Le Blog-note du geek

Le Blog-note du geek

Par Medmed27 Blog créé le 02/11/10 Mis à jour le 14/04/16 à 21h32

Ajouter aux favoris
Signaler
News (Divers)

Hey! 

Salut vous, ça va?

Oui, ça faisait longtemps, même trèèèèèèèèès longtemps que j'ai pas posté ici.

Alors oui, j'avais écrit que je fermais ce blog, mais devinez quoi, j'ai décidé d'en créer un nouveau et de reprendre de zéro!

J'ai recréé le Blog-Note du Geek sur Wordpress, et ce depuis novembre dernier.Je suis encore en prépa et les concours se rapprochent dangereusement maintenant. Vous savez, cela n'a pas été des années ultra joyeuses pour moi, et j'ai réalisé que d'arrêter le sport et de tenir ce blog ne m'a pas aidé. Ecrire, ça me permet parfois de me vider l'esprit, bien plus que de jouer, et j'ai hâte de pouvoir me remettre au sport assidument après les concours et pouvoir écrire de plus belle, car ma passion pour le jeu vidéo ne s'arrête jamais!

J'avoue que j'aurai du quand même vous prévenir, le fait est que malheureusement, je n'aime plus autant arpenter Gameblog comme autrefois, et j'en suis le premier désolé et déçu.; du coup je n'y ai pas pensé.

Ainsi je vous invite si vous le souhaitez à suivre mes nouvelles folies sur ce nouveau blog: https://blognotedugeek.wordpress.com/ ou de me suivre sur Twitter pour être au courant de mes nouveaux articles! J'ai d'ailleurs publié aujourd'hui mon test de Life Is Strange!

Merci encore Gameblog pour toutes ces années passées!

A très bientôt!!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Autres (Jeu vidéo)

GG WP 2014!

2014 se termine doucement, entre les diners de famille interminables de fin d'année...ou vos nuits blanches à jouer à vos nouveaux jeux fraîchement recueillis sous le sapin de Noël.

Cette année pour moi est la plus belle néanmoins la moins riche paradoxalement que j'ai eu en termes d'expérience vidéoludique. Les études me prennent de plus en plus de temps, exponentiellement plus de temps j'ai envie de dire, et je suis bien moins à l'affût de ce qui se passe, je n'ai très peu l'occasion de jouer à de nouveaux jeux. Malgré tout, il n'empêche que c'est une très belle année qui vient de se terminer, et j'attends de voir, de façon très distante malheureusement, ce que 2015 nous réserve.

2015 va marquer pour moi un énorme coup de frein, aucune chance que je puisse être aussi actif qu'auparavant, vivement que mes années prépa se terminent vite (et bien, évidemment! :D )

Merci à tous, encore une fois pour vos passages sur mon blog-note, qui restera fermé encore un temps (^-^). Et bien évidemment, tous mes meilleurs voeux de bonheur, de santé, de travail et de jeux pour 2015!! :D

Passons à mon top 3 de mes jeux pour cette année 2014!

3 - Diablo III

    Voilà un des jeux auquel je souhaitais beaucoup jouer parmi tant d'autres, car très curieux de ce genre auquel je n'ai presque jamais joué. Et bon sang quel pied! Je ne pensais que Diablo me donnerait autant de plaisir de jeu, c'est tellement prenant! Impossible de ne pas silloné toute la map sur laquelle je suis,  à chercher le moindre coffre, ou tronc d'arbre qui pourrait abriter un truc rare! Bien que l'on puisse peut etre un peu rechigner sur la difficulté quand on finit une première fois le jeu (très bonne idée de faire une première fois le jeu en même temps qu'un boost d'xp 50%),  on ravale tout de suite sa salive quand on passe en mode Tourment! J'adore vraiment revenir dessus de temps en temps pour looter 2 ou 3 trucs légendaires ou éclater du démon quand j'en ai besoin :3

2 - La saison 4 de League of Legends

Oui, d'accord, League of Legends apparait encore dans mon top, mais.... je peux pas faire autrement!

