Screenopathe
Signaler
Cinéma

 

                                    The kids are alright affiche

L'homoparentalité, voilà un sujet de société qui n'avait encore jamais été exploré dans la comédie américaine! The Kids Are Alright se propose de remplir ce vide en traitant le sujet dans une comédie dramatique pleine de bonne volonté mais qui se révèle pourtant peu convaincante...

Joni et Laser sont des adolescents qui ont deux mamans. Issus d'un don de sperme, ils cherchent à retrouver leur père biologique (Paul, Mark Ruffalo), sans le dire à leurs mères : Jules et Nic (Julianne Moore et Annette Bening). S'ensuit donc une rencontre pleine de gêne, de part et d'autre, qui donnera lieu à d'autres rendez-vous, jusqu'à ce que les mamans s'en mêlent. Pas franchement emballées à l'idée de devoir partager leurs enfants avec un père inexistants jusque là, elles tenteront tout de même de faire des efforts, d'autant que ce papa en devenir n'a pas l'air si méchant que cela!



Ce film peut être coupé en deux parties bien distinctes, un début où les situations comiques (sans être hilarantes pour autant) s'enchaînent et une seconde partie où on entre beaucoup plus dans le drame du fait d'un événement pas forcément très malin. En bref, et sans spoiler, la petite famille éclate littéralement sur le passage de Paul, le donneur. Au-delà de représenter une famille homoparentale, The Kids Are Alright montre aussi l'impact excessivement fort que peuvent avoir les parents, dans leur rôle de modèle, sur leurs enfants. Et quand les parents tournent pas forcément dans le bon sens, ça n'arrange pas la vie de deux adolescents qui se cherchent!

Même si le postulat de départ est forcément plaisant, il est difficile de ne pas se dire que ce scénario aurait tout aussi bien pu peindre la situation d'une famille hétéroparentale! En effet, le film n'a pas vraiment de spécificité propre. Par ailleurs, on regrettera un vilain manque de rythme et un découpage beaucoup trop net entre le comique et le dramatique, comme si on avait affaire à deux films différents. Malgré 1h45 de film, on finit pas trouver le temps long au bout d'un moment tant les scènes se suivent et se ressemblent...

The-kids-are-alright-image-1.jpgThe-kids-are-alright-image-2.jpg

Au final, The Kids Are Alright aurait pu être un bien meilleur film s'il avait trouvé une spécificité qui aurait ainsi pu lui éviter ses lourdeurs. Vraiment dommage, d'autant que les acteurs ne sont pas mauvais. On reprochera aussi une fin en forme de happy endqui sent mauvais et qui laisse en plan tout une partie de l'histoire, et pas des moindres! Décevant, donc...

Mordraen


Réactions en salle : Difficile de déterminer une réelle opinion de la salle sur ce film qui a réuni à peine dix personnes ce samedi à dix heures. Toutefois, les petites scènes comiques (toutes présentes dans la bande-annonce d'ailleurs) ont fait pouffé de rire la plupart des personnes présentes. Mais lorsque les lumières se sont rallumées à la fin du film, j'ai pu noté un certain manque d'enthousiasme chez les spectateurs qui restaient dangereusement silencieux. Mauvais signe!

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Je l'ai vu aujourd'hui. J'ai trouvé ça bien bien sympathique. Encore une fois je n'ai pas trouvé quoi que soit de spécial à redire mais je suis ressortie content de l'avoir vu, sans être transcendé!

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris