline et 4chan.

"C’est la pire communauté d'enfants que je connaisse" => la communauté des joueurs de JV est immature ? Gameblog a l'air pourtant de jouir d'une communauté plutôt saine, non ? Tu trouves que c'est plus adulte dans les autres domaines de loisirs ?

Elle est plus qu’immature, elle est débile. Attention t’as une masse de débile partout, dans toutes les commu, la différence de celle du JV y’a très peu d’adultes pour encadrer ça. Ça c’est en bonne partie le rôle de la presse… Mais c’est une industrie de gosse à mon sens, et si je regarde la grosse production je vois le c½ur de cible clignoté. Et t’as des mecs qui te parlent de scénario quoi… en sachant même pas ce que ça veut dire. J’m’étalerai pas trop là-dessus, mais voilà…

Après la communauté GB, je sais pas trop si elle existe encore surtout. Je viens de jv.fr à la base, je venais sur GB pour les lire des gars comme Blacklabel que je trouvais intéressant, et je suis tombé un peu par hasard au moment où le topic de la Wii U naissait, ce qui m’a fait m’installer. Mais à la base GB j’en ai rien à faire, Joypad j’en avais rien à branler, donc je suis là mais très distant du site dans le fond, et mes interventions sur l’actu c’est surtout un plaisir régressif coupable de moquer les réflexions débiles. C’est un passe-temps pendant les pauses clopes grossomodo. Donc saine pourquoi pas, naïve très certainement, innocente surtout.

En tout cas je considère ça comme un reflet du rédactionnel, ça existe, mais sans but. GB construit rien quant au jeu vidéo en tant que sphère créative, y’a pas cette volonté, c’est une entreprise qui étudie le marché et y répond, ça va pas plus loin. Le jeu vidéo c’est le prétexte, le but c’est de payer le crédit de l’appart et de bien bouffer, comme tout le monde. C’est en cela que je n’ai jamais lancé la pierre au tenancier, hormis quelques trolls, les types font leur boulot et sont transparents. Quand Chièze dit « vous êtes de plus en plus nombreux à vouloir des contenus transversaux » c’est rien d’autres que la traduction de « les trailers » des adaptations comics créent du trafic, donc me rapporte du pognon. Comme les formats vidéo qu’ils développent répondent à la croissance du segment « Cyprien ». C’est une entreprise.

Donc Olff est plutôt du genre meneur que suiveur ...

On est toujours un peu suiveur j’pense, après je cherche pas à mener autre chose que mes choix personnels. La dernière fois que j’ai trop suivi, je me suis retrouvé à acheter Syphon Filter et j’ai trouvé ça tellement naze. Que depuis j’m’assume pleinement.

Les jeux "précis" (désolé de franciser) donc les jeux Nintendo ?

C’est mal traduit aussi, accurate c’est plutôt l’idée de pertinence dans cet emploi. Donc ouais je joue à des jeux que j’estime pertinent, Nintendo et pas Nintendo. La majorité ne sont pas de Nintendo d’ailleurs, et en plus je joue à peu de jeux dans l’année. J’dirais 4-5 titres en moyenne (nouveaux j’entends, je rejoue aussi à des titres).

Et les jeux accurate chez moi, ça ne peut être autre chose que des titres avec un gamedesign au top, des idées qui vont me solliciter. En tant que joueur, je fais partie intégrante de l’oeuvre dans un jeu vidéo, donc il faut que je me sente à ma place, que j’aie un rôle. Tu vois c’est comme dans la vie, faut me respecter, me faire réfléchir, m’amuser… Et ma place je la trouve dans certains jeux, de tous types/genres. Là début mars 2016 je sors d’Undertale, je suis dans The Witness, j’ai MGSV en pause parce que j’avais plus de temps fin 2015 et qu’il est sur les rotules sur ma 360, je traine encore sur Splatoon et je me relance dans Poké avec la version Rouge eShop après avoir retourné SteamWorld Heist.