J'y ai passé tellement de temps avec mes amis cette année, les changements apportés durant cette saison ont forcé les joueurs a évolué dans leur façon de jouer, l'exigence du titre est une nouvelle fois augmenté. Et à côté de cela, Riot Games a encore une fois sublimé l'esport grâce aux championnats régionaux et aux championnats du monde, et ces finales dans un stade de foot!! Mention spéciale obligatoire pour le passage à Paris pour les All-Stars au Zénith de Paris, auxquels j'ai pu assisté. Un événement génial, une première pour moi, et je n'ai qu'une envie, y retourner!

 

Et cette année encore, avec l'évolution graphique de la Faille de l'Invocateur, et la nouvelle jungle, League of Legends n'a pas fini d'évoluer.

 

1 - Transistor

Mon jeu de l'année, que j'attendais depuis son annonce à l'E3 2013, Transistor ne m'a pas déçu, comme vous pouvez le lire sur mon test.

Un gameplay original et très intéressant, un personnage principal en or et une intrigue prenante, sans oublier la BO du jeu, juste génial! Transistor est aussi excellent que Bastion, bien qu'il ait, il faut le reconnaître, un peu les mêmes défauts.

Si vous pouvez le choppez pour une dizaine d'euros, FAITES-LE, vous ne le regretterez pas!

GL HF 2015!

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Autres (Divers)

Time out!

Les vacances se terminent, et la rentrée approche à grands pas. Avec la rédaction de mon test sur Transistor, je signe donc là mon dernier article de blog pour un long moment. 4 ans que j'ai ouvert mon blog, avec beaucoup et peu d'articles par moment l'heure est venu de faire un petit bilan.

Je dois l'admettre, en regardant mes anciens articles, qu'à la base je les étoffais très peu. Je l'avais ouvert sur un coup de tête, car j'adorais suivre l'actualité autour de Gran Turismo, le 5 à ce moment là. Ainsi que d'autres conneries... Avec le temps j'ai voulu changer un peu et rénover entièrement le blog jusqu'à son nom.

Je souhaitais étoffé un peu plus mes articles, parlé plus en profondeur de certaines choses, toujours en publiant quelques petites choses sympathiques. Je suis assez fier que certains de ces articles comme le petit guide sur Malzahar ont dépassé la centaine de vues.

Au final, mon blog a récolté plus de 60 000 vues et quelques 150 j'aime, je suis très content du résultat ^^

Les 3 articles ayant étés les plus lues sont:

3. Gran Turismo 5: MàJ 1.10

2. Terminus: Brothers: A Tale of Two Sons

1. Gran Turismo 5: MàJ 1.11, 1.12 et la plus grande course de tous les temps.

Quant aux articles les plus appréciés:

3 ex-aequos: Terminus: Brothers: A Tale of Two Sons / Paris Games Week: Retour sur une journée bien remplie! / Minecraft et ses traductions françaises... / GT5 Spec2.0: Le détail approximatif! (j'adore ce titre là :p ) 

2. La manette à ne PAS acheter pour votre 360. Testée et vérifiée....

1. Quand Ankama se fout de La Redoute...

 

Merci à toutes les personnes qui ont visité mon blog, l'ont apprécié ainsi que mes articles, j'espère d'ici que je termine la prépa revenir vous réécrire quelques bribes. Surfez sur Gameblog a été et sera toujours un plaisir, et bien que je fais parti de la majorité silencieuse, sachez que ça va me manquer de lire le forum, vos blogs, débattre avec vous, lire les statuts de Fachewachewa (90% de mes notifs en rentrant de vacs venaient de toi xD ).

A une prochaine fois!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

     
Signaler
Tests (Jeu vidéo)

     Ah les vacances, toujours un bon moyen de pouvoir enfin jouer aux jeux que l’on attendait tant d’essayer. Dans mon cas c’est Transistor. Présenté à l’E3 2013, ce nouveau jeu du studio Supergiant Games reprend certaines choses ayant fait l’originalité et la qualité de Bastion, mais dans une toute autre dimension. Alors, bonne recette ?

 

L'inconnu

     Bienvenue à Cloudbank, ou du moins ce qu’il en reste. Vous incarnez Red, une jeune femme se faisant traquer par la Camerata, une organisation se servant du Process, des robots, pour éliminer leurs cibles. Red a failli y passer, mais a perdu sa voix. Après son agression, elle se retrouve devant un corps, planté par une épée. C’est d’ailleurs sur cette vision que s’ouvre directement le jeu. Aucune cinématique ni brève introduction au scénario, vous êtes lâché devant Red, le corps, et le Transistor.

 

Tour de passe-passe

     Place à l’action donc après un bref tutoriel. Transistor est un jeu en 3D isométrique, tout comme Bastion. En revanche, le système de combat est tout autre. Il est basé sur un système de « fonctions », des sorts à utiliser et que Red amasse au fur et à mesure de son aventure.

     Sauf que vous ne pouvez pas les utiliser comme bon vous semble. Red a le pouvoir de stopper le cours du temps pour planifier ses actions, et les réaliser sans que l’ennemi puisse en échapper. Le « Turn », tel est le nom de ce pouvoir, est soumis à un cooldown en fonction du nombre d’actions que vous souhaitez réaliser, et c’est autant de temps pendant lequel vous êtes vulnérable ensuite puisque vous ne pouvez plus utiliser de capacités.

     L’intérêt de ce système n’est pas évident à comprendre au début, mais c’est en amassant les capacités et en rencontrant des ennemis de plus en plus forts qu’il prend tout son sens. En termes de stratégie , le jeu vous remet très souvent en question, car vous ne pouvez équiper qu’un certain nombre de capacités. Peu équivoque en début de jeu encore une fois, mais essentiel pour bien avancer au fil du jeu.

     Parlons un peu d’ailleurs de l’inventaire de capacités de Red, qui évolue via un système d’expérience standard. En plus d’avoir 4 sorts utilisables, Red peut les associer avec d’autres pour les rendre plus puissants, ou encore les transformer en passif. Bien entendu, les sorts, améliorations et passifs sont tous liés à une même limite, à vous de trouver les combinaisons idéales.

 

Alone in the town

     Pour Transistor, Supergiant Games a clairement mis le paquet côté artistique, le jeu est vraiment très beau. La patte artistique qui lui est accordé est exceptionnelle, avec des décors resplendissants tant dans les phases calmes qu’en combat, dans lesquelles d’ailleurs les effets de particules et autres sont excellents. Les personnages sont superbement représentés également, dégageant une âme, ou pas, si on parle du Process, froid et intangible. Mention bien entendu à la B.O. du jeu, réalisé par Darren Korb, qui est tout simplement sensationnelle.

     Le level design de Transistor est également bien pensé. Vous ne combattrez jamais dans des endroits similaires, certains seront confinés, d’autres plus vastes, ce qui met à l’épreuve la bonne utilisation du « Turn » : Attaquer une ou plusieurs cibles ? Aurais-je assez de dégâts ? Est-ce que je risquerai de mourir en finissant ma planification ici? Il y a toujours ces questions qui vous trottent à l’esprit, car il faut préciser que Red a peu de PV, et certains ennemis sont particulièrement véloces, pouvant one-shot même l’héroïne sans possibilité de riposte. Dans le cas où Red perd tous ses PV d’ailleurs, elle perd une des 4 compétences qu’elle utilise actuellement, et cela se répète jusqu’à ce qu’elle a tout perdu.

 

 

Un Processus bien huilé

     Par rapport au bestiaire, comptez sur une bonne dizaine d’ennemis à croiser, tous différent dans leur style et leur approche du combat. Les différentes créatures du Process acquièrent également de nouvelles capacités, ce qui nivèle donc la difficulté du jeu au cours de votre avancée.

     Pour ce qui est de la difficulté, le jeu peut sembler au premier abord facile, si l’on sait bien utiliser la planification en combat. Mais tout comme dans Bastion, vous pouvez épicer quelque peu votre expérience de jeu via des malus (limiteurs) que vous obtenez en montant de niveau. Le joueur peut ainsi s’infliger des contraintes en rendant plus fort le Process, mais bien entendu la récompense en sera décuplée s’il s’en sort via une augmentation de l’XP.

