Le Blog de Monsieur Quinton

Le Blog de Monsieur Quinton

Par MONSIEURQUINTON Blog créé le 12/05/15 Mis à jour le 14/02/16 à 17h56

Le Blog de Monsieur Quinton, la Chaîne Youtube Jeux Vidéos sur PlayStation 4. Spécialiste Tutos PES et FIFA. Testeur chez GamersLive.

Ajouter aux favoris
Signaler
PES 2016 (Jeu vidéo)

Après un très bon cru PES 2015, la communauté PES attendait avec impatience PES 2016, pour enfin valider définitivement le retour du roi. Ce fut plutôt le retour du doigt de la part de Konami, avec un PES 2016 inachevé, bourré de défauts, et une communication désastreuse.

Avant tout autre chose, je vous invite à regarder mon analyse des résultats du sondage réalisé par Durandil sur ma chaîne YT.

Je ne vais pas revenir sur tous les défauts de PES 2016. Je vais plutôt me tourner vers PES 2017, et vous faire partager ce que je voudrais voir (ou plus voir) pour le prochain opus. 

 

Afficher l'image d'origine

Carton Rouge à Konami Monde pour leur "communication".

 

Le gameplay :  

- Réduire la vitesse du jeu par défaut : Dès les premières minutes de la démo de PES 2016, j'ai été surpris par la vitesse du jeu, des passes, et des frappes. La vitesse du jeu sur PES 2015 était à mon sens, parfaite, et je n'ai jamais entendu personne se plaindre d'une vitesse trop lente. Je ne comprend pas pourquoi Konami a accentué la vitesse du jeu. Ah si j'ai compris en fait. C'est sûrement pour faire de l'oeil aux joueurs FIFA, habitués à un jeu plus rapide que PES.

Les joueurs PES veulent un jeu simulation et pas arcade. A force de copier FIFA, PES perd son identité.

Le problème de cette vitesse par défaut excessive, c'est surtout en ligne. Quand vous rencontrez le Bayern en flèches rouges avec assistance niveau 3 (on y reviendra à l'assistance), ce n'est plus du football, ce n'est plus du ping-pong, c'est Star Wars.

 

Afficher l'image d'origine

Le Bayern de Munich, l'équipe la plus cheatée de l'Histoire.

 

- Réduire l'assistance à outrance : Le niveau d'assistance 1 est le niveau par défaut, et la majorité des joueurs utilise ce niveau d'assistance, moi le premier l'année passée. Il est très facile même pour un novice d'enchaîner les passes sans contrôles tel le Barça avec ce niveau d'assistance. Facile aussi de cadrer 80% de vos frappes. En fait, le jeu est trop facile avec le niveau d'assistance niveau 1. Je ne parle pas du niveau d'assistance 2 ou 3, où là c'est du Mario Kart comme dirai ChocoBonPlan. 

Je pense que les niveaux 2 ou 3 ne devraient tout simplement pas exister en online. Et il faut réduire l'assistance en niveau 1. Les passes en niveau 1 arrivent parfaitement dans les pieds du joueur même avec des joueurs nuls. Donc pour rater une passe ou une frappe, il faut y aller. Ce n'est pas normal de finir tous ses matches avec 90% de passes réussies et 2 frappes cadrées sur 3, quelque soit l'équipe choisie. Dans les anciens PES ou ISS, quand vous construisiez une belle action, vous étiez contents. Et quand vous marquiez, on sautait du canapé ! Aujourd'hui, tout est beaucoup trop simple, les 0-0 n'existent plus, et il n'est pas rare de voir, en ligne, des scores de Roland Garros.

 

Afficher l'image d'origine

Si l'assistance à outrance continue, voici la jaquette de PES 2017.

 

- Promouvoir le FUMA : Le FUMA, c'est à dire le jeu sans aucune assistance, sublime le jeu et propose un vrai défi aux joueurs. Enchaîner les passes est très compliqué, et cadrer une frappe demande une grande adresse. C'est le football quoi. Et pourtant pas un mot de Konami sur cette manière de jouer. D'ailleurs le mode FUMA dans PES s'appelle "assistance non", ça en dit long sur la considération de Konami sur le FUMA et de sa communauté. Je pense que le FUMA doit être la norme par défaut de PES.

- L'inertie des joueurs : Elle était parfaite en 2015, elle n'est pas assez présente en 2016. Avancer d'un pas, reculez de trois, l'année suivante, c'est la spécialité de Konami.

- Les arbitres : Bien trop laxistes, voire inexistants, ils favorisent les bouchers-charcutiers-traiteurs en online. Donc, si vous jouez contre le Bayern, assistance 3, flèches rouges, et boucher, c'est même pas la peine de gaspiller 10 minutes de votre temps. Les tacles par derrières en position de dernier défenseur ne sont pas sanctionnés d'un rouge. Avec cette phrase, j'ai tout dit. Je pense que c'est pas bien compliqué de faire une MAJ pour corriger ce problème.

- Les coups de pieds arretés : Revoir entièrement le système, et enlever les flèches et les points. (comme chez FIFA). On est pas des enfants. Dans la vraie vie, il y a pas des points quand je tire un coup franc. Enlever les points, ça serait déjà bien. Les pénaltys et les tirs aux buts sont à revoir d'urgence.

- Remplacer les missiles par des frappes de footballeurs : Les frappes sont des missiles balistiques, téléguidés, à têtes chercheuses, le tout propulsés avec une assistance. En gros, il suffit d'appuyer sur Carré, et le joueur lâche un scud cadré la plupart du temps. Pas étonnant que les gardiens soit si mauvais, les pauvres. Il faut moins de puissance dans les frappes, moins de précision, et il faut aussi plus de variétés. Dans FIFA, si le joueur est mal placé, avec un défenseur sur le tireur, et sur son mauvais pied, la frappe part en touche. Dans PES, non. 