J’ai bcp d’estime pour Nintendo tout de même, parce qu’ils ont une approche assez intime avec le média. Et les gars sont en roue libre ! Ca peut faire grincer les dents chez certains, mais tu vois très bien que les mecs décisionnaires chez eux, c’est des types qui panent rien au marché, au marketing, et la production s’en ressent. Sur Wii U t’as pas mal d’exemple criant, après le mythe pour moi c’est Wonderful 101 ! Mais t’as aucun board d’éditeurs occidentaux qui laisseraient passer ça ! C’est aux antipodes des tendances, mais les types pour la première exclue 2nd party de leur console ils vont taper à la porte de Kamiya et lui disent « ouais vazy ». Ca donne un ovni génial dont je suis fan, mais commercialement c’est débile ! Tu mates les prochains PG chez Microsoft ou Square, tu vois tout de suite que c’est cadrer par des cellules marketing. Ca rendra pas les jeux moins bons ou quoi, mais c’est cadré, y’a des repères, des référents pour driver le public, 101 soit t’aimes tenter des trucs bien weirdo, soit tu ne joues pas à ce titre de ta vie. Bref, leur naïveté est amusante, et donne naissance à qqs folies. Pis Nintendo c’est un monument de la pop culture, un truc débridé très 80/90’s qui n’a ni queue ni tête, mais cohérent. Regarde leur mascotte, imagine le brainstorming qui les a amenés à pondre un plombier moustachu, italien, qui saute sur des tortues… Ça pue la drogue ! Bref, leur approche WTF me parle. Alors que le AAA contemporain… c’est du sérieux pas sérieux Déjà t’appelles ton héros Nathan, tu m’accroches pas, dans mon monde tu te fais bolosser direct avec un tel prénom. Alors que GeOW c’est WTF, ça me parle.

Faut te décider : libéral ou anarchiste ? Ravaillac ou Kerviel ?

#teamKerviel

Sans forcément vouloir en faire partie intégrante, tu penses que c'est une bonne idée : le journal participatif pour fédérer et faire parler d'une console qui il est vrai en dehors des Nintendo Direct ne fait pas vraiment parler d'elle tous les jours ?

Je pense que c’était une bonne idée pour parler de choses cool la concernant. Après vouloir faire parler de la console ou fédérer, ça me paraitrait OSEF. Mais c’est toujours une bonne idée, ajd tt le monde a les outils pour être média et partager du contenu, du savoir… Ça serait quand même con de s’en priver, et si en plus t’amènes une nouveauté éditoriale, que tu sors des « bons plans » (putain cette commu de pingres) des tests calqués sur ce qui existe déjà partout, ben c’est cool. Moi j’adore MerlanFrit, pourtant je suis les 3/4 du tps en désaccord majeur avec leurs auteurs, mais les types apportent de nouveaux angles donc ça reste pertinent, intéressant.

DTU avait d’intéressant pour moi, qu’il était totalement dans la démarche la démarche punk DIY. On m’a dit un jour très simplement « si t’es pas content, si tu penses qu’il faut faire ça, qu’il faudrait faire comme ça, fais-le ! ». Là t’avais des personnes qui estimaient qu’il y’avait des choses à dire et à faire, et qui l’ont fait. Je salue.

"hémisphère gauche", "hémisphère droit", c'est bon, tu peux nous le dire, t'es soit philosophe, soit psychologue, soit les 2.

Même pas ^^

Je comprends, t'es pas le premier à me dire ça en interview mais est-ce que cette approche n'a pas avoir avec le c½ur de cible du jeu vidéo tenant en 2 paramètres : sa tranche d'âge majoritairement adolescente et sans le sou (d'où la sémantique "test" pour savoir où débourser son argent à bon escient) et sa composante occasionnelle/casual (j'entends bien les mecs qui vont lire quelques tests de temps à autres pour savoir quoi acheter comme nouveau jeu mais qui ne sont pas H24 à reluquer l'actualité vidéoludique - ceux qui savent pas qui est Miyamoto mais qui joue pas mal tout de même pour schématiser, ceux dont c'est un bon passe-temps sans être une passion - la majorité des joueurs en somme)

En bonne partie, c’est une commu d’enfants comme je le disais. Mais à un moment donné faut grandir, c’est pas sale, et la critique jeu vidéo le fait trop peu. Faut savoir s’élever, et élever aussi, ça peut être que bénéfique pour tout le monde. Je suis pas pro branlette, militant d’un jeu vidéo reconnu comme art majeur ou quoi, mais je suis pas du tout raccord avec toute cette merde geek à laquelle le JV est tjs accroché. Faut sortir de la consanguinité de ce milieu, d’univers qui tourne en rond, histoire d’attirer des auteurs extérieurs. J’attends du jeu vidéo qu’il arrive à Hitchcock, à la nouvelle vague, là on est encore dans les débuts du médium, et je trouve qu’il s’essouffle. Même tous les indés sur lesquels je m’éclate, on reste dans l’ère Nintendo (Chaplin grosso modo). Faut passer un cap cette fois.

Je concède avoir du mal à lire tes écrits tellement je les trouve déjanté, mais à l'occasion, je les relirai avec dans l'idée la double lecture.

4chan, à chaque fois, j'en entends parler mais je ne sais même pas ce que c'est ... Va falloir que j'y jette un coup d’½il.

T'as aimé le scénario d'Heavy Rain ?

J’étais un grand défenseur d’Heavy Rain, avant de faire le jeu. La démarche, la volonté derrière, elle me parle. Mais sa formalisation putain non. C’est pas agréable à jouer, c’est finalement très limité, et pour moi c’est raté. C’est le problème de Cage, je lui donne raison dans le fond, mais dans la forme c’est pas en allant chercher du jeu d’acteur et un scénario de sous-fincher que tu amènes un peu de maturité à l’affaire, ça doit passer par le jeu. Undertale le fait très bien avec 4 miséreux pixels. Je te disais plus haut qu’on nous parlait de scénario sans comprendre le terme même. Le scénario c’est pas l’histoire, c’est le déroulement des actes, donc dans un jeu vidéo le scénario c’est le gameplay, le déroulement du jeu. Donc pour moi si ton propos passe par autre chose que le gameplay, c’est que t’as pas réussi ton affaire, que t’as pas compris ton médium. HR voulait faire que le joueur ait un impact direct sur le déroulement du jeu, de son propos, sauf qu’à la fin t’as juste plusieurs embranchements sur une arborescence pas bien large, des trucs qui ont déjà été fait. Mass Effect le fait bien mieux, même si ça reste limité (autant qu’HR), t’as un bon TPS doté d’une petite dimension rpg, intégré à une dimension politique, donc grosso modo tu vas te battre et tu choisis avec qui, contre qui… Et la fin du 3 qui avait été assez décriée, perso je l’ai trouvé cool, c’était un bon doigt cette question « alors t’es coco, t’es googlien, t’es nazi ».

Tu te sens pas partie intégrante de la communauté parce que tu ne veux pas, que tu trouves le niveau pas assez haut, même parmi les contributeurs (testeur ou blogueur) ?

Parce que l’idée même de communauté ça me parle pas. L’intégration osef sérieusement, mais encore plus dans la communauté du cliché de l’anneau… Soutiens à Manaudou et Nagui, et nique le lobby.

T’approuve les mises à mort systématique (c'est un sérial killer de jeu vidéo, le seul que je connaisse) de Blacklabel ?

Ouais carrément ! J’trouve qu’il arrive souvent à ressortir des points dans les critiques de jeu qui posent de bonnes questions de gamedesign. Après je peux être en désaccord avec lui, mais généralement je trouve qu’il a une capacité à décortiquer, à analyser ce qu’il joue avec un recul intéressant. Il a un regard et une intelligence, ça suffit à le mettre dans le haut du panier critique. Tu lis un « test » de Romano ou CQ, t’as pas une question sérieuse de posé, c’est du descriptif bateau à base d’adjectif bateau. Y’a pas de sens derrière, c’est Okapi « oua c’est beau, c’est bien, c’est poétique »…

Concernant la ligne éditoriale de Gameblog et en sachant que la définition de la Qualité est de répondre aux besoins explicites et implicites du client, ne penses-tu pas donc qu'en fournissant aux internautes du contenu qui génère du clic donc ce qu'ils veulent que Gameblog assure un service de qualité ?