 

Hey!

     Terminons ce test par le scénario. Durant la majeure partie du jeu, on restera pas mal dans le brouillard. On arrive comme dit précédemment sans rien connaître de ce qui se passe. C’est le narrateur, du moins le Transistor qui vous parle de ce qui s’est passé, de ce qui se passe. C’est en avançant que vous connaîtrez l’histoire. Supergiant Games a je trouve fait beaucoup d'efforts pour donner envie de découvrir l'univers dans lequel les développeurs nous emmènent. Le narrateur ne vous parle jamais directement, mais de façon détournée en parlant à Red. Il y a toujours quelque chose à découvrir de la vie à Cloudbank, et même des personnages importants de la ville via les capacités, qui recèle l’histoire de chacune de ces personnes dont Red retrouve le corps tué par le Process.

     Bref, je vous ai peut-être perdu, mais l’histoire de Red et son monde a vraiment été très bien pensé, mais il faut pour comprendre jouer tout simplement. Sachez, pour finir, que le jeu est relativement court, vous ne dépasserez pas la dizaine d’heures pour terminer le jeu, qui possède un New Game +, avec une très bonne rejouabilité. Quant à la fin du jeu, c’est à débattre, pour ma part elle m’a paru surprenante, bien qu’expéditive.  

       

     Transistor est pour moi un excellent jeu. Avec une histoire très intéressante, et une héroïne attachante, le jeu ne peine pas à vous accrocher dès le départ. Et lorsque les combats se compliquent, on aime prendre le temps de réfléchir à ses actions, réaliser le bon enchaînement, et passer du bon temps à Cloudbank à regarder les environs. Pour une quinzaine d'euros voir moins, Transistor vaut largement le coup.

 

PS: Hop hop hop! Partez pas comme ça, j'ai bien envie de vous faire écouter une musique du jeu, celle du premier boss! Bon, pour le coup elle est remixée (une version origniale et une remixé pour le boss, ici elles sont rejointes), mais vraiment vraiment excellente! Bon, après, vous pouvez passer votre chemin si vous comptez jouer au jeu, voilà merci d'être arrivé au bout de cette page en tout cas. ^_^

 

Voir aussi

Jeux : 
Transistor
Plateformes : 
PC
Sociétés : 
Supergiant Games
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

     
Signaler
Carnets de voyage (Jeu vidéo)

Salut tout le monde!

Doucement mais surement je suis en train de terminer GT6 à 100%, idéal pour prendre quelques photos sur la route! :D

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Pour une fois l'effet "Couleur partielle" rend plutôt bien °(^_^)°

 

Voir aussi

Jeux : 
Gran Turismo 6
Plateformes : 
PlayStation 3
Sociétés : 
Polyphony Digital
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

     
Signaler
Carnets de voyage (Jeu vidéo)

Toc toc!

Salut la communauté!

C'est enfin les vacances pour moi! Après avoir terminé ce fichu BAC, je repop enfin! Du moins pour un temps, je pense que ce blog va définitivement mourir  une fois arrivé en Septembre malheureusement!

En attendant, je suis retourné avec grand plaisir sur Gran Turismo 6 pour vous ramener quelques clichés! Je vais essayer d'ailleurs de programmer des dates où des carnets de voyage vont être publiés, espacés de 3 à 4 jours!

Voilà voilà! :D

Cliquez sur les photos pour les agrandir

 

 

 

 

Voir aussi

Jeux : 
Gran Turismo 6
Plateformes : 
PlayStation 3
Sociétés : 
Polyphony Digital
Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Tests (Jeu vidéo)


Ahh le PS+, belle invention n'est-il pas?

J'ai beaucoup entendu parlé de Brothers il y a peu, mais...j'avais la flemme de l'acheter, et pourtant je voulais y jouer, entre deux parties de LoL, ou du Shootmania. C'est ainsi fait, j'ai terminé Brothers.

Ayant simplement vu les notes attribués au jeu, je ne savais pas à quoi m'attendre. On se trouve ainsi directement plongé dans l'histoire de deux frères, vivant en bord de mer, semblant vivre une vie paisible. Mais on apprend que leur mère est morte noyée, le petit frère n'a rien pu faire pour la sauver et en demeure extrêmement attristé. Leur père tombe malade, et les deux frères doivent alors mener une quête périlleuse pour trouver un remède, à l'autre bout du pays. (Résumé de qualité... \o/)

Contre nature et nature

Arrivé dans le jeu de la sorte laisse perplexe, mais suffisant pour nous plonger dans le jeu. C'est d'ailleurs une force de ce jeu, il est immersif. Au fur et à mesure du périple, on se rend compte que les protagonistes sont de simples proies à un monde enchanté, peuplé de trolls, de géants et autres monstres, dignes d'un conte. Ce bestiare, couplé à la patte artistique proposé par le jeu, très automniale si je peux dire, rend vraiment le tout plus touchant et plaisant à jouer. Petite note au passage, les personnages parlent le yogourt ( ou le Sims à vous de voir), ce qui vous pousse à chercher ce que peuvent se raconter les personnages, rendant le jeu encore un peu plus captivant.

Main dans la main

Côté gameplay, le jeu est tout aussi original. Le petit frère se conduit avec une partie de la manette, et le grand frère avec l'autre. Il est certain qu'au début, vous vous emmelerez les pinceaux pendant un bon moment, avant de finalement commencer à bien conduire vos personnages. Les phases de plateforme et de coopération entre les deux frères sont simples sans être trop enfantines. Les frangins ne peuvent pas se séparer de quelques mètres, et aucun n'est en retrait au niveau de leur utilité par rapport à l'autre tout au long de leur aventure.

Prenez votre temps quand même

Brothers ne vous impose pas un rythme de jeu, rares sont les moments où vous devez fuir quelque chose, ou vous dépechez pour passer un endroit. Au contraire, c'est tout à votre plaisir de contempler les nombreux paysages de Brothers notamment grâce aux nombreux bancs disséminés sur votre chemin, car au final, le jeu est plutôt court. Il faut compter entre 3 ou 4 heures pour le terminer, si vous n'avez pas l'âme d'un speedrunner.

Au final, Brothers est un jeu indé très sympathique, reposant, avec des personnages attachants, et si on peut être réfractaire au scénario que propose le jeu (ainsi qu'à sa durée), on ne peut en revanche nier le travail artistique fourni par les petits gars de Starbreeze, car le format conte du jeu est tout bonnement bien amené pendant tout le périple. Bref, une belle surprise, à la hauteur des critiques. 4/5!

 

Ajouter à mes favoris Commenter (17)

Signaler
Tests (Jeu vidéo)

 Ce test est réalisé à partir de la version dématérialisée de R&C: Nexus, je suis susceptible de dire des conneries à propos de l'aspect graphique du jeu. Test réalisé après avoir obtenu le platine du jeu.

Juin 2013, Insomniac Games annonce Sunset Overdrive à l'E3 sur Xbox One. Quoi? Insomniac se tire chez Microsoft?! Pas vraiment, puisque le mois suivant est annoncé Nexus! Après deux jeux axés sur du gameplay coopératif, la série Ratchet & Clank revient aux sources et met un terme à la saga Future. Si A Crack in Time se montrait comme l'opus le plus abouti, qu'en est-il de celui-ci? Apporte-t-il un brin de renouveau à la série, ou est-ce seulement un jeu passerelle avec la next-gen?

Ton univers, mon terrain de jeu

Bien qu'il s'attache à la saga Future, Nexus ne requiert pas de connaître l'histoire, même si on vous offre Quest For Booty, alors une piqure de rappel ne fais pas de mal. Opération Destruction démarre la série et pose l'intringue de Ratchet: il est le dernier lombax de la galaxie, et cherche à comprendre comment et pourquoi ses compères ont disparu. A la suite de cela, Ratchet perd Clank, et va donc le chercher, tout en continuant sa quête dans Quest for Booty et A Crack in Time. Ratchet repart finalement à l'aventure en compagnie de Clank. Au début de Nexus, Ratchet et Clank doivent escorter une dangereuse criminel, Vendra Prog. Mais elle est libérée par son frère Neftin, et se mettent en quête de semer le chaos dans la galaxie.

En soi, le scénario est légèrement "bullshit" par rapport à ce qui était teasé, ce qui fait que l'on reste plutôt sur sa faim en arrivant à la fin du jeu. Pour ce qui est des voix, c'est une des meilleurs VF que R&C connaisse (pas plusieurs voix pour Ratchet, déjà un bon point), je ne me prononçerai pas sur la VO, mais je dirai qu'à avoir entendu les voix des antagonistes, la VO de ces derniers est trop accentué, forcé même, tandis que celles de la VF sont aux petits oignons, mais pas de quoi affoler un Thug-4-Less.

Pour ce qui est de l'espace....

Par rapport aux autres scénarios de la saga Future, celui de Nexus est plus sombre, tant dans son écriture, que dans les niveaux que vous explorez: cavernes, ville abandonné ou encore égouts. Graphiquement, Nexus est beau, mais pas tant que cela. Les effets d'occlusion ambiente et de particules sont réussis, on sent que la direction artistique un peu plus "cartoonesque" de QForce et All4One est restée, surtout dans le rendu des cinématiques. De même, si dans les anciens opus certains paysages étaient assez contemplatifs, il y en a beaucoup moins, surtout les paysages spatiaux, car il n'y a que le niveau du Nebulox qui se déroule dans l'espace. Et malgré une DA de qualité, on ne peut pas nier que graphiquement, Nexus est au rabais, surtout par rapport à ACIT, qui reste le modèle de tous les autres R&C de ce point de vue.

"Zurkon Jr a envie de jouer!"

Nexus semble déjà avoir perdu quelques points, mais ce n'est que parti remise. Dans son gameplay, Nexus reprend les bases et les gratifient de quelques améliorations bienvenues et surtout excellentes. Notons d'abord la présence de nouvelles armes, telles que l'Hivernator ou le Répulseur Temporel, etc, qui sont dans l'ensemble assez originales et surtout dévastatrices. Le système d'amélioration est le même: vous upgradez vos armes jusqu'au niveau 3 (et 6 max moyennant un boulon d'or, qui sert enfin à quelque chose) en tuant des ennemis, mais en plus, vous pouvez upgrader divers capacités de votre arme grâce à un système d'amélioration lié  au raritanium que vous ramassez au cours de votre épopée. Une excellente idée donc, qui donne de bonnes raisons de dépenser ses sous pour mieux cogner.

Au menu de ce qu'il y a à cogner, il y a du choix d'ailleurs. Les Thugs-4-Less signent ici leur grand retour, et leur stupidité légendaire aussi! On aurait pu penser retrouver les même ennemis, surtout sur un jeu court comme Nexus, mais il sont plutôt différents, comptez une petite quizaine de monstres environ, à faire frire, sauter, ou congeler selons vos envies et vos idées. Les combats se révèlent assez dynamiques, surtout que vous pouvez batailler autant au sol que dans les airs, ce qui rend l'action encore plus frénétique.

Etranges expériences

En plus de cogner, vous aurez également à réfléchir. Dans le contexte de Nexus, Clank sera amené à voyager dans des failles du Netherverse, le monde que Vendra souhaite ouvrir vers la galaxie de Ratchet. Ces petites épopées sont sous la forme d'un puzzle plateforme, dans lequel vous pouvez jouer sur la gravité du niveau pour faire avancer Clank. Des mécaniques de jeu sympathiques, mais qui laissent un goût amer et font penser que ces casses-têtes ont plus été fait en arrière plan, tout comme Clank qui est passé au poste de second rôle.

 Fichus holoplans!