J'aimerais voir des trajectoires plus variées et moins rectilignes. Et il faudrait que le R2 Carré marche moins bien, et soit moins parfait, moins fluide, suivant le joueur. On dirait que tous les joueurs PES sont des Thierry Henry en puissance.

La jauge des passes et des tirs devrait être moins sensible également.

Et puis, pourquoi pas, intégrer une probabilité, où, même avec C. Ronaldo, tout seul, sur son bon pied, avec une flèche rouge, la frappe partirait n'importe où quand même (1 chance sur 20 par exemple). Ca rajouterai un peu d'humain et de chance dans ce monde de robots.

Afficher l'image d'origine

Planquez vos mioches, attention aux missiles PES.

 

- L'IA : En parlant de robot, est-ce qu'on peut parler d'intelligence quand on voit jouer l'IA. Même dans le niveau de difficulté le plus avancé, l'IA ne centre jamais, tacle encore trop rarement, ne frappe jamais de loin, lâche le marquage, recule quand vous avancez balle au pied. Par contre, toutes les frappes dans la surface, c'est ficelle. Très fatiguant à la longue. Il faut plus de variétés dans le jeu de l'IA. Car si les serveurs sont saturés, et que l'IA est chiante, ça donne des gens qui ne jouent plus du tout à PES ou qu'il l'ont revendu.

Augmenter la difficulté de l'IA, une IA avec un jeu plus varié, et moins de réussite dans la surface. J'aimerais beaucoup l'apparition de sliders comme FIFA, pour que chacun puisse régler notre IA.

Augmenter l'écart entre les grosses équipes et les petites contre l'IA. J'ai rencontré Nancy en Légende, c'était le Barça. Mais vraiment. Ridicule.

- Les gardiens : En FUMA, je ne les trouve pas si mauvais. Mais en mode MyClub, le mode arcade et assisté par excellence, les portiers sont catastrophiques. Mais je ne leur en veux pas trop, car les pauvres se font allumés dans tous les sens. Un Christophe Lollichon, l'entraineur des gardiens de Chelsea, ferait le plus grand bien aux gardiens de PES. 

Sur les frappes, les gardiens ne font pas les petits pas sur les cotés nécessaires avant de plonger. Et ils manquent surtout de dynamisme, de vitesse, et de réflexes. Quand un gardien FIFA ont des réflexes inhumains à bout portant, les gardiens PES sont lents et peu réactifs.

Et puis, il faut revoir certaines animations, notamment sur les plongeons aériens ou sur penalty, où les gardiens s'envolent littéralement sans élan, c'est assez ridicule (ces plongeons extraterrestre compensent sûrement le fait qu'ils ne font pas assez de pas avant de plonger).

Je pense qu'il suffit de booster les gardiens, et rajouter quelques animations. Refaire une motion capture me paraît être une bonne idée (mais pas avec Ali Ahamada hein).

 

Afficher l'image d'origine

Un arrêt de gardien. Collector.

Les graphismes :

- La pelouse : Elle ressemble encore à la pelouse artificielle que j'ai mise sur la terrasse, achetée à Leroy Merlin. Des détériorations pendant le match ne serait pas de trop non plus, et pas trop compliquées à réaliser.

- Plus d'animations : Il y a encore trop peu d'animations au niveau des joueurs, du banc, des arbitres, du public, de tout en fait. Par exemple, lors d'un but, un petit plan sur l'entraîneur dépité, ou sur le public déchaîné, comme à la télé.

En LDM, par exemple, vous êtes censé incarner un coach. Mais vous ne le voyez jamais en match. JAMAIS !

- Les ralentis : Si Konami veut copier sur FIFA, ils n'ont qu'à copier leur système de ralentis. Ils sont magnifiques. On a vraiment l'impression de voir un match, on prend plaisir à les voir. Les ralentis de PES commencent bien trop tôt dans l'action. Et c'est toujours la caméra la moins bien placée qui filme.

- Les stades : Ils sont plutôt bien modélisés, mais manque de vie et d'animation. On ne ressent pas la ferveur du stade, car trop peu d'animations et de profondeur.

- Les menus : Encore bien trop archaîques. Dans certains menus de Ligue des Masters ou BAL, on a l'impression d'être sur Ps One. Je suis nostalgique, c'est vrai, mais faut pas pousser.

Afficher l'image d'origine

Quitte à faire des menus archaïques, autant faire les mêmes qu'avant.

 

La bande-son :

- Les commentateurs : Konami réussi l'exploit de faire passer Gregoire Margotton, l'un des meilleurs commentateurs français, si ce n'est le meilleur, pour un commentateur ennuyeux et hors sujet. Et Darren Tulett, ce n'est tout simplement pas un commentateur, et son accent et ses blagues douteuses, sont insupportables tout simplement. Les commentaires sont trop peu nombreux, sont en retard, et ils manquent d'anecdotes, un peu comme chez FIFA. Bref, on s'y croit pas du tout. Je pense qu'il faut changer les commentateurs, et je milite pour un duo Da Fonseca - Da Silva, ou Di Meco - Josse. Avec Paganelli ou Tallaron sur le terrain.

 

Afficher l'image d'origine

Avouez que ça aura de la gueule.

 

- Les musiques : Il y a du mieux cette année, avec quelques musiques sympas. Ca change de la techno trance japonaise sous LSD d'il y a quelques années. Mais les musiques ne sont pas assez nombreuses, et nous lassent très très vite. Je joue à PES avec Spotify maintenant. Ou alors, laissez nous la possibilité de rajouter des musiques persos comme ça existait déjà avant. Encore une des nombreuses possibilités disparues inexplicablement (comme la neige, le mode communauté, le face scan, etc etc...)

- Les sons in-game : Il y a des progrès à faire sur l'ambiance en match, au niveau des supporters (rajouter des chants, accentuer les réactions quand il y a une grosse faute ou un but...), et au niveau de l'ambiance sonore du terrain. Le chants des supporters sont toujours les mêmes et sont lassants à la longue.