La qualité, ça veut pas dire bon ou mauvais de base. On entend souvent « qualitay » pour évoquer un truc bien, mais c’est presque un abus de langage. Bref, pour moi t’as pas de ligne éditoriale sur GB puisque t’as pas d’éditorial. Un dessein entrepreunarial oui. Mais faire des brèves sur tout et rien, c’est pas une ligne éditoriale, t’as pas de propos derrière, ils ont rien à dire. C’est pour ça qu’on en arrive à dire qu’on aurait des choses à dire :D Quand tu dis « j’ai quelque chose à vous dire » c’est comme dire « je suis créatif », si tu es dans ce cas de figure à aucun moment t’as besoin de le préciser. Donc quand tu le fais de la sorte, implicitement tu confirmes que tu dis jamais rien en fait…

Après ils fournissent rien, le fonctionnement du traffic sur internet repose pas sur le contenu mais sur l’url et les méta description & co. C’est structurel, quand tu fais du contenu t’as besoin d’engagement plus que de volume. GB est pas à blâmer, tous les players de l’info web sont dans la même merde, et tant qu’on aura pas inventé une curation de contenu plurielle et visible, les algorythmes sponsorisés de Google et Facebook continueront de tout flinguer au profit de leur modèle économique. GB, et ses cousins, sont déjà morts en fait, c’est des zombies des années 2000, de la « bulle ».

Tiens c'est con ça. Moi non plus (et j'espère comme le plus de personnes possibles), je ne suis rien et fait mes propres choix (je n'ai rien contre des conseils avisés comme du RAP français par exemple ^^). La rare fois où j'ai suivi la vague, le hype train comme on dit, ça a été ce sacré Borderlands. Me disait pas grand-chose mais à force d'écouter des avis bien dithyrambiques, je l'ai pris, j'ai eu un mal fou à rentrer d'dans au point de l'avoir recommencé après plusieurs heures de jeux quelques mois plus tard. Et puis j'ai été aspiré par la faille. Expérience de suiveur heureuse ^^

Donc, c'est quoi un jeu pertinent ? C'est à la discrétion de chacun ou on peut catégoriser la pertinence et l'impertinence.

On ne peut pas catégoriser, et surtout on ne doit pas. Forcément la pertinence ou son contraire (qui n'est pas l'impertinence) c'est tout à chacun, donc de concert les débiles jouent à des jeux débiles ^^.

Mon approche du jeu vidéo, c'est la même que pour tous les autres médias, à savoir chercher/digger en amont les ½uvres les plus à même de me plaire. Jouer à un jeu moyen ça ne m'intéresse pas, j'ai pas le luxe du temps à perdre. Me semble l'avoir déjà dit, mais j'ai une approche assez "diversité" en ce sens que la découverte ça reste un très bon kiffe. Donc d'un côté je recherche "l'assurance" d'un très bon jeu, de l'autre à être surpris, et forcément ce grand écart réclame de fouiner les bonnes critiques. C'est pour ça que j'aime peu les tests et leurs approches scolaires, j'apprends rien, donc je passerais à coté de bien des trucs, mais fort heureusement il y'a les forums.

Encore, ce que je trouve pertinent dans le jeu vidéo, c'est ce qui se sert vraiment des spécificités du médium, ici un interactif. Si y'a pas ça, je ne ressens aucune immersion, et forcément si un jeu vidéo te rejette, ça ne peut pas fonctionner. Pour ça que d'un côté je suis très réceptif au discours d'un David Cage à la base, avec cette volonté de casser les codes, mais dans l'application Heavy Rain c'est un mauvais jeu, un mauvais point & click, un mauvais film... Il a rien pour lui dans le sens où il rejette son média...

Si je parle de jeux pertinents, c'est que ça peut comprendre qqch d'intelligent comme un bon gros défouloir. Faut que ce soit bien fait, véritable. Moi je suis un gros fan de Bulletstorm, c'est full con, mais le sys de shoot est grisant. Vanquish aussi, c'est pas une question de sucerie envers PG et les japs, mais c'est un jeu de shoot qui mise tout sur le shoot, y'a pas de fioriture, t'as un LD taillé pour approfondir le gameplay, et ça fonctionne du tonnerre. Alors que pour ne pas les citer, mais les TPS qui se bardent d'une histoire hollywoodienne osef, et dont on ne parle que des graphismes, ça ne peut être que de la merde à mes yeux. Putain on veut te raconter une histoire, de magnifiques paysages, et comme les devs ont aucune idées, on te fout de vulgaires phases de shoot là au milieu... C'est pas pertinent ça, et pas impertinent, juste débile. Pis ça pue les intentions purement commerciales. En tant que joueur je me sens pris pour un gros blaireau sur ce type de jeu. Ce qui n'a pas de sens ne peut être pertinent à mes yeux.

Après -moment porte ouverte- chacun joue bien à ce qui lui plait, mais je passerai ma vie à moquer la débilité et à la considérer comme un gros maux. Surtout à notre époque où l'on commence déjà trop à accepter que la débilité s'excuse... "Quand tu rentres du taf que tu veux pas de prendre la tête", non, jamais.

"La pertinence, c'est tout à chacun, donc de concert les débiles jouent à des jeux débiles" => le joueur X peut trouver à un jeu pertinent, il est donc pertinent. Ou le joueur se trouve pertinent et donc n'importe quel jeu auquel il joue est pertinent ? Ou ça ne marche qu'avec la débilité ? Et est-ce que ce même joueur X peut s'estimer jouer à un jeu pertinent et un autre joueur Y trouve ce jeu non pertinent ? Cela fait-il du joueur X un pertinent ou non-pertinent en fonction du référentiel considéré (lui ou l'autre) ?

Le débile a-t'il conscience d'être débile ? Non, c'est pour ça qu'il est débile ^^.

"Encore, ce que je trouve pertinent dans le jeu vidéo, c'est ce qui se sert vraiment des spécificités du médium, ici un interactif" => je ne comprends pas. Il faut donc avoir de l'interactivité ou une bonne interactivité ou autre chose ? Et quelles sont les spécificités du médium ?

La nature du jeu vidéo, c'est d'être interactif, c'est le rôle du joueur dans l’½uvre, donc la qualité du jeu vidéo dépend de cela, de la relation entre les actions du joueur et le système mis en ½uvre par ses auteurs. Ce qu'on traduit par gameplay, et qui est par nature le c½ur d'un jeu vidéo. Évidemment pour réussir un bon jeu vidéo, ça passe par un bon gameplay, après un bon gameplay ça peut être plein de choses qui vont dépendre de la nature du propos, du dessein.

On a pas une grille pour décider ce qu'est un bon gameplay, sortie des écueils techniques genre les hitbox & co, mais à mon sens cette qualité vient surtout de la cohérence globale de l'expérience. Pour prendre quelques exemples "radicaux", un Journey offre un très bon gameplay, c'est pour cela que sa fonctionne. Un périple vers un inconnu, avec très peu d’interactions autre que le déplacement... Bref...

Les spé du médium évoluent avec la techno, j'vais pas les lister ça me parait pas intéressant dans mon propos, sachant que ça se résume à gameplay. Mais je reviens sur ce que j'appelle nier les spés du médium. On est dans une industrie, globalisée, qui est celle de l'entertainement. Jusque-là porte ouverte ^^. Et derrière chaque ½uvre, tu as des intérêts gérés et générés par des producteurs, hier des barons commandaient des mélodies, aujourd'hui des jeux vidéo produits par des éditeurs, dont le dessein s'arrête pas à faire plaisir aux joueurs, mais aussi faire fructifier des fonds de pensions pour caricaturer. Les éditeurs ont des patrons, ce sont des capitaux, et donc doivent rendre des comptes. Jusque-là aucun problème, c'est l'économie, et c'est pas né y'a 200 ans. Les mecs ont des objectifs commerciaux, c'est logique, et forcément t'as des cahiers des charges pour mieux y parvenir. Le problème c'est quand la plupart des rentiers n'ont pas connaissance, ni culture du jeu vidéo, parce que tu dois bien leur pitcher tes jeux, et ils doivent être en capacité de comprendre. Du coup pour les rassurer sur la viabilité de ton projet, ben faut parler leur langue, et le faire via une analogie du cinéma c'est plus simple.

Et c'est le souci à l'heure actuelle de mon point de vue, c'est qu'un jeu AAA ça coûte énormément d'argent, et donc pitcher auprès de tes investisseurs un jeu qui singe les codes du cinéma hollywoodien, c'est bcp plus simple que de pitcher un gameplay innovant. Alors que les joueurs si tu regardes les charts, ils favorisent bcp le gameplay. Call Of Duty cartonne pour son multi, y'a pas d'histoire, de fioritures, c'est du jeu, du jeu, du jeu, des parties des parties des parteis... FIFA, samo. Minecraft, samo, League of Legends, samo... GTA, qui pourtant est le plus fort je trouve au niveau de la mise en scène, le jeu le plus cinéphile, il cartonne pour sa liberté d'action, càd son gameplay, ce qui t'es permis de faire. J'pense que tous les joueurs aiment une bonne scène cinématique, aime une bonne histoire, mais dans le fond le kiff de tous joueurs c'est le gameplay. Et à mon avis certains jeux s'ils avaient plus mis en avant le leur, s'ils avaient été plus loin, auraient mieux cartonné. J'pense à un Titanfall, quand je l'avais testé chez un pote, c'est ce que je m'étais dit, c'est trop safe, pas assez différenciant de COD, et vendu bêtement comme un COD avec des méchas. On parle de pertinence à la base, ben c'est ça "précisément".

Quand j'ai essayé des jeux comme Gotham City Impostors, ou Garden Warfare, j'ai joué à des jeux de plus. Ils sont bons, originaux dans l'enveloppe, mais dans le fond j'y'avais déjà joué quand je jouais à des Modern Warfare, TF2... Splatoon lui s'est présenté comme pertinent. Dans les Mario, NSMBU était le premier Mariole que je trouvais pas pertinent, il avait rien à lui.

Justement, tu penses qu'il y a la place pour les 2 bords dans le JV, les jeux qui ne se prennent pas au sérieux et ceux faisant sérieux sans sérieux ou l'industrie va dans le mur en arpentant la seconde catégorie ou c'est une question de gout (on a accroche aux propositions ou pas) ? MGSV, c'est du sérieux qui se prend trop au sérieux et donc pas sérieux ou bien ?

Y'a de la place pour tous les bords, et y'a même des endroits où il y'a bcp de place de libre, à prendre.

L'industrie c'est déjà pris le mur dans la gueule avec ses AAA en série, j'en veux pour preuve le catalogue PS360 qui a vu crever combien d'éditeurs, studios ??? J'en veux pour preuve le catalogue de cette gen qui a vu combien de remaster pour étayer la rentabilité de titre d'hier ??? J'en veux pour preuve les hits qui ne sont que des suites - The Witcher 3, Uncharted 4, Batman 4, AC8... Perso je considère  PS4 et XO comme des itérations HD des PS360, c'est une suite des plus directs. Les jeux cités plus haut, hier ils étaient des nouveaux jeux, plus ajd. Et c'est bien le produit de la capitalisation.

Quand tu regardes l'industrie de plus haut, tu remarques que le modèle console s'est fait tirer dans les pattes sévèrement. Ok la PS4 cartonne, mais si tu prends la somme des 5 consoles de la gen précédente, à même date que les 5 actuelles, le fossé est là.

MGS c'est du sérieux. Ca traite des thématiques sérieuses, avec un surréalisme propre à la culture jeu vidéo, et perso je trouve ça assez magistral. MGS3, je signe pour un remake avec le moteur du 5 quand ils veulent, tellement c'est costaud. J'trouve ça cohérent, pas sans défauts, mais y'a du caractère. J'aime bien sa thématique sérieuse mais pas traitée façon relou, et cette grosse couche de mythologie jeu vidéo avec les boss & co.

Tu signes pour un Wonderful102 sur NX ou pour un regain de créativité pour la prochaine coprod' Nintendo/Kamiya ?

Pour une suite ou pas à W101, j'ai pas franchement d'avis, je suis pas un partisan des suites ou des nouvelles IPs, juste des bons jeux. S'ils ont de bonnes idées pour rendre TW102 pertinent, je serai présent comme je l'ai été pour Bayo2 ou Galaxy2. S'ils ont de bonnes idées pour un tout nouveau truc, je serai là comme je l'ai été pour TW101 ou Splatoon. J'pense que c'est toujours sympa et intéressant de revenir à un univers connu pour les joueurs -genre Mario- comme d'avoir des nouveaux trucs sortis de nul part. Après ça reste tjs un théorème élastique, tu vois je pense qu'un Metroid Prime IV serait pas une bonne idée, et dans le même temps je serais le premier à le jouer... Mais bon globalement je trouve cette gen bcp trop safe, tant les AAA que les indés, y'a bien des perles, mais pas assez à mon sens.