Pour finir sur la partie durée de vie, si vous commencez en mode difficile, le jeu peut vous prendre 5 à 7 heures de mon point de vue, et plus évidemment avec le mode Défi, du moins jusqu'à ce que vous obtenez un certain T.E.L.T VII. Un temps de jeu plutôt raisonnable, du moins si l'on s'amuse à chercher les boulons en or, qui servent à passer au niveau Oméga les armes en mode défi, ainsi que les holoplans du T.E.L.T VII, d'ailleurs c'est la première fois que j'ai eu autant de mal à trouver ces deux artefacts dans un Ratchet & Clank, à la fin de ma première partie, j'ai du finir avec 4 boulons sur 12 et 2 holoplans sur les 7(ou 8) nécessaires. Bien entendu, tout devient plus simple avec le cartographeur de trésor que vous gagnez à l'arène. Arène qui d'ailleurs est plutôt sympathique dans cette opus, avec un challenge bien dosé au fur et à mesure que vous progressez dans le jeu.

 

Au bout du compte, Ratchet & Clank: Nexus clôt la saga en beauté. Bien que le scénario soit un tant soit peu décevant, il reste dans la lignée des R&C que l'on a connu, avec une bonne dose d'humour, et même des références aux anciens opus qui feront plaisir à ceux connaissant bien la séroe. Doté une bonne rejouabilité, Nexus n'a pas de quoi rougir de la courte durée de sa campagne compte tenu de son prix très raisonnable, car il y a des jeux valant plus cher qui propose bien moins que ça. Nexus est le parfait mélange de ce qui fait les Ratchet & Clank: armes farfelues, combats épiques, et avec quelques bonnes idées de customisation, le gameplay de cet opus est jouissif.

Voir aussi

Jeux : 
Ratchet & Clank : Nexus
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Avis, points de vue (Divers)

GG WP 2013

Voilà, ça y est! 2013 est terminée! Bonne année à vous qui arpentez ce blog lorsqu'il est tenu à jour ou qu'un post se trouve finalement publié!

Alors, je le sais, plus ça va, et moins je gère ce blog avec autant de panache que les années précédentes. Moins de motivation, moins de présence... tout est là pour rendre le blog fantomatique malheureusement.

Mais en cette nouvelle année, j'ai la motivation! La motivation de reprendre ce blog d'une main de gamer acharné, de refaire du contenu, et d'élever mon karma vidéoludique! (je n'ai pas bu)

2013 marque pour moi une certaine saturation... Je ne peux plus acheter de jeux, ça y est, tout ce que j'ai me satisfait, j'ai acheté beaucoup de jeux l'année passée, mais beaucoup moins cette fois-ci, ne prenant finalement que mes plus grandes attentes, ou les jeux qui me faisaient envie depuis longtemps, et que j'ai fini par obtenir. Au final, arrivé à la fin de 2013, je me suis dit que, j'avais tout ce que je voulais, les meilleurs jeux, chacun dans leur genre, qui me plaisent, et sur lesquels je joue sans compter les heures.

2014 va être une merveilleuse année vidéoludique... pour ceux qui auront les moyens d'acheter  et ce qu'il faut pour faire tourner ces jeux. A mon sens, malgré l'explosion des jeux indés originaux, je pense que je vais pouvoir obtenir très très peu de nouveaux jeux cette année. Rien en vue pour moi sur PS3, et mon PC commence à être bien rempli. Mais le coup de tonnerre dans tout ça, c'est que mes études prendront certainement un tournant tel que je ne pourrai quasiment plus jouer. Autant vous dire que je vais resté distant des consoles et ordinateurs pendant de longs mois.

Voici le top 5 de ce que j'ai retenu de l'année 2013, mes jeux de l'année, les évènements qui m'ont marqué, etc:

5 - Bastion

Ce jeu, ça fait depuis Janvier dernier que je l'ai, et je l'ai toujours pas fini. Alors, pourquoi entre-t-il dans mon top 5, sachant qu'en plus, IL EST SORTI EN 2011 BOWDEL?! Et bien tout simplement parce que j'adore jouer à ce jeu. Certes j'y joue pas souvent, mais il est tellement agréable à regarder et à jouer! L'ambiance qui y est règne est superbe, et la difficulté est bien dosé, bref un jeu fort sympathique pour un beat'em all.