Les modes de jeux :

- Une vraie refonte des modes LM et BAL : Konami a parlé d'une refonte de la LM avant la sortie de PES 2016. Sont-ils sérieux ? Le menu de la LM a changé c'est vrai, et il y a quelques nouveautés. Mais au bout de quelques matchs, on se rend compte que pas grand chose n'a changé. Toujours aussi peu d'immersion. Des transferts loufoques (Benzema à Laval, Reus à Reims...) Fini les cinématiques pourtant présentes il y a quelques années. Bref, on enchaîne les matchs les uns après les autres. On s'ennuie quoi. Je parle même pas du mode BAL, qui est sous assistance respiratoire. Football Life ? 

Je pense qu'il faudrait au moins rajouter des cinématiques (signature joueur, journalistes, centre d'entrainement etc...), rajouter la presse, rendre réaliste les transferts avec des montants réalistes (acheter Messi à 35M d'euros ça ne favorise pas l'immersion), rajouter des agents de joueurs, refaire les menus à la Windows Phone (comme le menu principal), réhabiliter l'équipe légendaire de la LDM (Castolo, Espimas etc...) etc etc...

Supprimer le mode MyClub et ressortir la Ligue des Masters Online : J'ai trop de choses à dire sur le mode MyDaube. Donc je me tais, et je souhaite juste que ce mode disparaisse à tout jamais dans les méandres de la médiocrité et revoir le mode LDM Online. Dans le mode MyClub, en 1 semaine, vous pouvez avoir en slip,  Neymar, Ronaldo, Robben, et maintenant Roberto Carlos etc...En LDM, c'était beaucoup plus long et compliqué d'avoir un top joueur. Et si Konami veut absolument intégrer des micros paiements, ils n'ont qu'à le faire, en LMO, mais à un prix élevé tant qu'à faire, pour ne pas désavantager tout le monde.

Une salle des trophées pour les modes online : Ben oui. Quand vous gagnez une compétition en ligne, il n'y a pas la trace de votre trophée, sauf si vous faîtes un screen shot. Je trouverai sympa de faire une salle des trophées à faire partager à vos amis ou sur les réseaux sociaux.

 

Le menu modifier :

- Ajouter le créateur de stade, disparu depuis le Fox Engine : Déjà que le jeu n'a pas beaucoup de stade, on ne peux même plus en créer un.

- Pouvoir patcher le jeu : Déjà que le jeu n'a pas beaucoup de licences, on ne peux même plus importer des patches.

- Pouvoir ajouter des tatouages : Et oui, nous sommes en 2016, et en 2016, 1 footballeur sur 2 a des tatouages. PES doit évoluer la dessus aussi !

- Davantage d'espace pour les équipes, maillots et logos.

- Suppression des ligues fictives : Car elles apparaissent dans la LDM. Si on veut créer une ligue, il faut nous laisser la possibilité de le faire, mais pas nous imposer des ligues fictives avec des joueurs fakes et leurs noms de composants de médicaments.

- Et bien sur, un jeu fini avec tout les transferts le jour de la sortie : Ca me paraît normal et respectueux des joueurs. Cette affaire des transferts à jour que deux mois après la sortie a été terrible pour l'image de Konami, et c'est mérité.

Le online :

- Les serveurs : Je prend en exemple un jeu comme Rocket League, qui est un jeu 5 fois moins cher et développé par un studio bien plus petit que le paquebot Konami. Si vous voulez jouer en ligne à ce jeu, il vous faut montre en main 20 secondes. Pour PES, il vous faut plusieurs minutes, voir plus de 10 minutes pour trouver un adversaire. Et pour les joueurs FUMA, il arrive souvent qu'on ne trouve aucun adversaire dans le MONDE !

Les serveurs sont stables chez FIFA, chez Battlefront, aucun lag. Chez Konami, les serveurs sont immondes. Le gameplay est différent en offline et en online car il y a toujours une latence. Dans Rocket League aucune latence. Battlefront pareil. FIFA? Pareil. Les problèmes de serveurs, font qu'aujourd'hui 50% des joueurs PES jouent uniquement en offline. Et je suis sur que c'est par défaut, faute de bon serveurs. 70 euros pour ne jouer qu'en offline en 2016??

Séparer les joueurs FUMA et les joueurs FUTO : Un mode Online pour les joueurs FUMA, un mode online pour les joueurs FUTO, avec des classements disctincts. Un joueur FUTO qui joue contre un joueur FUMA, c'est comme un mec en mobylette au Tour de France.

Afficher l'image d'origine

Un joueur FUTO contre un joueur FUMA

 

Divers :

- Les licences : Je ne peux pas trop leur en vouloir car face à la concurrence qui à la licence de l'organisation mondiale du Football, c'est compliqué. Mais je pense qu'ils peuvent investir quand même un peu plus sur les licences, notamment la Bundesliga, ou des licences de stades.

Et bien sur, nous laisser la possibilité de patcher, réglerai les problèmes de manque de licences.

La licence de la Ligue des Champions est trop peu exploitée à mon sens. C'est dommage qu'on ne puisse pas faire des Champions League online !

- Le retour de PES Shop : Pourquoi l'avoir enlevé?

- Pareil pour le mode Communauté, que je trouvais excellent.

- Du professionalisme chez Konami et du respect pour les joueurs qui sont aussi les clients : ainsi qu'une meilleur communication, et savoir accepter la critique quand elle est constructive (N'est-ce pas Adam Batthi?).

 

Voilà ma wishlist pour PES 2017. Je suis sûr qu'en creusant encore, je trouverai d'autres choses à dire, et vous aussi. Mais déjà si Konami prend en compte 30% de tout ça, je serai ravi. Malgré le fait que beaucoup de choses s'organisent autour de PES (sondage de Durandil, réunion Konami France avec certains membres de la communauté PES, Licence Euro 2016...), je suis très pessimiste sur l'avenir de la licence, et donc de ma chaîne Youtube. Si l'équipe en charge du développement de PES, ne peut pas sortir un bon jeu PES, je leur propose de passer la main à 2K Sports par exemple.

N'hésitez pas à commenter cet article et à le partager pour nous faire entendre.

Salut !

 

Monsieur Quinton

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Jeux : 
PES 2016
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
(Jeu vidéo)

Après la sortie précoce de la démo de PES 2016, EA Sports lance la démo de son poulain FIFA16 en ce Mardi 8 Septembre 2015.

FIFA est en danger après un opus 2015 très décevant et un PES 2015 réussi. EA Sports se repose sur ses lauriers en proposant peu de nouveautés depuis quelques années, au contraire de KONAMI qui se démène avec leurs moyens (moins important que la franchise canadienne au passage) pour récuperer leur trône perdu lors de l'avénement des consoles next-gen.

De plus, la démo de PES 2016 fait clairement de l'oeil et des appels de phares aux pro-FIFA, en proposant un jeu plus rapide (trop?), une assistance de passes et de tirs poussée, des gestes techniques en veux tu en voilà, et un mode MyClub inspiré du mode FUT.

Est ce que FIFA va montrer les dents avec ce FIFA 16, face à une concurrence de plus en plus forte ? Voici mes premières impressions à chaud, en attendant ma vidéo sur ma chaîne YouTube : 

Le football féminin est une des seules nouveautés de FIFA 16.

Les points forts :

L'ambiance générale : Voila le gros point fort de FIFA, depuis toujours, l'ambiance générale. La modélisation des stades est bluffante (Bernabeu est magnifique), le public est vivant, la pelouse est superbe. La présence de nombreux photographes, caméramans, jardiniers, délégués, staff médical est importante pour l'immersion, et c'est une réussite. Les menus sont fluides, agréables, et complets. Et bien sur, les licences sont à priori toutes présentes. 

Le stade du Real Madrid est parfaitement modélisé

La bande-son : La playlist musicale est encore une réussite cette année, comme toujours. Les commentaires sont excellents, et nous donne vraiment l'impression de regarder un vrai match de football. L'ambiance dans le stade, avec les chants des supporters, les cris des joueurs (et joueuses) sont de qualité, on se croit sur Canal+ ou Bein. 

Le football féminin : C'est un pari osé et risqué. Et il est réussi selon moi. Les animations du football féminin ne peuvent pas êtres les mêmes que celles du football masculin, et EA l'a bien compris. Les animations ressemblent à du football féminin. On voit qu'un gros travail de motion capture a été fait. Le jeu est plus posé, les contrôles plus difficiles, plus long, l'impact physique moins important, une meilleure agilité, c'est très agréable à jouer. Est ce que ce mode de jeu tiendra sur la durée, il est trop tôt pour le dire. En tout cas, je dis : pari réussi.

Le football féminin a pris une telle ampleur qu'il est logique de le retrouver dans FIFA

Le mode FUT : Toujours plus complet, avec un nouveau mode Draft pour cette année. Difficile de faire plus complet que cette année avec ce mode de jeu très populaire à juste titre. C'est presque un jeu à lui tout seul. FIFA 17 et FUT 17 l'année prochaine?

La réalisation des ralentis : Les ralentis sont superbes. Ils sont parfaitement bien choisis, avec le bon angle, la bonne caméra, et ils sont pertinents et toujours bien placés dans le match. Pendant le match, il n'est pas rare de revoir le ralenti du but que vous avez mis en début de rencontre, juste comme ça pour le plaisir, avec le commentateur qui le commente. C'est très agréable. L'effet cinématique, nouveauté de FIFA15 est une réussite. Nous sommes à des années lumière des PES sur ce point précis.

La Goal-Line Technology, c'est la classe

La défense : Dans FIFA15, il n'y avait pas de milieu de terrain. Ou du moins si, mais c'était les Champs-Elysées. Les joueurs transpercaient le milieu balle au pied, pour se retrouver dans la surface adverse. Et la défense était impuissante face à des joueurs tel que CR7 ou Messi. Et bien dans FIFA16, je pense que les équipes d'EA se sont concentrées sur le gameplay et notamment la défense, que je trouve beaucoup plus ressérée plus concentrée et plus intelligente que dans FIFA15. 

Le mode Trainer : C'est une espèce de tuto en temps réél, qui se matérialise par une fenêtre qui s'affiche lorsque vous touchez le ballon, et qui vous suggère les meilleurs choix possibles qui s'offrent à vous suivant la situation du moment. Une bonne idée, et une bonne aide pour les novices. 

Les points faibles :

La vitesse de jeu : Je la trouve encore un peu trop rapide à mon goût. Certes, le jeu est plus posé et les joueurs plus lourds que dans FIFA15, mais je trouve que les joueurs ont une gestuelle et des animations trop rapides et sont tous trop vifs pour être réaliste. Tout le monde ne s'appelle pas Lucas.

La fluidité des animations : Je trouve que sur certains ralentis, on se rend compte que l'animation des joueurs n'est pas très fluide. Le comportement des joueurs est parfois bizarre, voire buggé. Par exemple, et vous le verrez sur la vidéo gameplay de ma chaîne, Gareth Bale se retourne en 0,05 sec sans bouger les jambes. C'est pas très réaliste. On a l'impression qu'avec une caméra lointaine, tout parait très réaliste, mais dès qu'on zoom un peu, ça se gâte. 

Les frappes lointaines : J'ai remarqué qu'il n'est pas compliqué d'être dangereux sur les frappes lointaines. Il suffit de bien doser votre frappe et ça sera dangereux. La trajectoire des ballons ressemblent à celle d'un ballon de plage parfois. J'ai mis plusieurs frappes de 25-30 m sur la démo, alors que dans la vraie vie, ça marche pas comme ça. Sauf peut être en Bundesliga.
 

Une frappe de forain

Les impacts : Il commence a être poussiéreux. On ressent assez peu les impacts, même si l'idée de la manette qui vibre est bonne. Je pense que EA devrait revoir le moteur de collision. Peut être pour FIFA 20.

 

L'impression de glisse : On a toujours l'impression dans les FIFA que les joueurs glissent sur le terrain. On ne ressent pas les joueurs bien cramponnés sur la pelouse. Pareil pour le ballon. Quand le ballon arrive dans les pieds d'un joueur, on a l'impression que le ballon et le joueur sont un même entité. Alors que dans un PES, le ballon et le joueur sont indépendants, manette en main, on le ressent bien. C'est toujours pas le cas dans FIFA, mais il y a quand même du mieux.

Le ballon est mon ami...même si on dirait pas comme ça.

Pour résumer, je suis agréablement surpris par cette démo, et moi qui suis pro-PES, mais qui a été pro-FIFA pendant quelques années, je me dis qu'on aura deux bons jeux de football à la rentrée (3 avec Football Manager). EA a su rectifier le tir suite à un FIFA15 très critiqué, et a su également écouter sa communauté, en estompant voir en effacant les gros défauts de FIFA15. Les défauts récurrents de la série FIFA, et mon attachement à la série PES, feront que je serai plutôt PES cette année, mais on est jamais à l'abri d'une surprise !

EA fait bien de réagir car la concurrence pousse très fort, et finalement tant mieux pour les deux jeux. Cette rivalité me fait penser à celle opposant Messi à Cristiano. Si Messi n'éxistait pas, Cristiano ne serait pas aussi fort. Et vice-versa. C'est pareil pour FIFA et PES, et c'est tant mieux pour les deux communautés et pour les amoureux de football.

A+

Monsieur Quinton

Ajouter à mes favoris Commenter (16)

Signaler
PES 2016 (Jeu vidéo)

La série PES a 30 bougies cette année. Si vous êtes comme moi un fan de PES, vous avez surement du jouer à ISS, son ancêtre sur consoles old-gen et very old-gen. La célèbre série japonaise a bien évolué aujourd'hui, et le PES d'aujourd'hui ne ressemble plus beaucoup aux ISS d'hier.

 

Super-Star-Soccer-2Santos et Carboni, les ancetres de Radolno et Dal Piro

 

Cependant, il y a des éléments, présents dans les ISS sur SNES, qui nous manquent dans les PES, ou du moins qui ne seraient pas de trop. Voici une vidéo de gameplay d'ISS sur SNES. A quelques jours de la sortie du dernier né de Konami, voici un Top 5 des choses présentes dans ISS, mais disparues, à mon plus grand regret, dans PES :

 

5/ Le toss du début de match : La première fois que j'ai joué à ISS, c'était sur SNES chez un copain du foot. Et le toss du début de match m'a marqué. Je trouvais ça hypercool. Et d'ailleurs j'étais pas le seul, les choses qui revenaient souvent quand on parlait d'ISS entre potes c'était ce fameux toss. Pourquoi a t-il disparu? Je l'ignore. On pourrait penser que l'échange des fanions et le toss a disparu du football moderne, mais pas du tout. De la coupe du monde, jusqu'au bas fond de la promotion 2ème division du district du Tarn, cette pratique perdure. Elle est même obligatoire pour l'arbitre.

 

Ils sont où les autres joueurs? C'est un 1 contre 1 ce soir.

 

Avouez qu'un Thiago Silva qui fait le toss avec l'arbitre avec un échange de fanion, ça serait plutôt cool et cette cinématique apporterait quelque chose au niveau de l'immersion d'un match. Surtout qu'à l'époque, le joueur avait le choix entre pile ou face. Le match commence véritablement au toss, et j'aimerais beaucoup qu'il revienne pour PES 2017. Konami si tu me lis...

 

 Tout le monde est content de le faire en plus !

 

4/ Les tambours et les vuvuzelas: L'un des points faibles des PES, c'est le public et l'ambiance d'un match. C'est pas non plus mauvais, mais c'est pas la folie non plus. Les chants des supporters sont répétitifs et plutot monotones. On a pas l'impression que c'est la fête dans le stade. Et bien dans les ISS, c'est le contraire. Parfois, on se croit au carnaval de Rio tellement c'est la fiesta dans le stade, avec les percussions, les tambours et autres vuvuzelas. Bon, ça serait pas très réaliste de reproduire ça de nos jours, surtout pour un Troyes-Caen, mais je pense que rajouter des percussions, des vuvuzelas, des cris et des chants de supporters, en gros rajouter un peu de folie dans les tribunes, serait une bonne chose pour l'ambiance d'un match. Avec des gros plans sur les supporters pendant le match lors d'un but, d'une belle action et à la fin du match.

 

Le jour où on verra ça dans un PES, on aura bien avancé

 

3/ Le Gooooaaaaallll !! : A l'époque, il n'y avait pas de commentaires pendant les matches. En fait si, il y en avait très très peu dont un Gooooaaaal à chaque but. Le commentateur le plus flemmard du monde en gros. Mais je préférais ça, que les commentaires insipides de Gregoire Margotton (comment faire passer le meilleur commentateur français du PAF, pour un gros nul) et de Darren d'Angleterre, qui est tout sauf un commentateur sur Bein. Alors oui je sais, je ne vois pas Margotton lacher un Gooooaaal d'une minute montre en main lors d'un Creteil-Nancy. Mais le remplacement de Tulett par Omar Da Fonseca ne serait que bénéfique et lui est capable de crier comme un goret. Surtout si c'est l'argentine qui joue.

 

Omar, la solution à Darren.

 

 2/ Les photographes : Présents en grand nombre dans les ISS, ils sont pour moi trop peu présents dans les PES, comme les journalistes au bord de la pelouse, le staff, les délégués etc etc... Dans ISS, ils ont mis le paquet sur les photographes qui sont présent tout autour du terrain. A tel point qu'on peux leur mettre le ballon dans la tête. Si, si, regardez à la 3:17 de la vidéo du match au début de l'article. Le photographe se fait degommer dans l'indifférence générale. Dans les PES, ce genre d'incident n'arrivera jamais. Et c'est dommage. Un joueur qui bouscule l'arbitre, l'arbitre qui fait tomber ses cartons ou qui simule, un journaliste qui se casse la gueule, ça arrive souvent, alors pourquoi pas dans un jeu qui se veut être une simulation. Un peu de légereté et d'humour dans les PES ne ferait pas de mal dans ce monde de brutes ! Surtout que Konami l'a prouvé dans les ISS.