Sinon tu fais bien de mentionner le topic NX, ça risque bien de briser les internets du JV encore une fois. Je pense que Nintendo se radicalise -parce qu'ils n'ont d'autres choix en mm tps- et donc forcément dans une ère très standardisée ça fera grincer le lobby. Si c'est bien difficile de savoir ce que ce sera comme console, tant les rumeurs se contredisent, y'a qqs signes qui laissent penser que Nintendo va miser sur sa plus grande force, sa radicalité.

"sa plus grande force, sa radicalité." => il suffixe ^^

Nintendo / Nintendoesnt - sa radicalité quoi.

2014-2017 Time Neves La Secte est dans la place Réservé.

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
Je n'ai rien à vous dire (Jeu vidéo)

 

 

1. Jouer plus (pour gagner plus)

 

SNK Playmore - jouer plus en français.

Tout est lié.

Difficile de dire si j'ai joué plus cette année que les précédentes années. Encore plus difficile de savoir si j'ai plus gagné. Quoi que je vais payer des impôts cette année (faites genre on est en 2017) donc ... Par contre, clairement, j'ai réussi à changer mon modèle. Toujours incapable de jouer le soir en rentrant du boulot car plus de lucidité pour réfléchir face à un jeu (on dirait pas mais appuyer sur les bons boutons aux bons moments ...), cependant j'ai réussi à doubler mon temps de jeu le Week-End, passant de 4h à 8h. Ce qui en faisant mes petits compte d'épicier fait 80h pour Red Dead + 10 pour Mirror's Edge + 2 pour finir LBP + 10 pour NFS Most Wanted (pas encore fini) + 60 pour GT5 (loin d'être fini => seulement 40% de complétion) + 16 pour Ratchet&Clank PS2 = 178 heures de jeux. Ce qui me permet de démontrer que je n'aurais pas fait un mauvais candidat pour des chiffres et des lettres.

 

2. Me procuer un terminal fournissant une image animée

 

Avant

Ma dalle LCD Samsung de 24" cuvée 2008 ayant rendu l'âme en Novembre 2015, je m’empressai d'upgrader mon stuff afin de jouir du buff raccord avec l'année dans laquelle nous nous trouvions alors. Déjà fait l'objet d'un article, j'ai opté pour une TV Sony Bravia 40" à 600 roubles dont je n'ai pas retenu le nom sordide. Sachez que pas de 4K et je ne suis même pas allé regarder pour le HDR parce que je m'en tape, je passe à peine au 1080p, laissez-moi profiter de tous ces pixels en plus ! Clairement satisfait excepté les quelques frayeurs à l'allumage, probablement parce que TV connectée et donc mises à jour qui ne disent pas leur nom ? Sinon, je me demande presque comment j'ai pu jouer sur si "petit" pendant autant de temps.

Après

 


3. Aller voir Ratchet&Clank au cinoch

 

Intriguant.

Je voulais vraiment y aller mais deux choses. D'une la super polémique sur les doubleurs originaux et officiels du jeu écartés au profit de Youtubeurs pour une sombre histoire de marketing mercantile. De deux, j'ai préféré joué au jeu avant de voir le film. Maintenant je me rends compte que l'intrigue n'a pas de quoi faire relever son chat la nuit (???) donc j'aurais pu aller le voir. D'autant plus qu'apparemment les doublages sont réussis. Pas grâve ça sera en Blu-Ray tôt ou tard.

 

 

4. Renouveler mon PC

 


HP Pavillon DV6 2009

Cette dernière année cassecouillo-scolaire m'avait laissé désirer le côté Obscur de la Force. Je pensais après des années d'apprentissage aux côtés de mes maitres successifs 95, 98, XP puis 7 rallier enfin le camp des gagneurs. Eh bien non, j'avais tout fait à la place de dépenser 1300 balles dans un laptop certes classe, certes fin, certes léger, certes autonomique, certes ne chauffant que peu, certes tout mais j’ai préféré dépenser 1280 zlotys de moins pour m’enquiller d’un nouveau cordon de recharge. Imbattable question rapport qualité prix. Et nous revoilà parti comme en 40’. Alors oui, ça chauffe trop surtout quand il faut balancer des vidéos (et les séries via Canal à la Demande) mais bon, soyez en sûr, en temps et en heure, je répondrai favorablement à l’appel des sbires de l’Empire. Laissez juste moi encore un peu de temps pour me préparer.