 

4 - FEZ (PC)

Parce que oui il faut préciser, ce jeu je l'ai attendu pour l'avoir sur PC. Cela s'est enfin réalisé, en mai, et il ne m'a pas du tout déçu. Si l'on sait bien rythmé son temps de jeu, Fez peut vous prendre du temps, jusqu'à ce que vous finissiez une 1ère fois, car après cela, pour le finir complètement, c'est une autre histoire, et c'est là que le potentiel entier du jeu se révèle! Ce jeu de plateformes / réflexion est exquis et surtout très original, une perle indé indispensable, pour ceux qui aiment se creuser les méninges.

3 - Ratchet & Clank: Nexus

Je ne m'attendais pas, de loin, à voir ressurgir Ratchet & Clank cette année, surtout après l'E3, étant donné l'annonce de Sunset Overdrive par Insomniac Games. Mais le studio sort finalement cet opus, certes court et qui conclut la saga Future un peu plus rapidement que l'on aurait souhaité, mais il dispose d'une rejouabilité convaincante, qui fera que vous adorerez bruler, écraser, gelé, désoudé vos ennemis. Nexus boucle finalement la saga avec classe et panache, un épisode savoureux, bien que de courte durée.

2 - Gran Turismo 6

 

Retour en grande pompes et surtout sans retard de la plus grande simulation automobile du jeu vidéo, et quel retour! Gran Turismo 6 raye de multiples défauts qui avaient entâcher le 5. Certes on serait tenter de dire que c'est un GT5.5. Mais le résultat y est, ainsi que le contenu, déjà pharaonique. Il y a vraiment de quoi faire avec ce GT6, le mode Carrière saura vous tenir en haleine, et le mode En Ligne vous retiendra encore un long moment. Sans oublier également les voitures de rêve qui promettent d'apparaître tout au long de l'année dans le mode Vision GT. GT6 est le jeu de gala de la fin de vie de la Playstation 3.

1 - La saison 3 de League of Legends 

 En 2013, League of Legends a pris l'ascendant dans l'e-sport, c'est indéniable. Et cette fois-ci, Riot a vu les choses en grand, très grand. Entre les saisons régulières et les tournois mondiales dans des lieux de prestige, tel que le Staple Center pour la finale mondiale. On a eu beaucoup de rencontres tout au long de 2013, jusqu'à arriver à saturation, tant les calendriers de matchs en saison régulières étaient colossaux, et satisfaisaient plus les américains que nous autres européens, mais les rencontres entre les continents sont celles qui ont bien entendu suscité le plus d'audience. En marge de cela, le jeu en lui-même est toujours très plaisant à jouer, surtout entre amis, c'est un super jeu pour se retrouver après les cours. Je risque d'y jouer encore très longtemps...[TROLL ON] et je préfère toujours regarder une game de LoL qu'un match de foot [TROLL OFF]

 

 

GL HF 2014 :D

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Carnets de voyage (Jeu vidéo)

Hello les amis! Bonne année 2014! Meilleurs voeux pour cette nouvelle année qui je l'espère, nous amènera encore des perles vidéoludiques!

J'ai mis un peu de temps avant de sortir de nouvelles photos, alors j'en ai mis plus! :D

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Édito

Salut à toute la communauté Gameblog!

Je m'appelle Medmed27, j'ai 17 ans, et je suis gamer dans l'âme. Je connais Gameblog depuis 3 ans maintenant et je suis très heureux de pouvoir partager ma passion sur mon blog. Vous pourrez donc y retrouver pas mal de news ici et là, des mini-tests et des gros tests, ainsi que mon avis sur tout ce qui se trame dans l'univers du jeu-vidéo!

 

Platines obtenus:

  


Jeux du moment:

 Bioshock Infinite

 

Jeux terminés en 2014:

>> Bastion

>> Diablo 3

>> Brothers: A Tale of Two Sons

Jeux attendus en 2014:

Orcs Must Die Unchained

Personnages favoris de LoL:


----------------------------------

ID PSN: Medmed27 / Soso27000

 

Follow me on Twitter!

 

Archives

Favoris