 

On sent qu'ils ont peur de se prendre un cachou de Roberto Larcos dans la tête

 

1/ Les Jaquettes : Ah les jaquettes des ISS c'était quelque chose. Petit florilège :

 

Avouez qu'elles sont stylées, et un peu plus sympa que Gotze sur PES 2015 ! Mention spécale pour celle avec Valderrama, je précise ce n'est pas un montage :)

C'en est fini pour cet article qui je l'espère vous aura surtout permis de vous remémorer des souvenir sur ISS pour les anciens comme moi, ou découvrir des choses sur ISS pour les plus jeunes. N'oubliez pas de faire un tour sur ma chaîne Youtube où je publie régulièrement des tutos sur PES, et bien d'autres choses

A+

Monsieur Quinton

 

Deeeluxe !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
PES 2016 (Jeu vidéo)

 

Salut à tous !

Ca y'est, la démo de PES 2016 est sortie le 13 Août. Certains petits malins ont même pu y jouer la veille sur le PSN de la Nouvelle-Zelande.

En attendant une vidéo prochainement sur ma chaine Youtube (https://www.youtube.com/channel/UCECr-i6br0PmRzLJn_v5D7Q), j'ai souhaité publier un article sur mon gameblog, pour retranscrire par écrit mes impressions.

Ce PES 2016 est attendu de pied ferme par toute la communauté PES. Après un opus 2015 réussi et sur la bonne voie, PES 2016 doit confirmer pour pouvoir enfin retrouver son trône perdu il y a quelques années lors du passage next-gen. 

L'année dernière, pour moi, il n'y a pas photo entre PES 2015 et FIFA 15, PES est largement au dessus. En fait, il n'y avait pas de match, car FIFA aurait du etre renommé PING PONG 15 ou FIFA 15 Edition Cocaine.

2015 a été l'année de la révélation, 2016 doit être l'année de la confirmation. Un peu à la Fékir à Lyon. Et confirmer c'est ce qu'il y a de plus dur. Est-ce que KONAMI va confirmer? La démo nous donne quelques réponses, mais ça sera à la sortie de PES 2016 qu'on sera fixé, pas avant.


 

La modélisation de quasiment tous les grands joueurs est bluffante. Presque flippante.

 

Comme l'année dernière, PES 2016 version E3 croule sous les superlatifs, les testeurs sont conquis, Konami nous vend du rêve, Chems l'argentin est dithyrambique (sûrement à juste titre)...Quand il y a trop d'attentes autour d'un jeu, j'ai tendance à me méfier, car au final je suis deçu (Watchdogs par exemple). Alors, j'ai bouché mes oreilles, j'ai attendu patiemment la démo, et je me suis fait mon propre avis. Le voici :

 

Les points positifs :

 

- La fluidité des animations : C'est la première chose que j'ai remarqué lors de mon premier match, quand les joueurs sont dans les couloirs du stade. C'est très fluide, aucunes saccades (notamment quand un joueur blessé se tient la jambe, ou quand les joueurs entrent sur le terrain). 

- Les graphismes améliorés : C'est pas la révolution, mais c'est quand même un peu plus beau, les visages sont encore mieux fait (c'est dur de faire mieux), les cheveux sont beaucoup mieux modélisés (Regardez les cheveux de Koscielny dans PES 2015, on dirait des LEGO), et la pelouse est enfin une pelouse et pas un tapis vert sans relief.

- L'agressivité de l'IA en Super Star : Ça change, l'IA vous mord les chevilles pour récupérer le ballon, tacle, fait des fautes, vous mets des coups d'épaules. Ça fait plaisir, c'est ça le football, un sport de contact, où on se fait mal (si à la fin du match, je n'avais pas pris de coup, c'est que je n'ai pas fait un bon match). J'avais envie que l'IA me rentre dedans dans le 2015, elle le fera dans le 2016. Les joueurs sont nerveux, ils se relèvent plus vite, ils ont la dalle.

- Les gardiens : Alors les gardiens. Vaste débat. Je les trouve meilleurs globalement, avec des animations plus belles, plus réalistes. Quelques fois, ils font vraiment des très beaux arrets, au point de vous sortir un "Oh putain" de votre bouche. Ou un "Oh dommageable" pour les plus polis.

- Les impacts : On sent les impacts entre les joueurs, mais aussi les impacts joueurs ballon, et gardiens ballon. Sur une grosse frappe, quand le gardien l'a sort, on sent la puissance de l'impact dans les gants du gardiens. Dans FIFA, on dirait que les joueurs se sont aspergés de vaseline dans les vestiaires, on ne sent pas d'impact, ça glisse. Beurk.

- La physique de balle : Parfait. Rien à ajouter. Le ballon et les joueurs sont indépendants, chacun fait sa life.

- L'IA qui centre : Dans le 2015, l'IA ne centrait jamais. JAMAIS. C'est fini maintenant.

- L'apparition du coup du foulard : En espérant qu'on ne le voit pas à tous les matches, car dans la vie c'est assez rare. Cependant, il était important qu'il soit dans la palette des gestes techniques. Marquer en coup du foulard, risque de coûter cher en manettes cassées pour l'adversaire.

- Les sombreros : Plus rapides, même si souvent ils sont un peu foirés cad que le ballon touche la tête du joueur quand il le lève. Ca donne des ralentis rigolos.

- Le speaker du stade : C'est un gamin. Il souhaite un bon anniversaire de mariage à la mi temps à je ne sais plus qui. Ca m'a fait rire. Konami peux pousser le détail jusque là sur certains points, et complètement négliger d'autres points 1000 x plus important. Bref.

- Le public : Il réagit quand vous réussissez un geste technique ou un dribble face à votre adversaire. Ca m'a beaucoup surpris.

- Les réactions et les animations des joueurs sur le terrain : Quand un joueur se fait découpé, et que l'arbitre regardait une meuf dans les tribunes, le joueur s'énerve. Et il a raison. D'autres animations ont été rajoutées, ça aide à l'immersion, même si je pense que c'est encore un peu juste.

- Le jeu de têtes, et les duels aériens : Eh oui, on en parle jamais, mais je trouve l'animation des têtes très réussis, et le jeu de têtes est globalement très bon comme l'année dernière. Les duels aériens retravaillés, sont réussis, quand il n'y a pas de bug de collisions.

- La fatigue : Elle se fait nettement ressentir à la fin des matches, dans vos courses de balles et les tirs. Plus que l'année passée.

- Les arbitres : Je trouve qu'ils laissent un peu plus joueur, et m'ont l'air légèrement meilleurs. Enfin moins mauvais. 

 

J'espère que Neymar ne sera pas cheaté cette année

 

Les points négatifs :

- Les ralentis : En général, ils commencent trop tôt dans une action. Ils ne mettent pas en valeur les buts et les actions, les caméras sont toujours mal choisies. Un monde entre PES et FIFA avec leurs ralentis cinématiques.

- Les passes trop assistées : C'est devenu beaucoup trop simples de faire des passes, même en FUMA j'ai l'impression qu'il y a une assistance

- La musique : Trop peu nombreuses, et de trop faible qualité. Là aussi je compare avec FIFA, et il y a une galaxie entre les deux. Pour vous dire, à l'heure où je vous écrit, j'écoute la playlist Spotify de FIFA 14.

- Les commentateurs : Pas présents dans la démo, je voulais quand même en parler. C'est pour moi la grosse déception de PES 2016. J'en ai marre de Darren. Il n'a jamais commenté sur C+, il ne commente pas sur Beinsport. C'est comme si vous mettez Laurent Ruquier en commentateur. Je l'aimais bien Darren, mais à cause d'un jeu vidéo, je le déteste c'est fou non? Et Grégoire Margotton qui est peut être le meilleur commentateur français, KONAMI arrive à en faire un moins bon commentateur que Thierry Fourmi (Oui oui Thierry Fourmi le commentateur des premiers PES). Omar Da Fonseca me ferait rêver pour le 2017. Les commentaires FIFA sont nettement nettement au dessus.

- Les menus : Ils ont un peu evolués (on peux voir la photo des joueurs dans la compo), mais c'est encore trop mal foutus.

- Les bugs : Ils y a des bugs dans certaines collisions qui ressemblent beaucoup à ceux des FIFA, ou des fois même quand il n'y a pas de collisions. Il y aurait aussi un bug permettant de marquer en allant tout droit, Dr Choco l'a signalé à la PES LEAGUE. Je n'ai pas souvenir de bugs dans la démo de PES 2015. Inquiétant.

- La vitesse de jeu : Légèrement trop rapide, mais on peux la régler et on peux surtout régler la caméra.

- Les joueurs qui se blessent : Ils se blessent toujours au même endroit. Jamais au dos, jamais à l'épaule, jamais au ventre.

- Certains plongeons des gardiens : Notamment sur penalty, où les gardiens sans prises d'appui s'envolent. Vraiment pas réalistes.

- Certaines boulettes des gardiens : un PES ne serait pas un PES si les gardiens ne font plus de boulettes. Cependant, des fois c'est vraiment n'importe quoi. Je veux bien que le gardien ait une flèche bleue, mais quand même. Car oui, il ne faut pas l'oublier mais la flèche de forme influe sur les gardiens aussi.

- Animations fin de matches : Encore trop peu à mon goût. On ne voit jamais les joueurs s'échanger les maillots ou juste se féliciter et discuter. Non, dans PES, les joueurs des deux camps ne peuvent pas se blairer.

- Le R2 Carré : Il semblerait qu'il passe un peu moins, mais quand même un peu trop à mon gout.

- Le manque de tension sur corners : Regardez dans la vraie vie les duels que se livrent les joueurs juste avant que le joueur ne tire le corners. Il se poussent, il s'accrochent le maillot voire pire (hum hum). Dans PES, non, on dirait un match amical entre U13.

- Les coups de pieds arrêtés : Ils n'ont pas évolués du tout. Un peu trop simplistes. Et puis, je comprends toujours pas cette histoire de guide inversé...

- Benzema qui chante la Marseillaise : Pas réaliste :)

 

 

Pogba qui marque en finale de l'EURO 2016 à la 94ème minute. Ben quoi? On a le droit de rêver.

 

La démo reste une démo. Quelque chose me dit que la version finale sera différente, et mettra tout le monde d'accord. Oui, car j'ai l'impression que cette démo a déçu beaucoup de gamers. Ne soyez pas trop dur. PES part de très loin. Je pense qu'ils sont à l'écoute de la communauté. Et c'est une démo. Ils ont encore un mois pour rectifier le tir. D'autant plus que j'ai la sensation que cette démo a été faite pour faire de l'oeil aux joueurs FIFA (simplicité des passes, vitesse de jeu, geste techniques automatiques...)

Ce qui me fait le plus peur, c'est l'absence de communication sur le mode 2vs2 et la Ligue masters en ligne. Le mode Ligue Masters et BAL vont soit disant être complètement revus. Mais au vu des screenshots que j'ai vu, j'ai l'impression que ça sera pareil. C'est à dire sans vie. Et le mode MyClub j'en attends rien, si c'est comme l'année dernière, où il n'y a que des Dreams Teams qui s'affrontent, ça ne m'intéresse pas. L'anti LAREEC par excellence.

J'irai quand même tester FIFA 16, même si je pense qu'on les a perdu chez EA. RIP.