 


5. Acquérir un jeu 3DS

 

Alors Link, mâle ou femelle ?

C’est chose faite et j’en ai même fait un article. Cependant, je ne jouis toujours pas du terminal me permettant de pouvoir y jouer. J’en appelle donc aux âmes sensibles, à ceux qui voient dans ma détresse un peu de tendresse à combler. Raboulez les 3DS. Une édition collector Hyrule fera l’affaire. Pas besoin d'envoyer en recommandé. Merci.

 


6. Jouer à la Vita

 

La Morta.

J’ai joué à la Vita cette année. En vacances, une dizaine d’heure sur NFS Most Wanted. Plaisant. Alors oui je suis long à la détente mais hors de question de grignoter avec la Vita le temps de sa consoeur alors que j’accus déjà un retard non négligeable sur celle-ci (puis bon, commencer les sagas Mass Effect, Dead Space ou Souls, ça donne envie – et ça situe le fossé à combler ^^). Bref, j’ai bien l’espoir de doser la dizaine de titres (exclusivement démat’ !) que j’ai amassé depuis le temps – Tearaway, Gravity Daze, U : Golden Abyss, WipeOut 2048, LBP, AC Liberation, Killzone Mercenary, Soul Sacrifice, Batman Arkham Origins Blackgate, Escape Plan – mais j’ai d’autres chats à fouetter pour le moment. Chatonputte ?

 


7. Arrêter de regarder des films avec Besson dans les crédits.

 

Pari tenu il me semble. Même si j’ai failli replonger en m’accordant quelques dizaines de minutes de Taken premier du nom. Mais bon, je l’avais déjà vu, de plus je ne suis pas allé jusqu’au bout. Donc j’estime avoir rempli ma part du contrat. Vous, avez-vous tenue la vôtre ? Reste à ne pas céder aux sirènes de Valerian. Même par moments de faiblesse tard le soir sur un coup de tête.

 


7. Jouer à des jeux indés.

 

Indiepocalypse ?

Echec et mat. Je n'ai joué ni acquéri de jeux indés. Pourtant Limbo sur Vita cet été l'aurait fait. Mais bon, je n'explique pas ce manquement à mes obligations.

 


9. Arrêter de mater des DVDs sur une TV Full HD 50"

 

La Taille, ça compte !

Ca va être simple. La TV du salon fait 50" certes, m'enfin celle sur laquelle je joue aux JVs (et que je fais tout finalement) ne fait que 40" donc déjà pari tenu. Et sinon, non, c'est bien le DVD du Loup de Wall Street que j'ai rentré dans la PS3 donc ... Mais ça passe à 2 mètres et demi je dirais, ça le fait. Faudrait pas être plus prêt mais ça le fait. Par contre j'ai essayé de mettre Star Wars 7 via Canal à la Demande sur la 50", ça l'a pas fait. Alors que sur la 40", ça doit être la connexion et l'altitude certainement.

 


10. Organiser une NevesCon.

 

Je pense qu'elle a eu lieue. Oui, dit comme ça, ça fait très Kubrick comme propos. Mais elle a certainement eu lieue dans une autre dimension. Une dimension parallèle peut-être mais certainement pas celle dans laquelle je et vous nous trouvons. J'avais oublié de mettre le reveil en marche. Trop occupé à organiser à la Geoff Knightley ma propre cérémonie de remise des diplomes à la communauté - suivez le lapin blanc - j'ai complètement oublié de fourrer la dinde de lever des fonds pour célébrer ma propre personne. Ca sera pour l'année prochaine. Forcément. Certainement. Probablement. Sans aucun doute.

 Put*** ce que vous visez mal n'empêche °_°

 

2014-2016 Time Neves, Résolutions tenues à 60% Reserved.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)