Plus qu'un mois à patienter, et on saura si le roi est vraiment de retour. Je croise les doigts pour avoir un excellent jeu de foot pour la rentrée !

A+ 

 

Monsieur Quinton

 

Ajouter à mes favoris Commenter (25)

     
Signaler
PES 2015 (Jeu vidéo)

Salut tout le monde ! Dans cette article, je vais vous présenter les nombreux tutos de ma chaine Youtube pour vous aider à progresser à PES 2015.

 Les tutos sont au nombre de 11. L’idée des tutos ne vient pas de moi, il s’agit d’un Blog consacré à PES, qui cherchait un Youtubeur pour faire des tutos. On s’est mis en relation, et on est devenus partenaires. Je pense qu’ils sont contents de mes services ! Voici le lien du blog en question :

http://www.blogpes.fr/

Voici le descriptif de mes Tutos :

- Tuto Penalty : Mon premier tuto ! Quand je l'écoute, je trouve qu'il est raté, je suis pas à l'aise avec le truc qui me sert de micro, et j'apprend pas grand chose à ceux qui visionne. Mais bon il faut bien commencer hein ! Soyez indulgent ! En plus, pour la petite anecdote, je devais pas parler trop fort car ma femme dormait. Dans ce tuto, je montre juste comment tirer un pénalty. En gros, il faut le tirer avec le guide d'aide (R1) et que le tir en pichenette est efficace.

- Tuto Tirs : Bon, on progresse un peu dans la médiocrité (qu'est ce que je suis dur avec moi) avec ce tuto tirs où je vous apprends (ou pas) quels sont les différents tirs dans le jeu. La aussi, pas le meilleur tuto, mais un tuto très regardé (+ de 7000 vues), et plutot apprécié vu le nombre de j'aime.

 

- Tuto Corners : Toujours sur demande de BlogPES.fr, un tuto Corners, qui est très absent sur Youtube. Dans ce tuto, je montre quelques petites astuces sur corners qui marchent bien. Notamment la déviation au premier poteau.

- Tuto Coup Franc : Un de mes tutos les plus réussis. Et le tuto le plus regardé. 13 000 vues ! Quelques petits trucs simples pour marquer quasi à tous les coups sur CF.

- Tuto Centres : La aussi, une bonne idée, car peu de youtubeurs en parlent. Et pourtant, les centres c'est très important. Je parle aussi des tetes à la reception des centres. Car si vous centrez, mais que vous ne savez pas faire de tetes, bah ça sert à rien.

- Tuto Gardien et Tuto Gardien Manuel : En tant qu'ancien gardien, j'étais obligé de faire un tuto sur les gardiens de buts. Des petites astuces qui peuvent vous sauver la mise.

 

- Tuto Tacles : Tuto pour bien tacler et surtout bien défendre. La aussi quelques petites astuces, et notamment la défense avec R2 trop peu utilisée à mon gout et pourtant très efficace. Je crois que c'est à partir de ce tuto où j'utilise un micro un peu mieux...un tout petit mieux en fait.

- Tuto Passes : Je vous présente ici toutes les passes possibles dans le jeu. Pas le tuto le plus regardé, mais là aussi c'est indispensable de parler passes quand on fait des tutos sur PES 2015.

- Tuto Controle de balle : Et oui, c'est la base, un attaquant qui rate son controle dans la surface, ne marque pas de but. Un milieu qui controle mal son ballon, risque de le perdre et de mettre en danger son équipe. 

- Tuto Dribbles et Gestes Techniques : Et enfin le dernier né des tutos, le tutos dribbles et gestes techniques. C'est en réalisant ce tuto où j'ai le plus progressé dans le jeu. J'utilise quelques gestes techniques très simple, et surtout j'ai bien compris le truc du système de dribble. Pas facile à expliquer, j'espère que je le fais bien. Si vous maitriser certains gestes techniques, vous allez etre très dangereux pour votre adversaire.

Voilà pour les tutos ! Si vous avez des idées pour de nouveaux tutos, je suis preneur, car j'avoue etre un peu à court d'idées !

A+

Monsieur Quinton

 

Voir aussi

Jeux : 
PES 2015
Plateformes : 
PS4
Sociétés : 
Konami
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Édito

Vous l’aurez compris, ici on va parler Jeux vidéos et Football, deux de mes plus grandes passions dans la vie.

Deux passions qui me prennent énormément de temps. Deux passions qui m’animent depuis plus de 20 ans (et oui j’ai 30 ans mine de rien). Deux passions si chronophages que mon niveau de connaissances sur d’autres centres d’intérêts est très limité.

C’est pour cette raison que j’ai choisi de consacrer mon blog aux Jeux Vidéos et au Football. Ce blog est directement lié à ma Chaine Youtube consacré aux Jeux Vidéos et spécialisé dans PES 2015.

Ma chaine Youtube a 5 mois d'existance et j'ai la chance d'avoir déjà 409 abonnés à ce jour. Je m'attendais vraiment pas à avoir autant d'abonnés en si peu de temps. Du coup, plus j'ai d'abonnés, plus j'ai envie de m'investir. Toutes les vidéos de ma chaine sont issus de Share Factory, le logiciel de montage vidéo de la PS4. Il y essentiellement des vidéos sur PES 2015, car c'est le jeu qui me passionne le plus en ce moment, et c'est aussi le jeu qui suscite le plus de demandes et de vues. Mais il n'y aura pas que ça sur ma chaine.

Je compte sur vous pour faire vivre le blog avec moi, et donc pour poster des commentaires positifs ou négatifs, faire partager mes articles, débattre, me faire des remarques, poser des questions, mettre un pouce bleu sur les vidéos de ma chaîne etc etc…Vos réactions et vos retours sont très importants pour moi. Plus il y a d'interactions, plus ma chaine et mon blog sont visibles et référencés. Et puis surtout, vos interactions (quand elles sont positives, je suis pas sado) me font très plaisir, et me pousse à progresser et à vous satisfaire. 

A+

Monsieur Quinton

Archives

Catégories

Favoris